Le dernier article de l'année 2010.

Publié le par Miteny

 Si je devais résumer l'année 2010 de dieuexiste.com avec un seul mot, ce mot serait « tranquillou ».

 Mon blog suit son petit bonhomme de chemin, tranquillou...

 Les faits marquants :

- un petit livre fort sympathique expliquant l'évidence des évidences à savoir l'insuffisance des causes biologiques (quelle évidence !!) ainsi que l'extraordinaire pertinence des prophéties bibliques,

 - une petite vidéo d'introduction,

 - de nouvelles considérations métaphysiques sur les liens qui unissent notre conscience et ce que j'ai nommé « la Substance ».

 

Je n'ai pas envie de faire trop de prospective pour 2011, j'attends 2012. Bon, forcément, il faut s'attendre à une aggravation des différentes crises aussi bien financière que climatique, économique etc... Pour le détail, on verra bien.

J'espère qu'en 2011 j'aurai le temps de faire quelques petits poèmes, histoire de varier un peu les articles de ce blog.... Peut-être même chanterai-je moi-même une ou deux fois ???

Enfin, je rappelle qu'après 244 semaines, j'ai toujours mes 3000 Euros. Car tout le monde sait que frapper n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur. C'est à dire que tout le monde se rend bien compte que le fonctionnement biologique de n'importe quel corps (frappé) ne constitue pas une cause suffisante de sensation douloureuse.

N'étant pas de religion romaine, je ne vous souhaiterai pas de joyeuses saturnales...

Publié dans Archives 2010-2011

Commenter cet article

clovis simard 25/08/2012 22:18


Blog(fermaton.over-blog.com)No.22- THÉORÈME HAWKING.  - Nul ne guérit du BIG BANG.

clovis simard 25/08/2012 22:18


Blog(fermaton.over-blog.com)No.22- THÉORÈME HAWKING.  - Nul ne guérit du BIG BANG.

Gérome 19/01/2011 11:02



Je et biologiques les causes constate bien que matérielles (pourtant est frappé réunies dès qu'un corps) ne sont suffisantes pas des causes pour qu'une sensation douloureuse soit pas des
engendrée (produite) au niveau de ce corps.

En effet, je pas forcément de douleur d'un corps lorsqu'il est ne constate au niveau est frappé. Il faut que. Ce qui exception, inexplicable ce soit le mien constitue une biologiquement.



Miteny 19/01/2011 11:15



Je constate bien que les causes matérielles et biologiques (pourtant réunies dès qu'un corps est frappé) ne sont pas des causes suffisantes pour qu'une sensation douloureuse soit engendrée
(produite) au niveau de ce corps.

En effet, je ne constate pas forcément de douleur au niveau d'un corps lorsqu'il est frappé. Il faut que ce soit le mien. Ce qui constitue une exception, inexplicable biologiquement.



Abyss 19/01/2011 00:21



Bonjour, Miteny. Je viens de parcourir ce blog, et plus particulièrement les commentaires... Pourquoi tant de mépris pour tes interlocuteurs? "pauvre con", "idiot", "débile", et j'en passe. Je
n'en n'ai rien à cirer de la douleur ressentie de tel ou tel corps, simplement je me demande qui tu es pour t'adresser ainsi à des gens qui viennent au devant de toi, pour t'exposer leur théorie?
Je pensais au début, en te lisant, que tu étais quelqu'un de cultivé, de tolérant, ouvert à la discussion. Normal, puisque c'est toi qui a lancé le débat. Tu n'es finalement qu'un pantin, armé
d'un raisonnement que tu brandis comme la connaissance universelle, et qui refuse obstinément de s'ouvrir aux avis des autres, ne leur rendant qu'insultes et mépris. Pourquoi être aussi absurde
lorsqu'on soumet une théorie à la discussion, alors que finalement, tu la rejette, cette discussion? Bah.


Tu sais peut-être beaucoup de choses sur la douleur, mais tu ignores tout de l'humilité, et du respect de l'autre.



Miteny 19/01/2011 09:46



Je constate bien que les causes matérielles et biologiques (pourtant réunies dès qu'un corps est frappé) ne sont pas des causes suffisantes pour qu'une sensation douloureuse soit engendrée
(produite) au niveau de ce corps.

En effet, je ne constate pas forcément de douleur au niveau d'un corps lorsqu'il est frappé. Il faut que ce soit le mien. Ce qui constitue une exception, inexplicable biologiquement.



Conrad 03/01/2011 15:49



On est certainement pas à égalité, vu les énormes bêtises que tu racontes. 


 


Une fois encore, tu te poses à la fois comme juge et parti. Pour établir que tu es plus intelligent que moi,
il faudrait une tierce personne. Sinon, je pourrais moi aussi dire que tu n'es pas très intelligent, puisque ce que je dis ne sont pas des bêtises et que tu crois que c'en est. 


Je ne dirai pas ça, car je ne crois pas que ce soit une question d'intelligence ici. Je crois que c'est
plutôt lié à la capacité de décentration de soi. (je te présente mes excuses si tu ne connais pas ce terme. C'est de la psychologie. On peut également parler de "reconnaissance de
l'altérité")



Miteny 03/01/2011 16:10



Mais tu ne comprends même pas des mots comme "chacun" ! Tu comprends pas les questions qu'on te pose et même pas quand on te pose une question !


J'en ai plus que marre de me faire insulter par de tels abrutis qui ne m'arrivent pas au doigt de pied... Marre !



Conrad 03/01/2011 15:46



Moi constater absence de douleur, toi OK? (Attention, on parle simplement de ce que moi je constate,
l'autre, on en a rien à foutre qu'il ait mal ou pas)


 


C'est là ton erreur, Miteny ! Justement, on ne s'en fout pas que l'autre ait mal ! Si on ne parle que de ce que toi tu constates, on ne traite que des informations
parcellaires, incomplètes ! 


Ce n'est pas scientifique. 


Tu veux poser comme objectif un phénomène purement subjectif. 


Ce n'est pas scientifique. 



Miteny 03/01/2011 16:09



Ah la tache !!!


Mais réponds à la question, super crétin !! Il est complètement idiot celui là... j'ai vraiment pas de bol moi.


Moi constater absence de douleur, toi OK? (Attention, on parle simplement
de ce que moi je constate, l'autre, on en a rien à foutre qu'il ait mal ou pas)


Alors ?


 



Conrad 03/01/2011 12:36



J'ajoute : 


Même si une douleur existe pour l'autre, je n'y ai pas accès. Donc ce que je constate moi, c'est bien NO
DOULEUR.


Et donc, SI une douleur existe pour l'autre, le fait que tu ne la constates pas prouve uniquement (comme tu
l'as dit) que tu n'y as pas accès. C'est à dire que tu es incapable de la ressentir (alors qu'elle existe). C'est évident. 



Miteny 03/01/2011 13:25



Je constate bien une absence de douleur. On parle de la réalité que je constate. MOI PARLER TOI, TOI LIRE CE QUE MOI ECRIRE.


Moi constater absence de douleur, toi OK? (Attention, on parle simplement de ce que moi je constate, l'autre, on en a rien à foutre qu'il ait mal ou pas)


Moi constater absence de douleur, toi OK? (Attention, on parle simplement de ce que moi je constate, l'autre, on en a rien à foutre qu'il ait mal ou pas)


 


Moi constater absence de douleur, toi OK? (Attention, on parle simplement de ce que moi je constate, l'autre, on en a rien à foutre qu'il ait mal ou pas)


Moi constater absence de douleur, toi OK? (Attention, on parle simplement de ce que moi je constate, l'autre, on en a rien à foutre qu'il ait mal ou pas)


 


 


Va-t-il réussir à lire ce que j'écris ??? suspens... avec les débiles, il faut s'attendre à tout.



Conrad 03/01/2011 12:33



Descend de ton piedestal ! T'es pas intelligent, t'es con ! Ou alors prouve le contraire en
approfondissant un minimum mon raisonnement (même si je pense pas, vu tes réponses, que tu en es capable)


 


C'est précisément ce que j'ai fait dans mon commentaire n° 4. Tu as d'ailleurs dit qu'il y avait quelques
erreurs, je veux bien le concevoir, mais j'aimerais tout de même que tu m'indiques lesquelles. 


 


Quant à l'intelligence... je ne vois pas pourquoi j'aurais à prouver mon intelligence. Je ne conçois
d'ailleurs pas une relation entre nous (par commentaires interposés) sans partir du principe que nous sommes égaux. Tu ne me considère pas comme ton maître, n'est-ce pas ? Et bien sache que je ne
te considère pas davantage comme mon maître.


C'est normal : nous ne nous connaissons pas, nous communiquons exclusivement par le biais de ce blog, dans
lequel nous exprimons des avis différents. 


Tu affirmes que ton raisonnement est juste, je ne le crois pas. 


J'affirme que ton raisonnement est faux, tu ne me crois pas. 


Nous sommes donc à égalité. 


Nous pouvons donc avoir chacun l'un envers l'autre la même idée concernant l'intelligence de l'autre. 



Miteny 03/01/2011 13:19



On est certainement pas à égalité, vu les énormes bêtises que tu racontes. Je crois rêver !!


J'arrive encore à être surpris par la connerie des gens.



Conrad 03/01/2011 11:50



Ce que je constate, c'est aussi la réalité, ce n'est pas une illusion. Tu viens de dire en fait que ce
que tout le monde constate, c'est une illusion.


 


Je crois que tu n'as pas compris ce que je dis. Ce que tu constates, c'est que tu ne ressens pas de douleur.
Ce qui est très différent que "aucune douleur n'a été produite". 


Est-ce que tu vois la différence ? 


Tu ne constates pas qu'aucune douleur n'a été produite, et c'est normal puisque de la douleur a été produite
(l'autre a mal). Tu constates que la douleur qui a été produite, tu ne la ressens pas.


Bref, tu constates que tu es incapable de dire si de la douleur a été produite ou
pas. 


(et non pas qu'aucune douleur n'a été produite). 


Puisque tu ne nie à aucun moment la douleur de l'autre, tu es obligé de conclure que tu es incapable de la
ressentir. Or, dans ta démonstration, tu dis que tu constates qu'aucune douleur n'a été produite, ce qui est faux.


Je me souviens de ton histoire d'écrans différents, qui renvoie aux réalités subjectives. Dans ton écran,
aucune douleur n'est produite lorsque quelqu'un d'autre est frappé. Soit. Mais si l'on prend TOUS les écrans (correspondant à TOUTES les personnes existantes), il y en a au moins 1 dans lequel de
la douleur est produite. 


Si l'on veut conclure rationnellement, scientifiquement, il faut bien prendre en compte TOUS les écrans, et
non pas seulement le tien. 


L'erreur, c'est bien de tirer des conclusions à partir d'une information parcellaire : en ne prenant en
compte que ta seule perception, tu commets l'erreur de la subjectivité. 


 


Bien sûr, lorsque tu as mal, ou lorsque tu n'as pas mal, ce n'est évidemment pas une illusion. L'illusion,
c'est de conclure de l'absence de douleur pour toi une absence de douleur en général. 


 


Dans mon commentaire n°4, peux-tu m'indiquer quelles sont les quelques erreurs que j'ai commises, selon toi,
s'il te plait ? 



Miteny 03/01/2011 12:05



Non, je constate bien aucune douleur. Même si une douleur existe pour l'autre, je n'y ai pas accès. Donc ce que je constate moi, c'est bien NO DOULEUR.


Tu confonds tout. Tu ferais mieux de relire ce que j'ai écrit. En plus la suite est révoltante de connerie. Tu ne sais même pas ce qu'est l'objectivité scientifique !!


 


Enfin, t'as toujours pas compris la question. On ne veut pas savoir si quelqu'un a mal dès qu'un corps est frappé (la réponse est sûrement oui d'ailleurs), mais si le fonctionnement du corps est
une cause suffisante de douleur.


 


Vu que tu ne comprends pas le français, tu ne peux pas comprendre les subtilités. Mais comprends que j'en ai vraiment marre de répondre à des abrutis qui posent toujours les mêmes questions
débiles et qui surtout ne prennent pas la peine de se remettre en question eux-mêmes.


Descend de ton piedestal ! T'es pas intelligent, t'es con ! Ou alors prouve le contraire en approfondissant un minimum mon raisonnement (même si je pense pas, vu tes réponses, que tu en es
capable)



Conrad 03/01/2011 10:45



Il me semblait, à travers ce commentaire, mettre en évidence au moins le fait que je comprenais le questionnement à la base de ce blog. 


 


Tu dis que je fais quelques erreurs... Lesquelles ? 


(c'est cela qui m'intéresse au plus haut point, pour l'heure)


 


Quant à ta question : est-ce que je confirme que tu constates que les causes biologiques ne suffisent pas ? 


R : non


pourquoi ? -->


A vrai dire, je comprends très bien que c'est ce que tu crois constater, mais je pense que cette constatation n'est qu'apparente, et ne correspond pas à la réalité, justement. C'est une
illusion née de la subjectivité. C'est une constatation subjective, et non pas une constatation objective.


(Je pense qu'il serait primordial tout au long de ta démonstration de définir dans quel cadre tu te places, cela éviterait les confusions de part et d'autre.) 


 


!!! En d'autres termes, tu constates bel et bien une insuffisance. Mais ce n'est pas  l'insuffisance du corps : c'est l'insuffisance de chaque individu à percevoir
l'ensemble de la réalité. Donc, c'est une insuffisance de la conscience au lieu d'une insuffisance du corps. 


 


Je sais que tu ne seras pas d'accord avec cela. Je respecte ton opinion. Mon opinion est différente de la tienne, tout simplement.  


Nous pourrions, comme ça a déjà été fait, nous disputer pendant de longs jours pour prouver chacun de nous à l'autre que c'est nous qui avons raison. Tu veux me convaincre, Miteny, mais tu n'y
arrives pas. De même, j'aimerais te convaincre, mais je n'y arrive pas davantage. 


 


Maintenant que j'ai répondu, peux-tu m'indiquer mes "quelques erreurs" de mon commentaire n° 4, s'il te plait ?



Miteny 03/01/2011 11:18



Ce n'est pas une opinion, c'est n'importe quoi. Tu n'as rien compris.


Ce que je constate, c'est aussi la réalité, ce n'est pas une illusion. Tu viens de dire en fait que ce que tout le monde constate, c'est une illusion. C'est délirant. Non, il faut que tu te
ressaisisses et que tu adoptes une attitude rationnelle. Ce n'est pas une question d'opinion mais de FAIT SCIENTIFIQUE.


Quand j'ai mal, ce n'est pas une illusion (et quand je n'ai pas mal non plus). Sacrebleu !!


On croirait vraiment que je parle dans le vide. il sont tellement bouchés qu'ils n'arrivent même pas à lire ce que j'écris.



dieu 01/01/2011 16:28



Il est très exactement écris en en-tête de votre blog : "dites moi précisément où je me trompe, et je vous donnerai 3000 euros". J'ai précisément démontré où vous vous trompiez, et ce de manière
incontestable (et même pas contestée par vous, d'ailleurs), et vous refusez de donner vos 3000 euros. DONC : à l'évidence, vous êtes un escroc. Aussi bien sur le plan intellectuel que sur le plan
financier. Et la censure de mes commentaires n'y change strictement rien.






Chacun peut ici même le constater.



Miteny 01/01/2011 22:09



Répète ton argument débile qu'on rigole ? (c'est YBN-6 de mémoire... les tarés qu'il y a quand même !!!)



athéedoncéclairé 01/01/2011 12:58



Oui, grâce à toi j'en sais un peu plus. Oh, pas de quoi atteindre au divin, je n'en suis qu'au début de mon apprentissage, maître. Mais tu nous apprends à tous une chose : à défaut de comprendre
ta Pensée profonde et ce qu'il en est de dieu, nous en apprenons au moins un peu sur nous-mêmes. Nous ne sommes que des merdes, des larves, dans ta grande sagesse tu nous le révèles à chaque
instant. Et pour cela nous te remercions comme nous le pouvons (insuffisamment telles les merdes que nous sommes, mais nous agissons avec nos moyens : merdiquement). Que dieu existe, nous ne le
savons pas, mais que nous soyons des merdes, maintenant, ça, nous le savons. Et c'est grâce à toi ! À défaut d'atteindre le divin, nous atteignons au moins l'humain, c'est un bon début n'est-il
pas ?


Une petite vidéo du maître sur Youtube, et nous saurons qui nous devons vénérer pour cela. Puisqu'en tant que merdes, il ne nous appartient pas de vénérer le divin directement, mais uniquement
son meilleur représentant. Telle est notre condition.



athéedoncéclairé 31/12/2010 18:46



J'avoue être une fois de plus distancé par tant de profondeur, mais je perçois au moins une chose : c'est toi que l'humanité attend depuis toujours. L'étape suivante est de passer par Youtube
afin que tout ceci soit connu de tous (il y aura ensuite buzz, reportage presse, puis télévisé, intérêt du politique, application de tes découvertes, changement du monde. Dieu révélé au monde,
félicité universelle). Tiens-nous au courant.



Miteny 01/01/2011 10:57



abruti


Ce que ce pourri nous dit, c'est qu'il ne faut pas se poser de questions, il ne faut pas réfléchir car lui seul sait tout. L'athéisme est un dogme pratiquement religieux. D'ailleurs son pseudo
est clair : quoi qu'il arrive, il ne se remettra jamais en question... donc il est éclairé. Fin de la discussion.


 Il sait et ceux qui ne sont pas d'accord avec lui ne méritent que la dérision (au mieux).


 


Raclure de comptoir.



Conrad 31/12/2010 15:32



Je ne constate de la douleur que quand MON corps est frappé. 


 


Lorsque quelqu'un d'autre est frappé, je ne ressens aucune douleur. La personne frappée et qui n'est pas moi ressens de la douleur, mais moi, non. Je ne ressens pas la douleur de l'autre !
Incroyable, non ? 


 


Comment se fait-il que je ne ressente les sensations que de mon propre corps ? Comment se fait-il que je ne perçoive les perceptions que de mon propre corps ? 


 


Certains prétendent que c'est normal, que c'est simplement une règle de l'univers, mais en quoi c'est normal ? Une douleur, ce n'est pas composé de matière ou d'énergie, c'est un
qualia... alors comment peut-on prétendre donner une explication matérielle ? Et comment mon cerveau, qui est matériel, qui reçoit des impulsions électriques lorsque je suis frappé ou que je vois
la lumière de la lampe... comment cette masse matérielle et biologique peut-elle fabriquer quelque chose qui n'est pas du tout matériel ? quelque chose qui est immatériel : La pensée... les
sensations... D'accord, ça correspond à l'activation de zones dans le cerveau. Ca correspond. Mais ce n'est pas l'activation de zones dans le cerveau !


De même que la carte n'est pas le territoire, une courbe d'électro-encéphalogramme n'est pas une douleur ! Une ligne sur une feuille ne fait pas mal... 


 


Ainsi, je ne constate de douleur que lorsque mon propre corps est frappé. Alors que tous les corps ont les mêmes fonctions, les mêmes arcs réflexes, le même cablage nerveux... Il n'y en a qu'un,
et un seul, exceptionnel, pour lequel je ressens une douleur lorsqu'il est frappé : le mien. Mon corps serait-il exceptionnel ? en aucune façon, ou alors ça voudrait dire que tous les
corps sont exceptionnels pour chacun, puisqu'une autre personne ne ressentira de douleur que lorsque elle est frappé, et personne d'autre, aucun autre corps que le sien... ! 


En somme, mon corps est exceptionnel pour moi, mais pas pour quelqu'un d'autre... Pour quelle raison ? 


 


Puisque tous les corps sont fonctionnellement identiques, qu'est-ce qui fait qu'il n'y ait que mon propre corps qui soit l'interface entre
ma conscience et le monde extérieur ? Ou en d'autres termes, pourquoi ma conscience ne peut expérimenter le monde extérieur qu'à travers mon corps, et pas le corps d'un autre ? 


 


Certains, ici, ont répondu par le concept d'identité : "je suis mon corps". Ma conscience et mon corps ne sont que les deux faces d'une même pièce, et cette même pièce, à la fois mon corps et ma
conscience, c'est tout simplement "moi". 


Seulement, comment les deux faces de la pièce sont-ils reliés ? Comment l'un communique avec l'autre ? Comment l'un agit-il sur l'autre, et quelle est la chose mystérieuse qui les relie ? 


 


Si mon corps n'était pas le mien, mais celui de quelqu'un d'autre, est-ce que j'existerais quand même ? Est-ce que j'existerais et que j'aurais le corps d'une autre personne ?


Mais si j'avais le corps d'une autre personne, serais-je encore moi-même, ou bien serais-je de fait cette autre personne ?


 


En d'autres termes, puis-je être défini en fonction de mon corps, et inversement ?



Miteny 31/12/2010 16:21



Oui, c'est pas mal, même s'il y a quelques erreurs. Bravo.


Néanmoins, il faut se positionner sur la question du blog: la douleur est censée être produite par le corps torturé... ce qui n'est pas tout à fait exact car personne ne constate ça.


Bref es tu d'accord pour dire que je constate bien l'insuffisance du fonctionnement du corps ?


Les causes biologiques ne suffisent pas. C'est bien ce que je constate. C'est la réalité. L'énorme évidence bien réelle.


 


Merci de confirmer si tu es d'accord. Il est temps que l'évidence des évidences soit reconnue.



athéedoncéclairé 31/12/2010 15:02



Je pense que ton intellect est trop développé pour ton temps, comme je l'ai dit j'abandonne donc toute discussion sur le sujet, je suis largué.


Par contre, pourrais-tu faire une vidéo où l'on voit ton visage et la poster sur Youtube ? Peut-être y-a-t-il quelques personnes au monde, même si elles ne t'arrivent pas à la cheville, et ne
pourraient par conséquent pas découvrir ce que tu as si génialement découvert, à tout le moins pourraient-elles te comprendre, au vu d'une démonstration aussi parfaite.


Et dans l'hypothèse où personne ne serait encore assez évolué pour saisir ta Pensée (je mets une majuscule car elle se rapproche du divin), poster sur Youtube permettrait de laisser cet éclair de
génie foudroyant à la postérité. Je réalise tout à coup combien j'ai de chance de pouvoir m'adresser à toi.


Je suis, comme de nombreuses personnes trop intimidées (de par ta profondeur) pour intervenir ici, fou d'impatience de découvrir à quoi ressemble le génie incarné, dont tous les grands noms qui
ont succédé n'étaient que de pâles reflets. Ce serait criminel de ne pas laisser à l'humanité au moins une trace de ton immense savoir, et d'un visage sur lequel le mettre afin de l'y identifier.



Miteny 31/12/2010 16:12



Tu pourrais pas m'écrire un poème Stplè ???



dieu 31/12/2010 12:50



Il est très exactement écris en en-tête de votre blog : "dites moi précisément où je me trompe, et je vous donnerai 3000 euros". J'ai précisément démontré où vous vous trompiez, et ce de maniére
incontestable (et même pas contestée par vous, d'ailleurs), et vous refusez de donner vos 3000 euros. DONC : à l'évidence, vous êtes un escroc. Aussi bien sur le plan intellectuel que sur le plan
financier. 






Chacun peut ici même le constater.



Miteny 06/01/2011 10:08


Désolé : je constate bien que les causes matérielles et biologiques (pourtant réunies dès qu'un corps est frappé) ne sont pas des causes suffisantes de la sensation douloureuse. PS: prière de ne
pas faire toutes ces fautes d'orthographe


athéedoncéclairé 31/12/2010 12:47



1) Si, c'est ce que tu dis implicitement :

"Car tout le monde sait que frapper n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur. C'est à dire que tout le monde se rend bien compte que le fonctionnement biologique de
n'importe quel corps (frappé) ne constitue pas une cause suffisante de sensation douloureuse."

et aussi :

"Ainsi, que l'on frappe ou torture le corps 452 ou le corps 78541, biologiquement, c'est strictement équivalent. Il n'y a donc AUCUNE RAISON BIOLOGIQUE que j'observe une douleur au niveau du
corps 452 quand celui-ci est torturé et rien au niveau du corps 78541 quand celui-ci est frappé."

-> Je frappe un corps A, cela n'implique pas une douleur sur le corps B... tu bases tout ton argument là-dessus, tu t'étonnes que le corps B ne ressente pas la douleur.

De même, tu dois être étonné qu'en frappant une boule de billard d'une certaine manière, toutes les boules de billard de l'univers ne subissent pas un même mouvement consécutif au principe
d'action-réaction, puisque, il "n'y a aucune raison que toutes les boules ne soient pas équivalentes"...

C'est juste qu'équivalent ne signifie pas confondu : être équivalent réfère à un certain nombre d'attributs, mais pas à tous. Chaque objet distinct n'est pas rigoureusement équivalent, ne
serait-ce que par sa position dans l'espace à un instant t.

2) Je pense que ton blog est juste un gros fake, un délire, un pari ou que sais-je encore. Un trip, à ta complaire à insulter les gens, pour voir jusqu'où ils pourront aller. Tu en fais trop, je
n'y crois pas, tant dans l'insulte que dans le déni. N'est pas JCVD qui veut^^

3) Je ne répondrai plus, la démonstration (pour le sport) au-dessus est suffisante, relancer inutilement par insultes interposées ne prend pas avec moi, je t'ai répondu juste afin de savoir où tu
voulais en venir avec ce blog. 4 ans de fake c'est long.



Miteny 31/12/2010 13:39



ah bah ouais, t'es complètement abruti.


Un corps A est frappé, sale con (je t'insulte car je sais que tu en fais exprès), de la douleur devrait  être produite au niveau du corps A.


Voilà la théorie. Alors arrête de te foutre de moi.


2. et oui casse toi, c'est tout ce que tu peux faire d'intelligent. Athée éclairé ?? Laissez moi rire... D'ailleurs rira bien qui rira le dernier. Et mon rêve le plus cher est que tu paies cher
(justement) ton immense connerie.



athéedoncéclairé 31/12/2010 10:39



Bonjour, pourquoi tant de hargne, je ne comprends pas. Si la demande de réfutation est sincère, que tu as vu Dieu, tu devrais être empli d'ouverture et de bonheur non ?

Ainsi que d'une infinie sagesse, préservant du mépris de tes semblables ? À moins que la sagesse passe par le mépris, et dans ce cas je t'invite à faire un papier là-dessus aussi.


Pour en revenir au sujet, et je ne te demanderai pas un euro pour la réponse, même si je suis sûr que tu es prêt à le donner :

Ton énigme part d'un sophisme très simple : elle considère que puisqu'un corps est soumis à un stimulus douloureux, tous les corps devraient l'être. Ce qui va contre toute loi physique ou
biologique, et la plupart des individus sait cela.

Un corps soumis à un stimulus propice à la sensation douloureuse transmettra cette information au niveau du cerveau (si le circuit nerveux est intact) de l'individu concerné. Un corps subit un
stimulus, ce corps subit la douleur. Il n'est d'ailleurs même pas besoin d'y avoir cerveau pour que le corps ressente de la douleur (programme du collège) : un rat décérébré continue à avoir des
spasmes si on verse de l'acide sur une patte, alors qu'un autre spécimen dont on a sectionné la moelle épinière et conservé le cerveau en état ne réagira pas. La douleur est donc indépendante de
la conscience. Si tu as des doutes, informe-toi sur le processus de la douleur.


Ensuite pour le sophisme, d'un point de vue purement logique : pour qu'un corps subisse une douleur, il faut qu'il soit soumis à un stimulus. Si un corps n'est pas soumis à un stimulus
douloureux, il ne connaîtra pas la douleur. Donc si un corps subit un stimulus, il subira, lui et lui seul, de la douleur.


Bonne journée, et que "Dieu" te garde, même si pour ma part je préfère faire sans :)



Miteny 31/12/2010 11:54



Athée donc complètement ABRUTI, visiblement.


"elle considère que puisqu'un corps est soumis à un stimulus douloureux, tous les corps devraient l'être."


Mais t'es vraiment complètement con mon pauvre !! J'ai jamais dit ça. Arrête la drogue.


C'est hallucinant de voir de tels demeurés se croire intelligent. Fais gaffe mon pote, un jour tu tomberas de haut... Bordel, quel crétin !!


La théorie: tout corps frappé doit produire de la douleur. ça n'a rien à voir avec ce que tu dis. Tu mériterais 1000 fois plus d'insultes tellement tes manoeuvres sont minables.


 


PS : et oui, difficile de ne pas se révolter quand on rencontre des supers cons comme toi!