Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Why am I me?

Publié le par Miteny

Stéphane m’a proposé de lire l’article suivant qui traite précisément du sujet principal de dieuexiste.com. Pour vous montrer que la réponse à cette question est loin d’être simple, voici ce qu’en dit Mr Bidstrup :

« This is a question that almost everyone has asked as a child, but with all our modern technology and scientific insight, no one knows.”

Tout à fait d’accord (D’ailleurs Jésus ne disait-il pas que les enfants étaient plus proches du royaume des cieux que les adultes?). Donc après avoir assez bien posé la question (enfin… pas si bien que ça puisqu’il ne se rend pas compte qu’il pose la question de la suffisance du corps), la réponse qu’il fournit est pour le moins étrange. C’est là que j’ai commencé à moins comprendre ce qu’il voulait dire. Je retiendrais néanmoins la phrase suivante :

« Why am I me, then? It is simply because I am the only thread of congruences that is progressing through the multiverses that I am progressing through. It is really that simple. »

Une formidable non-réponse ! Car la question est toujours là ! Il suffit de remplacer le « pourquoi ce corps là » par le « pourquoi ce thread là ». A moins que mon niveau d’anglais ne me joue des tours ?

 

PS : je rajouterais que l’exemple que j’avais donné ici est aussi présenté dans la thèse de Bruno Marchal. Je lui ferais cependant un reproche : il n’a pas compris que le point de vue véritablement objectif est le point de vue vrai pour tout le monde et non pas le point de vue du scientifique qui étudie le fonctionnement des corps en oubliant qu’il en a lui-même un (ce qui est le comble de l’orgueil scientifique d’ailleurs).

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

J'irai revoir ma Normandiiiiiiiiiiie !!!

Publié le par Miteny

Ce week-end, je n’ai rien trouvé de mieux à faire que revoir le Da Vinci code en version originale (GGS vous dirait que je n’en avais pas forcément besoin vu mon excellent niveau en anglais… mais bon, il ne faut pas croire tout ce qu’il dit). Vous n’êtes pas sans savoir que le thème de ce film est la quête du Graal, qui se trouve être finalement une jeune femme (jouée par Audrey Tautou) issue d’une vieille famille française, les Sinclair. Française et plus exactement normande si l’on en croit wikipedia : en effet les Sinclair qui ont bâti la chapelle où se trouve (dans le film) le QG du prieuré de Sion étaient des chevaliers normands.

J’en profite pour évoquer le rôle central que la Normandie a eu dans l’histoire de 2 états qui ont dominé le monde (en quelque sorte) : la France et l’Angleterre. D’ailleurs, les deux seules langues vraiment internationales, les deux seules langues à être enseignés et parlés sur les 5 continents, les deux seules de travail de l’ONU sont l’anglais et le français, dont un ancêtre commun est l’anglo-normand (une grande partie du vocabulaire anglais vient d’ailleurs de cette langue… consultez cette liste, c’est étonnant). En outre, les héros de ce film (dont j’arrivais quand même à comprendre quelques phrases… vu que la première partie de l’action se déroule à Paris) cherchaient ce fameux sangreal sous une ligne « rose » (un méridien en fait).

Dans la dernière scène, on y voit même Langdon chercher frénétiquement le tombeau de Marie-Madeleine sous le méridien de Paris (!). J’aime à en déduire que l’endroit où il faut chercher « l’héritier » (l’Elu dirait Hector) est situé sous un méridien « origine ». Un méridien « origine », cela pourrait être tout aussi bien le méridien de Greenwich. Ce qui m’arrange en fait puisque je vous rappelle que Le Havre est en Normandie, situé à 50°N (voir ici ce que Nostradamus en pense) et à 0 degrés de longitude… Le Havre est sur (ou sous) le méridien de Greenwich. Un argument de plus en faveur de ma candidature officielle au poste susnommé…

PS : Alors ??? Je sais que vous vous posez tous la question et que vous attendiez impatiemment que je réponde : est-ce que je me suis amélioré en anglais après avoir écouté les belles tirades de Tom Hanks ? Un peu, pas vraiment. En tout cas pas assez pour bien comprendre l’article suivant (what am I me ?), dont le contenu pourtant promettait d’être intéressant.

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0