Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'avènement du fils de l'homme.

Publié le par Miteny

Certains disent que je me contredis en citant la Bible. Ce qui sous-entend qu’il n’existerait qu’une interprétation possible de ce livre. Ce qui est faux : les interprétations (et les traductions) sont multiples, même s’il n’y a sans doute qu’une qui soit vraie (quoique… et l’interprétation de l’interprétation alors ???). Je peux donc légitimement d’une part critiquer les religions et d’autre part affirmer que ce que dit la Bible est vrai d’un certain point de vue. 

Exemple : Matthieu 24.23-27.

Si quelqu'un vous dit alors: Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas. Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus. Voici, je vous l'ai annoncé d'avance. Si donc on vous dit: Voici, il est dans le désert, n'y allez pas; voici, il est dans les chambres, ne le croyez pas. Car, comme l'éclair part de l'orient et se montre jusqu'en occident, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme.

Comment comprendre ces versets ? Est-ce que l’éclair évoqué peut être un vrai éclair ? Qu’il soit indiqué « de l’orient vers l’occident » peut-il faire référence à la conquête musulmane par exemple ?? (ça m’étonnerait beaucoup mais bon). Et puis « l’avènement du Fils de l’homme », qu’est ce que c’est ? C’est vraiment très flou tout ça… On peut peut-être s’en sortir en allant voir d’autres versets.

Par exemple : Jean 16 de 6 à 14.

Mais, parce que je vous ai dit ces choses, la tristesse a rempli votre cœur. Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: en ce qui concerne le péché, parce qu'ils ne croient pas en moi; la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera.

Mais le fils de l’homme c’est qui c’est quoi : une personne, une organisation, une allégorie ??

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

Sans prétention.

Publié le par Miteny

A ceux qui croient que je prends l’exemple de la douleur au hasard, je voudrais dire qu’en fait…j’ai de l’expérience. Bon ça vaut ce que ça vaut mais j’ai déjà eu moult discussions avec beaucoup de personnes sur le site sanspretention.over-blog.com

A l’époque, grâce aux nombreuses contributions des internautes, j’ai pu comprendre que je n’arriverais pas à être « décisif » en parlant du « moi » ni de la conscience. J’essayais à l’époque de prouver que le « moi » ne pouvait être produit par le corps. Ou plutôt qu’en fait le fonctionnement d’un corps ne pouvait suffire à fabriquer le « moi ». Bref que le « moi » ne provenant (expérimentalement) que d’un seul corps, on pouvait en déduire que le fonctionnement du corps ne suffit pas. C'est-à-dire qu’il fallait admettre l’existence d’autre chose. Mais comme les définitions du « moi » et de la conscience posaient problème, j’ai du être plus pragmatique et prendre l’exemple de la douleur. En fait, la véritable première question était : pourquoi ne suis-je pas quelqu’un d’autre ?

Car enfin, il est quand même normal de se poser cette question puisque les autres ont effectivement conscience d’eux-mêmes.

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0