Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

archives 2006-2009

Aimer la science.

Publié le par Miteny

J’ai toujours aimé les disciplines scientifiques. Elles permettent d’expliquer beaucoup de choses. On peut ainsi se projeter dans le passé (au temps des dinosaures… comment pourrions nous savoir que ces derniers ont existé sans la science ?) et donc dans le futur (découverte des exoplanètes, nanotechnologie…).

J’ai souvent été intéressé par la science-fiction également. Mais à condition qu’elle soit bien faite, bien documentée. Il ne faut qu’elle viole les lois physiques, il faut qu’elle soit plausible. Il ne faut pas que ce soit n’importe quoi (j’aime l’anticipation scientifique). Et pour que ce ne soit pas n’importe quoi, il faut comprendre les phénomènes, évidemment… D’où pour moi, l’intérêt de la science. Et c’est en essayant de faire de la science-fiction que je me suis posé des tas de questions. (J’ai même fait des calculs : http://sanspretention.over-blog.com/article-471968.html).

Les livres et les sites Internet que j’ai pu consulter y ont souvent répondu. Souvent, mais pas toujours. La seule qui est restée sans réponse est la suivante : Pourquoi la conscience, la connaissance de l’existence (des choses, des évènements, des gens) n’est-elle fabriquée que par un seul corps ??? (en l’occurrence le mien, de mon point de vue bien sûr, mais c’est la même chose pour tout le monde). En voilà un sacré mystère. Comment pourrais-je écrire un roman de science-fiction valable sans avoir une réponse à cette question ? Comprenez moi, je veux être rigoureux. Je ne veux surtout pas me tromper. Je veux à tout prix que mon histoire soit PLAUSIBLE !!! C’est ainsi que j’en suis venu à dieuexiste.com…. Voilà, voilà, ceci explique cela…

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

Dieu existe: autre réponse pour Sed.

Publié le par Miteny

Le médecin ne ressent pas la douleur du patient. Il peut connaître l’intensité de la douleur du patient par des analyses mais il ne l’expérimentera pas directement. Tout ce que je veux dire, c’est que la douleur n’apparaît que si un et un seul corps est malade ou frappé : le sien. Pour tout le monde c’est comme ça.

Donc, j’en déduis que, pour que la douleur apparaisse, il faut plus qu’un corps en bon état qui souffre… Je ne vais pas me répéter mais il suffit de lire la comparaison que je fais entre la douleur et la lumière… C’est très simple. Je pourrais faire la même chose avec la connaissance de l’existence d’un but de Zidane par exemple. Cette dernière n’apparaît que si un et un seul corps voit ce but (ou l’entend) : pour X, le corps de X, pour Y, le corps de Y…

Donc le phénomène « connaissance » (comme le phénomène « douleur ») n’est pas produit uniquement par de la matière nerveuse en fonctionnement… Il faut autre chose.

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0