La machine à fabriquer de la douleur.

Publié le par Miteny

Nouvelle tentative de communication avec cette forme de vie primitive qu’on appelle l’humanité.

Supposons que l’on puisse un jour concevoir une machine capable de fabriquer de la douleur. Ça devrait être possible non ? (en théorie cette machine existe déjà puisque c’est le cerveau mais j’essaie de prendre des images, de faire des métaphores, parce qu’il y a vraiment des débiles très, mais très profonds qui passent sur ce blog… comme Stéphane par exemple).
Qu’est ce qui se passe quand on met en marche cette machine. Appuyez sur le bouton bleu.  

 

 

 

La machine fait ce pour quoi elle a été conçue, elle produit de la douleur (là JE SAIS que certains sont d’ores et déjà dépassés par le niveau d’abstraction… Stéphane vient d’exploser son unique neurone).
Elle produit de la douleur, donc de la douleur est produite ! (signes d’AVC chez Stéphane !)

De la douleur est produite donc de la douleur est réellement produite ! (Stéphane est inconscient ! Que quelqu’un lui fasse du bouche à bouche !)

 

Là vient le plus dur : que signifie « de la douleur est réelle » ?

Je sais que c’est excessivement compliqué à comprendre, c’est pourquoi je préfèrerais vous scier directement le tibia pour que vous saisissiez plus rapidement les nuances de cette assertion ô combien subtile !
Ça veut dire que vous avez mal, bande d’abrutis !!

ON APPUIE SUR « MARCHE » ET TOUT LE MONDE A MAL !!

Voilà ce que ça signifie, bande de vermisseaux dépressifs !

Et DONC c’est débile !! La machine à produire de la douleur ne peut pas exister et même le cerveau n’en est pas une !!

Voilà ce que ça signifie.

 

Nous avons le regret de vous annoncer le décès de Stéphane, qui n’a pas survécu à une tentative de raisonnement logique…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F


Pourquoi est ce que j'aurai mal si la machine qui fabrique de la douleur n'est reliée qu'a ton cerveau (ou ton corps) ?


Je comprend pas ton raisonnement...Si moi je reçoit pas de douleur j'ai pas mal, c'est seulement toi, ya pas besoin d'aller chercher loin pour comprendre ça. Ou alors il faut être atteint du
syndrome d'Asperger...


 


Mon corps n'est pas ton corps, ma conscience n'est pas ta conscience.


Il est où le soucis et qu'est ce que dieu a à voir là-dedans?



Répondre
M


lis juste UNE FOIS ce qu'on te dit !!


Mes réponses à vos questions.



J


bonjour ,


tu es une personne censé et reflechis ! du moins je pense !


alors ecoute et regarde c'est 2 video ! toutes les croyances ne sont que foutaise , nous somme de simple moutons de panurge , telement plus simple  de croire plutot que de reflechire par
nous meme ! et c'est cette bassesse d'esprit , que de grand manipulateur on decouvert que l'homme etait manipulable a souhait , et ils ont reussit , la preuve regarde toi !


tiens les liens des videos ! ( avec preuve scientique , j'ai fais mes recherche les dires des videos sont juste )


 


http://www.youtube.com/watch?v=m8CJKxmMOPc&playnext_from=TL&videos=IHWt6rLQ80g


 


http://www.youtube.com/watch?v=X8R_k-iiXZQ&feature=related



Répondre
M


bof... et alors? N'oublie pas, 3000 euros sur ce site... tu sais lire?



J


Ca y est et c'est très clair, en cette année 2010 le 1er avril, j'ai enfin compris le sens profond de ce que signifie la démonstration du grand maître comique à défaut d'être
cosmique de la toile....., j'ai nommé l'avatar Miteny...


La très grande révélation tant attendue par des milliers d'internautes en délire :


C'est tellement évident qu'on se demande comment on y a pas pensé plus tôt


En effet il n'arrête pas de nous le dire, MITENY.  Je pense que ça va être une nouvelle planétaire digne de la découverte d'un nouveau monde.


OYEZ, OYEZ braves gens, la grande nouvelle est enfin révélée


Le corps de MITENY, cette enveloppe biologique, charnelle, honteuse doter d'un cerveau minuscule et pour tout dire trop petite pour un esprit si grand, est :


Naturellement INSUFFISANT et INDIGNE d'être le réceptacle et encore moins le
producteur d'un esprit aussi génial tel que lui....


Cachez ce corps que je saurais voir....


Cette solution à tous les avantages, c'est CERTAIN, elle garde intact SON CONSTAT, donc sa démonstration QUI NE CONCERNE STRICTEMENT QUE LUI, il est heureux, il jubile, on l'a compris il est enfin reconnu comme une curiosité digne des plus grandes
attentions, c'est une pépite, un joyau....que dis je LA PERLE RARE.


Pour nous, pauvres nains, qui étions incapables de reconnaître ce constat, on est soulagé, pour nous en effet le corps suffit, on a n'aura pas besoin de nous couper en deux, d'un coté l'enveloppe
charnelle de l'autre ce qu'elle produit, l'esprit.


Ouf on a eu chaud....


Heureusement que Miteny était là....


C'était l'ultime démonstration que le corps de Miteny ne suffit pas....il faut autre chose..


Justicier



Répondre
M


Je constate bien que torturer n’importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate aucune
production de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux, j’ai une pince multiprises).



C

Le GodWin!Le GodWin!Le GodWin!


Répondre
T

Eh...Pour rire...

Je pourrais même exiger de vous des excuses publiques télévisée le 17 septembre 2012, par principe.


Ps : mais je préfère me taire

:-)


Répondre
M

T'es juif?


S

correction: ... c'est parce que tu confonds «art» et «art» salope (je te conseil «Fontaine» de Duchamp (1917) ... pauvre merde). ... te manque la définition de l'auteur cul-terreux.


Répondre
M


Je constate bien que torturer n’importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate aucune
production de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux, j’ai une pince multiprises).



S

... c'est parce que tu confonds «art» et «art» salope. ... te manque la définition de l'auteur (je te conseil «Fontaine» de Duchamp (1917) ... pauvre merde)
«la science du juste, du beau, du bien,» du meilleur jugement ... hors sujet?

tu parles pas de Dieu (le meiileur juge)? t'es largué! Et le Verbe qu'est son pote (arrivé prem's suivant la légende) ça te cause.

pauvre merde tarée.


Répondre
T

Heureusement que je suis patient, et que je connais la musique

:-)


Répondre
S

«t'es comique en fait non?»

ça doit être ça ducon.

«Socrate: Ainsi donc, celui qui croit transmettre un art en le consignant dans un livre, comme celui qui pense, en recueillant cet écrit, acquérir un enseignement clair et solide, est vraiment
plein de grande simplicité (...).C’est que l’écriture, Phèdre, a tout comme la peinture un grave inconvénient.(...) Et celui qui possède la science du juste, du beau, du bien, ce sera, semble-t-il,
en guise d’amusement qu’il écrira (...)»

... pauv-vre con.


Répondre
M


hors sujet



S

«Pour lui, n'est réel que ce que l'on peut voir (Hendrix va pas être content).»

de quel réel tu cause pétasse? À l'origine le mot réel servait à qualifier les biens physiques des personnes physiques ... mais je peux me tromper ... t'as une autre info? (c'est sans
importance)

Nan ducon ... pour moi le réel philosophique (qui n'est pas le réel de la boulangère; la boulangerie n'étant pas la philosophie) est un stricte concept (comme six et nine connard ... «2 existe?»),
une figure logique établie dans le cadre d'un système cohérent (avec une définition ... J'attends la tienne ... pour rire). La question même de savoir si le réel existe ou non est absolument
foireuse pour la raison qu'il y a un fossé logique entre une conception nécessairement relative et L'absolu qu'il y a quoiqu'on en pense (pauvre plouc). ... Chez Platon par exemple (connard) il n'y
a pas de «réel»: il y a deux «figures»(concepts) qui sont «le monde des idées» et le «monde sensible» et croire qu'ils «existent» c'est ne rien comprendre à Platon. (C'est une question de système
... va lire les matheux (autour du 5ème axiome d'Euclide)... Babouin).
Je m'casse, je parle pas avec les attardés. Court à l'église (la tienne Sainte conne).


Répondre
M

Moi je parle du réel qu'on constate, bigorneau. Parce qu'en plus il te faut une définition?
Merde c'est incroyable!
Tu veux voir si la douleur est réelle ou pas quand je te scie le tibia?

Le réel philosophique.... mouarf! t'es comique en fait non?


G

Moi je me contente de trucs simples (l'insuffisance du corps) et c'est déjà très très dur!!


Ca ne m'étonne pas !


Répondre
M

Bah moi, ça m'étonne.


G

Soutenez moi ou je fais une grève de la faim

Je vote pour l'option 2.


Répondre
M

Tu me laisserais mourir??


G

Et arrête d'insulter mon intelligence.


Et pour quoi faire, on se le demande !


Répondre
S

Pour lui, n'est réel que ce que l'on peut voir

Et pour Miteny, n'était réel que ce que l'on peut constater...jusqu'à hier!!


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

«Tout le monde sait que la douleur est une sensation bien réelle.»

Une bonne phrase de teubé.

cite juste une sensation/un sens qui ne serait pas «réelle» ... Bien suivant ta phrase (une tautologie) une sensation ne peut pas ne pas être «réelle» ... c'est ta définition de réel qui est
inopérante.
... le toucher existe??? le toucher est réel???
moi je vois que ma main et la chose que je touche (pauvre babouin)


Répondre
M

ooohhh!!
Un spécimen de con extrême...

Pour lui, n'est réel que ce que l'on peut voir (Hendrix va pas être content)


S

«Un point peut être bien réel. Tiens en voilà un   .»

tu parles du pixel carré qui ponctue ta phrase? ... rien à voir avec la géométrie ... .
(un point n'ayant pas d'étendue. ... tu comprends pas mais c'est comme ça ... tu n'y peux rien, c'est la définition ... t'es trop con ... )
... mais c'est quoi ta science au juste?????? la science qui recolle des petits morceau de n'importe quoi n'importe comment? T'es un babouin en fait? ...


Répondre
M

gnagnagna...Ton argumentation est ridicule. Tout le monde sait que la douleur est une sensation bien réelle.
Tu crois que nier ça est de nature à me faire peur?? Non mais vraiment c'est qui le babouin?


S

T'es coincé Miteny! Ton constat ne prouve pas que la douleur n'est pas produite par l'autre corps! Tu le confirme pratiquement toi-même


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

... tu ne manipules qu'un dessin (qui n'est pas un calque) du réel (définit et pensable logiquement en tant qu'unique) ... dieu n'«existe» que sur ton dessin ... il est à l'état de mot et de
concept ... qu'il existe (c'est à dire qu'il soit réel) est une autre affaire ...


Répondre
M

La douleur est bien réelle; on essaie?

Un point peut être bien réel. Tiens en voilà un   .   


S

«Douleur n'est qu'un mot. qui a une définition. Tu m'interdis d'utiliser des mots si je comprends bien? »
Je n'interdis rien, regarde:
point est un mot,... qui a une défintion (plusieurs en fait, mais l'on ne garde jamais que la plus synthétique pour l'acception particulière au savoir particulier). Le concept de point (ainsi
définit par Euclide) est cohérent (en mathémathique strictement; en dessin c'est autre chose (c'est une tache, par définition étendue)) ... j'ai beaucoup utilisé le mot point, je conseil à chacun
de faire de la géométrie (et donc de l'utiliser aussi) ... pourtant je ne suis pas assez barré pour affirmer connement que les point «existent» ... mais dis leur bonjour si tu en croises (ils sont
très repérables: ils n'ont pas d'étendue )


Répondre
M


Sais tu à quoi correspond le mot douleur?



S

je croi que tu ne sait plus quoi dir ta théorie est fausse avoue le ...


Répondre
M

CE QUE JE DIS: je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur.
On essaie?


S

Hors sujet.

Tant que tu ne confirme pas que ton constat permet de dire s'il y a présence de conscience et de subjectivité, tu te maintiens toi-même en situation de défaite!


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

J'ai jamais dit que la douleur n'existait pas. Je n'y ai pas accès c'est vrai.

Donc elle est possiblement produite quand même hein ?


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

Tu ne réponds pas à ma question!

ben si j'ai répondu a ta question quen je te dit cest logique que tu ne constate pas la douleure d'un autre si tu n'est pas relier a son cerveau

mais ca veu pas dire que la douleur n'existe pas

si je me cache derriere un mur que tu ne constate pas ma présence ca veu pas dir que je n'existe pas 


Répondre
M

J'ai jamais dit que la douleur de l'autre n'existait pas. Je n'y ai pas accès c'est vrai.

CE QUE JE DIS: je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur.
Alors?
Une animation qui explique ce que chacun constate:
http://www.dieuexiste.com/article-le-dessin-le-plus-controverse-du-xxieme-siecle--39726882.html


S

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur

Non tu ne constate pas cela, puisque tu confirmes que la subjectivité peut être présente sans que tu puisses la constater. Tellement amusant


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

Bon alors j'ai raison: je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur.
Tu n'a plus de droit de dire cela. tu te contredis.


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

J'aurais mal, je constaterais que j'aurais mal. postuler que la douleur «existe» n'a aucun sens, pas plus qu'elle «n'existerais pas». Ce qui existe sont le mot douleur et le concept associé que le
mot repère ...

salut bien tous les p'tits points partout!!!!


Répondre
M


Douleur n'est qu'un mot. qui a une définition. Tu m'interdis d'utiliser des mots si je comprends bien?



S

Réponds à ce que je demande!!
Bon alors j'ai raison: je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur.
comme si je te creve les yeux tu ne constate plus la lumiere ca ne veu pas dir qu'il n'ya plus  de lumiere


Répondre
M

Tu ne réponds pas à ma question!


S

puisque je ne constate AUCUNE PRODUCTION de douleur 

Désolé, il peut y en avoir quand meme...même si tu ne la constate pas. Tu as toi-même enlevé à ton constat son pouvoir!


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

«Mais pourquoi tu ne veux pas essayer? Tu verras...»
... je verrais la douleur? et elle a quelle couleur??? ... sans blague nan j'aurais trop mal ... mais si tu la vois, envoie des photos ...


Répondre
M

Tu ressentiras la douleur, tu constateras son existence


S

Ne l'écoute pas Seb. Miteny refuse maintenant de confirmer que son constat permet de dire s'il y a présence de conscience et de subjectivité ou pas.

Tout ce qu'il est en droit d'affirmer, c'est que ton corps ne produira aucune douleur pour lui, mais pas qu'il ne produira aucune douleur tout court. Je l'ai forcé à revenir sur le coeur de sa
démo, c'est-à-dire l'idée selon laquelle ce qu'il ne constate pas n'est pas réellement là!

Sachant cela, ne le laisse plus poursuivre dans cette voie. Il se contredit.


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

débiles avec un s


Répondre
S

tu ne peu pas constaté la douleur d'un autre si tu n'est pas racordé materielement


Répondre
M

Réponds à ce que je demande!!
Bon alors j'ai raison: je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur.


S

... et puis tu diras bonjour à tous le p'tits points que tu croises aussi ... lol!!!!!!!! ... aussi con que les 99,99999% de débile de ce monde!!!! C'est beau l'école ...


Répondre
M


Ridicule: tu sais bien que la douleur est une sensation bien réelle. Pourquoi tu refuses le sciage de tibia sinon?



S

«La douleur a une existence concrète.»
La meilleur de la journée! Quel poête! ... Ben tu lui dira bonjour!!!

C'est bien ça, t'es un con!


Répondre
M

Mais pourquoi tu ne veux pas essayer? Tu verras...


S

sur le corp torturé


Répondre
M

On essaie? Je te branche sur le secteur (ou je te scie le tibia), et je te dirai si moi je constate une production de douleur sur ton corps.


S

ben si, si tu torture un corp il a mal . donc en torturant n'import qu'elle corps ca suffi a produire de la douleure


Répondre
M

Je répète: on essaie? Je te branche sur le secteur, et je te dirai si moi je constate une production de son (OUI), de lumière (NON.. ton corps s'allumera pas), de douleur (NON).


S

Meme si tu essayes de me torturer, ton constat n'a plus le pouvoir de dire s'il y a subjectivité ou pas de produite. Tu lui a enlevé ce pouvoir. Quelle tristesse! Revenir sur l'argument principal
de sa propre démo.


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

«Désolé, le mot douleur existe. Tu ne savais pas? on peut l'utiliser, il y a même une définition officielle.»

le mot «point» aussi (pourtant je viens juste de t'en parler ... t'es vraiment que con!) ... un point («ce qui n'a pas d'étendue» Euclide (Maître es Géométrie
Euclidienne), ça existe?? ... Là j'entends Euclide et Einstein qui se marrent ... normal t'es un con! Et quel con! ... qui met tellement d'énergie dans son blog de naze!!! ...) ... chez
Platon t'es le genre de gars face à l'ombre ... le genre le plus vulgaire ...


Répondre
M

La douleur a une existence concrète. Je répète: je suis prêt à te montrer ce que c'est (tu préfères la scie ou la pince multi-prises?)


S


Au moins, quand je te place dans une telle situation, tu perds ton arrogance


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

c'est logique que tu ne constate pas la ma douleur ton cerveau n'est pas relier a mon syteme nerveu


Répondre
M

Réponds à ce que je demande!!
Bon alors j'ai raison: je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur.


S

«Rajoute  "pour toi" après chaque verbe, et ton affirmation sera un peu plus conséquente».
Justement nan (connard) ... mon corps ne produit pas de douleur (syntaxe error)... j'ai mal (c'est tout mon être qui à mal. pétasse niaise) ...


Répondre
M

Désolé, le mot douleur existe. Tu ne savais pas? on peut l'utiliser, il y a même une définition officielle.


S

Pourquoi tu continues ce copié/collé. Tu vois bien qu'il n'a aucune pertinence, tant que tu ne confirme pas que ton constat permet de dire s'il y a présence de conscience ou pas. C'est le supplice
de la goute d'eau que tu te fais subir toi-même.

Je me demande ou est Castlevania ? Il doit être déçu


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

Si l'homme pense «La douleur» (c'est à dire qu'il élabore le concept) c'est qu'il a tendance pragmatique à substantiver (former des «substantifs»). Cette habitude n'est que pragmatique. la douleur
n'est qu'en tant que concept.
Quand tu me tape, j'ai mal point. Dieu n'existe ni n'existe pas.


Répondre
M

Alors? Aucun rapport entre la douleur et le fait d'avoir mal?

T'as moins de 3 ans et demi?


S

Affirmation fausse si elle ne concerne pas que toi. Désolé c'est peine perdu.


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate
AUCUNE PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).
Rajoute  "pour toi" après chaque verbe, et ton affirmation sera un peu plus conséquente avec le fait que tu refuses de confirmer que ton constat suffit à déterminer s'il y a présence ou non de
subjectivité et de conscience.

À croire que tu aimes que je te reprennes en public!


Répondre
M

Je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate AUCUNE
PRODUCTION de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux).


S

«Je propose de t'arracher les ongles à vif, de te scier le tibia, de t'arracher une dent avec ma pince et quelque autres trucs... tout ça sans anesthésie.»

c'est ça pauvre con j'aurais mal ... et LA douleur dans tout ça, elle tient la scie???


Répondre
M

Et tu fais pas le rapport entre avoir mal et la douleur?


S

«Après peut etre que c'est pas ce que tu voulais dire, tu t'es peut etre trompé dans la tournure de ta prase, tu as fait une
erreur dans ta phrase.
Parceque la, tu dis une chose et juste derrière, tout son contraire, c'est pas clair pour moi.»

c'est parce que t'es un con.
« tu as fait une erreur dans ta phrase.» faut être en CM2 pour formuler de pareil commentaire ...


Répondre
S

j'ai dis tu, j'aurais du dire vous (tous ici) Caslelàchié en premier ...


Répondre
S

«Ton esprit, c'est ton cerveau, c'est ça ?", ça c'est ce que tu dis» etc.

et puisque tu «philosophes», ça concerne tous les concepts que tu manipules, y compris «dieu» (ou «dieux» chez d'autres tâche de ton genre)


... la «douleur» qui t'intéresse n'est que conceptuelle: montre moi la douleur (tête de veau) ... nan, pas l'ombre de débile que tu commentes débilement, bidasse de la bêtise, «LA» douleur ...


va chier.



Répondre
M

"montre moi la douleur "
Super! Ok, pas de problème!
 Je propose de t'arracher les ongles à vif, de te scier le tibia, de t'arracher une dent avec ma pince et quelque autres trucs... tout ça sans anesthésie.

OK?? ça me pose aucun problème. Vraiment je m'en fous.


"va chier. "
Non, pas tout de suite.



S

«esprit» n'est qu'un concept («âme» aussi). il n'est pas question (sensée) de demandé si l'esprit existe ou n'existe pas (syntax error) il est et n'est qu'en tant que concept repèrant pour le
philosophe (il n'intéresse personne d'autre), comme le «point» définit chez Euclide en tant que «ce qui n'a pas d'étendue» ... la question de savoir si le point existe ou n'existe pas n'a aucun
sens, le point est et n'est qu'en tant que concept utile et repèrant en géométrie (il n'intéresse persone d'autre). tout savoir n'est que relatif et relatif à sa science (parfois à plusieurs).
du coup, vos questions sont toutes absolument débiles ... bandes de cons des cavernes.


Répondre
M

Quel est le rapport avec le sujet?? (j'hallucine)