Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'évangile de Marcel.

Publié le par Miteny

De la Bible on peut tirer beaucoup de bonnes choses mais il est sûr qu’à notre époque il est très difficile de prendre à la lettre ce qui y est écrit. Le monde créé en 6 jours, l’histoire d’Adam et Eve, les récits incroyables de déluge, de ville qui s’écroule sous le bruit des trompettes, d’anges qui tuent en une nuit des centaines de milliers de soldats, de miracles, de résurrections, de survie dans le ventre d’une baleine…

Si l’on veut vraiment comprendre le message de ces textes « sacrés », on est obligé de prendre du recul, de se mettre à la place de ceux qui ont rédigé ces lignes. Il faut se rendre compte à quel point ces gens là voyaient les choses différemment, à quel point les phénomènes naturels pouvaient être mystérieux pour eux. Si l’on ne fait pas cet effort de réflexion, on risque fort de passer pour un imbécile… comme ce pauvre Samuel, le héros de l’évangile de Marcel. On risque aussi de desservir Dieu, qu’on fait passer également pour un imbécile (si j’ose dire). Cela me semble donc plutôt nuisible et l’on peut alors se demander si les intentions de ceux qui ont recours à de telles interprétations sont vraiment sincères.

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

L'existence du langage révèle l'existence de Dieu.

Publié le par Miteny

Suite aux grandes discussions que j’ai eues avec de nombreuses personnes (que je remercie) j’ai compris que commencer à croire que les autres sont comme vous, c’est commencer à croire en Dieu. C'est-à-dire que dès lors que l’on est sûr d’exister soi-même et que les autres sont comme vous mais que pourtant ils ne sont pas vous, alors il n’y a plus qu’un pas à franchir pour admettre l’inévitable existence de Dieu. Et pour comprendre cela, il faut mettre des mots. C’est le langage qui révèle l’existence : la sienne, celle des autres puis finalement celle de Dieu. Lisez les premiers passages de Jean : 1.1-3. Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. Et faites le lien avec la science d’aujourd’hui… C’est l’existence d’un observateur (donc d’une conscience qui s’interroge et qui cherche à comprendre !) qui permettrait la formation de l’univers (si vous ne me croyez pas, allez lire l’article de Futura-sciences sur la non-localité temporel en mécanique quantique).

Formidable, j’ai tout compris !! Je suis un messie… votez pour moi (au moins ça changera… même azouz Begag est dégoûté à la fois par la gauche et par la droite).

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0