Proposition 5.

Publié le par Miteny

Le fait d’avoir conscience de soi est un don de Dieu. Ce qui implique que Dieu existe, nécessairement.

Démonstration.  Q est fausse (proposition 3). Donc, par contraposée, il n’y a pas que des éléments appartenants à Mt qui engendrent votre conscience de la douleur. Or d’après la proposition 4, tout ce qui n’a pas conscience de soi appartient à Mt. Conséquence : il existe quelque chose qui a conscience de soi et qui est nécessaire au fait que vous puissiez avoir conscience de la douleur. L’exemple concernant la souffrance peut être pris pour la conscience d’avoir soif, la conscience de marcher, d’exister. Bref, ce qui pose question, ce n’est pas tellement le fait de marcher, de boire, de manger, d’exister, mais c’est d’en avoir conscience.

Il existe donc une autre conscience qui est à l’origine de ma conscience, de votre conscience. En d’autres termes, la conscience est inaliénable. Le monde sans au moins un être conscient est impensable, impossible. Et cet être conscient, c’est Dieu car lui seul peut être cause de lui-même (ce qui rend toute approche anthropomorphique absurde). De plus, accepter d’une part le fait que la conscience ne peut pas être conçue que par des éléments de Mt et d’autre part la proposition 2, implique nécessairement que la conscience, la pensée, est, en temps qu’attribut divin, éternel.

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

"Le fait d’avoir conscience de soi est un don de Dieu. Ce qui implique que Dieu existe,
nécessairement."


 


le scientifique miteny dans toute sa splendeur !
Répondre
M


Pathétique ces fuites pour éviter d'avouer l'évidence.



O
Exact, car actuellement, toute la démonstration est inexacte.
Donc je pense que tu peux soit supprimer cet article, soit l'éditer pour le rendre exact..
Répondre
M
un conseil miteny, si tu ne veux pas avoir à répéter que "cet article date un peu"...puisque tu administres ce blog, tu sais que tu peux modifier l'article, fais un addendum à l'article, renvoie à l'exemple suivant par exemple...
voilà comme ça en passant...
Répondre
O
Ah, je réfute ta démonstration, et tu me dit que ça n'a pas d'importance ??
Quel est le but de ton site exactement ?
Répondre
M

Je viens de dire que cet exemple était maladroit. J'ai pris un autre exemple (cet article date un peu).


O
Mais tu base ton affirmation finale sur le fait que Q soit fausse ! Ta démonstration est basée la dessus !

Ne me dit pas maintenant que deux personnes soit clones ou pas ne change rien ! Ce qui reviendrais à dire que Q soit vraie ou fausse, ça ne change rien au final.
Ta démonstration logique elle sert à quoi finalement ?? Et bien pour le coup, tu viens de la détruire, donc elle ne prouve rien.
Tu affirme juste que le corps ne suffit pas, moi je demande une preuve comme tu l'avance..
Alors ??
Répondre
M

Depuis cet article (qui est très vieux), je me suis aperçu que ça n'avait pas d'importance.


M
que tu le dises ou pas, le corps suffit ...à la perception de la douleur...

ndlr ...et à tout un tas d'autres choses...lol
Répondre
O
Voila,
J'ai contesté dans mes posts précédant que Q soit fausse, car l'hypothèse des clones parfait dans un monde en mouvement est fausse.
Donc le résultat ici n'est également pas le même.

Belle tentative toutefois. J'espère que tu comprends également les points que j'ai réfuté dans ton argumentation.
Répondre
M

En fait on s'aperçoit que le fait que deux personnes soient des clones ou pas ne change rien au fait que le corps ne suffit pas.


M
non, puisque c'est ton introduction, ta certitude de départ si tu veux.


comment veux-tu démontrer qqc par ce qqc?

>>>>>> parce que tu crois que tout ce qui ne s'explique pas est dieu

(lol! tu vas finir par faire douter une croyante avec ton obscurantisme!!!)
Répondre
M
"le fait d'avoir conscience de soi est un don de dieu..."

c'est un postulat et non une vérité reconnue par tous, on est d'accord?
Répondre
M

oui, sauf qu'ici c'est démontré


J
La conscience de souffrir ne peut elle pas être altérée ? Votre raisonnement concerne des personnes en bonne santé. Mais dans le cas de troubles de l'humeur (trouble bipolaire par exemple), qu'en est-il ?
Je pense que la conscience ne peut être appréhendée que comme un phénomène psychique, chimique, électrique ... sans que l'on puisse expliquer sa vraie nature de manière scientifique.
D'autre part, vous imaginez Dieu comme un être transcendant, un esprit sans pour autant accepter qu'il puisse y avoir une révélation de Sa part. Et pourquoi un dieu et pas plusieurs ?
Si vous voulez connaître une autre forme de démonstration de l'existence de Dieu, je vous invite à étudier une prophétie de la Bible située au chapitre 2 du livre de Daniel, dans laquelle se trouve annoncée avec précision la succession de cinq royaumes ou civilisations à partir de l'empire babylonien de Nabuchodonosor. Le fait que cette prédiction datant du VIe siècle avant J.-C. se soit déroulée avec exactitude constitue pour moi une preuve indiscutable de l'existence du Dieu de la Bible.
Répondre