Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un univers extraordinairement bien pensé.

Publié le par Miteny

 Le monde merveilleux dans lequel nous vivons a une cause. Chaque être vivant sur Terre a une origine, ainsi que la Terre elle-même et le soleil qui nous éclaire. La science nous donne ces causes : des conditions favorables à la vie expliquent l’émergence de celle-ci, laquelle a conduit, grâce à l’évolution, aux espèces actuelles.

Mais pourquoi une planète aussi favorable à notre existence comme la planète Terre existe ? Quelque chose ou « quelqu’un » l’aurait-il voulu ?

La science nous donne ici encore une réponse : notre système planétaire n’est qu’un système planétaire parmi toutes les sortes de systèmes planétaires qui existent. Et il y en a des milliards. Et puisqu’il y a en des milliards, il s’en est forcément trouvé au moins un qui a pu réunir les conditions favorables à l’apparition de la vie.
Cependant le chercheur de vérité, celui qui cherche si le « surnaturel » existe, si la notion de « dessein intelligent » a un sens et si donc il est sain d’avoir une religion (par exemple), peut légitimement se demander pourquoi l’univers, cet univers, comporte autant d’étoiles. Un univers plus petit aurait eu moins de chances d’avoir des systèmes planétaires appropriés.

Qu’est ce qui l’a fait aussi grand et aussi riche en étoiles?? Est-ce délibéré ? Est-ce fait justement pour qu’au moins une planète favorable à l’apparition de la vie existe ?
De plus, il est une chose extraordinaire que tous les physiciens sont obligés de constater. Les forces fondamentales de la physique ont des valeurs qui permettent à la matière de s’organiser. Le schéma ci-dessous (article de sciences et vie)  illustre mon propos. Ne sont considérés ici que deux forces fondamentales : la force nucléaire forte et la force électromagnétique (ces deux types de force étant régis par des constantes).

 

 

On constate que la majorité des valeurs possibles auraient aboutis à un univers où la vie est impossible. Pour que la vie soit possible dans notre univers, il faut que ces constantes aient des intensités qui correspondent à la petite bande jaune.

Or ces constantes ont bien, dans notre univers, des valeurs situées dans cette petite bande jaune !

Qu’une telle coïncidence se produise est statistiquement hautement improbable : comparez donc la taille de cette bande par rapport à celle du reste du graphique !

D’autant qu’il faut aussi considérer la constante de la gravitation, qui ne doit pas non plus avoir n’importe quelle valeur !

Alors est-ce là la preuve de l’existence d’une sorte de Dieu qui s’occuperait de régler les constantes de la physique pour que la vie apparaisse ? N’a-t-on pas là la preuve de l’existence du surnaturel ?
Encore une fois, pas forcément : nous observons obligatoirement le monde d’un endroit où la vie est possible, c'est-à-dire un univers suffisamment grand pour permettre à des millions de sortes de système d’exister et suffisamment bien réglé pour que ces systèmes surgissent de l’organisation de la matière.

Il pourrait très bien exister d’autres univers (ce qu’on appelle des univers parallèles) où la vie est impossible parce que ces fameuses constantes ont des valeurs différentes…. Ou qui seraient « trop petits ». S’il y a énormément (pratiquement une infinité : en tout cas un nombre très grand) d’univers, alors il y en aura forcément un qui aura les bonnes valeurs !

 

Or mathématiquement il est tout à fait possible que des univers parallèles existent.

En considérant que les espaces à une et deux dimensions (cercles, plans, surfaces d’une sphère, coniques etc..) sont courants dans un espace à trois dimensions, n’est-il pas raisonnable de penser que notre univers à trois dimensions n’est qu’un petit univers quelconque parmi tous les univers à 3 dimensions qui existent dans  un « univers » à N dimensions (N>3) ??

Les scientifiques appellent ces univers hypothétiques (que l’on ne peut observer parce que justement la vie est impossible dans ce type « d’univers ») à N dimensions (N>3), des multivers. Notre univers ainsi que les univers parallèles aux constantes différentes feraient tous partie d’un même multivers de niveau 1.
Mais notre question initiale (celui du chercheur de vérité) n’est pas résolue. Bien au contraire ! Car de la même façon, on peut se demander qui a décidé qu’il existerait des multivers de niveau 1 ? Après tout, ce n’est pas obligatoire. « Quelque chose » s’est-il occupé d’organiser tout cela ?

Le sceptique se dit qu’il existe forcément des multivers 2 qui contiennent eux-mêmes plusieurs sortes de multivers de niveau 1…

Néanmoins, encore une fois, on ne s’en sort pas. En fait, on n’en sort jamais. C’est même l’inverse puisqu’on décrit là une structure mathématique de plus en plus complexe.

Or plus une structure est complexe, plus il faut d’intelligence pour la concevoir (il faut des années d’études en mathématiques pour comprendre précisément ce que sont les multivers).

Répondre « le hasard » ne répond en rien à la question que nous nous étions posé initialement. Au contraire, cette réponse suppose à chaque fois l’existence de milliers (plus vraisemblablement de milliards) d’autres possibilités qui ne marchent pas et donc l’existence d’un système éminemment complexe !

La vérité est que cette structure physique complexe (comprenant la Terre, notre gigantesque univers si fascinant, les éventuels univers parallèles et autres multivers de niveau 1, 2, 3 etc.…) n’est certainement pas là par hasard.

Et si ce n’est pas là par hasard, c’est que sans doute « quelque chose » d’intelligent a voulu son existence. Seule l’existence de « quelque chose » d’intelligent peut a priori expliquer l’existence de cette structure fascinante dans laquelle nous sommes plongées.

 

Les plus sceptiques affirmeront toujours qu’il s’agit là d’une spéculation liée à notre ignorance. Mais ce n’est pas raisonnable : la logique nous dit que pour que le hasard soit « efficace », il y a nécessité d’une structure pratiquement infiniment complexe. Et pour qu’une structure complexe puisse exister par hasard, il faut qu’elle fasse partie d’une structure plus grande… et encore plus complexe !
L’attitude la plus raisonnable semble donc être de croire qu’il existe bien « quelque chose » d’intelligent ayant organisé l’univers si grandiose, si beau (car il est beau !) et si complexe dans lequel nous vivons. 

Cependant, pour faire face aux sceptiques qui en science ne semblent jamais être à court d’arguments, ne serait-il pas possible de disposer d’une preuve expérimentale simple et irréfutable de l’existence du surnaturel ?

Heureusement, la réponse est oui !!

 

CETTE PREUVE, C’EST  L’INSUFFISANCE DU CORPS !!

Partager cet article
Repost0

Non, les corps ne sont pas reliés entre eux.

Publié le par Miteny

J’avais envie d’évoquer la critique du crétin de base qui me répond que je ne constate pas sa douleur quand il se cogne parce que les corps ne sont pas reliés entre eux.
J’en ai vraiment marre de lire cet « argument » extraordinairement stupide ; je vais tenter de répondre ici sans m’énerver.

Il sous-entend en général que si les corps étaient reliés entre eux, je pourrais constater sa douleur.
MAIS NON BANDE DE DEBILES !! (Ça y est je m’énerve).

 

Si les corps sont reliés entre eux, alors j’aurai mal parce que MON cerveau aura été sollicité par un influx nerveux, peu importe d’où il provient (d’un autre corps ou de mon corps).

Dans tous les cas, je constate que le fonctionnement de n’importe quel cerveau nerveusement sollicité NE SUFFIT PAS, puisqu’à chaque fois, JE constate qu’il faut que MON cerveau soit nerveusement sollicité.
Réfléchissez au moins deux secondes dans votre vie (je demande l’impossible là) : si le corps suffisait, il suffirait tout seul, sans avoir à être relié à autre chose !! (sinon ça veut dire qu’il suffit pas !).
C’est tellement idiot de répondre ça (parce que les corps ne sont pas reliés entre eeeuuuux !!!!... on dirait un débile de trois ans) qu’à chaque fois ça m’énerve.

 

PS : j’ai vraiment l’impression d’être le roi Arthur de la série Kaamelott sur M6. Le pauvre est comme moi entouré de débiles profonds qui ne comprennent rien à rien. A la fin, il fait même une tentative de suicide tellement il en a marre.

D’ailleurs je crois de plus en plus que vous resterez à vie des dégénérés de la caboche, incapables de faire la différence douleur/pas douleur. Et bien moi je dis merde… des abrutis pareils, ça fout la trouille.

Partager cet article
Repost0