Le mécréant de la République.

Publié le par Miteny

Comme vous le savez, j'apprécie les chansons de Georges Brassens, y compris celles qui sont anticléricales, bien évidemment. Je suis tombé par hasard sur une version rap du mécréant.

 

 

Cette chanson rigolote et pleine de sagesse m'a inspiré. Alors j'ai écrit quelques vers, que je vous propose ici. Certes, les alexandrins sont moins souples et les rimes moins riches, mais on fait ce que peut...

 

Est-il en notre époque rien de plus vilain,

de plus choquant que de n'pas être républicain ?

On nous explique dans les programmes télévisés

que pour être un citoyen correctement avisé,

sa conscience politique il faut avant tout

savoir cultiver pour s'en faire un atout.

 

Alors à l'instar de mes amis bien-pensants,

j'ai donc décidé moi aussi de faire semblant.

Pour être au diapason j'ai bien sûr commencé,

par critiquer les dérives d'un président insensé.

Je n'ai pas manqué d'énumérer toutes ses tares,

de traiter de tous les noms le sinistre lascar.

 

Mais comme pour bien faire il fallait s'engager,

vers des actions concrètes il m'a fallu converger.

Voulant de toutes les manières être bien vu,

du capitalisme j'ai dénoncé les abus,

puis je me suis tourné vers l'autre cornichon,

je parle bien sûr de celui qui s'appelle Mélenchon.

 

Alors moi aussi j'ai chanté l'internationale.

Prolétaires de tous les pays, c'est la lutte finale !

Après tout, ses idées ne sont pas si mauvaises.

Loin de moi l'envie d'affirmer qu'elles sont niaises.

L'problème c'est qu'un soir de fête, ma langue a fourché,

avec tous d'un seul coup je me suis bien fâché.

 

J'ai osé dire que l'utopie, c'est un truc religieux,

et de fil en aiguille, j'ai fini par dire Dieu.

Àvoir la pâle couleur de mes auditeurs blêmes,

j'ai compris que j'avais commis le pire des blasphèmes.

Renié par tous, il m'a fallu quitter la scène,

presque triste de leur avoir causer tant de peine.

 

Pour un évangéliste, je ne suis pas croyant

Pour un communiste, je ne suis pas mécréant

J'ai en fait l'horrible impression qu'où que j'aille

On me chassera comme si j'étais du bétail

J'en conclue qu'il n'est rien de plus désagréable

que dans cette société vouloir être raisonnable.

 

Vous prétendez bien avoir toutes les solutions

Pourtant toujours plus grave est la situation

Votre mauvaise foi a quelque chose de terrifiant

et je garderai sur vous un regard plus que méfiant,

car de votre immense bêtise je connais l'ampleur

puisque vous n'comprenez même pas le mot douleur.

 

Les deux derniers vers sont particulièrement pertinents...

Voici la version originale du mécréant, par Georges lui-même.

 

Publié dans Best of chansons

Commenter cet article

Doumé 24/03/2012 16:48


Messieurs, je suis d'accord avec vous sur deux points:


- une foi ne peut être comparée à une autre , puisqu'il peut se produire "une transformation des coeurs", dans d'autres religions. Je parlais de la mienne (je crois en Dieu et en Jésus Christ son
Fils, et effectivement je suis "protestant"), qui a bouleversé ma vie et ma pensée, raison pour laquelle je rends témoignage sur ce blog.Je ne veux choquer personne et respecte les croyances de
chacun,car l'intransigeance mène à l'intolérance, qui elle, peut amener aux guerres de religion, ce qui pour moi est intolérable. J'ajoute qu'en tant que citoyen dans un pays laïc, j'ai la
possibilité de m'exprimer sur ma foi(ce qui n'est évidemment pas le cas dans d'autres pays) et je suis conscient de mon privilège.


- le fait d'affirmer avoir la foi chrétienne, mais commettre des mauvaises actions, bref, ne pas accomplir de bonnes oeuvres (envahir un pays, obliger des gens à se convertir, haîr son ennemi,
etc.) est inacceptable.


Néanmoins, il faudrait peut-être se demander si celui qui agit mal envers son prochain, son "frère"pour reprendre le terme biblique, agit en tant que chrétien qui se comporte mal, ou bien plutôt
qu'il agit en n'étant pas VERITABLEMENT chrétien ? Dans ce cas, il s'agit de sa conversion qui n'est pas réalisée, sa transformation n'a eu lieu qu'en "surface" ("les pharisiens hypocrites,
sépulcres blanchis" dont parle Jésus justement, "ils ont l'apparence de la piété mais on renié ce qui en fait la force").


Par ailleurs, et pour revenir au principe de causalité "jamais remis en cause" dites-vous, j'attire votre attention sur le fait qu'en mathématiques, il existe beaucoup de vérités indémontrables -
ce qui est la définition des axiomes - mais néanmoins servant de base à des théorèmes, sur lesquels se basent de nombreuse démonstrations. C'est dans ce sens-là que je voulais vous amener à
considérer que la vérité biblique pouvait ne pas être démontrable.


-  Enfin, je n'espère pas vous "convertir" à tel courant philosophique ou telle religion, juste vous proposer de vous poser une  question: "et si ce Jésus était vraiment ce qu'il disait
être"? .Voilà, c'est tout, rien de plus, je rappelle que je n'ai rien à "gagner" (ni argent, ni médaille, ni récompense) dans cette discussion: juste L'ENVIE de PARTAGER un"trésor". De plus, en
pratiquant mon métier de travailleur social, je sais que chacun a son propre "cadre de références" qui interfère dans le langage, l'information et qu'il est difficile de comprendre l'Autre sous
toutes ses facettes; de plus, je préfère éviter les polémiques.


Bien cordialement


 

Doumé 24/03/2012 10:24


Bonjour,


il existe plusieurs façons de prouver l'exactitude d'un fait.


L'une d'entre elles, notamment en astrophysique, consiste à PROUVER l'existence d'un corps céleste par ses effets produits ( la fameuse causalité).Par exemple, on prouve l'existence d'un "trou
noir" par ses effets gravitationnels qu'il exerce sur toutes les particules (y compris les photons): on ne le "voit" pas , mais on mesure les conséquences de son existence. Autre exemple, les
astronomes ont "découvert" une planète en orbite autour d'une étoile de masse moyenne (comme notre soleil)dans notre galaxie, dont la position ressemble à celle de notre Terre: l"observation" est
en fait une DEDUCTION de son existence par rapport à la VARIATION de la lumière émise par l'étoile!


Pourtant, chacun accepte cette démonstration comme VERITE, (moi y compris) non comme comme observable directement, mais comme une déduction logique de son existence par les effets qu'elle
engendre. Encore un exemple, l'on sait maintenant grâce à la mécanique quantique, que lorsqu'on observe (dans l'infiniment petit) une particule élémentaire, on ne peut "observer"à la fois les
propriétés de cette particule et son mouvement, car l"observateur modifie par son observation, l'état de cette particule", vérité encore communément admise; c'est pour celà que je voudrais
apporter ici deux conclusions:


- pourquoi ne pas appliquer la démonstration de la véracité de l'enseignement biblique (la cause), par rapport à la véritable "transformation" des coeurs des individus (les effets)?


- notre système de causalité actuel a ses limites (on ne peut tout expliquer), notamment à propos des lois de la matière, car dans l'infiniment petit et également quelques nanosecondes après le
big bang,la Physique de Newton, d'Einstein, qui fonctionne très bien dans notre univers actuel, est totalement différente dans ces situations (Cf les livres d'Hubert Reeves, Trin Xuan Thuan,
Steven Hawkings...), et que, par conséquent, vouloir tout rationnaliser en se basant uniquement sur notre  univers visible, est quelque peu réducteur (puisque je le rappelle, même la Science
l'admet).


Bien cordialement et bon week end


 

Miteny 24/03/2012 13:59



Ouh là !! Vous mélangez tout.


La transformation des coeurs peut avoir plusieurs causes très, très variées puisqu'elle n'existe pas que chez les chrétiens. En outre, c'est un phénomène très peu mesurable objectivement.


En fait on ne sait pas trop ce que ça veut dire, puisque nombre de chrétiens disent avoir leur coeur transformé alors qu'ils continuent à hair leur ennemis (alors que leur prophète a dit "aimez
vos ennemis").


Conrad vous l'expliquera très bien.


 


La deuxième "conclusion" est particulièrement fausse.  Le principe de causalité n'est jamais pris en défaut. Vous confondez la causalité avec les lois physiques en vigueur. La causalité
n'est pas une force fondamentale mais un principe mathématique applicable à toute la physique.



Conrad 24/03/2012 09:59


Bonjour Dominique


 


Vous dites que les oeuvres découlent de la foi. D'accord, mais pas forcément, dès lors qu'il peut y avoir des oeuvres - disons plutôt des "bonnes actions" - sans pour autant qu'il y ait la
foi. 


Je préfère un athée qui agit pour le Bien à un croyant dont la piété n'engendre pas de bonnes actions, ou alors tournées vers son propre salut. 


 


Je note d'ailleurs qu'il y a sur ce dernier point une opposition entre catholiques et protestants : les catholiques affirment que l'on peut obtenir son salut en faisant les bonnes actions ; les
protestants affirment, comme vous, que l'on est sauvé ou non, indépendamment de ses actions, par décision de Dieu. 


Dans l'optique catholique, les oeuvres sont donc intéressées : on ne fait pas le Bien parce que c'est bien, mais parce qu'on peut y gagner sa place au paradis. 


Dans l'optique protestante, il n'y a même pas besoin de faire le Bien, ça n'a aucune importance. Dieu décidera (de notre point de vue humain : au hasard, arbirtrairement (puisque les voies de
Dieu sont impénétrables ) ) qui sera sauvé et qui ne le sera pas. Cela a pour conséquence (grave) ces "new born christian" américains, qui ayant trouvé ou retrouvé la foi disent : "c'est bon, je
suis sauvé, je suis dans le bon camp", et qui dès lors font n'importe quoi (et surtout pas de bonnes actions) en étant convaincu d'oeuvrer pour la plus grande gloire de Dieu. 


Ce n'est pas nouveau, d'ailleurs : Levi Strauss évoquait déjà en son temps ces missionnaires américains qui commettaient les pires exactions en Amérique du Sud tout en étant persuadé d'être déjà
sauvé. 


C'est le même système de pensée que les inquisiteurs, ou que les Talibans. 


 


C'est pourquoi je pense que la Foi n'a pas d'importance : croyez ce que vous voulez, ça vous regarde : de toute façon, il y a tant de croyances différentes dans le monde, sans plus de preuve les
unes que les autres, qu'il n'y a aucune raison d'adhérer à l'une plutôt qu'à l'autre. Si ça se trouve, ce sont les Indhouïstes qui ont raison. Ou les chamans sibériens. 


Non : ce qui compte, ce n'est pas ce que vous pensez : ce sont vos actes. 


Que les actes découlent de la Foi est une possibilité : mais les actes peuvent être là sans la Foi. 

Miteny 24/03/2012 13:45



Je suis bien d'accord avec toi, c'est bien dit.


On commence à en avoir marre de ces milliards de croyances qui ne rivalisent que par leur bêtise.


MARRE !!!



info@dieunexistepas.com 23/03/2012 23:33


http://www.dieunexistepas.com/d-inep4.html


http://www.dieunexistepas.com/d-inep5.html


http://www.dieunexistepas.com/d-inep.html

Miteny 24/03/2012 13:40



Et l'insuffisance du corps alors ?



Doumé 23/03/2012 21:25


"La démonstration est plus solide que la croyance", dites vous? Ce n'est pas toujours vrai car bon nombre de démonstrations que l'on a cru exactes dans le passé se sont révélées fausses plus
tard...Mais moi aussi, je préfère une bonne démonstration logique à un propos empreint de subjectivité (à laquelle d'ailleurs on n'échappe jamais totalement, même en science). Des preuves de la
véracité du message de Christ:sa divinité (1 Timothée chapître 3 verset 16),sa personne (Exode chap.12 vers.5, 1 Pierre c.1 v.19),son ministère (Esaïe c.52 v.7),son entrée glorieuse à Jérusalem
est prophétisée en Zacharie c.9 verst 9,son rejet (Daniel c.9 v.26),le jardin Gethsémané (Psaumes 40, 69, 102, Esaïe c.39),la croix (Psaume 129 v.3,Psaume 22 v.18), sa résurection (Psaume 21 v.4,
Actes c.2 v.27), l'ascension (Psaume 110 v.1, 2 Pierre c.2 v.11), le Salut annoncé (Esaïe c;49 v. Epître de Paul aux Romains c;1 v.16). Face à un tel faisceau de prophéties accomplies (je
rappelle que les prophètes cités sont bien antérieurs à la naissance de Jésus), il est difficile de douter que Jésus est bien le Christ annoncé par l'Ecriture.


Après, il appartient à chacun de "franchir le pas de la foi", je ne fais que partager ici ce que j'ai pu (modestement) réaliser.


Bien cordialement

Miteny 23/03/2012 21:53



On ne peut pas se servir d'un livre pour prouver que ce livre est vrai !!


Voyons !! C'est comme si je disais : ce que j'écris est vrai, j'ai écrit dans mon livre que ce que j'écrivais est vrai...



Doumé 23/03/2012 18:09


Bonjour Conrad,


je souhaite répondre à ton commentaire: "dire qu'il faut aussi avoir la foi...". Effectivement, ton raisonnement est valable si on met ta proposition dans cet ordre, on aboutit à un non sens: la
foi qui a besoin de la foi. Or, ce n'est pas ce que j'ai cité, j'ai dit que croire est la priorité, les "oeuvres" en découleront ensuite: l'ordre a son importance, toujours d'après les Ecritures.
Le Salut est donné (gratuitement, sans contrepartie d'aucune sorte, puisque "nous ne pouvons pas racheter nôtre âme") a celui qui CROIT. D'ailleurs on peut ajouter à ce sujet, que Dieu nous
laisse entièrement libre d'accepter ou non son enseignement, se fait connaître à travers toutes sortes d'expériences propres à chacun ( pour l'un  les Ecritures, pour l'autre la perfection
de l'univers,etc.) et attend que l'individu fasse un acte de foi en se reconnaissant perdu et en confessant dans son coeur avoir besoin de Dieu.


Bien cordialement


 

Doumé 23/03/2012 17:51


Bonsoir, je ne peux que témoigner de l'effet qu'a eu sur moi la lecture de l'évangile ("bonne nouvelle" en grec, çà fait du bien...) comme pour beaucoup d'autres personnes depuis 2000 ans, pour
lesquelles il y a eu un véritable "travail de l'âme".Je citerai par exemple Martin Luther King ( Cf "Le combat social")mettant en pratique la non violence, tout en résistant à l'oppression et
parvenant à faire évoluer les mentalités...et tant d'autres qui ont vu leur vie transformée par le message de Jésus Christ.Même si, à mon sens, il n'existe pas de "compétition" entre la Science
et la Foi, car la première répond à la question "Comment cela fonctionne t-il?" et la seconde à la question "Pourquoi cela existe t-il?"; on peut tenter d'apporter des preuves scientifiques à
propos de Jésus: les prophètes de la Torah ont annoncé sa venue, lui-même a prophétisé sur la destruction de Jérusalem, etc. Mais à mon avis,le mieux au risque de me répéter, est de se rendre
compte par soi même en lisant sur internet ou en se procurant une Bible ou un Evangile (gratuit dans toutes les bibliothèques chrétiennes).


Bien cordialement


 

Miteny 23/03/2012 19:43



Non il faut des preuves plus solides. Les évangiles ont été écrits après la destruction de Jérusalem.


Je ne doute pas que l'histoire de Jésus racontée dans les évangiles est génial, mais ce serait bien mieux si on démontrait qu'elle est vraie, non ?


La démonstration a plus de valeur que la croyance. Car on peut croire n'importe quoi, ce qu'on veut, alors que la démonstration correspond à la réalité !



Cartman 23/03/2012 00:11


@Miteny =>> bon ca y est, le calme est revenu à la Cote Pavée ?? T'as vu des trucs? non ??

Miteny 23/03/2012 13:52



Je n'habite plus à Toulouse depuis un certain temps... Désolé.



Conrad 22/03/2012 20:11


Lorsque Brassens dit qu'il ne se comporte pas plus mal que s'il avait la foi, il évoque, en effet, ce que les chrétiens appeleraient les oeuvres,...


Mais argumenter que la foi est également nécessaire (nécessaire pour quoi ? faire le bien ou être quelqu'un de bien ?) , ne peut
pas se faire en se basant sur la foi. 


Autrement, c'est le serpent qui se mord la queue. (pétition de principe, ou encore raisonnement circulaire)


Voir à ce propos le second théorème d'incomplétude de K. Gödel. 

Miteny 23/03/2012 13:52



C'est ce que je voulais dire...



Doumé 22/03/2012 19:51


Bonsoir,


pouvez-vous développer lorsque vous dites "qui se rendent compte qu'on les a trompés sur le sacrifice de Jésus ou qui ne ne le comprennent pas vraiment"?


Si j'ai bien compris vos propos, vous ne remettez pas en question la réalité historique de Jésus de Nazareth, mais plutôt sa mission de Rédemption sur Terre? Je ne peux, dans ce cas, que vous
proposer de "vérifier" par vous-même: en effet, une lecture facile des quatre évangiles relatant la vie, l'enseignement et les actes de Jésus, sont plus éloquents que les meilleurs arguments (de
nombreuses personnes qualifient ces écritures de "Parole vivante", tant elle touche les coeurs).


De plus, concernant la véracité de son enseignement, je cite les personnes qui voulaient le faire mourir :"ne faisons rien contre cet homme (disait l'un des membres du sanhédrin, qui était
disciple en secret ) si son enseignement est humain nous n'en entendrons bientôt plus parler, mais si cet homme est de Dieu, ne prenons pas le risque de le faire mourir et d'agir contre Dieu".


Bien cordialement

Miteny 23/03/2012 13:51



Je ne vois pas pourquoi la lecture d'une histoire serait plus éloquent. En quoi cela pourrait une preuve de quoi que ce soit ?


Désolé de le dire, mais moi je ne vois qu'une belle fable avec des mythes légèrement extravagants comme la résurrection ou l'ascension.


Mais après, je pense qu'il y a un fond de vérité mêlée de fables : le jésus historique était sans doute quelqu'un d'exceptionnel.



Doumé 22/03/2012 17:43


En effet, nul besoin d'avoir la foi chrétienne pour accomplir de bonnes actions, je dis juste que les oeuvres seules ne suffisent pas pour "obtenir" le Salut, mais
qu'il faut d'abord se reconnaître "perdu" (se repentir avec sincérité) et reconnaître Jésus Christ comme sauveur personnel (pour lui, pour elle, pour eux, pour moi: démarche unique), et
ensuite,s'engager à effectuer nos actions en conformité avec les Ecrits bibliques, "non comme pour plaire aux hommes, mais pour plaire à Dieu" (Saint Paul).


D'autre part, votre remarque sur une éventuelle "riposte" de la part de quiconque considère cette croyance comme fausse et agirait, croyant bien faire, pour "se venger" en commettant le pire, est
pertinente : c'est ainsi que des individus, et j'insiste sur le terme "individus" (car chacun demeure responsable individuellement de ses actes vis à vis des lois régissant les différentes
nations dans le monde, ainsi que des préceptes des différentes religions), de tous temps ont perpétré des crimes atroces au nom d'une religion.


Néanmoins, doit-on pour autant renoncer à affirmer sa foi?Je ne le crois pas pour plusieurs raisons:


- la haine de certains individus n'a pas besoin d'alibi (fût-il religieux) pour s'exprimer (la pulsion de mort"Tanathos" est davantage présente dans leur psychisme que la pulsion de vie "Eros")


- la réaction des personnes à l'expression d'une"vérité" dépend surtout de leur capacité à laisser un espace de liberté à leur interlocuteur,celui-ci a donc toute légitimité de s'exprimer (pour
peu que le contradicteur soit coutois). Je crois que vous-même, par exemple, ne renoncez pas à affirmer votre raisonnement "douleur/pas douleur", par peur de réactions "épidermiques" de la part
de vos détracteurs.


Bien cordialement.


 

Miteny 22/03/2012 17:58



En fait, je parlais de la déception des chrétiens qui se rendent qu'on les a trompés sur le sacrifice de Jésus.... ou qu'ils ne le comprennent pas vraiment.


Du coup, ils pourraient être tentés de retomber davantage dans le "péché".


 


Tout ça pour dire que cette croyance chrétienne ne me parait plus vraiment efficace de nos jours.



M. Dominique BALDUZZI 22/03/2012 16:19


Bonjour M. Mitény,


"avoir la foi en JC" peut être considéré comme hypocrite en effet, si l'on se contente d'ânnoner "je crois en Jésus Christ", comme un leitmotiv, en se conduisant mal envers les autres (les
fameuses "oeuvres" citées dans mon mail précédent), et c'est là que la foi véritable intervient, c'est qu'elle a ceci d'extraordinaire :transformer tout individu sincère et l'amener à se
comporter différemment. "Croire en JC" signifie tout simplement, à mon avis, que l'on croit que Dieu a envoyé son Fils pour expier nos fautes à notre place (évangile de Jean chap3 verset 16) ce
qui semble être le message central de la Bible. De facto, la personne ainsi "travaillée" par le message de Pardon, aura à coeur de faire de bonnes actions autour d'elle, non pas pour "mériter" le
Salut donné gratuitement par Dieu, mais par conviction qu'il y a beaucoup à faire dans une société égoîste et que nous sommes tous responsables partiellement (moi idem évidemment) , c'est pour
celà que chaque petite bonne action a le pouvoir de contribuer modestement à cet idéal de paix et de fraternité (oui, utopie) entre les gens, en respectant ainsi la volonté du Créateur: "...tu
aimeras ton prochain comme toi-même.."


Bien cordialement.

Miteny 22/03/2012 16:52



Oui, mais je ne pense pas qu'il y ait besoin de ça pour faire de bonnes actions (comme le dit Brassens d'ailleurs).


 


En outre, cela me parait dangereux.  Car quelqu'un qui se rendrait compte que cette croyance est fausse pourrait être amené à faire le "mal" pour se venger si j'ose dire.


 


Surtout s'il n'y a pas de preuves de ce fameux "sacrifice" : ça ressemble à une grosse arnaque.


 


 



melouk 22/03/2012 13:31


dis moi miteny tu cherche a prouver que dieu existe hin tu devrai aussi utiliser le coran tape sur internet les miracle du coran tu verra c est exeleny

M. Dominique BALDUZZI 21/03/2012 20:50


Bonjour M. Miteny,


je vous ai écrit la semaine dernière un message sur Facebook, et à ce propos j'aimerais connaître votre avis sur mes réflexions.


En ce qui concerne Georges Brassens, dont l'humour ("le tranchant de l'intelligence" J E Hallier) et la lucidité n'ont pas pris une ride, j'ai du mal à adhérer à la
phrase " je ne me conduis pas plus mal que si j'avais la foi". En effet, elle a l'apparence de la sagesse et recueille une majorité d'approbation, mais il y a un hic: dans l'évangile, on nous
apprends que "celui qui croira et sera baptisé sera sauvé", l'apôtre Paul nous mets en garde "ce n'est pas par les oeuvres que vous êtes sauvé, afin que PERSONNE ne se glorifie, mais c'est par la
foi en Jésus Christ". Voilà, pour ma part, au regard des Ecritures, je pense que l'on doit se garder de toute autofélicitation (je me mets dedans évidemment), qui peut conduire à une fierté, puis
une arrogance et enfin un dédain pour l'Autre ( à l'image des Pharisiens observateurs de la Loi, satisfaits d'eux-mêmes, mais ignorant la compassion envers leur prochain).


Bien cordialement.


 

Miteny 22/03/2012 09:48



Oui, mais que signifie "avoir la foi en Jésus". S'il suffit de répéter "j'ai la foi en JC", cela me parait particulièrement hypocrite.



Et alors, dans la grande course au sauvetage si j'ose dire, le mécréant de Brassens est largement devant puisqu'il fait les mêmes oeuvres sans avoir l'hypocrisie de répéter une phrase qu'il ne
comprend pas.


Brassens gagnant !!



Justicier 21/03/2012 16:16


 


De Brassens


Pour toi je te conseille plutôt celle là :


Non certes elle n'est pas bâtie
Non certes elle n'est pas bâtie
Sur du sable sa dynastie
Sur du sable sa dynastie

Il y a peu de chances qu'on
Détrône le Roi (S.f.) des cons.



Il peut dormir le stroumph farceur
Il peut dormir le stroumph farceur
Sur ses deux oreilles serein
Sur ses deux oreilles serein

Il y a peu de chances qu'on
Détrône le Roi (S.f.) des cons



Je tu il elle nous vous ils
Je tu il elle nous vous ils
Il voudrait que tout le monde le suit docil'
Il voudrait que tout le monde le suit docil'

Il y a peu de chances qu'on
Détrône le Roi des cons.( S.f.)

Il est possible au demeurant
Il est possible au demeurant
Qu'on déloge le Shah d'Iran
Qu'on déloge le Shah d'Iran

Il y a peu de chances qu'on
Détrône le Roi (S.f.) des cons.

Qu'un jour on dise c'est fini
Qu'un jour on dise c'est fini
Au petit Roi de Jordanie
Au petit Roi de Jordanie

Il y a peu de chances qu'on
Détrône le Roi ( S.f.) des cons.

Qu'en Abyssinie on recuse
Qu'en Abyssinie on recuse
Le Roi des Rois le bon Négus
Le Roi des Rois le bon Négus

Il y a peu de chances qu'on
Détrône le Roi ( S.f.) des cons.

Que sur un air de fandango
Que sur un air de fandango
On congédie le vieux Franco
On congédie le vieux Franco

Il y a peu de chances qu'on
Détrône le Roi ( S.f.) des cons.

Que la couronne d'Angleterre
Que la couronne d'Angleterre
Ce soir roule par terre
Ce soir roule par terre

Il y a peu de chances qu'on
Détrône le Roi (S.f.) des cons.

Que ça c'est vu dans le passé
Que ça c'est vu dans le passé
Marianne soit renversée
Marianne soit renversée

Mais il y a peu de chances qu'on
Détrône le Roi (S.f.) des cons.


C'est qui le corps-nie chon (con ), déjà ?


C'est le con qui trouve son corps insuffisant ou l'insuffisant qu'est  in-com-pétant


http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=J5W2iymKLJg


Justicier...........grand connaisseur de l'oeuvre de G. brassens, mécréant parmi les mécréants  

Miteny 21/03/2012 16:28



Ah Ah Ah... Tu te crois drôle peut-être ?


Surtout qu'en connerie, toi t'es le champion du monde...