Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment être ridicule avec dieuexiste.com

Publié le par Miteny

La quantité de mauvaise foi déployée pour mettre à mal ma démonstration très simple est impressionnante. Vraiment, je suis très impressionné, bluffé même. Dernier « argument de la mort qui tue » qu’on m’a fourni :

Je sais ce qu’est la douleur mais comme tu ne l’as pas définie, on ne peut pas aller plus loin (c'est-à-dire étudier ses caractéristiques pour savoir si un corps quelconque suffit à sa « production »). WOUAHOU ! (quand je vous dis que ça tue). Incroyable, non ? Dire « je sais ce qu’est la douleur » et « tu ne l’as pas définie » pratiquement dans la même phrase, il faut vraiment être gonflé. La mauvaise foi, c’est un talent, un art. Il y a des écoles et des diplômes pour ça !

Qu’est ce que vous voulez que je fasse. Pour l’instant je ne vois qu’une solution : aller très lentement, comme à l’école maternelle (et je donnerai un autre titre à mon site : comment se ridiculiser avec dieuexiste.com). Quand Jésus disait que les esprits simples (pas simplets !) avaient plus de chances d’accéder au royaume des cieux, il n’avait peut-être pas si tort que ça.

Ma démonstration, un enfant de 6 ans la comprendrait mais un savant renommé mettra des heures, voire des jours, avant d’accepter sa simplicité.

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

Ma démonstration pour les enfants.

Publié le par Miteny

Pour montrer à quel point ma démonstration est simple (et à quel point le monde est dans l’erreur), je peux m’imaginer en train d’expliquer ces choses à une classe de primaire.

Si on te frappe, tu as mal ?

Oui.

Mais si on frappe ton camarade, tu as mal ?

Non.

Tu vois donc bien que le corps humain seul ne suffit pas à produire cette sensation si désagréable qu’on appelle la douleur.

Je comprends pas.

Tu vois cette lampe, il suffit qu’on fasse passer de l’électricité dedans pour qu’elle s’allume. Et bien tu vois avec le corps humain, ça ne marche pas. Il ne suffit pas que l’on fasse passer un message dans les fils électriques du corps pour que la douleur soit « fabriquée ».

Ah oui.

Et bien, tu vois, ce qui manque, on peut l’appeler Dieu, une conscience transcendante qui te permet de savoir que tu existes. Dieu c’est toi, mais c’est aussi ton camarade et ton autre camarade. Vous êtes tous un moment de la révélation de Dieu à lui-même. Tu comprends ?

Non... (suivi d'une insulte caractéristique de notre époque).

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0