Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La LOREMO.

Publié le par Miteny

J’en ai rêvé et voici mon rêve réalisé ! Enfin presque. La Loremo , un véhicule qui n’existe pas encore, me paraît très attrayant : « Avec ses 450 kg sur la balance, oui 450 kg !, la Loremo S s’autorise une vitesse de pointe de 160 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en 20 s... le tout pour une consommation de seulement 1.5 l aux 100 km ! L’autonomie est donc phénoménale puisque de 1300 km avec le réservoir de 20 litres. »

J’aimerais toutefois apporter quelques modifications à ce modèle de rêve.

  1. Encore moins de puissance. 20 chevaux ce n’est pas beaucoup mais cela permet à cette voiture d’atteindre les 160. Personnellement je me contenterai de 15 ch.
  2. Des batteries supplémentaires connectables au réseau EDF et des moteurs électriques (de 12 ch) autour des roues avant pour en faire une voiture hybride. Objectif : consommation minimale !
  3. Un coffre.

De toute façon, il va falloir que je patiente puisque le modèle de base ne sortirait (en plus, ce n’est même pas sûr !) qu’en 2009. Je pense que je vais déjà réserver la mienne (car, en plus, à l’achat, elle n’est pas trop chère).

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

La voiture écologique de mes rêves.

Publié le par Miteny

La voiture dont je rêve n’est pas fabriqué par Porsche ou Ferrari. Ce n’est pas une Maserati, ni même une clio 16 soupapes. Ce n’est ni une Rolls Royce, ni une Safrane. Non. Ce serait plutôt une automobile moderne, au look « 2 CV » ou Coccinelle. Quelles seraient ses caractéristiques ?

Tout d’abord (le plus important) une puissance maximale faible (voire très faible si l’on considère les engins excessivement brutaux que l’on rencontre actuellement sur le marché) : 27 chevaux-vapeur (de quoi atteindre difficilement les 130 en vitesse de pointe… d’après mes calculs). La propulsion serait assurée par des moteurs électriques, eux-mêmes fournies en électricité par un petit moteur au gaz ou au biocarburant d’une puissance de 8 à 12 ch (par l’intermédiaire de batteries). L’existence de ces batteries relativement conséquentes permettrait d’autoriser d’autres sources d’énergie comme : le réseau EDF (lorsque la voiture s’en trouve proche… ce qui arrive assez souvent), les cellules photovoltaïques installées sur le toit et sur le capot, la petite éolienne pliable installée sur le toit et qui peut servir à chaque arrêt (s’il y a du vent). Voilà.

J’alimenterais ma voiture en huile de friture assez régulièrement. Si je ne fais que de la ville, je ne devrais même pas en consommer mais si je fais une longue route sur voie rapide, le problème risque d’être inverse. En effet, le moteur thermique étant insuffisamment puissant, il me faudra soit ralentir de temps en temps en dessous de 80 km/h, soit m’arrêter régulièrement près d’une borne électrique (ce qui me permettra de déployer mon éolienne portable). Ça doit le faire. Je traverserais sans doute la France moins vite mais presque gratuitement (moins d’un litre d’huile végétale pour 100 km !) et en tout cas, développement-durablement…. Reste un gros problème : QUI va me construire ma petite 2 CV ?? QUI !!!

PS (pour le futur constructeur) : il me faudra aussi un ordinateur de bord avec GPS, Internet et… reconnaissance vocale (mais pas trop puissant pour que ma consommation d’énergie ne soit pas exagérément augmentée).

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0