Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jéhovah.

Publié le par Miteny

Ce que j’ai trouvé sur Dieu dans wikipedia :

Dans son livre C'est moi la Vérité , pour une philosophie du christianisme, Le philosophe Michel Henry écrit : « Dieu est cette Révélation pure qui ne révèle rien d’autre que soi, Dieu se révèle. La Révélation de Dieu est son autorévélation ». Dieu est en lui-même révélation, il est la Révélation primordiale qui arrache toute chose au néant, une révélation qui est l’autorévélation pathétique et l’auto-jouissance absolue de la Vie. On peut donc dire que le nom « je me révèlerai » ou « je me révèlerai être » est un nom approprié. C’est d’ailleurs celui que Moïse annonce. A ce propos, voyez ce qu’en dit le forum des juifs francophones.

"èhyèh ashèr èhyeh" "èhyèh" vient du verbe (hébreu) "hâyâh" = être mais qui exprime aussi l´idée de "venir à l´existence" "arriver" "devenir" "revêtir" "entrer dans... (un nouvel état)". Dans ce contexte il serait plus juste de traduire "je serais" (je me révélerai être...) plutôt que par "je suis". On ne connaît que les consonnes de ce nom : YHVH (יהוה). (Wikipedia, encore !). La prononciation occidentale (utilisée depuis le moyen-âge) est Jéhovah.

Partager cet article
Repost0

Pour avancer dans le raisonnement avec Happou.

Publié le par Miteny

Je veux faire une tentative de rationalisation du dialogue que j’ai avec Happou. J’espère que tu accepteras ma proposition d’aller pas à pas pour que l’on puisse enfin se mettre d’accord sur une description juste de la réalité. La question dont nous débattons est la suivante (A) :

Peut-on dire que le fonctionnement du corps suffit à produire la douleur (subjective) ? (On peut le dire.. mais est-ce que c’est vrai, c'est-à-dire vérifiable par l’expérience ?). C’est la seule question qui pose véritablement problème entre nous. Personnellement, j’affirme que la réponse est non. Parce que B : pour tout le monde, la douleur subjective (c'est-à-dire la certitude d’avoir mal) ne peut surgir que si et seulement si un et un seul corps est frap.

J’illustre mon affirmation B avec des exemples : Pour Trucmuch, la douleur subjective (c'est-à-dire la certitude d’avoir mal) ne peut surgir que si SON corps est frappé. Etc.…

Peut-on argumenter une réponse affirmative à A ? A est-il expérimentalement vérifiable par tout le monde ? Avez d’aller jusque là, serais tu d’accord avec mon affirmation B ?? Je te rappelle ce que tu as écrit récemment : « Si on frappe un corps, il produit de la douleur pour son corps, et, de manière générale donc il produit de la douleur. Mais pas pour tout le monde. »

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0