Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

best of 2011-2014

Le monde est un langage.

Publié le par Miteny

Je suis de retour après un long voyage. Voici l'article dont la publication était prévue aujourd'hui. Il fait partie de ma petite série sur Dieu (article précédent ici)...

 

J'ai entendu un jour un étudiant en informatique s'émerveiller devant le pouvoir créatif du langage. Et cela m'avait particulièrement frappé. Parce qu'évidemment, il avait entièrement raison. Tellement raison qu'on peut affirmer sans se tromper que l'univers entier dans lequel nous vivons est avant tout langage !

Comme je le précisais dans l'article Le pouvoir d'un Dieu cause de lui-même , de nombreux scientifiques se demandent pourquoi l'univers obéit à des lois. En fait, ils comprennent de plus en plus qu'il est impossible d'imaginer un univers sans aucune loi. Des lois sont nécessaires. Mais alors d'où viennent-elles ?

Ils ne répondent généralement pas à cette question, d'abord parce qu'ils ne savent pas répondre. Le problème est qu'ils ne prennent pas le sujet par le bon bout. Il est en réalité indispensable de comprendre l'existence nécessaire de la Substance pour saisir ensuite que l'univers, ce n'est en fait... que des lois, et rien d'autre. C'est un langage, des écritures mathématiques.

Des générations de scientifiques se sont émerveillées de la fabuleuse organisation mathématique du monde, du cosmos, bref de tout. Ce n'est plus étonnant lorsqu'on sait que tout cela n'est rien d'autre qu'une sorte de code informatique si j'ose dire.

Il faut comprendre l'existence nécessaire d'une Substance créatrice pour voir ensuite que la seule chose qu'elle pouvait créer en premier, c'est un langage. Car pour créer un monde qui se tient, il faut l'organiser donc le formaliser grâce à un langage. Comment faire autrement ?

Un athée reste idiot et sans voix lorsqu'on lui demande d'où viennent les lois qui permettent à notre cosmos d'être si bien organisé. Il bafouille, raconte que la question n'a pas de sens, vous insulte en vous faisant des reproches qui n'ont rien à voir. Bref se comporte comme un escroc démasqué.

Car la vérité est limpide et claire : l'univers c'est juste une suite de concepts organisés en lois par Dieu, c'est à dire, d'une certaine manière, des lignes de code. Et rien d'autre.

J'entends d'ici les objections débiles des matérialistes étouffés par leur dévotion au mensonge : « c'est la matière qui est fondamentale et non le langage, processus arbitraire inventé par les humains. »

Oui, le langage est arbitraire mais il n'est que le reflet des lois qui structurent notre univers. Quant à la matière, on ne sait même pas ce que c'est... On a beau la découper encore et encore, de la molécule à l'atome, de l'atome au proton, du proton au quark. Tout cela pour finir par nous dire que la matière, c'est de l'information, c'est à dire un autre concept (je reviendrai sur ce point là dans un autre article).

Hegel disait que tout est concept. Et il avait bien raison. En fait, tout est langage, ces ignares de matérialistes seront bien un jour obligés de l'admettre.

Les pauvres ne se rendent pas compte que l'alternative est en réalité simple :

  • - Soit ils admettent que la matière peut être décrite donc transformée en langage. Ce qui revient à dire que le monde est un langage. Vous le comprendrez aisément.

  • - Soit ils affirment que la matière ne peut fondamentalement pas être décrite et donc qu'il s'agit de quelque chose d'inconnaissable. Ce n'est pas la voie choisie apparemment, car cela paraît bien peu scientifique et rationnel de dire qu'il existe quelque chose d'inconnaissable...

 

Ainsi montre-t-on que le monde est avant tout un langage. Simplement parce qu'on cherche à l'identifier avec des concepts. CQFD comme dirait Spinoza.

Évidemment, beaucoup de gens me rétorqueront que le monde est tangible, concret, réel, contrairement au langage, qui est abstrait, imaginaire, virtuel.

Cette remarque n'est pas totalement idiote, mais je ne vais pas en parler pour l'instant. Car bien sûr, vous devez vous douter que la réponse à cette objection passe par le traitement du problème de la conscience.

Dans quelques articles, vous verrez à quel point la solution est fascinante, mais pour aujourd'hui, je vais en rester là. Car avant d'aller plus loin et de traiter l'épineux problème de la conscience, j'ai envie de voir si l'intervention divine pratiquement continue dont j'ai démontré l'existence n'aurait pas quelque chose à voir avec l'apparition et l'évolution de la vie elle-même...

N'est-ce pas là un des sujets les plus débattus aussi bien chez les croyants que chez les athées ?

Un dernier mot néanmoins : cette inévitable conclusion scientifique qui consiste à dire que l'univers est avant tout un langage fait curieusement écho aux propos de la Bible elle-même !

En effet, ne lit-on pas dans les versets 1 à 3 de l'évangile de Jean chapitre 1 : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. »

La parole révèle Dieu. Le fils de Dieu, c'est la parole, c'est à dire le langage. C'est exactement ce que je viens de montrer !

Puis le langage fils de Dieu est devenu le monde grâce au pouvoir de la conscience. Le langage s'incarnant dans l'homme qui voit tout ceci, qui comprend cette filiation. Il devient alors le fils de Dieu, ou au moins, un fils de Dieu... Mais c'est un autre sujet.

 

Respectueusement vôtre.

 

Pour finir, une petite vidéo formidable qui montre à quel point l'univers est riche et vaste. Comment une telle chose serait possible sans l'intervention d'une très grande puissance créatrice ??

Soyez juste raisonnable...

 

Partager cet article
Repost0

Les résultats du premier tour en direct.

Publié le par Miteny

po po po pom... po po po pom... po po po pom... bibilibilibili... les français parlent aux français... po po po pom... po po po pom... po po po pom... bibilibilibili...

Veuillez écouter tout d'abord quelques messages personnelles.

po po po pom...

L'ambassadeur de Hongrie passe ses vacances à Montélimar. Je répète : l'ambassadeur de Hongrie passe ses vacances à Montélimar.

La marine visite la Corse. Je répète : la marine visite la Corse.

Dans l'Aude, on aime le rouge. Je répète : dans l'Aude, on aime le rouge.

 

po po po pom... po po po pom... po po po pom... bibilibilibili... les français parlent aux français... po po po pom... po po po pom... po po po pom... bibilibilibili...

Des néerlandais à Évreux. Je répète : des néerlandais à Évreux.

Le Béarn n'est pas loin de l'Ariège. Je répète : le Béarn n'est pas loin de l'Ariège.

Soissons, c'est joli. Je répète : Soissons, c'est joli.

 

Il est évident que je ne parle pas de ce que vous pensez, je n'ai pas le droit. En réalité, à cette heure, personne n'a le droit de dévoiler les résultats de ce que vous savez. Personne n'a le droit de dire ce que tout le monde sait depuis 6 mois sous peine de réprimandes très sévères.

De toute façon, je ne saurais pas vraiment quoi dire sur ce sujet. Personne ne viendra sur dieuexiste.com pour connaître le score de Mélenchon il me semble...

En outre, les élections présidentielles, puisqu'il s'agit effectivement de ça, je l'avoue, on s'en fout un peu... D'après Jacques Attali, quelque soit le président qui sera élu le 6 mai 2012, on basculera rapidement dans la crise, notamment parce que les candidats n'ont pas évoqué les vrais sujets, comme d'habitude.

Même un pauvre type comme moi est plus intéressé par le sort de notre planète et de l'humanité que ces guignols qui ont pourtant plein de responsabilités. C'est dire...

Je trouve que le minimum à faire quand on a de si hautes fonctions est aussi de s'occuper de savoir qui on est vraiment, d'où on vient, pourquoi historiquement on est dans cette situation là. Bref de se poser de grandes questions et d'y répondre avec le maximum d'honnêteté possible. On n'est pas là pour se complaire dans le mensonge. Le mensonge, c'est mauvais, c'est mal. On finit toujours par être trompé par le mensonge, ça me paraît évident.

Hélas, c'est bien lui qui règne sur le monde, qui dicte sa loi. Un exemple tout simple : il suffit de savoir faire la différence douleur/pas douleur pour être traité comme un paria par l'ensemble, je dis bien L'ENSEMBLE, de la population. C'est proprement hallucinant.

Dans ces conditions, il est parfaitement logique que l'on aille irrémédiablement vers le précipice.

Alors moi, je ne vote pas, je me contente d'observer, d'un œil stoïque depuis mon canapé rouge pliable avec duvet, l'inévitable déchéance de notre civilisation.

Il n'y aura peut-être pas de révolution en 2012, mais je reste très pessimiste pour les prochaines années.

 

Pour se détendre un peu de Brassens.

 

Publié dans Best of 2011-2014

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 > >>