Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'aimerais que les visiteurs laissent une trace.

Publié le par Miteny

Que tous ceux qui ont voulu me prouver que je me trompais mais qui ont finalement abandonné laissent une trace sur ce blog pour me dire si, par hasard, je n’aurais pas introduit un doute dans leur esprit. Je vous rappelle mon raisonnement (on ne sait jamais… au cas où vous auriez un déclic).

Un corps est matériellement, biologiquement, équivalent à un autre : demander à des biologistes, des médecins. Ou alors qu’ils fassent de la vivisection, qu’ils ouvrent un crâne. Une fois ce fait admis je pose la question : est-ce que le fonctionnement d’un corps suffit à produire la douleur subjective (hypothèse H). Pour vérifier si c’est vrai, on peut prendre n’importe quel corps, puisqu’ils sont tous de la même marque (si j’ose dire… voir 4 lignes plus haut). Et pour ce faire, je demande à une personne quelconque d’effectuer l’expérience de vérification.

Elle prend un corps en bon état, elle le frappe (pour solliciter le système nerveux de ce corps) et elle tente de constater l’apparition de la douleur subjective. En général, ça ne marche pas. Donc H est faux.

D’après ce que j’ai compris, la seule objection que l’on me fait à ce niveau là concerne la distinction entre corps et personne que je sous-entends (il paraît que je n’aurais pas le droit). J’ai quand même la possibilité de nommer corps, tout ce qui est matériel, biologique. Et « personne », la conscience qui ressent son corps. Pour décrire la réalité, il faut que je donne des noms aux choses. Si je n’ai même plus le droit de faire ça !!

En fait, on me dit à peu près ça : tu n’as pas le droit d’utiliser des mots pour décrire la réalité car sinon tu risques d’avoir raison et c’est inadmissible.

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

Une réponse pour Happou.

Publié le par Miteny

Un article pour répondre à Happou (je ne savais plus où mettre le commentaire)…

« Tu confonds corps et personne. Or j’affirme avoir tout à fait le droit de parler d’un côté du corps et de l’autre de la personne. Le corps, par définition, c’est le « matériel », le « biologique ». Par contre lorsqu’on parle de « personne », on sous-entend conscience. Lorsque tu confonds corps et personne, c’est comme si que tu répondais à la question de manière arbitraire.

Tu écris : « Tu ne tiens plus compte de l'importance de la personne frappée. »

Je ne parle pas de personnes mais de corps.

Je ne tiens pas compte de l’importance du corps frappée. Et j’ai le droit pour la raison suivante : un corps ou un autre, matériellement, biologiquement, c’est pareil. Si tu veux de la lumière, que tu prennes une lampe ou une autre c’est le même résultat. Et pour les corps, normalement, ça devrait être la même chose. Si tu ne me croies pas, va demander à un biologiste, dissèque un corps, ouvre un crâne !!

Pourquoi devrait-on faire une différence entre un corps et un autre, alors qu'il n'y en a pas ??

PS : je n’arrête pas de répéter (vu la simplicité du raisonnement) que l’existence de Dieu est très évidente !! Plutôt que d’imaginer l’éventualité d’une « tromperie » générale (en quelque sorte), tu préfères décider que je ne peux que me tromper. Je peux t’affirmer que le fait que l’existence de Dieu ne soit pas démontrée est due essentiellement à la fourberie des religions. Alors pourquoi ne peux-tu envisager 1 minute que mon raisonnement soit juste ?? »

Partager cet article
Repost0