Le colosse aux pieds d'argile, encore.

Publié le par Miteny

Épisode 3 de la saga dieuexiste.com... (L'épisode précédent est ici).

« Un dernier pour la route ? 

- Non, ce n'est pas raisonnable répondit l'adjudant Rosnard. 

- Mais vas-y, ce n'est pas tous les jours que tu ramasses deux gangsters internationaux. 

- Deux blessés graves, tu veux dire. Pour l'instant, il n'y a qu'un seul vrai suspect, ton étrange ami américain à l'accent marseillais. Qui en plus se dénomme Glandon. C'est quand même très louche... Tu dirais quoi si je prétendrais être russe et m’appeler Marcel Feignasse, tout ça avec l'accent belge ? Tu as vu ses papiers ? 

- Ce n'est pas mon pote. Je ne le connais pas. Il s'est introduit chez moi par la force pour manger des frites. 

- Et t'offrir du pinard visiblement. J'espère quand même qu'il ne t'a pas obligé à boire de l'alcool !! Toi qui es si sobre... 

- Ah Ah Ah... Très drôle. En tout cas, moi je ne suis responsable de rien, je suis innocent. 

- Dites donc, vous n'êtes pas très gentil avec moi, Monsieur Mitney. »


Glandon revenait d'un énième interrogatoire et avait tout entendu. Mitney rougit et, pour détourner la conversation, proposa un digestif à l'américain tout en allant chercher une espèce de grosse bonbonne en verre rempli d'un liquide jaunâtre.
Pendant ce temps là, le professeur de Princeton dévisagea le nouvel arrivé. Barbu lui aussi, Rosnard était certes légèrement plus grand que Mitney, mais pas tellement plus. Il avait également les cheveux noirs et était bien sûr beaucoup mieux habillé que son ami puisqu'il était en uniforme.

« T'en veux ? demanda Mitney à Rosnard en montrant la bonbonne. 

- Non je suis en service. En outre, j'attends un lieutenant de gendarmerie inconnu qui vient spécialement de Toulouse. Je trouve d'ailleurs cette intervention d'un si haut gradé pour notre petit affaire de cambrioleurs fort étonnante.... Sans doute une visite de routine. En tout cas, il ne faudrait pas qu'il me trouve en train de picoler comme un trou. 

- Normand, le trou, je précise. Car c'est bien du calva que je vous offre, messieurs. Et une fabrication maison, s'il vous plait. C'est mamie Jacqueline, une bonne amie à un ami, qui le distille elle-même. Et je peux vous dire qu'elle travaille bien, la vieille. 

- Pour oublier alors, marmonna Glandon. 

- Faut faire attention, c'est fort. D'ailleurs, je vous conseille d'y aller cul-sec mon petit Robert. 

- Allez, j'en prendrai bien un peu, juste un peu. En l'honneur de la mère Jacqueline. 

- Au premier abord comme ça, il a l'air curieux... (l'américain inspecte le liquide puis s'exécute)... Wahouuu... Faut reconnaître que c'est du brutal. 

- C'est à dire que... c'est plutôt une boisson d'homme. 

- Aaaargh !!! …. J'avais oublié le goût !! Pouah !! Il donne toujours envie de vomir dès la première goutte ce vitriol. D'ailleurs je suis en train de me demander si c'est bien légal comme boisson. Il paraît qu'en Normandie, il y en a qui seraient devenus aveugles suite à une consommation quotidienne. 

- Allez ! Je ressers tout le monde ! 

- Au point où j'en suis. 

- Pas pour moi, merci. 

-  Aaaargh.... Y'a pas à dire, il est vraiment curieux. Il a un goût de poire, non ? 

- Y'en a... Je me sens tout drôle. Je crois que j'ai fait fondre le rocamadour qui restait dans mon estomac : une réaction d’oxydoréduction, probablement... Bon, faut finir la bonbonne. On n'est plus que deux à boire et elle fait douze litres. Je ne vous cache pas que cela va être ardu. 

- De toute façon, dans cette affaire, je pressens que je vais finir mort ou en prison, alors autant y aller à fond. Avec ce breuvage, je ne me rendrai compte de rien... (l'américain s'exécute une troisième fois)... Il a comme un petit arrière-goût de noisette, non ? 

- Y'en a. 

- Moi j'y ai trouvé comme un petit goût de saucisson. 

- Y'en a aussi. »

 

Après avoir prononcé ces trois petits mots, Mitney tomba lourdement sur le sol, les yeux hagards. Il eut énormément de mal à se relever puis se mit à rire bruyamment.

L'adjudant Rosnard avait son air des mauvais jours et se demandait ce qu'il devait faire lorsqu'on sonna à la porte. Il voulut aller ouvrir la porte mais son ami le bouscula pour le doubler. C'est donc Mitney qui ouvrit. Lorsqu'il découvrit le personnage qui se tenait devant lui, il resta béat, comme s'il avait eu une vision. Il balbutia ''le colosse aux pieds d'argile'' puis chuta une nouvelle fois.
Il est vrai que le dit lieutenant de gendarmerie Donosor était un immense gaillard. Mesurant plus de 2 mètres et dépassant probablement les 140 kg, il faisait forte impression. En outre, il venait de pleuvoir et, à cause de l'obscurité, il n'avait pas pu voir où il avait mis les pieds. Du coup, il avait les bottes toutes recouvertes de boue argileuse.
Une fois revenu dans la cuisine, aidé en cela par l'adjudant Rosnard, Mitney expliqua sa réaction : le lieutenant lui rappelait le personnage principal du chapitre 2 du livre de Daniel et l'image l'avait scotché. Glandon sauta sur l'occasion pour demander davantage de détails. Il ne tenait pas précisément à discuter avec l'immense représentant de l'ordre venu spécialement de Toulouse pour lui et cette illumination passagère du propriétaire des lieux tombait à point.
« Vous ne connaissez sans doute pas le deuxième chapitre du livre de Daniel, répondit Mitney volubile malgré l'alcool. Je vais tenter de vous le raconter rapidement.
Alors on est toujours à Babylone, aux alentours des années -600. Un jour, le roi, Nabuchodonosor II, fait un rêve étrange et obsédant qu'il ne comprend pas. Il demande à ses mages de l'interpréter. Seulement il y a un problème : estimant qu'un mage doit avoir des pouvoirs de mage, il ne raconte pas son rêve et leur impose de le deviner. Il précise bien sûr qu'il fera tuer tout mage qui se révèlera incapable de cette prouesse. Évidemment, personne n'y arrive... sauf Daniel, qui, à force de prières selon la Bible, découvre de quoi il en retourne. 

- C'est passionnant, dit Glandon tout en essayant de cacher son état d'ébriété avancé. 

- Ce n'est pas fini ! Gloups... Brrr... Daniel raconte alors que le grand roi babylonien a vu dans son rêve une grande statue avec une tête d'or, une poitrine et des bras d'argent, un ventre et des cuisses d'airain, des jambes de fer et des pieds à la fois en fer et en argile. 

- Exactement comme Monsieur ! Sauf le respect que je dois à un représentant de l'ordre tel que vous, renchérit mielleusement Glandon en s'adressant au gendarme. 

- Oui, si on veut... Daniel dit ensuite au roi qu'il a vu une pierre se détacher ''sans le secours d'aucune main'' et faire tomber le colosse en percutant ses pieds. 

- D'où l'expression ''le colosse aux pieds d'argile'' !!! Très intéressant ! Passionnant !! N'est ce pas mon lieutenant ? 

- Je ne suis pas venu pour ça. Je suis venu interrogé et embarqué le suspect. Veuillez me suivre au poste, Monsieur Glandon. Vous devez faire une déposition. 

- S'il vous plait, laissez moi connaître la fin de l'histoire ! Après, l'éternelle victime que je suis vous suivra à la potence. Menacé de mort par les gangsters, me voilà suspecté par les forces de l'ordre. Ne me laissera-t-on donc jamais vivre !   

- Vous êtes ivre ??

- S'il vous plait !! Juste 5 minutes et ensuite je vous suis où vous voulez. 

- Soit. Écoutons ce que monsieur Mitney a à nous dire. Après tout, il est vrai que vous étiez peut-être en situation de légitime défense. En outre, étant donné que les individus que vous avez neutralisé sont fichés comme intégristes, je veux croire que me replonger dans le catéchisme via la narration de notre hôte ne pourra que m'être fort utile pour démêler le sac de nœuds dans lequel nous sommes plongés, cher monsieur. 

- Merci de me laisser vivre encore quelques minutes, mon lieutenant.

- N'en faites pas trop, non plus. Dites moi, vous avez bu, non ?
- Si peu... Il fallait bien que je tente d'oublier la tristesse de ma condition humaine.
- Je peux continuer ?? Non parce que là, vous m'avez interrompu. Et c'est chiant.
- Parlez avant qu'on ne me fasse taire à jamais !!
- Pfff... Bon... Maintenant, le plus important, l'interprétation du rêve. C'est ce que le grand roi babylonien voulait : comprendre son rêve. Et pour être sûr d'avoir la bonne interprétation, il n'a fait confiance qu'en la personne capable de deviner le songe, Daniel en l'occurrence, qui lui dit l'interprétation, que le roi est obligé de croire car trop impressionné par les prouesses de l'israélite.
- Et donc ? C'est qui en fait ce colosse ? 

- Et bien il représente les grandes puissances politico-religieuses qui vont dominer la terre d’Israël dans l'ordre chronologique de l'exercice de leur pouvoir. Daniel explique que l'or de la tête représente Babylone, l'argent de la poitrine représente la Perse, l'airain du ventre la domination grecque et les jambes de fer Rome. Ce sont bien là les grandes puissances qui se sont succédés en terre dite sainte jusqu'à la fin de l'antiquité. Les pieds sont constitués à la fois de fer, c'est à dire de l'héritage romain, et d'argile, qui correspondrait à la culture arabo-islamique. Enfin sur ce point, les avis divergent.
- Quoi ? Expliquez moi ça parce que ça a l'air vraiment intéressant s'écria le lieutenant de gendarmerie. »

Mitney s'éclaircit la voix.
« Qui a dominé le monde méditerranéen et notamment la terre d'Israël depuis l'époque de Daniel ?
Babylone, l'empire perse puis la Grèce avec notamment Alexandre le grand, et ensuite Rome bien sûr. La chute de l'empire romain a laissé place à un certain chaos dont n'a pas su profiter Byzance. C'est juste à ce moment là que l'islam est apparu. Pendant un temps les musulmans, nouveaux sur la scène internationale, ont dominé la région, mais jamais complètement, notamment à cause des croisades initiés par l'occident.
Or la civilisation occidentale est l'héritage direct de l'empire romain. Notre alphabet n'est-il pas latin ? Nos langues ne sont-elles pas latines et notre religion dite catholique n'est-elle pas carrément romaine ??
En outre, force est de constater que ''nous'' avons conquis la planète. Voilà pourquoi nous sommes le fer des pieds du colosse : parce que nous avons la force du fer et qu'avec nous terrassons les peuples de la Terre. Et l'argile, c'est l'autre civilisation exerçant une domination sur le monde en général et la terre d’Israël en particulier depuis la chute de Rome : l'islam bien sûr.
Ce mélange de fer et d'argile est détonant, on le voit bien aujourd'hui. Daniel le dit très bien : tu as vu le fer mêlé avec l'argile, parce qu'ils se mêleront par des alliances humaines, mais ils ne seront point unis l'un à l'autre, de même que le fer ne s'allie point avec l'argile. »

« C'est tout à fait ça ! s'exclama le lieutenant, bouche bée. Daniel a décrit la succession des grandes puissances de l'histoire des centaines voire des milliers d'années avant leur avènement. Mais pourquoi ne dit-il rien de la Chine, de la Russie ou de l'Amérique ? 

- Le peuple juif n'est pas concerné par la Chine. Quant à l'Amérique, elle fait partie de l'héritage romain, c'est une évidence, aussi bien par la culture, la religion que par les langues, pratiquement toutes latines. Ne me dites pas que l'anglais est une langue germanique, l'essentiel de son vocabulaire vient du français. Et elle utilise l'alphabet latin... 

- Ah donc il faut qu'il y ait un lien avec le peuple juif ? 

- Bien sûr. Daniel n'était-il pas juif ? Et s'il y a bien une chose qui a toujours préoccupé les prophètes israélites, c'est le destin du peuple dit élu, dont l'objectif est de vivre dans le royaume de Dieu. 

- Le royaume de Dieu, bien sûr ! C'est la grande montagne qui remplace le colosse une fois que celui-ci a chuté suite à la destruction par la petite pierre de ses pieds, c'est à dire du mélange fer-argile. C'est cela ?

- Oui en gros. En fait, on se rend compte que le rêve raconte le destin de ce qui est pour Daniel la vraie religion, le culte du vrai Dieu, jusqu'à l'établissement de Son royaume après la fin des temps.
Ce destin est étroitement lié au monothéisme issu du judaïsme, bien évidemment. En fait, il se confond avec le judaïsme, au moins pendant une bonne partie de l'histoire. Mais ce destin est aussi celui du monde car force est de constater que le monothéisme a conquis, sauf exceptions ridicules, toute la Terre.
Imaginez qu'un babylonien lambda du sixième siècle avant JC débarque maintenant. Il trouverait le monde bien changé et s'exclamerait probablement bordel où sont les temples dédiés à Marduk ? Il serait en fait foutrement étonné de constater que pratiquement toute la terre a une religion qui dérive de celle du petit peuple de juifs prisonniers et esclaves dans son pays à son époque. 

- Effectivement, vous avez raison... Comme quoi il s'agit d'une religion bien particulière. Sans doute que le Dieu découvert par les juifs est le seul Dieu qui existe vraiment. 

- Mmm... Oui... Et que dirait en plus notre babylonien lambda perdu au vingt-et-unième siècle ? Et bien que Daniel avait drôlement raison en décrivant le colosse. Il s'agit bien là de la succession des empires avec lesquels les juifs ont du composer. Babylone, Perse, Grèce, Rome et enfin Rome/christianisme plus monde arabe. Il ferait sans doute également fort justement remarquer qu'il s'agit là des puissances politiques qui ont dominé la terre d’Israël depuis son époque. Confirmant ainsi l'importance pour le monde de ce bout de terrain qu'on appelle Palestine... 

- Effectivement. Babylone, Perse, Grèce, Rome puis le mélange occident islam sont bien les puissances qui se sont succédés en Palestine. Voilà pourquoi il n'y a pas l'Égypte. Mais je pense à une chose... Le conflit israélo-palestinien ne symboliserait-t-il pas à merveille ce mélange fer-argile qui constitue les pieds du colosse? »

Mais Mitney n'en pouvait plus. Après avoir été le temps de ses explications incroyablement excité, il était maintenant épuisé. L'alcool, au lieu de le faire vomir comme d'habitude, avait dopé son intelligence et sa verve, mais juste pour quelques minutes. Il se sentait de plus en plus mal alors, pour se guérir, il se resservit du calva de mamie Jacqueline et poursuivit son discours. Mais c'était là le verre de trop...
« Vous avez entièrement raison... (…) ... Gloups... C'est d'ailleurs sans doute ce conflit qui va entrainer la chute du colosse. Beeeeurk... Ne dit-on pas que si une troisième guerre mondiale éclate, ce sera à cause de ce problème éminemment épineux ? (…).... Glllrr... L'argile et le fer sont mêlés, mais comme le dit Daniel le fer ne s'allie point avec l'argile. Gloups... Or c'est pas les pieds que le colosse va chuter !! Donc par le conflit occident/islam !! 

- Vous voulez dire que nous sommes en train de vivre la chute du colosse ? demanda le lieutenant, songeur devant la pâleur grandissante de son interlocuteur. 

- Bien... ... Berrk... bien sûr, répondit Mitney, qui commençait à être submergé par les remontées gastriques. Ce qui implique que nous vivons actuellement l'époque de la fin des temps. D'ailleurs, je peux même vous le démontrer avec moult prophéties, si vous avez quelques heures devant vous. BEEEEURRKKK !!! Excusez-moi.

- Génial ! s'écria Glandon. 

- Si vous voulez pouvoir continuer à discuter, il vous faudra un petit remède contre les petits inconvénients de l'ivresse. »
 

Tout en parlant le gendarme en chef sortit de sa poche une petite fiole verdâtre et en proposa aux trois hommes. Glandon, l'adjudant Rosnard et Mitney acceptèrent sans se méfier.
À peine quelques secondes plus tard, Glandon fut pris de vertiges toujours plus grands. C'est alors qu'il remarqua le rictus étrange et sadique du lieutenant puis se rappela du nom sous lequel on le lui avait présenté : Donosor. Nom peu fréquent dans le Languedoc et étrangement similaire à celui du grand roi babylonien Nabuchodonosor.

Très suspect. Trop suspect... Beaucoup trop suspect même...
Hélas, il était trop tard pour réagir. Au bout de moins d'une minute, les trois hommes étaient étalés sur le sol, inconscients et baignant dans le vomi de Mitney. Ils avaient été drogués par le colosse aux bottes d'argile...

La suite, le mois prochain.

 

Nebuchadnezzar-statue

 

Post-scriptum : vous n'êtes pas sans avoir remarqué que j'ai subrepticement mis un lien portant vers le très intéressant article que j'avais écrit en mai 2011 et s'intitulant Le colosse aux pieds d'argile. Et un autre vers l'article sur le nouveau pape où je parle aussi de ce colosse.

 

Publié dans Le roman de DANIEL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eau écarlate 09/04/2013 01:30


dixit chercheur dijincteur bipolaire à la masse : Tu as dit dans ton post que nous sommes tous fous : tu es parano, non ?


 


pffff !! t'en as pas marre de faire de la psychologie de bazar  tu comprends pas que t'as une malfonction ? que t'es
cinglé ?


contrairement à toi moi j'invente rien : D... est diagnostiqué schizophrène par son psychiatre c'est lui même qui le dit , toi chercheur est diagnostiqué maniaco-dépressif par ton
psychiatre c'est toi même qui le dit , justicier qui n'a que le BEPC  veut assigner miteny en justice ! mdr
! et miteny se prend pour le messie  


 


 

Miteny 09/04/2013 10:22



Question subsidiaire : c'est quoi pour toi quelqu'un de normal ?


Donne un exemple.


PS : je ne me prends pas pour le messie.



Chercheur 08/04/2013 22:43


@moche folie,


 


Oui, il y a une différence entre "imaginer qu'on ne se plante jamais" et la vérité (qu'on se plante à chaque fois).


 


Mais ça n'empêche pas que @la folie moche (ton pseudo te correspond) soit moche et fou. Tu as dit dans ton post que nous sommes tous fous : tu es parano, non ? car les paranos pensent que les
autres sont fous ou cons.


Comme je vois que t'es ici rien que pour du foutage de gueule et non pour des choses intelligentes, tu ferais mieux de te casser et de continuer d'aller chier ailleurs. Car je n'aime pas les
mauvaises odeurs, sauf chez les vaches à la campagne.


Ca se voit que t'es de la ville toi non (je parle encore à ce fou de @folie moche) ?

la folie c'est moche 08/04/2013 01:19


avant c'était pour la révolution 2012 et maintenant 2013-2018  encore 5 ans à attendre pour se foutre de ta gueule ,
mdr ! .


la folie c'est vraiment moche !

Miteny 08/04/2013 13:40



Peut-être... Nous verrons bien.



hugand 07/04/2013 17:44


Bonjour,


Lisez ce livre intitulé VOIR DIEU que vous trouverez sur ISEDITION.Cet ouvrage est sous format ebook. Vous vous apercevrez que vous ne vous êtes pas planté en citant Daniel pour ce qui concerne
les dates 2013 et 2018.

Miteny 08/04/2013 00:04



Ah oui ?


et comment faites vous pour trouver 2013-2018 ? ça m'intéresse...



Chercheur 04/04/2013 22:45


Sérieux, ça ressemble plutôt à une histoire d'ivrognerie.

Miteny 04/04/2013 23:56



C'est le début.



Justicier 04/04/2013 09:52


Imaginez qu'un babylonien lambda du sixième siècle avant JC débarque maintenant. Il trouverait le monde bien changé et
s'exclamerait probablement bordel où sont les temples dédiés à Marduk ?


Le babylonien lambda c'est certainement le S.f. dit dlj

Miteny 04/04/2013 20:15



t'es cinglé