Sept millénaires, sept jours d'une longue semaine.

Publié le par Miteny

J'ai déjà expliqué à de nombreuses reprises que lorsqu'on étudie soigneusement la chronologie biblique, alors on trouve que le personnage mythologique d'Adam serait né vers 3950 avant JC. De plus, en prenant en compte la fameuse expression biblique de l'épître aux Hébreux « pour Dieu, mille ans sont comme un jour », alors les six mille ans qui se sont écoulés depuis cette naissance correspondent aux six premiers jours d'une longue semaine.

Histoire de m'amuser un peu (on s'amuse comme on peut quand on est stigmatisé, martyrisé et insulté par tous), j'ai eu envie de voir à quelles périodes de l'histoire de l'humanité correspondaient ces sept jours bibliques et mythologiques de mille ans en m'intéressant plus particulièrement au côté spirituel et au lien entre le fait religieux et l'évolution de la société.

J'ai noté entre parenthèses une estimation du nombre d'habitants de la planète au début du « jour de mille ans » en question.

 

PREMIER JOUR : LA SORTIE DU « JARDIN D'EDEN ». (7 millions d'habitants sur Terre vers -4000).

De -4000 à -3000 avant Jésus Christ, environ (je ne vais pas chipoter pour 50 ou 100 ans). C'est à dire le quatrième millénaire avant JC.

Cette période n'est pas à proprement parler une période historique, puisque l'histoire commence officiellement avec l'invention de l'écriture. Néanmoins, le quatrième millénaire est caractérisé par nombre d'innovations comme la roue par exemple. La révolution néolithique prend sa pleine mesure et on commence à voir apparaître les cités-États en Palestine et en Mésopotamie. La vie urbaine et le commerce font leurs vrais débuts.

C'est la naissance de la civilisation moderne : j'en veux pour preuve le fait que les progrès techniques de cette époque ont permis à la population humaine de doubler durant ce millénaire, alors qu'elle avait stagné durant le millénaire précédent, à un niveau qui nous paraît aujourd'hui particulièrement faible, il faut bien le dire !

Le paléolithique, c'est à dire métaphoriquement le jardin d’Éden, est définitivement révolu au Proche Orient : c'est le premier jour.

 

DEUXIÈME JOUR : L'ÉCRITURE (15 millions d'habitants sur Terre vers -3000).

Le troisième millénaire avant JC.

Alors là, il est facile de caractériser ce « jour ». C'est le début de l'histoire, évidemment marqué par l'invention de l'écriture. Les premiers empires naissent à cette époque, à commencer par celui des pharaons. Les pyramides sont construites. En Palestine, c'est l'essor de la civilisation cananéenne. Jérusalem est fondée durant ce « deuxième jour ». Bref, on finit d'installer les bases.

 

TROISIÈME JOUR : ABRAHAM (30 millions d'habitants sur Terre vers -2000).

Le deuxième millénaire avant JC.

Abraham voit le jour dans les débuts de ce millénaire. Qu'il soit un personnage mythologique ou pas, son importance historique est indéniable. Il est le père du monothéisme, ainsi que l'ancêtre des peuples hébreu et arabe. C'est le Dieu que lui, Abraham, a « trouvé » au début de ce troisième jour qui domine les religions du monde moderne. C'est celui qui s'élève au dessus de la masse, prend du recul et dont la pensée révolutionnera le monde. Un précurseur qui, le premier, introduit le concept d'esprit transcendant en opposition à la matière. Et même sans doute un des premiers à introduire la réflexion rationnelle. Et oui ! Car il était animé par l'amour de la vérité face à des primitifs qui ne juraient que par les superstitions.

Mais au cours de ce millénaire, les idées d'Abraham se fraient difficilement un chemin dans un monde d'abrutis (ça me rappelle quelqu'un...) où les dieux sont des animaux.

 

QUATRIÈME JOUR : LE JUDAÏSME (50 millions d'habitants sur Terre vers -1000).

Le premier millénaire avant JC.

Sans conteste, sur le plan spirituel, c'est le millénaire du judaïsme. Le monothéisme s'institutionnalise. Le peuple d'Abraham commence par se trouver une terre. Vers l'an mille avant JC, Salomon entreprend la construction d'un temple juif à Jérusalem. Mais les nombreux ennemis des alentours finissent par détruire ce temple. Désemparés, les hébreux vont préférer matérialiser leur religion par un livre. Une idée géniale pour l'époque.

Cette religion, minoritaire dans le monde antique, commence alors à se faire une place dans l'histoire. Elle pose des bases qui sont encore les fondements spirituels d'une très large partie du monde actuel.

 

CINQUIÈME JOUR : TRIOMPHE MONOTHÉISTE (environ 200 millions d'habitants sur Terre au moment de la naissance du Christ).

Le premier millénaire après JC.

Un millénaire caractérisé par l'expansion fulgurante du monothéisme issu d'Abraham. En effet, au début de ce millénaire, seuls les juifs, pas très nombreux, adorent un Dieu unique « qui est esprit ». Tous les autres adorent des idoles ou des pseudo-dieux extravagants.

Mais à la fin de ce millénaire, les peuples croyants en ce Dieu d'Abraham dominent le monde. Alors, évidemment, ils sont divisés en de nombreuses sectes, que l'on peut regrouper en trois ensembles principaux : les juifs d'abord bien sûr, mais surtout les chrétiens et les musulmans.

N'oublions pas que Jésus Christ était juif et qu'il n'a jamais renié la religion de ces ancêtres. Quant à l'islam, il s'agit d'une religion construite par une sorte de secte plus ou moins chrétienne proche de l'arianisme et déçu de ne pas voir Jésus revenir... en gros. Bref ces cultes sont vraiment de la même famille.

En tout cas, un succès incroyable et fulgurant pour les religions abrahamiques, lesquelles ont pratiquement supplanté toutes les religions précédentes. Vous ne vous en rendez probablement pas compte, mais il s'agit sans doute d'un progrès majeur dans l'évolution des idées.

 

SIXIÈME JOUR : TRIOMPHE, RÉBELLION ET ÉPILOGUE ( environ 300 millions d'habitants sur Terre vers l'an 1000).

Le deuxième millénaire après JC, jusqu'en 2050. Notre millénaire.

Au début de ce millénaire, le succès du monothéisme se confirme pleinement. Mais ensuite, la civilisation, après s'être construite autour de ses principes, va en quelque sorte se rebeller contre son Dieu. Un peu comme l'adolescent qui se rebelle contre son père.

La civilisation va vouloir faire tout ce qu'elle veut, dans tous les sens. Et on assiste effectivement durant ce millénaire à une explosion de la connaissance, une sorte de libération de la conscience vis à vis des anciennes traditions. Une volonté de comprendre par soi-même, d'expérimenter par soi-même, mais aussi de faire n'importe quoi, comme si l'humanité voulait « voir ce que ça fait ».

Mais à la fin de ce « jour de mille ans », c'est à dire en ce moment, l'humanité atteint ses limites. Elle s'est développée de façon égoïste jusqu'à la limite des ressources disponibles, et même au delà. Sans se préoccuper des conséquences. Or vient un moment où elle ne peut plus faire n'importe quoi. Elle ne peut plus être irresponsable car la Terre dit stop. Il va falloir qu'elle devienne adulte. Et être adulte, c'est se réconcilier avec ses parents, avec la sagesse, c'est à dire aussi avec Dieu.

Mais avant cela, il faudra a priori qu'elle passe par une période de grande détresse, à la fois terrible et fascinante. Une courte période de moins d'un demi-siècle mais une période horrible, un tournant historique où il ne faudra pas se louper mais que beaucoup louperont. Vous aurez deviné qu'il s'agit bien sûr de l'Apocalypse (2005-2050).

En fait, je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais nous vivons une époque extraordinaire. Une explosion de la civilisation dans tous les sens du terme. Quand on étudie le passé, on le voit bien. Historiquement, c'est exceptionnel.

 

SEPTIÈME JOUR : LE SABBAT (9 milliards d'habitants sur Terre en 2050 ??!!).

Le troisième millénaire après JC, jusqu'en 3050 environ.

« Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée ».

Un septième jour de repos, le dimanche de l'histoire de l'humanité !

Selon la mythologie biblique, le règne du Christ sur Terre commencera avec ce septième millénaire, lequel débutera, selon mes calculs, en 2050. D'après la promesse faite, ce sera un millénaire de paix, de progrès, de bonheur. Un millénaire de réconciliation entre Dieu et l'humanité.

La science et la religion ne feront qu'un. D'ailleurs, les religions actuelles auront disparu. Ce sera le triomphe du vrai Dieu comme Abraham l'appelait de ses voeux en son temps. Du vrai Dieu parce que c'est l'amour de la vérité qui aura triomphé des superstitions stupides.

Le monde sera alors en paix et presque paradoxalement, ce serait a priori « la science » (qui aura fusionné avec la religion, donc) qui tiendra les promesses bibliques en permettant de guérir les aveugles et les paralytiques et d'allonger la vie dans des proportions inimaginables pour l'instant. Un petit exemple pour montrer que je ne raconte pas n'importe quoi : je viens de lire que Ray Kurzweil, considéré par beaucoup comme un grand scientifique et un visionnaire hors paire qui a fait ses preuves, prévoit l'immortalité pour 2045 !

Super synchro avec les prophéties bibliques : le fait que tous ces progrès dans la connaissance arrivent au moment de l'arrivée du « septième jour de mille ans » ne peut pas être juste une coïncidence !!

En tout cas, résurrection et vie éternelle ne seront a priori plus de vagues promesses, j'en suis convaincu. Ce sera un monde complètement nouveau, ne serait-ce que parce qu'on vit complètement différemment quand on a tout le temps de vivre. On sera moins égoïste, plus sage. Bref, ce sera le paradis sur Terre...

 

ET APRÈS ?

Le soleil a une durée de vie si longue (plusieurs milliards d'années), que même avec des semaines de 7000 ans, on a le temps de voir venir. La petite semaine de l'histoire de la civilisation n'est qu'une petite anecdote de la grande histoire de l'univers...

Je dirais même plus : elle n'est qu'un passage dans l'histoire de l'humanité. 7000 ans, ce n'est rien. Notre espèce est sur Terre depuis au moins 182 000 ans soit 26 semaines de sept mille ans !!

 

Voilà. C'était une petite réflexion personnelle (on fait ce qu'on peut). Merci de m'avoir lu.

Bien à vous.

 

Les mitenistes hériteront de la Terre.

 

Publié dans LE TOP, Best of PROPHETIES

Commenter cet article

ianis 17/11/2011 23:28



bien sûr que je t'ai lu


je t'ai même lancé le défi de répondre à des questions de test pour le vérifier


défi que tu as fui


 


je t'ai aussi lancé le défi de te soumettre des questions pour vérifier si tu avais compris mes arguments


défi que tu as fui (tu as d'ailleurs bien fait, car je sais que tu ne me lis pas et/ou ne me comprends pas, contrairement à moi envers toi)


 


tu n'arrives même pas à tenir trois échanges avec moi que déjà les copiés-collés et les insultes fusent sans le moindre argument logique de ta part, alors onfray on en parle même pas : si il
avait du temps à perdre avec des loosers comme toi, il te ratatinerait dès le premier échange !



Miteny 17/11/2011 23:39



Que des calomnies parce que tu sais que j'ai raison. C'est moi qui n'ai aucun temps à perdre pour répondre à tes remarques débiles. De toute façon, tu ne lis pas.


 


Il est EVIDENT que la torture d'un corps qui n'est pas le mien n'est en aucun cas la cause d'une sensation douloureuse au niveau de ce corps. Telle est la réalité que je constate moi (je parle de
ce que je constate bien sûr).


 


Mes réponses à vos questions.



ianis 17/11/2011 22:58



au lieu de m'insulter (les insultes ne sont, je le rappelle, que les arguments des faibles et des minables) explique-moi pourquoi tu fuis systématiquement tous les défis et débats que je t'ai
lancés ?


et après tu veux te frotter à onfray ? quelle blague !



Miteny 17/11/2011 23:16



Je ne fuis pas, mais tu n'as pas lu les réponses que j'ai faites (des milliers de fois) à ce genre de remarques débiles. Or j'en ai marre de me répéter.


Apporte moi Onfray, je n'en ferai qu'une bouchée.



ianis 17/11/2011 19:43



ton énième copié-collé montre bien que tu trembles comme une feuille chaque fois que je te lance un défi


encore une fois : de quoi as-tu peur ?



Miteny 17/11/2011 19:59



Tu te drogues ?



ianis 17/11/2011 19:19



non tu n'as relevé aucun de mes défis


 


de quoi as-tu peur ?



Miteny 17/11/2011 19:39



 


Il est EVIDENT que la torture d'un corps qui n'est pas le mien n'est en aucun cas la cause d'une sensation douloureuse au niveau de ce corps. Telle est la réalité que je constate moi (je parle de
ce que je constate bien sûr).


 


Mes réponses à vos questions.



ianis 11/11/2011 09:19



et voilà : encore un défi que je t'ai lancé et que tu as décliné comme une mauviette


 


résumons :


 


défi 1 :que tu tiennes ta parole de donner 3000 euros si tu n'avais plus d'argument logique à opposer à ma démonstration logique


résultat 1 : tu as perdu, tu n'as pas tenu ta parole et j'attends toujours mes 3000 euros


 


défi 2 : je devais répondre à toutes tes questions et si j'y répondais logiquement tu me devais 3000 euros


résultat 2 : j'ai répondu à toutes tes questions (ou alors fais-moi un copié-collé de la question à laquelle selon toi je n'aurais pas répondu) mais tu n'as pas tenu tes engagements


 


défi 3 : je t'ai proposé un duel logique et scientifique là-bas :


http://www.forum-metaphysique.com/f48-discussion-approfondie


résultat 3 : tu t'es défilé comme une mauviette


 


[...]


 


dernier défi : j'ai proposé de lancer un sondage pour examiner qui objectivement, de toi ou moi, semble avoir raison dans ses déclarations


dernier résultat : tu as fais un minable copié-collé, fuyant de manière minable


 


je sais à qui miteny me fait penser : à un petit collégien qui avec ses copains met la zone dans le bus... sauf qu'il est tout seul. il insulte tous les gens autour de lui mais dès qu'un passager
menace de lui foutre une raclée bien méritée, il regarde timidement ses chaussures, voire il se met un casque sur les oreilles... et part à un autre endroit du bus insulter d'autres personnes.


et bien sûr, il est musclé comme ma petite soeur mais il crie à la cantonnade : "qu'on m'amène wladimir klitschko ! il ne tient pas un round contre moi !"



Miteny 11/11/2011 14:05



Tu ne fais que raconter n'importe quoi sans lire ce que j'écris. J'ai répondu à toutes les questions.


Mes réponses à vos questions.


Je constate bien que torturer n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur au niveau de ce corps.


En effet, la torture d'un corps qui n'est pas le mien n'est en aucun cas la cause d'une sensation douloureuse au niveau de ce corps. Telle est la réalité que je constate moi (je parle de ce que
je constate bien sûr).



ianis 10/11/2011 22:58



à la lecture de tes "arguments" et des miens les lecteurs pourront se faire leur opinion


 


quelque chose me dit que c'est à moi qu'ils donneront raison


on fait le pari et on lance un sondage ?



Miteny 11/11/2011 06:46



Calomnies et insultes : j'ai répondu à toutes les questions.


Mes réponses à vos questions.


Je constate bien que torturer n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur au niveau de ce corps.


En effet, la torture d'un corps qui n'est pas le mien n'est en aucun cas la cause d'une sensation douloureuse au niveau de ce corps. Telle est la réalité que je constate moi (je parle de ce que
je constate bien sûr).



ianis 10/11/2011 20:07



inutile de m'accuser de mensonge : n'importe quel lecteur objectif et honnête constatera bien par lui-même que j'ai répondu à toutes les questions que tu m'as posées


en revanche, tu n'as toujours pas répondu aux miennes, en particulier celle-ci :


pourrais-tu réfuter ou bien valider mon étape 3 afin que je passe à la 4 ?


 


mais si tu as une question, n'hésite pas : je me ferai un plaisir d'y répondre



Miteny 10/11/2011 22:04



J'ai répondu à toutes les questions.


Mes réponses à vos questions.


Je constate bien que torturer n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur au niveau de ce corps.


En effet, la torture d'un corps qui n'est pas le mien n'est en aucun cas la cause d'une sensation douloureuse au niveau de ce corps. Telle est la réalité que je constate moi (je parle de ce que
je constate bien sûr).



ianis 10/11/2011 18:54



bah non, démonstration non faite


 


nous reprenons notre échange quand tu le veux, mais en l'état où tu l'avais abandonné, il ressortait que je montrais en quoi ta démonstration était fausse car illogique


maintenant je peux me tromper : veux-tu que nous reprenions là où tu avais fui le débat ?



Miteny 10/11/2011 19:33



Tu n'es qu'un sale menteur : tu n'as jamais répondu à une seule de mes questions.


Tu crois aller où en mentant et en racontant n'importe quoi ??



ianis 10/11/2011 10:36



ben non, tu ne l'as toujours pas démontrée


il ne suffit pas d'affirmer l'avoir démontrée, il faut le faire vraiment


(la preuve que tu ne l'as pas faite, c'est que tu vas répondre à ce message par un copié-collé et pas par une tentative de dialogue scientifique)



Miteny 10/11/2011 14:45



bah si, démonstration faite



felix lechat 09/11/2011 23:41



Pas mal votre raisonnement. Je pense pour ma part qu'en en fait c'est l'homme qui a créé ses dieux,  parce que ça l'arrangeait. Et votre dieu n'a jamais créé l'homme , en quoi cela
l'arrangerait?  Actuellement tout le monde se fout de votre question sur l'existence de dieu. Pour vous aider à réfléchir sur la question permettez moi d'ajouter:"Ce qui n'est pas rationnel
n'est pas raisonable".Gardez vos 3000 euros et faites en bon usage 


 



Miteny 10/11/2011 00:08



Quel raisonnement ?


Sinon, j'ai démontré l'insuffisance du corps.



silversamourai 18/07/2011 11:51



Bonjour,


bravo vous avez tenté un Midrash . C'est bien plus palpitant quand  "l'exegèse" colle aux lettres du texte (lettres dans le sens alphabétique ou postal ...)


http://fr.wikipedia.org/wiki/Midrash


Puisque vous aimez l'épreuve , prouvez que les dieux des 3 monothéismes sont le même, en sachant que le mot même de Dieu vient de Zeus.....


 


Bonnes lectures...


 


 


 


 



Miteny 18/07/2011 13:41



Et alors ? L'interprétation est bonne, non ?



yukeo 30/06/2011 03:18



La question de "qui a donc créé Dieu?", je m'en suis fait une idée.


On ne peut parler de "création" que pour quelque chose qui a un début dans le temps, n'est-ce pas? Comme on le dit souvent, de la poule ou l'œuf, qui est arrivé le premier? On se réfère bien au
temps pour parler de "premier" (c'est bien "premier" dans le temps). Or, si l'on admet que Ce qui a créé l'univers a par la même occasion créé l'espace, il a aussi créé le temps. Pourquoi? Eh
bien, car l'espace et le temps ne font qu'un, et constituent, comme l'a si brillamment découvert Einstein, le continuum espace-temps.


Donc on la question de "qui a créé Dieu?" perd son sens, si on considère que l'on ne peut parler de "créer" du moment qu'on admet que Dieu est justement Dieu car il a créé l'espace, et donc le
temps. Donc il ne peut avoir été créé.



Nausea 15/06/2011 12:26


Votre raisonnement peut être défait par une seule remarque: vous vous basez sur la Bible. Hors, rien ne prouve que la Bible dit vrai. Je vous prierais de vous baser sur des sources sûres pour
démontrer l'existence de Dieu, car ces écrits dont on ne sait rien ne sont, pour un agnostique comme moi, pas des preuves. De plus, je me permettrai de vous poser une seule question: si Dieu nous a
créé, qui a créé Dieu ?


Miteny 15/06/2011 13:31



Mais bordel, je ne me base pas sur la Bible !!


 


Mes réponses à vos questions.


Plus ça va, plus ils sont bêtes et analphabètes.