Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

archives 2006-2009

Babylone la grande.

Publié le par Miteny

Dans le livre de l’Apocalypse, à un moment, Jean écrit ceci :

« Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'impudicité, et c'est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement. Et l'ange me dit: Pourquoi t'étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. »

C’est très intéressant et cela me donne envie de jouer au psy et d’essayer de décoder le rêve du célèbre apôtre (bien sûr je n’y suis pas arrivé tout seul…). Tout d’abord, soyons clairs : de toute évidence, la grande prostituée, c’est la religion y compris (et surtout) celle qui est considérée comme chrétienne : catholicisme, protestantisme… C’est sans doute pour ça que Jean est étonné. Ce qu’il voit sur la grande prostituée, c’est une CROIX (symbole de religion dépravée très célèbre de nos jours mais qui à l’époque de Jean n’était reliée qu’au sacrifice du Christ et donc a priori à aucune forme de prostitution). Mais pourquoi peut-on considérer que les grandes religions institutionnelles se prostituent ?

QUI a béni les canons et les tranchées pendant les guerres (mondiales par exemple), qui a tué et a massacré au nom de l’église pendant les croisades ou pendant l’inquisition, qui a calomnié et persécuté les objecteurs de conscience pendant des siècles et des siècles, qui est toujours en train de soutenir des guerres au Proche-Orient, en Afrique, en Asie ?? QUI a été l’ami d’Hitler, de Napoléon, de Bush (et j’en passe) au mépris total des paroles du Christ ?? (si ça c’est pas de la prostitution : vendre son corps – les évangiles- pour la gloire et la richesse).

Bref QUI est la mère des impudiques et des abominations de la Terre (impudique parce qu’en général, dans les églises, on se permet de chanter avec un sérieux frisant le ridicule pour simuler un respect qui dans les faits n’existe pas du tout, bien au contraire) ?? Bref QUI est une grosse pute (désolé d’être grossier mais il faut appeler les choses par leurs noms) couchant avec les rois de la Terre (la bête) pour avoir son lot de fortune et de prestige ?

Son plus célèbre maquereau : le pape mais il y a aussi l’ayatollah machin et le rabbin bidultruc. A côté d’eux, les professionnels de Pigalle ne sont que de pauvres petits amateurs. Mais alors pourquoi ne juge-t-on pas le pape pour proxénétisme aggravé me direz vous ?? (on pourrait imaginer un super procès international). Mais attendez, ce n’est pas tout !

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

Le nombre 666.

Publié le par Miteny

Voilà ce que l’on trouve à propos de la symbolique de ce nombre (sur Wikipedia notamment) : « Ce nombre a servi à beaucoup d'interprétations fantaisistes, permettant de montrer à volonté qu'il désignait Napoléon (démonstration que Tolstoï parodie dans son ouvrage Guerre et Paix, livre III, 1re partie, 19), Adolf Hitler, ou toute autre personne sur laquelle on désirait jeter le discrédit. »

D’une manière plus « arithmétique », on a aussi cherché à relier ce nombre à l’empire romain et/ou à l’église catholique.

« Ainsi 666 est : La somme de presque tous les chiffres romains (excepté M), du plus petit au plus grand, I + V + X + L + C + D ou du plus grand au plus petit, D + C + L + X + V + I est égale à 666 : (1 + 5 + 10 + 50 + 100 + 500 = 666) ;

Similairement, jusqu'en 1963 on pouvait lire sur la tiare papale "VICARIVS FILI DEI", or en romain, les lettres sont associées à une valeur numérique. I=1,V=5,L=50,C=100,D=500. Ainsi, en additionnant les lettres-nombres latine on trouve: VICARIVS = 112 (5+1+100+.+.+1+5+.), FILI = 52 (.+1+50+1), DEII = 502 (500+.+1+1), soit un total de 666 (112 + 52 + 502). »

Mais pourquoi cherche-t-on à savoir à quoi correspond 666 ? Tout simplement parce que dans la Bible , (livre de l’Apocalypse) il est écrit que : « Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués. Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pu acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est 666. »

Alors ? Cette bête malfaisante, est-ce l’église catholique (hypothèse séduisante), Hitler, Napoléon ? Ça m’étonnerait. Je pense que les rêves de Jean sont plus profonds et plus subtils. Selon moi, la bête représente une certaine vision du monde (remarquez le lien entre bête et bêtise).

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0