Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La grande dépression.

Publié le par Miteny

Le monde va mal, de plus en plus mal, c’est clair. Y aura-t-il une révolution bientôt ? Parfois il m’arrive de me poser la question. Mais il y a une chose dont je ne doute pas : moi aussi je vais mal (ah… je suis sûr que vous pensiez que j’allais dire « le corps ne suffit pas »).
Pour plusieurs raisons : d’une part personne n’a le courage de valider la non-suffisance du corps (alors que tout le monde sait que c’est vrai) et tout s’écroule autour de moi (ce dont je suis assez fier puisque cela signifie que je ne suis pas adapté à ce monde pourri). Tant pis. C’est sûrement après ma mort que vous commencerez à vous poser la question de la pertinence de mon discours. Pour l’instant, vous préférez votre orgueil et votre prétention à la plus élémentaire des humilités. Mais quand tout ira vraiment mal, ne venez pas pleurer. Mes ennemis organiseront donc bientôt une fête. Mais faites attention, car cette fête ne durera pas longtemps ! Vous regretterez alors amèrement votre comportement.

PS : Finalement, je vais peut-être la faire cette grève de la faim l’année prochaine (aurai-je le choix ?).

Publié dans Archives 2006-2009

Partager cet article
Repost0

J'ai envie de vous aider.

Publié le par Miteny

J’aimerais bien vous aider à trouver des arguments pertinents… pour faire en sorte que vous puissiez empocher ce fameux chèque.
Encore une fois, ce que je dis est simple. Deux (ou 3, 4, 7, etc..) corps constituent des causes biologiques comparables. Similaires. Deux corps partagent ce que les « savants » appellent une identité de fonctionnement.

Bref, ils fonctionnent de la manière, et sont donc censés produire des effets de même nature. Par exemple, la sollicitation des cordes vocales produira un son. Aussi bien les cordes vocales de ce corps ci que les cordes vocales de ce corps là. C’est ça l’identité de fonctionnement.
Si vous voulez gagner, il faudrait par exemple que vous arriviez à me faire croire que c’est faux : que des corps ne constituent pas des causes biologiques partageant une identité de fonctionnement. Difficile n’est ce pas ?
Il serait tellement ridicule de me contredire sur ce point là que peu s’y essaient (sauf Miky… qui doit donc désespérément manquer d’arguments). Alors ? Que vous reste-t-il comme possibilités ? De me montrer qu’effectivement, il y a identité de fonctionnement, même avec la douleur. Bref, que la torture d’un corps produira de la douleur. Aussi bien la torture de ce corps ci que la torture de ce corps là.
Vous comprenez ? (Je ne crois pas, mais bon… on peut rêver).

J’ai l’impression d’être un flic face à des voyous qui affirment que la drogue qui est dans leurs poches n’est pas à eux et que quelqu’un les a mis dans leurs pantalons pendant qu’ils avaient le dos tourné. Malheureusement, je n’ai aucun système judiciaire derrière moi pour condamner l’outrage à la vérité, le mensonge délibéré.

Partager cet article
Repost0