Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oser regarder le changement climatique dans les yeux.

Publié le par Miteny

Voyez où ose habiter mon copain Ronan. Si ça, c’est pas du courage !

Se mettre face à la mer, alors que tout le monde sait qu’elle va, dans les années qui viennent, monter de 1, voire 2, 3 ou 4 mètres !! C’est un peu défier Dieu et lui dire : « regardes moi, je n’ai pas peur de toi… d’ailleurs tu n’existes même pas et je préfère de loin faire confiance au gouvernement des hommes, qui sont, sans nulle doute, beaucoup plus malins que toi. » Cela me fait penser à une émission que j’ai vue hier sur le tsunami de 2004. Des centaines de milliers de gens sont morts, surpris par la vague. Mais les peuplades dites « primitives » (à l’écart de ce monde dit de « progrès »), les Jarawas, les Sentinels qui habitent les îles Andaman (tout près de l’épicentre donc) ont su se protéger, se mettre à l’abri. On peut se demander alors qui est vraiment primitif, qui est vraiment civilisé… Personnellement, j’ai fait mon choix, je préfère la civilisation Jarawa (au moins, ils ne détruisent pas la planète, eux).

 

 

L'illustration d'avant.

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

Être né quelque part 3.

Publié le par Miteny

Pourquoi ce corps là et pas un autre ? Mais la vraie question c’est aussi : pourquoi sommes-nous si rares à se poser ce genre de question ? Je parle de « nous » mais peut-être suis-je tout seul (ça m’étonnerait mais bon). Car enfin, force est de constater que la plupart des gens préfèrent s’identifier au « numéro qui les héberge ».

Exemple : si le corps 985 est français, né dans une famille protestante de droite, grand avec un don particulier pour le foot… Il y a de fortes chances pour que l’individu qui « habite » le corps 985 s’identifie à sa nation, sa passion, son identité sexuel, son métier. Car ces choses le font EXISTER. Il ne se pose que très rarement la question (ou alors par accident) : pourquoi suis-je 985 ?? Pourquoi ne suis-je pas quelqu’un d’autre ?

Et s’il se la pose, il l’oublie vite. Et s’il l’oublie si vite, au point de la considérer comme absurde, c’est peut-être tout simplement qu’il n’est pas appelé par Dieu.

Car enfin, pourquoi se poser cette question (une question que certains ne comprennent même pas alors que moi, je me la pose depuis l’âge de 8 ans) et être obsédé par la réponse plutôt que d’être passionné par les tortues, les voitures, les trains électriques, la musique de Bruel…

Puisque Dieu nous donne notre conscience, lorsqu’on s’en rend compte, n’est-ce pas un choix de sa part ? Or ça ne peut être que lui qui décide : toi, tu seras 985, toi 945 et toi, tu te poseras ce genre de question… « Toi, numéro 1972, tu prouveras mon existence par une démonstration Flash (c’est le cas de le dire J) ».

C’est sans doute lui, puisqu’il existe, qui décide de ces choses…

A SUIVRE…

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0