Plusieurs constats à prendre en compte.

Publié le par Miteny

J’espère vous montrer avec cette animation qu’il y a en fait plusieurs « réalités » à prendre en compte.
En effet, quand un corps est frappé, deux effets sont à considérer : douleur du point de vue de la personne frappée et absence de douleur pour les autres.
C'est interactif: vous pouvez prendre les marteaux et frapper les corps correspondants. J’espère que ce n’est pas trop complexe pour vous. Jouez avec: ça vous permettra peut-être de comprendre quelque chose.

Le premier écran correspond à ce que constate la personne A (qui a le corps A).

Le deuxième écran correspond à ce que constate la personne B.

Le troisième écran correspond à ce que constate la personne C.

(La couleur rouge correspond à la DOULEUR).
J’espère également que vous remarquerez que, à l’instar de ce qui se passe dans un jeu en réseau, tout ce qui est d’ordre « matériel » (au sens large) se comporte exactement de la même façon dans chaque écran : un lémurien se promène, une averse arrive etc.…


 

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

Talia 22/06/2012 17:13


 Le sujet est : est-ce que je cosntate une différence (douleur / pas douleur) dans les efets inexplicable matériellement
?? 


 


 


Est-ce que je constate une différence ? oui : douleur / pas douleur.


 


Est-ce que ce que je constate est inexplicable matériellement ? non.


 


Est-ce que cette explication matérielle est dans une différence entre les deux corps ? non.


 


Où est cette différence, alors ? réponse : deux corps distincts produisent deux consciences distinctes.



Tant que Miteny n’aura pas contré cet argument, je continuerai à penser que le corps produit seul la conscience.


 

Miteny 22/06/2012 17:32



Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


 


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


MON CORPS OU UN AUTRE : c'est matériellement EQUIVALENT !!


Matériellement, mon corps est vraiment totalement quelconque. Il n'a rien d'exceptionnel.


Sinon me dire la différence matérielle entre les deux, merci. C'est à dire une différence entre la MATIERE du corps A et la MATIERE du corps B.


 


Or si la différence constatée s'expliquait matériellement, elle s'expliquerait par une différence matérielle (Lapalisse).


Il n'y a pas de différence matérielle : je constate donc bien une exception inexplicable matériellement.


 


CQFD


 



Talia 22/06/2012 15:30


Mon pauvre Miteny, à part répéter en boucle les mêmes inepties, tu n'as décidément aucun argument à présenter. 


Pas de chance pour toi, j'ai déjà répondu à ce que tu me présentes. Quel dommage que tu ne sois pas assez intelligent pour comprendre. 


Peu importe, je peux recommencer moi aussi :


Deux corps identiques produisent quand même deux consciences distinctes. C'est pour cela que tu constates des effets différents. 


 


En fait, tu te dévoiles dans cette phrase à Kingston : 


 





Je ne sais pas car je ne sais pas expliquer et décrire l'absurde. Donc tout ce que j'ai à dire là dessus, c'est : hors sujet.






 


Quel aveu de manque d'intelligence ! 


Le fait que le corps suffise à produire la douleur, de façon simple, évidente, admise par tout le monde... à toi te paraît absurde !


Nous nous en étions bien rendu compte, d'ailleurs, puisque chaque fois que quelqu'un t'explique la suffisance du corps, tu rétorques comme un perdu : "délire !" "charabia !". 


Je te le répète, Miteny, c'est exactement ce que dirai un petit enfant face à des notions trop compliquées pour lui. 


 


Tu ne comprends pas pourquoi tu ne constates pas la douleur d'un autre corps frappé ? Parce que ton corps produit ta conscience et que le corps de l'autre ne produit pas ta conscience. C'est
aussi simple que ça, Miteny, et là pour le coup, un enfant de 8 ans peut comprendre ça. 


Fais l'expérience, demande à un enfant (tu dois bien en avoir dans ton entourage). 

Miteny 22/06/2012 16:33



Fuite, toujours aucune réponse.


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


 


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


MON CORPS OU UN AUTRE : c'est matériellement EQUIVALENT !!


Matériellement, mon corps est vraiment totalement quelconque. Il n'a rien d'exceptionnel.


Sinon me dire la différence matérielle entre les deux, merci. C'est à dire une différence entre la MATIERE du corps A et la MATIERE du corps B.


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement.


 


 



Talia 22/06/2012 12:18


 


Oui, mon corps ou un autre, c'est matériellement équivalent, bien sûr, et alors ? 


Mon corps produit ma conscience, un autre corps, matériellement équivalent, est donc tout à fait à même de produire une autre conscience. 


Réfléchis, Miteny, réfléchis...


 


 


Et n'oublie pas :


Le fait que les corps soient parfaitement identiques n'implique pas que je constaterais la douleur de tous les corps, puisque chaque corps produirait une seule conscience et qu'une
conscience serait produite par un seul corps. 


 

Miteny 22/06/2012 13:37



Fuite, toujours aucune réponse.


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


 


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


MON CORPS OU UN AUTRE : c'est matériellement EQUIVALENT !!


Matériellement, mon corps est vraiment totalement quelconque. Il n'a rien d'exceptionnel.


Sinon me dire la différence matérielle entre les deux, merci. C'est à dire une différence entre la MATIERE du corps A et la MATIERE du corps B.


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement.


 


 



Talia 22/06/2012 12:15


Ah bon ? Comment sais-tu qu'il n'y a pas plusieurs consciences dans une même réalité ? 


Ah, tu ne constates pas ces autres consciences donc elles ne sont pas dans la même réalité, c'est ça ? (CA, c'est du délire, par contre). 


Et qu'est-ce qui te fait croire que si les consciences étaient dans la même réalité elles se constateraient mutuellement ? par quel biais, quel moyen, quel organe sensoriel ? 


TON idée de la suffisance du corps est délirante, c'est certain. MAIS la suffisance du corps n'est pas absurde du tout. TU ne la comprends pas, voilà tout. 

Miteny 22/06/2012 13:36



Hors sujet.


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


 


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


MON CORPS OU UN AUTRE : c'est matériellement EQUIVALENT !!


Matériellement, mon corps est vraiment totalement quelconque. Il n'a rien d'exceptionnel.


Sinon me dire la différence matérielle entre les deux, merci. C'est à dire une différence entre la MATIERE du corps A et la MATIERE du corps B.


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement.


 


 



Talia 22/06/2012 12:04


Et (répété jusqu'à ce que tu le lises), le fait que les corps soient parfaitement
identiques n'implique pas que tous les deux produiraient une seule conscience.


Et donc, le fait que les deux corps soient identiques n'implique pas que je
constaterais la douleur d'un corps qui n'est pas le mien.  

Miteny 22/06/2012 12:08



T'es vraiment grave toi !!!


 


Toujours HORS SUJET, apprends à lire !!


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


 


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


MON CORPS OU UN AUTRE : c'est matériellement EQUIVALENT !!


Matériellement, mon corps est vraiment totalement quelconque. Il n'a rien d'exceptionnel.


Sinon me dire la différence matérielle entre les deux, merci. C'est à dire une différence entre la MATIERE du corps A et la MATIERE du corps B.


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement.


 


 



Talia 22/06/2012 12:01


Au fait, j'ai bien aimé : 


 


Si le corps suffisait, chaque corps produirait toujours sa douleur, sa conscience. Donc il y aurait plusieurs douleurs, plusieurs consciences (une par corps) mais superposées, existant en même
temps dans une même réalité.


Ce qui est absurde.


 


Ce n'est pas absurde, c'est même la réalité (bien mal décrite, ceci dit). Bienvenu dans le monde réel, Miteny ! 

Miteny 22/06/2012 12:05



Non abruti, ce n'est pas la réalité : il n'y a plusieurs consciences dans la même réalité, qui se superposent.


Mais bon, laisse tomber cela, c'est bien trop complexe pour ton neurone anorexique.


 


Apprends à lire et réponds aux questions du sujet, ce sera déjà énorme pour un déficient mental comme toi.



Talia 22/06/2012 12:00


Je réponds à tes deux question : 


1. Oui, je sais comparer deux entités matérielles. Les deux corps quelconques frappés sont similaires. Ca ne change rien au fait qu'il y ait deux conditions expérimentales (mon corps frappé / un
autre corps frappé, tu le dis toi-même en en-tête) 


2. Non, je ne suis pas débile. 


 


Puisque tu t'es révélé incapable de lire, et encore moins d'essayer de comprendre, je donne la réponse au test "formuler en termes suffisistes "ce corps est le mien" " 


Ce corps produit ma conscience. 


 


(je parie qu'il ne comprendra pas.)


 

Miteny 22/06/2012 12:03



Cet abruti ne sait pas lire :


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


 


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


MON CORPS OU UN AUTRE : c'est matériellement EQUIVALENT !!


Matériellement, mon corps est vraiment totalement quelconque. Il n'a rien d'exceptionnel.


Sinon me dire la différence matérielle entre les deux, merci. C'est à dire une différence entre la MATIERE du corps A et la MATIERE du corps B.


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement.


 


 



Talia 22/06/2012 11:43


Ce que tu appelles fuite est une réponse très claire à tes questions. Je constate que tu es trop paresseux (au minimum) pour le lire et y réfléchir. Si tu le faisais, tu comprendrais. C'est
dommage. 


 


Oui, bien sûr, les deux corps sont parfaitement identiques.


Et (répété jusqu'à ce que tu le lises), le fait que les corps soient parfaitement identiques n'implique pas que tous les deux produiraient une seule conscience. Et donc, le fait que les deux
corps soient identiques n'implique pas que je constaterais la douleur d'un corps qui n'est pas le mien.  


 


Vois-tu, Miteny, lorsque tu évoques mes propos comme "un délire total", tu ne donnes une information que sur tes propres capacités intellectuelles. Un enfant trouverait aussi que la physique
quantique est du délire total, parce qu'il ne la comprendrait pas. 
Fais-tu l'effort de comprendre ? Si oui, prouve le.  


 


 


Tiens, un test : peux-tu formuler en termes suffisistes "ce corps est le mien" ? 


(réponse dans mon prochain commentaire)

Miteny 22/06/2012 11:54



Toujours aucun rapport avec LE SUJET.


 


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


 


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


MON CORPS OU UN AUTRE : c'est matériellement EQUIVALENT !!


Matériellement, mon corps est vraiment totalement quelconque. Il n'a rien d'exceptionnel.


Sinon me dire la différence matérielle entre les deux, merci. C'est à dire une différence entre la MATIERE du corps A et la MATIERE du corps B.


Tu sais comparer deux entités matérielles ?


Je te repose la question : es tu débile ?


 


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement.


 


 



Talia 22/06/2012 11:00


Oui, j'ai compris que les clio, comme les corps, étaient similaires. Je n'ai jamais dit le contraire, j'ai juste dit qu'ils étaient distincts. Voilà au moins un point sur lequel nous sommes
d’accord, alors. Les deux corps sont similaires (voire identiques), mais ils demeurent distincts.


Nous sommes d'accord sur cette première question. C'est une bonne nouvelle ! Nous pouvons continuer à discuter.  


 


Je regrette que tu ais arrêté ta lecture au mot « distinct ». C’est très dommage car la suite t’aurait beaucoup éclairé.


Ce n’est pas grave, je le réécris ici.


Les deux corps sont identiques, mais ils demeurent distincts.


Si un corps produit une conscience et qu’un autre corps produit une autre conscience, alors les deux consciences produites par chaque corps seront distinctes.


 


Même si tu penses que le corps ne suffit pas, tu peux reconnaître que cet enchaînement est logique. 


Ici, je t’ai juste présenté la thèse lambda de la suffisance du corps. Ca découle directement de l’idée (juste ou fausse) de suffisance du corps. Est-ce que tu comprends ?


 


Maintenant, continue ta lecture.


Si deux corps produisent deux consciences distinctes, la douleur produite par un corps sera constatée par l’une des deux consciences, mais pas par l’autre.


 


Je ne te demande pas de confirmer ici la suffisance du corps, je te demande seulement de confirmer la logique de ce raisonnement qui découle de la thèse de suffisance du corps. Est-ce que tu
confirmes ce raisonnement ? Si non, où est l'erreur ? 

Miteny 22/06/2012 11:20



FUITE. Délire total n'ayant aucun rapport avec le sujet qui est :


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


 


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


MON CORPS OU UN AUTRE : c'est matériellement EQUIVALENT !!


Matériellement, mon corps est vraiment totalement quelconque. Il n'a rien d'exceptionnel.


Sinon me dire la différence matérielle entre les deux, merci. C'est à dire une différence entre la MATIERE du corps A et la MATIERE du corps B.


Tu sais comparer deux entités matérielles ?


Je te repose la question : es tu débile ?


 


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement.


 


 



Talia 21/06/2012 14:44


 


Voilà ce à quoi j'ai répondu, très précisément : 


(citation de Miteny : ) Il s'agit d'une comparaison fonctionnelle : la clio A est fonctionnellement équivalente à la clio B car matériellement elles sont
similaires.


  Le corps A serait donc fonctionnellement équivalent au corps B car
matériellement ils sont similaires


 


 


Es-tu certain de vraiment lire ce que j'écris ? Je pose
la question parce que j'ai répondu à cela très précisément.


Pour te le montrer, je vais reproduire mon commentaire
précédent, et mettant en bleu et en gras la partie qui reprend ces termes, et en vert et en gras la suite du commentaire qui montre que de ces faits on ne peut pas conclure que « le corps ne
suffit pas ».


J'ose espérer que tu es d'accord avec cette démarche.
Dans le cas contraire, cela signifierait ni plus ni moins que tu refuserais le dialogue, pour lui préférer l'interrogatoire de police, avec toi-même Miteny dans le rôle du flic, et tes
interlocuteurs en position d'accusé.


Je ne puis croire que tu refuses complètement le
dialogue.


 


 


(je constate une différence dans les
effets)


2 Inexplicable par une différence
matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les
expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé) : VRAI.


 


-->


FAUX, car il y a une différence entre les expérience : dans la première, le corps frappé est le
mien, dans la deuxième, le corps frappé n'est pas le mien. 


 


Ca y est ? Tu as bien lu ? Maintenant, je te demande un gros gros effort : continue ta lecture, et
tu liras l'explication de ma réponse (et oui ! on appelle cela "argumenter", et c'est plus long que des petites phrases lapidaires, désolé)


 


Les deux corps sont tous les deux des corps quelconques, et
ils peuvent même être parfaitement identiques... Mais ils demeurent deux corps distincts. 


Si un corps produit une conscience, et que l'autre corps produit une autre conscience,
alors les deux consciences produites seront distinctes. 


(tu comprends, là, quand même ? Ce n'est pas du charabia, et même si tu n'es pas d'accord, ce que
je peux comprendre, tu peux au moins te représenter ce que dis, non ? ) 


Les deux consciences produites seront distinctes, cela veut dire que la douleur de l'une ne sera
pas la douleur de l'autre. 


Et ça veut dire aussi que la douleur produite par l'un des deux corps sera constatée par
une personne (une conscience), mais pas par l'autre. 


 



Ca va ? Est-ce que tu as compris, maintenant ? Sinon, tu peux poser des questions, n'oublie pas !
Est-ce qu'il y a quelque chose que tu n'as pas compris ? Je crains, par exemple, que tu ne comprennes pas le lien avec ce que toi tu dis (dans l'en-tête de ce commentaire). Pourtant, si tu lis
bien tu pourras sans doute comprendre le rapport. N'hésites pas à demander des précisions sur tel ou tel point ! 


 

Miteny 21/06/2012 17:44



Je n'ai pas dit qu'ils n'étaient pas distincts ABRUTi !!!


Merde tu te fous vraiment de ma gueule !! T'as pas compris le truc de la clio A et de clio B ??


Tu sais lire le mot "SIMILAIRE", sombre connard ??


Tu sais pas comparer deux objets et dire qu'ils sont pareils, similaires, sale con ?? Tu veux me faire croire ça ??


Mais retourne dans ton asile alors !!


 


Ce n'est pas possible les connards qu'on rencontre !!! INCROYABLE !! Je n'arrive pas à m'habituer à autant de connerie.



candide 21/06/2012 11:36


de votre point de vue vous avez mal et de mon point de vue je n'ai pas mal , c'est bien une différence de point de vue et pas de matière  pour avoir mal il faut être dans le cerveau de celui qui est torturé  et comme c'est impossible vous concluez arbitrairement que le corps ne suffit pas  c'est pathétique !

Miteny 21/06/2012 11:56



Toujours aucun rapport avec ce que je dis.



Justicier 21/06/2012 08:42


S.f.


"Il s'agit d'une comparaison fonctionnelle : la clio A est fonctionnellement équivalente à la clio B car matériellement elles sont similaires.


Le corps A serait donc fonctionnellement équivalent au corps B car matériellement ils sont similaires"


He l'arsouille, que ce soit deux clios ou deux corps qui soient parfaitement identiques, cela ne change strictement rien au fait, par exemple, que si l'une, la clio
A, reçoit un coup de marteau ( rassure moi, c'est bien matériel, un coup de marteau ? non ? ) et que l'autre la clio B ne reçoit pas de coup de marteau, les conséquences
MATERIELLES sont différentes entre la clio A et la clio B et c'est parfaitement explicable.


On constate une énorme différence entre la clio A et la clio B, l'une la clio A a reçu un coup de mareau ( matériel ) et est
cabossée l'autre, la clio B n'a pas reçu de coup de marteau n'est pas cabossée.


C'est tout, sauf inexplicable matériellement, le coup de marteau est bien matériel ? non ? 


Allons plus loin dans le raisonnement, supposons que les deux clios ( A et B ) parfaitement identiques, soient toutes les deux équipées d'un avertisseur sonore qui dès l'instant où elle
reçoit un choc déclenche une sirène.


Frappons la clio A avec un marteau, aussitôt son alarme, l'avertisseur sonore se déclenche et tout le monde le constate en entendant cette alarme et les dégâts MATERIELS causés par le coup de
marteau.


Si la clio B n'est pas frappée, on ne constate ni alarme ni dégâts matériels pour elle.


L'énorme différence entre les constats sur les clios A et B c'est que l'une ( la clio A ) a reçu UN COUP DE MARTEAU ( bien matériel ) et
l'autre ( la clio B ) N'A PAS RECU DE COUP DE MARTEAU.


Les conséquences du coup de marteau ( matériel ) sur la clio A a bien des conséquences MATERIELLES sur elle ET PAS SUR LA CLIO B.


Où est l'inexplicable matériellement là dedant ?


Dernière remarque :


Remplaçons la clio A frappée par le corps du S.f. et la clio B par N'IMPORTE QUEL AUTRE CORPS.


Que constate le S.f. ( le corps A ) ? à priori, il a mal, si c'est lui qui le dit c'est sans doute vrai.


Par contre il ne peut rien constater de ce que peut ressentir le corps B ( qui n'est pas le corps A, même si ce corps B était le corps
de son jumeau monozygote ), que ce corps B, sot frappé ou non frappé ....


C'est clair, net et sans bavure, pas vrai le S.f. ?


C'est ton raisonnement qu'est inexplicable intellectuellement.


Justicier.............qui constate le raisonnement, matériellement inexplicable du S.f.

Miteny 21/06/2012 11:21



Aucun rapport avec ce que je dis.



candide 20/06/2012 19:40


si vous observez une voiture de face et après de profil il n'y a pas de différence matérielle dans l'expérience et pourtant le résultat est complètement différent  , c'est une question de point de vue et pas de matière


http://www.savoirs.essonne.fr/fileadmin/bds/MEDIA/la_matiere/physique/physique_quantique/mecanique_quantique3.jpg


 


 

Miteny 20/06/2012 20:55



Mais qu'est ce qu'il raconte cet abruti ?


ça n'a évidemment rien à voir avec le sujet.


 


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


 


 


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement (lire réponse phrase 2).



Talia 20/06/2012 17:47


Petite suggestion, Miteny : et si, au lieu de fuir en disant "j'ai gagné ! j'ai gagné !" tu lisais la réponse
que j'ai faite, et refaite encore et encore ?


 


Je te suggère cela, juste histoire de changer un peu ton ordinaire. Tiens, je vais être gentil, je te ré-écris
encore ma réponse. Regarde bien, je vais commencer par citer le passage avec lequel je ne suis pas d'accord, et je vais dire pourquoi je ne suis pas d'accord. 


C'est bon ? Tu as bien les yeux ouverts ? 


 


(je constate une différence dans les effets)


2 Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé) : VRAI.


 


-->


FAUX, car il y a une différence entre les expérience : dans la première, le corps frappé est le mien, dans la deuxième, le corps frappé n'est pas le mien. 


 


Ca y est ? Tu as bien lu ? Maintenant, je te demande un gros gros effort : continue ta lecture, et tu liras l'explication de ma réponse (et oui ! on appelle cela "argumenter", et c'est plus long
que des petites phrases lapidaires, désolé)


 


Les deux corps sont tous les deux des corps quelconques, et ils peuvent même être parfaitement identiques... Mais ils demeurent deux corps distincts. 


Si un corps produit une conscience, et que l'autre corps produit une autre conscience, alors les deux consciences produites seront distinctes. 


(tu comprends, là, quand même ? Ce n'est pas du charabia, et même si tu n'es pas d'accord, ce que je peux comprendre, tu peux au moins te représenter ce que dis, non ? ) 


Les deux consciences produites seront distinctes, cela veut dire que la douleur de l'une ne sera pas la douleur de l'autre. 


Et ça veut dire aussi que la douleur produite par l'un des deux corps sera constatée par une personne (une conscience), mais pas par l'autre. 


 


Est-ce que tu comprends, Miteny ? Je sais que c'est difficile pour toi, mais je suis sûr que tu peux le faire ! 



Miteny 20/06/2012 20:54



Je répète donc puisqu'il ne voit pas les mots que les autres écrivent :


Une différence matérielle, c'est une différence au niveau de la matière.


 


Vois tu cette phrase ? As tu tes lunettes ?


Es tu handicapé mental ? Dis le moi et j'arrêterai d'être méchant avec toi.


 


j'ai dit :


Il s'agit d'une comparaison fonctionnelle : la clio A est fonctionnellement équivalente à la clio B car matériellement elles sont
similaires.


  Le corps A serait donc fonctionnellement équivalent au corps B car matériellement ils sont similaires.


 


Et tu étais d'accord , ABRUTI !!


 


Tu ne sais pas même plus ce que tu dis, c'est pathétique. Tu crois tromper qui ??


 


T'es le voleur pris la main dans le sac et qui ose dire "c'est pas moi". Ecoeurant.


 



Talia 20/06/2012 17:10


 


Ne réponds pas "mais oui, justement !" puisque tu n'es pas d'accord !! N'ajoute pas l'extrême malhonnêté à la bêtise.


 


Mon pauvre Miteny, c'est toi-même qui te contredit, moi je n'y suis pour rien. Avec ton discours sur les clio fonctionnellement équivalentes, tu ne fais que donner une illustration aux propos de
Justicier, et qui ne contredit en rien ses propos. 


 


 


Et tu ne t'en rends même pas compte ! 


 


Et tu n'as même pas compris mon commentaire ! 


 


Et tu crois pouvoir déterminer qui est bête et qui ne l'est pas ! 


 


 


... on croit rêver... 

Miteny 20/06/2012 17:15



Vous voyez : il ne répond pas.


Il ne va pas dire "oui t'as raison" car cet être lâche sera alors obligé d'avouer que j'ai raison pour le reste.


 


En effet :


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


 


  Il est d'accord !!


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


  Il semble d'accord mais ne répond pas franchement car est rongé par la haine.


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement (lire réponse phrase 2).


Il sait que répondre à la question 2 validerait la conclusion : d'où sa FUITE !!


 


Un autre menteur démasqué...






Talia 20/06/2012 16:26


 


@Kingston


 


 



MON corps est frappé : douleur


un AUTRE corps est frappé : pas douleur


 


Les deux conditions expérimentales sont bien : JE suis lié au corps frappé / JE ne suis pas lié au corps frappé. 


 


Talia essaie de nous faire croire que cette différence-ci (être lié à tel corps ou non) est une différence matérielle, c'est à dire que le lien entre MOI et MON CORPS serait matériel ! !



 



Commentaire n°67 posté par Kingston il y a 4 jours à 19h02


 


Remplacez juste "essaie de nous faire croire" par "propose de vous montrer", et je serais d'accord (et je validerais) chacun de ces trois paragraphes. 

Talia 20/06/2012 16:20


Il s'agit d'une comparaison fonctionnelle : la clio A est fonctionnellement équivalente à la clio B car matériellement elles sont similaires.


  Le corps A serait donc fonctionnellement équivalent au corps B car matériellement ils sont similaires.


 


Mais oui, justement ! Et pourtant, un choc sur la clio A ne fait aucune bosse sur la carosserie de la clio B ! Alors qu'elles sont identiques ! 


Et, plus étonnant encore, lorsque la clio A fonctionne, la clio A roule ! Et pas la clio B alors qu'elles sont "matériellement similaires", "fonctionnellement équivalente" ! Incroyable ! (pour
Miteny, en tous cas)


 


De même, lorsque le cerveau A fonctionne, la conscience A est produite ! Lorsque le cerveau B fonctionne, la conscience B est produite ! C'est surnaturel(le) ! 


 


 


 


 


Oui, ici je me moque, ce n'est sans doute pas très gentil. Tu avoueras tout de même que tu offres sur un plateau les verges pour te faire battre. 

Miteny 20/06/2012 17:03



Quel abruti !


Je ne sais pas du tout dit ça, crétin, j'ai dit :


Il s'agit d'une comparaison fonctionnelle : la clio A est fonctionnellement équivalente à la clio B car matériellement elles sont
similaires.


  Le corps A serait donc fonctionnellement équivalent au corps B car matériellement ils sont similaires.


 


SAIS TU LIRE ????


 


Ne réponds pas "mais oui, justement !" puisque tu n'es pas d'accord !! N'ajoute pas l'extrême malhonnêté à la bêtise.


 


C'est déjà assez écoeurant comme ça.



Justicier 20/06/2012 14:48


S.f.


"Une différence matérielle, c'est une différence au niveau de la matière, c'est à dire une différence entre la matière du corps A, qui aurait donc une différence majeure avec la matière
du corps B.


C'est absurde"


He l'arsouille, si on suit ton raisonnement d'après toi deux vrais jumeaux monozygotes, ils n'ont pas de différences matérielles majeures entre eux, puisqu'ils proviennent DU MÊME OVULE ?


et ben pourtant il y a une différence tout à fait explicable matériellemet , c'est zarbi, ce ne sont pas les mêmes personnes, ETONNANT NON ?


Si l'un de ces jumeaux A, se cogne et l'autre B, non, l'un, A, a mal l'autre non, alors qu'il n'y a aucune différence matérielle
MAJEURE inexplicable entre les deux, sauf que l'un s'est cogné, A, et il a mal et l'autre, B, non.


Alors c'est qui kiri le clown qui fait son cirque ?


Justicier ...............déteceur du clown au corps insuffisant  le S.f.

Miteny 20/06/2012 15:21



Pathétique.


Il s'agit d'une comparaison fonctionnelle : la clio A est fonctionnellement équivalente à la clio B car matériellement elles sont similaires.


  Le corps A serait donc fonctionnellement équivalent au corps B car matériellement ils sont similaires.


 


Mais à quoi ça sert d'expliquer quoi que ce soit à de tels psychopathes ??


 


Ils ne savent même pas comparer matériellement deux choses !!! Hallucinant !!



Talia 20/06/2012 12:50


Il y a une autre
différence matérielle que tu n'as pas pris en compte : le corps A produit ma conscience, et le corps B produit une autre conscience. C'est tout à fait matériel, ça, comme différence.
 

Miteny 20/06/2012 13:34



Je répète donc puisqu'il ne voit pas les mots que les autres écrivent :


Une différence matérielle, c'est une différence au niveau de la matière.


 


Vois tu cette phrase ? As tu tes lunettes ?


Es tu handicapé mental ? Dis le moi et j'arrêterai d'être méchant avec toi.



Talia 20/06/2012 12:03


Il est vraiment très con celui-là
!!


Je répète donc puisqu'il ne voit pas les mots que les autres écrivent :


 


Si le fait d'avoir un corps, et un seul, s'explique
matériellement, alors le corps suffit. 


 


C'est donc à toi de prouver que "ce corps est le mien / ce corps n'est pas le mien" ce n'est pas
une différence matérielle. 


 


 


Une différence matérielle, c'est une différence au
niveau de la matière, c'est à dire une différence entre la matière du corps A, qui aurait donc une différence majeure avec la matière du corps B.


Il y a une autre différence matérielle que tu n'as pas
pris en compte : le corps A produit ma conscience, et le corps B produit une autre conscience. C'est tout à fait matériel, ça, comme différence.  

Miteny 20/06/2012 12:11



INCROYABLE !! Tu devrais te produire dans un cirque !


 


Je répète donc puisqu'il ne voit pas les mots que les autres écrivent :


Une différence matérielle, c'est une différence au niveau de la matière, c'est à dire une différence entre la matière du corps A, qui aurait donc une différence majeure avec la matière du corps
B.



Talia 20/06/2012 11:42


ET TOI APPREND A REFLECHIR


 


Si le fait d'avoir un corps, et un seul, s'explique matériellement, alors le corps suffit. 


 


C'est donc à toi de prouver que "ce corps est le mien / ce corps n'est pas le mien" ce n'est pas une différence matérielle. 


 


Et tu n'y arriveras pas, parce que c'est matériel. 


 

Miteny 20/06/2012 11:50



Il est vraiment très con celui-là !!


Je répète donc puisqu'il ne voit pas les mots que les autres écrivent :


Une différence matérielle, c'est une différence au niveau de la matière, c'est à dire une différence entre la matière du corps A, qui aurait donc une différence majeure avec la matière du corps
B.


C'est absurde.


 


 


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement (lire réponse phrase 2).


 


Réponses.



Talia 20/06/2012 10:57


Apprend à lire, Miteny . 


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps
quelconque frappé) : VRAI.


Tu es d'accord !!


 


NON JE NE SUIS PAS D'ACCORD.


 


L'expérience ce n'est pas juste "deux corps frappés", c'est AUSSI "le corps frappé est le mien / Le corps frappé n'es pas le mien. "


 


A TOI de prouver que ce n'est pas matériel. 

Miteny 20/06/2012 11:05



APPRENDS A LIRE !!


Une différence matérielle, c'est une différence au niveau de la matière, c'est à dire une différence entre la matière du corps A, qui aurait donc une différence majeure avec la matière du corps
B.


C'est absurde.



candide 19/06/2012 16:33





allez vomir çà vous fera du bien


ps : je peux pas vomir pour vous comme je peux pas avoir mal pour vous

Miteny 20/06/2012 10:36



Hors sujet.


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement (lire réponse phrase 2).


 


Réponses.



Talia 18/06/2012 11:58


Je crains que ce soit toi, Miteny, qui ne comprenne pas le mot "protocole". Candide a parfaitement raison (excepté son ton moqueur). 


"- Le corps A frappé est mon corps


- le corps B frappé n'est pas mon corps"


Il me semble que tu avais validé cette description de Kingston, n'est-ce pas ? Et bien cela, ces deux conditions, cela fait partie du protocole expérimental. (que tu oublies systématiquement de
décrire). Donc, c'est bien une différence de protocole. 


 


Alors oui en effet, je soutiens que cette différence-ci (ce corps frappé est le mien / n'est pas le mien) est une différence matérielle. La quasi-totalité des scientifiques dans le monde pense
comme moi. Et ils pensent cela parce qu'ils n'ont aucune preuve du contraire. 


 


Ils soutiennent donc que "mon corps frappé => douleur ; un autre corps frappé => pas douleur" s'explique matériellement.  


Si cela s'explique matériellement, alors le corps suffit. 


 


Si cela ne s'explique pas matériellement, alors le corps ne suffit pas. 


 


Il ne TE reste plus qu'à prouver que le fait d'avoir un corps n'est pas matériel. 


 


En attendant le jour où tu auras réussi (peu probable), je garderai la vision matérialiste : le cerveau produit la conscience, et par conséquent la conscience est produite par un seul cerveau,
dans ses sensations et ses perceptions. C'est ce qui explique que je n'ai conscience que des sensations relative s à mon propre corps, puisque les stimuli reçus par un autre corps ne sont pas
intégrés par le cerveau qui crée ma conscience. 


 


Ou alors tu peux te décider à lire le paragraphe précédent, mais aussi à le relire et essayer de le comprendre. Pour toi, ce paragraphe est du charabia, c'est du délire. Et pourtant, c'est comme
ça que pensent la plupart des habitants de cette planète.


Ensuite, considère que ce qui est pour toi du délire est un modèle cohérent pour des millions d'humains ; puis considère que ton modèle de l'insuffisance est vu comme du délire par la plupart des
intervenants sur ce blog depuis sa création ; pendant que pour toi c'est un modèle cohérent. 


 


La majorité n'a pas toujours raison, mais il faut voir qui est capable de comprendre les "délires" de l'autre. 


 


Je crains que l'ensemble de ta démonstration repose sur le présupposé que ce lien n'est pas matériel... alors même que c'est cette immatérialité que tu vises à démontrer ! 


Autant dire que c'est un raisonnement circulaire. 

Miteny 20/06/2012 10:39



FUITE.


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


 


Tu es d'accord !!


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


Tu es d'accord !!


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement (lire réponse phrase 2).


 


Réponses.



candide 18/06/2012 10:02





dans un cas vous faites partie de l'expérience et dans l'autre non !  c'est pas équivalent


ps : il sont où les scientifique qui valident vos délires ?

Miteny 20/06/2012 10:36



Fuite. Non réponse à la question.


Je constate une énorme différence dans les effets ??


OUI !!!



candide 18/06/2012 09:55


calomnies , insultes , miteny ce fils de satan ne sait faire que çà !

Miteny 20/06/2012 10:35



Calomnies, insultes.



candide 18/06/2012 00:07


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: évidement les expériences ne sont
pas les mêmes !  


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: explicable par une différence de protocole   


 


CONCLUSION : expérience foireuse  

Miteny 18/06/2012 04:31



Pathétique. Quand on est coincé, mettre un mot qu'on ne comprend pas (protocole ici).


Voilà la stratégie de ces babouins !!


C'est vraiment moi qui devrais rire... Je le ferais d'ailleurs, si je n'avais pas envie de vomir.



candide 17/06/2012 23:49


Miteny 18/06/2012 04:29



Ce machin dit que je délire quand je dis que la douleur ça fait mal. Il dit que je délire quand je dis une tautologie !!


D'où ma question : comment est-il possible de discuter avec des abrutis pareils ?


Réponse probable : c'est impossible, ils sont complètement fous.



candide 17/06/2012 12:05


calomnies , rira bien qui rira le dernier  ( du miteny dans le texte  ) .


le sophisme de miteny : d'après le matérialisme observer la douleur de l'autre c'est avoir mal çà revient à dire :
observer quelqu'un qui bouge c'est bouger  


ps : ils sont où les scientifiques qui valident vos délires ?  vous avez quand même quelques adeptes ( remarquez
même raël qui a été enlevé par des extraterrestres a des adeptes  )  comme kingston qui veut démonter
le matérialisme  il doit travailler dans un garage , mort de rire !!!!

Miteny 17/06/2012 15:23



Observer de la douleur c'est avoir mal, je parle de la douleur qui fait mal, sombre abruti.


Hallucinant de tomber sur des cons pareils. Leur bêtise me donne envie de vomir : je vous assure que c'est vrai.


 


Je te le redis une nouvelle fois : apprends à lire.


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement (lire réponse phrase 2).


 


Réponses.



pree 17/06/2012 04:47


Mouahaha, Miteny dos au mur, c'est complètement dans le sujet et ça fout tes années de blog en l'air. Ou alors réponds ? Pourquoi est-ce qu'on constate exactement l'inverse ? La suffisance de la
matière?

Miteny 17/06/2012 15:22



Visiblement, tu te drogues. Apprends à lire si tu veux discuter.



candide 16/06/2012 20:08





venant d'un illuminé qui croit aux prophéties et autres stupidités et qui se prend pour un messie , c'est très
drôle .


ps: quand vous avez une sensation vous ne l'observez pas , vous l'a faites !  

Miteny 17/06/2012 01:34



gnagnagna...


En outre, la dernière phrase n'a aucun sens, elle est bien révélatrice de la connerie des gens comme toi.



pree 16/06/2012 19:23


Oh que si c'est en plein dans le sujet, et ça fout en l'air toute ta belle démonstration ^^. En fait tu ne fais que reformuler le problème que pose les qualias, donc d'une ce n'est pas une
démonstration originale, et de deux ce n'est pas la peine d'essayer de l'exposer au monde, elle est déjà connue. Cependant, si tout le monde s'en contrebalance et se fout de ta gueule au passage,
c'est préciser parce que l'on peut recréer partiellement une conscience, puisque qu'au final le cerveau obéit à un système pas si compliqué que ça. Et comme on peut recréer artificiellement une
partie de cerveau sans que cela n'altère la conscience de l'individu, alors la matière suffit, c'est que l'on constate.


De toute façon la simple évolution de la conscience de la gamète au cerveau fout également en l'air l'hypothèse de Dieu. Et on peut continuer sur les animaux, en fait je sais pas pourquoi tu
t'évertue à défendre ton intuition comme si cela était une révolution. Et quand on remplacera un bout de ton cerveau par une machine, tu joueras au Don Juan aux Enfers et nieras l'évidence ? Ah
bah oui, tiens, la matière suffit, merde alors ! Et oui, c'est complètement dans le sujet, et c'est le constat qui fout en l'air ton constat. C'est pour ça que personne ne te prendra jamais au
sérieux, car tu prétends constater quelque chose en fermant les yeux sur autre chose. Tu peux me traiter de babouin tant que tu veux, esquiver mes remarques à ta guise, mais tu sais très bien que
tu ne triompheras jamais ! ^^

Miteny 17/06/2012 01:33



Aucun rapport avec le sujet. Il délire complètement et en plus se croit malin : un débile de plus... donc. Retourne devant secret story, abruti.



Kingston 16/06/2012 19:02


Je suis bien d'accord, c'est absurde. 


En fait, la seule façon qu'a Talia de prétendre qu'il y a une différence matérielle, c'est de dire que la description de l'expérience ne devrait pas se limiter à "deux corps frappés", mais
également à ce qu'il nomme "l'observateur".


En fait, nous pouvons dire que la seule différence qui existe entre les deux conditions expérimentales porte sur le fait que MON corps est frappé / un corps AUTRE est frappé. Résultat évident :
douleur / pas douleur. 


MON corps est frappé : douleur


un AUTRE corps est frappé : pas douleur


 


Les deux conditions expérimentales sont bien : JE suis lié au corps frappé / JE ne suis pas lié au corps frappé. 


 


Talia essaie de nous faire croire que cette différence-ci (être lié à tel corps ou non) est une différence matérielle, c'est à dire que le lien entre MOI et MON CORPS serait matériel ! ! ! 

Miteny 17/06/2012 01:32



La différence est ailleurs mais certainement pas matérielle. Je suis content que tu reconnaisses l'évidence de cette affirmation.



Kingston 16/06/2012 13:42


Oui, c’est assez pénible, je suis d’accord. C’est justement pour éviter de toujours revenir là-dessus que
je soutenais jarvis dans son idée d’utiliser le terme expérimenter. Mais c’est un détail.


 





Je voudrai par contre revenir sur ce que dit Talia, concernant une soit-disant différence entre les deux
expériences. C’est ce qui semble étrange dans son propos : les deux corps sont identiques, il admet cela, mais il dit que les expérience sont différentes quand même.


 


De notre côté, pouvons-nous dire que les expériences sont différentes (que ce soit d’un point de vue
matériel ou autre). A priori, on dirait oui, puisque si deux expériences sont parfaitement identiques en tous points, on doit logiquement obtenir
les mêmes résultats : si on obtient des résultats différents, c’est que l’expérience n’a pas satisfait au critère scientifique de « reproductibilité ». En réalité, il ne s’agit que
d’une seule expérience, mais présentant deux conditions expérimentales, qui sont les deux corps frappés.


Nous savons donc que les deux expériences sont différentes, mais pas d’un point de vue matériel !


Dans une condition, le corps A frappé est « MON » corps,


Dans l’autre condtion, le corps B frappé n’est
pas « MON » corps.


 


C’est bel et bien la différence entre les deux conditions, et c’est pour cette raison que les résultats
sont différents (douleur dans un cas, pas de douleur dans l’autre).


 


MAIS CE N’EST PAS UNE DIFFERENCE MATERIELLE ! ! !


 


Ce que dit Talia, c’est que cette différence-ci est une différence matérielle, nous soutenons le
contraire.


Si la différence entre ces deux conditions (le corps frappé est mon corps / le corps frappé n’est pas mon
corps) est une différence immatérielle, c’est la preuve que le corps ne suffit pas.


 


Si la différence entre ces deux conditions est matérielle, c’est-à-dire si « le fait d’avoir un
corps » s’explique matériellement, alors on pourrait peut-être envisager que le corps puisse suffire. Mais le fait que ce corps-ci soit le mien, mais pas ce corps-là, que je perçoive le
monde par ce corps-ci, mais pas par ce corps-là, il n’y a pas d’explication matérielle.


 

Miteny 16/06/2012 17:15



Une différence matérielle, c'est une différence au niveau de la matière, c'est à dire une différence entre la matière du corps A, qui aurait donc une différence majeure avec la matière du corps
B.


C'est absurde.



candide 16/06/2012 11:36


nous constatons les phénomènes avec notre cerveau , les phénomènes constatés sont toujours extérieur à notre cerveau , avoir mal ce n'est pas constater la douleur ! avoir mal c'est ÊTRE le
phénomène . Quand je regarde le soleil je ne fais pas une réaction nucléaire  je ne fais pas le phénomène  quand j'observe un phénomène électrique je ne fais pas de l'électricité  je ne fais pas le phénomène  quand vous
avez mal je ne fais pas le phénomène ! je n'ai pas mal !


 

Miteny 16/06/2012 17:11



Délire total. passons.



preee 15/06/2012 23:29


Heu si le corps ne suffit pas, comment se fait-il qu'on puisse remplacer des neurones humains artificiellement sans que cela n'altère la conscience ? Le corps ne suffit pas, mais la technique si
? C'est pourtant ce que l'on constate, et que l'on constatera de plus en plus.

Miteny 16/06/2012 01:54



Aucun rapport avec le sujet. Délire total. Si le corps naturel ne suffit pas, le corps artificiel non plus. Par contre un corps, naturel ou artificiel, est nécessaire... MAIS ça PAS ÊTRE SUJET
!!!


 


Je devrais leur balancer des cacahuètes au lieu d'essayer de communiquer avec ces babouins.



Kingston 15/06/2012 14:38


Attendez, nous sommes d'accord ! Je ne dis pas que nous pouvons rechercher les "preuves indirectes" de l'existence de telle ou
telle chose ! Nous sommes bien d'accord que "entendre un cri", ce n'est pas "une onde sonore de x amplithude et de telle modulation a parcouru l'espace entre tel point et tel point" ! C'est
justement ça que je précise. 


 


Mais il faut se rendre à l'évidence, dans ce monde matérialiste dans lequel nous vivons, (et qu'il s'agit de démonter), les
"scientifiques" se contentent souvent de preuves indirecte : la "psychologie expérimentale" en est bourrée, et même ne carbure qu'à ça (le témoignage des sujets...)


De leur côté les neuroscientifiques, très sûrs d'eux, sortent des anneries dans des bouquins présentés dans les plateaux télés,
disant, l'un : "la conscience est localisée dans une zone du cerveau située sous le lobe pariétal" ; l'autre : "nous rêvons parce que la sérotonine afflue, provoquant des décharges aléatoires des
neurones" ; 


 et l'autre article de Science-et-Vie qui titre
fièrement des absurdités du type : "notre cerveau décide avant nous ! " (parce que les impulsions cérébrales présidant à un mouvement surviendrait avant que l’individu aient conscience
de sa décision de bouger). . .


Résultat, tout le monde pense avec cette grille de lecture, et tout le monde admet qu’on peut « constater » une douleur
par un examen neurologique, ou en questionnant un sujet sur son propre ressenti.


 


Nous pouvons batailler sur les termes, et assurer que « constater » la douleur ne peut rien vouloir dire d’autre que la
ressentir soi-même physiquement. Mais plutôt que de perdre du temps et de l'énergie à mener cette bataille anecdotique, (sur UN mot !) avec les matérialistes, je préfèrerais qu’on utilise un
terme dont le grand public peut accepter le véritable sens plus facilement : expérimenter.


Hormis votre attachement particulier au terme historique de la démonstration « constater », qu’est-ce qui vous fait
rejeter le terme « expérimenter » ? (qui lui renvoie forcément au vécu subjectif ?)

Miteny 15/06/2012 14:55



de toute façon, il faut bien un corps pour avoir une conscience. Point de douleur sans activation de la zone douleur du cerveau, etc...


On ne constate pas la douleur de l'autre, on peut juste raisonnablement penser qu'elle existe dès lors que l'examen neurologique a prouvé l'existence d'une activation cérébrale appropriée.


 


Mais tout ça est un peu hors sujet : je n'observe moi une production de douleur que c'est mon corps qui est frappé.


Pénible d'avoir à se battre sans arrêt sur la différence douleur/pas douleur...



Kingston 15/06/2012 09:39


Comme vous le désirez, Miteny. C'est vous le boss ! Plus sérieusement, je tenais compte dans cet avis du fait que nous mettons un sens bien particulier dans le mot "constater". Je continue de
penser que, sans rien changer au sens de la démonstration elle-même, le mot "expérimenter" est plus clair, puisqu'on parle de la douleur en tant qu'expérience, en tant que "le fait d'avoir
mal". 


Mais ce n'est qu'un détail. Pardonnez-moi d'avoir entretenu cette digression. 


 


Sinon, vous validez bien ce que je dis à Talia ? Est-ce que vous pensez que j'ai bien traité l'objection qu'il pose ? 

Miteny 15/06/2012 09:51



Non, constater a un sens très clair. En outre c'est de la logique élémentaire : entendre crier, c'est constater (observer, dans le sens scientifique du terme) une production de son.


On n'a pas à dire que c'est observer une production de douleur, c'est débile. Si c'est pour dire n'importe quoi, moi aussi je peux le faire : entendrer crier, c'est observer une production de
rayons X.


 


Voyez... c'est facile de raconter n'importe quoi... comme Talia.



Kingston 15/06/2012 08:21


Je suis d’accord avec Jarvis sur ces termes : On peut
constater que de la douleur est produite, chez l’autre, lorsqu’on l’entend crier ; un médecin peut constater la production de douleur quel que soit le corps frappé, avec ses
instruments. MAIS, personne ne peut l’expérimenter, et c'est bien là le propos de l'insuffisance du corps.  Cette
distinction est bonne, car en parlant d’expérimenter, on fait forcément référence à la douleur « qui fait mal », la douleur que JE ressens à un moment donné. Le mot expérimenter renvoie
directement à la douleur en tant que quale, alors que le terme constater renvoie a priori à une entité matérielle, que l’on peut réduire à de la neurologie. Vu que la neurologie n’est pas le
sujet, le mot constater entretient la confusion. C’est aussi pour ça que tant d’internautes font du hors sujet en postant ici, car le sujet n’est
pas clair pour eux.


                  





@Talia 


         Tu dis qu’il n’y a pas de différence entre les deux
corps frappés, mais qu’il y en a une entre les deux expériences. Tu dis que la différence n’est pas à chercher entre les deux corps. Mais vu que l’expérience, c’est « deux corps
frappés », je ne vois pas où tu peux trouver la différence.


Tu invoques, pour justifier cette différence, la place de l’observateur. Oui, cette place est importante,
puisque c’est ça (et uniquement ça) qui change entre les deux expériences. Si les deux expériences étaient parfaitement identiques, on obtiendrait des résultats parfaitement identiques, c’est le
principe de la science. Si on obtient des résultats différents, c’est que l’expérience n’est pas valide, puisqu’elle n’aura pas satisfait au critère de « reproductibilité ». En
revanche, on peut dire que les deux expériences sont différentes, ou plutôt qu’il y a dans cette expérience-ci deux conditions expérimentales :


Le corps frappé est le corps de l’observateur


Le corps frappé n’est pas le corps de l’observateur


 
Ce
n’est pas pour autant une différence matérielle. D’un point de vue matériel, les expériences sont identiques, et c’est justement en sortant du « matériel pur » que la différence de
conditions expérimentale peut apparaître, justifiant la différence de résultats obtenus

Miteny 15/06/2012 09:25



Non, c'est débile : quand on entend crier on entend une production de son. Lorsqu'on regarde le résultat d'un IRM, on constate une activation cérébrale.


Cela ne s'appelle pas constater de la douleur. 2 grammes de logique SVP



D... 15/06/2012 00:07


Miteny dit: Et que fais tu dans quelques jours ?


Tu verras bien, rien de bien grave , je te rassure, tu vas comprendre.


ça va etre magnifique, grandiose. Ce qui est bien, c'est que j'aurais meme pas besoin de parler, je ne parle pas, mieux je vais vous montrer.


Tout ce que tu as a faire, c'est de regarder et surtout d'écouter, il n'y a rien d'autre a faire.

D... 14/06/2012 21:02


Messieurs, ça va bientot commencer, pour etre précis dans un futur proche.


J'ai besoin de quelques jours pour etre pret et pour bien me concentrer car c'est un exercice difficile.


Je sais qu'il me faut rester humble, c'est important.


ça va commencer dans quelques jours. Je pense que ce que je fais est bien.


Jésus a dit: aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, si vous n'aimez que ceux qui vous aiment, quel mérite en aurez vous ?


Non, je ne suis pas fou, quoique pour faire ce que je vais faire, j'avoue qu'il faut etre un peu fou quand meme, enfin passons.


ps: Un etre intelligent est forcément non violent, a méditer .... c'est a savoir.

Miteny 14/06/2012 23:48



Et que fais tu dans quelques jours ??



jarvis 14/06/2012 16:18


Je sais que tu parles de la douleur « qui fait mal »,
c'est-à-dire la douleur non pas au sens « j'observe une activation du cortex somesthésique primaire », mais au sens « what is like to be a bat ? », c'est-à-dire au sens
où nous pouvons savoir que la douleur existe, mais nous ne pouvons pas l'expérimenter.


Ce serait d'ailleurs une bonne idée (par soucis de clarté) si tu
décidais d'employer le mot « expérimenter » plutôt que « constater » : le neurologue constate la douleur de son patient avec ses instruments (ou simplement en l'entendant
crier), mais par contre il ne l'expérimente pas. Il ne peut pas plus l'expérimenter que toi ou moi pouvons savoir ce que c'est que la douleur d'un enfant Syrien qui meurt d'une rafale de A-K
47.


 


Voilà pourquoi je suggère de remplacer dans toutes tes explications
le mot « constater » par le mot « expérimenter », qui est moins ambigu. 

Miteny 14/06/2012 16:22



Ce n'est pas ambigu du tout : je ne peux constater une production que lorsque c'est mon corps qui est torturé. HYPER SIMPLE (je n'ai pas accès à la douleur des autres)



Talia 14/06/2012 15:49


Matériellement mon corps est quelconque, sale con.


 


Justement, mon corps est quelconque et ma conscience aussi est quelconque !


 


Ca ne veut pas dire qu'elle doit être omnisciente...


 


(je ne suis pas certain que tu comprennes bien ce que je dis ; je crains que mes
propos ne te soient un peu obscurs voire dépourvus de sens pour toi. Toute demande d'explication sera bienvenue : c'est bien pour ça que l'on dialogue.)

Miteny 14/06/2012 16:16



  AUCUN RAPPORT AVEC LE SUJET : bref, toujours aussi con....


Et en plus il se permet de me mépriser alors qu'en matière de connerie, il bat tous les records.


Donc voilà, cette merde avoue : Il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)


Mais il va faire machine arrière, évidemment.


Vraiment t'es un être plein de vice...



Talia 13/06/2012 22:54


Moi aussi je te parle d'une différence matérielle. 


 


C'est ce que dit ce commentaire, tu le saurais si tu l'avais lu. 


 


Tu as décidé tout seul qu'avoir un corps, ce n'est pas matériel. Tu te trompes. 


 


Le fait que l'observateur soit le corps frappé dans la première expérience, mais pas dans la seconde, c'est une différence tout à fait matérielle. 


 


Avoir tel corps et non tel autre s'explique matériellement. Encore une fois, je me propose de te l'expliquer. Ne serait-ce que pour comprendre où je fais une erreur, acceptes que je te
l'explique. Tu veux bien ? (c'est quand même l'objet du blog)

Miteny 13/06/2012 23:52



Matériellement mon corps est quelconque. Et tu le sais très bien. Simplement ta connerie et ta haine te font dire n'importe quoi : tu me donnes envie de vomir tellement tu pues.


Car oui tu pues, c'est écoeurant !!



Talia 13/06/2012 17:17


Il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)


 


Bien sûr que si. L'expérience ne comporte pas seulement "un corps quelconque
frappé" : Il y a AUSSI une personne qui observe.


 


Et sa place est primordiale dès lors que c'est ça qui change entre les deux expériences. 


 


Tu supprime l'observateur, et tu n'as aucun résultat, soit logique ! 


 


Donc si, il y a et c'est évident une différence matérielle entre les deux expériences. 


Tu le refuses car tu as décidé, un jour, qu'avoir un corps n'était pas matériel. Une grande partie de ton raisonnement est fondé là-dessus, et c'est d'autant plus absurde que c'est censé être la
finalité de la démonstration de l'insuffisance du corps. 


Tu prends comme acquis ce que tu cherches à démontrer : l'idée qu'il n'y a pas que la matière qui entre en jeu. 


 


Si tu faisais deux expériences identiques, tu obtiendrais deux résultats
identiques ! C'est même sur ce critère qu'on peut déterminer qu'une expérience est valide ou qu'elle ne l'est pas : le caractère reproductible.


Etudie, un peu. 

Miteny 13/06/2012 18:40



Toujours aussi con... je te parle de différence matérielle ABRUTI.


Je ne le répèterai jamais assez : qu'est ce qu'il est con !!!!!



D... 12/06/2012 22:06


La vie est une épreuve de Dieu destinée a renforcer notre esprit.

Talia 12/06/2012 15:55


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps
quelconque frappé) : VRAI.


Tu es d'accord.


C'est justement ce que je viens de préciser (toi non plus tu ne sais pas lire, il faut croire). 


JE NE SUIS PAS D'ACCORD.


Il n'y a pas de différence matérielle entre les corps MAIS IL Y A UNE DIFFERENCE MATERIELLE ENTRE LES DEUX EXPERIENCES. 


 


Cette différence matérielle EST EXPLIQUEE par le matérialisme. 

Miteny 12/06/2012 16:16



Il raconte n'importe quoi : n'importe quelle connerie est bonne à prendre. Pathétique.


Si c'est pour jouer au plus con, fais le ailleurs STP... merci.


Il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)


 



Talia 12/06/2012 14:22


Je me rends compte, et j'admets, mea culpa, que j'avais lu un peu trop vite. J'ai validé une étape (l'étape 2) sans
parfaitement faire attention aux mots.





Ce que j'ai eu tort de valider c'est : Il n'y a pas de différence
entre les expériences.


En fait, j'avais cru comprendre qu'il n'y avait pas de différence biologique
entre les deux corps frappés. Et cela je le valide. Pour autant, les expériences restent différentes : l'expérimentateur, celui qui observe et constate, n'a pas la même position dans
l'expérience dans les deux conditions : Dans une première condition, il est le corps frappé, dans la deuxième condition, il en est extérieur.


 



Ma confusion s'explique facilement : les copié-collé se ressemblent
beaucoup, mais parfois tu changes quelques mots, du coup on a l'impression fausse que c'est exactement le même, et le regard glisse dessus.


Le diable se cache dans les détails, et tu en fais la preuve. (c'est une
expression)


 


Donc oui, en effet, j'ai validé trop vite l'étape 2, croyant y lire quelque chose
alors que c'en était une autre. En même temps, si tu lis mes commentaires, tu dois savoir ce que je valide réellement, tu dois bien cerner ma penser, maintenant.


 

Miteny 12/06/2012 14:42



Je te le redis une nouvelle fois : apprends à lire.


 


Mon corps frappé, un autre corps frappé.


 


1. Je constate une ENORME différence (douleur/pas douleur) entre les résultats de l'expérience: VRAI.


Tu es d'accord.


 


 


2. Inexplicable par une différence matérielle puisqu'il n'y a PAS de différence matérielle entre les expériences (un corps quelconque frappé un corps quelconque frappé)
: VRAI.


Tu es d'accord.


 


CONCLUSION : je constate une différence inexplicable matériellement (lire réponse phrase 2).


Tu es DONC d'accord.


 


Réponses.



Kingston 12/06/2012 11:45


Excusez-moi, je ne comprends pas bien : 


La douleur est par définition le fait d'avoir mal, pourquoi faire une redondance avec "douleur qui fait mal" ? Est-ce pour faire une distinction avec une douleur "qui ne ferait pas mal" ? A quoi
se rapporte cette expression ?  


 


(désolé, il peut encore y avoir des choses qui m'échappent. Je me sens très bête, sur ce coup ! à l'aide...)

Miteny 12/06/2012 13:21



J'essaie de préciser pour cet imbécile de Talia... même si je sais que ça ne sert à rien.



Kingston 12/06/2012 11:00



@Talia


 


Je suis d’accord que la question étudiée, c’est de savoir si le corps suffit à produire de la douleur.
(Cependant, je demande à Miteny de confirmer).





 


Par contre, tu dis que c’est un présupposé que si le corps suffit, alors je devrai constater la douleur
produite par n’importe quel corps. Ce n’est pas un présupposé, c’est de la logique. Puisque tu fréquentes le site depuis longtemps, tu dois te souvenir de la machine à produire la douleur. Une
machine à café produit du café, que je peux goûter, toucher, sentir, quel que soit la machine ; si le corps est une machine à douleur, il produit de la douleur. Et si le corps produisait de
la douleur, j’aurais mal quel que soit le corps frappé. Et ce n’est pas le cas.


 


 


 


@Roflcopter


Je comprends ce que tu dis, mais il n’y aucune explication matérialiste concernant la production de
qualias.


On percevrait les qualias des autres corps s’il y avait un lien entre mon cerveau et le cerveau des
autres corps, sans doute. Mais pourquoi seuls les qualias issus de ce cerveau-ci viennent-ils constituer ma conscience ?


C’est toute la question.


 


Si le corps pouvait produire seul la douleur, j’aurais mal quel que soit le corps frappé, c’est-à-dire
que tous les corps seraient miens. Si le corps est capable seul de produire la conscience, cela impliquerait que je penserais, que je percevrais, que je ressentirai, que j’éprouverai… avec tous
les corps. Chaque corps serait objet de ma conscience, qui seraient comme autant d’organes d’une seule entité matérielle…


 


Nous voyons bien que c’est absurde, et que le corps ne peut pas suffire. 

Miteny 12/06/2012 11:09



Le corps produit de la douleur, signifie qu'il produit de la douleur qui fait mal.


Cet abruti de Talia est incapable de comprendre le moindre truc logique : c'est pathétique.