Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La conscience, l'objectif de Dieu.

Publié le par Miteny

Selon le plan présenté dans le premier article de cette année, ce post devait porter sur un sujet d'actualité. C'est en tout cas ce que j'avais prévu à la base. Mais je n'ai en ce moment guère envie de reparler de l'état lamentable du monde. On sait qu'on court à la catastrophe et que vous êtes fous et/ou débiles. Inutile de le répéter ad nauseam.

Peut-être juste un mot sur la fonte de la banquise qui s'accélère : comme prévu, celle de cette année EXPLOSE tous les records, comme prévu la grande catastrophe a commencé...

En 2007, le GIEC écrivait que la banquise disparaitrait totalement en été seulement vers 2080, ce qui leur paraissait déjà assez grave. Maintenant on parle de 2016... Sans commentaires.

Mais passons... Je préfère continuer à réfléchir autour du phénomène fabuleux qu'est la conscience de soi. Les gens sont si habitués à vivre intimement avec qu'ils sont tout étonnés qu'on s'interroge sur sa provenance. Comme si l'on avait le droit se poser des questions sur l'origine de n'importe quoi, sauf ça. Sans doute parce que c'est trop évident.

Du coup, on se retrouve, au vingt-et-unième siècle, dans une situation totalement ubuesque : la relativité restreinte est acquise, ainsi que la mécanique quantique... mais pas l'insuffisance du corps, pas la différence douleur/pas douleur !!

C'est juste proprement hallucinant... Quand on pense au nombre d'articles plus qu'incertains qui sont chaque jour publiés dans des revues dites scientifiques sans que jamais un mot ne soit dit sur l'insuffisance du corps qui elle est une certitude absolue, on a vraiment le droit d'être plus que révolté !!

Cette situation est d'autant plus choquante et insultante pour les amoureux de la vérité et de la sagesse que la conscience est un phénomène vraiment central.

Descartes nous a montré que sans elle, rien n'existe. Et oui ! Tout simplement parce que pour qu'une chose soit déclarée comme existante, il faut qu'une conscience puisse avoir des informations sur elle. Sans conscience, pas d'existence de quoi que ce soit puisque le concept même d'existence ne peut pas exister. Autrement dit, la conscience précède la notion d''existence, donc l'existence. C'est le sens du cogito...

Mais on peut aller plus loin que cet effet rhétorique, comme je l'ai montré dans cet article. Je me permets de rappeler encore une fois mon cheminement intellectuel :

  1. - L'insuffisance du corps implique l'existence de plusieurs réalités.

  2. - Le monde matériel est strictement équivalent d'une réalité à l'autre.

  3. - L'analogie du jeu en réseau est donc assez pertinent pour illustrer le phénomène, chaque réalité pouvant être assimilée à un écran.

  4. - Les pixels de l'écran sont les particules de matière, qui sont exactement les mêmes d'un écran à l'autre.

  5. - L'écran existant pour permettre à la conscience d'exister, si la matière est ainsi conçue, c'est pour permettre à la conscience d'exister.

 

CQFD. Raisonnement à la fois simple et fabuleux.

 

J'aime assez cette analogie avec le jeu en réseau. Pour mieux vous la faire comprendre, imaginons qu'un jour existe un ''World of Warcraft 3D''. Le joueur serait, par exemple grâce à un masque intégral, entièrement plongé dans une réalité en 3D dans laquelle il incarnerait un personnage. Il pourrait dans ce monde en 3D rencontrer d'autres personnages, connectés à la même session de jeu.

Tous ces personnages auraient l'impression d'être dans un monde matériel. Mais en vérité, le joueur A ne serait évidemment pas dans le même écran que le joueur B puisqu'ils auraient chacun leurs casques. Ils auraient l'impression d'être entouré de la même matière mais seraient dans des écrans différents.

Ce que j'affirme moi, c'est qu'il en est de même dans notre ''réalité'' à nous !!

Nous avons l'impression de toucher la même matière que les autres, ce qui est bien sûr en partie vrai même s'il y a une nuance à apporter : nous sommes dans des écrans différents.

Alors évidemment cette théorie révolutionnaire est quelque peu étrange et évidemment très controversée, c'est le moins qu'on puisse dire. Il ne serait donc pas inutile de chercher à la valider par d'autres moyens que la simple constatation de l'insuffisance du corps.

Hélas, nous ne pouvons pas distinguer les écrans de manière dite « objective ». Tous les écrans sont strictement les mêmes. Une molécule, un atome, un proton de l'écran A se retrouvera nécessairement dans l'écran B.

Comme je l'ai expliqué dans l'article de la fin août, les écrans sont des écritures non matérielles : aucune énergie n'est nécessaire à leur création. La création ou la destruction d'un écran ne peut en aucun cas se détecter matériellement car les deux n'ont strictement aucun effet sur la matière, donc sur l'énergie. La matière étant de l'énergie, nous le savons depuis Einstein, je le rappelle.

Bref, la tâche que je me suis fixée paraît au minimum ardue, sinon impossible. Il serait néanmoins bien que je sache si ce que dit la physique des caractéristiques de notre monde penche en faveur de l'existence des écrans mitenistes ou pas.

Or justement, à ce sujet, une théorie particulièrement séduisante est en train de faire son petit bonhomme de chemin. J'en ai déjà longuement parlé dans ce post de mai 2011 notamment en évoquant cet article et cet article. Voici le résumé du premier d'entre eux :

This is an ongoing review on the idea that the phase space information loss at causal horizons is the key ingredient of major physical laws. Assuming that information is fundamental and the information propagates with finite velocity, one can find that basic physical laws such as Newton’s second law and Einstein’s equation simply describe the energy-information relation (dE=TdS) for matter or space time crossing causal horizons. Quantum mechanics is related to the phase space information loss of matter crossing the Rindler horizon, which explains why superluminal communication is impossible even with quantum entanglement. This approach also explains the origin of Jacobson’s thermodynamic formalism of Einstein gravity and Verlinde’s entropic gravity. When applied to a cosmic causal horizon, the conjecture can reproduce the observed dark energy and the zero cosmological constant. Quantum entanglement, path integral, and holography are also natural consequences of this theory.

 

Mes talents de traducteur ne sont pas forcément excellents et je ne me risquerais pas à vous fournir une version française complète forcément corrompue. Mais il y a des choses que l'on comprend bien dans ce résumé, et notamment la deuxième phrase :

« En admettant que l'information est fondamentale et que celle-ci se propage à une vitesse finie, on peut montrer que les lois de la physique élémentaire comme la deuxième loi de Newton et l'équation d'Einstein décrivent simplement la relation énergie-information (dE=TdS) de la matière ou de l'espace-temps en train de traverser des horizons causales. »

N'est-ce pas incroyable ?

L'autre article nous dit que la mécanique quantique semble également être une conséquence logique de cette formidable découverte...

Cela me paraît à moi complètement logique.

En effet, supposons que l'on essaie d'en savoir davantage sur un petit élément fondamental de matière qui serait donc une information : cela reviendrait à essayer d'avoir plusieurs informations sur quelque chose qui n'est fondamentalement qu'une seule information. Intuitivement, on comprend bien que c'est impossible : on ne peut pas découper une information fondamentale en plusieurs informations, car sinon cela signifierait qu'elle n'est pas fondamentale...

Serait-ce l'origine du fameux principe d'incertitude d'Heisenberg, pierre angulaire de la mécanique quantique, qui explique qu'il est impossible d'avoir trop d'informations à la fois sur les constituants microscopiques de la matière ?

Ce principe n'a jamais été vraiment compris par les physiciens : il était si contre-intuitif que même le grand Einstein, certes vieillissant, refusait de l'admettre. Mais quelque chose me dit qu'en postulant que le constituant fondamental de la matière est bien l'information, on pourra bientôt très bien l'expliquer de façon complètement naturel !

L'information, à la base du monde !!

 

En partant de cette hypothèse, la mécanique quantique, les lois de la physique, se retrouvent logiquement. L'information serait le constituant fondamental du monde dit ''matériel'', comme la lettre est le constituant fondamental du mot : Démocrite en serait tout émoustillé...

Je l'avais déjà mentionné dans mon article du mois d'août en citant d'éminents physiciens.

Extrait : « Pour Jeffrey Bub, un physicien difficile à comprendre : la mécanique quantique est une théorie des transferts d'information. Un philosophe russe dit que la mécanique quantique est une théorie de la connaissance. C'est également exactement ce que dit Verlinde. Comme je l'expliquais dans un article de juin 2009, de plus en plus de physiciens sont en train de penser que, « tout n'est qu'information. Un maelström de bits : voilà comment il s'agit désormais de voir le monde. »

Je me demande vraiment pourquoi tous ces physiciens n'y ont pas pensé avant : affirmer que le constituant fondamental est l'atome, puis le proton ou le quark, l'électron, voire la corde, n'a jamais vraiment été très convaincant. Par contre, dès qu'on parle d'information, là ça devient très intéressant !!

En effet, pourquoi l'information serait le constituant fondamental de l'univers si elle n'était destinée à un système capable de traiter l'information ? L'univers aurait très bien pu être quelque chose qui n'est pas de l'information. Personne n'est censée avoir décrété qu'il fallait qu'il soit information... à part Dieu bien sûr.

Or l'information n'est utile qu'aux systèmes capables de traiter l'information, c'est à dire aux cerveaux des êtres vivants !! Ce qui signifie que si Dieu a fait le monde comme ça, c'est dans le but d'y permettre la conscience, tout simplement !!

Vous me rétorquerez sans doute que les systèmes capables de traiter l'information ne sont pas forcément conscients. Oui c'est vrai : mais ce n'est vrai que pour les créations humaines, les ordinateurs ou les robots par exemple.

Dans la Nature, les systèmes capables de traiter l'information sont les systèmes vivants, qui sont tous aidés en cela par des qualia, certes souvent plus primitifs que les nôtres, mais des qualia quand même. C'est en tout cas ce que je pense : pour moi, l'émergence de l'intelligence est impossible sans qualia. D'ailleurs la notion même d'intelligence n'a que peu de sens sans les qualia.

Or les qualia sont directement liés à la substance divine, je l'ai démontré par l'intermédiaire de l'insuffisance du corps. Voilà d'ailleurs une piste de recherche très intéressante : en démontrant que l'émergence de la vie est impossible sans qualia, on démontrerait l'implication de Dieu dans ce processus. Ce serait grandiose !

Quoiqu'il en soit, la découverte de l'information constituant fondamental de l'univers, si elle est confirmée, plaiderait vraiment beaucoup en faveur des écrans mitenistes, conséquences directes de l'insuffisance du corps.

Or cette découverte sera confirmée. Nous allons vivre une révolution conceptuelle en sciences physiques très importante. Bientôt tous les scientifiques admettront que la matière c'est de l'information et que les atomes sont les pixels d'un écran. J'aimerais participer à cette révolution en apportant ma brique...

Et quelle brique ! Puisqu'il s'agit de la démonstration de l'insuffisance du corps, la preuve de l'existence de Dieu. Une super grosse brique...

J'aimerais partager un prix Nobel de physique avec Verlinde... en toute modestie bien sûr (ouais, bon, là, j'exagère peut-être). Ce serait bien car, après la relativité générale et la mécanique quantique, la science a besoin d'une nouvelle révolution.

Alors, je vous en prie, arrêtez de me censurer.

 

Humblement vôtre.

 

Le corps ne suffit pas !!

 

Post-scriptum : quant au prix Nobel des couillons, il sera certainement décerné à ''Justicier''. Il le mérite. Pour une fois que cet abruti mérite quelque chose... Vous aurez remarqué que j'ai arrêté de diffuser la plupart de ses commentaires, souvent d'une médiocrité rarement égalée : c'est toujours ça de gagné.

 

Partager cet article
Repost0

Le chant des partisans mitenistes.

Publié le par Miteny

Pour aujourd'hui, je vous propose une nouvelle version du chant des partisans. J'ai toujours trouvé la musique et la mélodie de cette chanson agréables, mais les paroles sont quelque peu guerrières. Alors je les ai changées.

Cette adaptation de la plus célèbre œuvre de Maurice Druon pourrait éventuellement servir de chant de ralliement des mitenistes. Mais bon, les pauvres sont tellement martyrisés...

 

Ami, entends-tu les murmures de la guerre nucléaire

Ami, entends-tu les plaintes des créatures de la Terre

Ohé, partisans, écologistes, humanistes, c'est l'alarme

Demain le monde entier connaîtra le goût amer des larmes.

 

Levez vous donc et éteignez la télé, camarades !

Terminé le grand gaspillage, fini la rigolade.

Ohé, philosophes et religieux, pour une fois, pensez vite

Il peut suffire d'une idée toute simple présentée sur un site

 

Devant l'extraordinaire du danger qui nous guette,

Vers les cieux il va falloir songer à tourner la tête,

Sans prières outrancières, sans simagrées et sans transes

mais en acceptant du corps l'évidente insuffisance

 

Ohé, partisans, il faut donc l'appeler pour qu'il vienne

la gloire, la force et la victoire bientôt seront siennes

Et oui, maintenant, à jamais, on peut lever tous les doutes,

chantez, compagnons, dans la nuit, le Tout-Puissant nous écoute...

 

Ami, entends-tu les murmures de la guerre nucléaire

Ami, entends-tu les plaintes des créatures de la Terre

Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh...

 

Pour l'original, voici une petite vidéo.

 

 

Bientôt peut-être une version reggae et miteniste de la marseillaise...

En attendant, puisqu'il est évident que le corps ne suffit pas, inscrivez vous à la NEWSLETTER pour me soutenir !!

 

Publié dans Best of chansons

Partager cet article
Repost0