Soldat de Dieu contre serviteurs de Satan.

Publié le par Miteny

C'est comme avec les enfants. Le gentil ne dit toujours que la vérité alors que les méchants mentent pour servir leurs intérêts, c'est à dire les dogmes stupides dont ils veulent être les esclaves aveuglés d'orgueil.

Le gentil est humble et se soumet à ce qui est vrai. Il admet aussitôt qu'il s'est trompé quand il se trompe. Puisque l'évolution est une théorie corroborée par les faits, il admet la pertinence de cette explication. L'évolution lui plait car il aime avant tout la vérité.

Mais quand les faits lui disent que le corps ne suffit pas, il l'admet aussi. Et ça lui plait parce que c'est vrai. Même s'il constate que la Bible est pleine d'erreurs grossières, d'anachronismes et d'archaïsmes, il reconnaît la pertinence des prophéties bibliques. Il est obligé puisqu'il n'aime que la vérité.

Quand il ne sait pas, il admet ne pas savoir et cite la phrase de Kant: « l'intelligence se mesure à la quantité d'incertitudes qu'on est capable de supporter ».

 

Les méchants ne se remettent jamais en question, même quand ce qu'ils croient est complètement stupide. Certains méchants sont persuadés que l'espèce humaine a 6000 ans. Pas plus. On peut leur expliquer pendant des heures l'extrême absurdité de cette croyance, ils ne changeront jamais d'avis.

D'autres encore sont persuadés que le corps suffit ou que brancher n'importe quelle lampe en bon état ne suffit pas à produire de la lumière (et oui !! voir la discussion archi-débile que j'ai eu avec frucuche). Oui, car, comme il faut s'y attendre, les méchants sont bêtes et méchants.

Le gentil est passionné par la science et se posent sans arrêt des questions. Les méchants savent tout d'avance, même avant de se poser la question. « Je sais » est un dogme caractéristique du méchant. Le méchant est très bête et très malhonnête (voir celui qui se fait appeler « justicier »).

Bref le gentil est seul pendant que les méchants, très nombreux, se battent entre eux parce que forcément ils n'ont pas les mêmes dogmes. Quand on croit des trucs au hasard sans réfléchir, on ne peut pas tomber sur les mêmes dogmes que les autres... Obligatoirement.

Publié dans Archives 2010-2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claire 28/10/2010 19:11



Je ne suis pas du tout convaincue par ta vidéo. Ce que tu nous expliques, (et tu expliques très mal, répéter "effets différents" 5000 fois sans jamais plus approfondir ton explication, je ne vois
pas en quoi tu nous convaincs de quoi que ce soit), peut être aussi bien expliquer selon un prisme biologique ou philosophique. Toi tu choisis le prisme de la religion pour nous expliquer des
faits qui sont réels : Selon l'être, la perception, la douleur ne sera pas forcément la même. mais tu ne nous prouves en rien, le lien que cette vérité à avec la religion o.O . Revoie ta
démonstration avant de proclamer tout seul dans ton délire que tu as découvert le secret pour affirmer que Dieu existe. Depuis le temps que les hommes ont crée des religions et où certains grands
esprits se sont penchés sur la question, je trouve cela profondément irrespectueux qu'avec une simple vidéo pas du tout approfondie, tu proclames que toi, tu as trouvé. d'ailleurs, si ta
démonstration était si vraie que cela, ne serions-nous tous pas convaincu ?


Non vraiment, je pense fortement que tu te vantes pour rien. Mais si tu as du temps à perdre...



Miteny 01/08/2015 15:33

Pas du tout. Débiles sont ceux qui ne comprennent que je constate l'insuffisance de la torture de n'importe quel corps à produire de la douleur.

Haguedre 01/08/2015 10:24

Donc, ceux qui ne sont pas en accord avec vous sont des débiles? Ben, oui, argument imparable...

Miteny 29/10/2010 09:33



Parce que vous êtes profondément débiles : ne pas comprendre qu'on ne constate une douleur que quand un seul corps est frappé (le sien), pour moi c'est vraiment de la débilité. Vous êtes des
animaux et on ne peut expliquer grand chose aux animaux.



Blashyrkh 04/10/2010 18:45



"frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne"


Soit. C'est quoi le rapport avec Dieu? Tu crois sérieusement qu'il a que ça a foutre? 


Et puis de toute façon, tu insulte tout le monde, tu refuse d'admettre que tu as tord sur certains points, tu ne parle que de douleur, de maux et de torture. C'est mal, et Dieu est Bon.
Serais-tu Sataniste?


Réponds moi.



Miteny 05/10/2010 09:20



N'importe quoi.


Ici on parle de science. Les caus biologiques suffisent ? Non. Comprends ça déjà.



dada 23/09/2010 17:47



salut, désolé de poser cette question mais je lis les commentaires et les articles depuis plus d'une heure et je ne comprend pas très bien le fait d'avoir mal ou autre chose. Quand une personne
est frappé est frappé elle a mal, ce qui est logique, mais les autres autour n'ont pas mal, ce qui est logique aussi, donc je ne comprend sur quoi vous vous battez. Et puis de toute façon, je ne
comprend où est le rapport entre le fait d'avoir mal et le fait que dieu existe. Donc je ne vois pas le rapport, désolé.


PS: pourrais-tu me répondre pour que je comprenne où est le rapport s'il te plait, merci.



Miteny 23/09/2010 22:55



Je ne constate de la douleur que quand mon corps est frappé. Si tu ne me crois on peut essayer... je te scie le tibia et on voit si moi je constate de la douleur... Ok?


réponse: je ne constate aucune douleur par TON corps (moi). Je dis donc que torturer n'importer quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne



ari 23/09/2010 15:24



Resalut, c'est mon 2eme message.


Etant donné que je suis un croyant con, stupide et naif, j'ais tanté de prouver que tu avais raison Metny.


J'ai posé ma main sur la table, j'ai pris une agrapheuse et je me suis sous mis 3 agrapheuse dans la main. Je peux te le dire ça fait MAL!


aretter vos conneries, il faut juste ce renseigner. Toutes personne ayant un QI dans la moyenne sais que le corps, notamment la peau, possède des terminaisons nerveuses qui sont reliers les uns
aux autres et qui rejoignent le cerveau humain, les nerfs controlent aussi les organes et les muscles. Ces nerfs et terminaisons nerveuses sont tout le temps en contacte avec de mini pulsation
electrique envoyer apr le cerveau (il fait de meme pour le coeur ne l'oublions pas, c'est prouvé).


Quand quelques chose viens détruire, irriter voir casser ces terminaisons nerveuses ou ces nerfs comme quand on se coupe, on tombe ou on est malade, un message est envoyer au cerveau, ce message
s'appelle un stimulus nociceptif qui est comme un message d'alarme, a ce moment là le cerveau détectant le danger nous informe qu'un danger est a un endroit du corps (comme sur ma main) et
envoie en retour un stimuli dnas la partie sensoriel de notre cerveau et un autre dans l'endroit meme, là nous ressentons un sentiments désagréble pour nous avertir du danger,
c'est la douleur.


En plus ce n'est pas vraiment scientifique, c'est juste logique, rationnel, il faut juste essayer. Mais quand je pense que cela fait plus de 15 000 ans que des hommes croient en des dieux et
des esprits, s'en est trop. Depuis Charles Darwin on sait que dieu n'existe pas, mais pourtant encore beaucoup de gens y croient, la vérité doit triomphée, dieu n'existe pas et c'est une
évidence.


Enfin ne censure pas ce message comme j'ai pus le lire ailleur, et prouve moi que j'ai tort, tout simplement, et étant donné que tu as réussis a faire tout un texte avec des arguments bien
choisit, je pense que tu es assez intelligent pour comprendre ce que je viens d'écrire et pour ne pas écrire de réponse du genre "tu as fumée quoi?" ou "tu es drogué", je t'en supplie répond a ce
message en écrivant un message complet ou tu m'explique en quoi j'ai tort ou en quoi tu n'es pas d'accord et pourquoi, et encore une fois, j'espère que tu es assez intelligent pour comprendre.



Miteny 23/09/2010 22:54



Je ne constate de la douleur que quand mon corps est frappé. Si tu ne me crois on peut essayer... je te scie le tibia et on voit si moi je constate de la douleur... Ok?



frucuche 21/09/2010 10:21



Si ça change tout.
Que signifie "montrer" quelque chose à quelqu'un ? C'est soumettre cette chose à l'observation de cette personne, c'est-à-dire mettre cette chose en relation avec les sens de cette personne.
Exemple : "montrer de la lumière" signifie faire intéragir de la lumière avec les yeux d'une personne.
Par conséquent "montrer de la douleur" signifie "mettre de la douleur en relation avec les sens d'une personne". Ca n'a donc pas de sens, puisque la douleur n'étant pas composée de particules ou
d'ondes, on ne peut pas la "mettre" quelque part.
Donc le fait que je ne ressente pas de la douleur quand un corps autre que le mien est frappé ne signifie rien. Si on comprend que la douleur est une perturbation dans la conscience, c'est-à-dire
dans le fonctionnement global du cerveau, alors on voit très bien que la théorie matérialiste explique très bien le caractère privé de la douleur.



Miteny 23/09/2010 21:42



technique minable. Quoi que je dise, il va dire que ça n'a pas de sens. Je hais cet escroc;


Montrer de la douleur.. c'est très clair, escroc



frucuche 17/09/2010 07:50



Pour faire simple, tu sépares à tort la douleur de la sensation de douleur. Tu te sers du langage pour faire comme si la douleur était une chose composée d'ondes ou de particules, alors que la
douleur EST la sensation douloureuse. Or tu dis toujours la chose suivante : "observation de la douleur=sensation douloureuse", ce qui revient à "observation de la sensation douloureuse =
sensation douloureuse". L'observation de la douleur EST le phénomène de douleur. Ca n'a rien à voir avec la lumière où l'observation de la lumière est distinct du phénomène de la lumière.


Tu ferais mieux de penser à cela avant de faire tes raisonnements.



Miteny 17/09/2010 09:37



ça ne change rien. pour me montrer de la douleur (ou du plaisir d'ailleurs), le fonctionnement de n'importe quel corps (c'est à dire le fonctionnement du corps) ne suffira jamais
(malheureusement.. ou heureusement)



frucuche 16/09/2010 11:26



selon toi, pour qu'une personne ressente une douleur, le fonctionnement d'un corps quelconque ne suffit pas mais le fonctionnement de son corps suffit, c'est ça ?


 


De son propre corps, oui, quand celui-ci subit une agression (quand il est frappé par exemple).



Miteny 16/09/2010 11:59



Le fonctionnement de son corps suffit, mais le fonctionnement d'un autre non. quelle différence entre les deux ?



frucuche 16/09/2010 11:16



Donc le fonctionnement d'un corps quelconque ne suffit pas


 


Le fonctionnement d'un corps quelconque ne suffit pas à faire ressentir de la douleur à tout le monde.



Miteny 16/09/2010 11:18



selon toi, pour qu'une personne ressente une douleur, le fonctionnement d'un corps quelconque ne suffit pas mais le fonctionnement de son corps suffit, c'est ça ?



frucuche 16/09/2010 09:36



La première n'a aucun sens (pas français)


 


Vas-y, explique-moi ça.



Miteny 16/09/2010 09:42



Inutile. Qu'est ce qu'il faut pour qu'une douleur soit produite donc ressentie par les gens?


Frapper un corps quelconque. non évidemment. Donc le fonctionnement d'un corps quelconque ne suffit pas



frucuche 16/09/2010 09:29



"frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne d'autre que la personne frappée".
"il n'existe personne qui ait mal quand n'importe quel corps autre que le sien est frappé"


 


Vrai ou faux ?



Miteny 16/09/2010 09:34



La première n'a aucun sens (pas français) et la deuxième est vraie. Moi je suis honnête.



frucuche 16/09/2010 07:43



Stupide et voleur


 


Tu ne peux pas me traiter de voleur puisque j'ai précisé EXACTEMENT ce que j'accepte de valider. Je te l'ai dit avec précision et méthode, en te disant à l'avance que je ne te permettrais pas que
tu déformes mes propos. Si tu relis la conversation qu'on a eue, tu t'apercevras que je n'ai pas dévié d'un millimètre depuis le début.


Alors dis moi quels corps suffisent et quels corps ne suffisent pas ???


 


J'ai déjà répondu à ta question : frapper un corps suffit à ce qu'une seule personne ait mal : la personne frappée. On ne peut rien dire de plus. Vas-tu nier cela ?



Miteny 16/09/2010 09:27



Vous voyez. Cette saloperie ne répond à aucune question et répète ce qu'elle a dans la tête.


De toute façon, il suffit de regarder le com 84 pour voir que ce débile a été piégé



frucuche 15/09/2010 16:59



Je t'ai expliqué ce que je comprenais quand tu disais ta phrase, et je t'ai précisé ce que j'ai validé.


Et dire "Et donc ?" ne signifie pas "je suis d'accord avec toi".


Le français est-il ta langue maternelle ? Tu as de grosses lacunes et de patentes difficultés d'expression.



Miteny 15/09/2010 17:39



Stupide et voleur


Alors dis moi quels corps suffisent et quels corps ne suffisent pas ???


Je vous hais, mafia d'escrocs



fdata 15/09/2010 16:50



oui: com 84


 


Mdrrr, mauvaise foi affichée, lorsque quelqu'un te dis de continuer ton raisonnement pour voir jusqu'où tu veux aller n'est pas nécessairement un acquiescement de ce
raisonnement .  Quoiqu'un fraudeur agirait ainsi...


 






Miteny 15/09/2010 17:37



sale escroc !


Frapper n'importe quel corps suffit à qui ASSASSIN ???



frucuche 15/09/2010 15:55



Vous verrez qu'il a avoué plusieurs fois que le fonctionnement d'un corps frappé n'est une cause suffisante de douleur pour personne.


 


Non.



Miteny 15/09/2010 16:05



oui: com 84



Fruchuchuchuchuchu 15/09/2010 15:28



«Et bien le corps, c'est n'importe lequel puisque rien n'est précisé. est-ce que le fonctionnement d'un corps (quelconque) suffit ??»


pourquoi mets tu quelconque entre parenthèse????? si tu ne mets pas «quelconque» (avec ou sans parenthèse) qui est équivalent à «n'importe lequel», ton énoncé est faux.


Que faut il de plus que te couper le tibia pour que tu ai mal?



Miteny 15/09/2010 15:50



Rien compris.


Est-ce que frapper n'importe quel corps est une cause suffisante de douleur pour les gens ??



frucuche 15/09/2010 14:27



Pour cet abruti dès qu'une personne est frappée, elle a mal dès qe n'importe quel corps est frappé


 


Non. Relis.



Miteny 15/09/2010 15:49



Il faut tout recommencer à chaque fois depuis le début. Je ne le ferai pas (marre). Que ceux que ça intéresse lisent l'ensemble de la conversation.


Vous verrez qu'il a avoué plusieurs fois que le fonctionnement d'un corps frappé n'est une cause suffisante de douleur pour personne.


CQFD 



frucuche 15/09/2010 14:22



"frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne d'autre que la personne frappée".
"il n'existe personne qui ait mal quand n'importe quel corps autre que le sien est frappé"


 


Je n'ai avoué que ces deux phrases. La tienne est trop mal formulée.



Miteny 15/09/2010 14:25



C'est vraiment un malade. Pour cet abruti dès qu'une personne est frappée, elle a mal dès qe n'importe quel corps est frappé !! et il me dit que sa phrase a plus de sens que la mienne !!


va te faire soigner... vraiment



frucuche 15/09/2010 13:53



Je vais t'expliquer ta propre phrase.
Que signifie "n'importe quel corps" ? Cela veut dire qu'on prend un corps quelconque, c'est-à-dire que dans le choix du corps n'intervient aucun critère particulier, la seule chose importante est
que ce soit un corps.


Donc quand tu dis "frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne", tu dis en fait "frapper un corps qu'on a choisi sans appliquer de critère particulier n'est
une cause suffisante de douleur pour personne", ce qui est faux, puisqu'une personne a mal : la personne frappée.


En fait tu as un problème avec le mot "personne". Une formulation correcte serait "frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne d'autre que la personne
frappée". Au début j'ai cru que tu omettais simplement le "personne d'autre que la personne frappée", et je te l'ai fait remarqué, mais tu m'as insulté. J'ai donc pensé que tu disais "il n'existe
personne qui ait mal quand n'importe quel corps autre que le sien est frappé", en comettant par conséquent une erreur grossière sur le mot "personne" .En effet, le contraire de "frapper n'importe
quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne" est "frapper n'importe quel corps est une cause suffisante de douleur pour au moins une personne", mais cela ne signifie nullement
que cette personne soit dans chaque cas la même. C'est là l'ambiguité qui existe sur le mot "personne". La phrase "A New York, une personne meurt toutes les 10 minutes ecrasée par une voiture" ne
signifie pas qu'il y a une personne appelée Monsieur Untel qui meurt toutes les 10 minutes, mais que toutes les 10 minutes une nouvelle personne meurt.


Enfin bon, toutes ces mises au point, je les avais faites, mais tu n'as rien trouvé d'autre à faire qu'insulter sans comprendre.


Donc les deux phrases que j'accepte sont :
"frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne d'autre que la personne frappée".
"il n'existe personne qui ait mal quand n'importe quel corps autre que le sien est frappé"



Miteny 15/09/2010 14:20



Il est complètement débile.


Il faut tout recommencer à chaque fois depuis le début. Je ne le ferai pas (marre). Que ceux que ça intéresse lisent l'ensemble de la conversation.


Vous verrez qu'il a avoué plusieurs fois que le fonctionnement d'un corps frappé n'est une cause suffisante de douleur pour personne.


CQFD 



Frufrucfruchr 15/09/2010 13:44



«INCROYABLE !


grammaire niveau CP...»


 


tu confonds grammaire et syntaxe. Je te l'ai dit t'es mal barré ... parce que la syntaxe c'est le fond de la philosophie: «au début était le verbe».



Miteny 15/09/2010 14:15



Et bien le corps, c'est n'importe lequel puisque rien n'est précisé. est-ce que le fonctionnement d'un corps (quelconque) suffit ??


Bien sûr que non



frucuche 15/09/2010 08:16



P.S. On peut se demander qui change d'avis tout le temps ici, entre moi qui ai formalisé précisément ce que j'acceptais de valider, et qui est donc intouchable, et toi qui change tout le temps de
phrase. Au début la douleur n'est ressentie que par une seule personne ( et tu insultes ceux qui disent que oui !), ensuite tu dis que la douleur n'est ressentie par personne (et tu insultes ceux
qui disent qu'en réalité il y a toujours une personne qui a mal !). Ensuite ce n'est pas "frapper n'importe quel corps", c'est "le fonctionnement du corps" qui est insuffisant (tu ne précises
jamais à quoi il est insuffisant d'ailleurs, histoire de rester dans le flou et le manquede rigueur, et pour te laisser l'opportunité de modifier le sens de ta phrase plus tard, au cas où un
interlocuteur excédé fasse mine de valider et dans ce cas là tu lui feas dire ce qu'il n'a jamais dit. Tu es vraiment un sale type.



Miteny 15/09/2010 10:11



Il est complètement fou.


Voyez donc son immense malhonnêteté alors que je n'ai fait que répéter une évidence : frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne.



frucuche 15/09/2010 08:09



Ah ! Mais c'est qu'il a essayé de me piéger, le sale petit menteur ! L'ennui, c'est que j'avais préparé mes arrières. Souviens-toi :


Il vient d'avouer que le fonctionnement du corps frappé (sollicitation du zone spécifique du cerveau) n'est une cause suffisante de douleur pour
personne


J'ai écrit "oui, dans la mesure où cette phrase signifie "Il n'existe aucun individu X tel que pour tout individu frappé Y cet X ressent de la
douleur""



Donc quand tu dis "si le fonctionnement du corps suffisait, le fonctionnement de n'importe quel corps frappé suffirait càd que frapper n'importe quel corps suffirait", moi je t'ai prévenu que je
comprenais "s'il existait un individu X tel que pour tout individu frappé Y cet X ressente de la douleur, alors n'importe quel corps Y frappé suffirait à ce que X ressente de la douleur", ce qui
est une tautologie.


Tu sais, la vérité est la vérité. Ca ne sert à rien de la tordre dans tous les sens, car elle restera toujours la vérité. J'avais prévu que tu allais me faire dire ce que je n'ai pas dit, et ça
n'a pas loupé. Pas de chance que j'ai précisé exactement ce que j'acceptais de valider, hein ?



Miteny 15/09/2010 10:06



Fuite. Fais semblant de croire que ma phrase n'est pas claire.


"frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne"


Il prétend que c'est trop compliqué pour lui ! hallucinant


Continue, tu m'aides.


PS: je crée une nouvelle religion... adhérez tous !



Frufrufrufruche 14/09/2010 22:22



«Le fonctionnement du corps ne suffit à personne. Car "du corps" renvoit à n'importe quel corps



CQFD»


Ce Qu'il Faut Dire surtout c'est que Mitény parle Mitenien ...


parce qu'en Français «Corps» ne signigfie pas «n'importe quel corps», «corps» signifie «corps» ... pour preuve la langue prévoit la formule «n'importe quel» et qui a sa spécificité, sinon
qu'elle n'existerait pas (parce qu'elle ne servirait à rien) ... tu suis nabot ... nan bien sûr ...


Or que la formule précise: «Le corps ne suffit pour produire de la douleur» qui n'est pas French (on dirait mais non en fait ...) sert ton raisonnement (de conne) ...




Miteny 14/09/2010 22:49



INCROYABLE !


grammaire niveau CP... ils ont même pas ce niveau là !! c'est vraiment des abrutis, des super abrutis !


Quand on dit le corps, on parle bien sûr de n'importe lequel, tant que c'est un corps !!


totalement hallucinant



frucuche 14/09/2010 17:16



Rétrospective de mes coms :


*Si tu me dis "existe-t-il un individu X tel que pour tout individu frappé Y cet X ressent de la douleur."
Je réponds non.
Mais moi ce que je te disais c'est autre chose, à savoir "pour tout individu X frappé, X ressent de la douleur".
Quand tu dis "frapper n'importe quel corps n'est une cause de douleur suffisante pour personne", c'est encore une fois extrêmement peu rigoureux, car la phrase est ambigüe et laisse entendre
que personne n'a mal quand un corps quelconque est frappé, ce qui est bien sûr absurde puisque la personne frappée a bel et bien mal (on peut essayer si tu veux).
Tu peux me dire merci d'avoir formalisé pour faire tomber toute possibilité d'ambiguité, et donc toute éventualité d'échappatoire pour toi.
Et après tu me traites d'escroc ? 



*Pour qui c'est vrai ??? POUR PERSONNE
Tu veux dire que si je frappe un corps quelconque, personne n'a mal ?


*Tu te complais dans tes formulations imprécises pour te donner l'illusion que tu as raison. Mais moi j'aime la vérité alors je formule correctement les phrases puisqu'apparemment on s'est
mal compris.


1) "Il n'existe aucun individu X tel que pour tout individu frappé Y cet X ressent de la douleur."
OK
2) "pour tout individu X frappé, X ressent de la douleur"
OK
Voilà, y a plus de problème.



*Allez, c'est bon, maintenant on a éclairci le malentendu. J'ai pas compris ce que tu essayais de dire, et t'as pas compris ce que j'essayais de dire. Ca arrive, faut pas s'obstiner.
Maintenant si tu pouvais répondre sur les éléments mille fois plus intéressants que j'ai soulevé et que tu essaies discrétement d'ignorer...


*Allez, passons.
Qu'as-tu à répondre aux arguments que j'ai développés ?


*Frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne.
Oui, dans la mesure où cette phrase signifie "Il n'existe aucun individu X tel que pour tout individu frappé Y cet X ressent de la douleur", je ne l'ai jamais nié. (Pour info, ce que j'ai
nié, c'est la proposition "pour un individu frappé Y quelconque, il n'existe aucun individu qui ressente de la douleur")
Et après ?
Je te fais quand même remarquer que c'est toi qui fuis.


*Il vient d'avouer que le fonctionnement du corps frappé (sollicitation du zone spécifique du cerveau) n'est une cause suffisante de douleur pour personne
J'ai écrit "oui, dans la mesure où cette phrase signifie "Il n'existe aucun individu X tel que pour tout individu frappé Y cet X ressent de la douleur""
Mais je conteste ta dernière phrase, car le fonctionnement du corps frappé (sollicitation du zone spécifique du cerveau) est une cause suffisante de douleur pour l'individu frappé.
Tu as de gros problèmes de compréhension. Le français est-il ta langue maternelle ?


*Je n'ai rien avoué de plus que "Il n'existe aucun individu X tel que pour tout individu frappé Y cet X ressent de la douleur"
Tout ce que tu pourras y ajouter sera du mensonge.


*Alors c'est quoi, la cause suffisante ?
Vas-y, instruis-moi.


*Admets tu que le fonctionnement  du corps, de n'importe quel corps - frappé - (sollicitation d'une zone spécifique du cerveau) n'est une cause suffisante de douleur pour PERSONNE 
?
Le fonctionnement d'un corps, pris au hasard, frappé, est suffisant pour faire ressentir de la douleur à la personne qui est frappée.On ne peut pas dire "à personne", puisqu'il y a une
personne qui a mal.
C'est marrant, ça me rappelle une blague. C'est frucuche qui dit à miteny : "Dis, miteny, je viens de lire dans le journal qu'à New York une personne meurt écrasée sous les pneus d'une
voiture toutes les 5 minutes."
Et miteny répond : "J'aimerais pas être à sa place."
Ca résume assez bien notre discussion.


*Précise ce que tu essaies de dire, je te prie, car ta phrase est ambigüe, et tu te sers de cette ambiguité pour changer de pied quand tu es pris à défaut.



"Le fonctionnement de n'importe quel corps n'est une cause suffisante pour personne"
Veux-tu dire par là que
1)c'est le fonctionnement du corps à lui seul qui est insuffisant pour faire ressentir de la douleur à quiconque ?
2)Il n'existe personne qui ressente de la douleur quand n'importe quel corps est frappé ?
3)Qu'aucun individu ne ressent de la douleur quand son corps est frappé ?


Si c'est 1), alors tu es complétement con car tu te sers de ta conclusion pour réfuter un raisonnement réfutant lui-même le raisonnement qui t'a amené à la conclusion. C'est pas très
malin...
Si c'est 2) alors j'ai déjà acquiescé et je ne vois pas où ça nous mène.
Si c'est 3) alors tu nies que quelqu'un ressente de la douleur quand son corps est frappé. Pourtant tu as dit que tu ne niais pas la douleur des autres.
Enfin bon, dans les trois cas, t'es coincé.


*Putain t'es vraiment chiant, à jamais répondre aux questions.
frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante POUR PERSONNE.
Tu veux qu'on vérifie avec ton corps, sale con ?
Si on essaie avec mon corps, j'aurai mal, donc ce sera une cause suffisante pour moi. Donc on ne peut pas dire "à personne". Tu comprends, abruti ?


*Jusqu'où iras-tu dans la mauvaise foi ? Je t'ai laissé trois façons différentes de comprendre ta phrase. Il te suffit juste de me dire laquelle convient à ton discours.
Allez, il te suffit juste de taper un chiffre, juste un chiffre, et ensuite on se comprendra parfaitement, tous les doutes entre nous seront dissipés. Qu'est-ce que tu attends ? C'est pas
dur, je suis sûr que tu vas y arriver.



*Flagrant délit de malhonnêteté...
Alors que j'ai juste dit que j'ai mal quand mon corps est frappé...C'est dingue !


*Cette phrase hyper simple le gêne
Je constate surtout que c'est toi qui es gêné pour expliquer le vrai sens de ta phrase (reformuler, tu sais ce que ça veut dire "reformuler" ?). Moi je n'ai aucun problème, j'ai trouvé trois
sens différents à ta phrase, qui change à chaque fois d'ailleurs (une fois c'est "le fonctionnement du corps frappé", une autre c'est "frapper n'importe quel corps", bref, aucune cohérence...) et
j'ai donné très clairement ma réponse pour chaque sens. A partir de là tu ne peux plus me coincer. La vérité est que tu es paumé, et que tu ne veux pas l'avouer. Moi je suis droit dans mes
bottes.



*"frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne."
Il n'existe pas de personne X qui souffre à chaque fois que n'importe quel corps Y est frappé. C'est bien ça ?



*Ben oui ! Mais attention : j'ai toujours affirmé cela, mais rien de plus. Auparavant tu as essayé de me faire dire d'autres choses.



*Je n'ai jamais changé d'avis, sale menteur. C'est toi qui me fais dire ce que je n'ai pas dit. Si tu veux vérifier, tu n'as qu'à remonter un peu dans la discussion, j'ai formalisé ce que je
pense de manière à ce qu'il n'y ait aucune ambiguité. Tu verras que je n'ai pas dévié d'un millimètre dans ce que j'affirme.
Mais en revanche, tu es un vrai crétin, car tu n'as pas été capable de t'apercevoir du double-sens de ta phrase, même après que je te l'ai mis sous le nez bien en évidence. Ta phrase pouvait
très bien se comprendre comme "quand je frappe un corps pris au hasard, personne n'a mal", ce qui est faux puisque la personne frappée a mal (on peut essayer si tu veux).
Le problème avec toi, c'est que je ne sais pas sur le compte de quoi il faut mettre ton incapacité à avoir un débat rationnel. Est-ce que tu es vraimen débile ? Dans ce cas c'est à un point
tel qu'on se demande comment tu fais pour survivre. Est-ce que tu es simplement de mauvaise foi ? Alors tu es la personne la plus ignoble et la plus menteuse que j'ai jamais vue (et j'en ai connu
!). Ou alors peut-être souffres-tu de trouble psychiatrique ? C'est la solution qui me semble la plus plausible. Quoi qu'il en soit, je crois qu'il n'y a aucun espoir de te faire réfléchir sur
quoi que ce soit.



*Frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne.
Oui (selon



Miteny 14/09/2010 20:33



N'importe quoi... il est vraiment complètement con


com 84. Bref il faut pas lire ce que t'écris alors ??


t'es un grand malade je crois... t'es tueur en série dans la vie ??



frucuche 14/09/2010 16:53



"Si le fonctionnement du corps suffisait, le fonctionnement de n'importe quel corps frappé suffirait càd que frapper n'importe quel corps suffirait "


Indique-moi où j'ai dit que j'étais d'accord avec cette phrase.


J'attends. 



Miteny 14/09/2010 16:55



Une dizaine de coms avant... Prends des vitamines



frucuche 14/09/2010 16:41



"Si le fonctionnement du corps suffisait, le fonctionnement de n'importe quel corps frappé suffirait càd que frapper n'importe quel corps suffirait "


TU ES D'ACCORD !


 


Non je suis pas d'accord.



Miteny 14/09/2010 16:50



Et il rechange d'avis !! C'est un comique...


 Tu te fous de moi... il y a pas d'autre explication. On ne peut pas être aussi con naturellement... pas possible



frucuche 14/09/2010 15:31



bref t'as rien à dire, parasite puant...


 


Bravo ! Quel argument ! Je suis obligé de m'incliner... Putain ! Je prends la peine de développer un raisonnement et tout ce que ce simplet trouve à répondre, c'est ça...


J'ai montré en quoi ton raisonnement est faux. Réfute-moi si tu veux pas avoir à me donner 3000€.



Miteny 14/09/2010 16:38



MAIS NON !!


"Si le fonctionnement du corps suffisait, le fonctionnement de n'importe quel corps frappé suffirait càd que frapper n'importe quel corps suffirait "


TU ES D'ACCORD !


"or frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur POUR PERSONNE, "


TU ES D'ACCORD !


T'es super con mais tu sais peut-être lire ??


Hallucinant un pauv'type pareil !!


Il faut le voir pour le croire


 



frucuche 14/09/2010 14:47



or frapper n'importe quel corps ne suffit POUR PERSONNE


Oui, et cela s'explique très bien dans le cadre d'une théorie strictement matérialiste.



Miteny 14/09/2010 15:11



bref t'as rien à dire, parasite puant...


 CQFD donc, je ne me trompe pas. Le fonctionnement du corps ne suffit pas.



frucuche 14/09/2010 14:34



Mais non abruti, tu l'as validé !


 


Non, j'ai validé seulement l'observation comme quoi personne ne peut ressentir la douleur d'un corps frappé qui n'est pas le sien. Cela est seulement le point de départ de ce que tu appelles ton
raisonnement. On est d'accord sur le point de départ, mais ensuite tes conclusions sont fausses, car tu ne considères pas que la douleur est produite par le fonctionnement du cerveau. Tu ne te
rends pas compte que ce n'est pas parce que quelque chose est produit par le fonctionnement d'un système qu'il est directement observable. J'ai pris l'exemple de l'octet, produit par le
fonctionnement du disque dur, qui n'est pas observable (personne n'a jamais vu d'octet) mais qui est quand même produit. La conclusion selon laquelle le cerveau ne peut pas produire de douleur ne
repose donc sur rien car pour l'instant il n'y a pas d'élément qui nous permette de l'affirmer.



Miteny 14/09/2010 14:43



Si le fonctionnement du corps suffisait, le fonctionnement de n'importe quel corps frappé suffirait càd que frapper n'importe quel corps suffirait


or frapper n'importe quel corps ne suffit POUR PERSONNE, sale escroc.


Le fonctionnement du corps frappé n'est une cause suffisante de douleur pour personne



frucuche 14/09/2010 13:32



PS: les autres, vous remarquez qu'il n'a rien à dire sur mon raisonnement.


 


Justement ce que je dis remets complétement en cause ton raisonnement et explique pourquoi il est entièrement faux.



Miteny 14/09/2010 14:00



Mais non abruti, tu l'as validé ! Dire ça ne rime vraiment à rien. T'es vraiment un parasite toi... un peu comme l'autre déséquilibré qui se croit malin avec ses 40 coms d'insultes par jour


Le nombre de tarés qu'il y a en liberté, ça fait peur



frucuche 14/09/2010 11:49



non, sale pourriture d'escroc, t'as rien expliqué


 


Menteur...J'ai expliqué que la douleur étant une modification de la conscience, elle n'était pas constituée d'ondes ou de particules. Par conséquent elle ne peut être ressentie par les cerveaux
non concernés par cette modification de la conscience, c'est-à-dire par la modification de leur fonctionnement. En termes plus généraux, la modification du fonctionnement d'un système quelconque
n'entrâine pas la même modification d'un autre système du même type.



Miteny 14/09/2010 13:26



Rien à voir avec ce que je dis. Vraiment écoeurant. On le prend la main dans le sac du mensonge, et il continue quand même !


Peut-on rencontrer individu plus méprisable ?? Difficile.


PS: les autres, vous remarquez qu'il n'a rien à dire sur mon raisonnement. CQFD donc



frucuche 14/09/2010 11:13



Je t'ai déjà répondu.


Si le fonctionnement du corps suffisait, le fonctionnement de n'importe quel corps frappé suffirait càd que frapper n'importe quel corps suffirait


Le fonctionnement du corps ne suffit qu'à une seule personne à la fois, et j'ai expliqué pourquoi.



Miteny 14/09/2010 11:31



non, escroc, t'as rien expliqué t'as validé cette phrase hyper simple et donc c'est fini t'as perdu. Tes mensonges piteux sont répugnants



frucuche 14/09/2010 10:57



Frapper un corps quelconque ne suffit à faire ressentir de la douleur à personne d'autre qu'à la personne frappée


 


Est-ce vrai ou est-ce faux ?



Miteny 14/09/2010 11:03



toi d'abord répondre à ce que je dis



frucuche 14/09/2010 10:16



Le fonctionnement du corps ne suffit à personne.


 


Frapper un corps quelconque ne suffit à faire ressentir de la douleur à personne d'autre qu'à la personne frappée, c'est bien ça ?


 


 



Miteny 14/09/2010 10:42



Si le fonctionnement du corps suffisait, le fonctionnement de n'importe quel corps frappé suffirait càd que frapper n'importe quel corps suffirait


or frapper n'importe quel corps ne suffit POUR PERSONNE, sale escroc.



frucuche 14/09/2010 09:56



En d'autres termes : je n'ai pas mal quand un autre corps que le mien est frappé.



Miteny 14/09/2010 10:01



Le fonctionnement du corps ne suffit à personne. Car "du corps" renvoit à n'importe quel corps


CQFD



frucuche 14/09/2010 09:48



Si le fonctionnement du corps suffisait, le fonctionnement de n'importe quel corps frappé suffirait càd que frapper n'importe quel corps suffirait


 


Et donc ?



Miteny 14/09/2010 09:51



Mais frapper n'importe quel corps ne SUFFIT PAS !! (il l'a admis 5 fois !.. il est complètement lobotomisé le pauvre)



frucuche 14/09/2010 09:31



Il a très bien compris que c'est la même phrase et comme il l'a bien compris, il me traite de fou, c'est tellement plus facile que d'admettre la vérité.


 


Il y a juste à remonter dans la conversation pour se rendre compte de qui ment. J'ai admis qu'on s'était mal comppris, et j'ai même énoncé la manière dont j'avais compris ta phrase. Toi, tu as
refusé d'admettre que ta phrase avait plusieurs sens, et tu as profité de ce malentendu pour me faire dire des choses que je n'ai jamais dites. Si tu veux vérifier, j'ai dit avec une très grande
précision ce que je pensais. Toi tu n'as même pas fait cet effort, tu as juste copié-collé bêtement en insultant. En fait je me demande si on se situe au même niveau toi et moi. J'ai l'impression
que tu ne comprends même pas ce que je raconte.



Miteny 14/09/2010 09:48



Si le fonctionnement du corps suffisait, le fonctionnement de n'importe quel corps frappé suffirait càd que frapper n'importe quel corps suffirait


or frapper n'importe quel corps ne suffit POUR PERSONNE, sale escroc.


Mais pourquoi discuter avec ce débile ?? Il se fout de moi c'est évident



frucuche 14/09/2010 09:12



Frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne.


 


Oui (selon le sens que j'ai défini plus haut. Attention, si tu me fais encore dire une chose que je n'ai pas dite, je serai obligé de te traiter de crétin). Et donc ?



Miteny 14/09/2010 09:42



Cette phrase n'a qu'un seul sens, crétin (quel être méprisable !)


Si le fonctionnement du corps suffisait, le fonctionnement de n'importe quel corps frappé suffirait càd que frapper n'importe quel corps suffirait


Il va faire encore semblant de ne pas comprendre. Vraiment minable



frucuche 13/09/2010 23:08



Je n'ai jamais changé d'avis, sale menteur. C'est toi qui me fais dire ce que je n'ai pas dit. Si tu veux vérifier, tu n'as qu'à remonter un peu dans la discussion, j'ai formalisé ce que je pense
de manière à ce qu'il n'y ait aucune ambiguité. Tu verras que je n'ai pas dévié d'un millimètre dans ce que j'affirme.


 


Mais en revanche, tu es un vrai crétin, car tu n'as pas été capable de t'apercevoir du double-sens de ta phrase, même après que je te l'ai mis sous le nez bien en évidence. Ta phrase pouvait très
bien se comprendre comme "quand je frappe un corps pris au hasard, personne n'a mal", ce qui est faux puisque la personne frappée a mal (on peut essayer si tu veux).


 


Le problème avec toi, c'est que je ne sais pas sur le compte de quoi il faut mettre ton incapacité à avoir un débat rationnel. Est-ce que tu es vraimen débile ? Dans ce cas c'est à un point tel
qu'on se demande comment tu fais pour survivre. Est-ce que tu es simplement de mauvaise foi ? Alors tu es la personne la plus ignoble et la plus menteuse que j'ai jamais vue (et j'en ai connu !).
Ou alors peut-être souffres-tu de trouble psychiatrique ? C'est la solution qui me semble la plus plausible. Quoi qu'il en soit, je crois qu'il n'y a aucun espoir de te faire réfléchir sur quoi
que ce soit.



Miteny 13/09/2010 23:30



Oui, continue à insulter et à mentir grossièrement, c'est tout ce que tu peux faire.


Frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne. TU AS AVOUE, sale con


Bref, Le fonctionnement du corps frappé (càd de n'importe quel corps, du corps en général) ne suffit à personne


"du" ça veut dire de n'importe lequel, tu savais pas, sale escroc ???


Quelle pourriture ce mec c'est dingue !! Il a très bien compris que c'est la même phrase et comme il l'a bien compris, il me traite de fou, c'est tellement plus facile que d'admettre la vérité.


Quelle saloperie, c'est hallucinant... ça fait vraiment peur


 



frucuche 13/09/2010 22:39



Ben oui ! Mais attention : j'ai toujours affirmé cela, mais rien de plus. Auparavant tu as essayé de me faire dire d'autres choses.



Miteny 13/09/2010 22:59



Et il rechange d'avis (4 fois!). C'est vraiment un débile.


Le fonctionnement du corps frappé (càd de n'importe quel corps, du corps en général) ne suffit à personne


Voilà



frucuche 13/09/2010 18:35



"frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne."


 


Il n'existe pas de personne X qui souffre à chaque fois que n'importe quel corps Y est frappé. C'est bien ça ?



Miteny 13/09/2010 22:12



et donc c'est vrai, crétin. ne fais pas semblant de ne pas comprendre



frucuche 13/09/2010 16:06



Cette phrase hyper simple le gêne


 


Je constate surtout que c'est toi qui es gêné pour expliquer le vrai sens de ta phrase (reformuler, tu sais ce que ça veut dire "reformuler" ?). Moi je n'ai aucun problème, j'ai trouvé trois sens
différents à ta phrase, qui change à chaque fois d'ailleurs (une fois c'est "le fonctionnement du corps frappé", une autre c'est "frapper n'importe quel corps", bref, aucune cohérence...) et j'ai
donné très clairement ma réponse pour chaque sens. A partir de là tu ne peux plus me coincer. La vérité est que tu es paumé, et que tu ne veux pas l'avouer. Moi je suis droit dans mes bottes.



Miteny 13/09/2010 16:38



Oui c'est ça gagne du temps (quel débile!)


"frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne."


Il ne comprend pas !


continue, tu m'aides



frucuche 13/09/2010 15:49



Flagrant délit de malhonnêteté...


 


Alors que j'ai juste dit que j'ai mal quand mon corps est frappé...C'est dingue !



Miteny 13/09/2010 16:36



et pas quand n'importe quel corps est frappé ??? ça alors !!



frucuche 13/09/2010 15:47



Jusqu'où iras-tu dans la mauvaise foi ? Je t'ai laissé trois façons différentes de comprendre ta phrase. Il te suffit juste de me dire laquelle convient à ton discours.


 


Allez, il te suffit juste de taper un chiffre, juste un chiffre, et ensuite on se comprendra parfaitement, tous les doutes entre nous seront dissipés. Qu'est-ce que tu attends ? C'est pas dur, je
suis sûr que tu vas y arriver.



Miteny 13/09/2010 15:54



Frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne.


Deux fois il a admis mais à chaque fois il a rechangé d'avis. Cette phrase hyper simple le gêne



frucuche 13/09/2010 15:05



Putain t'es vraiment chiant, à jamais répondre aux questions.


 


frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante POUR PERSONNE.


Tu veux qu'on vérifie avec ton corps, sale con ?


 


Si on essaie avec mon corps, j'aurai mal, donc ce sera une cause suffisante pour moi. Donc on ne peut pas dire "à personne". Tu comprends, abruti ?



Miteny 13/09/2010 15:18



C'est pourtant une phrase simple qu'un enfant de 5 ans comprendrait.


eh connard si je dis "le soleil brille" tu comprends ??


C'est un animal. On peut rien lui dire, il pigera pas. c'est un attardé.


"Frapper n'importe quel corps", c'est pourtant simple... Et il comprend pas !!


PAUV' TYPE


PS: c'est hallucinant. Ces merdes sont prêts à raconter n'importe quoi mais vraiment n'importe quoi pour ne pas avoir à se soumettre à la vérité. Là au moins c'est vraiment flagrant. Flagrant
délit de malhonnêteté... je devrais te remercier en fait



frucuche 13/09/2010 13:19



Précise ce que tu essaies de dire, je te prie, car ta phrase est ambigüe, et tu te sers de cette ambiguité pour changer de pied quand tu es pris à défaut.


"Le fonctionnement de n'importe quel corps n'est une cause suffisante pour personne"

Veux-tu dire par là que
1)c'est le fonctionnement du corps à lui seul qui est insuffisant pour faire ressentir de la douleur à quiconque ?
2)Il n'existe personne qui ressente de la douleur quand n'importe quel corps est frappé ?
3)Qu'aucun individu ne ressent de la douleur quand son corps est frappé ?

Si c'est 1), alors tu es complétement con car tu te sers de ta conclusion pour réfuter un raisonnement réfutant lui-même le raisonnement qui t'a amené à la conclusion. C'est pas très malin...
Si c'est 2) alors j'ai déjà acquiescé et je ne vois pas où ça nous mène.
Si c'est 3) alors tu nies que quelqu'un ressente de la douleur quand son corps est frappé. Pourtant tu as dit que tu ne niais pas la douleur des autres.

Enfin bon, dans les trois cas, t'es coincé.



Miteny 13/09/2010 13:27



Te fous pas de moi c'est très clair, abruti: frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante POUR PERSONNE.


Tu veux qu'on vérifie avec ton corps, sale con ?



frucuche 13/09/2010 09:47



Admets tu que le fonctionnement  du corps, de n'importe quel corps - frappé - (sollicitation d'une zone spécifique du cerveau) n'est une cause suffisante de douleur pour
PERSONNE  ?


 


Le fonctionnement d'un corps, pris au hasard, frappé, est suffisant pour faire ressentir de la douleur à la personne qui est frappée.On ne peut pas dire "à personne", puisqu'il y a une personne
qui a mal.


 


C'est marrant, ça me rappelle une blague. C'est frucuche qui dit à miteny : "Dis, miteny, je viens de lire dans le journal qu'à New York une personne meurt écrasée sous les pneus d'une voiture
toutes les 5 minutes."


Et miteny répond : "J'aimerais pas être à sa place."


 


Ca résume assez bien notre discussion.



Miteny 13/09/2010 09:55



Et on repart du début ! (incroyable la bêtise de cet abruti)


Le fonctionnement de n'importe quel corps n'est une cause suffisante pour personne car (tu as admis) frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne


Tu n'as pas l'intelligence d'un enfant de 4 ans.. tu n'as pas honte ???



fdata 10/09/2010 21:23



Je sais très bien quoi répondre mais tu ne comprendras pas alors ça ne sert à rien.








 


 


Surtout il faut même que je me taise. On pourra discuter quand on ne sera plus dans un monde où on veut t'enfermer parce que tu dis que frapper n'importe quel corps n'est une
cause suffisante de douleur pour personne.


 


Mais regardez-moi ça, tu es un comique-né mec .  Mais tu as raison (faut pas  les contredire y
paraît...) enferme-toi à quadruple tours, regarde derrière les tentures et sous ton lit avant de te coucher, il y en a qui ont été zigouillé pour moins que ça.  Et surtout scie-toi un
peu le tibia à chaque jour pour ne pas nous faire oublier que ta douleur n'existe pas dans notre réalité, c'est bon d'avoir un mec qui se sacrifie pour nous faire comprendre la
non-douleur. 









Miteny 10/09/2010 23:28



qu'est ce que je disais !


 Ce con est malhonnête et stupide et n'est capable que de calomnies et d'insultes. Et toujours pas de réponse



fdata 10/09/2010 19:04



Or peut-on communiquer avec des crétins qui ne savent pas faire la différence douleur/pas douleur ?  





...la différence douleur/pas douleur : tu es le seul à en parler, as-tu un problème avec ça pauv'e mec ?


 


 


   PS: tu ne sais pas quand t'as mal et tu prétends connaître des trucs.. et sur Dieu en plus !!!





T'en connais toi des trucs sur ton "Dieu" ?  Pourtant pour toi il n'est qu'autre chose . 


 


Sérieusement, quand tu ne sais plus quoi répondre, tu repars ton mantra à partir du début, ça devient lassant à la longue, très lassant, mais visiblement pas pour toi mon cher Miteny
.








 






Miteny 10/09/2010 20:56



Je sais très bien quoi répondre mais tu ne comprendras pas alors ça ne sert à rien. Surtout il faut même que je me taise. On pourra discuter quand on ne sera plus dans un monde où on veut
t'enfermer parce que tu dis que frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne.



fdata 10/09/2010 16:23



Qu'est ce que ce charabia ?? prêt à raconter n'importe quoi par haine de Dieu, c'est phénoménal.


 


C'est qui ou quoi ce "dieu" par lequel tu jures sans cesse ?  D'où vient-il, on aimerait ça que tu nous en dises plus ...à moins que n'y connaissant rien à rien tu ne préfères te taire sous
prétexte qu'on ne saisait pas ton mantra ;-).  Toujours la même chanson mon cher Miteny :-).


 


 






Miteny 10/09/2010 16:27



Pour en dire un peu plus, il faut pouvoir communiquer. Or peut-on communiquer avec des crétins qui ne savent pas faire la différence douleur/pas douleur ?


 NON.. étape par étape il faut aller


 


PS: tu ne sais pas quand t'as mal et tu prétends connaître des trucs.. et sur Dieu en plus !!!


MOUARF !!



fdata 10/09/2010 15:46



En ce qui me concerne, j'avais parlé de lumière pour essayer de faire comprendre à miteny la différence entre "j'observe la non-existence d'une chose" et "je n'observe pas l'existence d'une
chose", notion (pourtant très simple !) qu'il n'a toujours pas réussi à saisir.


 


Merci pour tes éclaircissements frucuche.


 


Laissons Miteny à son mantra (frapper n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur pour personne) et entre toi et moi je suis bien d'accord avec la nuance que tu
apportes soit qu'il y a au moins un corps qui ressentira la douleur parmi les 'n'importe quel corps frappé' mais ce qui en ressort soit que la douleur tout comme les autres qualia est
une expérience subjective non ressentie par les autres.


 


En lisant ton explication je m'aperçois qu'on semble se rejoindre sur un point soit l'émergence de "quelque chose" dû à la complexité du corps humain dont le cerveau en éveil est
tellement bombardé de stimuli qu'il en vient à simuler une sensation de conscience.  Mais jusqu'ici personne ne peut réellement définir scientifiquement ce "quelque chose" à part
d'en avoir une opinion.


 


 



Miteny 10/09/2010 16:11



Qu'est ce que ce charabia ?? prêt à raconter n'importe quoi par haine de Dieu, c'est phénoménal.


Mais, escroc, tu as avoué : frapper n'importe quel corps ne suffit à personne; toi comprendre ? (on essaie si tu veux.. je peux tjrs répéter mon mantra, tu feras tjrs semblant de ne pas
comprendre)