Croyants de tous les pays, unissez vous !!

Publié le par Miteny

Vous n'aurez pas manqué de remarquer que les mécréants attaquent les pauvres croyants sur le principe de laïcité. Non, cela suffit, il faut se défendre ! Marre d'être censuré, marre d'être spolié, stigmatisé, martyrisé, insulté, écrabouillé, méprisé ?? Défendez vous !

Personnellement, je suis choqué par le sort que l'on me réserve. La bêtise et la méchanceté dont je suis l'innocente victime sont vraiment révoltantes. Et comme visiblement je ne suis pas le seul, je propose de créer une internationale des croyants. Tous derrière miteny !

Quelques soient vos croyances, il est temps de montrer que vous n'avez peut-être pas si tort que ça. Tous derrière miteny ! (et lui devant).

Les communistes étant moribonds, je pense que ça ne les gênera pas tellement que je leur pique leur « internationale » pour en faire un hymne à la gloire de la lutte des amoureux de la vérité contre les mécréants pseudo-laïques.

 

Les trois premiers couplets pourraient être (largement inspirés de l'original, évidemment) :

 

Couplet 1 :

Debout, les damnés de la terre !

Debout, les forçats de la faim !

La raison tonne en son cratère,

C’est l’éruption de la fin.

Du passé faisons table rase,

Foule esclave, debout ! Debout !

Le monde va changer de base :

Nous ne sommes rien, soyons tout !

 

Refrain :(2 fois sur deux airs différents)

C’est la lutte logique

Groupons-nous, et demain,

la métaphysique,

sera le genre humain.

 

Couplet 2 :

Il y a bien un sauveur suprême,

Qu'il soit Jéhovah ou Allah,

pécheurs, montrons lui qu'on l'aime,

défendons l'apostolat !

Pour que le menteur rende gorge,

Parce qu'il mérite le cachot,

Soufflons nous-mêmes notre forge,

Battons le fer tant qu'il est chaud !

 

Refrain

 

Couplet 3 :

Prenez les armes de la parole,

saisissez l'épée du verbe,

tendez bien notre banderole,

la vérité est superbe.

Le monde meurt de l'avidité

il est grand temps de se tourner

vers la belle spiritualité

ou nous sommes tous condamnés

 

Refrain

C’est la lutte logique

Groupons-nous, et demain,

la métaphysiiiii-ii-ii- queuh !

sera le genre humain.

 

Tous ensemble, ouais, ouais !!

Tous ensemble, tous ensemble, ouais, ouais, ouais !!

Allah akbar, Dieu est grand !!

MITENY PRÉSIDENT EN 2012 !! (oups, je m'emballe là..)

 

Post-Scriptum : Que faut-il que je fasse pour avoir un débat ?? Faut-il que je m'immole, que je fasse une grève de la faim ? Que je disparaisse pendant plusieurs mois ?

Horrible cette censure. Horrible et révoltant...

 

Publié dans Archives 2010-2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DePassage 26/04/2011 21:25



Mais t'es complètement conne Miteny !!
Le corps peut produire de la douleur => il suffit de frapper un corps quelconque pour obtenir une production de douleur
est-ce que ça correspond à la réalité des gens ???!! NON !
donc le corps ne peut pas produire de la douleur à lui tout seul
(c'est ton raisonnement )

Réfléchissez au moins 1 seconde dans ta vie de débile !! Et essaye de trouver une différence avec ton raisonnement
Le corps ne peut pas produire de la douleur => Aucun corps ne peut produire de la douleur
est-ce que ça correspond à la réalité des gens ???!! Non !
donc le corps peut produire de la douleur à lui tout seul


T'es vraiment nul en logique.



Miteny 27/04/2011 18:26



incompréhensible.. qu'est ce que tu fais là ?? Tu te drogues ??


Bon, en tout cas, tu admets que je constate bien l'insuffisance du corps ?? réponds



posta01 26/04/2011 16:19



Sac de vomi à Neurone en panne,


On le savait déjà, on trouve tout sur Internet, le meilleur comme le pire, mais là, on atteint des sommets dans l'ignorance et la bêtise !


Allez, prends une aspirine, laisse agir un moment et essaie de comprendre ce qui suit et que tout enfant de 7 ans est en mesure de comprendre.


Te rends tu compte que tes seuls exemples de sensations "inexplicables biologiquement" (douleur / plaisir) à la base de ta LOGORHEE sont précisément des sensations tactiles qui par
définition ne sont connaissables de leur propriétaire (le cerveau connecté) que par contact direct !


Où est le mystère la-dedans et la nécessité d'un "lien métaphysique" ?


Enfin, quand tu évoques ton "incompréhensible incompréhension" des internautes (qui ne sont à tes yeux que des abrutis, des connard, des débiles, j'en passe...), ne devrais-tu pas en
chercher les raisons (A JUSTE TITRE CETTE FOIS) dans l'insuffisance de ton cerveau ?


posta01


www.objectif-realite.over-blog.com



Miteny 27/04/2011 18:19



TOI PAS SAVOIR LIRE


 


http://www.dieuexiste.com/article-un-phenomene-surnaturel-en-direct-69951564.html



posta01 25/04/2011 17:15



Réponse de Sac de vomi à Neurone en Panne,


 


Mais nous sommes tous des animaux, Miteny comme les autres !


A cet égard, je t'invite à consulter cette page qui te donnera l'emplacement


de "Homo Sapiens" dans la classification phylogénétique.


"http://fr.wikipedia.org/wiki/Homo_sapiens"


 


Enfin, quand je pête en société, je ne suis pas le seul à constater une exception au niveau de mon corps !


Comment expliques-tu ce mystère ?


 


posta01


 



Miteny 25/04/2011 23:27



Le pauvre est complètement débile



Justicier 24/04/2011 18:05



stroumph farceur


Mais quand arrêterai-je d'être victime de cette terrible injustice ?


Réponse le jour où tu arrêteras de débiter des conneries à longueur de temps sur la douleur et la soit disant insuffisance de TON corps à la
produire.


Je trouve que posta01 pose un vrai problème car pour montrer la connerie du stroumph farceur, attendre une réponse sensée releve d'une impossibilité intellectuelle de sa part .


Son corps étant d'après lui  profondément insuffisant, il semble bien que sa production de conneries est inversement proportionnelle à la suffisance de son égo.


Au vu de l'égo du zozo sa connerie atteint des profondeurs abyssales.


Justicier



Miteny 24/04/2011 19:47



Encore des insultes. A part ça, que peuvent faire ces cons ?? Rien, ce sont des animaux



posta01 23/04/2011 18:35



Sac de vomi à Neurone en panne,


Moi aussi je peux le faire en boucle:


Pour lui montrer ce qu'est la connerie, questionner Miteny ne suffira jamais. Il constate une connerie au niveau de son corps (lequel est un corps à la con : il n'y a aucune raison à la
con pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la connerie).


Allez, une aspirine et au lit !


 


posta01



Miteny 23/04/2011 21:59



Voilà, des insultes. Parce qu'il sait évidemment que j'ai raison.


Mais quand arrêterai-je d'être victime de cette terrible injustice ?



Théophilo 23/04/2011 17:17



 


Je pense que le soleil existe, car je le vois ET que tout le monde le voit aussi. 


 


Si je le voyais mais que personne ne le voyait, je pourrais me dire que c'est une hallucination, ou que tous les autres êtres humains sont aveugles. 


 


C'est là un cas extrême, car il s'agit d'une perception directe. 


La certitude est moins possible lorsqu'il s'agit d'un raisonnement. 


 


Si je ne suis pas assez intelligent, ou si je suis trop hermétique, je n'aurais aucun moyen de me rendre compte que mon raisonnement est faux ni que ce sont les autres qui ont raison. 


Mais si à l'inverse, je suis beaucoup plus intelligent que tout le monde, les autres n'auront pas les moyens intellectuels de comprendre mon raisonnement. 


 


C'est parce qu'il n'y a pas de consensus que je suis incapable de dire si c'est moi qui suis plus intelligent que tout le monde, ou bien si je ne suis pas assez intelligent. 


 


Il n'en demeure pas moins que les opinions que j'ai conçues sont miennes. J'ai le devoir de douter, mais les abandonner carrément signifierait ne plus rien pouvoir tenir comme acquis,
c'est-à-dire accepter de ne rien savoir.


Tout le monde n'est pas prêt à prendre ce risque. 



Miteny 23/04/2011 18:04



Exactement pareil. Je constate l'insuffisance du corps encore mieux que l'existence du soleil.


L'insuffisance du fonctionnement du corps frappé est encore plus évidente que l'existence du soleil.


Malheureusement, je vis dans un monde dévoué au Mal



Théophilo 22/04/2011 16:51



 


Je pense qu'on ne peut pas savoir. 


 


Parce que si je ne suis pas assez intelligent pour comprendre le raisonnement des autres, je n'aurais aucun moyen de me rendre compte que j'ai tort. 


 


Et si je suis trop intelligent pour que les autres comprennent mon raisonnement, ce sont eux qui n'auront aucun moyen de se rendre compte qu'ils ont tort. 


 


Mais nous ne pouvons pas savoir si l'on est dans l'un ou l'autre cas, car 


dans les deux cas, le résultat est le même : chacun reste sur ses posititions en étant persuadé d'avoir raison. 



Miteny 22/04/2011 17:27



Je trouve ce "raisonnement" complètement idiot et débile (il suffirait qu'une personne nie l'existence du soleil pour qu'on ne puisse pas être sûr de son existence ?? ce que tu racontes est
vraiment con)


Et je suis bien sûr de constater l'insuffisance du corps.



Théophilo 22/04/2011 13:40



 


Comment savoir si je ne suis pas assez intelligent pour comprendre le raisonnement des autres,


ou bien si je suis trop intelligent pour que les autres comprennent mon raisonnement ?



Miteny 22/04/2011 15:39



Il faut débattre (mais on me censure). Et à la fin c'est moi qui gagne.



Talia 22/04/2011 07:42



Je résume les deux thèses qui s'affrontent : 


 


Pour Miteny, qui ne parle que de ce que lui constate : "corps+lien métaphysique" frappé => douleur


 


Pour moi comme pour d'autres, toujours en ne parlant que de ce que je constate : mon corps frappé => douleur


 


On voit dans ces équations que Miteny considère le fait de posséder un corps comme un lien métaphysique. 


On prend tous les corps existant, et seul celui qui a un lien métaphysique avec moi me fait ressentir de la douleur lorsqu'il est frappé. 


 


Moi, je vois le fait de posséder un corps comme une nécessité biologique. Ma conscience ne peut exister sans support, (ou substrat), biologique, puisqu'elle est une fonction du cerveau. 


Je constate que parmi tous les corps frappé, un seul me fait ressentir de la douleur. Je l'explique par le fait que ce corps là, c'est celui qui produit ma conscience. Les autres corps produisent
d'autres conscience, mais ce n'est pas la question : dans tous les cas je ne peux pas le constater, puisque les consciences sont séparées. 


 


 


 


 


Ce qui moi me semble radicalement étrange, c'est que Miteny dit ne parler que de ce qu'il constate, et dans le même temps ne se pose jamais lui-même comme un des éléments de l'équation.
C'est-à-dire que lorsqu'il dit "on parle de ce que je constate", cette phrase elle-même n'est pas un terme de l'équation ; elle n'en est qu'un préalable. Pourtant, s'il s'agit de prouver une
chose de façon scientifique, qui plus est une chose universelle, il serait nécessaire de se décentrer de soi-même. 


L'argument solipsiste n'a qu'un temps. 


 



Miteny 22/04/2011 09:52



Non, t'as rien compris du tout. Complètement délirant ce que tu racontes. Ne parle pas de choses qui te dépasseront toujours, par pitié.


Essaie juste de comprendre que je constate une exception, ce sera énorme pour toi.


Pour me montrer ce qu'est la douleur, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais. Je constate une exception au niveau de mon corps (lequel est un corps quelconque : il n'y a aucune
raison biologique pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la douleur).


C'est hallucinant de ne jamais lire ce que j'écris.



DePassage 21/04/2011 22:49




Tu as vraiment des lacunes en logique.
Le corps peut produire de la douleur => il suffit de frapper un corps quelconque pour obtenir une production de douleur (vrai ou faux ?)
est-ce que ça correspond à la réalité des gens ???!! NON ! (vrai ou faux ?)
donc le corps ne peut pas produire de la douleur à lui tout seul (vrai ou faux ?)

Le corps ne peut pas produire de la douleur => Aucun corps ne peut produire de la douleur (vrai ou faux ?)
est-ce que ça correspond à la réalité des gens ???!! Non ! (vrai ou faux ?)
donc le corps peut produire de la douleur à lui tout seul  (vrai ou faux ?)



Miteny 21/04/2011 22:57



Mais t'es complètement conne !!


et le lien métaphysique ??? Et DIEU(existe.com), il est où dans l'équation ??


(évidemment, si tu n'admets que l'existence des corps, ça marche jamais comme tu viens de le démontrer )


...


...


...


 


 


 


Pourquoi je suis obligé de répondre à des cons pareils !!





JE SUIS MALHEUUUUUUUUUUUUUUUUUUREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEUUUUUUX !!!!!!!!!!!!


Pitié, ayez pitié de moi ! J'implore votre pitié !! Arrêtez d'être cons comme des animaux.


Pitié !!


Réfléchissez au moins 1 seconde dans vos vies de débiles !! Pas grand chose quand même, merde !!!



machin et truc 21/04/2011 20:36



"ah non. il ne me semble pas. Je constate bien une exception (douleur que quand MON corps frappé). OK jusque là ??"


 


Moui, d'accord (en précisant bien : "douleur pour MOI dans MON corps que quand MON corps frappé", la douleur des autres, pour les autres, ça tu peux pas savoir). Quand je disais "il me semble
constater une exception", c'était pour insister sur la nécessaire suspension du jugement quant à la nature précise de cette exception, pas pour dire que tu n'étais pas sûr d'avoir (ou pas) mal.
Je pense qu'il faut faire très attention à ne pas se précipiter trop vite sur les conclusions.


 


Mais bon, toi tu n'as pas répondu à ma question : donc pourquoi la différence de conditions d'observations te semble-t-elle non pertinentes ?



Miteny 21/04/2011 21:50



j'ai jamais dit "il me semble constater une exception".


EN outre, NOOOONN, pas "dans mon corps".... merde, c'est pire que l'enfer que discuter avec des sales cons comme vous.


Vraiment je vous assure, c'est une torture.


 


Faut sans arrêt (40000 fois !!) répéter les mêmes évidences : pas de douleur dans ton corps pour moi.


 


Faut que je me rende à l'évidence : bien trop difficile de faire comprendre à des sales connards comme vous (et encore je suis poli) la différence douleur/pas douleur.


Je préfèrerais être fouetté par Hadès en enfer que d'avoir à parler à des merdes pareils. C'est bien parce que je me suis fait une promesse que je tiens encore le coup.



machin et truc 21/04/2011 19:14



"Tu es d'accord avec quoi ??



Je constate bien une exception (un phénomène exceptionnel que seul mon corps semble capable de produire)... oui?"


Oui, assez d'accord avec ça. En insistant bien sur le "semble". Je préfèrerais la formulation suivante : "Il me semble bien constater une exception (un phénomène exceptionnel que seul mon corps
semble capable de produire)".


"inexplicable biologiquement... on est d'accord ??"


Pas exactement. Je m'explique :


- Oui dans le sens que ton corps n'est effectivement pas fondamentalement différent des autres corps (du point de vue par exemple d'un 2nd observateur).


- Non dans le sens que je ne crois pas à une explication métaphysique.


- Par ailleurs, j'ai parlé de différences de conditions d'observations. Et c'est là, à mon avis, que se trouve la différence explicative. Or le système {observateur ; observé} étant un système
matériel (et même biologique dans le cas présent), on ne peut pas dire que la biologie (et donc une différence biologique) soit sans rapport avec la différence d'observation. Disons donc que la
différence n'est pas au niveau des éléments du système considérés séparément (mettons par un 2nd observateur). La différence est dans la manière dont ces élements "s'emboîtent" dans le système,
la manière dont ses éléments sont reliés les uns aux autres. Concrètement, on a :


---- dans le cas "douleur" : un système {A ; A}, ou {B ; B} ou {C ; C}, etc.


---- dans le cas "pas douleur" : un système {A ; B} ou {B ; A} ou {A ; C} ou {C ; A} ou {B ; C}, etc.


NB : pour tous les {x ; y}, x est l'observateur et y est l'observé.


Cela dit, c'est avec une humilité toute scientifique que je t'expose tout ceci. Mon point de vue est en effet que la différence de conditions d'observations (= la différence de relations dans
le système {observateur ; observé}) suffit à expliquer la différence d'observation. Mais je me trompe peut-être et qu'il faille introduire une cause métaphysique. Cependant, à ce stade de ma
réflexion, étant donné la différence de conditions d'observation que j'ai pointé, je ne vois pas d'utilité d'introduire une cause métaphysique. C'est pourquoi, je te demande, humblement, de
m'expliquer pourquoi tu penses que la différence de conditions d'observations ne suffit pas à expliquer la différence d'observations. Merci par avance.




Miteny 21/04/2011 19:17



ah non. il ne me semble pas. Je constate bien une exception (douleur que quand MON corps frappé). OK jusque là ??


 



Talia 21/04/2011 17:39



C'est amusant, hein ? Ici, plusieurs causes différentes provoquent toujours le même effet ! 


 


On peut produire n'importe quel commentaire, qui répond précisément aux questions posées, qui explique la réalité "mon corps est frappé, je ressens une douleur ; un autre corps est frappé, je ne
ressens pas de douleur", on peut démonter le raisonnement miteniste par quantité de façon,...


 


Miteny dira toujours "tu ne comprends pas", avant de reservir éternellement le même couplet. "je constate une exception, la la la... " 


 


Là, tu lui expliques pourquoi ce n'est pas une exception (puisque tout le monde fait le même constat). ben non, tu ne comprends rien ! 


Plus tôt, je lui avais expliqué pourquoi, si on considère quand même que c'est une exception, quelle en était l'explication biologique... (chaque cerveau produit une seule conscience, laquelle
entre autre chose, peut constater) ben non, je ne comprends rien ! 


D'autres que moi lui ont expliqué qu'il ne prenait pas en compte les conditions d'observation (différentes de fait selon que ce soit mon corps ou le corps d'un autre qui est frappé)... ben non,
ils ne comprennent rien ! 


 


Les consciences sont séparées parce que les corps sont séparés.





Miteny ne comprennant vraiment pas ce que disent les autres, peut-on en conclure qu'il vit en reclu ? 



Miteny 21/04/2011 19:05



toujours des insultes de la part de saloperies qui ne savent faire que ça



posta01 21/04/2011 17:31



Sac de vomi à Neurone en panne,


Plutôt lourd le gars. avec ses questions métaphysiques à 2 balles !


Ce que tu constates au niveau de ton corps (cas d'une douleur par exemple) n'est en rien une exception, puisque chacun peut faire la même expérience !


Comprendo, Compris, Verstehen, Understand ???


 


posta01


 



Miteny 21/04/2011 19:04



Apprends à lire sombre abruti. On parle de ce que je constate (quel con encore celui là)


 



posta01 21/04/2011 14:58



Sac de vomi à Neurone en panne,


 


Quand tu dis:


"Pour me montrer ce qu'est la douleur, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais. Je constate une exception inexplicable biologiquement au niveau de mon corps (lequel est un corps
quelconque : il n'y a aucune raison biologique pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la
douleur)"


 


Quand tu dis :


«  Je constate une exception inexplicable biologiquement au niveau de mon corps »


 


1. Pourquoi  le mot « exception » puisque chacun peut faire le même constat ?


Tu es juste une conscience parmi une multitude !


 


2. Pourquoi « inexplicable biologiquement » ?


De fait, les sciences cognitives permettent de connaître de mieux en mieux les structures, processus et réactions électro-chimiques (voire quantiques) qui participent à l’élaboration des
sensations par le cerveau.


Tout ce que tu perçois (grâce à tes sens) se traduit dans ton cerveau par des sensations. Il en est ainsi de l’espace, du temps, de la douleur, du plaisir, des couleurs, des odeurs, des sons, des
sensations tactiles comme la pression, la chaleur et l’ensemble des autres sensations physiologiques comme la faim, la soif, la peur, le vertige, etc…)  


 


En définitive, ton cerveau n’est pas le seul à produire des sensations (ça se saurait) mais tu n’es « propriétaire » que des tiennes. Où est le problème ?


 


Pour finir, toutes ces sensations et représentations internes sont mises en cohérence dans le cerveau pour produire la conscience qui est la sensation « d’exister ».


 


En définitive, la réalité ne peut être perçue qu’à travers le filtre (l'interface) de notre conscience, ce qui justifie par ailleurs le matérialisme méthodologique puisque
celui-ci garantit l’universalité des méthodes et protocoles entre chercheurs. C’est ainsi que la science est en mesure de produire de la connaissance objective et universelle car constituée
collectivement.


 


Toi tout comprendre ?


 


posta01



Miteny 21/04/2011 16:47



Il comprend rien évidemment.


Es tu d'accord que je constate une exception ? Je constate une exception au niveau de mon corps (lequel est un corps quelconque : il n'y a aucune raison biologique pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la douleur)



Talia 21/04/2011 14:04



Tu veux sûrement dire : 


 


"corps frappé" + lien métaphysique => douleur


 


n'est-ce pas ? 



Miteny 21/04/2011 14:29



Non. Et laisse tomber ça, c'est bien trop complexe pour ton neurone malade



DePassage 21/04/2011 08:35



Le corps peut produire de la douleur => il suffit de frapper un corps quelconque pour obtenir une production de douleur
est-ce que ça correspond à la réalité des gens ???!!
NON ! (donc le corps ne peut pas produire de la douleur à lui tout seul)

Le corps ne peut pas produire de la douleur => Aucun corps ne peut produire de la douleur
est-ce que ça correspond à la réalité des gens ???!!
Non ! (donc le corps peut produire de la douleur à lui tout seul)

Ta "théorie" est contradictoire



Miteny 21/04/2011 10:07






T'as vraiment rien compris ! A un point ! ça en devient rigolo (et dramatique)


 


Bien sûr que la douleur existe pour les gens, mais parce qu'intervient une autre cause !!! T'as pas encore compris que le but de ce blog était la démonstration de l'existence de cette force que
j'appelle "force métaphysique" ?


"corps+lien métaphysique" frappé => douleur !! (là c'est possible)



machin et truc 20/04/2011 22:38



"Réponds au sujet et tu auras ta réponse. Sinon cela voudra dire que tu fuis et que tu refuses le dialogue parce que tu sais que j'ai raison. "


 


Mais je ne fuis ni ne refuse le dialogue puisque je te demande de m'expliquer un point que je ne comprends pas. C'est un peu fort de café ça !


 


"Le sujet est :


Pour me montrer ce qu'est la douleur, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais. Je constate une exception inexplicable biologiquement au niveau de mon corps (lequel est un corps
quelconque : il n'y a aucune raison biologique pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la douleur)."


 


J'ai répondu. Je t'ai dit : le fait que ton corps soit pour toi le seul corps qui semble produire de la douleur peut être dû : soit à une singularité au niveau de ce qui est observé (c'est-à-dire
ici ton corps), soit à une singularité au niveau des conditions d'observation, soit à autre chose.


 


Je suis d'accord que ton corps n'a rien de fondamentalement particulier par rapport aux autres corps. Cependant, avant de conclure "donc c'est autre chose", il reste encore la question des
conditions d'observation.


 


Or, il est clair qu'il existe une singularité au niveau des conditions d'observation de ton propre corps par rapport aux autres corps, puisqu'il s'agit là d'auto-observation
(c'est le même corps qui est frappé et qui prononce les paroles "j'observe de la douleur quand ce corps est frappé"), alors que dans les autres cas (les cas "pas douleur"), le corps frappé et le
corps qui dit "je n'observe pas de douleur quand ce corps est frappé" sont distincts.


 


Donc j'aimerais vraiment comprendre comment tu fais pour éliminer la possibilité d'une influence des conditions d'observation ?


 


Merci par avance.



Miteny 20/04/2011 23:02



Tu es d'accord avec quoi ??


Je constate bien une exception (un phénomène exceptionnel que seul mon corps semble capable de produire)... oui?


inexplicable biologiquement... on est d'accord ??



DePassage 20/04/2011 21:16



Le corps ne peut pas produire de la douleur => Aucun corps ne peut produire de la douleur
est-ce que ça correspond à la réalité des gens ?
Non ! (donc le corps peut produire de la douleur à lui tout seul)

FACILE, CLAIR, IRREFUTABLE.

Ta "théorie" est contradictoire.



Miteny 20/04/2011 23:00



Tu ne sais même pas faire un copier/coller


 


L'étape suivante, pour répondre à cette question, c'est: qu'est ce que constater une production de douleur ? (avoir mal)


Le corps peut produire de la douleur => il suffit de frapper un corps quelconque pour obtenir une production de douleur


est-ce que ça correspond à la réalité des gens ???!!


NON ! (donc le corps ne peut pas produire de la douleur à lui tout seul)



Talia 20/04/2011 17:49



parle de conscience, c'est bien trop complexe pour toi. Apprends juste à faire la différence douleur/pas
douleur.


Tu ne comprendras jamais le mot conscience, je peux te l'assurer.


 


Tiens ? Voilà qui est amusant. Il y a quelques temps, tu disais que je comprenais très bien mais que je mentais (pour on ne sait quelle raison) ; maintenant, tu dis que je ne comprends pas...
avant même de donner l'explication. 


Il va falloir choisir : suis-je stupide ou suis-je un infâme suppot de Satan qui fait rien qu'à mentir ? 


 


Je remarque d'ailleurs que chaque fois que l'un ou l'autre intervenant te demande de donner ta définition de conscience (c'est quand même essentiel), tu bottes en touche, systématiquement, en
disant que c'est trop complexe pour nous. 


Seulement, comme les consciences sont hermétiquement séparées (ce qui t'étonnes au point d'y voir une intervention divine, on se demande pourquoi), tu ne peux pas savoir si c'est trop
difficile pour moi (pour nous) ou non !


 


Ce qui, à l'inverse, tend  à me prouver que toi tu ne sais pas ce que c'est, c'est que tu t'échines à expliquer l'insuffisance du corps (que, selon toi, nous ne comprenons pas), en vain,
mais que tu refuses obstinément de considérer la vraie question en face. 


 


Le pire dans ton attitude présente, c'est que cette phrase : "apprends la différence douleur/pas douleur", c'est encore une phrase type, prémachée, sans lien aucun avec les propos précédent. Rien
ne peut t'amener à penser que je ne sais pas faire la différence (moi, ou quiconque, d'ailleurs), et pourtant tu balances cette phrase, encore une fois, comme d'habitude. (tu ne serais pas parent
avec ELIZA, par hasard ?)


 


 


 


aller, Miteny, un petit effort ! 


"Chaque personne ne constate que sa propre conscience" (je te cite)


 


Quelle différence fais-tu entre une personne et sa conscience ?


 


 


Je t'ai promis un indice : le voici : "pourquoi est-ce que 1 = 1 ?"


médite, médide... 



Miteny 20/04/2011 18:20



Ecoeurant de lâcheté et de bêtise.


Pas de réponse : refus de dialogue


 


Le sujet est :


Pour me montrer ce qu'est la douleur, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais. Je constate une exception inexplicable biologiquement au niveau de mon corps (lequel est un corps quelconque
: il n'y a aucune raison biologique pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la douleur).


 


 


Remarquons que ces escrocs refusent de dialoguer malgré les 3000 Euros en jeu : cela signifie bien que j'ai raison !! (et que ce sont de lâches menteurs)



posta01 20/04/2011 15:48



Réponse de Sac de vomi à Neurone en panne,


Quand tu dis :


"Pour me montrer ce qu'est la douleur, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais. Je constate une exception inexplicable biologiquement au niveau de mon corps (lequel est un corps
quelconque : il n'y a aucune raison biologique pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la
douleur). »


Je m’étonnerai toujours qu’un petit cerveau comme le tien te permette de respirer sans réfléchir ou de mettre un pied devant l’autre sans tomber !


 


Allez, prends une tisane, et AU LIT !


 


posta01


 


Références:


http://neurobranches.chez-alice.fr/systnerv/systsens/physiogene1.html



Miteny 20/04/2011 17:24



insulte parce que sait que j'ai raison



DePassage 20/04/2011 13:10



La question que tu dois poser avant (toi prendre vitamines), c'est : est-ce que le corps peut produire de la douleur ??
pour répondre à cette question (toi prendre vitamines), il faut que tu connaisses les conditions nécessaires et suffisantes pour constater qu'un corps produit de la douleur.
Peux-tu énumérer ces conditions ?



Miteny 20/04/2011 14:05



NOOOOOOON !


L'étape suivante, pour répondre à cette question, c'est: qu'est ce que constater une production de douleur ? (avoir mal)


Le corps peut produire de la douleur => il suffit de frapper un corps quelconque pour obtenir une production de douleur


est-ce que ça correspond à la réalité des gens ???!!


NON ! (donc le corps ne peut pas produire de la douleur à lui tout seul)


 


 


FACILE, CLAIR, IRREFUTABLE


 



posta01 20/04/2011 12:05



Réponse de Sale Con.


Si tu n'aimes pas le rouge, ça marche aussi avec le bleu.


(pas le fromage, la couleur)


 


J'attends toujours tes arguments... (message 15)


Quant à moi, je respecte trop les lobotomisés pour les hair...


 


posta01



Miteny 20/04/2011 14:03



Quel débile celui là encore (je suis gâté) !!


 


Le sujet est :


Pour me montrer ce qu'est la douleur, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais. Je constate une exception inexplicable biologiquement au niveau de mon corps (lequel est un corps quelconque
: il n'y a aucune raison biologique pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la douleur).


 



posta01 20/04/2011 10:59



C'est l'abruti doublé du crétin qui écrit. (posta01)


Quand on lit tes délires sur l'insuffisance du corps (donc du cerveau) à expliquer les sensations, on ne peut que constater l'indigence de tes connaissances en matière de neuro-sciences.


Ce n'est pas parce-que je vois une voiture "rouge" que la couleur "rouge" existe


dans la Nature. (toi comprendre implications sur la nature subjective des sensations ?)


Aussi, instruis-toi et réfléchis avant de penser ! (si si, c'est possible)


Par exemple, quand tu insultes, tu ne fais que réagir en fonction de ce que ton petit cerveau comprend des messages qui lui parviennent !


Par ailleurs, j'attends toujours que tu réfute mon raisonnement sur l'incohérence interne du dogme de la création. (message n°15)


Enfin, si tu souhaites augmenter le poids de ta matière grise, voici une ordonnance que je te prescris d'urgence pour une durée indéterminée.


fr.wikipedia.org/wiki/Antonio_Damasio


posta01


www.objectif-realite.over-blog.com


 


 


 



Miteny 20/04/2011 11:42



sale con


Commence par comprendre la différence douleur/pas douleur avant d'écrire n'importe quoi (cet abruti ne trouve rien de mieux que de me parler de la couleur rouge !!! ça prouve bien qu'il a peur)


T'as peur de gagner 3000 Euros, sac de vomi ???



couteau et fourchette 20/04/2011 09:37



"Fuite de ma question. Pas compris ma question"


Et toi, as-tu compris ma question ? J'aimerais bien des explications, surtout si tu dis que je n'ai pas compris ta question. Je ne fuis pas : j'aimerais seulement comprendre pourquoi, selon toi,
les conditions d'observations ne sont pas pertinentes dans le cas de la conscience ? Je ne dis pas que tu as tort de le penser, je veux seulement comprendre pourquoi tu le penses. Donc merci de
me répondre, sinon cela voudra dire que j'ai gagné




Miteny 20/04/2011 09:50



Réponds au sujet et tu auras ta réponse. Sinon cela voudra dire que tu fuis et que tu refuses le dialogue parce que tu sais que j'ai raison.


 


Le sujet est :


Pour me montrer ce qu'est la douleur, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais. Je constate une exception inexplicable biologiquement au niveau de mon corps (lequel est un corps quelconque
: il n'y a aucune raison biologique pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la douleur).


 



Talia 20/04/2011 07:59



 


A propos de question, je n'ai toujours pas eu de réponse pour : 


 


Quelle différence vois-tu entre toi et ta conscience de soi ? 


 


T'inquiète pas. Je peux t'aider si tu veux. Tu veux un indice ? 



Miteny 20/04/2011 09:36



parle de conscience, c'est bien trop complexe pour toi. Apprends juste à faire la différence douleur/pas douleur.


Tu ne comprendras jamais le mot conscience, je peux te l'assurer.



DePassage 19/04/2011 22:08



"constater une production de douleur" N'IMPLIQUE PAS "constater qu'un corps produit de la douleur"


("constater une production de lumière" n'mplique pas "constater qu'une ampoule produit de la lumière").


Toi comprendre ?



Miteny 19/04/2011 23:06



Et alors ???


T'as encore rien compris (hallucinant) : on ne peut pas constater qu'un corps produit de la douleur puisqu'il ne peut PAS en produire !!


La question que tu dois poser avant (toi prendre vitamines), c'est : est-ce que le corps peut produire de la douleur ??



martin 19/04/2011 21:59



Salut Mit


Je constate que tu n'as pas réussi à rester calme très longtemps.


Pour le reste, rien de neuf. "Cogito", n'est-ce pas?


A+


Ps: Essaie la théologie négative, c'est moins énervant et plus excitant.



règle et compas 19/04/2011 18:18



"Inexplicable biologiquement car biologiquement les conditions sont les mêmes."


 


Admettons. Cependant, si tu observes une feuille de papier de face ou sur la tranche, tu ne verra pas la même chose (un rectangle dans le premier cas, un segment dans le second cas). Pourtant il
s'agit bien de la même feuille. Matériellement, les conditions sont les mêmes (il s'agit d'une seule et même feuille), mais il ne s'agit pas des mêmes conditions d'observation, c'est pourquoi on
n'observe pas la même chose.


 


Il me semble donc qu'une observation est conditionnée par au moins deux choses : ce qu'on observe, et la manière dont on l'observe.


 


Pourquoi penses-tu que dans le cas de la conscience, la manière dont on observe (donc les conditions d'observations) ne sont pas pertinentes ?



Miteny 19/04/2011 23:05



Fuite de ma question. Pas compris ma question



DePassage 19/04/2011 13:14



la douleur c'est douloureux. constater une production de douleur = avoir mal


Dans ta "théorie", constater une production de douleur ne te permet pas de constater qu'un corps produit de la douleur.
Donnes nous les conditions nécessaires et suffisantes pour constater qu'un corps produit de la douleur.



Miteny 19/04/2011 13:42



Mais tu comprends rien !!!


La douleur PAR DEFINITION DU MOT, ça fait mal. Donc, par DEFINITION, constater une production de douleur c'est avoir mal (c'est la définition de la douleur... ça fait mal... toi comprendre ???)



Talia 19/04/2011 10:43



 


Je réponds toujours à tes questions. Ce qui te chagrinne, c'est seulement que je ne le fais pas d'une manière qui te convienne. Je ne te donne pas la réponse que tu attends. Mes réponses n'en
sont pas moins valides. 


 


Toi, par contre, tu ne prends absolument pas en compte ce que j'écris. Alors, aurais-tu une analyse à proposer sur mon commentaire n°22 ? 


encore faudrait-il se mettre à réfléchir...



Miteny 19/04/2011 11:35



foutage de gueule



Talia 19/04/2011 10:07



 


 


Corps 1 frappé --> zone "douleur" du cerveau 1 activé --> conscience 1 "j'ai mal !"


 


Corps 2 frappé --> zone "douleur" du cerveau 2 activé --> conscience 2 "j'ai mal !"


 


 


 


Les actions sur le corps 1 peuvent-elles activer le cerveau 2 ? Bien sûr que non. (nous le savons depuis toujours. Ne revenons pas là-dessus, ce n'est pas une histoire de connexion). 


 


L'activité du cerveau 1 peut elle générer la conscience 2 ?  pas davantage, et pour les mêmes raisons. On ne voit pas comment ce serait possible. 


 


 


 


On en conclue que lorsque corps 1 frappé, il ne peut y avoir conscience 2 "j'ai mal !"


 



Miteny 19/04/2011 10:34



Incroyable !!


Tu te fous complètement de ce que j'écris en fait (des cons pareils ça fait peur)



Justicier 19/04/2011 08:30



stroumph farceur


"Je sais quand de la douleur est produite, donc je peux déterminer ce qu'il faut pour la produire. Evidentissime." 


Ah bon ?


Donc tu sais que si ton corps est frappé t'as mal ?


Je croyais que ton corps n'est pas suffisant à ressentir la douleur ?


stroumph farceur


"Je sais par exemple qu'il faut le fonctionnement d'un corps frappé ou malade (condtion biologique nécessaire, ce que j'appelle le fonctionnement d'un corps quelconque), mais que ça ne
suffit évidemment pas. "


C'est vrai il faut NECESSAIREMENT que ce corps frappé  SOIT en parfait état de fonctionnement sur le plan du système nerveux, à part ça ?


Ca commence pas à te taper sur les nerfs d'être obliger de t'nventer des liens métaphysiques hypothétiques pour expliquer ta douleur ?


Nous on n'a pas besoin de liens métaphysiques pour expliquer notre douleur lorsqu'on se cogne.


Par contre ça nous tape sur le système qu'un Messie nous traite de tous les noms parce qu'il ne peut pas et qu'il narrive pas à nous faire avaler sa mixture
imbuvable et indigeste.


Tu polues l'univers des gens sains de corps et d'esprit,


Tu es l'incarnation de l'illogisme, tu en es le virus et comme tous virus tu propères sur des croyances religieuses que tu tentes d'infiltrer par tous les moyens, sur l'ignorance et la
peur, sur l'exploitation de la crédulité des croyants et des gens de bonne foi.


Tu commence à avoir mal à la tête ? c'est normal c'est ton lien métaphysique qui se déchire.


Nous on est comme un contre poison qui permet à chacun de s'y retrouver dans tes délires....


Délire en paix mais sans insulter les internautes.


Délire et tais toi.


Un conseil reposes toi et consultes vite, plus t'attends plus tu te sentiras mal


Justicier



Miteny 19/04/2011 09:55



Il est vraiment stupide celui-là.


Oui mon corps n'est pas suffisant, si l'était n'importe lequel suffirait, car mon corps est un corps quelconque.


ça s'appelle la logique élémentaire, mais t'es tellement profondément attardé, (t'es moins qu'un animal) que t'es incapable du moindre raisonnement.


 


C'est vraiment par erreur que t'as reçu le don de la parole toi. T'es une erreur de la nature. Un mutant démoniaque, la honte de l'évolution.



DePassage 19/04/2011 08:22



Donc, tu peux nous dire ce qu'il faut exactement pour que tu puisse dire "je constate que ce corps produit de la douleur".


Qelles sont les conditions nécessaires et suffisantes pour dire "je constate que ce corps produit de la douleur" ?


 



Miteny 19/04/2011 09:51



la douleur c'est douloureux. constater une production de douleur = avoir mal



DePassage 18/04/2011 22:11



Dans ta "théorie", tu n'as aucun moyen de constater si un corps produit de la douleur.



Miteny 19/04/2011 01:07



n'importe quoi.


Je sais quand de la douleur est produite, donc je peux déterminer ce qu'il faut pour la produire. Evidentissime.


Je sais par exemple qu'il faut le fonctionnement d'un corps frappé ou malade (condtion biologique nécessaire, ce que j'appelle le fonctionnement d'un corps quelconque), mais que ça ne suffit
évidemment pas.



trombone et punaise 18/04/2011 21:12



"Pour me montrer ce qu'est la douleur, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais. Je constate une exception inexplicable biologiquement au niveau de mon corps (lequel est un corps
quelconque : il n'y a aucune raison biologique pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la douleur, ce que pourtant je semble constater)."


Tu passes sous silence l'évidente différence de conditions d'observation entre les deux cas. Moi je veux bien, mais j'aimerais comprendre pourquoi tu juges que ce n'est pas pertinent ?



Miteny 19/04/2011 01:05



Pour me montrer ce qu'est la douleur, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais. Je constate une exception inexplicable biologiquement au niveau de mon corps (lequel est un corps quelconque
: il n'y a aucune raison biologique pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la douleur, ce que pourtant je semble constater).


Inexplicable biologiquement car biologiquement les conditions sont les mêmes.



piston et cylindre 18/04/2011 19:49



"Non. Tu observes aussi une exception (douleur que quand ton corps frappé)"


Ce que tu cherches, nous sommes d'accord, c'est une exception inexplicable biologiquement, n'est-ce pas ? Or, comme je te l'ai dit, je ne vois rien, pour ma part, qui ne soit inexplicable
biologiquement. Autrement dit, je ne vois pas d'exception réelle mais uniquement un semblant d'exception, que j'explique par une différence dans les conditions d'observation.


Sachant que tu ne peux pas nier que les conditions d'observations sont différentes dans les deux cas, j'ai essayé de comprendre pourquoi cela ne te semblait pas être une différence pertinente.
Pour le moment, la meilleure hypothèse que j'ai trouvé, à la fois respectueuse de notre honnêteté et intelligence à tous (toi y compris bien entendu), est la suivante : dans le vécu de ton
intériorité, tu expérimentes quelque chose de supplémentaire lorsqu'on te frappe, par rapport à ce qu'expérimentent les autres gens quand on les frappe. Appelons cela la "sensation métaphysique",
pour faire le pendant de ton "lien métaphysique". Cette "sensation métaphysique" incluerait la connaissance certaine de son caractère absolument indépendant des conditions de son expérimentation,
et c'est pourquoi tu estimerais qu'il y a une exception inexplicable biologiquement.


Bon, ma "théorie" est encore inaboutie, contrairement visiblement à la tienne, si j'en crois le lien sur la page d'accueil de ton blog, mais je la crois prometteuse...



Miteny 18/04/2011 20:40



Pour me montrer ce qu'est la douleur, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais. Je constate une exception inexplicable biologiquement au niveau de mon corps (lequel est un corps quelconque
: il n'y a aucune raison biologique pour qu'il soit le seul à être capable de produire de la douleur, ce que pourtant je semble constater).



posta01 18/04/2011 19:36



J'accepterai volontiers le double qualificatif d'abruti et de crétin quand tu m'auras


démontré l'erreur dans mon raisonnement sur "l'incohérence interne du dogme de la création".


 


En attendant, documente-toi sur les points suivants, ça t'instruira !


 


1. Définition du monisme.


Voir Wiki, la définition est limpide.


(un univers ou plusieurs, en l'état actuel des connaissances, la science ne tranche pas)


 


2. Création et thermodynamique.


Dommage que tu ne vois pas le rapport, il est pourtant fondamental quand on a


l'ambition de faire de la "prose" sur nos origines "divines".


 


3. Ta "démo" n'est que du vent.


Comme je te l'ai déjà dit, toute hypothèse qui fait appel à des entités surnaturelles (Dieu, démon, ange, esprit etc...) est par définition non testable et non vérifiable. On parle alors
"d'irréfutabilité" ou "d'infalsifiabilité".


A ce titre, ton discours est donc irréfutable "par définition", non pas qu'il soit juste mais précisément en raison du fait qu'il n'existe aucun test possible qui puisse soit l'invalider
soit le démontrer.


En ce sens, il est tout simplement inutile !


Pour la prochaine fois, merci de faire l'effort d'élever à la fois le niveau de courtoisie et d'argumentation.


 


posta01


www.objectif-realite.over-blog.com



Miteny 18/04/2011 20:39



Mais abruti, je fais pas d'hypothèses, je prouve l'insuffisance du corps. APPRENDS A LIRE !!


(quel connard encore celui-là !!)


 



posta01 16/04/2011 20:20



Bonjour,


A la recherche d'infos sur le créationnisme, je suis tombé par hasard sur votre site où j'ai pu prendre toute la mesure de vos convictions religieuses.


C'est votre droit le plus strict, mais puisque vous invitez les internautes qui visiteraient votre site à réfuter vos thèses, permettez-moi de relativiser vos ambitions concernant vos preuves de
 l'existence de Dieu. (ou d'un grand architecte)


En effet, par définition, toute entité divine est infalsifiable. (ou irréfutable)


En clair, ce type d'entité ne peut être ni réfutée ni démontrée, ce qui ne veut pas dire que l'impossibilité de réfutation ouvre la porte à une existence possible, mais que par nature, ce type de
concept est tout simplement inutile car invérifiable et non testable.


Par conséquent, on peut donc s’en passer. (c’est la méthode scientifique, tout simplement)


Dieu, ce masque de notre ignorance ou l’illusion d’un grand créateur


Envisager un créateur, c’est postuler une entité irrationnelle au moins aussi complexe que sa création. Non seulement ce concept n’explique rien , mais
il ne s’explique pas lui-même. Il ne fait que transposer le problème de la réalité physique.


 


De surcroît, il soulève une incohérence interne au dogme et révèle une triple impossibilité logique physique et ontologique majeure.


 


Démonstration :


a) Le dogme de la création se contredit lui-même en affirmant qu’une entité intelligente ne peut s’expliquer que par une création. Selon ce principe, tout créateur intelligent devrait être
lui-même le résultat d’un projet, d’une conception intelligente.


Or, les religions postulent que Dieu est incréé !


En effet, si elles veulent échapper à la régression infinie qu’implique le dogme lui-même, elles n’ont pas d’autre choix. (qui a créé le créateur qui a créé le créateur qui a créé …)


Le dogme soulève ici une incohérence interne fatale.


 


b) l’Univers (ou le Multivers, puisque la science ne postule pas le monisme) se définit


comme l’ensemble de tout ce qui existe, or Dieu est censé être déconnecté de sa création, ce qui est impossible puisque rien n’existe en dehors de l’Univers.


 


c) Une création ex nihilo est incompatible avec le 1er principe de la thermodynamique.


(la physique quantique nous enseigne que le vide peut générer de l'énergie, mais rien ne peut être créé à partir du néant - le vide n'est pas le néant)


 


En définitive, le concept de création signe un constat d’ignorance tout en posant des difficultés d’ordre physique logique et ontologique insurmontables.


 


 


Cdt


Posta01


www.objectif-realite.over-blog.com


Références :


Une explication rationnelle du phénomène religieux :


Approche psycho-neuro-physio-génético-éducative de la foi.


 



Miteny 17/04/2011 19:12



Quel abruti celui-là !!


D'abord la notion de multivers n'a rien à voir avec le monisme (t'es complètement inculte) et je ne vois pas le rapport entre la thermodynamique et la création. Bref du grand n'importe quoi.


ensuite, crétin, t'aurais mieux fait de lire ma démo, qui est irréfutable (elle, au lieu de tes bêtises)



seau et serpillère 15/04/2011 19:36



Super, tu viens encore de me donner raison en m'insultant, et en plus tu ne m'as même pas lu puisque je t'ai dit que je t'accordais le bénéfice du doute quant à l'exception inexplicable
biologiquement que tu dis observer. Autrement dit, ma foi, je veux bien te croire si tu dis observer une telle exception inexplicable biologiquement (c'est pourquoi je formais cette hypothèse que
ta conscience différait essentiellement de la nôtre : je n'ai pas dit que c'était ton corps qui différait essentiellement du nôtre). Je t'ai juste dit que quant à moi, je n'observe pas de
différence inexplicable biologiquement. Est-ce que j'ai encore le droit d'avoir une conscience qui soit différente de la tienne ?



Miteny 17/04/2011 19:02



Non. Tu observes aussi une exception (douleur que quand ton corps frappé)



spatule et cuillère 15/04/2011 18:20



"Même si tu avais raison, tu serais obligé d'admettre l'insuffisance d'au moins un corps et donc l'existence d'autre chose.


Mais tu as tort car chacun me dit qu'il constate une exception avec son corps."


 


Je ne peux au mieux que t'accorder le bénéfice du doute : puisque je ne peux pas ressentir ce que tu ressens, je ne peux pas être sûr que tu constates bien une exception fondamentale. Attention,
je dis bien fondamentale.


 


Car pour ma part, je suis d'accord avec frucuche que tout n'est qu'une question de conditions d'observations qui diffèrent entre les deux situations : dans un cas l'observateur
se confond avec l'observation (tu te cognes, tu as mal
: te = tu), dans l'autre cas l'observateur est distinct de l'observation (tu cognes Freddy, tu n'as pas mal : Freddy # tu).


 


Mais je raisonne bien entendu à partir de ma propre conscience, de mon propre constat, pas du tien. Tu ne peux connaître mon constat, je ne peux connaître le tien.


 


Peut-être que toi tu remarques dans ta conscience quelque chose qui ne peut pas être influencé par les conditions d'observations. Mais moi, je dois humblement reconnaître que je ne remarque pas
une telle chose dans ma conscience.


 


C'est pourquoi, je pense de plus en plus que ta conscience possède une propriété particulière qu'aucune autre (ou presque) ne possède. Si cela est vrai, je dis bien si, alors effectivement, tu es
bel et bien un être supérieur, et pourquoi pas un Messie ?... mais un Messie condamné à ne pouvoir partager avec d'autres sa découverte, non pas par malhonnêteté ou imbécilité de son entourage,
mais parce que ce dernier (son entourage) possède une conscience à laquelle il manque quelque chose qui ne possède aucun analogue dans la dite conscience. Un peu comme si on voulait faire du vin
avec juste de l'eau.



Miteny 15/04/2011 19:03



N'importe quoi !!


Visiblement tu n'as pas lu les réponses que j'ai faites à c't abruti. Je constate une exception inexplicable biologiquement (car mon corps est un corps quelconque).


Quelle bande de cons quand même !!!!



Brosse et goupillon 14/04/2011 21:38



"ah oui, l'idée me plait !



Néanmoins, que vos consciences soient similaires ou pas (je penche pour une réponse négative), je constate bien une exception (un truc exceptionnel qui n'arrive que quand par
l'intermédiaire de MON corps) inexplicable biologiquement car, comme je l'ai dit... mon corps n'est qu'un corps quelconque (malheureusement)"


 


Peut-être que TU constates un truc exceptionnel, mais puisque tu ne peux pas savoir si nos consciences sont similaires à la tienne ou pas, TU ne peux pas prétendre à notre place qu'ON constate
un truc exceptionnel nous aussi. Dès lors, tu devrais - toi être supérieur - être indulgent et arrêter de t'énerver après nous, pauvres créatures à la conscience inférieure à la tienne.


Donc, peut-être que la matière ne suffit pas à produire ta conscience d'une nature supérieure et inimaginable pour nous, mais qu'elle suffit à produire la nôtre, la pauvre et misérable nôtre.


Dès lors, nous avons peut-être tous raison : tu as raison de penser que ton corps ne suffit pas à produire ta conscience, mais nous avons aussi raison de penser que notre corps est suffisant
pour produire notre conscience.


Nous ne sommes donc ni débiles ni de mauvaise foi : il manque juste quelque chose à notre conscience, une propriété occulte et mystérieuse, ineffable, transcendante.




Miteny 14/04/2011 22:37



Même si tu avais raison, tu serais obligé d'admettre l'insuffisance d'au moins un corps et donc l'existence d'autre chose.


Mais tu as tort car chacun me dit qu'il constate une exception avec son corps.



Enclume et bistouri 14/04/2011 20:08



"Il faut lire un peu les articles avant"


 


Mais je l'ai fait. Je lis régulièrement les articles depuis que ce blog existe. Tu dis : "justement, je ne peux pas savoir ce que les autres ressentent, ce qui veut bien dire que le corps ne
suffit pas"


 


On est plusieurs à te dire, ici, que nous sommes d'accord sur ce constat (on ne peut pas savoir ce que les autres ressentent) mais qu'on n'en tire pas les mêmes conclusions. Pour que l'on puisse
en tirer les mêmes conclusions, il faudrait que cette impossibilité de savoir ce que les autres ressentent ne soit pas simplement une impossibilité technique, matérielle, contingente, mais une
impossibilité de principe, nécessaire, liée à la nature même du ressenti.


 


Je crois que c'est là la profonde différence entre nous. Nous, on pense que cette impossibilité n'est pas fondamentale. Si toi tu penses le contraire, et que tu penses même que c'est évident,
c'est peut-être parce qu'au fond, ta conscience possède une nature différente de la nôtre.


 


Puisque tu admets que tu ne peux pas savoir ce que nous ressentons, c'est donc par pure spéculation que tu supposes que nous avons un esprit semblable au tien. Si ça se trouve, ton esprit est
profondément et fondamentalement différent du nôtre. Peut-être même que tu es un être supérieur, premier représentant d'une nouvelle génération d'êtres humains (l'idée devrait te plaire).




Miteny 14/04/2011 20:37



ah oui, l'idée me plait !


Néanmoins, que vos consciences soient similaires ou pas (je penche pour une réponse négative), je constate bien une exception (un truc exceptionnel qui n'arrive que quand par l'intermédiaire de
MON corps) inexplicable biologiquement car, comme je l'ai dit... mon corps n'est qu'un corps quelconque (malheureusement)



Pat 14/04/2011 18:11



De deux choses, l'une : soit tout cela est un gag, et c'est très drôle, soit c'est sérieux et là vraiment, faut que tu te soignes mon ami. Tu ne peux pas t'improviser omniscient avec des
démonstrations d'une cohérence digne d'un toxico en manque...


Allez, et si Dieu existe, qu'il daigne m'aider à ne plus remettre un pied sur ce site...


 



Miteny 14/04/2011 18:36



Et une insulte, une !!


Dans quel monde je vis, bordel, c'est horrible.


 


Ps : bah oui... casse toi alors, pauv'con



Talia 14/04/2011 13:55



 


Je veux bien admettre l'idée d'une vérité universelle. Ca tombe bien d'ailleurs, j'y crois. 


Mais comment coordonnes-tu l'existence d'une vérité universelle avec la notion d'écrans personnel ? 


 


A mon avis, la seule manière de le faire est de considérer que l'univers existe et que nous n'en percevons qu'une petite partie ; à savoir, la seule partie qui est à notre portée. (je ne parle
pas pour "tout le monde", mais pour "chaque personne")



Miteny 14/04/2011 14:19



ça n'a rien à voir avec la notion de vérité. Tu confonds j'ai l'impression.


Les écrans personnels sont juste un élément d'une théorie qui peut être vraie (ou pas). ce ne sont pas du tout des vérités personnelles.


Il n'y a pas de vérité personnelle : par définition, la vérité (ce qui est correspond aux faits) est universelle.(ça mériterait des précisions)



Talia 14/04/2011 12:00



Ce qui est marrant avec l'Internationale (et avec la Métaphysique aussi, du coup), c'est qu'on peut la chanter sur l'air de la Marseillaise. 


Elle était même prévue pour ça au départ ! 



Miteny 14/04/2011 13:30



Ah bon ??


Je n'arrive pas à le voir



Talia 14/04/2011 07:16



Je suis contente que tu ais considéré avec intérêt ce court modèle que j'avais imaginé il y a maintes années. J'appelais ces "films individuels" des "solipsismes". L'univers personnel de chaque
individu était son "solipsisme"


Je tiens à préciser qu'il s'agit d'un modèle. Un modèle décrit le réel au même titre qu'une carte décrit un territoire. On ne peut pas dire que "c'est comme ça que le monde fonctionne", mais
seulement "c'est comme ça que le monde peut fonctionner". De même, la mécanique Newtonienne est un modèle cosmologique, le modèle de la relativité est un modèle plus précis. Mais on ne peut pas
dire que l'un ou l'autre a tort ou raison. 


Ce qui fait que certains scientifiques (comme Stephen Hawking par exemple), considèrent que nous ne pourons jamais savoir précisément ce qu'est l'univers ni comment il fonctionne : en effet, nos
modèles ne pourrons jamais être davantave que des approximations, en espérant de plus en plus précises. 


 


J'avais imaginé ce modèle d'une collection de solipsisme dans une autre optique théorique. Après tout, si chacun d'entre nous regarde un film différent, on ne peut pas dire que l'un des films est
meilleur ou plus vrai qu'un autre. Pour cela, il faudrait un point de référence autre, différent de ce que "voient" chaque être humain. 


Comme ce point de référence n'existe pas, ou bien s'il existe il ne peut qu'être extérieur aux films personnels que voient chaque être humain, dont définitivement inaccessible et inconnaissable,
alors on est obligé de considérer les points de vue de chacun comme aussi vrais les uns que les autres. 


 


Cela implique que les Témoins de Jéhovah ont leur propre film interactif, dans lequel il est posé que le réel est exactement décrit par la Bible. Donc, ce qui est réel pour eux (dont le
créationisme) est réellement réel dans leur film personnel. Ce n'est pas réel (vrai) pour toi ou moi, parce que notre film interactif nous donne des renseignements différents sur le réel. 


 


Autre exemple : mon solipsisme, mon film interactif personnel, me dit que le corps suffit, en vertu des règles logiques et des règles de grammaire qui m'ont été enseignées. 


Ton solipsisme, ton film interactif personnel, te dit que le corps ne suffit pas, en vertu des règles logiques et des règles de grammaire qui t'ont été enseignées. 


 


Et encore une fois, il ne s'agit à mes yeux que d'un modèle. 


Il existe d'autres modèles théoriques qui décrivent l'univers. Celui le plus couramment utilisé consiste à considérer qu'il existe un univers réel indépendant des observateurs. 


En clair, si personne n'était conscient, comme par exemple il y a 5 milliards d'années, (tout extraterrestre mis à part),  l'univers existerait quand même. 


Cet univers qui a une existence indépendante, chacun de nous a aujourd'hui la possibilité d'en recevoir des informations, grâce à ses organes sensoriels. Chaque corps reçoit une certaine somme
d'informations ; ces informations (différentes pour chacun) sont traitées par le cerveau ; ce qui donne la conscience. Si je dis "je pense donc je suis", cette pensée, ce fait que je pense, ce
fait que je suis consciente de mon existence, est le résultat du traitement des informations que je reçois depuis ma naissance. 


 


Au fait, si tu aimes la science fiction, il y a un livre qui traite de ce thème : ça s'appelle "la cité des permutants", de Greg Egan. C'est de la "hard science", attention, mais je crois tu
pourras aimer. 



Miteny 14/04/2011 13:28



ah non pas du tout !!


Il y a bien une vérité universelle. Si tu décides que le soleil n'existe pas ou que le corps suffit, tu peux l'écrire, mais c'est complètement idiot.


Tu comprends bien qu'il y a une vérité universelle ? (les écrans que j'ai introduit ne concernent pas du tout ce sujet)



fauçille et marteau 13/04/2011 23:37



"Mais c'est complètement hors sujet !!

Bah oui, justement, je ne peux pas savoir ce que les autres ressentent, ce qui veut bien dire que le corps ne suffit pas... (incroyable, l'incompréhension totale de ces gens là
!!!!!!)"

Ben tiens, tu vois, tu illustres parfaitement ce que je disais :

"Je pense qu'il faudrait déjà simplement que tu sois plus gentil. On n'a pas envie de débattre avec quelqu'un qui refuse par principe toute objection. Même si tu les considères débiles et de
mauvaise foi, il faut que tu prennes la peine d'essayer de les comprendre et d'en faire une réponse argumentée et construite. C'est pas en injuriant sur le mode "Mais quel escroc suppôt de Satan
! T'es trop con pour faire la différence douleur/pas douleur !" que tu vas motiver les gens à débattre avec toi... A moins de tomber sur un masochiste"


Tu as donc ta réponse.



Miteny 14/04/2011 00:13



Il faut lire un peu les articles avant



pioche et truelle 13/04/2011 17:30



"Quelques soient vos croyances, il est temps de montrer que vous n'avez peut-être pas si tort que ça. Tous derrière miteny ! (et lui devant)."


Quelques soient vos croyances ? Ca tombe bien, moi je crois que le corps suffit. Donc je peux rejoindre ta lutte ?

"Post-Scriptum : Que faut-il que je fasse pour avoir un débat ?? Faut-il que je m'immole, que je fasse une grève de la faim ? Que je disparaisse pendant plusieurs mois ?"


Je pense qu'il faudrait déjà simplement que tu sois plus gentil. On n'a pas envie de débattre avec quelqu'un qui refuse par principe toute objection. Même si tu les considères débiles et de
mauvaise foi, il faut que tu prennes la peine d'essayer de les comprendre et d'en faire une réponse argumentée et construite. C'est pas en injuriant sur le mode "Mais quel escroc suppôt de Satan
! T'es trop con pour faire la différence douleur/pas douleur !" que tu vas motiver les gens à débattre avec toi... A moins de tomber sur un masochiste


J'aimerais te soumettre une idée : n'as-tu jamais pensé que lorsque tu as mal, tu expérimentes peut-être quelque chose de complétement différent de ce qu'expérimente le reste de l'humanité ? Ca
expliquerait pourquoi tu es tellement persuadé d'avoir raison et pourquoi tu ne convaincs personne, sans pour autant qu'on soit débile et de mauvaise foi. Imagine : quelqu'un qui expérimenterait
une 4ème couleur primaire sans rapport avec le rouge, le vert et le bleu aurait un mal fou à fait comprendre à autrui ce qui serait pour lui une évidence... Constatant - par un examen médical par
exemple - qu'il n'aurait que les trois types de cônes habituels de l'oeil (RVB), il pourrait donc penser avoir démontré que l'oeil ne suffit pas... à produire la sensation de couleur ! Donc
peut-être que quand tu as mal, ta sensation douloureuse se distingue de manière fondamentale de celle du reste de l'humanité, et que c'est pourquoi tu es persuadé que le corps ne suffit pas, et
qu'en même temps tu laisses tout le monde hyper-sceptique (enfin comme la douleur n'est qu'un exemple, c'est peut-être ta conscience en entier qui possède une propriété qu'on ne s'imagine même
pas et qu'on n'arrive pas à s'imaginer).



Miteny 13/04/2011 18:15



Mais c'est complètement hors sujet !!


Bah oui, justement, je ne peux pas savoir ce que les autres ressentent, ce qui veut bien dire que le corps ne suffit pas... (incroyable, l'incompréhension totale de ces gens là !!!!!!)



Talia 13/04/2011 15:23



Faut que je file. Avant, j'avais envie de te faire part d'une petite réflexion que j'avais eu vers la fin de mon adolescence. 


 


 


Nous vivons tous enfermés dans notre crâne, en train de regarder le film (interactif) de notre existence (ou si vous préférez, à jouer au jeu vidéo de notre vie).


Pour tous, le sujet du film est : "le réel". Néanmoins, le film est différent pour chacun d'entre nous. (Parfois, deux films se ressemblent, mais il n'est jamais deux fois le même, du fait de
l'unicité sociale et génétique de tout individu.) 


 



Miteny 13/04/2011 15:31



Voilà pourquoi la réalité est surtout déterminée par ce que l'on constate. Et comme tu dis, on a chacun ses constats qui sont différents et bien distincts, indépendants, séparés.


Chacun son écran, je trouve... Tu ne penses pas alors que mon dessin (lien ci dessous) est juste alors ??


http://www.dieuexiste.com/article-le-dessin-le-plus-controverse-du-xxieme-siecle--39726882.html