Ma victoire est grandiose.

Publié le par Miteny

Ma démonstration de l'existence de Dieu, ou du moins de l'insuffisance des causes biologiques, est stupéfiante de simplicité et de limpidité. Et c'est la raison pour laquelle elle suscite tant de haine. En effet, le blaireau de base, cultivé ou pas (et Dieu sait qu'ils sont nombreux !) se sent rapidement piégé.

Certains comme frucuche deviennent fous, comme rongés par la haine, et essaient de déployer des trésors d'ingéniosité pour mentir effrontément sans que ça se voit trop. Ils sont tellement imprégnés jusqu'au plus profond de leur inconscient par l'obscurantisme réactionnaire que face à une preuve aussi limpide, ils se mettent à raconter n'importe quoi. Par exemple, j'essaie en ce moment de convaincre cet abruti de frucuche que la douleur ça fait mal et même que c'est à ça qu'on la reconnaît. Il n'est pas d'accord. Hallucinant non ?

Autre exemple : je suis obligé de modérer les coms à cause d'un fou qui va jusqu'à poster 20 coms d'insultes par jour...

Le serviteur de Satan est acharné sur dieuexiste.com parce qu'il sait que mon raisonnement constitue une énorme révélation. C'est un peu comme si personne n'avait vu le soleil jusqu'à aujourd'hui et que moi j'étais celui qui disait: « levez les yeux, regardez, le soleil existe ». Alors forcément, ils n'aiment pas ça. Ils n'aiment pas qu'on étale leur immense bêtise à la face du monde. Alors ils éructent, insultent, mentent, menacent.

Mais ce type de comportement ne prouve qu'une chose. Face à la vérité toute simple dont ils savent qu'ils ne pourront pas nier l'évidence bien longtemps, ces êtres frustres et obscurantistes paniquent.

Ma victoire est grandiose.

 

PS : 235 semaines, et je ris toujours des arguments stupides des esclaves de Lucifer... Votez pour moi !

Publié dans Archives 2010-2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lclc 17/10/2011 21:46



ta victoire et tellement grande que tu es tout seul dans ton coin a vouloir toujour avoir raison; ceci dit je te ferai remarquer que tout le monde s'en fou



Miteny 18/10/2011 00:04



abruti



Vincent 10/11/2010 23:49



La religion est l'oeuvre du diable. Vive Nietzsche.



Miteny 11/11/2010 00:07



drogué



frucuche 02/11/2010 11:55



Je ne vois pas pouruqoi je devrais répéter des raisonnements auxquels tu n'as apporté aucune objection. Si tu n'es pas capable de les réfuter, je considère qu'ils sont justesn et donc que j'ai
raison, et donc que tu as tort.



Miteny 02/11/2010 12:03



j'ai tout réfuté et en plus tu ne lis pas ce que j'écris. Tu es ridicule


Tu vas avoir bcp de mal à me convaincre que l'absence de douleur quand on te torture n'est pas réelle...



frucuche 02/11/2010 11:25



fuite ridicule


Aucune fuite. Relis mes commentaires plus haut. Tout est expliqué.



Miteny 02/11/2010 11:40



très drôle



frucuche 02/11/2010 11:18



Il est vrai que je n'aurais pas du te parler du concept "réalité. C'est bien trop complexe pour toi.


Le concept de "réalité" est un concept extrêment simple ("l'ensemble de tout  ce qui existe", c'est pas difficile à comprendre), mais il n'empêche que tu as énormément de mal à l'assimiler.



Miteny 02/11/2010 11:24



L'absence totale de douleur quand on te torture existe aussi (et même bien plus que ta douleur qui n'existe que pour toi), alors pourquoi tu ne la prends pas en compte ??


Parce que t'es très malhonnête ?? Parce que tu viens brusquement d'oublier ta propre définition de la réalité ???


Etrange, étrange..



frucuche 02/11/2010 11:15



 Aucun moyen d'y accéder, elle n'existe pas pour tous les autres..


Aucun moyen d'y accéder à cause de la nature même de l'information. Le matérialisme explique donc très bien le phénomène.



Miteny 02/11/2010 11:21



fuite ridicule



frucuche 02/11/2010 10:51



Ce que constate chacun, c'est bien que torturer n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur.


Confusion entre constatation de l'absence et absence de constatation. C'est un truc de base, pourtant.


Pourquoi tu fuis ?? Tu as peur ?


Je constate que c'est toi qui essaie à tout prix de changer de sujet. Moi je m'attaque à ta conception débile de ce qu'est la réalité, car ton raisonnement repose dessus. Je suis en plein dans le
sujet, et j'ai encore mis à jour une de tes erreurs (ça en fait combien, déjà ? Je compte même plus...)



Miteny 02/11/2010 11:10



non. Mon raisonnement repose simplement sur le constat suivant: torturer n'importe quel corps ne produit pas forcément de douleur. c'est à dire que le fonctionnement du corps frappé  ne
suffit visiblement pas.


Il est vrai que je n'aurais pas du te parler du concept "réalité. C'est bien trop complexe pour toi. Il faut rester très basique avec ceux qui ont un QI d'âne.



frucuche 02/11/2010 10:30



Cet arbre existe pour tout le monde, mon pauvre...


Ce que tu dis manque (comme toujours) de rigueur. Si un arbre existe, alors théoriquement rien n'empêche que chacun puisse recevoir une information à propos de cet arbre. C'est à partir de cette
information (visuelle, tactile, etc.) qu'on peut en déduire que l'arbre existe. Donc théoriquement chacun peut déduire "cet arbre existe", puisque chacun peut recevoir des informations en
provenance de cet arbre. Les informations peuvent être différentes (je peux par exemple être aveugle et toucher l'arbre, tandisque toi tu le vois, même si tu ne le vois pas sous le même angle que
celui qui se trouve derrière l'arbre, etc.), mais elles permettent toutes de déduire l'existence de l'arbre. C'est très important de bien comprendre ça.


Prenons maintenant l'information "mon corps est frappé", qui équivaut à "j'ai mal" si celle-ci est reçue par voie nerveuse (évidemment on n'a pas mal si on voit seulement son propre corps
frappé). Qui reçoit l'information "mon corps est frappé" par voie nerveuse ? Une seule personne, par définition. Donc combien de personnes ont mal ? Une seule : la même. Les autres personnes
ont-elles accès à l'information ? Non. Donc elles ne peuvent déduire par voie directe l'existence de la douleur (elles le peuvent par voie indirete par scanner par exemple).


Voilà, c'est très simple, on reste dans le domaine du matérialisme, et tout est expliqué.



Miteny 02/11/2010 11:06



l'arbre existe pour tout le monde mais pas ta douleur si on te torture. Aucun moyen d'y accéder, elle n'existe pas pour tous les autres.. toi comprendre différence ???



frucuche 02/11/2010 09:58



Bien sûr que si puisque tu parles de la réalité et qu'il y en a qu'une pour toi.. c'est donc bien la réalité de tout le monde


Décidément tu as du mal...


Il n'y a qu'une réalité, cela est indéniable.


Je reçois une certaine quantité d'information en provenance de la réalité.


Si mon corps est frappé, je reçois l'information "mon corps est frappé", ce qui est équivalent à "j'ai mal".


Les autres personnes ne reçoivent pas cette information, donc il n'ont pas mal.


En d'autres termes, la réalité est bien que l'individu frappé a mal, car s'il a mal c'est que la douleur existe, et si la douleur existe, alors elle fait partie de la réalité (car la réalité est
par définition l'ensemble de tout ce qui existe). Les individus non frappés peuvent toujours avoir accès à l'information "l'individu A a mal, de façon indirecte, par imagerie médicale par
exemple.


Tu vois, c'est extrêmement simple.



Miteny 02/11/2010 10:05



Et alors ? Ce que constate chacun, c'est bien que torturer n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur. Pourquoi tu fuis ?? Tu as peur ?



frucuche 02/11/2010 09:26



"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une
sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps frappé. "


Jamais je n'ai validé le bout de phrase en rouge, là. Ton mensonge est maintenant flagrant.



Miteny 02/11/2010 09:30



Bien sûr que si puisque tu parles de la réalité et qu'il y en a qu'une pour toi.. c'est donc bien la réalité de tout le monde...encore piégé mon pauvre !



frucuche 02/11/2010 09:24



Si on part du principe que la "réalité individuelle" de A est l'ensemble des informations que A reçoit de la réalité (l'unique réalité), alors il est évident que B ne peut recevoir exactement les
mêmes. Il recevra sûrement des informations à peu près similaires à A s'il se trouve proche de lui, mais ce ne sera pas exactement les mêmes.


Donc l'intersection des "réalités individuelles" de tout le monde est l'ensemble nul.



Miteny 02/11/2010 09:27



Cet arbre existe pour tout le monde, mon pauvre... mais continue, tu te ridiculises bien je trouve



frucuche 02/11/2010 08:33



Pourquoi mens-tu ? On dirait que tu ne pas t'en empêcher, c'est complétement fou...


Tu dis que j'ai affirmé ce qui suit :


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "


Alors que c'est complétement faux ! J'ai affirmé seulement :


"la réalité est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps frappé. "


Car jamais je n'ai accepté de valider ton concept débile de "réalité de tout le monde".



Miteny 02/11/2010 09:16



Pourquoi mens tu ? On dirait que tu ne peux pas t'en empêcher, c'est fou.


Tu as bien affirmé :


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "



Conrad 02/11/2010 08:23



 


Salut Miteny ! 


 


Je te propose une analogie. 


 


SI individu A frappé, ALORS douleur ressentie par individu A ET EXCLUSIVEMENT par individu A


SI individu A frappé, ALORS aucune douleur ressentie par individus B


 


Est-ce ça te va jusque là ? oui ? très bien, nous sommes d'accord


 


Voici mon analogie : 


 


SI planète A touchée par météorite, ALORS cratère formé sur planète A ET EXCLUSIVEMENT sur planète A


SI planète A touchée par météorite, ALORS aucun cratère formé sur planètes B


 


Dans cette analogie, "planète" est assimilable à "individu", et "douleur ressentie" est assimilable à "cratère formé". 


 


Question 1 : Es-tu d'accord ? (si non, peux-tu me dire pourquoi ?)


 


Question 2 : Est-ce tu vois où je veux en venir ? 



Miteny 02/11/2010 09:16



et ça recommence !!!


la même analogie archi débile pour la 15000 fois !! j'ai eu droit à la chaise, au ballon, au hachoir.. à tout...et maintenant aux planètes !!


aucun cratère sur A, mais je peux constater cratère sur B, toi comprendre ??


 


B frappé.. aucune douleur au niveau de A (normal) mais pas douleur non plus au niveau de B (pour moi), ça différent, est-ce que toi comprendre ????


C'est vraiment pénible



Conrad 29/10/2010 18:51



"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper
n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps frappé. "


 


Ca n'a pas du tout la même signification que : 


 


Bref que chacun a mal dès que n'importe quel corps est frappé.



Miteny 29/10/2010 20:28



La réalité de chacun, ça veut dire que CHACUN ressent une douleur, abruti.


Sais tu reconnaître le mot "chacun" dans une phrase ? Non, visiblement. Je te conseille de consulter, ou d'apprendre à lire (être capable de reconnaitre les mots d'une phrase... c'est comme ça
que ça s'appelle aussi)



Amibata 29/10/2010 18:49



Bonjour


 


Je viens de prendre connaissance de votre blog, et j'ai bien lu votre démonstration. Pour moi aussi, il est évident que le matérialisme se trompe. 


 


Je sais que le corps n'est pas suffisant pour expliquer la sensation de douleur... comme la conscience de façon générale ! La biologie parle de mécanismes, qu'elle peut décrire dans
les moindres détails,... mais les mécanismes ne sont que ça, et une machine, aussi sophistiquée soit-elle, ne ressent rien, n'a pas d'émotion, et ne pense pas ! 


 


Une pensée... peut-on décrire une pensée en terme de longueur d'onde, de particules, de masse ou d'énergie ? Aucunement ! 


Quelle est la nature physico-chimique... de la liberté ? Impossible de répondre ! 


 


Un aveugle de naissance, qui connaîtrait dans ses moindres détails l'optique, les longueurs d'onde du spectre de la lumière, la biologie de l'oeil, la neurochimie du cortex visuel...
(en ayant étudié tout cela avec le braille et en écoutant des conférences, c'est tout à fait possible), saurait-il pour autant ce que c'est que "voir" ? 


 


Le corps ne suffit pas. 


 


Je ne suis pas chrétienne, ou musulmane, ou juive, ou... 


mais je sais que Dieu existe, qu'Il est là, qu'Il nous aime et qu'Il voudrait que nous nous aimions, tous.  



Miteny 29/10/2010 20:24



Exactement. Voilà, c'est ce que je veux dire, et même c'est cette évidence que vous énoncez que je veux défendre (parfois avec un peu de véhémence, c'est vrai).


c'est pourquoi je demande des soutiens


parce que je pense que c'est important.



frucuche 29/10/2010 16:08



"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "


 


Bref que chacun a mal dès que n'importe quel corps est frappé.


 


Aucun lien logique entre ces deux phrases.


Si on dit "une douleur est ressentie", et qu'on ne précise pas par qui elle est ressentie, alors il suffit qu'une seule personne ressente cette douleur pour que la proposition soit vraie. Ce
n'est pas parce que tout le monde ne la ressent pas que la proposition est fausse.


Tu devrais apprendre à parler.



Miteny 29/10/2010 20:22



Voilà ce qu'il affirme :


 


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "


 


Bref que chacun a mal dès que n'importe quel corps est frappé.



frucuche 29/10/2010 14:40



C'est chaque fois pareil, à chaque fois que tu es pris en défaut, tu recopies sans cesse la même phrase, même si j'y réponds quinze fois.


Dire que tu te crois vraiment être crédible, alors que tu ne comprends même pas ce qu'est la réalité...



Miteny 29/10/2010 14:56



Voilà ce qu'il affirme :


 


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "


 


Bref que chacun a mal dès que n'importe quel corps est frappé.



frucuche 29/10/2010 12:56



frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps frappé.


Cela n'induit aucunement que je ressente de la douleur quand un autre corps que le mien est frappé.


Pourquoi penses-tu que "ressentie" tout court équivaut à "ressentie par tout le monde" ?



Miteny 29/10/2010 14:25



Voilà ce qu'il affirme :


 


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "


 


Bref que chacun a mal dès que n'importe quel corps est frappé.



frucuche 29/10/2010 09:55



"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "


 


La réalité tout court, ça suffit. "La réalité de tout le monde" est une expression débile.



Miteny 29/10/2010 10:05



Voilà ce qu'il affirme :


 


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "


 


Bref que chacun a mal dès que n'importe quel corps est frappé.



frucuche 29/10/2010 09:34



Je t'apprécie beaucoup, Miteny. Tu es en voie de devenir mon divertissement préféré.


N'est-ce pas ? C'est captivant de sonder les profondeurs que la stupidité peut atteindre. A chaque fois qu'on pense avoir atteint le fond, Miteny arrive à creuser davantage. Fascinant.



Miteny 29/10/2010 09:42



Calomnies et insultes. Bien sûr il n'a que ça. Voilà ce qu'il affirme :


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "


Bref que chacun a mal dès que n'importe quel corps est frappé. Et ensuite, il vient m'insulter, me faire passer pour un fou.


ça fait vraiment peur ! C'est un monde obscurantiste : je suis au moyen-âge avec des tarés pareils.



frucuche 29/10/2010 09:22



 il fait semblant ne pas comprendre ce que je dis.


Non. J'ai très bien compris ce que tu as dit. Mais ce que tu as dit est complétement débile, donc je fais la mise au point.



Miteny 29/10/2010 09:39



ce que tu affirmes sans la moindre honte :


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "



Roflcopter 28/10/2010 19:49



J'adore ta manière d'annoncer en grande pompe ton humilité, tout en déclarant dans la même annonce que tu es par le fait même bien meilleur que d'autres.


 


J'adore  ta définition de réalité, qui nécessite l'existence de quelqu'un pour la constater. Si la douleur des autres existe, elle existe, point. Rajouter "pour moi" "pour toi" permet de
préciser la perception que les gens ont de la réalité, et ne reflète pas un fractionnement de la réalité... qui représente tout ce qui existe, peut-on vraiment parler de plusieurs "tout ce
qui existe"?! 


 


J'adore ta façon de ne pas imaginer que de ressentir une sensation est l'action d'être un processus biologique altéré. Et que la sensation existe dans une seule et unique réalité sans que
d'autres processus biologiques semblables n'en soient aussi altérés.


 


J'adore ta façon de me traiter d'alcoolique, dans tout ce que ça a de random.


 


Je t'apprécie beaucoup, Miteny. Tu es en voie de devenir mon divertissement préféré.



Miteny 29/10/2010 09:36



oui elle existe, mais la suffisance de n'importe quel corps, ça n'existe pas. mieux, l'insuffisance du corps est la réalité de tout le monde



frucuche 28/10/2010 18:19



cet arbre existe pour toi mais aussi pour moi... il existe pour tout le monde...


Ca ne veut rien dire "exister pour moi", "exister pour tout le monde". Soit une chose existe, soit une chose n'existe pas. Au lieu de dire "cet arbre existe pour toi mais aussi pour moi", il est
plus correct de dire "tu reçois une information sur cet arbre, et moi aussi je reçois une information". Mais ça ne veut pas dire que c'est la même information ! Si je suis daltonien par exemple
je ne reçois pas l'information que ses feuilles sont vertes, si tu es en hélicoptère tu recevras l'information que l'arbre est en-dessous de toi : tu verras l'arbre d'en haut, si je suis aveugle
et que je touche cet arbre, je ne reçois pas la même information que toi qui le vois mais ne le touche pas, etc.


Essaie de comprendre que "ma réalité" signifie "l'ensemble des informations que je reçois de la réalité (la vraie, la seule), et que mon cerveau traite". Tout va s'éclairer.


 



Miteny 29/10/2010 09:14



coup classique : il fait semblant ne pas comprendre ce que je dis. Aucun intérêt.


ce que tu affirmes sans la moindre honte, sale type :


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "



frucuche 28/10/2010 18:09



Bref, j'ai mal quand tu te cognes ??


Si tu relis mon commentaire de 10h35, tu verras que ma réponse n'implique pas cela ("ressentie" tout court ne signifie pas "ressentie par tout le monde").



Miteny 28/10/2010 18:11



ce que tu affirmes sans la moindre honte, sale type :


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "



frucuche 28/10/2010 18:04



Affirmes-tu que tu es en train de voir la même chose que moi à cet instant ?


Affirmes-tu que tu puisses voir la même chose que quiconque à n'importe quel instant.


Bien sûr que non, car nous recevons chacun certaines informations sur la réalité, et qu'il ne peut y avoir deux personnes qui reçoivent exactement la même information au même instant.


Or, les informations que nous recevons de la réalité, c'est précisément "notre réalité individuelle".


Donc les "réalités individuelles de chacun" sont strictement distinctes.



Miteny 28/10/2010 18:11



cet arbre existe pour toi mais aussi pour moi... il existe pour tout le monde... il est réel pour tout le monde... Mais pourquoi je me fatigue à expliquer des évidences à un connard pareil ??



frucuche 28/10/2010 17:48



Ensuite toujours pas de réponse, évidemment.


Ah bon ? Je n'ai pas répondu, à 10h35 ? Malhonnête.



Miteny 28/10/2010 18:02



ce que tu affirmes sans la moindre honte, sale type :


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "


Bref, j'ai mal quand tu te cognes ?? ecoeurant de voir que des gens aussi menteurs existent et en plus cette ordure donne des leçons....



frucuche 28/10/2010 17:40



il existera pour tout le monde. Tout le monde pourra vérifier son existence.


Ce qui existe dans "ma réalité" à l'instant t, c'est un certain point de vue sur l'objet. Je ne peux pas le voir tel qu'il est dans la réalité, c'est-à-dire sous tous les points de vue en même
temps.


Je n'ai jamais accès à la "réalité" d'une autre personne : je vois ce que je vois, je ne vois pas ce qu'elle voit (c'est tellement évident).


L'intersection des "réalités individuelles" est donc l'ensemble nul.



Miteny 28/10/2010 17:46



tu te fous de moi c'est clair.  C'est tellement débile que je ne me ferai pas l'affront de répondre



frucuche 28/10/2010 16:41



Les différentes "réalités" que tu unis sont toutes distinctes. La "réalité de 1" à l'instant t n'a rien en commun avec la "réalité de 2" à l'instant t, non plus
qu'avec celle de 3, etc.


Par exemple si un objet existe dans la réalité (la vraie, la seule). Si je suis derrière à cet objet dans ma "réalité" à l'instant t il existera "objet de dos", tandisque dans la "réalité" d'une
personne placée devant l'objet existera "objet de face" à l'instant t. Autant il y a de personnes, autant il y a de réalités toutes différentes dans lesquelles existent les objets vus selon
différents angles, à diverses distances, etc. Mais jamais deux personnes ne voient en même temps le même objet à la même distance et sous le même angle au même instant t. Toutes les "réalités
individuelles" sont donc distinctes.


Donc si x appartient à "réalité n", alors x appartient à "réalité de tout le monde"


Mais il n'existe aucun entier m différent de n tel que x appartient à "réalité m".


Ce qui explique pourquoi une douleur existant dans la "réalité" d'une personne n'existe pas dans la "réalité" des autres.



Miteny 28/10/2010 16:58



n'importe quoi ! il existera pour tout le monde. Tout le monde pourra vérifier son existence.


Pout tout le monde, c'est pour CHACUN. Pour lui ET lui ET lui ET lui.. donc une intersection (contrairement à ce que j'avais écrit.. mais moi, étant vraiment honnête, je reconnais quand je me
trompe).


Ensuite toujours pas de réponse, évidemment.


ce que tu affirmes :


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "



frucuche 28/10/2010 13:47



A savoir la réalité vérifiée par 1 + réalité vérifiée par 2 + réalité vérifiée par 3


 


La douleur ressentie par A fait partie de la "réalité vérifiée par A", elle fait donc partie de la réalité des gens, puisqu'elle fait partie de la "réalité vérifiée par A + réalité vérifiée par
B+...".


Cependant elle ne fait pas partie de la réalité vérifiée par B, ni de la réalité vérifiée par C, etc.


C'est facile à comprendre.



Miteny 28/10/2010 14:17



Moi répéter


 


Bref, la douleur de chacun existe, mais le fait 'frapper n'importe quel corps suffit à engendrer une douleur au niveau de ce corps"...ça, ça n'existe pas, c'est pas réel .. réel pour personne


Dur


 


PS: je reconnais humblement m'être trompé. Chers lecteurs, voyez comment je sais reconnaitre mes erreurs, contrairement aux autres !!


 c'est pas une somme qu'il faut faire mais une intersection.


Réalité de tout le monde= réalité COMMUNE =réalité1 A réalité 2 A réalité 3 ...  (A étant pour le U à l'envers)



frucuche 28/10/2010 11:42



On parle bien évidemment de la réalité de tout le monde.


Je considère qu'il n'y a qu'une seule réalité : la réalité tout court, qui est l'ensemble de ce qui existe.


Nous recevons de cette réalité un certain nombre d'informations, via notre cerveau, ce qui constitue ce que tu appelles la "réalité de chacun".


Quand tu dis "réalité de tout le monde", tu veux dire "réalité" tout court ou "réalité de chacun" ?



Miteny 28/10/2010 12:12



Je parle de la réalité que constatent les gens. Les gens c'est l'ensemble des personnes (!!)


Donc c'est une somme.


A savoir la réalité vérifiée par 1 + réalité vérifiée par 2 + réalité vérifiée par 3 etc...


 


Bref, la douleur de chacun existe, mais le fait 'frapper n'importe quel corps suffit à engendrer une douleur au niveau de ce corps"...ça, ça n'existe pas



frucuche 28/10/2010 10:35



"la réalité est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps frappé. "


Oui, c'est exact. Je fais tout de même remarquer qu'il n'y a aucune raison que "ressentie" tout court soit équivalent à "ressentie par tout le monde". Ou alors prouve-le-moi.



Miteny 28/10/2010 11:04



On parle bien évidemment de la réalité de tout le monde. A moins que tu parles de la réalité pas réelle ?


On sait jamais



frucuche 28/10/2010 08:08



Non je parle de la douleur qui fait mal et tu le sais très bien.


Et avoir mal, c'est quoi ? C'est avoir certaines zones de son cerveau sollicitées.



Miteny 28/10/2010 09:09



ce que tu affirmes :


"la réalité est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps frappé. "



frucuche 27/10/2010 15:01



Je te demande si c'est la réalité, c'est à dire la réalité vérifiable par tout le monde


 


On peut effectivement vérifier par l'imagerie médicale qu'une personne a mal. Donc c'est bien la réalité : la douleur ressentie par une personne est bien le traitement d'informations effectué par
le cerveau de cette personne.



Miteny 27/10/2010 17:41



Il répète toujours les mêmes conneries, c'est fascinant. Non je parle de la douleur qui fait mal et tu le sais très bien.


 En fait, t'es là pour te faire insulter, je crois. t'es maso, t'as des déviances... j'ai compris !


Bon, allez, je te fais plaisir:  andouille !


PS: si tu veux, je peux te fouetter aussi.. toujours prêt à rendre service



frucuche 27/10/2010 14:46



Le fonctionnement du corps (càd de n'importe
lequel) frappé  est bien censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps
(frappé).


 


Répondre "oui" n'implique pas que tout le monde doive ressentir cette douleur. Réfléchis deux minutes.



Miteny 27/10/2010 14:56



Réfléchis deux secondes abruti !


Je te demande si c'est la réalité, c'est à dire la réalité vérifiable par tout le monde, sombre crétin. Alors soit tu réponds oui, soit tu réponds non.


C'est vraiment navrant de ne te regarder te dépatouiller tel une poule devant un couteau. Tu me fais penser à un boeuf pas très malin (c'est dire ! )



frucuche 27/10/2010 14:36



Lis mes posts, pour une fois.



Miteny 27/10/2010 14:41



J'ai lui et je répète ce que tu affirmes sans honte:


"la réalité est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps frappé. "


Le fonctionnement du corps (càd de n'importe
lequel) frappé  est bien censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps
(frappé).


OUI ou NON ?


tu as répondu OUI



frucuche 27/10/2010 14:17



non, c'est toi qui as répondu.


 


J'ai répondu après avoir maintes fois demandé par qui la douleur devait être ressentie selon toi. Je n'ai eu aucune réponse. J'ai répondu "oui" tout à l'heure malgré ce vide que tu laissais, ça
ne t'autorise pas à remplir ce vide par "tout le monde".


C'est pourtant évident qu'une douleur au niveau de A fait mal à A uniquement, de même que de l'eau sur une pièce de tissu A mouille A uniquement.



Miteny 27/10/2010 14:34



Je répète ce que tu affirmes sans honte:


"la réalité est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps frappé. "


Le fonctionnement du corps (càd de n'importe
lequel) frappé  est bien censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps
(frappé).


OUI ou NON ?


tu as répondu OUI



frucuche 27/10/2010 13:41



Tu fais exprès de dire "ressentie" sans préciser par qui la douleur doit être ressentie. Tu laisses donc un vide après "ressentie", et après tu le remplis en disant que c'est "tout le monde".


C'est une vraie arnaque.



Miteny 27/10/2010 14:10



non, c'est toi qui as répondu. c'est selon toi la réalité vérifiable par tout le monde.


Je répète ce que tu affirmes sans honte (hallucinant):


"la réalité est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps frappé. "



frucuche 27/10/2010 12:46



frapper le corps A est la cause d'une sensation douloureuse ressentie par A au niveau du corps A.


frapper le corps B est la cause d'une sensation douloureuse ressentie par B au niveau du corps B.


frapper le corps C est la cause d'une sensation douloureuse ressentie par C au niveau du corps C.



Miteny 27/10/2010 13:34



Ne fuis pas, c'est ridicule.


"


la réalité :


frapper le corps A est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau du corps A.


frapper le corps B est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau du corps B.


frapper le corps C est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau du corps C."


 


C'est bien ce que tu affirmes, tu as répondu OUI. Donc ne fais pas l'enfant, c'est ridicule



frucuche 27/10/2010 11:41



"Le fonctionnement du corps (càd de n'importe lequel) frappé est censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps (frappé)."


 


Je n'ai jamais dit que la douleur engendrée était censée faire mal à tout le monde.


C'est pourquoi j'ai posé la question : ça fait mal, oui, mais à qui ?



Miteny 27/10/2010 11:47



"Le fonctionnement du corps (càd de n'importe lequel) frappé est censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps (frappé)."


C'est bien ce que tu affirmes or ce n'est pas la réalité !! Ce que tu affirmes est faux, c'est fini, sois raisonnable.


 


C'est tout de même parfaitement honteux. Si tu affirmes quelque chose, c'est que tu affirmes que cette chose est réelle.


Autrement dit que la réalité est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps frappé.


frapper le corps A est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau du corps A.


frapper le corps B est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau du corps B.


frapper le corps C est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau du corps C.


etc...


pour toi, c'est bien la REALITE



frucuche 27/10/2010 11:07



Bref ce n'est pourtant pas la réalité car personne n'a mal dès que n'importe quel corps est frappé.


 


Qui a dit que les autres auraient mal dès qu'un corps est frappé ?


Si frapper un corps produit une douleur au niveau de ce corps, alors, seule la personne frappée doit avoir mal. Pas les autres, puisque la douleur n'est pas produite au niveau de leur corps.


C'est pour ça que je demandais : qui fait mal, oui, mais à qui ?



Miteny 27/10/2010 11:38



"Le fonctionnement du corps (càd de n'importe lequel) frappé est censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps (frappé)."


C'est bien ce que tu affirmes or ce n'est pas la réalité !! (T'as mal quand je me cogne ??)



frucuche 27/10/2010 10:39



Le fonctionnement du corps (càd de n'importe
lequel) frappé  est bien censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps
(frappé).


 


Allez, je réponds : Oui.



Miteny 27/10/2010 11:04



Une amorce de dialogue ?


Bref ce n'est pourtant pas la réalité car personne n'a mal dès que n'importe quel corps est frappé. CQFD



frucuche 27/10/2010 10:32



Il y a une différence entre ne pas comprendre une question et dire qu'elle est mal posée et incomplète.


 


Alors : qui fait mal, oui, mais à qui ?



Miteny 27/10/2010 10:37



Le fonctionnement du corps (càd de n'importe
lequel) frappé  est bien censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps
(frappé).


OUI ou NON ??????????????????


toujours pas de réponse



frucuche 27/10/2010 09:42



Le fonctionnement du corps (càd de n'importe
lequel) frappé  est bien censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps
(frappé).


OUI ou NON ??????????????????


La question est incomplète. Je répondrai uniquement quand tu auras précisé : qui fait mal à qui ?



Miteny 27/10/2010 10:01



Voilà, il faut semblant de ne pas comprendre la question... RIDICULE


Allez, tu peux aller te coucher maintenant, tu as été assez ridicule ici...



frucuche 27/10/2010 08:10



Le fonctionnement de n’importe quel corps est bien censé engendrer une douleur qui fait mal
à la personne frappée.


C'est pas une réponse, ça ?



Miteny 27/10/2010 08:53



non



Georges Malcrin 27/10/2010 00:11



Bonjour,


Je vais essayer de résumer ce que les gens essayent de te dire Miteny :


Nous allons prendre deux ordinateurs strictement identiques au niveau des fichiers installés, du système d'exploitation, absolument aucune différence. Nous allons installer sur l'ordinateur A le
fichier "coup de marteau.exe" qui se trouve être un virus. L'antivirus de l'ordinateur A émet un signal d'alarme : "Attention ! "coup de marteau.exe" est un virus. C'est dangereux pour moi."


Point de vue de l'ordinateur A :  "on installe le fichier néfaste sur mon disque dur" =  "j'émets le signal d'alarme"


Point de vue de l'ordinateur B : "on installe le fichier néfaste sur un autre disque dur" = "je ne fais rien"


Maintenant transposons cet exemple avec des humains :


Mettons un coup de marteau sur l'individu A. Son cerveau envoie un signal d'alarme : la douleur remplace la boîte de dialogue. L'individu B, quant à lui, n'est pas concerné, et n'a donc aucune
raison de ressentir la douleur. Tout comme l'ordinateur B n'avait aucune raison de s'alerter de la présence du virus sur l'ordinateur A.


Cependant, si on avait frappé l'individu B, ou si on avait infecté l'ordinateur B, ils auraient réagi de la même manière que les sujets A.


Tu sembles considérer la douleur comme une grandeur physique, qui devrait être mesurable, mais la douleur est une information et cela n'a rien à voir.


 



Miteny 27/10/2010 08:51



ça me manquait ces comparaisons débiles avec les ordinateurs...


ça faisait au moins 6 mois qu'un geek ne m'avait pas posté ce genre de comparaison psychédélique


Le fonctionnement du corps (càd de n'importe lequel) frappé  est bien censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps (frappé).


OUI ou NON ?



frucuche 26/10/2010 18:11



Le fonctionnement de n’importe quel corps est bien censé engendrer une douleur qui fait mal
à la personne frappée.


La douleur fait mal, l'eau mouille.


L'eau mouille uniquement le bout de tissu sur lequel elle est versée.


La douleur ne fait mal qu'à la personne dans le corps de laquelle elle est produite.


Tu l'as, ta réponse.



Miteny 26/10/2010 18:12



Le fonctionnement du corps (càd de n'importe
lequel) frappé  est bien censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps
(frappé).


OUI ou NON ??????????????????


Pas de réponse, évidemment... c'est tellement simple de fuir



frucuche 26/10/2010 10:52



Le fonctionnement du corps (càd de n'importe
lequel) frappé  est bien censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps
(frappé).


OUI ou NON ??????????????????


 


Le fonctionnement de n’importe quel corps est bien censé engendrer une douleur qui fait mal
à la personne frappée.


 


 


PS: non, on parle de cause ici. utiliser " Faire
partie" n'a aucun intérêt.. hors sujet et en plus tu t'emmêles rapidement les pinceaux


 


Si tu n’as pas compris ce n’est pas un problème. Je te fais remarquer que je n’ai employé ce
moyen que parce que tu n’avais pas daigné réfuter mes autres démonstrations. Je peux te montrer que la théorie matérialiste prévoit que A ne ressent pas de douleur quand B est frappé par d’autres
manières. Toujours est-il que ça fait une démonstration de plus que tu as été incapable de réfuter. Car si tu appelles « " Faire partie" n'a aucun intérêt » une réfutation, c’est
que l’étendue des dégâts est incalculable. Ma démonstration marche, que tu apprécies « faire partie » ou pas.


En fait, ça me simplifie la tâche, pour tout dire :


 


Si le corps est nécessaire à produire la conscience de soi, alors s'il n'y a pas de corps il n'y a pas de
conscience de soi. Si le corps est suffisant à produire la conscience de soi, alors, s'il y a un corps il y a conscience de soi.


Or on part de l'hypothèse que le corps est nécessaire ET suffisant.


Donc s'il y a corps, il y a conscience de soi, et s'il y a conscience de soi, c'est qu'il y a
corps.


L'hypothèse est donc que le corps produit la conscience de soi et que la conscience de soi est produite
uniquement par le corps.


Si quelque chose d’autre que le corps de l’individu A (nb. quand je dis "corps" désormais, c'est
"corps+cerveau"), participe à produire de la conscience de soi de A, alors cela voudrait dire que le corps ne serait pas suffisant. Donc si on garde notre hypothèse, il n’y a que le corps de A
qui est capable de produire la conscience de A. Ce qui n’est pas le corps de A ne produit pas la conscience de A. Des choses extérieures (bruit, lumière, etc) peuvent être accessibles à la
conscience de A, mais seulement si elles produisent un effet sur le corps de A.


Donc si je frappe B, je modifie le fonctionnement du corps de B. Cette
modification va donc modifier la conscience de B. Le corps de B n’étant pas le corps de A, la modification subie par le corps de B ne peut modifier la conscience de A. Donc A n’aura pas
mal.


CQFD.



Miteny 26/10/2010 18:07



Le fonctionnement du corps (càd de n'importe
lequel) frappé  est bien censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps
(frappé).


OUI ou NON ??????????????????


Pas de réponse, évidemment... c'est tellement simple de fuir



frucuche 26/10/2010 08:28



donc je peux employer le mot produire comme synonyme de "est cause de"


Oui, mais seulement pour ça. Pas quand tu te sers de cette expression pour inférer que la douleur est censée diffuser dans l'atmosphère pour s'appliquer aux autres, ou je ne sais quoi (je ne vois
pas d'autres raisons qui pourrait faire que les autres ressentent la douleur d'un autre, et comme c'est impossible à cause de la nature de la douleur...).


De même, tu me permettras donc de dire "faire partie", puisque je n'ai jamais dit que la douleur faisait partie du corps, mais de la conscience, contrairement à ce que tu as essayé de faire
croire par tes mensonges.



Miteny 26/10/2010 09:07



Le fonctionnement du corps (càd de n'importe lequel) frappé  est bien censé engendrer une douleur (qui fait mal) au niveau de ce corps (frappé).


OUI ou NON ??????????????????


PS: non, on parle de cause ici. utiliser " Faire partie" n'a aucun intérêt.. hors sujet et en plus tu t'emmêles rapidement les pinceaux


 



Roflcopter 26/10/2010 07:29



Ça dépend de ce que dit le type qui s'auto-proclame grandiose champion d'un débat internet sur la métaphysique dit? C'est vrai!


1- Il dit quelque chose que tu penses: Ouais, "victoire grandiose"... Tu y avais déjà pensé, quand même! Il est vraiment narcissique.


2- Il dit quelque chose que tu ne penses pas: Quel con. Il est vraiment narcissique.


Tu t'en défendras... Et je sourirai.



Miteny 26/10/2010 09:03



alcoolique



frucuche 25/10/2010 17:34



Au fait, j'ai pas dit "fausse", j'ai dit "trompeuse". Pose-toi la question : pourquoi j'ai employé ce terme et pas l'autre.


Je sais parler français, moi. (Je sais parler tout court)



Miteny 25/10/2010 17:53



Le fonctionnement du corps frappé est bien censé engendrer une douleur au niveau de ce corps (frappé)