Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'abbaye du bec: sur la trace de mes ancêtres?

Publié le par Miteny

J’ose à peine le dire… OUI, GGS m’a fait un cadeau (alors que je ne le méritais pas). Un livre… Un livre dont le titre est « Si Dieu existe » et qui raconte la rencontre entre un type dont l’objectif est de démontrer l’existence de Dieu (ça me fait penser à quelqu’un !) et un autre qui deviendra son secrétaire et qui est complètement agnostique, voire athée. Le parallèle avec GGS et moi est évident (ce livre a d’ailleurs peut-être été écrit par GGS). Rappelez-vous nos promenades dans l’Aude et autour de Rennes le château à la recherche du Graal :

(Château d’Arques… si vous entendez un « pff », c’est normal). Mais ce n’est pas tout ! Car figurez vous que l’action se déroule dans l’abbaye du bec en Normandie (bec signifiait « rivière » en norrois, la langue des vikings). Ce que GGS ne savait pas, c’est que c’est à environ 8 km du village d’origine de mon grand-père (celui qui m’a donné son nom). De là à y voir un signe, il n’y a qu’un pas que je m’empresse de franchir : et hop !

PS : il est rigolo de constater qu’à cet époque (autour de l’an Mil), les gens avaient surtout peur de… la fin du monde ! (mais bon… ils n’avaient pas Nicolas Hulot et le grenelle de l’environnement, eux).

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

Hasta siempre !!

Publié le par Miteny

J’ai écouté Besancenot dimanche soir et je reviens avec une terrible envie de sauver le monde (de prendre le pouvoir diront les mauvaises langues). Même si je trouve que le communisme est une terrible erreur, je ne peux m’empêcher de penser que, quelque part, Olivier B. a raison. Car oui, le pays n’a jamais été aussi riche.

Mais les inégalités se creusent : ce sont les plus riches qui s’enrichissent alors que les travailleurs précaires (ceux qui ont autre chose à faire qu’à spéculer sur le dos du prolétariat) s’appauvrissent. Non je ne suis pas de gauche. Mais je ne suis pas de droite non plus, je suis au-dessus. C’est pourquoi je ne cherche pas simplement à décrire un état de fait pour dire ensuite que c’est révoltant (comme le fait le trotskiste susnommé), je cherche à savoir pourquoi.

Pourquoi les capitalistes cherchent-ils à s’enrichir toujours plus ? C’est un jeu, une compétition, un défi entre potes ? C’est leur façon de comprendre l’adage « carpe diem », de dire que la vie étant courte, il faut en profiter un maximum ? Si on ne dit pas aux gens quel est le sens de la vie, comment voulez vous qu’ils changent d’objectif ? C’est le problème des communistes : ils sont communistes juste parce qu’ils sont frustrés et qu’ils aimeraient être à la place de leurs patrons et avoir aussi une grosse voiture qui brille.

C’est là que la bêtise atteint son paroxysme. Non. Ceux qui font de la politique croient avoir répondu à la question « c’est quoi être heureux ? », et ne font se disputer que sur le comment (y parvenir) alors qu’en fait ils n’ont répondu à rien du tout… ils n’ont même pas posé le problème !! (et ils ne savent même pas pourquoi ils existent ?). La solution ?

Le mouvement théocrate universelle (nom provisoire). Tous les spécialistes (Jacques Attali par exemple) ne disent-ils pas que la solution (si elle existe) sera planétaire, mondiale ou ne sera pas ? Autre chose : pour la première fois dans l’histoire de l’humanité (?!), quelqu’un a réussi à démontrer l’existence de Dieu. Ne serait-il pas normal de le choisir comme roi (du monde) ?

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0