Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Spécial dédicace.

Publié le par Miteny

Un autre petit article sur le thème « le corps ne suffit pas ». J’aimerais recopier ici un commentaire de Loïc assez caractéristique des discussions qui animent ce blog : « Cela ne change en rien au fait que tu n'as jamais accès, du point de vue subjectif, du point de vue de ta perception "immédiate et naturelle", qu'à un seul des deux effets, celui qui concerne ton corps et que par suite tu ne peux faire aucune comparaison avec l'effet du corps du voisin. Pour ça, il faut recourir à une méthode objective. Et si on utilise une méthode objective, on constate que les effets sont identiques en termes de fonctionnement, ce qui anéantit, une nouvelle fois, ton raisonnement ».

Or, à mon avis, le point de vue subjectif, c’est la réalité, la certitude absolue : Je percute un scooter la nuit dans Paris = DOULEUR TERRIBLE ! (c’est certain). Un autre corps percute un scooter (ou même un camion)= c’est peut-être triste mais pour moi l’effet est complètement différent. Par contre la « méthode objective » ne correspond pas à la réalité telle que la vivent les gens. C’est une écriture erronée qui déforme artificiellement la réalité pour pouvoir conclure ensuite : identité de fonctionnement… Or la certitude absolue que nous avons lorsqu’on nous sommes injustement maltraités par des véhicules polluants, bruyants et malsains, c’est loin d’être « l’identité de fonctionnement » !!

PS : cet article est dédicacé à un certain M qui a eu un accident de vélo dimanche soir. Non seulement il est tombé dans les pommes mais il a maintenant un gros cocard : il a droit à notre soutien.

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

Les faits sont têtus.

Publié le par Miteny

(Obligé de citer Lénine... ce qu’il ne faut pas faire !).

Oui, les faits sont têtus. La douleur est personnelle. Même Toto (avec sa fameuse logique imparable : la tautologie) vous le dira. La douleur est personnelle c'est-à-dire que pour chaque personne elle n’est « produite » (je mets des guillemets pour ne pas que l’on me dise aussitôt « mais alors le corps suffit ! » ; mes contradicteurs sont si désespérés qu’ils traquent la moindre faille dans l’espoir d’avoir un petit peu raison..) que par un seul corps (le sien). Comment ne pas voir l’extraordinaire de la situation ? Un seul…

Alors que tous en sont capables (théoriquement). Je suis vraiment étonné de constater que c’est loin d’être évident pour tout le monde (c’est le moins que l’on puisse dire). Pourquoi ?

Mystère… (enfin j’ai quand même une petite idée). Tout le monde s’étonne de la taille de l’univers, des énigmes qu’il cache. Les extra-terrestres existent-ils ? Si oui, où sont-ils, pourquoi ne nous ont-ils pas contactés ? Mais pour répondre à toutes ces questions, ne faut-il pas d’abord bien comprendre non seulement ce qu’on observe mais aussi ce qui observe (à savoir les personnes, les consciences) ?

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0