Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

best of metaphysique

Le champ unifié.

Publié le par Miteny

Tous ceux qui ont fait un peu de physique savent que, selon les théories en vigueur, il existe quatre forces (ou champs) fondamentales : la gravitation (ou champ gravitationnel), l’électromagnétisme (ou champ électromagnétique), l’interaction forte et l’interaction faible. Des savants comme Einstein ont essayé de trouver des points communs entre ces forces pour tenter d’expliquer leurs origines. Wikipedia :

« En physique théorique, une théorie de grande unification, encore appelée GUT (pour Grand Unified Theory en anglais) désigne un modèle étendant le modèle standard de la physique des particules dans lequel toutes les interactions fondamentales (hors gravitation) sont décrites avec la même constante de couplage. Les interactions en question sont :

-         l'électromagnétisme

-         l'interaction faible ou force faible

-         l'interaction forte ou force forte »

[…] « Avec l'avènement de la mécanique quantique et le développement de la version quantique de l'électromagnétisme – plus précisément d'une « théorie quantique des champs » – appelée électrodynamique quantique, il a été possible de mélanger cette dernière avec l'interaction faible plus récemment découverte au sein de la théorie électrofaible. »

La théorie électrofaible est donc un pas de plus vers la grande unification c'est-à-dire le champ unifié. L’expression « champ unifié » ne signifie pas que ce champ soit « partout ». Un champ en physique c’est une interaction entre particules : une force. BREF CA N’A AUCUN RAPPORT AVEC LA CONSCIENCE !

Tout ça pour vous expliquer que quand des gens parlent d’un champ unifié qui serait partout, il s’agit probablement d’une arnaque (n’est-ce pas Mr Hagelin ?). La preuve ? Un article dont m’a parlé Stéphane.

http://psy-quantique.espace-mieux-etre.info/quantique-5.htm
(La psychologie quantique !!??? Je pense que certains devraient arrêter le haschich et la cocaïne). Un extrait : « Les physiciens contemporains ont essayé d’unifier les divers champs en un champ fondamental unique qui incorporerait tous les phénomènes physiques. Einstein y consacra les dernières années de sa vie. Avec la constante de Planck, on en arrive au concept d’un champ unifié d’énergie, c’est – à – dire un infini espace d’énergie dynamique. »

N’IMPORTE QUOI ! Je ne crois pas que ce soit ce qu’Einstein voulait faire. Le champ qu’il cherchait n’était pas plus « partout » que le champ gravitationnel. Il ne me semble pas que l’on dise que la gravitation est un « espace infini d’énergie dynamique » !! Avec tout ça, on est encore loin de Dieu et de la conscience même si finalement mes conclusions se rapprochent un peu de celles de l’article proposé par Stéphane. Sauf que moi, j’apporte une démonstration (différence non négligeable). En fait, la seule preuve de l’existence d’une Substance non localisable et consciente est la non-suffisance du corps. D’ailleurs mon chèque de 3000 Euros attend toujours.

PS : je reconnais que cet article est un peu provocant. Mais n’êtes-vous pas pire que moi en méprisant l’idée de la vérité ostensiblement et sans la moindre honte ?

Partager cet article
Repost0

Jéhovah.

Publié le par Miteny

Ce que j’ai trouvé sur Dieu dans wikipedia :

Dans son livre C'est moi la Vérité , pour une philosophie du christianisme, Le philosophe Michel Henry écrit : « Dieu est cette Révélation pure qui ne révèle rien d’autre que soi, Dieu se révèle. La Révélation de Dieu est son autorévélation ». Dieu est en lui-même révélation, il est la Révélation primordiale qui arrache toute chose au néant, une révélation qui est l’autorévélation pathétique et l’auto-jouissance absolue de la Vie. On peut donc dire que le nom « je me révèlerai » ou « je me révèlerai être » est un nom approprié. C’est d’ailleurs celui que Moïse annonce. A ce propos, voyez ce qu’en dit le forum des juifs francophones.

"èhyèh ashèr èhyeh" "èhyèh" vient du verbe (hébreu) "hâyâh" = être mais qui exprime aussi l´idée de "venir à l´existence" "arriver" "devenir" "revêtir" "entrer dans... (un nouvel état)". Dans ce contexte il serait plus juste de traduire "je serais" (je me révélerai être...) plutôt que par "je suis". On ne connaît que les consonnes de ce nom : YHVH (יהוה). (Wikipedia, encore !). La prononciation occidentale (utilisée depuis le moyen-âge) est Jéhovah.

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 > >>