Une bonne tranche de rigolade (épisode 5).

Publié le par Miteny

Bon, alors, je continue quand même ma saga…

 

(Episode précédent).

 

Vatican, juin 2011.

 

« Place, place ! »

Les esclaves demandaient qu’on leur laisse le passage. Les invités arrêtèrent leurs activités inavouables pour permettre au formidable gâteau en forme de champignon atomique d’accéder à la table. Les jeunes filles entièrement nues qui servaient le maître des lieux s’inclinèrent devant l’empereur et déposèrent l’immense pâtisserie à l’endroit convenu.
« Mes amis, asseyez vous… nous allons enfin pouvoir procéder au sacrifice » ordonna le vieillard aux yeux rouges.

« Super ! » s’exclama le rabbin.

« Amenez la chair fraiche » demanda le cardinal.

 

Des êtres habillés tout en rouge apportèrent alors un enfant qui criait et pleurait. Moïse proposa qu’on le crucifie, ce qui fit rire celui qui se faisait appeler « Jésus ». Le troisième larron apporta les clous et le marteau.
Les cris de douleur du pauvre enfant auraient pétrifié d’horreur n’importe quel être humain normalement constitué mais ils amusaient l’empereur : il riait aux éclats. Je ne peux décrire l’insoutenable torture que subit alors l’innocente victime mais ce qu’il faut savoir c’est que cinq minutes plus tard, l’empereur se délectait de sang frais de jeune humain.
« Hourra ! Hourra ! » crièrent les sous-fifres de la bête quand celle-ci avala sa première gorgée. C’était le signe attendu : la fête pouvait commencer.

Les trois religieux se jetèrent alors dans la chantilly, tout en ôtant leurs déguisements. Pendant qu’ils nageaient tout nu dans la crème anglaise, les esclaves qui avaient apporté le gâteau revinrent dans le seul but d’assouvir les plus bas instincts des trois « hommes ». Encore une fois, la bienséance m’interdit de décrire convenablement la scène…

Deux heures plus tard, alors que l’orgie continuait de plus belle, un individu plutôt grand, habillé tout en noir, entra dans la pièce. Il se dirigea vers l’empereur et lui dit avec un accent ridicule : « Nous venons juste d’attraper un type qui voulait le parchemin qu’on a acheté à Saunière ».

Le serviteur de Satan éclata aussitôt d’un rire sinistre. Il leva le bras pour signifier aux autres qu’il fallait qu’ils interrompent ce qu’ils étaient en train de faire. Cela ennuya particulièrement le cardinal qui était en train de se faire laver dans un bain de champagne à la fraise.

« J’en ai une bonne à vous raconter. Mais avant je veux vous présenter Stéphane, un tueur très efficace. Je viens de le recruter. Ne faites pas attention à sa façon de parler singulièrement comique, il est québécois. Par contre n’essayez pas de discuter avec lui, il est très con… Jamais vu ça… c’est phénoménal. »

Stéphane s’inclina en signe de salut. Devant le spectacle dégradant qui s’offrait à lui, il eut un sourire particulièrement cynique. Il aurait aimé participer à la fête, mais il avait d’autres humains à fouetter.

« Il parait qu’il y a un con qu’est venu se jeter dans la gueule du loup. Il a demandé à notre bon ami « what else ! » le parchemin que cet abruti de Saunière nous a refourgué » ajouta l’empereur, complètement ivre de sang humain.

« Torturons le et coupons lui la tête ! » répondit aussitôt le cardinal. Les yeux de Stéphane brillèrent. L’idée d’infliger les pires supplices à quelqu’un ne pouvait que le ravir. Et il s’y connaissait en torture, le bougre !

« Attendez ! » coupa l’imam.

« Et si nous allions le voir dans son cachot, histoire de rigoler ?? »

 

Stéphane montra ses dents de vampire, signe qu’il acquiesçait. Comme le rabbin était déjà en train de se rhabiller, le cardinal se leva de mauvaise grâce et dit que, puisque c’était comme ça, il fallait qu’on lui fasse couler un nouveau bain, mais de lait d’ânesse cette fois. Il ordonna que des servantes restent en apnée dans la baignoire. Qu’elles puissent respirer ou pas n’était pas son problème.
Alors que l’empereur indiqua qu’il préférait rester (il se déplaçait très peu), ses trois seconds accompagnèrent le tueur fraichement recruté vers les bas-fonds du Vatican. Glandon était incarcéré dans l’endroit le plus humide et le plus malsain de ces geôles moyenâgeuses, où il était si facile d’attraper le typhus, la peste et le choléra.

Devant le cachot du pauvre homme, il y avait un seau. Stéphane précisa le contenu du récipient : « Pour passer le temps, j’ai découpé le pied de son ami à la petite cuillère. J’avais une après-midi à tuer. »

« L’empereur a le chic pour recruter les individus les plus fourbes et les plus cruels. Quel génie ! » pensa le cardinal. Les trois religieux ouvrirent la cage du pauvre professeur et lui lancèrent le seau en disant d’un ton moqueur : « Tiens, voilà la tête de ton pote ! »
Puis, tout en riant aux éclats, ils remontèrent à l’étage. En marchant, le rabbin demanda qui était vraiment ce type là.
« Un historien des religions parait-il… J’aime bien les intellectuels. Ça couine plus quand on leur scie les orteils….areughhe… » répondit Stéphane, tout en ponctuant ses propos de râles de plaisir.
« Si c’est un professeur, peut-être pourra-t-il nous aider à déchiffrer le parchemin. Il contient sans doute des informations importantes. Il date tout de même du troisième siècle. Ce n’est pas parce nous n’y sommes pas arrivés que lui n’y arrivera pas. On ne sait jamais ! » répliqua l’imam, le seul à avoir encore un peu la tête sur les épaules. Il faut dire qu’il n’avait pas bu trois litres de champagne à la fraise, lui…

« Il faut demander au chef » ajouta le cardinal titubant.

 

Stéphane fronça les sourcils. Peut-être allait-on l’empêcher d’occire à sa guise. Il ne supportait pas de devoir se retenir, lui qui avait tant envie de se défouler. Il se promenait toujours avec une énorme tenaille toute rouillée et tachée de sang : en effet il était si vicieux qu’en plus, il espérait refiler le tétanos aux pauvres gens qu’il maltraitait. Tous ses gestes reflétaient une personnalité de psychopathe.

Juste un exemple : quand il écoutait ses collègues parler, en même temps, il caressait son instrument de torture favori, les yeux dans le vide…

Une fois de nouveau devant l’horrible chef de cette lamentable organisation dévouée au mal, lequel était encore de se réjouir d’une séance de torture, les méprisables individus qui se faisaient passer pour des religieux dans le civil, lui posèrent la question.

« Oh ! Après tout, si vous voulez. Je laisse à Stéphane deux semaines pour le faire parler. Si après tout ce temps, il ne trouve pas, qu’il découpe ce débile en huit morceaux. S’il trouve, on se contentera de deux morceaux. Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! » répondit l’empereur, d’humeur joyeuse. Son rire était si glacial que la température de la pièce baissa de deux degrés.

 Pas tellement satisfait, Stéphane repartit sur le champ, sans dire un mot. Dans sa main gauche le parchemin et dans l’autre, son jouet préféré qu’il faisait régulièrement claquer simplement parce qu’il appréciait tout particulièrement le son de la tenaille qui se referme brutalement…

 

Glandon allait en chier…

 

A SUIVRE (peut-être)….

Publié dans Archives 2010-2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard Pivot :) 14/02/2013 01:37


Vive la chantilly !

Original.
Pourquoi pas !

julien 29/07/2010 15:13



ok mon pote j'ai essayé d'etre aimable, mais je peux t'assurer que si j'etait devant toi tu passerai un salle quart d'heure , tu ne repond meme pas au question existentiel , tu te prend pour dieu
ou quoi, ta meme pas idée de se qui a au tour de toi , DIEU NE PAS ETRE CREER TT SEUL DE LUI MEME IMBECILE DE MERDE !!!



Miteny 29/07/2010 15:53



calomnie et insultes



julien 29/07/2010 13:42



oui d'accord mais vu que je suis un mec très terre a terre, pour quoi (si dieu existe alors) dans quel but aurait t-il créer le monde,l'univers quoi, et surtout nous et apres autant de temp ???
dieu n'existe que par nous, nous l'avons créer d tte piece car il nous fallait absolument une raison d'etre la  et aucune source n'est valable , c'est de la pur imagination ps : je sais qui
peut te prouver que tu as tor, toi meme ! essaye juste une fois de te trouver une fail,reflechi et pense autrement juste pour voir , je ne t'agresse en rien j'essaie juste d comprendre pourquoi
on s'acharne merci a plutart :)



Miteny 29/07/2010 15:07



comme prévu t'as rien compris. MOI AVOIR DEMONTRE EXISTENCE DIEU (insuffisance corps)


Si toi savoir lire, toi peut-être comprendre un jour !



rahier julien 23/07/2010 18:54



bonjour a toi, perssonelement je ne croi pas en dieu, pourquoi,parce que pour de nombreuse personne,toute chose qui n'a pas été créer par l'homme a été créer par dieu et donc si c'est meme
personne pense vraiment a se que chaque chose d'on on ne connait pas l'existence soit créer par"quelque chose"car sinon se n'est pas POSSIBLE et bien je te pose une question en suivant le meme
raisonnement ;  QUI OU QUOI CREA DIEU ALORS ? je te remercie et attend avec passience ta reponse



Miteny 29/07/2010 11:55



Dieu n'est pas soumis au temps qui passe. C'est très difficile à comprendre (surtout pour des débiles qui ne savent pas faire la différence douleur/pas douleur) mais c'est comme ça



Justicier 01/04/2010 05:45



Ca y est et c'est très clair, en cette année 2010 le 1er avril, j'ai enfin compris le sens profond de ce que signifie la démonstration du grand maître comique à défaut d'être
cosmique de la toile....., j'ai nommé l'avatar Miteny...


La très grande révélation tant attendue par des milliers d'internautes en délire :


C'est tellement évident qu'on se demande comment on y a pas pensé plus tôt


En effet il n'arrête pas de nous le dire, MITENY.  Je pense que ça va être une nouvelle planétaire digne de la découverte d'un nouveau monde.


OYEZ, OYEZ braves gens, la grande nouvelle est enfin révélée


Le corps de MITENY, cette enveloppe biologique, charnelle, honteuse doter d'un cerveau minuscule et pour tout dire trop petite pour un esprit si grand, est :


Naturellement INSUFFISANT et INDIGNE d'être le réceptacle et encore moins le
producteur d'un esprit aussi génial tel que lui....


Cachez ce corps que je saurais voir....


Cette solution à tous les avantages, c'est CERTAIN, elle garde intact SON CONSTAT, donc sa démonstration QUI NE CONCERNE STRICTEMENT QUE LUI, il est heureux, il jubile, on l'a compris il est enfin reconnu comme une curiosité digne des plus grandes
attentions, c'est une pépite, un joyau....que dis je LA PERLE RARE.


Pour nous, pauvres nains, qui étions incapables de reconnaître ce constat, on est soulagé, pour nous en effet le corps suffit, on a n'aura pas besoin de nous couper en deux, d'un coté l'enveloppe
charnelle de l'autre ce qu'elle produit, l'esprit.


Ouf on a eu chaud....


Heureusement que Miteny était là....


C'était l'ultime démonstration que le corps de Miteny ne suffit pas....il faut autre chose..


Justicier



Miteny 01/04/2010 12:40



Je constate bien que torturer n’importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate aucune
production de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé (on peut essayer si tu veux, j’ai une pince multiprises).



Détrompeur 29/03/2010 01:13


Un briseur de montres, qui remet les pendules à l'heure

Moi qui aimais ta manière d'écrire, ca tombe bien

:-)


Détrompeur 29/03/2010 01:04


Un briseur de montres, mais c'est bon je l'ai trouvé

:-)


Bazile 29/03/2010 01:02



Excusez, je me suis trompé de conversation.
Tu chasses qu(o)i Détrompeur ?



Détrompeur 28/03/2010 23:07


Je ne pense pas à la place des autres, je ne sais donc pas de quoi tu parleras, ni a qui

Mais merci de l'info


Bazile 28/03/2010 23:01


je parlerai de tout ça avec qui tu sais.


Miteny 28/03/2010 23:06


c'est à dire??


Détrompeur 28/03/2010 16:23


La vie n'est que comptes à regler Bazile   :-)

Sinon,

Que veux tu ? => Bah j'ai déjà les entreprises materielles, esotériques, amoureuses et naturelles, donc tu connais déjà la réponse.

T'es trop fort => Ca ne date pas d'hier, suffit de savoir lire, dans la vie

Mais merci pour le terrain de chasse, c'est enorme

:-)


Bazile 28/03/2010 01:55



C'est triste, j'avais vu les débuts d'un chef-d'oeuvre mystico-burlesque... ça se transforme en réglement de comptes dégueulasse. C'est triste...
Sinon Détrompeur, que veux-tu, t'es trop fort.



Miteny 28/03/2010 12:54


je ne savais pas que c'était un chef d'oeuvre au début... ???

En plus, à moi, ça me parait exactement comme le début...

PS: en outre, je ne caricature rien ici. Je suis sûr que vous préfereriez me faire assassiner plutôt que d'avouer que je n'ai pas mal quand vous vous cognez. Peut-on imaginer des gens plus
horribles que vous?

Avant je n'y croyais pas, mais maintenant je suis bien obligé de m'en rendre compte: vous êtes pourris.


Détrompeur 28/03/2010 00:19


C'est toujours le bien qui gagne, c'est la vie


Détrompeur 27/03/2010 16:02


Tiens coco,

http://www.dailymotion.com/video/xyhd0_georges-brassens-quand-on-est-con_music

Tu changes "on est con", par "on a raison"

:-)


Détrompeur 27/03/2010 15:17


C'est chiant d'avoir toujours raison...quand MM


Détrompeur 26/03/2010 22:32


Sinon, basile...

Putain j'ai failli lire en entier vos anneries,

Pire, j'aurais pû les ecouter

sauf que...

http://www.dailymotion.com/video/xyhd0_georges-brassens-quand-on-est-con_music


Détrompeur 26/03/2010 21:51


Le plus drôle, c'est que je n'ai jamais payé un centime d'impôt, et que je ne suis jamais allé aux prostitué

Personnellement, je defie quiquonque d'en faire autant

:-))))))))))))))))))))))))


Détrompeur 26/03/2010 21:37


Bon Miteny,

Lorsque nous nous sommes rencontrés, tu etais empatouillé dans les miseres de sam et de cartman (et c'est vrai)

Je t'ai proposé de t'aider, mais la vie n'estait pas suffisante (c'est vrai aussi)

Aujourd'hui que FBI a compris, que tes lecteurs reconnaissent qu'ils se sont faits mettre par M comme Mardouk (de merde, c'est vrai)

Je te soumets un message...

Mr KGB, j'ai des sales prostituées dans mon PC, shoot it plz

:-)


Je 26/03/2010 20:01



C'est limite que Stéphane te manquera si il ne vient plus sur le blog



Miteny 26/03/2010 20:16


Maintenant, il y est définitivement, c'est le tueur de ma saga.