Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

archives 2006-2009

Une filiation perdue.

Publié le par Miteny

Je vais vous raconter ce que j’ai compris de l’histoire du Da Vinci code.

Le corps de Jésus n’est pas monté au ciel (l’ascenseur n’ayant pas encore été inventé à cette époque) : son esprit peut-être, mais pas son corps. Comme ils étaient menacés en Palestine, la compagne (enceinte) du Christ et quelques-uns de ses amis sont partis se réfugier en Gaule… avec le corps du messie et la pancarte que l’on avait accroché au dessus de son poteau de supplice et qui porte l’inscription INRI (roi des juifs). Arrivé en Gaule, le petit groupe essaie de se faire oublier en s’intégrant à la communauté juive de la région laquelle comportait déjà de nombreuses personnes d’origine germanique. Marie-Madeleine donne ensuite naissance à un fils, que l’on surnomme Inri, car c’est le fils du Fils de l’Homme (ou, plus simplement, parce que c’est le nom qu’il y a sur la pancarte). Rapidement le surnom Inri est associé au nom Henri, qui en germain signifie « le roi de la maison » ou quelque chose comme ça (roi du temple peut-être ?)… ce qui tombe bien.

Mais pour des raisons religieuses faciles à comprendre, la famille garde secrète son origine. Elle décide d’en dire le moins possible, même aux descendants d’Inri. Seules certaines personnes dignes de confiance seront mises dans la confidence. Seuls ces individus sauront que le nom choisi pour marquer la dynastie messianique (le Graal donc) est en fait Inri-Henri + un suffixe signifiant grand, fort… (je n’en dis pas trop car sinon vous allez deviner comment je m’appelle). Nostradamus était une de ces personnes. C’est la raison pour laquelle il a prévu qu’un jour un personnage qu’il appelle « le grand monarque Henri » viendrait renouveler toute la religion (Hector, qui consulte régulièrement les prophètes autoproclamés du Web vous dirait que pour beaucoup, ce « jour », c’est 2007).

Matthieu 24.30:

Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et grande gloire.

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

Dieu fait bien les choses.

Publié le par Miteny

Il n’y a pas si longtemps que ça, je me suis rendu compte que pour moi, la douleur (et la conscience en général) n’était fabriquée que par un seul corps :

Celui qui porte le nom de « grand Monarque Henri », né 7 temps après la destruction du temple de Salomon en un lieu construit par le Roy d’Angolmois (et non pas « d’engueule-moi »… ou pire), une triplicité aquatique située à 50°N (lire « la lettre à Henri » et les centuries de Nostradamus), etc.…

Ce qui signifie que le corps ne suffit pas. Car ce corps n’a rien d’exceptionnel. Il n’y a aucune raison qu’il puisse fabriquer quelque chose de plus que le corps de Brad Pitt par exemple. Et pourtant c’est bien ce qui se passe. Pourquoi est-ce que j’habite ce corps là et pas un autre ? C’est sans doute la question que Jésus s’est posé avant d’en déduire qu’il était le fils de Dieu. Il pouvait dire qu’il était le fils de Dieu car il avait compris que le corps ne suffisait pas et qu’il fallait autre chose. Il avait saisi la nature transcendante de l’esprit. Cependant, l’existence de la douleur, de l’individualité de la conscience, n’est qu’une « trace » de l’existence de Dieu. Et ce n’est pas parce qu’on a vu une trace qu’on a vu la bête et qu’on sait à quoi elle ressemble.

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0