Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et in Arcadia ego.

Publié le par Miteny

Mon père, qui n’est pas peintre a priori, n’a peint qu’un seul tableau (à l’époque de ma naissance environ). Le voici :

Vous l’avez reconnu : « les bergers d’Arcadie » de Nicolas Poussin. Vous reconnaîtrez que c’est bien fait. Ce tableau m’a beaucoup impressionné pendant mon enfance. Parce que je le regardais souvent, j’examinais les détails, je me demandais ce que faisaient ces gens (les bergers), de quoi ils discutaient, où était-ce…. Je pensais qu’il s’agissait du midi de la France parce qu’il y a des pins comme chez ma grand-mère qui habite Martigues.

Mais je ne pouvais soupçonner à l’époque le secret extraordinaire que cachait cette œuvre… ni peut-être qu’elle me concernerait un jour !! Car enfin, d’après ce que j’ai compris, « les bergers d’Arcadie » représentent en arrière plan la région de Rennes le château. Voir les nombreux sites à ce sujet dont :

Nicolas Poussin et les bergers d’Arcadie.

L’énigme des bergers d’Arcadie.

Les différentes versions du tableau.

Les hommes (les bergers donc) semblent interroger la femme au regard triste (qui serait Marie-Madeleine) à propos de l’inscription sur le tombeau (lequel ressemble étrangement à celui qui se trouve à Arques près de Rennes le château). Cet inscription (et in arcadia ego) est mystérieuse et signifierait : « moi aussi, je suis en Arcadie », c'est-à-dire « moi aussi je suis au Paradis » soit « moi aussi je suis mort ». Mais qui est la personne qui indique qu’elle est au paradis ? Logiquement celle qui est dans le tombeau. Et qui peut rendre triste une femme depuis un tombeau ? Le mari par exemple… c'est-à-dire le Christ. En fait, le tableau de Nicolas Poussin serait codé. Il aurait pour message une vérité cachée… celle du Da Vinci Code. A savoir que le Christ n’est pas ressuscité, qu’il est enterré du côté de Rennes le Château, qu’il a eu une descendance et que celle-ci existe peut-être encore… en France !! (c’est, paraît-il, le secret qu’avait découvert Bérenger Saunière et qui l’avait rendu riche). Pourquoi mon père, au moment de ma naissance, a peint le tableau qui sous-entend l’existence de la descendance française du Christ ? (vous avez remarqué : la femme, sans sandales – ce qui est un signe de divinité chez les grecs – a l’air enceinte !!)

Une coïncidence sûrement (tiens encore une)… mais c’est peut-être aussi un signe. Vous allez croire que je suis fou. De toute façon, je ne peux rien prouver. En fait je ne veux pas obliger les gens à croire que je suis un tel ou un tel mais simplement que j’ai envie de me destiner à ce métier là.

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

Pourquoi ne suis-je pas quelqu'un d'autre?

Publié le par Miteny

D’abord que signifie cette question ?

Et bien je m’interroge sur la réalité suivante : la conscience n’est produite que par un seul corps. Et ceci est vrai pour tout le monde. Pour tout le monde, la douleur n’est produite que si un et un seul corps est frappé : le sien. Cela semble assez évident. Pour tout le monde, la connaissance de l’existence d’un évènement n’apparaît seulement que si un (et un seul) corps se trouve en lien avec cet évènement (le sien).

Bref, l’expérience directe de l’existence n’est le fruit que D’UN SEUL corps. Pourquoi suis-je le seul à trouver ça incroyable ?

Non seulement je trouve cela étrange, je me pose la question « pourquoi ce corps là et pas un autre » mais j’y vois aussi la preuve directe EXPERIMENTALE de la transcendance de l’esprit sur la matière, bref de l’existence de Dieu. On peut élaborer à partir de ce simple constat une cosmologie fascinante et rigoureuse, puisque collant à merveille à la réalité des choses. Mais au-delà du « système » (qui s’apparente un peu à celui de Hegel), la question demeure : Pourquoi ce « sujet » et pas un autre ?

D’un point de vue rigoureux, la connaissance de l’existence n’est produite que par un seul « sujet », français né en 1972 au Havre (pour moi bien sûr). Mais pourquoi en Europe et pas ailleurs ? Pourquoi en France entre le 20ième siècle et le 21ième ? N’avais-je pas plus de chances de naître dans un pays plus peuplé comme la Chine ou l’Inde, ou, plus généralement, dans un pays pauvre ? Et puis, pourquoi pas plus tard ? On peut supposer que l’histoire de l’humanité ne fait que commencer et que donc il faut s’attendre à la naissance de dizaines de milliards d’autres êtres humains : or les lois de la statistique m’indiquent qu’il y a plus de probabilité que je vois le jour au sein de la population la plus nombreuse. Cela signifie-t-il qu’il y a beaucoup plus de personnes déjà venues que de personnes à venir ?

La date et le lieu de ma naissance forment une combinaison unique qui aurait pu être différente. En d’autres termes, la probabilité que je naisse au Havre en 1972 était au maximum d’environ 1 sur 40 milliards (nombre d’individus qui, paraît-il, ont déjà vu le jour depuis que Homo Sapiens Sapiens foule la Terre ) ! Je répète : au maximum !!

Alors ??? Mystère, vraiment c’est un mystère… Je trouve que c’est là une des questions les plus intéressantes qui soient, même si personne ne s’y intéresse. Mais si moi en tant que coïncidence (France, 1972, Le Havre) (ce que je pourrais appeler le « moi objectif »), je m’y intéresse tant, c’est peut-être qu’il y une énigme, un secret derrière cette coïncidence : France, 1972…, Le Havre…

Mmmm… Je peux bien trouver des réponses (avec mes commentaires, ce serait plus clair) mais j’ai peur qu’on se moque de moi. Tant pis (il faut quand même un certain courage pour se ridiculiser de la sorte), mais pour l’instant, je n’ai pas trouvé mieux. Il faut bien que j’expose les solutions les plus logiques même si elles font appel à Nostradamus (finalement, peut-être qu’il en savait des trucs) !

Ce genre de délire n’a cependant pour moi qu’un seul intérêt : celui d’avoir foi en ma vocation (même si je dois avouer que je suis assez intéressé par les prédictions, l’ésotérisme, les prophéties…) Car c’est bien là un des problèmes majeurs de la vie d’adulte : trouver une occupation, un métier attirant pour avoir de l’argent (un peu) et je dirais peut-être SURTOUT une place dans la société. Un job valorisant, passionnant… C’est ce qu’il y a de mieux.

Or je n’arrive pas à prendre d’initiatives en dehors des sujets qui m’intéressent le plus. Je dois donc essayer de réaliser mon rêve : faire de Dieu une vérité scientifique (mon raisonnement est tellement simple que cela ne devrait pas être très compliqué… et pourtant). Cela pourrait-il être un boulot comme un autre ? Je ne sais pas. Peut-être après tout : le monde est plein de « success story » plus abracadabrantesques les unes que les autres.

PS : moi et les bergers d'Arcadie.

PPS : il y a une conférence le 18 août à Rennes le Château à ce sujet. Titre: "Prophéties, Rennes le château et le grand Monarque"

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0