L'algorithme génétique, un outil génial.

Publié le par Miteny

Entendons nous bien : le créationnisme naïf prôné par certains fondamentalistes est totalement absurde. Dieu ne peut pas fabriquer l'homme à partir d'un tas de terre en deux secondes. C'est complètement débile.

Il n'a mis ni deux secondes ni deux minutes ni deux jours, ni même deux ans ou deux siècles. Il a mis beaucoup plus de temps. De toute façon, Dieu a tout le temps qu'il veut : considérez simplement le fait que, face à l'éternité, une micro-seconde ou mille milliards d'années, c'est EXACTEMENT pareil (N divisé par l'infini fait toujours 0)...

Bref, il a mis beaucoup plus de temps, et la science commence à nous expliquer comment il a procédé : il a employé une des méthodes les plus efficaces pour résoudre un problème, très régulièrement utilisée en informatique, à savoir ... l'algorithme génétique !!

L’évolution, désormais acceptée et reconnue par la communauté scientifique, est en fait un formidable algorithme génétique mis en place par Dieu. Si formidable qu'il est une preuve supplémentaire de son existence. Et oui ! L'évolution, tant combattue par les créationnistes, est en réalité une démonstration convaincante de son fantastique génie.

Considérez seulement le principe de l'ADN. Coder toutes les caractéristiques d'un être vivant dans une seule molécule capable de tenir dans un espace de quelques micromètres, c'est fort, c'est très fort. Grâce à ce code, Dieu a pu jouer à mélanger les matériels génétiques pour construire petit à petit des formes de vie de plus en plus élaborées. C'est le principe de l'algorithme génétique et c'est fascinant, extraordinaire de talent.

Le Sciences et Vie de février 2011 illustre très bien ce que j'écris ici : un article notamment y explique comment des biologistes ont découvert que « l'évolution serait régie par de simples règles géométriques dictées par quelques gènes ». « Une nouvelle vision qui dévoile l'ingéniosité de la nature » selon le magazine.

 

L'ingéniosité de Dieu devrait-on plutôt dire...

Leur conclusion est un hymne au talent de « celui » qui a mis au point « l'algorithme génétique évolution » :

« Tout se passe comme si le génome des êtres vivants était pourvu d'un certain nombre de curseurs géométriques, permettant au processus d'évolution d'explorer de nouvelles formes avec une grande économie de moyen. Un bricolage diablement habile !1Plutôt que d'attendre des mutations génétiques aléatoires et miraculeuses, il est en effet beaucoup plus simple d'engendrer de la diversité morphologique en jouant simplement avec ces curseurs : il suffit d'une petite variation dans leur position pour que les organes s'étirent et se déforment. »

Comme ils le disent, « cette traque des « gènes géomètres » ne fait que commencer. Avec l'espoir que cette conjugaison de la biologie et de la géométrie permettra de mieux décrypter les astuces exploitées par l'évolution pour dessiner tant de variétés d'espèces. De dévoiler le bricolage génial patiemment mis au point par la nature pour générer cette formidable diversité au sein du règne du vivant. »

Si génial que l'homme copie la méthode dans beaucoup de domaines. Je l'ai moi-même très modestement utilisée dans un programme car elle résout un problème plus vite que tout le reste. Elle est par exemple la solution la plus efficace pour construire des robots performants (voir ce lien).

En fait, il n'était pas logiquement possible que Dieu trouvât mieux pour créer l'homme. Non seulement je le pense, mais je suis même sûr qu'on peut le démontrer.

En tant qu'algorithme génétique, l'évolution comporte donc des paramètres comme le taux de mutation par exemple. Or on constate que ce taux de mutation a varié selon les espèces, selon les époques, selon les climats... sans que l'on sache pourquoi. Autrement dit, il n'est pas absurde d'envisager que Dieu, puisqu'il est partout, puisqu'il est relié au corps humain via le lien métaphysique, s'amuse également à régler en temps réel les paramètres de l'algorithme génétique « évolution de la vie ». Ce serait peut-être un de ses moyens d'action sur l'ADN pour obtenir les espèces qu'il veut.

De toute façon, il a bien fallu qu'il agisse « en direct » pour mettre en place petit à petit, brique par brique, les principes géniaux de son processus de création.

Je m'égare là peut-être un peu mais sachez que des scientifiques renommés envisagent très sérieusement les allégations que je viens de résumer dans ce petit paragraphe. Comme je l'ai dit un peu plus haut, les recherches dans ce domaine ne font que débuter...

Je n'ai qu'un mot à répéter encore et encore : fantastique !

Une chose est sûre : oui, l'évolution est encore une autre preuve irréfutable de l'existence de DIEU !!

 

JUSTICE pour le mitenisme.

 

Post-scriptum : L'ADN a été séquencé mais lorsqu'il sera décodé, c'est à dire lorsqu'on saura exactement à quoi correspond chaque gène, alors non seulement on pourra probablement recréer des espèces disparues mais également faire tourner des algorithmes génétiques virtuels pour tenter d'améliorer le génotype de l'espèce humaine !

En effet, on pourra reconstruire virtuellement l'individu correspondant à chaque génotype virtuel, puis lui faire passer, toujours virtuellement, des tests (résistance aux maladies, espérance de vie etc...) pour ensuite se faire reproduire, toujours virtuellement bien sûr, les individus les plus aptes tout en introduisant aléatoirement de petites mutations. Et tout cela des millions de fois à une vitesse prodigieuse grâce à un supercalculateur.

Je ne doute pas que cette méthode permettra de déterminer quel doit être le génotype d'un individu résistant aux maladies, immunisé contre le cancer, ayant une bien meilleure espérance de vie, beaucoup plus doué physiquement et intellectuellement, etc...

Évidemment, certains ne manqueront pas de critiquer l'idée en faisant le parallèle avec l'eugénisme, une pratique certainement très critiquable. Sauf que là, il ne s'agit que de programmes informatiques !!

En outre, n'oublions pas que l'évolution elle-même ne fait pas de sentiments puisqu'elle est très eugéniste, ne sélectionnant que les êtres les plus adaptés. Or, sans l'algorithme génétique « évolution de la vie », point d'humanité...

 

1 Il eut été plus juste de parler de bricolage divinement habile. Mais la fourbe et sombre censure veille toujours, malheureusement. Elle ne rate pas une occasion de faire passer Dieu pour le diable.

Publié dans LE TOP, Best of SCIENCE

Commenter cet article

Justicier 28/11/2011 09:49


 


Tiens le S.f. vient de recevoir un bloc de ciment ( parpaing )sur le coin de la figure. Vu qu'il a rien dans le crâne, ça a du produire :


1 ) un mal de crâne, donc une douleur, pour le S.f. que curieusement je n'ai pas ressentie (sic ) avec du sang en plus....


2 ) un son de clôche ( puisque c'en est une ) que son entourage et lui même a du entendre (sic)


3 ) le déblocage des 3 000 € pour CHACUN des internautes à qui le S.f. doit cette somme.


 


Parpaing demande LEGITIMENT justice comme nous autres, et il semble prèt à aller au bout de sa démarche....


Le Stroumph farceur va t il s'exécuter et payer ses dettes ?


Nous le saurons avec notre envoyé spécial à l'hôpital où le Stroumph a été admis en urgence.....


 


Et les premiers mots du S.f. sont ......


 


- Je persiste à penser que mon corps n'a pas suffit à me faire mal lorsque j'ai reçu ce parpaing sur le crâne mais je n'ai pas crié de douleur en le recevant, c'était un cri de joie......


Mais le sang qui coule de votre tête de pioche, c'est pas du jus de tomates quand même ?


- Non, ça c'est le sang du Dieu qui m'habite et qui a jailli de ma géniale cervellle.


Quand comptez vous vous acquittéer de vos dettes ?


Au prochain vol de parpaing, je regarderais ce que je peut faire


 


Sacré S.f. toujours le mot pour rire, même dans les situations les plus désespérées.


 


Justicier.....................toujours ardent défenseur de la santé mentale et physique du S.f.

Miteny 28/11/2011 10:06



Il raconte n'importe quoi.


Sache que je vais porter plainte contre cet abruti de parpaing... pour tentative de racket.



parpaing 28/11/2011 02:20


Point au meutre, mais à la justice, puisque j'en conclus que votre commentaire est un refus de paiement. Je vais lancer la procédure dès demain matin, nous verrons bien la suite que prendront les
événements, ce que la justice décidera de faire ou de ne pas faire. 


 


Cordialement.

Miteny 28/11/2011 02:25



Ce type est vraiment fou.


Tu peux aussi me pointer un pistolet sur la tempe et me braquer direct mon numéro de carte bleue. Qu'est ce que t'en penses ?



parpaing 28/11/2011 01:36


Je ne vois pas où j'ai fait preuve de mépris.


 


En revanche, si cela constitue une maneuvre visant à vous dédouaner de votre obligation de réglement de 3000€, sachez qu'avec votre éditeur, avec lequel je travail également, je peux obtenir des
informations vous concernant et ainsi vous attaquer en justice pour publicité mensongère.


 


Je réitère donc ma question, comment procède-t-on pour le réglement?


 


Bien à vous.

Miteny 28/11/2011 01:48



Je constate bien que torturer n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur.


Mes réponses à vos questions.


Voyez donc l'ignominie des obscurantistes prêts à toutes les bassesses pour combattre la vérité.


Je suis sûr que si j'étais plus connu, on appelerait au meurtre contre moi !



parpaing 27/11/2011 20:10


Bonsoir,


 


La confusion entre objectivité et subjectivité est à l'origine de votre erreur: mon corps est particulier, c'est le mien. Ici, le corps de l'observateur est particulier, c'est le sien.


Donc on me frappe = j'ai mal


On frappe quelqu'un d'autre = je n'ai pas mal


 


Dans votre théorie, le fait que le corps de l'observateur entre en compte dans l'expérience fausse votre raisonnement.


 


Comment procède-t-on pour le versement des 3 000 €?


 


Cordialement

Miteny 27/11/2011 22:41



Quel marque de mépris !!


Ecoeurant et minable.


Mes réponses à vos questions.



ianis 19/11/2011 13:46


donc tu dis que la science (ce que tu appelles "théorie matérialiste" ou "théorie de la suffisance") affirme que quand on torture un corps tous les témoins de la scène devraient ressentir de la
douleur ?


où as-tu vu ça ?


 


si tu ne peux pas produire de publication scientifique qui l'affirme, tu me dois 3000 euros

Miteny 20/11/2011 19:16



 


Il est EVIDENT que la torture d'un corps qui n'est pas le mien n'est en aucun cas la cause d'une sensation douloureuse au niveau de ce corps. Telle est la réalité que je constate moi (je parle de
ce que je constate bien sûr).


 


Mes réponses à vos questions.



ianis 18/11/2011 15:07


ah non, tu te trompes : je connais bien toute la littérature scientifique sur le sujet : aucune n'affirme que lorsqu'on torture un corps tous les témoins de la scène ressentent de la douleur


à quelles publications scientifiques fais-tu référence ?


 


je viens de montrer que tu te trompais, donc à moins de me produire des références scientifiques affirmant qu'on doit ressentir de la douleur à la torture d'autrui, tu me dois 3000 euros

Miteny 18/11/2011 18:32



Je n'ai jamais dit ça : t'es vraiment trop débile.


 


Comme j'en ai marre de discuter avec des demeurés dans ton genre, je propose à tous de vous faire représenter par quelqu'un comme ONFRAY par exemple. Si lui gagne le débat, je te donne 3000 Euros
à toi ainsi qu'à tous ceux qui sont venus ici faire l'effort de mettre des commentaires !!!


Bon plan non ??



ianis 18/11/2011 10:05


si tu dis que l'assertion 1 ne correspond pas à la réalité de ce que tu observes quand il ne s'agit pas de ton corps, explique ce que toi tu ressens alors !


est-ce que tu ressens la douleur d'autrui quand ce n'est pas toi qu'on torture ?


 


parce que l'assertion 1 dit simplement qu'on n'a pas mal quand ce n'est pas notre corps qui est torturé et qu'on a mal quand c'est notre corps qui est torturé


 


alors ? as-tu mal ou non quand on torture autrui en ta présence ?

Miteny 18/11/2011 11:45



Bah non abruti, elle dit que c'est pareil pour n'importe quel corps, pas qu'il y a exception quand il s'agit de son corps !! Tu te fous de moi



ianis 17/11/2011 23:45



chaque fois que tu m'accuses de ne pas te lire, je te lance le défi de me poser des questions pour tester si c'est vrai


à chaque fois je gagne par abandon


 


donc cet argument ne tient plus


 


donc tu mens lorsque tu accuses les autres de mensonges, de calomnies, d'insultes, d'avoir tort, etc. et tout cela, jusqu'à preuve du contraire, peut s'appliquer en fait à toi


tu n'as fourni AUCUN ARGUMENT LOGIQUE du contraire


 


la balle est dans ton camp



Miteny 17/11/2011 23:46



la "théorie de la suffisance" (ou "théorie matérialiste") dit ceci :


Assertion 1 :


frapper n'importe quel corps (à condition que cette action atteigne une intensité propre à stimuler ses nocicepteurs) va être la cause d'une sensation (ce mot "sensation" est très important)
douloureuse au niveau de ce corps (et uniquement de ce corps)


 


OUI


Et ce n'est pas une description de ce que je constate quand il ne s'agit pas de mon corps. 


 


CQFD (la suffisance du corps ne correspond pas aux faits)



ianis 17/11/2011 23:00



ton nouveau copié-collé est un aveu de manque d'arguments


donc jusqu'à preuve du contraire les critiques que azar t'a adressé sont justes



Miteny 17/11/2011 23:18



C'est un aveu... de ton incapacité à apprendre à lire.


Il est EVIDENT que la torture d'un corps qui n'est pas le mien n'est en aucun cas la cause d'une sensation douloureuse au niveau de ce corps. Telle est la réalité que je constate moi (je parle de
ce que je constate bien sûr).


 


Mes réponses à vos questions.



ianis 17/11/2011 19:44



non, ce ne sont ni des calomnies, ni des insultes, ni des mensonges


si tu savais parler français tu le saurais


 


en fait, tu n'as même pas le niveau brevet des collèges, dirait-on



Miteny 17/11/2011 20:00



 


Il est EVIDENT que la torture d'un corps qui n'est pas le mien n'est en aucun cas la cause d'une sensation douloureuse au niveau de ce corps. Telle est la réalité que je constate moi (je parle de
ce que je constate bien sûr).


 


Mes réponses à vos questions.



ianis 17/11/2011 19:23



merci si je ne suis pas d'accord avec azar sur l'idée que dieu existe (jusqu'à preuve du contraire il n'existe pas, je peux en faire la démonstration logique), je le rejoins quant à sa critique
de la démonstration de miteny, absolument pas rigoureuse ni scientifique



Miteny 17/11/2011 19:40



 


Calomnies, insultes et mensonges.


 


Il est EVIDENT que la torture d'un corps qui n'est pas le mien n'est en aucun cas la cause d'une sensation douloureuse au niveau de ce corps. Telle est la réalité que je constate moi (je parle de
ce que je constate bien sûr).


 


Mes réponses à vos questions.



reidar 22/10/2011 16:08



J'ai parcouru cette conversation étrange, dont je ne vois pas l'intérêt. Un corps peut souffrir là où un autre ne souffre pas (encore que c'est l'exception). Je trouve difficile d'en tirer des
conclusions métaphysiques pertinentes.Vos considérations astronomiques me paraissent plus intéressantes.


En revanche je trouve aussi que les raisonnements scientifiques ou prétendus tels que l'on vous opposent sont à courte vue. Si leurs auteurs fréquentaient le CERN à Genève il verrait que les
scientifiques sont très près de considérer Dieu comme une vraisemblance, d'un point de vue ultra rationnel s'entend.


Quand aux religions, vous en faites litière à bon marché. Elles ne sont pas telles que vous les décrivez. DE ce côté ci il y a de grosses lacunes. Elles font aussi partie du patrimoine humain et
offrent des perspectives que vous ignorez complètement.


Pour tout dire je vous renvoie dos à dos dans ce dialogue quelque peu homérique.



Miteny 23/10/2011 12:02



Je constate bien l'insuffisance du corps.



azar 29/09/2011 01:21



Je crois personnellement en Dieu et je suis pourtant scientifique. C'est d'ailleurs en tant que scientifique que je peux te dire selon moi que ton raisonnement ne peut rien prouver et n'a aucune
validité scientifique puisqu'il ne repose sur rien à part des suppositions.


L'individu A qui est frappé ressentira toujours la douleur justement grâce à son corps et en particulier grâce à des récepteurs de douleur appelés "nocicepteurs" et dont la
définition est la suivante : "Un nocicepteur (ou récepteur nociceptif) est un récepteur sensoriel de la douleur qui fait naître un message nerveux lorsqu’il est stimulé, ce message passe d'abord par le bulbe ou la moelle épinière, où se
déclenche un réflexe de sauvegarde de l'intégrité physique (réflexe défensif, réflexe court), avant d'être relayé jusqu’au cerveau où il sera interprété (intégration, modulation, habituation).


Le nocicepteur peut être cutané. Dans ce cas, on distinguera 3 types de nocicepteurs :



Mécanorécepteurs, sensibles à la déformation mécanique de la
peau, à une pression intense ;


Thermorécepteurs, sensibles aux températures extrêmes ;


Récepteurs polymodaux, sensibles à la fois à la douleur et à la température.



Le nocicepteur peut être également musculaire et articulaire."


L'individu B ou même C, D, E ou F ne pourra jamais ressentir une douleur de l'individu A puisqu'il n'a pas reçu le coup, cela me parait évident.


Un corps frappé ressent toujours de la douleur, sauf s'il est anésthésié ce qui signifie que pour ne plus ressentir de douleur il faut neutraliser le corps et cela prouve bien que c'est le corps
qui créé la douleur. Puisque si on supprime la capacité du corps a créé de la douleur (anésthésie locale) nous n'avons pas conscience de la douleur justement.


Après la question de la dualité conscience/corps peut toujours se poser mais ne s'expliquera jamais par des expériences comme les tiennes. Cela est bien plus complexe à prouver.


Je ne comprends pas ton expérience. Pour moi, la meilleure preuve de l'existence de Dieu est le monde lui même, sa beauté, son ingéniosité, sa complexité pourtant si simple à nos yeux,  et
surtout le fait qu'on ait pas réussi à prouver sa non existence comme son existence d'ailleurs. A chacun de se forger son opinion. Le croyant n'a pas besoin de preuve. Le scientifique si. Or la
science ne pourra jamais rien prouver d'un point de vue métaphysique car elle ne cherche pas à répondre au "pourquoi" mais au "comment".



Miteny 29/09/2011 09:42



Mais qu'il est con celui là !!


Sombre abruti, ce n'est pas le sujet. Si t'avais 2 grammes d'intelligence tu saurais que j'ai répondu à tout ça des milliers de fois.


 


Mes réponses à vos questions.



papa caca 16/09/2011 15:40



Non, tu n'as rien montré du tout, donc tu ne peux pas te permettre de recopier de façon si immature mon commentaire. Ce qui s'applique à moi ne s'applique pas à toi, car j'utilise la logique et
pas toi.



Miteny 16/09/2011 21:33



Non, tu n'as rien montré du tout. Ce qui s'applique à moi ne s'applique pas à toi, car j'utilise la logique et pas toi.


 


 


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur OK?


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur OK?


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires (OK?). Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.


 


Mes réponses à vos questions.



papa caca 16/09/2011 14:50



Je ne sais pas quoi dire de plus. J'ai tout dit, j'ai montré la fausseté de ton raisonnement, tout ce que tu sais faire, c'est me ramener au début, sans tenir compte de ce que j'ai dit.


J'attends le "sermon" avec impatience(d'ailleurs, tu devrais faire un rappel pour les internautes, parce que pour l'instant je suis le seul inscrit).



Miteny 16/09/2011 15:07



Je ne sais pas quoi dire de plus. J'ai tout dit, j'ai montré la fausseté de ton raisonnement, tout ce que tu sais faire, c'est me ramener au début, sans tenir compte de ce que j'ai dit.



papa caca 16/09/2011 11:23



Tu commets une grosse erreur sur l'emploi du terme "quelconque". Reprends pas à pas ton raisonnement, en spécifiant bien par rapport à quoi ton corps est quelconque, et ensuite tires-en les
conclusions. C'est tout ce que je peux te dire, car malgré toutes les preuves que j'ai amenées, tu ne veux pas reconnaître que ton raisonnement est spécieux. Il faut partir sans a priori et
ensuite utiliser la logique, et non pas tordre la logique pour valider ses a priori.



Miteny 16/09/2011 11:55



 


Quelconque matériellement abruti, tu as déjà avoué...


"Il faut partir sans a priori et ensuite utiliser la logique, et non pas tordre la logique pour valider ses a priori."


Et il ose me dire ça !! hallucinant !!


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur OK?


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur OK?


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires (OK?). Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.


 


Mes réponses à vos questions.



Justicier 16/09/2011 06:43



 


Stroumph farceur


"Cet abruti n'a rien compris. Apprends à lire"


 


Alors ça, c'est la meilleure, il nous étonnera toujours le Stroumph farceur, par sa montrueuse mauvaise foi, mais là il bat tous les records, au championnat de l'univers de la mauvaise foi
et de la connerie, il vient de battre le record du monde. !!!!


 


Il ne sait même plus ce qu'il écrit, c'est pas possioble autrement.


 


A mon avis il est tout prêt de craquer.


 


Ton corps n'est pas le même que celui de tout le monde. Ah mais


 


Relis ta phrase CRETIN, tu ne sais même pas ce que tu écrit.


 


Pour tout le monde ton corps est un corps normal banal, quelconque, mais pour toi CE N'EST PAS UN CORPS QUELCONQUE, quel nullité, putain.


 


Suppose un instant que tu ai un jumeau, j'espère que non, parce qu'avec un gros nul comme toi, ce ne serait pas un cadeau, mais bon, ton corps serait la copie conforme de ton jumeau,
donc tu NE PEUT PAS AFFIRMER que pour tout le monde TON corps (Stroumph farceur ) est le même, crème de crétin. 


 


Personne à part toi ne saurait si tu es toi (Stroumph farceur ) ou ton jumeau.


 


La seule chose qui pourrait te différencier de ton jumeau, c'est si celui ci pense comme tout le monde que son corps est suffisant pour ressentir de la douleur et si toi tu maintien que ton corps
est insuffisant.


 


Dans ce cas très précis, ton jumeau pourrait parfaitement te dire Stroumph farceur, mon frère arrête de te mentir à toi même, à moi et à tout le monde.


 


Si mon corps ( jumeau du Stroumph farceur ) est suffisant pour resssentir de la douleur, alors ton corps ( Stroumph farceur ) est aussi suffisant.


 


Par contre si toi (Stroumph farceur ) tu maintiens que ton corps est insuffisant il faudra que tu m'expliques pourquoi tout le monde constate ce que je ( jumeau du Stroumph farceur
) constate, que mon corps est suffisant.


 


Il pourrait conclure en disant :


 


Si un seul internaute ( sain de corps et d'esprit ) affirme que son corps est insuffisant à ressentir la douleur, alors l'un de nous ( Stroumph farceur et moi ton jumeau ) ment, MAIS CE N'EST PAS
LE CAS, DONC TU MENS et ça me déçoit beaucoup d'avoir un frère qui ment...... et j'en concluerai que t'es pas sain ni un saint d'ailleurs


 


 


 


 


 


 


 


 


 



Miteny 16/09/2011 11:11



Tu n'es qu'un tas de vomi



Epicure 16/09/2011 02:43



On croirait à un retour des guerres de religions. Je constate une continuité dans la violence du croyant et une patience remarquable de son interlocuteur. Voilà déjà une belle démonstration de la
validité du rationnalisme. Je pense qu'un dieu n'existepas encore et que ce n'est pas demain l'avant-veille qu'il en apparaîtra un pour mettre fin à ces médiocrités humaines.



Miteny 16/09/2011 11:09



gnagnagnagna


Sombre obscurantiste


 


Calomnies (et insultes) parce qu'il sait que j'ai raison.


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur OK?


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur OK?


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires (OK?). Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.


 


Mes réponses à vos questions.



papa caca 15/09/2011 10:47



La torture de mon corps (qui est un corps quelconque) remplit ces conditions (d'observation).


 


Mais tu ne peux pas déduire de cela : "donc la tortuer d'un corps quelconque devrait remplir les conditions d'observation". Ton corps n'est pas quelconque du point de vue de tes conditions
d'observation : le fait que ce soit le tien est capital (puisque ce sont tes conditions
d'observation).



Miteny 15/09/2011 17:36



Je ne déduis rien, je constate : mon corps est un corps quelconque. Si la torture d'un corps quelconque suffit, alors la torture d'un corps quelconque suffit.


Tu peux continuer à nier pour atteindre des sommets de connerie encore jamais atteints par l'humanité.



Justicier 15/09/2011 10:16



Stroumph farceur


"Donc voilà la torture d'un corps quelconque remplit ces conditions. Mon corps étant un corps quelconque même pour moi"


Crétin, tu confonds volontairement ? le mot quelconque au sens n'importe lequel avec le sens ordinaire, commun.


Ton corps ne peut pas être POUR TOI n'importe lequel, car c'est le tien, CRETIN.


Par contre c'est un corps ordinaire et commun SAUF s'il est insuffisant.


 


Tous les autres corps ( que le tien Stroumph farceur ) sont parfaitement suffisants eux pour ressentir de la douleur lorsqu'ils se cognent, et ils sont donc ordinaires et communs au
sens banal


 


Si ton corps est insuffisant, c'est que ton corps n'est pas commun et banal, c'est une curiosité à faire étudier par les scientifiques...


 


Peut être qu'ils y trouveraient un lien métaphysique (sic ) ? qui sait ? Moi je pense qu'ils y découvriraient sans doute une anomalie de fonctionnement au niveau des circuits neuronaux de la
logique ( sic ) provoquant une obsession sur l'insuffisance de ton corps.


 


Par contre, nous je voulais te rappeler qu'on contate tous que ton corps est quel-con ( toi Stroumph farceur) -que mais c'est pas le même pour tout le monde, andouille, heureusement
imbécile.


 


Quelle crème d'abruti. je me régale


 


Donc tu ne peux pas dire :


 


"Mon corps est le même, sombre abruti, pour tout le monde: même taille, même poids, même nombre d'organes. C'est le même pour tout le monde, pour moi ou pour les autres."


 


Chacun a


1 ) sa propre taille, par exemple, toi t'es un minus ( 1m,12 par exemple puisque ton corps est insuffisant donc même ta taille est insuffisante si on siut ta théorie, sic ) et moi je mesure 1m,
80, alors j'ai pas la même taille que toi débile.


2 ) pèse son propre poids, par exemple, toi tu pèses pas très lourd puisque t'as un poids chiche dans le crâne, donc disons par exemple 30 kg à tout casser, alors que moi je pèse 75 kg,
c'est tout de même autre chose. Mais c'est vrai qu'il faut rajouter à ton poids celui de tes conneries, et elles pèsent lourd, là encore CHACUN le constate.


3 ) a le même nombre d'organes ?, ( encore que ?  ton corps étant insuffisant, peut être qu'il te manque un organe ? t'as peut être été opéré ( ablation ) de "l'organe"
( sic ) de la logique quand t'étais petit, demande à tes parents.... à moins que ce soit con-génital), non certains ont un rein en moins par exemple, d'autre une case en moins
comme toi, ça arrive...et d'autres comme toi on un lien métaphysique en plus, qui ne leur sert qu'à dire des conneries, beaucoup de conneries. C'est à ça qu'on les reconnaît d'ailleurs.


 


On voit bien là toute la puissance du raisonnement scientifique du Stroumph farceur. C'est décoiffant....


 





 


Justicier....expert en corps quelconque en général et en particulier, dont celui du Stroumph farceur ......


 


 


 


 



Miteny 15/09/2011 17:34



Cet abruti n'a rien compris. Apprends à lire



papa caca 15/09/2011 08:02



Donc voilà la torture d'un corps quelconque remplit ces conditions.


Non, ça ne veut pas dire ça. Que les corps soient identiques du point de vue du fonctionnement signifie simplement que quand on les frappe il se produit une réaction cérébrale. C'est tout ce
qu'on peut dire.
Pour ce qui est de la douleur, comme la théorie matérialiste dit bien que le seul à ressentir la douleur est celui qui a le cerveau, on ne peut pas aller plus loin. Le seul à pouvoir vérifier la
création de douleur est celui qui est frappé, en conformité totale avec ce qu'on appelle la théorie matérialiste. Donc l'insuffisance du corps n'est pas prouvée.



Miteny 15/09/2011 09:46



La torture de mon corps (qui est un corps quelconque) remplit ces conditions (d'observation).



papa caca 14/09/2011 11:36



Mon corps est le même, sombre abruti, pour tout le monde: même taille, même poids, même nombre d'organes. C'est le même pour tout le monde, pour moi ou pour les
autres.


 


Et alors ? Qu'est-ce que ça fait ?



Miteny 14/09/2011 19:33



Donc voilà la torture d'un corps quelconque remplit ces conditions. Mon corps étant un corps quelconque même pour moi



papa caca 14/09/2011 11:03



mon corps est quelconque


 


Ca dépend du point de vue. Du point de vue qui nous intéresse (ce que tu constates, donc ta propre subjectivité), ton corps n'est pas quelconque.



Miteny 14/09/2011 11:34



Mais t'es complètement débile !!


Comment voulez vous que je ne m'énerve pas face à des crétins pareils. Mon corps est le même, sombre abruti, pour tout le monde: même taille, même poids, même nombre d'organes. C'est le même pour
tout le monde, pour moi ou pour les autres.


 


Vraiment trop chiant ces discussions débiles



papa caca 14/09/2011 10:31



Non, c'est la torture de ton corps et de ton corps seul qui remplit les conditions d'observation pour toi, pour ta propre subjectivité. Pour toi, pour ta subjectivité, et donc pour tes sensations
et ta conscience, ton corps n'est pas quelconque, mais particulier.



Miteny 14/09/2011 10:59



mon corps est quelconque (déjà dit 50 fois)



papa caca 14/09/2011 09:52



...pour ta subjectivité. Ne fais pas exprès d'oublier des mots pour ensuite arriver à la conclusion que tu veux.



Miteny 14/09/2011 10:07



Donc voilà la torture d'un corps quelconque remplit ces conditions ?



papa caca 14/09/2011 09:37



la torture de mon corps ne remplit pas ces conditions ?


 


La torture de ton corps remplit les conditions pour ta propre subjectivité.



Miteny 14/09/2011 09:39



Donc voilà la torture d'un corps quelconque remplit ces conditions.



papa caca 14/09/2011 08:33



quelconque matériellement... donc pour tout le monde


Si c'est quelconque matériellement, alors tu ne peux pas parler de ton constat subjectif. Tout ce qu'on peut dire, à ce niveau, c'est que frapper ce corps provoquera une réaction cérébrale, mais
alors nous ne sommes pas dans les conditions d'observation pour vérifier que cette réaction est équivalente à la douleur, sauf si ce corps est le nôtre, bien entendu.



Miteny 14/09/2011 09:35



Ah bon ? la torture de mon corps ne remplit pas ces conditions ?


Tu te drogues ?



papa caca 13/09/2011 10:47



Quelconque par rapport à quoi ? Il faut le préciser.



Miteny 13/09/2011 21:57



quelconque matériellement... donc pour tout le monde. mon corps est le même matériellement pour tout le monde..


Tu comprends pas ça ???!!!



papa caca 13/09/2011 09:59



Je te répète : le fait d'être quelconque n'est pas une propriété intrinsèque des objets. Vis à vis de ton observation, ton corps n'est pas quelconque.



Miteny 13/09/2011 10:10



bah si, c'est une question matérielle ! dis moi pourquoi mon corps n'est pas quelconque ! (MATERIELLEMENT abruti)


T'es hallucinant : t'écriras n'importe quoi pour ne pas avoir à avouer l'évidence. folie totale



papa caca 13/09/2011 08:03



Si j'ai fait l'observation cela veut dire que les conditions d'observation ont été réunies. Donc la torture d'un corps quelconque (mon corps étant quelconque)
REMPLIT ces conditions d'observation.


 


Non, c'est faux, et tu le sais très bien. C'est un faux raisonnement, un sophisme, et donc un raisonnement faux.



La torture d'un corps quelconque ne peut pas suffire, sinon la torture d'un corps quelconque (n'importe lequel) suffirait.



Ca c'est une lapalissade.



Miteny 13/09/2011 09:51



Ah bon ? la torture de mon corps ne remplit pas ces conditions ?


Tu te drogues ?



papa caca 12/09/2011 16:55



Ca ne rentre pas, hein ?


Tu n'arrives pas à trouver la solution car tu n'as toujours pas défini de conditions d'observation. Il faut donc peut-être s'interroger sur ce qu'est une condition d'observation. 



Miteny 12/09/2011 17:43



Bon, mais c'est la dernière que je répète !! (j'en ai marre qu'on me prenne pour un con)


Si j'ai fait l'observation cela veut dire que les conditions d'observation ont été réunies. Donc la torture d'un corps quelconque (mon corps étant quelconque) REMPLIT ces conditions
d'observation.


Si c'était suffisant, la torture d'un autre corps quelconque remplirait également les conditions d'observation. ce qui n'est pas le cas.


CQFD


 


La torture d'un corps quelconque ne peut pas suffire, sinon la torture d'un corps quelconque (n'importe lequel) suffirait.



papa caca 12/09/2011 15:44



Si c'est pour m'écrire ce que tu as déjà dit, ce n'est pas la peine. Ce que tu me dis, je l'ai réfuté, à toi de me dire si ma réfutation est juste ou non.



Miteny 12/09/2011 16:53



Ils doivent produire des effets similaires. Il n'y a aucune raison matérielle que j'observe une douleur lorsqu'UN CORPS QUELCONQUE est frappé (mon corps étant quelconque) et aucune lorsqu'un
corps quelconque est frappé.


Car c'est bien ça qui se passe matériellement : un corps quelconque, très quelconque, est torturé.


 


Quelle différence entre un corps quelconque et un corps quelconque ??


Franchement, expliquez moi.


 


Il n'y a pas d'autres conditions d'observation à prendre en compte.



posta01 12/09/2011 15:39



Sac de vomi à Neurone en panne,


Pour info, je suis informaticien de formation. (20 ans d'ancienneté)


Je pense donc connaître "un peu" le sujet.


Un algorithme génétique est précisément un procédé qui s'inspire des mécanismes biologiques décrits par la TSE et que l'on peut résumer ainsi:


(A) Reproduction exponentielle + Ressources limitées = COMPETITION


(B) ADN + Environnement (mutations aléatoires) = VARIATION


(C) COMPETITION + VARIATION = SELECTION NATURELLE


(D) SELECTION NATURELLE + TEMPS = EVOLUTION


 


OU EST DIEU LA-DEDANS, SOMBRE CREATIONNISTE  ????


 


Posta01



Miteny 12/09/2011 16:52



Moi aussi j'en ai programmé (un peu), alors inutile de te la ramener.


Et t'as toujours rien compris à ce que j'ai dit !! (relis l'article)



quelqu'un 12/09/2011 15:32



et nous irons de commencement en commencement par des commencements qui n'auront pas de fin ...



posta01 12/09/2011 14:07



Réponse à Miteny,


Je réagis à cet article "L'algorithme génétique, un outil génial" sans trop d'espoir de susciter une prise de conscience concernant l'inutilité de tout principe divin censé expliquer l'apparition
de la vie et son évolution.


A vous lire, je cite: "l'évolution est une autre preuve irréfutable de l'existence de Dieu !"


Effectivement, pour un créationniste, TOUT ET N'IMPORTE QUOI sera TOUJOURS la preuve irréfutable de l'existence de Dieu !


Pour rappel, la TSE (Théorie Synthétique de l'Evolution) est précisément la théorie scientifique qui explique les mécanismes du vivant sans qu’il soit nécessaire de faire référence à UNE
INTERVENTION DIVINE !


Relisez donc vos fondamentaux avant de sortir ce genre d'ânnerie !


 


Posta01



Miteny 12/09/2011 15:13



T'as absolument rien compris !! Révoltant !!


Lis d'abord, sombre abruti, avant d'écrire n'importe quoi.


 


Ah non merde, c'est vraiment révoltant de tomber sans arrêt sur de pareils demeurés


 


Sais tu à quel point c'est complexe de mettre au point un algorithme génétique, attardé mental ??



papa caca 12/09/2011 14:01



Si j'ai fait l'observation cela veut dire que les conditions d'observation ont été réunies. NON?


Oui, les conditions d'observation sont réunies pour toi quand c'est ton corps.


Qu'est ce qu'il a d'exceptionnel mon corps ?


Dans l'absolu, rien, mais il existe une relation entre toi et ton corps qui n'existe pas entre toi et les autres corps. Pense à l'exemple des clefs : "ma clef ouvre ma serrure, ma serrure est une
serrure quelconque, donc ma clef est capable d'ouvrir une serrure quelconque" ->c'est faux puisqu'il existe une correspondance entre ta clef et ta serrure qui n'existe pas entre ta clef et les
autres serrures.


Donc pour revenir au sujet, cette relation, c'est précisément ce qui définit la condition d'observation.



Miteny 12/09/2011 15:12



Bon, mais c'est la dernière que je répète !! (j'en ai marre qu'on me prenne pour un con)


Si j'ai fait l'observation cela veut dire que les conditions d'observation ont été réunies. Donc la torture d'un corps quelconque (mon corps étant quelconque) REMPLIT ces conditions
d'observation.


Si c'était suffisant, la torture d'un autre corps quelconque remplirait également les conditions d'observation. ce qui n'est pas le cas.


CQFD



papa caca 12/09/2011 13:11



Si j'ai fait l'observation c'est à dire que les conditions d'observation ont été réunies. Donc la torture d'un corps quelconque (mon corps étant quelconque) REMPLIT
ces conditions d'observation.


 


Faux. Tu ne peux pas déclarer ton corps quelconque a fortiori. De plus, tu ne peux pas non plus ignorer qu'il y a une correspondance entre toi et ton corps. C'est justement là que réside la
condition d'observation, car cette correspondance n'existe plus quand un autre corps est frappé.



Miteny 12/09/2011 13:26



Si j'ai fait l'observation cela veut dire que les conditions d'observation ont été réunies. NON?


Qu'est ce qu'il a d'exceptionnel mon corps ? (on va rentrer dans une discussion complètement débile)


c'est fatiguant... tu peux pas d'abord réfléchir par toi-même un peu avant de sortir tes bêtises ?? ce serait sympa merci



papa caca 12/09/2011 11:17



Il n'y a pas d'autres conditions d'observation à prendre en compte.


Il n'y a aucune condition d'observation dans tout ce que tu as dit...



Miteny 12/09/2011 11:54



Bon, mais c'est la dernière que je répète !! (j'en ai marre qu'on me prenne pour un con)


Si j'ai fait l'observation cela veut dire que les conditions d'observation ont été réunies. Donc la torture d'un corps quelconque (mon corps étant quelconque) REMPLIT ces conditions
d'observation.



papa caca 12/09/2011 09:47



Les deux corps fonctionnent de la même résultats et donc soumis aux mêmes causes, ils doivent produire des effets similaires


 


Ils doivent produire des effets objectifs similaires, qui sont une activation cérébrale circonscrite à une certaine zone du cerveau. Et c'est le cas.


 


Mais ils ne doivent pas forcément produire des effets subjectifs simialires pour un observateur donné, ou alors il faut que tu parles des conditions d'observation.



Miteny 12/09/2011 10:07



Ils doivent produire des effets similaires. Il n'y a aucune raison matérielle que j'observe une douleur lorsqu'UN CORPS QUELCONQUE est frappé (mon corps étant quelconque) et aucune lorsqu'un
corps quelconque est frappé.


Car c'est bien ça qui se passe matériellement : un corps quelconque, très quelconque, est torturé.


 


Quelle différence entre un corps quelconque et un corps quelconque ??


Franchement, expliquez moi.


 


Il n'y a pas d'autres conditions d'observation à prendre en compte.



Xeraon 09/09/2011 09:30



Et non les conditions matérielles sont différentes, car deux corps ne sont jamais parfaitement indentiques (même chez les jumeaux). Dire que deux corps sont biologiquement et materillement
semblable n'est vrai qu'à une échelle macroscopique, car au niveau cellulaire, voir moléculaire, on constate des différences (à totre de comparaison, l'azote et le carbone ne diffèrent que d'un
électron, mais on des propriétés chimiques différentes).


Or pour qu'une comparaison soit rigoureuse les conditions expérimentales doivent être parfaitement indentiques.



Miteny 09/09/2011 10:05



Non, il faut que t'apprennes ce qu'est l'identité de fonctionnement. Les deux corps fonctionnent de la même résultats et donc soumis aux mêmes causes, ils doivent produire des effets similaires
(2 fois de la lumière si le corps s'allumait quand on le frappe)



papa caca 05/09/2011 15:49



Une raison matérielle concerne la matière


 


Et tu n'es pas matériel ? Et les conditions d'observation qui sont réunies autour de toi ne sont pas matérielles ? Ton observation ne se fait-elle pas par des processus matériels ?


Donc les conditions d'observation, matérielles, qui te concernent sont différentes entre les deux expériences.



Miteny 05/09/2011 16:14



Les conditions matérielles à prendre en compte sont :


expérience 1 : mon corps frappé


expérience 2 : un autre corps frappé


 


dure la vie dans un centre hospitalier



papa caca 05/09/2011 14:18



NON, aucune raison matérielle


 


Une raison matérielle : tu parles de ce que tu constates et seulement de ce que tu constates. C'est pourtant simple.



Miteny 05/09/2011 14:21



Vraiment t'es complètement idiot. Une raison matérielle concerne la matière (ici des corps).


la patience qu'il faut que j'aie, c'est dingue. Je devrais avoir une médaille pour ma patience. Vraiment, elle est infinie...


 


C'est moins pénible de discuter avec quelqu'un qui a Alzheimer qu'avec des débiles comme vous... C'est dire !!



papa caca 05/09/2011 13:35



Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.


 


Ce que tu constates a toutes les raisones d'être différent, voilà la vérité.



Miteny 05/09/2011 13:46



NON, aucune raison matérielle (expériences similaires)



papa caca 05/09/2011 12:22



je veux savoir si le corps peut produire de la douleur. Et la réponse est non.


 


Relis mes commentaires :


On veut savoir si le corps peut produire de la douleur.


On s'interroge d'abord sur le fait de pouvoir observer la douleur produite par un corps quelconque.


Si on trouve qu'il est possible d'observer cette douleur, on peut passer à la validation expérimentale.


Sinon on ne peut pas aller plus loin.


 


Et c'est justement le cas où nous sommes : nous ne sommes pas censés ressentir la douleur créée par un corps quelconque (de par la nature même de
la douleur), donc on ne peut pas faire de conclusion.


 


Et comme tu ne m'as jamais donné d'argument pertinent censé me prouver que nous sommes censés ressentir la douleur créée par un corps quelconque (tu as juste dit que si la théorie prévoit 
qu'une douleur est créée on est censés pouvoir le vérifier, sans préciser qui est ce "on" et dans quelles conditions d'observation il doit se placer), je reste sur ma position.


Je n'attendrai pas dix mille ans, donc soit tu me donnes ton argument tout de suite, soit je considère définitivement que j'ai gagné, au même titre que beaucoup d'autres avant moi.



Miteny 05/09/2011 13:17



 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires. Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.


 



papa caca 05/09/2011 10:26



ce n'est pas une théorie imaginaire, c'est la théorie de la suffisance


 


JAMAIS le paradigme matérialiste scientifique communément admis, que tu appelles abusivement "théorie de la suffisance du corps", de prévoit qu'une douleur produite soit censée être ressentie par
tout le monde, et cela ne peut être déduit logiquement de la proposition "le corps suffit à produire de la douleur" (sinon merci d'en faire la démonstration rigoureuse).


Tu demandes à n'importe quel neurologue, il te dira que l'activation d'une zone spécifique du cerveau d'un individu a pour effet que SEUL L'INDIVIDU DONT LE CERVEAU A SUBI CETTE ACTIVATION
RESSENT LA DOULEUR. Et on peut très bien expliquer cela en partant de l'hypothèse que "le corps suffit" (hypothèse qui au passage n'est jamais formulée par aucun scientifique), je l'ai déjà fait
de manière rigoureuse. Donc à moins que tu aies le super argument qui fasse tout basculer, et je doute que tu l'aies puisque malgré mes multiples demandes (ce qui prouve que je te laisse toutes
tes chances de remporter le débat), tu n'as pas pu me fournir cet argument. Tout ce que tu es capable de me donner, ce sont des considérations trop peu rigoureuses pour pouvoir en tirer la
moindre conclusion.



Miteny 05/09/2011 10:31



Hallucinant ! Ecoeurant et lamentable : je ne suis jamais lu.


Je m'en fous du nom que tu donnes à la théorie... je veux savoir si le corps peut produire de la douleur. Et la réponse est non.


Relis les coms d'avant, marre de me répéter



Drackaleph 05/09/2011 08:23



Ca, c'est amusant. La "théorie de la suffisance" n'existe pas en tant que telle, et encore moins de la manière dont Miteny la définit. On appelle cela "l'argument de l'homme de
paille" : inventer une objection facile à récuser afin de valider sa propre théorie. C'est toujours de la manipulation. 


Lorsque le paradigme matérialiste affirme que "le corps suffit", cela ne signifie pas que "le corps suffit à faire ressentir la douleur créée par un corps à tout le monde à la fois". Il
faut être débile pour croire que c'est ce qu'affirme le matérialisme, ou même pour déduire cette affirmation du matérialisme.


Miteny dit "le matérialisme dit quelque chose de faux, donc le matérialisme est faux !" Alors que le matérialisme n'affirme en rien cette chose fausse dont Miteny l'accuse. 


 


Miteny n'a donc toujours rien prouvé, ni "l'insuffisance du corps", et encore moins l'existence de Dieu. 



Miteny 05/09/2011 09:35



N'importe quoi.... affligeant de bêtise. Ecoeurant, même.


Il ne sert à rien que je réponde, je l'ai fait 40000 fois, je ne suis toujours pas lu.


 


Mes réponses à vos questions.


 


 


PS: ça y est, je craque...


....


...


...


MAis non, connard !! , je me demande si le corps peut produire de la douleur... j'ai le droit me demander ça !! Alors arrête de raconter n'importe quoi, c'est vraiment chiant à la fin de lire des
conneries toujours plus crasses les unes que les autres.


Mais qu'est ce que t'as dans la tête à part de la merde ???!!!!!!!!!



Drackaleph 04/09/2011 13:24



Miteny croit qu'il gagne quand il refuse de comprendre, ou lorsqu'un de ses contradicteurs se lasse. 


En quoi est-ce une victoire pour lui ? 


La seule victoire serait de convaincre quelqu'un, mais cela arrive-t-il ici ? Y a-t-il une seule personne qui aurait commencé par s'opposer à Miteny et aurait été convaincu ? Les quelques rares
qui sont d'accord avec lui, ont-ils été convaincus ou l'étaient-ils déjà avant même de le rencontrer ? 


 


Un autre article dit que "sa victoire est grandiose". Quelle victoire ? Celle de ne pas douter une seconde ? En quoi est-ce une victoire ? 



Miteny 04/09/2011 23:15



 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires. Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.


CQFD



Yvon L. 03/09/2011 22:17



Je vous avais demandé de faire un énième copié-collé si vous souhaitiez confirmer tout ce que j'ai avancé. Vous l'avez fait, fort bien.


Vous reconnaissez donc :


- Que Papacaca a gagné dans l'échange qui vous opposa à lui.


- Que vous êtes incompétent en logique.


- Que vous êtes incompétent en science.


- Que votre théorie de l'insuffisance du corps est fausse.


 


Merci, ce sera tout. Au revoir.



Miteny 04/09/2011 23:09



 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires. Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.


CQFD



papa caca 03/09/2011 16:34



Je t'ai déjà expliqué ce qu'était la théorie..


 


Donc selon ta théorie imaginaire, le corps suffit à la fois à créer la douleur et à la faire ressentir à tout le monde. Comme cette théorie imaginaire est en contradiction avec la réalité, tu dis
qu'elle est fausse.


Donc ce qui est faux, ce n'est pas que le corps suffise à créer de la douleur, mais qu'il soit suffisant à la faire ressentir à tout le monde. Or, il n'y a aucun lien logique entre ces deux
proposition, puisque j'ai montré plus haut que le fait que le corps soit le seul élément intervenant dans la création de la douleur n'implique pas forcément que la douleur créée soit ressentie
par tout le monde.


 


Donc tu as invalidé une théorie que tu as imaginé et ensuite tu as essayé de nous faire croire que cette théorie imaginaire correspondait à la théorie classique défendue par la plupart des
scientifiques neurologues. Ce n'est pas un tour de passe-passe très habile



Miteny 04/09/2011 23:10



ce n'est pas une théorie imaginaire, c'est la théorie de la suffisance (déjà dit mille fois... visiblement ça sert à rien : dialogue impossible)


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires. Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.


CQFD



Yvon L. 03/09/2011 13:22



* On notera que dans l'univers de Miteny, le champ de la logique n'est pas circonscrit par des mots comme "inférence", "déduction", "induction", "prémisse", "axiome", "schème", etc. mais plutôt
par "débile", "stupide", "ridicule", "calomnie", "insulte"...


Vous imaginez une publication scientifique qui emploirait le champ sémantique de Miteny ?


 


* Passons à la traduction de notre Miteny :


 


[4e copié-collé de suite]


= "Tu as raison, je me rends. Je ne fais que redire une nouvelle fois ce que je dis tout le temps, même si j'ai maintenant compris que je me trompe. C'est juste que par fierté jamais je
n'avouerai m'être trompé."



Miteny 03/09/2011 16:04



Calomnies et insultes.


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires. Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.


CQFD