Mes réponses à vos questions.

Publié le par Miteny

Je constate que beaucoup de gens ne lisent absolument pas ce que je leur réponds. Certains m'insultent même directement, sans prendre la peine de proposer le moindre argument. Il est donc inutile que je m'essouffle à leur expliquer l'évidence, puisque de toute façon, ils mépriseront ce que j'écrirai avant même que je l'aie écrit.

C'est notamment pour ces individus peu recommandables que j'ai décidé d'automatiser mes réponses. D'ailleurs si je vous ai répondu avec cet article, c'est que vous êtes probablement dans ce cas là.

C'est à dire que vous ne lisez pas quand je vous dis que je ne peux constater une production de douleur que lorsque mon corps est frappé (ou malade, peu importe). Autrement dit, ce que je constate MOI, c'est que seul mon corps semble être capable de « fabriquer » de la douleur, du plaisir, bref de la conscience en général.

ATTENTION : je ne m'occupe pas de ce que les autres constatent. Je parle de ce que JE constate. Donc je ne nie pas la douleur des autres, puisque je parle seulement de ce que JE constate.

Or mon corps est un corps quelconque, même pour moi puisque je constate bien que c'est un corps qui n'a rien d'extraordinaire. Donc, biologiquement, il n'y a aucune raison qu'il soit LE SEUL AU MONDE à être CAPABLE de « fabriquer » de la conscience, de la douleur (toujours selon ce que je constate). Vous comprenez ça au moins ?

 

Ce que je constate, c'est donc bien une exception parmi ce que font tous les corps (douleur que quand mon corps est frappé), inexplicable biologiquement. Ce qui est en fait la définition du miracle : un phénomène exceptionnel qui n'a pas d'explication matérielle.

La conscience de soi est miraculeuse : le fait d'avoir conscience de soi avec ce corps là et pas un autre n'a AUCUNE EXPLICATION MATÉRIELLE.

C'est une grande évidence, une super évidence, et je vous prierai d'arrêter de mentir outrageusement en la niant.

En outre, sachez que j'ai répondu à toutes les questions possibles et imaginables sur ce sujet. Et si je ne vous renvoie qu'un petit message ne comportant que la référence à cet article, c'est sûrement parce que j'ai vu des remarques similaires à la vôtre au moins une bonne centaine de fois.

Malgré tout, comme je suis bonne poire, je vous redonne encore les références de quelques articles qui comportent l'essentiel des précisions nécessaires à la bonne compréhension de l'évidence :

 

Critique d'une objection débile.

 

Une démonstration validée par wikipédia.

 

Non, les corps ne sont pas reliés entre eux.

 

Un phénomène surnaturel en direct.

 

Encore un petit récapitulatif.

 

La machine à produire de la douleur.

 

La machine à produire de la douleur, encore.

 

Il faut lire également les articles suivants :

Le résumé du blog.

Plusieurs constats à prendre en compte.

Retournez à l'école !

 

Et bien sûr, cet article sur Dieu, suite logique de l'insuffisance du corps.

Et d'autres encore !

Quoiqu'il en soit, je ne peux pas résumer ici toutes les réponses personnalisées que j'ai pu faire, il y en a tellement....

Dernière chose : on m'accuse parfois d'être grossier et méprisant. Mais jamais je ne pourrai être aussi médiocre que la bêtise de beaucoup de visiteurs de mon blog. Elle est si hallucinante qu'on ne peut pas y croire avant de l'avoir soi-même rencontrée.

Coucou à tous ce que je connais ! (il m'arrive parfois d'être sympa)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la connerie humaine est insondable 08/09/2012 19:34


 il n'y a rien à ajouter à la com de Michel.C , c'est exactement çà , miteny est un con ( fou ) de sophiste :


 


La sollicitation nerveuse d'une certaine zone du cerveau suffit à produire de la douleur : par conséquent, n’importe quel corps frappé va produire de la douleur.


VRAI


Cette phrase est située dans le cadre objectif. Elle suppose la douleur comme objectivée.


 


Si c'était vrai, on vérifierait une production de douleur dès que la zone "douleur" de n'importe quel cerveau en bon état est activé.


FAUX. La phrase "Vérifier une production de douleur, c'est avoir mal" pose la douleur comme subjective. On change
de cadre de référence, et ça biaise toute la démonstration. La démonstration est donc fausse.


        


 


Chaque personne ne constate la douleur (n'a mal) que lorsque SON corps est frappé.


VRAI


Et c'est vrai pour chaque personne. Chaque personne dont le corps est frappé va avoir mal. Il n'y a donc aucune exception.


   On ne s'occupe que de ce que je constate.


Cadre subjectif. Impossible dans ce cas d'objectiver quoi que ce soit. On est bien en
dehors du cadre scientifique. La démonstration n'en est donc pas une.


 


 


ATTENTION : JAMAIS JE NE NIE LA DOULEUR DES AUTRES.


Dans ce cas, il faut la prendre en compte, ce qui signifie s'occuper de ce que JE
constate, ET AUSSI de ce que constatent les autres au même moment. Si lorsqu'un corps est frappé, UNE personne ressent de la douleur, cela suffit à dire que le corps suffit.


 


 Plus généralement, la démonstration mélange sans discernement subjectif et objectif, passant de l'un à l'autre pour créer de la confusion. La démonstration joue également sur l'ambiguité
des mots.


Enfin, en se posant d'emblée comme "irréfutable", elle
se situe hors du cadre scientifique. En science, toute théorie doit être obligatoirement réfutable .

Miteny 08/09/2012 21:41



Cet abruti ne sait pas la signification d'objectif et de subjectif. Bref du grand n'importe quoi.


 


 


Je constate bien que torturer n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur au niveau de ce corps.


Mes réponses à vos questions.



Michel C. 30/12/2011 18:44


 


 


La sollicitation nerveuse d'une certaine zone du cerveau suffit à produire de la douleur : par conséquent, n’importe quel corps frappé va produire de la douleur.


VRAI


Cette phrase est située dans le cadre objectif. Elle suppose la douleur comme objectivée. 


 


Si c'était vrai, on vérifierait une production de douleur dès que la zone "douleur" de n'importe quel cerveau en bon état est activé.


FAUX. La phrase "Vérifier une production de douleur, c'est avoir mal" pose la douleur comme subjective. On change de cadre de référence, et ça biaise toute la démonstration. La démonstration est
donc fausse. 


 


" réclamer 3000 Euros en m’indiquant précisément mon erreur" --> c'est chose faite. 


 


Chaque personne ne constate la douleur (n'a mal) que lorsque SON corps est frappé.


VRAI


Et c'est vrai pour chaque personne. Chaque personne dont le corps est frappé va avoir mal. Il n'y a donc aucune exception. 


" réclamer 3000 Euros en m’indiquant précisément mon erreur" --> c'est chose faite. 


 


 


On ne s'occupe que de ce que je constate. 


Cadre subjectif. Impossible dans ce cas d'objectiver quoi que ce soit. On est bien en dehors du cadre scientifique. La démonstration n'en est donc pas une. 


" réclamer 3000 Euros en m’indiquant précisément mon erreur" --> c'est chose faite. 


 


ATTENTION : JAMAIS JE NE NIE LA DOULEUR DES AUTRES. 


Dans ce cas, il faut la prendre en compte, ce qui signifie s'occuper de ce que JE constate, ET AUSSI de ce que constatent les autres au même moment. Si lorsqu'un corps est frappé, UNE personne
ressent de la douleur, cela suffit à dire que le corps suffit. 


" réclamer 3000 Euros en m’indiquant précisément mon erreur" --> c'est chose faite. 


 


 


Je réclame 3000 euros. 


 


Plus généralement, la démonstration mélange sans discernement subjectif et objectif, passant de l'un à l'autre pour créer de la confusion. La démonstration joue également sur l'ambiguité des
mots. 


Enfin, en se posant d'emblée comme "irréfutable", elle se situe hors du cadre scientifique. En science, toute théorie doit être obligatoirement réfutable . 


 


 

Miteny 30/12/2011 18:51



"Cette phrase est située dans le cadre objectif. Elle suppose la douleur comme objectivée. "


Non. Ta phrase ne veut rien dire.


C'est toi qui créée de la confusion : Tes "faux" ne sont que des mensonges grossiers. Je constate bien une exception (douleur que quand mon corps est frappé) inexplicable matériellement.


 


Je devrais porter plainte contre tous ces escrocs qui essaient de m'arnaquer.



Ari 24/10/2011 23:52



Alors déjà oui, je suis un animal comme toi, ensuite c'est toi qui pas comprendre ce que moi dire.


Faudra que je te l'explique combien de fois! le corps est capable a lui seul de produire de la douleur. Comment le prouver? Ben frappe toi!


Tu aura mal, et cette douleur c'est TON CORPS QUI LA PRODUIT! Tu veux qu'elle sorte d'où, du cul d'une poule! Je vais pas te ressortir l'histoire des nerfs et du cerveau car, j'espère, qu'a la
longue tu connais ce procéssus PROUVE SCIENTIFIQUEMENT DONC VERIDIQUE DONC IRREFUTABLE! 


Le moi, surmoi, subconscient, conscient, tout ce que tu veux, fait parti de mon corps, donc si tu a mal, ben déjà la douleur vient de quelque part: le nerf donc ton corps, et arrive quelque part:
ta conscience, donc ton corps... Voyons voir, c'est vrai que c'est dur a comprendre, houlala, faut s'appeler einstein pour voir que tout ce que je vien d'écrire est logique!


Nan, mais plus sérieusement, tout ce passe dans ton corps, c'est lui qui produit la douleur.


 


Mais sinon, d'après toi, elle vient d'où la douleur? Et cette fois-ci répond, attend pas deux semaines pour me donner un semblant de réponse!



Miteny 24/10/2011 23:57



Hallucinant !! ce débile mental, cet attardé profond n'a rien lu ! Qu'il est con, c'est pas possible !


TOI LIRE ARTICLE !



Ari 20/10/2011 18:04



Je ne sais pas lire, OK, alors étudions la phrase que je n'aurais pas su lire d'après toi:


T'as même pas compris que j'affirmais que le corps était incapable à lui seul de
fabriquer de la sensation douloureuse


 


Tu affiramais, donc tu avais la preuve, que le corps était incapable A LUI SEUL de
fabriquer de la sensation douleur (la douleur quoi, oui, car en français "sensation douloureuse=douleur). Qu'entend-tu par le "à lui seul", soit ça veut dire que l'on ne ressent pas la douleur
car le corps est incapable de la produire, version stupide car tout le monde peut avoir mal.


L'autre version cerait que, comme on ressent la douleur, il existe quelque chose
en plus pour nous la faire ressentir car le corps en est incapable. Encore une fois, le corps est capable de créer une sensation douloureuse, sans pour autant qu'il y ait quoi que ce soit qui
l'aide, tout est au niveau du cerveau. Une preuve? Ceux qui ne ressentent pas la douleur ce sont ceux qui ont un problème dans une partie du cerveau (c'est prouvé scientifiquement), c'est donc
bien la preuve que tout se passe au cerveau, et comme celui-ci fait partie du corps, LE CORPS EST CAPABLE DE CREER UNE SENSATION DOULOUREUSE A LUI SEUL! (je vois vraiment pas ce que tu comprend
pas, c'est simple pourtant, j'écris pas en chinois!)


En plus, comme ces personnes ne ressentent pas la douleur, tu vas pas affirmer
qu'il n'y a pas de force métaphysique!


Bref, la phrase que tu m'as laissé est clair et nette, va voir un vrai français qui parle un vrai français, d'une
vrai langue française (je sais, le "vrai" partout, ça fait pas franças -preuve que je sais lire-), en fait, c'est toi qui comprend pas ce que j'écris. Donc dans ta réponse, au lieu de m'insulter
directement (ce que je ne t'ai pas fait moi) ou de copier coller, tu m'explique ce qui est faux, ce qui ne va pas dans mon explication (qui pourtant me parait clair, je vois pas où ça
cloche).


 


Tu vois bien que le corps est capable de créer la douleur, il est meme nécessaire, je t'en ai donné la
preuve!


 


PS: si tu ne voulais pas dire ça avec CETTE phrase, explique moi ce que tu voulais dire!



Miteny 20/10/2011 20:56



C'est ce que je constate ABRUTI !!!


Je constate que frapper n'importe quel corps NE SUFFIT PAS à fabriquer une sensation douloureuse au niveau de ce corps. (ça pas marcher... TOI COMPRENDRE, crétin ?)


Putain, c'est hallucinant : ils sont tellement bêtes qu'on ne peut que penser que ce sont des animaux.



Ari 19/10/2011 19:41



Désolé, j'avais oublier de préciser un truc: tu dis que le corps est incapable A LUI SEUL de fabriquer de la douleur. Tu te rend compte que c'est faux, si ta démo se base dessus, je peux te
prouver quel est fausse et ainsi tu me devra ton argent (quoique en fait, je m'en fou pas mal de tes 3 000 euros):


 


Un corps humain est vivant, composé de cellules, de veine, de nerf... Il fonctionne grâce a des organes et le moteur principale (hormis le coeur) est le cerveau (lieu où se trouve ta conscience,
car celle-ci fait parti du corps). Ce que tu percoit (ta conscience), est subjectif, c'est a dire, que tu es en mesure de ressentie seulement ce que ton corps est capable de ressentir (5
sens...), ce n'est pas un point de vu objectif, ça tout le monde le sait.


 


Par conséquent, quand tu es frappé, tes nerf rentrent en action, envoi un signal, ton cerveau réagit et envoie l'information à ta conscience pour te prévenir du danger. Ce schéma est réel, les
nerfs existent, le cerveau et les sitmuli aussi. Si tu te frappe tu as mal, et c'est ton corps qui t'envoie cette douleur, donc le corps peut, est capable de, créer de la douleur. Bien sûr il
faut un élément extérieur MATERIEL (gifle par exemple) pour activer les stimuli. Après, comme ta conscience fait parti de ton corps dans un circuit fermé, tu es le seul a la ressentir car tu es
le seul concerné, jusque là, tout est logique, scientifique et prouvé.


 


Donc, on peut voir que le corps est capable de produire de la douleur sans force surnaturelle, d'ailleurs où est-elle et à quoi servirait-elle? A produire de la douleur? Bien sûr que non puisque
c'est le cerveau qui le fait, donc quoi? D'où mes deux questions.


 


Voilà, je t'ai prouvé que le corps est capable de créer de la douleur, donc si ta demo se base dessus, j'ai prouvé que tu avais tort.



Miteny 19/10/2011 20:25



Bordel de merde, mais t'as rien lu du tout !!


Quand toi savoir lire, toi repasser (incroyable mais vrai)


 


Je constate bien que le fonctionnement de n'importe quel corps torturé n'est pas une cause suffisante de douleur au niveau de ce corps. CQFD (insuffisance du corps)


 


Mes réponses à vos questions.



Ari 19/10/2011 19:31



Ne me respect pas si tu veux, je m'en fou...


 


Tu affirme que le corps est incapable a lui seul de produire de la douleur? C'est moi le dingue? AH AH... Déjà, tu te contredis car dans "les réponses à vos questions" tu affirme que tu est le
seul a percevoir ta douleur. Donc, déjà, c'est logique, mais tu affirme bien qu'il existe une douleur, donc tu te contredis.


 


La douleur existe, est vrai, et le corps est parfaitement capable de produire de la douleur, si un nerf est touché, tout le corps réagit et ton cerveau (ta conscience y compris) sont averti et tu
ressens la douleur! Ou alors c'est que tu t'exprime mal et là c'est toi l'illétré, car relis ta phrase, c'est bien ce que tu as écris, JE N'INVENTE RIEN!


 


PS: J'attend toujours la petite réponse aux questions où est la force métaphysique et a quoi sert-elle?



Miteny 19/10/2011 20:24



Mais non !!


T'as juste rien compris. Je pense vraiment que t'es très bête et que t'arrives même pas à lire correctement une phrase, même simple.



Ari 19/10/2011 15:02



Voila, j'ai lu ton "réponse a vos questions". Ce que tu a montré (comme je le dis depuis le début) est une évidence. Il est vrai que je suis le seul a ressentir la douleur et que je ne ressent
pas la douleur des autres.


Déjà, petite rectification, cela n'a aucun rapport avec la conscience, on peut avoir mal, mais ce n'est pas de la conscience (sauf si tu l'entend tel qu'il faut être conscient pour ressentir la
douleur, ce serait mal dit, mais c'est vrai, passons).


 


Le fait que seul moi ressent ma douleur est vrai, mais c'est aussi logique. Il ne faut pas voir la "conscience" et le corps comme deux choses différentes. La conscience fonctionne grace au
cerveau, c'est juste l'activation d'une partie cérébrale, comme pour le subconscient.


Du point de vu physique, comme tt le monde sait, quand un corps est frppé il génère de la douleur, mais celle-ci est produite au cerveau. Comme je l'avais déjà dis, la douleur c'est contre le
dangé, et pour qu'il y ait un réflex "voulu", l'information est envoyé à la parti active du cerveau, celle de la conscience, ainsi on est conscient d'avoir mal. Cela n'a pas changé, le circuit
douleur-conscience est un circuit fermé, celui de notre corps.


 


Beaucoup de gens pense que l'on définit le moi par rapport à la "conscience" (que certains ont meme qualifié d'âme), mais c'est faut. Cela est dû a l'évolution, une méduse est a peine cosncient,
elle vit simplement. La souris et le lézard vivent au premier degrés (quand ils ont faims, ils mangent, ils cherchent pas a réfléchir sur le pourquoi du comment), le corbeau est encore plus
évolué, puis le chimpanzé et enfin l'homme. Ce dernier eput résoudre des problèmes, car le partie de son cerveau sur la réflexion s'est développé. La conscience est matériel, et fait parti du
corps, du cerveau, elle évolu, la conscience est tout aussi importan qu'un bras.


 


Tout ça pour dire que le lien douleur-conscience ne se déroule que dans UN corps, par conséquent, si on ME frappe, je vais être le seul a avoir mal, a etre conscient de ma douleur. Mais si c'est
quelqu'un d'autre, je n'aurais pas mal, car le circuit de réaction se déroule dan un autre corps que le mien, donc dans une autre conscience.


 


Ainsi, le fait d'être le seul a ressentir la douleur n'est pas un miracle, c'est juste de la biologie de la "conscience". Il faut tout voir avec du recul et non pas du premier degrés comme tu
l'as fait.


 


Sans oublié que dans ta démo je ne trouve toujours pas ta force surnaturelle, car meme si elle est métaphysique je ne vois toujours pas a quoi elle sert.


 


Donc désolé de te redemandé ces questions (meme si je viens de montrer où ta demo clochait) mais il n'y a pas les réponses a: où est la force métaphysique et à quoi sert-elle?



Miteny 19/10/2011 15:19



Je pense que tu n'as toujours rien compris. (dingue)


T'as même pas compris que j'affirmais que le corps était incapable à lui seul de fabriquer de la sensation douloureuse.


Fatiguant tous ces débiles (qu'il faut faire semblant de respecter en plus....pffff)



lclc 17/10/2011 22:32



ton renfermement dans tes idees, n'est ni plus ni moins de l'obstination pervertie. ce dont seul satan en est capable, en resume tu est malsains d'esprit (je reaffirme etre toujour non croyant)



Miteny 18/10/2011 00:03



Pauv'con, c'est pas de l'enfermement, c'est une évidence que tu comprends pas. Quel attardé mental encore que celui-là !


 


 



Yann93 16/10/2011 10:33



Tient je croyai que tu insultait plus Miteny?


Tu ne tient meme pas tes promesse! Comment veut-tu qu'ont te fasse confiance et qu'ont t'accord un débas dans ces conditions?



lclc 16/10/2011 01:07



j'ai rien compris mais bien sur, dieu des autruches, et toi t'es toujour aussi stupide.


en gros aurait tu la faiblesse de repondre intelligeammnent (pardon pour l'insulte)?


franchement miteny t'es un peut bas de niveaux, si tu agis de cette maniere c'est que je t'ai vaincu quelques par. avoue le au moins t'es un nullos et rien d'autre qu'un nullos. si c'est tous ce
que tu sais dire laisse moi rire. et apres tu veus qu'on est peur de ton raisonnement!


que le ciel te pardonne miteny tu ne sais pas ce que tu fais et j'insiste essaye de repondre a mes questions avant de dire des aneries.


montre toi plus intelligent que tu n'es bete, surtout ne va trop vite, prend ton temps et reflechit bien pour repondre.


par contre as tu compris ce que j'ai dis ou es tu limiter dans tes connaissances?



Miteny 16/10/2011 14:02



 


Je crois que je n'ai donc pas assez copié/collé le sujet du blog


 


 


Je constate bien que le fonctionnement de n'importe quel corps torturé n'est pas une cause suffisante de douleur au niveau de ce corps. CQFD (insuffisance du corps)


 


Mes réponses à vos questions.



lclc 15/10/2011 19:40



mouai tres bien sa me fait une belle jambe, mais alors explique pourquoi les animaux ressente de la douleur alors qu'ils sont senses ne pas avoir de conscience?


tu vois je l'ai lu et relu alors maintenant construit des phrases et des arguments bien construit dieu des autruches



Miteny 16/10/2011 00:01



t'as rien lu et rien compris. Toujours aussi débile (mais on peut rien faire, c'est médical apparemment)



Nico 19/08/2011 08:08



Bon sans surprise des que tu es face à quelque chose que tu ne peux expliquer tu balances tes messages automatiques.


Désolé mais tu ne seras jamais écouté par la communauté scientifique car tu n'as aucunes rigeurs scientifiques ! Tes arguments sont abscent et ton raisonnement biasé car tu te bases sur ce que tu
crois savoir. Tu n es absolument pas objectif! La seule reconnaissance que tu arriveras a avoir, sera par les moutons qui adhèrent à tes théories loufoques mais ça n'ira pas plus loin et rien que
ça, moi ça me fait peur que des gens gobent des conneries pareils!


J'arrete de discuter avec toi, c'est comme parler à un mur.



Miteny 19/08/2011 09:38



Comme je l'ai dit, j'ai déjà répondu à toutes les remarques possibles et imaginables (dont celle là) des centaines de fois chacune.


 


Désolé mais j'en ai plus que marre de me répéter. Je sature... je ne peux plus.


Je ne suis pas une machine.


 


Mes réponses à vos questions.


 


Si vous voulez qu'un jour je puisse prouver l'évidence de ma démo devant tout le monde, commencez par vous inscrire à la newsletter, ça pourrait aider.



Nico 18/08/2011 23:24



Oui je comprend mais continue ton explication tu ne développe pas. Si on reprend ton premier exemple de scier la jambe dun individu sain, il manque la suite la tu pose l'experience mais tu ne dis
pas comment tu mesure ton parametre et l'interprétation du résultat attendu. Tu vois ce que je veux dire?


En gros toujours avec le meme exemple, tu peux rajouter que tu regarde l'exitation des neurones soit en locale avec des électrodes sont dans le cerveau avec un scanner. Les résultats possible
sont je mesure ça donc ca explique ça, ou je mesure l'abscence de ça donc ça veut dire ça.


J'aimerais que tu complete bien ton exemple pour que j'arrive a comprendre ton raisonement, que ce soit avec cet exemple ou un autre mais il faut absolument que ce soit complet.



Miteny 19/08/2011 00:54



Comme je l'ai dit, j'ai déjà répondu à toutes les remarques possibles et imaginables (dont celle là) des centaines de fois chacune.


 


Désolé mais j'en ai plus que marre de me répéter. Je sature... je ne peux plus.


Je ne suis pas une machine.


 


Mes réponses à vos questions.


 


Si vous voulez qu'un jour je puisse prouver l'évidence de ma démo devant tout le monde, commencez par vous inscrire à la newsletter, ça pourrait aider.



Nico 18/08/2011 04:48



Quelle type d'experience tu ferais pour valider ton hypothèse ? Avec un exemple d'experience je comprendrai peut etre mieu.



Miteny 18/08/2011 19:54



Je scie le tibia d'un corps pris au hasard (en bonne santé) pour voir si de la douleur est produite.


C'est très simple : si je voulais voir si le corps produit de la lumière lorsqu'il est parcouru par du 220 V, j'en brancherais un (en bon état évidemment) sur le secteur. Tu comprends quand même
la démarche ??


C'est toujours la même qu'on utilise : la vérification expérimentale



Nico 17/08/2011 13:16



J'ai déja lu les multiples commentaires et j'ai répondu car je n y avais pas trouvé de réponses satisfaisantes. Je ne pense pas être le seul car les nombreuses réponses que tu as eu prouvent que
ton message n'est pas clair. J'ai même été lire les commentaires sur dailymotion et la encore 90% des commentaires posent toujours les mêmes questions. Je vois donc 3 hypothèses:


- Tous les gens sont idiots et tu es la seul personne au monde qui comprend un truc !


-Ton hypothèse est très mal expliquée !


-Ton hypothèse est completement fausse et tu refuse la réalité et la discussion !


Maintenant à toi de voir laquelle est la bonne. Et permet moi de te le redire si tu veux valider ton hyppothèse devant des scientifiques il te faut des vrais preuves basées sur des experiences,
tant que tu ne fais pas ça toutes tes théories restent des hypothèses phylosophiques.



Miteny 17/08/2011 13:31



J'ai été très clair. Il faut juste prendre le temps de lire correctement l'hypothèse à vérifier expérimentalement.



Nico 09/08/2011 05:52



Bonjour,


Avant de commencer une discussion (si possible), je tiens à me présenter. Je suis un étudiant en thèse de biologie, je me considère donc comme un scientifique. Je suis également passionné par
d'autres sciences tel que la physique. Je tenais à faire ces précisions pour que tu comprennes que j'ai quelques "notions" en biologie et aussi en physique.


Cependant, j'ai du mal à comprendre ton message. Alors je m'attend à ce que tu me traite d'abruti et que tu me renvois lire "ta démonstration". D'après ce que j'ai compris:


si je frappe quelqu'un (individu A), ce quelqu'un ressentira de la douleur mais pas moi (individu B). Du coup la causalité n'est pas respectée car une même cause n'entraine pas les mêmes
conséquence sur 2 corps identiques.


Voila ce que j'ai compris.


Mantenant, permets moi de faire une petite comparaison, tu as sûrement été à l'école et vu des notions d'électricités, et même réalisé le petit montage avec une pille et une ampoule. Si on
remplace le cerveau par l'ampoule et le corps par le cablage, lorsque j'appuis sur l'interrupteur, l'ampoule s'allume. Jusque là j'éspère que nous sommes d'accord, mais quand j'appuis sur mon
interrupteur, l'ampoule de mon voisin ne s'allume pas. Mon voisin peut constater que mon ampoule est allumée mais la sienne reste éteinte. L'action d'appuyée sur mon interrupteur n'entraine pas
la même conséquence sur toutes les ampoules du monde et ceci n'explique en rien l'existance de Dieu. L'explication la plus simple est toujours la meilleur (rasoir d'occam) c'est juste que
l'éléctricité ne parvient pas à l'autre ampoule. Pour les mécanismes de douleur, il en va de même, le réseau nerveux de mon voisin n'est pas connecté au mien, donc je ne peux pas ressentir les
stimulus que lui ressent.


De plus j'ai une question, tu dis que la douleur n'est pas quelque chose de physique, comment expliques tu que puisse la supprimer avec des molécules antalgiques ?


De plus, il a été démontré par la communauté scientifique et médicale que la douleur est bien un mécanisme physiologique, et pour preuve je te donne l'exemple suivant que tu pourras confirmer en
parlant avec n'importe quel anesthésiste: Si on réalise une opération lourde, on réalise une anesthésie qui endort le patient, mais on doit rajouté absolument des anthalgiques qui eux bloquent
les récepteurs à la douleur, car sinon le patient dormira mais ressentira la douleur. Une douleur mal prise en charge retarde la guérison et si elle n'est pas traitée elle peut entrainer la mort
du patient. Comment expliques tu ces faits.


Une derniere chose, tu parles de faire valider ta thèse par la communauté scientifiques, mais pour le moment il te manque des notions essentielles de ce qu'est la science. Tu as le droit d'avoir
des idées et des théories, mais si tu veux que les scientifiques soient interessés, il faut que tu sois prêt à subir des critiques et pouvoir argumenter pour défendre tes idées, les insultes te
décrédibilises complètement ! Ensuite il te faut des preuves, ce que j'appelle preuves c'est le résultat d'une expèrience scientifique, avec des témoins et des contrôles. Tu ne peux pas balancer
ta théorie et dire merde a tout le monde, j'ai raison.


Donc réfléchis à des experiences qui permettront de mettre à l'épreuve tes théories, c'est le fondement même de la science et en plus tu auras plus d'arguments contre tes agresseurs.


Je sais que tu es en vaccances, mais j'espère quand même des réponses à mes questions et par pitié ne répond pas en m'insultant comme tu l'as fait pour tous les autres car c'est toi que tu
ridiculises à chaques insultes.


De mon coté le dialogue reste ouvert même si je ne suis pas d'accord avec toi et si tu considère que je suis un gros abruti, fait moi l'immense honneur de m'expliquer même si ça te fais te
répéter. Tu parles de Dieu, associe y les valeurs et aide moi a devenir meilleur !


Cordialement



Miteny 16/08/2011 20:25



J'ai répondu à toutes les remarques possibles et imaginables (dont celle là) des centaines de fois chacune.


Prière de lire les 43000 coms du blog avant d'écrire quoi que ce soit.


Désolé mais j'en ai plus que marre de me répéter. Je sature et quand je lis la même remarque débile pour la 1000ième fois !! ... je craque... je ne peux plus.


Je ne suis pas une machine.


 


Mes réponses à vos questions.


 


Si vous voulez qu'un jour je puisse prouver l'évidence de ma démo devant tout le monde, commencez par vous inscrire à la newsletter, ça pourrait aider.



- dialogue - 08/08/2011 23:09



- Est-ce que mon corps est conscient ?


- Attends d'abord, ça veut dire quoi "être conscient" ?  


- Ca dépend : Qui est conscient ? Moi, ou mon corps ? 


- Si ce n'est pas mon corps, alors qu'est-ce ? 


- Moi peut-être... Mais que suis-je, si je ne suis pas mon corps ? 


- Sans doute suis-je ma conscience, JE pense...


- Mais si MOI, c'est ma conscience, alors la phrase "ma conscience est consciente" ne veut rien dire ! 


- Dans ce cas, je suis bien mon corps, et donc quand on dit "le corps X est conscient", si je suis le corps X cela veut dire "je suis conscient". 


- "Je" ne serait donc qu'un corps ? C'est grotesque. Si je ne suis qu'un corps, quelconque, je pourrais tout aussi bien être un corps qui ne serait pas conscient, et alors pourrais-je dire : "Je
ne suis pas conscient" ? Bien sûr que non, c'est absurde. Sans conscience, pas de "Je" ! 


- "Je suis conscient" serait donc une tautologie, alors ? Et je serais bien ma conscience ! 


- Mais le corps, dans tout ça ? Car si je suis une conscience (plus précisément, ma conscience, mais la seule conscience connaissable demeure la mienne), si je suis une conscience, j'ai tout de
même un corps, et pas n'importe lequel, qui serait interchangeable ! Non, un seul ! Comment cela se fait-il ? 


- C'est précisément à cela que répond Miteny ! 


- C'est parce que je n'ai qu'un seul corps que je dis que c'est "mon" corps. (l'adjectif possessif se justifie pleinement). 


- Mais comment se fait-il que ce soit celui-là, le mien ? Comment m'a-t-il été attribué ? 


- Pour chaque corps créé, la conscience correspondante est créé également.


- Mais comment chaque conscience est-elle reliée automatiquement au corps correspondant ? 


- Une personne capable de dire "je" (en général, vers l'âge de 3 ans ça doit être bon) est générée chaque fois que nait un corps. Un seul corps - une seule conscience (et non pas un seul corps -
plusieurs consciences, ou plusieurs corps - une seule conscience, sinon, ce serait le bordel). 


- Mais comment peut-on le savoir ? Après tout, on ne sait rien de l'existence des autres consciences, on ne peut pas les constater, jamais, on ne peut que les déduire ?


- Et encore, ce n'est qu'un déduction partant du présupposé que tous les corps sont fonctionnellement identiques. En réalité, la conscience d'autrui n'est qu'un postulat pratique et fonctionnel
(et au demeurant, indispensable à la vie de tous les jours). 


- Comme je n'ai qu'un seul corps (et une seule conscience), j'en déduis par généralisation que pour chaque corps il n'y a qu'une seule conscience, ou que pour chaque conscience il n'y a qu'un
seul corps. C'est pour cette raison que je ne constate de douleur que lorsque mon corps est frappé par exemple, et que si un autre corps est frappé, comme ce n'est pas le mien, peut-être que
de la douleur apparaît dans la conscience correspondante à cet autre corps, je le suppose, mais moi je n'en constate pas ! 


- Il ne suffit donc pas qu'un corps quelconque soit frappé pour que je ressente de la douleur, en effet. Il faut aussi qu'il y ait un lien entre ma conscience et ce corps, c'est à dire qu'il soit
mien. 


- Et mon corps ne peut pas créer ma conscience. 



Miteny 16/08/2011 20:24



Voilà



Justicier 30/07/2011 05:44



@ Lizy


Bonjour,


Je ne sais pas quelle âge vous avez, et donc dans quelle classe vous êtes à l'école mais répondez nous franchement.


Êtes vous d'accord avec cette phrase ? :


Donc, biologiquement, il n'y a aucune raison qu'il soit LE SEUL AU MONDE à
être CAPABLE de « fabriquer » de la conscience, de la douleur (toujours selon ce que je constate)


Pensez vous que cette phrase est correcte ou incorrecte ?


Si elle vous semble correcte, pourquoi ?


Si elle vous semble incorrecte, pourquoi ?


Merci d'avance, charmante enfant, de votre réponse, , quelle qu'elle soit.


J'ai, pour ma part créé un site pour débattre sereinement, SANS INSULTE, ni aggression, ni censure, des questions soulevées par le Stromph
farceur (Miteny), je vous invite à le parcourir et a y exprimer votre point de vue si vous le désirez...


Tous les internautes y sont les bienvenus et cordialement invités.


http://justicier.over-blog.fr/


Justicier



Miteny 17/08/2011 13:33



J'ai répondu à toutes les remarques possibles et imaginables (dont celle là) des centaines de fois chacune.


Prière de lire les 43000 coms du blog avant d'écrire quoi que ce soit.


Désolé mais j'en ai plus que marre de me répéter. Je sature et quand je lis la même remarque débile pour la 1000ième fois !! ... je craque... je ne peux plus.


Je ne suis pas une machine.


 


Mes réponses à vos questions.


 


Si vous voulez qu'un jour je puisse prouver l'évidence de ma démo devant tout le monde, commencez par vous inscrire à la newsletter, ça pourrait aider.



Justicier 30/07/2011 04:48



Oh là là là là, t'es en pleine régression mon pauvre.....Stroumph farceur


 


T'avais une occasion en or avec Yvon L. et sa méthode scientifique et une autre avec Baby 2 et les 9000 € qu'il t'as proposé, c'est pas rien et patatra.... tu fous tout en l'air... 


 


Franchement hein ? T'as pas honte ?


 


Mais qu'est ce que t'as dans la crâne ? 


 


Moi si j'étais à ta place et aussi sûr de moi, JE SAUTE sur la méthode scintifique et les 9000 €....


 


Qu'est ce qu'on va faire toi et de ton corps insuffisant hein ? Tu peux me le dire ?


 


Est ce qu'il te reste un peu de cervelle au moins ? Regarde !


 


Non !!!!!! regarde avant de répondre,.....


 


Mais non pas dans le frgo,,... c'est pas de la cervelle de veau dont j'te parle


 


Ni en en regardant en l'air mais DANS UN MIROIR au moins il réfléchira ton image lui....il est pas comme toi


 


Oui et alors .....qu'est ce que tu vois ?  rien ? comment ça rien ?  


 


Et tu nous dis ça comme ça maintenant ? 


 


T'as pas de cervelle t'es sûr regarde bien.... même pas un neurone ?


 


Oh là là là là c'est la cata.


 


Mais c'est fou ça, où tu l'as mis ta cervelle ? 


 


Cherche non d'un chien....AH tu le vois se lècher les babines ?


 


Cherche plus, c'est lui qui te l'as bouffé, ça fait pas un pli  .....


 


     


     


     


 


Justicier.....scénariste à l'occasion de la comédie jouée par le Stroumph farceur "comment j'ai perdu la cervelle de mon corps insuffisant" 


 



Miteny 16/08/2011 20:22



J'ai répondu à toutes les remarques possibles et imaginables (dont celle là) des centaines de fois chacune.


Prière de lire les 43000 coms du blog avant d'écrire quoi que ce soit.


Désolé mais j'en ai plus que marre de me répéter. Je sature et quand je lis la même remarque débile pour la 1000ième fois !! ... je craque... je ne peux plus.


Je ne suis pas une machine.


 


Mes réponses à vos questions.


 


Si vous voulez qu'un jour je puisse prouver l'évidence de ma démo devant tout le monde, commencez par vous inscrire à la newsletter, ça pourrait aider.



Lizy 30/07/2011 01:34



Alors, je viens juste de lire vos commentaires ... Comment dire que la vulgarité règne sur tout le contenu de cet article ? C'est lamentable de s'insulter virtuellement pour des questions
auxquelles la science même n'aura pas de réponse; personnellement ma croyance en dieu est forte mais comprenez que c'est de telles réations (venant de votre part) qui inscite à la violence aussi
bien physique que Morale. Alors expliquez-vous et mettez vos idées et vos points de vues totalement differents au clair. Votre aveuglement est totalement ridicule. C'est vraiment idiot car à la
base cet page est plutot interessante alors au lieu de vous bouffer le nez; parlez comme des personnes matures. J'ai vraiment eue l'impression d'avoir vu deux enfants se bagarer pour un jouet.
Etant très jeune; je vous prierai de ne point porter d'insultes à mon égard car mon commentaire reste poli et respectueux quoique assez franc.


Sur ce, bonne continuation.



Miteny 30/07/2011 01:48



J'ai répondu à toutes les remarques possibles et imaginables (dont celle là) des centaines de fois chacune.


Prière de lire les 43000 coms du blog avant d'écrire quoi que ce soit.


Désolé mais j'en ai plus que marre de me répéter. Je sature et quand je lis la même remarque débile pour la 1000ième fois !! ... je craque... je ne peux plus.


Je ne suis pas une machine.


 


Mes réponses à vos questions.


 


Si vous voulez qu'un jour je puisse prouver l'évidence de ma démo devant tout le monde, commencez par vous inscrire à la newsletter, ça pourrait aider.



Chtac 20/07/2011 14:24



Je n’attendais pas mieux de votre part. Je crois que je vais encadrer votre réponse et l’afficher dans mon bureau, car
elle me réjouit au plus haut point.


 


Vous avez le mépris et l’insulte digne des individus qui pètent plus haut que leur cul, et caractéristique des pauvres
d’esprit qui n’ont que ces outils comme arguments. Vous n’acceptez aucun débat, aucune contestation. Vous êtes incapable de vous remettre en cause. Vous avez la foi du charbonnier, non pas en
l’existence de Dieu, mais en ce que vous pensez être votre supériorité. Je vous plains.


 


Ceci met un terme définitif à ma contribution.


Salut.



Miteny 20/07/2011 16:13



Je constate que bien torturer un corps quelconque n'est pas une cause suffisante de douleur, alors que ça semble être suffisant quand il s'agit de mon corps, ce qui
est biologiquement et matériellement inexplicable puisque mon corps est également un corps quelconque. Arrêtez de mentir !



Chtac 20/07/2011 03:22



Cher Miteny


 


D’un premier abord, vous paraissez faire partie d’un Hezbollah (les fous de Dieu) version chrétienne donc plus pacifique
à l’époque actuelle.


 


Passons cette boutade.


 


Je ne suis ni opposé à la croyance en l’existence de Dieu, ni opposé à la croyance en sa non existence. Encore faudrait
il savoir de quoi on parle car la notion de Dieu n’a pas la même signification pour tout le monde. Dieu antropomorphe (nous serions créés à son image) auquel on prête des
« raisonnements » ou de attitudes de type humains. Dieu qui se révèle par des apparitions, par l’intercession de prophètes et par des miracles. Ou l’Etre suprême des révolutionnaires.
Ou plus simplement et plus modestement de notre part, un principe créateur qui serait à l’origine de l’univers, ou des univers.


 


Je m’en tiendrai à cette dernière version de Dieu qui semble peu éloignée (mais pas identique) à celle que vous évoquez
dans vos textes. En effet, tous les progrès de la science nous font découvrir avec émerveillement la cohérence des lois qui régissent l’univers, et la vie. Il est difficile d’imaginer qu’il n’y
ait pas un grand ordonnateur à l’origine de tout cela. Mais ceci ne prouve pas son existence. Et les plus grands scientifiques, ceux qui croient et ceux qui ne croient pas, n’ont jamais pu
prouver son existence. Toutes les affirmations en ce sens sont pure spéculation et ne prouvent rien. C’est malheureusement le cas de votre prose prolifique.


 


Prenons la cas de la conscience. Votre prétendue démonstration ne démontre rien. Sa naïveté me fait amplement douter de
votre formation scientifique. Le pire est que vous vous servez de cette prétendue démonstration comme postulat pour en tirer d’autres conclusions. Les recherches sur le cerveau montrent comment
se forment nos représentations de la réalité, mais aussi nos représentations de concepts abstraits dont la conscience fait partie. Il est à noter qu’on a prouvé que certains animaux, notamment
des primates étaient doués de conscience. Votre « démonstration » avec la douleur et la non douleur, « deux réalités qui s’opposent » est vraiment puérile, et le fait de
vouloir l’expliquer par un jeu en réseau et des écrans avec des images différentes des mêmes personnages l’est encore plus. Je vous laisse découvrir en quoi c’est puérile. Mais vous pourrez vous
faire aider par vos nombreux correspondants. Vos nombreuses utilisations d’analogies informatiques laissent à penser que cette discipline vous a un peu tourné la tête. Prenez un peu le
vert.


 


Par ailleurs, vous citez un certain nombre de théories scientifiques qui apporteraient de l’eau à votre moulin. Elles
ramènent à l’idée qu’il existe un grand ordonnateur mais ne prouvent rien. Les conclusions que vous en tirez sont pures spéculations.


 


Allez, essayez de vous extraire un peu de votre univers informatique et robotique et tout ira mieux.


 



Miteny 20/07/2011 09:19



Quel con !!


Au lieu de raconter n'importe quoi, tu ferais mieux de lIRE : tu verrais que c'est bien une démonstration, abruti


Qu'est ce que j'en ai marre de ces crétins !


 


Non seulement ils ne savent pas réfléchir, mais en plus ils ne prennent pas le temps de lire et en plus te méprisent parce que tu essaies de simplifier le problème.


 


PAUVRE TYPE !!!


 


 


Je constate que bien torturer un corps quelconque n'est pas une cause suffisante de douleur, alors que ça semble être suffisant quand il s'agit de mon corps, ce qui
est biologiquement et matériellement inexplicable puisque mon corps est également un corps quelconque. Arrêtez d'être complètement cons !



Obakaan 20/06/2011 18:07



Tu me parle d'arrogance, alors que tes messages ne renvoie que ça : arrogance et insultes.


Si t'es pas foutu de tenir compte des remarques des autres, c'est peut-etre à toi de fermer ton claque-merde.


Entre ce que tu constate et la réalité, y'a bien une différence, mais tu refuse de l'admettre. NON, ce que tu VOIS n'est PAS la réalité, mais la VISION que tu as d'elle. En gros tu ne perçois
qu'une partie de ce qui existe. Et la douleur d'autruis fait partie de ce que tu ne peux percevoir, mais qui pourtant existe.


Si tu ne comprends pas cette remarque, tu ne comprends alors pas les notions de subjectivité et d'objectivité. Mais tu as déjà admis que je "t'embrouillais" avec ça.


Il est beau ton raisonnement, lol.


En tout cas il y a bien une chose que JE CONSTATE, MOI, c'est que tu es un gros con !


A bon entendeur, salut.



Miteny 20/06/2011 23:24



Tu continues à parler tout seul sans parler du sujet alors moi aussi : je constate une exception inexplicable biologiquement.


Quand t'auras compris le sens du mot dialogue, abruti, fais moi signe



Obakaan 20/06/2011 00:00



Et quand tu lève les yeux, tu "constate" que le soleil tourne autour de la Terre.


Alors que dans les faits, c'est l'inverse.



Miteny 20/06/2011 10:00



Sii tu savais le nombre d'abrutis de base qui se croient intelligents en vomissant une remarque aussi débile (non je ne constate pas ça, juste un mouvement relatif), tu perdrais peut-être ton
arrogance.


Tu mérites pas de discuter avec moi.  D'ailleurs tu devras un jour te rendre compte que t'es très con. C'est pour ton bien.



Obakaan 19/06/2011 17:15



"Je n'ai mal que quand mon corps est frappé" est explicable biologiquement tout à fait simplement. De plus c'est un constat subjectif.


Il n'y a là aucune execpetion puisque c'est le cas pour tout le monde sur cette terre.


"Chaque corps frappé a mal" c'est vrai aussi. Personne ne constate l'inverse.


"N'importe quel corps frappé a mal" ; c'est vrai aussi. Personne ne constate l'inverse.


"N'importe quel corps non frappé n'a pas mal" : c'est vrai aussi, comme le montre ton expérience. Personne ne constate l'inverse. CQFD


"Miteny est de mauvaise fois" : c'est également vrai.



Miteny 19/06/2011 18:14



T'as encore rien compris.


Je constate une exception (douleur que quand mon corps est frappé) inexplicable biologiquement.



Obakaan 17/06/2011 20:07



Eh be, ces quelques phrases on un effet désastreux sur toi.


Si ces quelques lignes t'embrouillent, on comprends mieux pourquoi ton raisonnement est complètement con.


Bref, tu me sort des insultes, et aucune remarque sur l'objectivité ou la subjectivité : j'en déduit que tu ne sais pas quoi dire à ça, et que mon argument ne sera jamais contredit.


Quelqu'un frappe à ma porte : c'est objectif.


J'entends qu'on frappe à ma porte ; c'est subjectif.


 


"Mais sinon tu admets que je constate l'insuffisance du corps ? (je m'attends évidemment à une réponse débile)" : NON


Tu constate que tu ne peux pas ressentir la douleur d'un autre corps. C'est normal, et ça ne va à l'encontre d'aucune loi biologique, physique, rationelle ou encore logique, bien au contraire.


Si tu n'a PAS MAL, c'est que tu n'a PAS ETE frappé, CQFD



Miteny 18/06/2011 00:37



T'as très bien compris abruti : je constate une exception (douleur que quand mon corps est frappé) inexplicable biologiquement.


Tu joues au plus con et tu le fais très bien, mais sache, sombre crétin, que ton boulot ici est d'essayer de me faire douter ne serait-ce qu'une seconde (et si tu y arrives, je te donne 10000
Euros !!) de cette hyper évidence.


 


Alors essaie de réfléchir, ABRUTI


 


Je ne le dirai jamais assez : quelle bande de connards !!



Obakaan 17/06/2011 13:54



Alors tu n'est pas objectif.


Le subjectif ne peut être défini que pour soi, et par son appréhension propre (ce que tu fait).


Une constatation purement subjective est partielle, puisque limitée à tes cinq sens. En conséquence cette constatation NE PEUT refleter l'existence REELLE des choses, puisque tu n'en a qu'une
vision partielle.


Ta démonstration logique ne vaut donc PAS UN CLOU, puisqu'elle ne découle que d'un constat subjectif.


CQFD (tu peux me redire de lire tes articles, tu ne fait jamais la distinction entre l'objectif et le subjectif. Je ne suis même pas sur que tu saisisse la différence entre les deux)



Miteny 17/06/2011 14:54



Pauvre abruti, t'emploies des mots que tu comprendras jamais. T'es vraiment l'archétype du connard fini toi. T'essaies d'embrouiller avec des mots qui te dépasseront toujours une constatation
très simple.


Mais sinon tu admets que je constate l'insuffisance du corps ? (je m'attends évidemment à une réponse débile)


PS : et oui, crétin, relis l'article parce que t'as rien compris du tout.



Obakaan 17/06/2011 03:32



 


Analyse du texte « Mes réponses à vos questions »
(auteur, Miteny)


Dans le premier paragraphe, Miteny explique qu'on ne lit pas ses
réponses, et qu'on l'insulte. (euh... Idiot, débile, abrutis, voleur, escroc, menteur, ce sont des insultes proférées par... toi, Miteny).


Le deuxième paragraphe explique l'objet de cette article : il
s'agit d'un répondeur automatique pour des personnes « peu recommandables », dont, manifestement, je fais partie.


Le troisième paragraphe est une note
d'information : Miteny précise qu'il ne tient pas compte de ce que les autres constatent. Il ne nie pas leur douleur, mais n'en tient pas compte (il le
précise lui-même, et le surligne même en bleu). Note d'information très importante vous le verrez par la suite.


Le quatrième paragraphe aborde le nœud du problème : il
explique que son corps n'a aucune raison biologique d'être le seul au monde à être capable de « fabriquer » de la conscience ou douleur.


Ca c'est sur, y'a aucune raison, et d'ailleurs dans les faits, ce
n'estpas le cas. Son « Constat » provient probablement du fait que, d'après sa note d'information paragraphe trois, il ne faille pas tenir compte de la douleur ou
conscience des autres.


Il y voit donc une exception, inexplicable biologiquement, et
parle donc d'un miracle, puisqu'il n'y pas d'explication... sauf peut être dans la notice d'information du paragraphe trois, qui stipule de ne pas tenir compte de la douleur ou conscience de tous
les autres, sauf de la sienne.


Il conclu en disant qu'il a répondu à toutes les questions (sauf
« Que signifie CONSTATER ? »), et nous renvoie donc à d'autres articles de sa main.


Mais quand on lit les articles de miteny, il faut toujours tenir
compte de la note d'informations paragraphe trois, disant qu'il ne faut pas tenir compte de la douleur et de la conscience des autres... pour s'en étonner trois lignes plus
loin....


 


Rhalala, encore des articles tout plein
d'objectivité !


 


- Le premier article « Critique d'une objection
débile » dit : « On n'a pas à se demander comment le corps fait pour produire la lumière si on s'aperçoit que le corps ne peut PAS produire de lumière. C'est pareil pour la
douleur »


Sauf qu'une douleur n'est PAS une lumière. La
lumière produite par un corps le quitte pour en atteindre un autre, facile alors de la voir. La douleur est une sensation, générée par un cerveau, et
elle y reste. La douleur ne peut PAS quitter ce corps, il devient donc beaucoup plus difficile de savoir si oui ou non il y a de la douleur DANS ce corps. Prouver qu'elle
n'existe pas est bien au dessus de tes capacités de raisonnement. Voilà pour mon objection, débile.


 


- Le deuxième article « Une démonstration validée par
wikipédia » On y apprends que la douleur est un « qualia » : un état qualitatif, comme un sentiment (et donc pas du tout
comparable à la lumière, au son, la confiture de fraise, etc, etc). Incroyable, les qualias réfutent le physicalisme, thèse selon laquelle toute entité est de nature physique, les
qualias n'auraient donc pas d'existence logique ?!


Miteny oublie simplement de préciser que le physicalisme reste une
thèse, et qu'il en existe d'autres, comme celle de « l'épiphénomisme », qui soutient que les propriétés phénoménales de nos états mentaux (ces qualias)
sont causés par nos états cérébraux...


 


- Le troisième article « Non, les corps ne sont pas
reliés entre eux » est l'un des plus crétins. Je le cite « JE constate qu'il faut que MON cerveau soit nerveusement sollicité [pour avoir mal]». Un phrase plus loin :
« Si le corps suffisait, il suffirait tout seul, sans avoir à être relié à autre chose !! ». Abruti ! Ton corps a simplement besoin d'être le corps frappé
pour que ton cerveau soit nerveusement sollicité, il n'a besoin de rien d'autre : ça s'appelle la causalité.


 


- « Un phénomène surnaturel en direct. » Il
compare d'abord la douleur à la lumière, au café, à la chaleur, au cri humain, bref, qu'à des choses quantitatives extérieures au corps, et qui peuvent se vérifier assez facilement. Alors que la
douleur, elle, reste une sensation, un « qualia ». Puis, lueur d'espoir, il dit « grâce à un IRM, ce qu'est l'activation cérébrale liée à une
douleur, torturer n'importe quel corps suffira ».


On pourrait croire qu'enfin il admet une preuve à la présence de
la douleur, mais il n'en est rien. Pas de bol, deux lignes plus tard, on vois qu'il confond « activation cérébrale » et « influx nerveux ». Et non, miteny, en gros, UN coup
provoque l'excitation d'un nerf, qui provoque un influx nerveux allant du nerf jusqu'à UN cerveau, qui provoque une activation cérébrale qui génère précisément la sensation de douleur... Dans
ce cerveau... Une succession d’événements logiques qui explique que l'on ressente.. ou pas.. une douleur pourtant bien réelle
(causalité)


 


- « Encore un petit récapitulatif » Affligeant celui
la : il confond encore observation (dans le cadre d'une expérience scientifique) et ressentit. L'évidence extrême, c'est qu'observation et ressentit ne sont PAS les mêmes
choses.


 


- « La machine à produire de la douleur »
commence fort : « Nouvelle tentative de communication avec cette forme de vie primitive qu'on appelle humanité ». D&e



Miteny 17/06/2011 10:15



T'es vraiment un abruti toi !!


"UN coup provoque l'excitation d'un nerf, qui provoque un influx
nerveux allant du nerf jusqu'à UN cerveau, qui provoque une activation cérébrale qui génère précisément la sensation de douleur... Dans ce cerveau..."


BAH NON ATARDE MENTAL!!! (il faut que je les insulte sinon ils ne
comprennent rien, ces animaux!!)


Pour la 5000 fois, ce n'est pas ce que je constate. Ce que MOI JE CONSTATE c'est que ça marche qu'avec MON cerveau.


Toi pas savoir lire car toi pas savoir comprendre !! (quel idiot
mais quel idiot !!!)


 


On peut répéter 3 milliards de fois la même évidence, ils
comprennent jamais. CE SONT DES BÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊTTTTTEEEES !!!


Totalement hallucinant !



Obakaan 17/06/2011 01:08



Ouais y'a ça dans ton article : "Donc, biologiquement, il n'y a aucune raison
qu'il soit LE SEUL AU MONDE à être CAPABLE de « fabriquer » de la conscience, de la douleur (toujours selon ce que je constate)"


Cela prouve incontestablement que tu ne sais pas ce que veut dire constater, et ce qu'est une constatation objective.


Tu est strictement incapable de réaliser un constat objectif. Ton erreur est LA.


Tu refuse d'admettre que l'on puisse CONSTATER une douleur sans pour autant la RESSENTIR.


 


Quant au terme "débat", c'est risible. Tu est un énoorme troll, car tu en a toutes les caractéristiques. J'avoue qu'il y a bien une chose qui m'étonne, c'est que je n'ai pas pu encore d'attribuer
de point godwin.


 


Tu parles de cause, d'effet, mais JAMAIS de lien de causalité.


T'as pas mal ? Normal ce n'est pas toi qui a été frappé : causalité respecté.


 


Tu ne ressent que ta propre conscience ? Normal, c'est le cas de tout le monde sur terre. Cause biologique ? Ta conscience est générée par ton cerveau, lui meme relié à ton corps, et tu n'a donc
conscience que des cinq sens de ton corps. Une exception ? AUCUNE : chacun ne ressent que sa propre conscience.


 


Un coup donné sur n'importe quel corps AUTRE que le tien ne te fait pas mal ? Normal. Cause biologique ? Avoir mal est une sensation générée par ton cerveau, relié à ton corps. Ton corps qui
n'est toujours pas frappé : Causalité respectée. Une exception ? AUCUNE : tout corps NON frappé de génèrera PAS de douleur.


 


La douleur existe elle ? OUI, TOUJOURS : dans le corps frappé (causalité respectée) et seul le cerveau de CE corps en a conscience (cause biologique). Une exception ? AUCUNE : car tu parles de
"corps en bonne santé et en état de marche"


 


La douleur générée par CE coup doit-elle être ressentie par n'importe quel corps ? NON, la douleur n'est ressentie QUE par le corps frappé par CE coup (Causalité respectée). Cause biologique ? Le
coup atteint UN SEUL corps, donc un seul cerveau. Seule la conscience générée par ce cerveau connaitra cette douleur. Une exception ? AUCUNE.


Pourquoi CE cerveau ? Parce que c'est celui du corps qui est frappé. Causalité encore et toujours respecté, AUCUNE exception...


 


L'évènement "Je frappe n'importe quel corps" aura toujours DEUX conséquences :


1. UN corps a été frappé. causalité respectée


2. Tous les autres corps n'ont pas été frappés. causalité respectée


 


1. CE corps génère de la douleur, qui est perçu par la conscience générée par le cerveau rattaché à ce corps. causalité respectée


2. TOUS les autres corps non frappés ne génèreront aucune douleur. causalité respectée. Aucun ne ressentira la douleur générée par le corps frappé. Cause biologique ? Chacun n'a conscience que de
son corps, car son cerveau n'est rattaché qu'à celui-ci. Une exception ? Aucune : le seul corps qui ressent cette douleur ne fait pas partie des "autres corps non frappés", se reporter à la
conséquence 1.


 


C'est trivial, super simple. Ma nièce de 5 ans comprends.


 


Mais tu n'aura jamais lu jusque là, j'en veut pour preuve ton prochain message, qui ne reprendra AUCUN des points de celui-ci, ce sera surement "j'ai rien compris", des insultes, ou le fameux
"hors-sujet".


 


Constater, c'est démontrer l'existence d'un fait.


Ta démo est foireuse


CQFD.



Miteny 17/06/2011 09:48



Tu n'as rien lu abruti. RELIS ATTENTIVEMENT. J'ai répondu à des bêtises de ce genre des miliers de fois (lis tous les commentaires !). Si t'es pas capable de lire quand c'est écrit MILLE fois
c'est que tu ne sais pas lire !!


 


Mes réponses à vos questions.



Obakaan 16/06/2011 23:15



CONSTATER, c'est démontrer l'existence d'un fait. (définition exacte). Pour cela tu as
plusieurs solutions :


- faire appel à tes cinq sens 


- faire appel à l'intelligence et à la déduction logique.


 


EXEMPLE : tu cherche à prouver l'existence de Dieu, donc à
démontrer son existence, donc tu cherche à CONSTATER Dieu.


On est d'accord jusque là ?


 


Pour constater Dieu, tu as plusieurs
solutions :


- faire appel à tes cinq sens : tu ne le vois pas, tu ne
l'entends pas, etc, etc. → Tu ne peux pas constater dieu avec tes cinq sens. Déclare-tu « Donc je ne constate pas
Dieu. » ?


- nooon, car tu peux aussi faire appel à l'intelligence et à la déduction logique : tu l'a fait, et tu nous propose alors ta démonstration, sur ce blog.


 


 


On est d'accord jusque là ?


 


Tu nous propose alors une expérience : tu te frappe, et il nous faut constater quelque
chose : la douleur.





Pour constater la douleur, nous avons plusieurs solutions :


- faire appel à nos cinq sens : tu te frappe, mais je ne sens aucune douleur, je
n'entends rien, etc etc. → Je ne peux pas constater la douleur avec mes cinq
sens. 


Devrais-je déclarer « Donc je ne constate pas de
douleur » ? 


- NON, car je peux aussi faire appel à l'intelligence et à la déduction logique. 


Et là, espèce d'enfoiré, tu à le CULOT de me dire je dois me limiter uniquement à mes cinq
sens pour CONSTATER quelque chose !


 


Donne-moi UNE seule bonne raison de ne pas faire appel à la déduction logique pour
constater la douleur. 


Tu peux me redire de relire ton article, c'est pas marqué dedans, ABRUTI
!! 


Ou fuit, comme d'habitude, couard, tu échouera une fois de plus.



Miteny 16/06/2011 23:30



RELIS ATTENTIVEMENT. J'ai répondu à des bêtises de ce genre des miliers de fois. Si t'es pas capable de lire quand c'est écrit MILLE fois c'est que tu ne sais pas lire !!


 


Mes réponses à vos questions.



Obakaan 16/06/2011 20:17



De plus la définition de douleur n'est pas "j'ai mal"



Miteny 16/06/2011 21:25



Apprends juste à lire ABRUTI !!


 


Mes réponses à vos questions.



Obakaan 16/06/2011 19:49



Bref, encore une insulte, et aucun contre-argument... Et il appelle ça un débat...


Et toujours pas la réponse à ma question : Miteny, pour toi, ça veut dire quoi CONSTATER ?



Miteny 16/06/2011 21:25



J'ai très bien répondu, apprends juste à lire ABRUTI !!


 


Mes réponses à vos questions.



Justicier 16/06/2011 09:37



 


Alors le stroumph farceur, tes réponses à nos questions ça vient ?


Car nous on a des réponses à tes questions, sur mon site, et sans insulte ni censure


http://justicier.over-blog.fr/


Justicier



Miteny 16/06/2011 19:38



Apprends à lire  ABRUTI !!


 


Mes réponses à vos questions.



Obakaan 16/06/2011 00:30



C'est un ressentit, pas un constat, troll



Miteny 16/06/2011 19:38



Apprends à lire ABRUTI !!


 


Mes réponses à vos questions.



Obakaan 16/06/2011 00:22



Ton flot d'insultes n'est qu'un aveu de ton manque de réponse. Tu es un pur troll.


 


"La douleur se reconnait au côté douloureux"


Tu confonds encore constat et ressentit. Je le répète, ton erreur est ici.


Tu nie d'emblée la douleur des autres, en niant toutes les manifestations et expressions qui peuvent prouver son existence. A partir de là ton constat ne peut être que faux.


 


Tu ne peux RESSENTIR que la douleur de ton propre corps. C'est valable pour aussi pour moi, pour tout le monde sur cette planète, SANS EXCEPTION.


Ne pas ressentir la douleur d'un autre corps ne veut pas dire qu'elle n'existe pas ; ton corps est tout simplement incapable de le faire du fait de ses limites physiques et biologiques
parfaitement explicables.


 


Ah, et au fait, si tu veux pas qu'on te contredise, ne créé pas un blog dédié à ça, alors tes insultes, tu te les fout au cul.



Miteny 16/06/2011 00:24



Tu te fous de moi c'est clair.


La douleur se reconnait au côté douloureux ABRUTI !!


 


Mes réponses à vos questions.



Obakaan 15/06/2011 23:13




"ah bon, pour toi la douleur c'est juste un gémissement ??"


Absolument pas. Le gémissement est un des éléments qui me permet de savoir s'il y a douleur ou pas.


 


"Une machine qui imite le bruit du gémissement c'est qu'elle a mal ?"


Remarque complètement crétine, puisque - comme tu aime souvent le préciser - nous parlons de "corps humain en état de fonctionner". Pas de machines.


 


"Constater de la douleur, c'est avoir mal"


Faux, archi faux. Regarde la définition de constater !! (je t'ai déjà demandé une définition de ce mot, mais tu refuse).


"Avoir mal" c'est et restera toujours RESSENTIR de la douleur.


Si tu cherche à la CONSTATER, tu as plein de moyens de le faire : observation des plaintes, grimaces, postures particulières destinées à soulager la douleur, immobilité, agressivité,
dépression, etc ; mesure du pouls, de la tension, transpiration, respiration, imagerie cérébrale...




Miteny 15/06/2011 23:49



Révoltant de connerie !!!


Tu te fous de moi c'est clair.


La douleur se reconnait au côté douloureux ABRUTI !!


 


Mes réponses à vos questions.


PS : j'espère qu'un jour j'aurai ma vengeance face aux ordures comme toi



Obakaan 15/06/2011 22:20



Constater N'EST PAS la même chose que ressentir.


C'est toi l'escroc.


 


- Je frappe Michel. Il me dit qu'il a mal. Donc je CONSTATE qu'il y a douleur.


- Je visite le service des grands brulés. Les patients gémissent sur leur lits d'hopital. Donc je constate qu'il y a douleur.


- Mon neveu se coince le doigt dans une porte, et braille comme un sourd : donc je constate qu'il y a douleur.


 


Dans ces trois cas, à aucun moment je n'ai mal, mais je suis bien obligé de constater qu'il y a douleur, puisque j'en vois les preuves de son existence.


 


Sinon, donne toujours ta définition de "constater".



Miteny 15/06/2011 22:43



ah bon, pour toi la douleur c'est juste un gémissement ?? Une machine qui imite le bruit du gémissement c'est qu'elle a mal ?


Pauv'type. Je sais pas pourquoi je réponds. Depuis le temps je DEVRAIS savoir que ce ne sont que pourritures et escrocs mal odorants.


Constater de la douleur, c'est avoir mal, salaud car moi je parle de la douleur qui fait mal... ordure. Pas capable de comprendre une telle évidence ???


 


Mais cet abruti le sait très bien... Il en fait exprès. Faut pas que je tombe dans le piège de ces parasites, c'est une perte de temps.


Tout ce que mérite ces gens c'est mon plus profond mépris.



Obakaan 15/06/2011 21:39



"Oui, crétin des alpes, je ne constate aucune production de douleur par ce corps (je ne parle évidemment pas de mon corps puisqu'il n'est pas frappé !)"


FAUX : tu ne ressent aucune douleur émanent de ce corps.



Miteny 15/06/2011 22:07



Bah oui, arrête de mentir t'es ridicule : je ne constate moi aucune production de douleur par ce corps.


Tu veux qu'on essaie avec ton corps, sale menteur, horrible escroc ???



Obakaan 15/06/2011 19:23



Exact : la douleur est une sensation ressentie par un organisme... par le biais de son système nerveux... si et seulement s'il détecte un stimulus nociceptif.


Quand tu frappe quelqu'un, la douleur faut la chercher dans l'organisme sur lequel tu frappe, pas dans le tien.


Le principe de causalité (puisque tu aime ça) fait justement que la douleur sera ressentie dans l'organisme qui est frappé, pas dans un autre.


On pourrait progresser, mais tu n'a toujours pas donné la définition de CONSTATER, qui est très très différente de RESSENTIR.



Miteny 15/06/2011 20:40



"Quand tu frappe quelqu'un, la douleur faut la chercher dans l'organisme sur lequel tu frappe, pas dans le tien."


PUTAIN MAIS QU'IL EST CON CELUI LA !!


Oui, crétin des alpes, je ne constate aucune production de douleur par ce corps (je ne parle évidemment pas de mon corps puisqu'il n'est pas frappé !)


T'es vraiment trop con. Au lieu de raconter n'importe quoi :


APPRENDS A LIRE ABRUTIIIIIIIIIIIIIIII  !!!!!!!!!!!!


 


 


Mes réponses à vos questions.


 



Obakaan 15/06/2011 18:55



Douleur : sensation RESSENTIE par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif.


 


Cette desciption n'est pas de moi, tu prends n'importe quel dictionnaire, c'est marqué dedans. Si elle te plait pas j'y suis pour rien.


Donne-moi donc la définition de "douleur", et de "constater", car c'est précisement là où tu te trompe dans ta "démonstration".


 


Tu ne fait qu'insulter sans répondre au moindre des mes arguments. Tu as donc perdu (comme d'habitude)



Miteny 15/06/2011 19:09



Cette définition n'est pas "douleur=stimulus nociceptif"... Toi savoir lire abruti ???


Hallucinant !!!



Obakaan 15/06/2011 00:15



Constater : DEMONTRER la réalité d'un fait.


Douleur : sensation RESSENTIE par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif.


Quand je me frappe, tu ne ressent aucune douleur.


Donc ton système nerveux n'est pas capable de détecter la douleur qui circule dans mon système nerveux. Ceci peut s'expliquer biologiquement et physiquement par le fait que nos deux organismes
(nos deux "corps") ne sont pas reliés l'un à l'autre.


Tu CONSTATE alors que ton système nerveux est totalement séparé du mien.


Etant dans l'impossibilité de RESSENTIR la douleur dans un autre corps, il faut donc trouver un autre moyen pour DEMONTRER son existance - ou son absence.


Le problème pour toi c'est que ces moyens existent, et qu'ils démontrent tous l'existence de douleur : elle est très facile à démontrer, et donc à CONSTATER.


Le douleur est quantifiée, mesurée, l'influx nerveux est décrit sur le plan physique : voilà tous ce que les scientifique ont CONSTATES de leurs observations et mesurés.


Donc le "corps suffit" (pour reprendre tes termes) à ressentir sa propre douleur.


L'intelligence, elle, suffit normalement pour constater la douleur d'autrui.



Miteny 15/06/2011 09:39



Complètement débile et hors sujet comme d'habitude. Un con de plus, quoi.


Apprends à lire abruti !!


J'ai dit 1 milliard de fois que la douleur c'est pas l'influx nerveux. Donc soit tu lis, soit tu la fermes.


 


On peut pas faire autre chose qu'insulter, de toute façon ces crétins ne liront jamais.



Justicier 24/05/2011 11:06



 


Mon cher stroumph farceur,


Etant impossible d'argumenter sérieusement sur ton blog sans être censuré, je t'invite à venir sur mon blog pour commenter mes réponses à tes articles


Un peu de courage que diable, viens discuter sérieusement


http://justicier.over-blog.fr/


Je t'attend avec impatience... d'autres vont venir te contredire ou te défendre et là, IL N'Y A PAS DE CENSURE.


Justicier



Miteny 24/05/2011 15:31



Ta bêtise devrait être censurée



aloss 23/05/2011 09:52


d'accord et le sabbat enfin de compte c'est le samedi ou le dimanche?


Miteny 23/05/2011 10:38



Je ne sais pas moi, c'est comme on veut (et pourquoi pas le jeudi ?). Pas très important comme question....



aloss 23/05/2011 00:59


bonsoir miteny, j'ai une question sur laquelle j aurais besoin d'explication et je pense que vous avez la réponse vu que vous connaissez les religions. Le Sabbat c'est quel jour de la semaine
exactement? PS : pour ce qui est de l insuffisance du corp je suis d'accord avec vous ;-) Merci.


Miteny 23/05/2011 09:28



Merci pour le soutien, c'est le plus important. Le corps ne suffit pas.


 


Le sabbat c'est le septième jour de la semaine, en tout cas dans la Bible. Symboliquement c'est aussi le septième millénaire après Adam, qui débutera après l'Apocalypse.



gomez andre 22/05/2011 14:08



Entre paranthese ,votre humour sinic a repondre au gens qui n'ont pas compris est en tout point superbe ,on croirait entendre doct.house ,j'adore .J' ai crus que mon cerveau n' allait pas
resister à une telle puissance ironique , vraiment superbe .Merci pour ca .AMICALEMENT un simple chretien andre. 



Miteny 22/05/2011 18:52



Il faut me soutenir face à la bêtise hallucinante des abrutis qui se font appelés "êtres humains".



pmobort 18/05/2011 18:23



LOL j'en suis certain maintenant, tu fais ça pour le pognon et tu est donc finalement assez malin ...



Miteny 18/05/2011 18:35



Si je faisais pour l'argent, dégénéré, il y aurait de la pub ici (c'est ce qui rapporte le plus avec un blog... je le sais, j'ai essayé).


 


Aux autres :


Je suis désolé, je fais vraiment tous les efforts pour ne pas avoir à insulter ces animaux mais c'est impossible... ils sont vraiment trop cons !



pmobort 18/05/2011 18:15



En tout cas tu tentes de vendre un bouquin, tu est référencé en troisième position quand on tape Dieu sur Google, je me demandais pourquoi un type si pétri de certitudes prenait la peine
d'écrire, mais je commence à comprendre, ça doit raporter du blé, il faut croire.



Miteny 18/05/2011 18:20



Abruti (ça y est je craque !)


Rira bien qui rira le dernier. J'espère qu'un jour (peut-être dans 50 ans, il faut être patient), justice me sera rendue.



pmobort 18/05/2011 18:05



Non surement pas, en tout cas pas avec ta pseudo-démonstration. En gros je résume ton blog en une phrase :


"La conscience de soi ne s'explique pas par la biologie, donc elle doit nécessairement s'expliquer par Dieu."


Le problème c'est que la science n'explique rien, elle établit des modèles qui vérifient l'expérience que nous faisons de la nature, elle ne décrit pas la nature dans son essence (si tant est que
cette notion soit valable), ça n'a jamais été son but.


Ce n'est pas parce que nous n'avons pas trouvé la réponse à la question "qu'est qu'être conscient", que Dieu existe.


Mais en fait en lisant ce que tu racontes, je ne suis même pas persuadé que tu croies réellement en Dieu, je pense que tu est juste un provocateur qui fait ça pour se marrer.



Miteny 18/05/2011 18:19



Non c'est une démonstration de l'existence de Dieu (lire le blog).


Je me suis promis de ne plus répondre aux gens aussi médiocres que toi.



pmobort 18/05/2011 17:38



Je constate que tu refuses de répondre ; au début j'avais un espoir de trouver une discussion intéressante, mais je constate que tu n'es qu'un cuistre. Je te laisse à tes âneries car comme disait
Nietzsche "ce n'est pas ta destinée d'être un chasse-mouche".



Miteny 18/05/2011 17:47



Tu admets l'insuffisance du corps ?


C'est parce que tu es dépourvu d'intelligence que tu insultes (il y a sûrement une citation pour ça, mais à vrai dire je m'en fous).



pmobort 18/05/2011 17:31



Je parle de la vidéo, je viens de la voir à l'instant.


Et tu n'as pas répondu à ma deuxième question.



Miteny 18/05/2011 17:35



 


Mes réponses à vos questions.