Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

17 articles avec best of propheties

Heureux celui qui attendra.

Publié le par Miteny

Épisode 14 de la saga dieuexiste.com... (L'épisode précédent est ici).

Hélène et Mitney arrivèrent enfin devant Yechouot Yossef, la yéchiva francophone de Jérusalem. Le bâtiment étant interdit aux femmes, Mitney dut demander à sa dulcinée de l'attendre devant la porte, ce qui le contraria quelque peu. À l'intérieur, il trouva rapidement Glandon. Il portait déjà la kippa, signe ostentatoire de sa récente inscription et était entouré de quelques étudiants avec qui il semblait plonger dans le travail.

« Ah, voilà mon collègue Mitney ! C'est lui le spécialiste de Daniel dont je vous ai parlé. C'est lui qui a tout trouvé. » Les étudiants saluèrent Mitney respectueusement.

« Vous êtes juif, monsieur ? demanda l'homme le plus barbu.

- Non, je suis réfugié. En réalité, nous sommes réfugiés. Une longue histoire... Je viens te parler, Robert, sur ce qui s'est passé hier soir. On peut se voir cinq minutes ? … Eh, mais tu as fait un super tableau ! Vous êtes en train d'évoquer les prophéties de Daniel à ce que je vois.

- Oui.. J'ai inscrit ici tout ce que tu m'as appris tout au long de nos aventures plus la dernière vision chiffrée de Daniel, celle que tu n'avais pas eu le temps d'évoquer, à cause de ce sodomite de Rosnard. Àpropos, tu en as fait quoi de celui-là ?

- Je l'ai laissé dormir. N'oublie pas que c'est mon ami....Fais voir ça. »

 

Mitney se saisit du tableau fait par son américain de collègue tout en remarquant les regards noirs des ultra-orthodoxes, sans aucun doute provoqués par l'évocation de l'antique cité aux mœurs inavouables. Il était gêné d'être parmi ces gens mais il voulait, une dernière fois, avant de retrouver une vie normale, discuter de sujets qui l'avaient jadis passionné. Le tableau de synthèse des prophéties de Daniel :

 

propheties1

« Ah, c'est vraiment bien fait... Tu as noté les 1290 jours ainsi que les 1335 jours du dernier chapitre, c'est parfait. Mais comment savais-tu que la date de début de cette prophétie est 715 alors que nous n'avions pas eu le temps d'en parler ?

- Simplement parce que c'est écrit. Je te cite l'extrait du chapitre 12, le dernier du livre de Daniel : Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés. Les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l'intelligence comprendront. Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l'abomination du dévastateur, il y aura 1290 jours. Heureux celui qui attendra, et qui arrivera jusqu'aux 1335 jours !

La date du début est la date à laquelle l'abomination du dévastateur a été dressée alors qu'a déjà cessé le sacrifice perpétuel. J'ai demandé à ces messieurs : ils m'ont expliqué que le sacrifice perpétuel ne pouvait avoir lieu que dans le temple, Beit Hamikdash en hébreu. Il a donc cessé lorsque celui-ci a été détruit. En outre, dans le texte original, l'abomination du dévastateur est appelée l'horreur vide. C'est le dôme du rocher et la mosquée Al Aqsa qui trônent actuellement sur le mont Moriah mais qui sont vides, car ils n'ont pas d'autel. De plus ils abritent un rocher recouvert d'or.

Pour le judaïsme, il s'agit d'un cas flagrant d’idolâtrie, soit étymologiquement une horreur, une abomination. Il faut de toute façon bien avouer que l'islam est une religion à la tendance idolâtrique certaine : il n'y a qu'à voir le pèlerinage à la Mecque pour s'en convaincre. Tous ces gens qui viennent adorer un caillou noir… On se croirait chez les anciens égyptiens. Bref, passons. Ce qu'il faut savoir, c'est que cet ensemble dôme du rocher plus mosquée Al Aqsa a été achevé en 715. Il paraît que le rav Chaya, mon nouveau maître, préfère prendre en compte pour cette prophétie le début de la construction de la mosquée d'Omar, qu'il fixe autour de l'année 677. Mais tu vois, moi, j'ai été fidèle à ton enseignement : pour mon tableau, j'ai pris la date dont tu m'avais parlé, qui est d'ailleurs plus logique puisqu'elle correspond à la fin des travaux. Cela colle tout à fait et c'est plus homogène. C'en est même troublant, très troublant. Je suis troublé... En outre, même s'il ne fallait prendre en compte que le dôme du rocher comme entité correspondant à l'horreur vide de Daniel, je pense que la date de 677 ne conviendrait pas. En effet, les sources historiques nous indiquent clairement que ce monument a été achevé en 692. »

 

Mitney réfléchit, posa le tableau, puis reprit la parole, oubliant la pauvre Hélène qui poireautait dehors.

« Je suis fasciné par ce Daniel : il a réussi à prévoir l'avènement de la puissance occidentale, du christianisme, de l'islam. Tout cela avec les bonnes dates ! C'est tout de même bluffant. Mais surtout, on a vraiment l'impression que ses prophéties ont été construites autour d'un personnage central qui n'est pas encore venu mais qui devra être particulièrement important. D'après ce que je comprends, il serait né en 1975, date à laquelle l'arbre de Dieu est censé repousser. Ensuite il aurait commencé son ''travail'' à 30 ans, en 2005. Il commencerait à être reconnu à 40 ans, comme Moïse et Mahomet, c'est à dire vers 2015, qui est exactement entre 2012 et 2018.

D'ailleurs, il me semble que selon la tradition juive, un homme ne devient adulte qu'à partir de 30 ans et n'arrive à maturité qu'à 40 : ce n'est sans doute pas une coïncidence. Enfin, je suppose que la dernière prophétie signifie qu'il devra tenir jusqu'en 2050 pour voir Dieu triompher sur la Terre entière. Quoi qu’il en soit, vu la place qu'il occupe pour Daniel, cet homme pourrait être plus important que Jésus ou Mahomet, dont les évocations ne servent qu'à la validation des dates de sa venue. À mon avis, il ne peut s'agir que de l'authentique messie, Machiah en hébreu. »

 

À l'évocation du mot ''Machiah'', d'autres orthodoxes se regroupèrent autour de Mitney, par curiosité. L'un d'entre eux lui proposa de rencontrer le rav Ron Chaya, maître des lieux, pour au moins qu'il lui montre le tableau fait par Glandon. Mais au lieu de répondre, Mitney continua à parler :

« Oui, je pense qu'un personnage très important va venir. En tout cas, c'est la conclusion à laquelle j'étais arrivé lorsque j'étudiais les prophéties bibliques. Et si Daniel est aussi précis qu'il en a l'air, assurément nous connaîtrons l'identité de cet individu avant 10 ans. Je rappelle quand même que pour toutes ses prophéties, j'ai pris à chaque fois la dernière date possible. La dernière !!

Par exemple, pour la prophétie des sept temps, on ne peut prendre une date plus récente que 546 avant JC. De même pour l'édification de l'abomination, le triomphe du prophète arrogant ou les ordres successifs de rebâtir Jérusalem. On ne peut prendre des dates plus récentes que celles que j'ai prises. Autrement dit, c'est maintenant ou jamais !! Maintenant !

D'après mes calculs, si avant 2018 on ne sait pas qui sait, alors c'est que je me suis trompé quelque part...

Mais vraiment, je ne vois pas comment ce serait possible : encore une fois je le répète, j'ai été particulièrement rigoureux et extrêmement prudent. D'autant que cela concorde avec ce que Nostradamus nous a prédit pour notre époque : souvenez-vous de son quatrain citant 1999 et François 1er. Mille neuf cent quatre-vingt dix-neuf, messieurs !! Et si Malachie nous dit que François 1er est le dernier pape, ce n'est certainement pas par hasard. C'est même une sacrée coïncidence. Car oui, oui, évidemment, le catholicisme ne fera pas le poids face à ''Celui qui doit venir''. Voilà pourq...  »

 

Tout à coup, Mitney s’arrêta de parler, regarda tout autour de lui jusqu’à ce qu’il déniche une feuille de papier et un stylo. Il se jeta dessus. « J’allais oublier la chronologie biblique ! Bordel !! C’est super important car c’est une validation supplémentaire et spectaculaire de tout ce que je viens dire. » En moins d’une minute, Mitney dressa, devant des étudiants médusés, un petit tableau :

 

6jours2

« Qu’est ce que c’est ce truc ? » demanda Glandon, incrédule.

« Eh bien, c’est simple. C’est la chronologie biblique, ou, plus exactement, le calcul de la date de ''création'' d’Adam. Alors oui, je sais bien qu’il s’agit d’un être mythologique. Mais rien n’interdit de calculer l’âge des personnages de roman, surtout quand on a de quoi : il faut juste avoir un événement commun au livre et à la réalité, pour faire le lien. C'est clair ? Dans notre cas, j’ai pris la construction du premier temple par Salomon, au dixième siècle avant JC, parce que c'est pratiquement le plus ancien. L’existence de cet édifice cité dans la Bible est reconnu par les historiens : le lien est fait. Or la plupart sont d'accord pour dire que le début de son érection date des années 960 avant JC. Je me sers de cette date, pour remonter à Adam, grâce aux durées énoncées dans la Bible. »

- Tu les sors d’où ces durées ? Tu les inventes ?

- Mais non, andouille, elles sont écrites noir sur blanc !! Pour les deux du milieu, je t’ai mis les chapitres : Exode 12.40, 1.Rois 6.1. Pour la première, c’est un peu plus compliqué. Quoi que... Tu ne t’es jamais demandé pourquoi le livre de la Genèse était si précis question chiffres ??

Adam, âgé de cent trente ans, engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et il lui donna le nom de Seth. Les jours d'Adam, après la naissance de Seth, furent de huit cents ans, et il engendra des fils et des filles. Tous les jours qu'Adam vécut furent de neuf cent trente ans; puis il mourut. Seth, âgé de cent cinq ans, engendra Énosch. Seth vécut, après la naissance d'Énosch, huit cent sept ans, et il engendra des fils et des filles. Totalement fantaisiste, mais précis. Et quand tu fais la somme des durées séparant la création d’Adam du départ d’Abraham, deux événements primordiaux et complètement absolument fondateurs pour toutes les religions monothéistes, tu tombes sur 2083. 2083 années.

- C'est dingue ça. Je ne savais pas.

- Et donc t'ajoutes tout ça, tous ces nombres, pour avoir une chronologie exacte. Et tu te rendes comptes d'un truc incroyable. Il y a, à un ou deux ans près, 6000 ans entre la création d'Adam et 2050. SIX MILLE années !!!

- Et ??

- Bah tu te souviens pas ?!?

Le deuxième épître à Pierre. Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient, mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. 6000 ans, ça ferait donc six jours pour Dieu. Donc après 2050, on commencerait le septième jour. Qui est ? Qui est ?

- SHABBAT !! »

 

Trois étudiants de la Torah avaient répondu en chœur, vite et bien. Mitney, constatant qu'on s'intéressait à son explication, redoubla d'enthousiasme.

« Oui, c'est ça !! C'est le jour du repos. Dieu a demandé aux hommes de ne pas travailler ce jour-là parce que c'est le jour de Dieu, Son jour. Le jour que l'on consacre à Dieu !! Une fois par semaine, c'est shabbat pour les juifs, qui a évidemment inspiré le dimanche des chrétiens et le vendredi des musulmans. Le jour que l'on consacre à Dieu mes chers !!! Ce jour là est pour Dieu !!

« Le monde sera plein de la connaissance de Dieu » dit Isaïe. Or là, on parle d'un jour de mille ans. Vous vous rendez compte ?? Cela signifie qu’après 2050 viendra le règne du Tout-Puissant. C'est un message extraordinaire. D'autant que 2050 est aussi la date prévue par Daniel pour la délivrance, après toute une série de calculs, à partir desquels vous avez fait votre tableau : heureux celui qui attendra 2050 nous dit Daniel !! Comment pouvait-il savoir ??

C'est miraculeux. Je vous rappelle que pour les premiers chrétiens, y compris Irénée de Lyon, celui qui a compilé la Bible, le septième jour de l'histoire humaine correspondrait indéniablement au retour et au règne du Christ sur Terre. Le fameux règne de 1000 ans, chapitre 20 du livre de l'Apocalypse. Avec 2050, nous avons donc une nouvelle confirmation de la grande pertinence des prophéties de Daniel. Allelujah !! Allelujah !! »

Enivré par son propre discours, Mitney sentait monter en lui l'adrénaline de l'exaltation religieuse, comme au bon vieux temps. Il se rappela alors à quel point cela pouvait être vraiment cool d'être un fou de Dieu, drogué à l'absolu, haranguant des foules d'illuminés prêts à se sacrifier pour la vérité.

« Je vous le répète et vous le répéterai encore, c'est MAINTENANT ou jamais !! Ça va chauffer, ça va chauffer grave. Vous devez vous préparer. Comme le dit Daniel lui-même au début de son chapitre 12 : En ce temps-là se lèvera Michaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple. Et ce sera une époque de détresse, telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu'à cette époque.

(Mitney monta soudain sur une chaise, puis se mit à hurler). Une terrrriiiiiiible époque de détresse... TERRIBLE ! Remarquons que, comme par hasard, c'est AUSSI ce que nous promettent des gens qui n'ont rien à voir avec la Bible ou le prophète Daniel, et qui même, les méprisent profondément. J'ai nommé les écologistes, bien sûr. Ils le répètent sans cesse : la Terre souffre, parce que nous l'avons abîmée, exploitée, massacrée, souillée, piétinée, violée, saccagée, dévastée, ruinée, vandalisÉEEEE !!!!!

Ils nous disent également qu'elle va se venger et que ce sera hOOOOrriiiible. Tout comme les prophètes, qui nous ont prévenu : Dieu va se venger et va saccager ceux qui saccagent la Terre, dixit l'Apocalypse, chapitre 11 verset 18. Ce même livre parle ensuite de sept coupes remplies par le venin de Sa colère, et qui, le moment venu, seront versées sur les viles et nauséabondes créatures que nous sommes... Trembleeeez !! Trembleeeez !! La plus terrible de toutes les prophéties est en train de s'accomplir, même les mécréants nous le confirment !! Dieu fera couler l'amer sirop de sa vengeance sur la terre, dans la mer, dans les fleuves, sur le soleil, sur le trône de la bête puis sur le Moyen-Orient. Et c'est alors que la Grande Explication FINALE fera tout péter !! TOUT !! TOUUUUUUT !!!

ARMAGEDOOOOOOOON ! La bataille du bien contre le mal ! SATAN contre DIEEEEEUUUUUUUU !!! TREMBLEEEEZZ ! REPENTEZ VOUUUUUUS !! AAAAAAAAAAAAHHHHH !!!  »

Les yeux révulsés, le corps en transe, Mitney semblait possédé par quelque esprit ancestral. Il s’apprêtait à crier ''Allah Akbar'' quand il recouvrit suffisamment de lucidité pour se rendre compte qu'il n'était pas cette fois-ci devant des musulmans. D'ailleurs, en regardant autour de lui, il s'aperçut que son auditoire commençait à le trouver bizarre.

Il se tut brutalement, ne bougea plus, et se remémora la promesse qu'il s'était faite il y a quelques années : arrêter l'intégrisme, devenir sage, modeste... modéré. Socialiste presque. D'autant que ce n'était pas le moment de rechuter, rapport à la belle blonde qu'il venait de pécho.

 

Encore tout dégoulinant de sueur, il descendit donc de sa chaise pour s’asseoir dessus et se cacher le visage entre les mains : il avait un peu honte comme un alcoolique après une bonne cuite ou un cocaïnomane avec une aiguille dans le bras après des mois d'abstinence. Il reprit néanmoins la parole quelques instants plus tard, beaucoup plus doucement :

« Euh... Bon... Euh... Moi, maintenant, même si j'attends ces événements avec impatience, j'ai pris du recul. J'ai rencontré l'amour et je veux repartir en Europe. C'est tout ce qui compte. J'espère m'installer avec ma dulcinée, apprendre le lituanien, construire une cabane dans la forêt, couper du bois sous la neige, casser la glace pour aller chercher de l'eau, cultiver mon jardin en été, traire mes vaches et, qui sait, avoir des enfants un jour. Voilà ce qui est désormais important à mes yeux. »

« Le pauvre... S'il pense que cette jeunette va rester avec un vieux comme lui, il va tomber de haut », pensa Glandon, légèrement jaloux.

Car bien sûr, il avait deviné que Mitney parlait d'Hélène. Mais l'américain ne dit mot, car quelque chose était beaucoup plus important à ses yeux : la révélation. Il se sentait conquis, investi, transporté, infiniment exalté par tout ce qu'il venait d'entendre. Il fut interrompu dans ses pensées par un étudiant réagissant au discours de Mitney.

« Mais moi je trouve que vous avez entièrement raison, monsieur. Machiah arrive, nous en sommes ici tous convaincus. Oui, Machiah arrive, Machiah arrive !! Et en plus il viendra de France, c’est le Rachi qui l’a prédit !!

D'ailleurs, cet avènement très proche nous obsède tous, jusqu'à notre maître rav Chaya, qui en parle sans arrêt. Je vous exhorte donc vraiment à faire techouva le plus rapidement possible, à suivre dès aujourd'hui les mitsvot les plus kadosh. C'est urgent !!

Savez vous que le nom Daniel en hébreu signifie ''Jugement de Dieu'' ? Autrement dit, la venue du Machiah, sujet principal du livre de Daniel, correspondra à un jugement de Dieu. Il faut s'y préparer. Car c'est la délivrance qui nous attend... La délivrance finale ! Machiah arrive, Machiah arrive, Machiah de France arrive !! »

 

Le jeune homme se mit alors à danser, emporté sa joie, tout en chantant la vieille chanson juive ''Machiah, Machiah''.

« Au risque de me répéter, je tiens à dire que je ne suis pas juif. Pire, je ne crois pas que ce personnage vienne spécialement pour les juifs. Je pense même qu'il ne sera pas juif, si tant est que ce mot ait une définition claire... Pourtant il vous faudra le reconnaître. D'ailleurs je me demande donc quelle sorte de pouvoir il pourrait bien avoir pour que toutes les religions du monde, qui sont par nature bien peu enclines à évoluer ou à réfléchir rationnellement, reconnaissent sa légitimité... Donc, vous voyez, je n'ai en fait plus grand-chose à vous dire sur ce sujet. Ma copine m'attend. Je vous salue bien bas, messieurs.

- Attends, attends, je viens vous dire au revoir ! »

C'est avec énormément de fierté que Mitney lança son « ma copine m'attend ». Il aurait tant voulu la leur présenter, ne serait-ce que pour pavaner devant cette bande de juvéniles intégristes sans doute sexuellement frustrés... Robert Glandon courut à la suite du français. Les deux hommes sortirent pour s'asseoir avec Hélène sur les marches devant l'entrée de la Yéchiva.

Les amoureux s'apprêtaient à saluer Glandon quand ils remarquèrent qu'un gros nuage vertical était en train de se former rapidement du côté de Tel Aviv. Très vite, ils comprirent de quoi il s'agissait et furent immédiatement glacés d'effroi. Ce qu'ils voyaient se former, ce n'était rien de moins qu'un énorme champignon atomique : l'Iran avait balancé sa première bombe nucléaire sur Israël !!

transition-a14

Le suspens est insoutenable... Bon, pour vous faire patienter jusqu'au mois prochain, je vous propose un petit divertissement. Une chanson... Une petite chanson écrite et interprétée par votre serviteur ici présent. Évidemment, je chante mal et nombreux sont ceux qui vont crier au scandale, à l'attentat artistique. Tant pis. J’ai l’habitude.

« Et toi, marche vers ta fin ; tu te reposeras, et tu seras debout pour ton héritage à la fin des jours. »

Partager cet article

Repost 0

La mèche est allumée au Proche-Orient... et partout ailleurs.

Publié le par Miteny

En 13 ans, la situation a bien évolué à l'Est de la Méditerranée : il y a eu les attentats du 11 septembre, l'attaque de l'Irak et de l'Afghanistan par les États-Unis, une menace iranienne grandissante, un Israël toujours plus colonisateur, le printemps arabe avec la victoire des islamistes en Tunisie, en Libye et en Égypte, le désastre syrien, etc. On peut pratiquement affirmer sans se tromper que cette région est le principal point chaud du monde. Et lorsqu'on constate la vitesse à laquelle les choses se dégradent, on peut légitiment se demander jusqu'où cela peut aller. Bernard Guetta qui officie le matin sur France Inter, disait dans une de ses chroniques de mars 2013 :
« Au lieu de se faire des amis en Syrie, les Occidentaux y favorisent leurs ennemis par leur frilosité et, plus durera cette guerre, plus elle menacera de s’étendre à tout le Proche-Orient en y suscitant un affrontement général entre sunnites et chiites. [...] La mèche est allumée au Proche-Orient dont toutes les frontières pourraient bientôt être remises en question mais le monde attend pour agir qu’il soit trop tard pour le faire. »
La mèche serait allumée au Proche-Orient... Mais pour faire exploser quoi ? Le détonateur de la troisième guerre mondiale ? Il y a environ cent ans, un autre détonateur explosait, l'attentat de Sarajevo, et provoquait un des plus grands désastres de notre temps : la première guerre mondiale.
Hélas, à l'époque, les pauvres militaires n'avaient pas de bombe thermonucléaire pour s'amuser. Heureusement, maintenant, cette lacune est comblée et on va enfin voir si ces homosexuels en treillis ont vraiment les cojones de tout faire péter... Après tout, on trimballerait ces énormes missiles depuis plus de soixante ans pour rien ? Vous rigolez ou quoi ?!
Si les nations ont fabriqué ces engins de mort, c'est pour s'en servir. Elles n'attendent que l'occasion pour le faire. Occasion qui pourrait se présenter plus vite qu'on ne le pense.
Je pèche peut-être par pessimisme, je ne sais certes pas quand la goutte qui fera déborder le vase sera versée, mais reconnaissez une chose : inexorablement, le vase de la violence se remplit.
Le problème palestinien n'est plus le seul à faire peur dans la région. Comme le souligne régulièrement Bernard Guetta notamment depuis le début de la guerre civile en Syrie, les tensions entre sunnites et chiites ont désormais aussi de quoi nous inquiéter. Deux camps qui se haïssent profondément ont débuté une authentique guerre de religion : d'un côté l'Iran, une grande de partie de l'Irak et une partie non négligeable de la Syrie, de l'autre l’Égypte, la Turquie, l'Arabie Saoudite, le Qatar. Et encore, si c'était si simple... Mais même dans chacun de ses camps, ils sont nombreux à s'entre-détester. Et je n'ai pas encore parlé de la violence et l'insécurité qui se généralisent un peu partout dans le monde : il y a seulement 15 ans, on pouvait aller en Iran, en Tunisie, en Afrique ou en Asie sans problèmes. Maintenant, c'est beaucoup moins le cas. Il suffit de jeter un œil sur ce site pour se rendre compte de la vitesse à laquelle la situation se dégrade.
La haine est à la mode, l'insécurité prospère.
Considérons les éléments suivants :
- L'Iran pourra bientôt fabriquer ses propres armes nucléaires ; il en est presque déjà capable. Ce sera de toute façon inévitable : on ne peut empêcher éternellement une nation émergente d'accéder aux technologies que nous maitrisons depuis presque trois quarts de siècle !
- Si l'Iran obtient l'arme nucléaire, les grands pays sunnites vont très rapidement faire de même, notamment en se fournissant auprès du Pakistan qu'ils ont largement financé.

- Les américains n'interviendront plus si facilement dans la région : après les deux grands échecs que sont l'Irak et l'Afghanistan, l'opinion publique des États-Unis est plus que réticente. Le gendarme du monde en a ras le bol. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle ils feront le maximum pour que leur armée ne mette pas le pied dans le bourbier syrien.
- Évidemment, il ne faut pas compter sur une réaction de l'Union Européenne.
- L'obsession du troisième temple illustre bien l'atmosphère de folie qui règne dans ces pays : comme le souligne Charles Enderlin dans son livre Au nom du temple, le fondamentalisme juif messianique est en plein essor en Israël. L'objectif de ces fous de Dieu ? La destruction du troisième lieu saint de l'islam et son remplacement par le troisième temple ! De quoi tout faire péter.
- Un sunnite, un chiite ou un juif orthodoxe est d'ailleurs tout à fait prêt à faire sauter une ou plusieurs bombes atomiques si c'est la volonté de Dieu. Inch Allah, comme ils disent... Si ça explose, c'est que Dieu l'a voulu... Forcément.
En outre, je ne pense pas que les fanatiques craignent l'arme nucléaire ; contrairement à ce que l'on pourrait croire, les japonais de 1945, qui sont les seuls à avoir subi dans leur chair les foudres de la bombe ultime, n'ont pas arrêté la guerre parce que Hiroshima et Nagasaki avaient volé en éclat. Pas du tout. Ils ont capitulé parce que l'URSS venait d'entrer en guerre contre eux. Alors bien sûr, encore une fois, vous allez sans doute penser que je ne fais que jouer le rôle du prophète de malheur pour me donner de l'importance et qu'il est très peu probable qu'une troisième guerre mondiale ne débute... Ce serait oublier un peu trop vite la crise qui frappe le monde en ce moment.
Oui, beaucoup de pays vont mal et peu de choses incite à l'optimisme. Pour l'économiste américain Peter Schiff, celui-là même qui en 2006 avait prédit la crise des subprimes, les deux prochaines années risquent de connaître un crack bien pire que celui de 2008. Voir cette vidéo pour davantage d'explications. Cette nouvelle crise financière aggravera la situation, tout comme le feront l'augmentation des prix des biens de première nécessité et du pétrole, la diminution des récoltes et les autres conséquences du réchauffement climatique et de la dégradation de l'environnement. Mais avant de mourir de faim, les hommes se révoltent, c'est bien connu. Et dans un monde en pleine crise, victime d'une surpopulation ingérable et encline à la violence, et qui en plus a potentiellement à sa disposition des armes de destruction massive, cette révolte risque de tourner à la catastrophe.
D'autant que, la plupart du temps, les peuples sont dirigés par des cinglés : n’oublions pas Fidel Castro qui, tel Stanley Kubrick dans son ''docteur Folamour'', incitait Nikita Kroutchev à utiliser l’arsenal nucléaire russe pour dénouer la crise de Cuba...
Des malades mentaux acclamés par des abrutis : c'est ça l'humanité.
Pour toutes ces raisons, et d'autres encore, j'ai bien peur que l'autre barbu n'ait pas tort lorsqu'il prophétise : et par la tignasse de leurs cheveux, ils seront amenés à la guerre. La guerre est un moyen terrible pour effacer la dette, faire des moratoires, bloquer les salaires, basculer vers une autre économie. Terrible mais facile et efficace : voilà pourquoi c'est le seul que nos chers présidents et nos chères masses populaires débiles sont généralement capables d'envisager.
Je suis inquiet.

Certains diront que je suis inquiet de nature, mais je ne pense pas que ce soit là un motif de consolation ou un argument suffisant pour prouver que je me trompe complètement. En effet, objectivement, il ne me paraît pas absurde de penser que l'avenir, ce soit ça :
(Chronologie pessimiste des évènements à venir pour cette décennie).
- L'Iran s'engage à arrêter l'enrichissement de son uranium dès la levée des sanctions économiques dont elle fait l'objet.
- Suite à l'offensive de charme iranienne, Obama rencontre Hassan Rohani pour, selon ses termes, faire avancer ''la paix et la sécurité'' dans le monde. Il souhaite néanmoins que l'Iran fasse le premier pas.
- Triomphe de Bachar Al Assad en Syrie alors que le peuple continue d'appeler à l'aide.
- Ni les États-Unis, ni l'Union Européenne ne pensent réagir autrement que diplomatiquement à la situation en Syrie.
- Discrètement, l'Iran continue à enrichir de l'uranium et produit même en plus du plutonium. Elle attend que les négociations au sujet de la levée des sanctions économiques soient commencées pour arrêter.
- L'église catholique est en crise : le courant réformateur s'oppose au courant conservateur.
- Exaspéré par l'attitude de l'ancienne Perse, Israël prend soudainement l'initiative de bombarder l'Iran.
- L'Iran riposte et lance des missiles sur Tel Aviv.
- Flambée du prix du pétrole.
- Guerre civile en Égypte : les islamistes gagnent du terrain.
- Crack boursier aux États-Unis : l'économie mondiale est secouée.
- L'Italie fait faillite : d'immenses émeutes ébranlent plusieurs grandes villes de la botte.
- La croissance de l'économie chinoise fortement ralentie.
- Le Hezbollah déclare la guerre à l'État d'Israël.
- La France fait faillite. Grève générale : François Hollande dissout l'assemblée et menace de démissionner. Le Front National est officiellement le premier parti de France.
- En Afrique, les islamistes regagnent très vite du terrain suite au départ des français.
- Poutine apporte son soutien à l'Iran.
- Baisse conséquente du salaire des fonctionnaires en France.
- L'Arabie Saoudite et la Turquie décident de se doter de l'arme nucléaire... Et d'attaquer la Syrie de Bachar El Assad.
- Afflux massif de réfugiés arabes et africains en Europe : la Méditerranée est envahie par les embarcations de fortune, la police douanière est débordée.
- Le pape François envisage de vendre la basilique Saint-Pierre, pour venir en aide aux millions d'italiens frappés par la crise. Les catholiques conservateurs s'élèvent violemment contre cette idée et exigent la démission du pape.
- Élections présidentielles anticipées en France : Marine Le Pen, élue, proclame la sixième République et sort de l'Euro. Le pouvoir d'achat des français dégringole.
- Le pétrole et les denrées alimentaires atteignent des prix records : la crise s'aggrave.
- Recul prononcé de l'économie allemande.
- Tsahal envisage d'utiliser l'arme atomique pour détruire une centrale nucléaire iranienne. La démolition du dôme du rocher est officiellement commandée par le gouvernement israélien pour ''faire venir le messie'' : le monde musulman crie au scandale et appelle au djihad.
- La Chine, en guerre économique contre les États-Unis, se range aux côtés de la Russie. Début plus ou moins franc de la troisième guerre mondiale.
- Suite à la démission du gouvernement et à la capitulation des militaires, l'Italie se retrouve en plein chaos.
- En ce mois de septembre 2017, alors que la Russie a connu une nouvelle fois une terrible canicule, pour la première fois depuis des centaines de milliers d'années, l'océan arctique est entièrement libre de glaces. Le Groenland, quant à lui, fond de plus en plus vite. De très nombreux records de chaleur sont battus en Europe.
- En France, les affrontements violents se multiplient. L'insécurité explose suite à une grève prolongée de la police. Le déploiement de l'armée est évoquée. Le Pen envisage même de supprimer l'assemblée nationale car ''la situation l'exigerait''.
- Éclatement de l'Union Européenne. Plusieurs régions de grands pays européens tentent de prendre leur indépendance. Le chaos politique est généralisé.
- Démission des gouvernements allemands, espagnols et britanniques.
- Des récoltes catastrophiques dues à de terribles dérèglements climatiques poussent le peuple de certains pays méditerranéens à l'exil. Mais ils n'ont nulle part où aller : beaucoup d'entre eux s'engagent dans l'armée islamique, devenue très puissante en Afrique.
- Un missile balistique longue portée envoyé depuis la Syrie atteint l'Europe.
- Des combats opposent des soldats du sud, en majorité musulmans, à des soldats du nord sur le sol européen, et plus précisément en Sicile. L’Italie, en pleine déliquescence, peine à se défendre : les islamistes volent de victoire en victoire.
- Le pape François décide de dissoudre la Curie romaine et d'évacuer la Cité du Vatican. Beaucoup se demandent si on peut dire que l'Église catholique existe encore.
- La crise politique en Europe est si grave que toutes les institutions sont menacées. Le gouvernement français perd complètement la confiance du peuple. Les banlieues sont en feu. L'armée islamique prend Marseille. Même l'armée est débordée.
- En raison de la situation géopolitique et économique internationale, la coupe du monde de football 2018 est annulée.

Voilà : alors bien sûr, d'abord le scénario est incomplet, et ensuite, je me trompe sans doute complètement. À vrai dire, je l'espère ; je préfèrerais de loin que les choses s'arrangent et qu'au lieu de s'entretuer pour des idées complètement débiles, les peuples s'intéressent à la recherche scientifique ou à l'innovation technologique, par exemple. Ou bien qu'ils virent les parasites comme cela a été le cas récemment en Italie avec la réjouissante éviction de ce vile Berlusconi. Mais si l'avenir ressemble un tant soit peu à la suite macabre d'évènements tragiques que je viens d'imaginer, alors la vie de chacun d'entre nous ne pourra qu'en être profondément bouleversée. Et je pense qu'il faut se préparer à cette éventualité... Même si je ne sais pas comment faire.
Si vous continuez à me traiter de fou dans votre tête, admettez au moins que lorsque les scientifiques nous prédisent, grâce à la cliodynamique, une vague de violence intense d'ici 2020, il y a tout de même quelques raisons de se faire du mouron, non ?
Pourtant les solutions existent. Comme le dit le site minuit-1 que j'ai déjà cité plus haut : seul l’avènement d’une philosophie ou à tout le moins d’une voie de recherche structurante, d’essence laïque ou religieuse, peu importe, peut indiquer aux peuples du monde le chemin d’espoir qui leur est si nécessaire. Et à cela, il est grand temps de penser.
En tout cas, moi, j'y pense. Une voie de recherche structurante... Pourquoi pas celle ouverte par l'évidente insuffisance du corps qui mène à l'existence d'une entité ''transcendante'' que l'on peut appeler Dieu ?!! Ou autrement si certains trouvent ce terme trop connoté...
Il faudra bien un jour que les hommes arrivent à communiquer sereinement sur ce sujet. Hélas, cela paraît pour l'instant aussi peu probable que la venue de visiteurs extraterrestres...


Jean-Michel Quatrepoint - La 3ème guerre... par MinuitMoinsUne

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>