Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui est Jésus Christ pour le mitenisme ?

Publié le par Miteny

On m'a plusieurs fois demandé si j'étais chrétien. J'ai souvent du mal à répondre car je trouve la question imprécise.

Alors, certes, je pense qu'un homme du nom de Jésus de Nazareth a effectivement bel et bien existé. Il est né en Judée, avait bien sûr un père et une mère qui ont sans doute fréquenté le mouvement des Esséniens. Le jeune homme s'est probablement rapidement intéressé à leur philosophie, à leurs prophéties. Puis, après avoir vécu un peu, médité tout en travaillant dans son atelier de charpentier, il s'est trouvé une vocation de guide.

De nombreux éléments l'ont poussé dans cette direction : crise politique, crise religieuse, prophéties déclarant que le messie viendrait justement à son époque. Révolté et inspiré, il s'est mis à prêcher sa propre religion. Et je trouve que dans le contexte de l'époque, il avait parfaitement raison !

Il avait des adeptes, mais pas beaucoup, car il était évidemment censuré (ça me rappelle quelqu'un). Ils lui ont été particulièrement fidèles car ils l'ont servi après sa mort de façon patiente et acharnée. Ce qui était indispensable pour faire prospérer le christianisme. Ils ont fait un travail très efficace car grâce à eux, le monothéisme issu d'Abraham est passé de religion minoritaire à religion majoritaire (voir cet article).

Un progrès significatif : je rappelle qu'à l'époque du Christ, la très grande majorité des gens croyait en l'existence de dieux physiques, avec un corps, des bras, des jambes... et qui habitaient en haut des montagnes !!

Une belle bande de primitifs encore ceux là...

Seul le judaïsme avait compris que le seul dieu qui existe vraiment EST ESPRIT ! C'est à dire qu'il n'a d'existence qu'au sens métaphysique du terme. Et Jésus le savait bien. Il avait même « vu » l'évidente insuffisance du corps.

En effet, s'il se proclamait fils de Dieu c'est parce qu'il avait compris le lien très fort qui unit l'homme et Dieu. Sans lien métaphysique, point de conscience, je l'ai répété plus d'une fois. Et ça il le savait. S'il était le seul à comprendre ce lien évident entre Dieu et l'homme, il avait alors le droit de se proclamer fils de Dieu. Il aurait sûrement applaudi en lisant ma démonstration de l'insuffisance du corps à produire de la douleur !!

Cette proclamation était bien plus légitime pour lui que quand pour un abruti de pharaon ou un attardé d'empereur. Surtout que Jésus était un homme humble, qui ne pensait qu'à aider les autres. En tout cas, de nombreux indices le laissent penser. Évidemment, je n'ai pas de preuve puisque je ne considère pas comme une preuve ce qui est écrit dans les évangiles.

En tout cas, je pense que Jésus Christ n'était certainement pas fils de Dieu parce que né d'une vierge, mais fils de Dieu parce que conscient du lien métaphysique qui relie chaque homme, et en particulier lui, à cette entité métaphysique que l'on peut appeler Dieu. Vous voyez ce que je veux dire ?

Alors évidemment son histoire a été mêlée à des superstitions païennes, ce qui était inévitable à l'époque. Du coup, il y à boire et à manger dans la Bible, il faut se méfier. Si on pouvait voyager dans le temps, ce qu'on verrait ne serait pas forcément extraordinaire : pas de fils de vierge, pas de multiplication des pains, pas de guérisons d'aveugle.

Juste un homme éclairé, un philosophe intelligent en avance sur son époque... à mon avis.

 

Tellement en avance, qu'il le serait encore à notre époque : quand on voit le nombre de débiles profonds incapables de faire la différence douleur/pas douleur mais prêts à croire n'importe quoi, on se dit qu'il n'y a pas eu tellement de changement depuis l'antiquité... en fait.

Alors est-ce que tout cela signifie que je suis chrétien ?

Je ne sais pas, mais ce que je sais c'est qu'aux yeux de ceux qui se prétendent des chrétiens, je ne le suis certainement pas puisque je ne répète pas bêtement ce qu'il y a écrit dans les évangiles. Quand je pense que ces gens qui ne comprennent rien à rien m'insultent parce que je ne rabâche pas : Jésus sait tout sur tout, il est parfait, il a ressuscité, il est allé au ciel gnagnagna...

C'est fatiguant toute cette bêtise...

Pour finir, et puisque je parle de Jésus et que Noël est censé être son anniversaire, quelques mots sur cette hérésie. Une triple raison empêche cette fête d'être légitime.

  •  Il ne faut pas prendre la Bible au pied de la lettre (j'ai dit pourquoi un peu plus haut). Donc, même si elle nous disait de fêter quelque chose, on ne devrait pas se sentir obligé de le faire.

  •  Mais même si on devait se sentir obligé de suivre la Bible au pied de la lettre, on n'aurait aucune raison de fêter Noël car Jésus Christ n'a surtout pas demandé qu'on fête le jour de sa naissance !

  •  Mais même si on devait se sentir obligé de suivre la Bible au pied de la lettre et même si Jésus Christ avait demandé qu'on fête le jour de sa naissance, il ne faudrait pas fêter cette naissance en décembre mais plutôt en septembre (j'ai déjà expliqué pourquoi).

 

Bref, encore du grand n'importe quoi, du beau foutage de gueule. De toute façon, la religion c'est le seul domaine où on a officiellement le droit de se foutre de la gueule des gens. Si on critique, l'excuse qu'on entend souvent est « tu n'es pas ouvert » ou « c'est ma croyance ».

Dans le civil, on n'a pas le droit à ce genre de réponse à deux balles, il faut des argument, mais, dans le domaine religieux, ce type d'arnaque est autorisé. C'est même conseillé !! J'ai remarqué que beaucoup de cultes fonctionnent sur ce système, vendant de la superstition et de la fable comme on vendrait de la drogue.

Et dire que pendant ce temps là, on jette des cailloux à un pauvre hère qui démontre de manière parfaitement scientifique l'existence des forces métaphysiques.

Lamentable. Ce monde est lamentable.

En lisant cet article, vous comprendrez pourquoi je ne vous souhaite pas un joyeux Noël...

 

Cordialement.

 

Publié dans Archives 2010-2011

Partager cet article

Repost0

La physique, la biologie, et Dieu.

Publié le par Miteny

L'univers dans lequel nous vivons est extraordinaire, je n'ai de cesse de le répéter.

l est si bien organisé, si bien réglé qu'il a permis l'émergence d'une vie très complexe que nous n'arrivons pas à reproduire. J'avais expliqué dans cet article (un univers extraordinairement bien pensé) à quel point les constantes de la physique comme la force nucléaire forte, la masse du proton ou la constante de la gravitation sont merveilleusement adaptées à l'émergence d'un environnement favorable à la vie. Une modification même infime des valeurs de ces constantes ne permet plus à notre cosmos d'être stable.

N'est ce pas très étonnant alors que nous ne savons pas pourquoi ces valeurs sont justement correctement réglées ?

Quand je constate tout ça, je me demande si ce n'est pas Dieu lui-même qui fait les réglages. Ne peut-il pas agir sur elles voire même sur la matière en général?

Certes son action se situe surtout au niveau métaphysique, c'est à dire en amont de tout ce qui est tangible. Je suis d'avis qu'il est par exemple incapable de déplacer des objets.

Mais cela signifie-t-il qu'il n'a pas contribuer de manière directe à la fabrication de la première bactérie ? Les biologistes ne comprennent toujours pas comment la première cellule a pu apparaître, s'organiser. Certes, les molécules composant l'ADN peuvent se synthétiser spontanément dans un environnement similaire à la Terre, mais après ? Qu'elles soient là ne signifie pas qu'elles vont décider de se mettre ensemble pour faire de l'ADN !

On ne sait même pas comment la première enveloppe cellulaire a pu émerger. En fait la vie n'a toujours pas pu être recréée artificiellement en laboratoire. C'est assez étonnant tout de même. On y arrivera sans doute un jour prochain, mais une chose est sûre, c'est loin d'être simple. Alors il est normal de penser qu'il y a eu sans doute quelque part une intervention divine.

Un autre exemple : comme je l'ai expliqué dans cet article, l'évolution de la vie est un algorithme génétique d'une incroyable puissance. Comment ne pas en déduire l'obligatoire implication d'une intelligence supérieure ?

J'ai démontré l'existence de son intervention dans le cas de la conscience puisque j'ai prouvé l'insuffisance du corps. Mais sa présence semble bien ne pas se cantonner au domaine de l'esprit. Elle est sans doute plus importante. Comme je ne connais pas les détails des processus en jeu dans le réglage des constantes de la physique ou dans l'histoire de l'apparition de la vie, je ne sais pas ce qui est possible et ce qui ne l'est pas. Mais j'aimerais vraiment le savoir !

En connaître plus sur les liens entre la matière et ce que j'ai nommé la Substance me permettrait d'en savoir plus sur la Substance elle-même, c'est à dire sur Dieu. Car c'est un vrai mystère : qu'est ce que Dieu ? Quelle est son pouvoir d'action, son degré de connaissance ? Son objectif ? Est-ce un simple « principe » ou alors quelque chose de bien plus puissant ?

Non vraiment, ces questions sont passionnantes. Et je compte m'y plonger avec davantage de sérieux l'année prochaine, au moins pendant un certain temps.

Évidemment, les croyants vous diront que Dieu sait tout, peut tout faire, est partout et gnagnagna et gnagnagna... J'ai en plus que marre de ces sophismes absurdes qui n'ont pas le moindre sens. De toute façon, les gens qui répètent ce genre d'âneries ne comprennent en général pas 1% de ce qu'ils pensent croire...

 

Kant disait qu'« on mesure l'intelligence d'un individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de supporter ».

Or, je suis capable de supporter beaucoup d'incertitudes. L'incertitude permet le doute et donc la réflexion, la recherche, qui développe l'intelligence.

Je n'ai pas l'attitude du croyant prêt à avaler tout et n'importe quoi pour être bien vu. Je veux comprendre, ne pas me tromper. D'ailleurs, je ne me pardonne aucune erreur de logique. Peu me chaut si je découvre que la vérité scientifique ne correspond pas aux croyances les plus répandues depuis que je me suis aperçu que beaucoup de gens ne comprennent pas un SEUL mot de ce qu'on leur fait répéter. Ça leur va bien de parler de « foi » !

ls utilisent ce mot pour cacher leur bêtise...

Bien sûr, être capable de supporter beaucoup d'incertitudes ne signifie pas qu'on l'on ne peut rien savoir. On peut être sûr de beaucoup de choses : le soleil existe, l'eau ça mouille, et... LE CORPS NE SUFFIT PAS !!

Que l'on trouve une erreur dans ma démonstration de l'évidente insuffisance du corps à être seule à l'origine de la conscience de soi serait très grave pour moi. Heureusement pour mon moral et pour mon estime personnel, malgré les 3000 Euros de récompense et les multiples tentatives, cela n'est jamais arrivé... et ne risque pas d'arriver !

Ce qui ne rend que plus injuste le mépris, la censure, les calomnies, les menaces de mort et les insultes dont je suis la très malheureuse victime alors que ce que j'apporte est d'une importance déterminante que ce soit en science, en religion ou en politique.

 

JUSTICE pour le mitenisme !

 

Publié dans Archives 2010-2011

Partager cet article

Repost0