La fin des religions traditionnelles.

Publié le par Miteny

La bêtise des fondamentalistes m'étonnera toujours.

Un exemple frappant : il y a quelques temps a eu lieu aux États-Unis la première conférence catholique annuelle... sur le géocentrisme !! Non, vous ne rêvez pas. Le géocentrisme !! Ces abrutis voulaient défendre l’Église contre Galilée, en renonçant totalement à la science pour replacer la Terre au centre de l'univers. Incroyable mais vrai ! On s'imagine mal jusqu'où la bêtise peut aller : en tout cas, moi je l'imaginais mal avant de la constater sur mon blog, malheureusement...

Ce n'est pas parce qu'ils veulent vivre dans un monde où la Terre a 6000 ans et est plate et au centre de l'univers, où le déluge a vraiment existé, où les anges sont des petits bébés avec des ailes et où Jésus a effectivement été ressuscité que c'est la réalité !!

Arrêtez d'être stupides (même si je considère qu'il est moins grave de faire ces erreurs que de nier l'insuffisance du corps et de ne pas savoir faire la différence douleur / pas douleur) !!

 

Les juifs orthodoxes qui crachent sur les curés et qui expulsent les palestiniens au nom de Dieu, soutenus par des députés intégristes américains qui espèrent accélérer le retour du messie en provoquant une guerre au Proche-Orient, les fous du hezbollah qui arborent sur leur drapeau un champignon atomique, etc...

Mais jusqu'à quand devrons nous supporter ce déballage obscène de médiocrité ??

Cette foire à la connerie continuelle que sont les religions traditionnelles doit cesser. Ces religions sont trop décalées par rapport à la science actuelle. Ce ne sont pas les prières faites en hurlant qui guérissent les gens, mais les médicaments !! Ce n'est pas Dieu qui vous protège des accidents mais les freins bien entretenus de vos véhicules !

Vous avez peur d'un monde sans Dieu et vous préférez le monde gentil et simplet qu'on vous présente dans votre secte avec le gentil Paradis et le gentil Jésus qui fait des gentils miracles ?? Moi aussi, quand j'étais enfant, j'étais comme vous. Mais là, il faut grandir. OK ?

Alice au pays des merveilles, c'est une fable. Ce n'est pas vrai. C'est une histoire qu'on raconte aux enfants. Mr Smith qui découvre un texte en or dans la forêt, lequel s'autodétruit après avoir été lu... c'est une grosse arnaque pour attardés mentaux. D'accord ? Vous commencez à piger là ????

Dans la vraie vie, il y a la science, qui, elle, semble davantage tenir ses promesses. En outre, bonne nouvelle, il semble bien que Dieu existe vraiment (cf. ma démonstration). Seulement il serait temps de jeter sur lui un regard débarrassé des aprioris et de dogmes des religions traditionnelles. Il faut moderniser tout ça !

Une révolution spirituelle, voilà ce que propose le MITENISME !

 

De toute façon, la fin des religions traditionnelles est inéluctable. Elles sont archaïques et ne tiennent pas leurs promesses excentriques. Elles sont déjà en train de mourir, le fondamentalisme étant le dernier sursaut de leur agonie. Elles attendent leur remplaçante pour exhaler leur dernier souffle..

En face, elles ont une démarche rationnelle et scientifique qui s'avère, elle, comme je l'ai dit, plus prometteuse. Voilà pourquoi le mitenisme remplacera les autres religions car le mitenisme aime la science et combat la superstition (contrairement aux autres). Une religion unifiée moderne, scientifique, cool, vraie et nécessaire, c'est le mitenisme !!

Pourquoi nécessaire pourriez vous me dire ? Pourquoi faudrait-il une religion ?

Tout dépend de ce qu'on entend par religion. À mon avis, vivre en paix dans un monde globalisé comme le nôtre nécessite l'existence d'une idéologie qui "relie" les gens entre eux, qui les rapproche.

Ainsi, dans le monde moderne occidental, tout le monde fait référence à la démocratie. On veut nous faire croire que si la démocratie à l'occidentale régnait partout, on nagerait tous dans le bonheur. Mais on nous trompe : la démocratie n'est qu'un moyen pour permettre l'expression libre des idées de chacun. Ce n'est pas un programme politique par exemple. C'est juste un mot pour dire qu'il faut respecter les opinions des autres, mais la démocratie ne nous dit pas d'où nous venons ni où nous allons. Bref la démocratie, mot au sens pas toujours très clair d'ailleurs et qui sert trop souvent de fourre-tout, ne suffit pas...

Or puisque Dieu existe vraiment (en tout cas celui démontré par le mitenisme), il faudrait que cette idéologie s'occupe également des liens entre les hommes et Dieu. C'est la définition d'une religion.

Pour une vraie révolution, votez Miteny !

MITENY PRÉSIDENT EN 2012 !!

 

Humblement vôtre...

 

Post-scriptum : il n'y a qu'à voir la quantité d'insultes et de calomnies que je reçois de la part d'individus d'une malhonnêteté écœurante (comme cet abruti d'Yvon L.) pour comprendre que j'ai touché un point sensible avec mon insuffisance du corps. Ces serviteurs de Satan ont compris que j'avais raison mais leur dévotion envers l'obscurantisme est telle qu'ils préfèreront appeler au meurtre que d'avouer que j'ai raison (c'est déjà arrivé à de nombreuses reprises dans l'histoire... il y a 2000 ans par exemple).

Ça signifie en fait que j'ai eu là une idée brillante, car simple, vraie et dérangeante pour beaucoup de gens.

Je crois que ça mérite une petite explication en live... D'ailleurs« papacaca » (étrange pseudo) voulait me rencontrer. Du coup, j'ai eu l'idée de faire un doodle!

Alors si vous voulez des injections massives de vérité en intraveineuse, maître miteny vous propose une rencontre, un « sermon sur le Montmartre », où vous pourrez alors assister à un miracle extraordinaire : des aveugles recouvreront la vue !!

OUI !!

En quelques heures, des gens incapables de faire la différence douleur/pas douleur, totalement emprisonnés dans un obscurantisme crasseux, verront d'un seul coup l'évidente clarté de la lumière de la vérité (grâce à mes brillantes explications, cela va de soi).

Force et honneur !!

Si vous venez à 12, j'y verrai comme un signe... 

 

Publié dans Archives 2010-2011

Commenter cet article

Roland 30/12/2013 23:18


donc vous voulez créer une autre religion ?


Et elle dirait quoi ? Et comment se fait-il qu'elle n'ai pas encore été trouvée ? Est-ce une religion de salut ? un gnosticisme ? un déisme ?

Miteny 31/12/2013 14:32



Mon idée principale est de faire une religion scientifique. Comme ça les scientifiques ne pourront plus dire qu'ils n'ont pas de religion !



CNRS 27/09/2012 15:06


"le mitenisme aime la science "         


c'est pour çà que vous traitez les scientifiques d'escrocs !

Miteny 27/09/2012 15:08



Faux.



détecteur de tautologue 27/09/2012 14:35


le pauvre miteny qui confond tautologie et preuve expérimentale , pathétique

Miteny 27/09/2012 15:08



Primate



détecteur de tautologue 27/09/2012 12:58


"Voilà pourquoi le mitenisme remplacera les autres religions car le mitenisme aime la science et combat la superstition (contrairement aux
autres)."   


la folie c'est moche  mais quel cinglé ce miteny  mitenistes=tautologues

Miteny 27/09/2012 13:34



Faux, puisque tu as montré que tu ne savais même pas ce qu'est une tautologie (andouille décérébrée).



coca cola 15/11/2011 17:15



"Force et Honneur", c'est pas un slogan néo-nazi ça ? sale raciste va.


Violeur de cadavre. Baiseur de personne âgée. Enculeur de chien errant.


Je t'aime quand même, tu es différent, tu es notre petit débile à nous.



Miteny 15/11/2011 18:08



Pauv'type, je ne diffuse pas tes autres messages d'insultes. Mais t'inquiète... Tout ça est enregistré.



Stéphanie 15/11/2011 01:04



Maintenant que j'ai exposé mon point sur le fait que tes infâmes insultes ne servent pas ta cause et sur le fait qu'à force de dire que tu es supérieur, on te prend
pour le dernier des cons, parlons de ta théorie.


 


Peux-tu m'en faire un résumé ? J'ai lu plusieurs commentaires, incluant évidemment les tiens, et j'ai écouté ton petit vidéo, mais tout cela ne me dit rien. Aide-moi
à comprendre le centre de ton argumentation.


 


CONSTATS :


 


Le coup provoque la douleur :


* Je sais que si on me coupe un doigt, j'aurais mal.


 


Le coup ne provoque pas nécessairement la douleur :


* Si je me brûle, il est probablement que je ne ressente aucun douleur, puisque je suis anesthésiée, droguée ou hypnotisée.


 


 


Deux corps frappés exactement de la même façon provoque la même douleur chez chacun :


* Coupe un doigt à mon amie et à moi, on aura mal.


 


Deux corps frappés exactement de la même façon ne provoque pas
nécessairement la même douleur chez chacun :


* Frappe mon conjoint et mon poupon exactement de la même manière : l'un criera, l'autre rira.


 


 


La douleur que ressent A ne se partage pas avec B :


* Pince-moi et tu n'auras pas mal.


 


La douleur que ressent A peut se partager à B :


* Je sais que si je souffre terriblement, ma mère souffrira de ma douleur. Et que dès que je lui dirai que je vais bien, elle ira mieux.


 


 


Mais bref ? Je ne sais pas où je veux en venir avec tout cela puisque de toute façon je ne comprends pas (pas encore) la base de ta théorie. Admettons que tu prouves
hors de tout doute raisonnable que, en effet, les causes biologiques ne suffisent pas à expliquer... bla bla bla.


 


EN QUOI LE FAIT DE PROUVER QUE L'EFFET ''X'' N'EXPLIQUE PAS LA CONSÉQUENCE ''B'' EST UNE PREUVE DE DIEU ???


 


On ne trouve aucune explication scientifique, alors tu conclues que Dieu...


 


 


 


LA RELIGION A CELA D'UTILE : ELLE CALME L'ANGOISSE
EXISTENTIELLE.


 


D'où vient la Terre ? D'où vient l'Homme ?


Qui suis-je ? Où vais-je ?


Qu'est-ce que le bien ? Et le mal ?


Qu'il y a-t-il après la mort ?


 


Je n'ai pas de réponse... Ça m'angoisse. Beaucoup se réfugieront dans les bras de dieu afin d'avoir une réponse facile et pré-mâchés par les religieux. Afin d'avoir
une réponse. Peu importe laquelle. J'aime mieux avoir la certitude que c'est une vache rose à pois bleus qui a insuffler la toute première vie plutôt que de me ramasser seule devant le vide, le
néant, l'angoisse de l'incertitude...


 


 


LE FAIT DE PROUVER QUE ''A'' N'EST PAS SUFFISANT POUR PROUVER L'EFFET ''B'' EST UNE PREUVE QU'IL EXISTE UNE AUTRE CAUSE. C'est
un fait, je te l'accorde. Mais pourquoi cette autre cause serait nécessairement dieu ?


 


Stp, Miteny, prends en considération que tu as su me convaincre que LE CORPS NE SUFFIT PAS.


 


Je souhaite maintenant comprendre la suite de ton argumentation, à savoir : prouver que cette autre cause serait nécessairement et indubitablement dieu !


 


Merci!



Miteny 15/11/2011 09:02



Je vois que tu n'as rien compris.


Je constate bien que torturer n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur au niveau de ce corps POUR MOI.


Comprends tu cette phrase ?


Exemple: si on te scie le tibia, je n'aurai pas accès à la douleur que tu ressens. En fait, je pourrais même rire. Voilà pourquoi je dis que je ne constate aucune douleur (moi).


Toi oui, mais on s'en fout dans le raisonnement. Moi : je ne constate aucune "production" de douleur. OK?



Tomy 14/11/2011 13:58



Ou bien ça veut dire qu'on est tous le même, mais qu'on est different quand même?


 



Miteny 14/11/2011 14:23



Non



Yann93 13/10/2011 09:25



Ben non il ne dit pas rien!


 


Je continus d'etre mort de rire quand je lit:


MITENY PRÉSIDENT EN 2012 !!


et juste aprés: 


Humblement vôtre...



DJ77 30/09/2011 18:56



C'est fou comme certains sont complètement narcissiques, après je dis ça je dis rien...



Miteny 30/09/2011 23:45



bah oui, tu dis rien



papa caca 13/09/2011 13:52



Bon, pour l'instant je me suis mis indisponible partout pour ton "sermon", mais ça peut changer, je n'ai pas encore de visibilité pour octobre. Il se passe pleins de trucs dans ma vie en ce
moment.



SarahConnor 12/09/2011 00:46


"Fabuleuse" !? Hum, faudrait plutot dire, "oubliable", la preuve. En fait, ils n'ont meme pas assumé, de "fantastiques" pronostics footballistiques !


Cartman 10/09/2011 22:34



Au fait, t'as des nouvelles de GGS ? et Hector Gnole??



Miteny 11/09/2011 15:11



il faut aller voir le grille pain (et sa fabuleuse saga)



SarahConnor 09/09/2011 13:38


Alors Miteny croit trop en lui, Justicier n'est plus athée, et le public se regale. Car en vérité, Dieu existe, sans entrer en existence, au moins sur Terre. :-)


Bb2 09/09/2011 11:20



Pour rappel à tous les lecteurs, Sébastien H. (mon commentaire ne sera pas diffusé si je donne son vrai nom puisque Miteny n'ose même pas l'assumer en public, ce qui n'en fait pas vraiment
quelqu'un de très courageux une fois de plus) n'a plus qu'un mois pour accéder à ma demande avant le dépôt officiel de ma plainte auprès de la CNIL !


 






Miteny 09/09/2011 12:56



Cet escroc se réinscrit à chaque fois que je le désinscris.


Son but ?


Trouver ainsi un moyen, même le plus absurde, pour faire fermer mon site.


 


Pourquoi ?


Sans doute parce qu'il sait que j'ai raison.. et ça lui fait peur



Eldarr 08/09/2011 23:42



 


Un grain de sable sur la plage, une plage fait de grains de sables.



Justicier 08/09/2011 10:15



 


Stroumph farceur


Calomnies (et insultes) parce qu'il sait que j'ai raison.


 


"Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur OK?


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur OK?


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires (OK?). Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents."


 


 


Ce que je ( Justicier ) constate :


 
expérience 1 (ton corps ( Stroumph farceur
) frappé) => moi ( Justicier ) pas douleur OK ?

expérience 2 (un autre corps frappé que le
mien, Justicier ) => pas douleur OK ?


expérience 3 Toi ( Stroumph farceur ) dire que si mon corps ( Justicier ) frappé => Toi ( Stroumph farceur ) pas douleur OK ?


Pourquoi moi, devrais je te croire ? OK ? 


Toi ( Stoumph farceur ) pouvoir mentir.


Si toi ( Stroumph farceur ) pouvoir mentir, alors toi ( Stroumph farceur ) pouvoir mentir quand toi ( Stroumph farceur ) dit que ton corps ( Stroumph farceur ) est insuffisant OK ?


 


Pour être sûr que toi ( Stroumph farceur ) ne ments pas, moi ( Justicier ) te plante un clou dans la main. Toi ( Stroumph farceur ) hurle de douleur (sic ), mais moi ( Justicier ) sourd, je
n'entend rien.


Conclusion le Stroumph farceur ment quand il dit constater qu'il a mal quand je ( Justicier ) lui plante un clou dans la main.


Conclusion toi ( Stroumph farceur ) n'est pas grand sorcier, mais minable vermisseau puant car t'es pas capable de dire la vérité à savoir que moi ( Justicier ) grand sorcier ne ressent pas de
douleur, alors que toi tu prétant ressentir une douleur quand je te plante un clou dans la main, BIEN QUE TON CORPS ( Stoumph farceur ) n'est pas suffisant, D'APRES TOI, à ressentir SEUL la
douleur. Ah mais !!!


 


Si tu dis ( Stroumph farceur ) que t'as mal quand je te plante ( Justicier ) un clou dans la main, alors que ton corps est insuffisant, toi avouer que soit tu ments soit t'as un complice ( sic )
OK ?


 


Moi grand sachem ( Justicier ) de la tribu des Sages aux corps parfaits et suffisants ( comportant de très nombreux membres sains de corps et d'esprit ) a parlé....


 


Toi grand sachem ( Stroumph farceur ) de la tribu des Pignoufs ( mal élevés ) et de l'Insuffisant, doit être scalpé pour supprimer mauvais esprit de ton corps imparfait donc insuffisant.


 


Le raisonnement du Stroumph farceur est un savant mélange de délires kafkaïens et ubuesques doublé d'une volonté psychotique de déformer la réalité pour éviter de la voir en face.


 


Cachez ce corps ( insuffisant ) que je ne saurais voir hein ? Tartuffe  


 


Tu as perdu , c'est élémentaire, mon cher Stroumph farceur


 


Quand vas tu te décider à payer ta note ?


 


L'addition va être lourde, TRES LOURDE


 


Justicier.....grand sachem de la tribu des Sages aux corps parfaits et suffisants


 


 



Miteny 08/09/2011 11:57



ce type est vraiment fou



Yvon L. 08/09/2011 08:28



Là vous avez la preuve que ce type est vraiment un psychpathe...


 


=>


 



Je constate qu'en plus de perdre toute dignité en faisant la démonstration de votre incapacité à échanger des idées, votre incapacité à aimer et respecter votre prochain, votre grande
difficulté à distinguer vos fantasmes (votre monde imaginaire où vous êtes tout-puissant, aimé, admiré — du peuple comme de votre dieu —, génial, bon, monde dans lequel toute personne qui ne
pense pas comme vous est forcément un suppôt du démon ou un déficient mental) et la réalité (notre monde, le vrai, où vous êtes, comme nous tous, neutre et insignifiant, et où vous semblez
également souffrir de mythomanie et mégalomanie, monde dans lequel, bien sûr, ni dieu ni démon n'existe jusqu'à preuve du contraire), vous prenez maintenant les gens à parti nommément.


 


Or de ce côté-là, le bon droit est de mon côté : chercheur de profession, c'est mû par la bienveillante volonté de faire taire ceux qui se moquaient trop facilement de vous que je vous ait
offert mes compétences et mon réseau pour vous permettre de donner à vos idées une forme acceptable par la communauté. Je n'ai reçu en retour qu'insultes.


Tous les lecteurs peuvent constater par eux-mêmes toutes les étapes de ma démarche et le mur d'incompréhension et de haine que j'ai rencontré face à moi.


 


Plus tard, on m'apprend que je suis insulté sur votre blog, aussi reviens-je, en tentant de vous faire prendre conscience du décalage qui peut être perçu entre votre façon fantasmée de
percevoir votre environnement et la réalité.


 


Après des échanges qui ne vont que dans un sens, je crois pouvoir affirmer que vous avez cessé de lutter et avez reconnu tacitement n'avoir plus d'argument à opposer à Papacaca ou à moi-même.


 


Vous voilà seul, enfermé dans vos fantasmes. Vous vous proclamez "prophète", "monarque" et maintenant "maître". Ce sont autant d'aveux d'insignifiance : les vrais leaders n'ont pas besoin de
dire qu'ils le sont : ce sont ceux qui les suivent qui ont font des leaders, pas leurs déclarations !


Vous vous dites "brillant", "génial", "fort". Ce sont autant d'aveux d'incompétence : les vrais scientifiques n'ont pas besoin de dire que leurs découvertes sont formidables. Celles-ci parlent
pour elles-mêmes.


Vous parlez d'honneur, alors que vous ne savez même pas ce que cela veut dire : vos déboires avec Baby2 sont la preuve que vous n'avez aucun respect pour la loi, vos multiples insultes montrent
que vous n'avez aucune dignité et votre manière de geindre, vous plaindre, menacer, trépigner, crier au complot et à l'injustice font davantage penser au comportement d'un enfant gâté et
capricieux qu'à celle d'un parangon de vertu.


 


Votre problème est la communication : vous méprisez tellement votre prochain, vous avez si peu de curiosité pour la multiplicité des points de vues, vous avez tellement envie de briller en
société sans consentir le moindre effort pour vous cultiver ou vous former, que vous êtes incapable de tenir un discours sain et normal.


 


Vous croyez que le monde vous admire parce que plus de 40 000 interventions sur votre blog n'ont pas permis de vous mettre en défaut malgré votre promesse de 3000 euros ? La réalité est tout
autre : il n'y a qu'à lire la centaine de milliers d'insultes qui empuantit votre misérable blog pour comprendre que vous êtes surtout une bête de foire : même si ça me révolte, beaucoup de
gens viennent ici pour se moquer de vous. D'autres, comme moi, tentent naïvement de vous ouvrir les yeux. Mais aucun, je dis bien aucun (s'il en est un, qu'il s'exprime ici) ne croit à votre
histoire de 3000 euros et ne prend au sérieux votre démonstration délirante.


 


* * *


 


La réponse la plus fidèle aux vertus dont vous vous vantez serait : « Vous avez peut-être raison, Yvon L. Je vais réfléchir à ce que vous m'avez dit. Je présente mes excuses à celles et ceux
que j'aurais offensés par ma conduite. » voire « Pourriez-vous m'en dire plus sur la notion de conscience en science, vous qui semblez avoir travaillé dessus ? ».


 


Mais, comme à votre accoutumée, vous allez plutôt vous réfugier dans vos fantasmes en répondant de l'une de ces manières :


- M'insulter, m'accuser de calomnie, de complot, de commerce avec le démon, dire que je suis bête, méchant, méprisable. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve
de votre égo surdimensionné incapable de voir un frère en autrui. ("Aime ton prochain comme toi-même" est une maxime que vous semblez ignorer.)


- Me faire dire ce que je n'ai pas dit (par exemple que je serais incapable de faire la différence entre douleur et absence de douleur). Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre
incapacité à ne serait-ce que comprendre ce que vous lisez. D'ailleurs, je vous défie de résumer mon argumentaire de réfutation de votre théorie. (Je sais d'avance que j'ai gagné ce défi.)


- Faire un copié-collé (d'un extrait de votre théorie, du lien vers [Mes réponses à vos questions], etc.). Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre incapacité à construire quoi que
ce soit et à organiser votre pensée de manière logique et scientifique.


- Affirmer que vous n'avez cure de mes remarques, que vous êtes au-dessus de tout cela, que vous me méprisez, etc. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre manque d'assurance et de
l'existence du cercle vicieux qui vous fait sombrer dans la mythomanie la plus alarmante.


- Exprimer votre lassitude, votre désespoir, votre énervement, votre dégoût, votre écœurement, etc. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre puérilité, votre infantilité, votre
incapacité à accueillir la contradiction de manière responsable et adulte.


- Faire l'enfant ("gnagnagna", "prout", etc.) Je prendrais bien entendu cela également comme une nouvelle preuve de votre puérilité, votre infantilité, votre incapacité à accueillir la
contradiction de manière responsable et adulte.


- Affirmer sans preuve et péremptoirement que je me trompe. Je prendrais cela pour une nouvelle démonstration de votre obsession d'avoir raison à tout prix, quelles qu'en soit les conséquences,
quitte à vous ridiculiser. ("Sage est celui qui connaît ses limites et reconnaît ses erreurs" est une autre maxime qui doit vous être également inconnue.)


- Affirmer, à tort, que vous avez déjà réfuté tous les arguments qu'on vous oppose et que vous souffrez de n'être pas lu ni compris. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre
incapacité non seulement à lire ce qu'on vous écrit mais également à vous adapter à vos interlocuteurs (autre signe de votre égo surdimensionné).


- Répondre complètement à côté de ce message. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre très grande peur de la réalité et de votre propension à vous réfugier dans votre monde
imaginaire au moindre signe de contrariété.


(J'ai gagné. 10 à 0.)



 



Miteny 08/09/2011 10:33



Calomnies (et insultes) parce qu'il sait que j'ai raison.


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur OK?


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur OK?


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires (OK?). Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.


 


Mes réponses à vos questions.



Yvon L. 07/09/2011 18:11






Calomnies (et insultes) de la part de quelqu'un qui ne sait même pas faire la différence douleur/absence de douleur  !!


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur OK?


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur OK?


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires (OK?). Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.



=>



Mais, comme à votre accoutumée, vous allez plutôt vous réfugier dans vos fantasmes en répondant de l'une de ces manières :


- M'insulter, m'accuser de calomnie, de complot, de commerce avec le démon, dire que je suis bête, méchant, méprisable. Je prendrais ceci pour une nouvelle
preuve de votre égo surdimensionné incapable de voir un frère en autrui. ("Aime ton prochain comme toi-même" est une maxime que vous semblez ignorer.)


- Me faire dire ce que je n'ai pas dit (par exemple que je serais incapable de faire la différence entre douleur et absence de douleur). Je prendrais ceci pour
une nouvelle preuve de votre incapacité à ne serait-ce que comprendre ce que vous lisez. D'ailleurs, je vous défie de résumer mon argumentaire de réfutation de votre théorie. (Je sais
d'avance que j'ai gagné ce défi.)


- Faire un copié-collé (d'un extrait de votre théorie, du lien vers [Mes réponses à vos questions], etc.). Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre
incapacité à construire quoi que ce soit et à organiser votre pensée de manière logique et scientifique.


- Affirmer que vous n'avez cure de mes remarques, que vous êtes au-dessus de tout cela, que vous me méprisez, etc. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre manque d'assurance et
de l'existence du cercle vicieux qui vous fait sombrer dans la mythomanie la plus alarmante.


- Exprimer votre lassitude, votre désespoir, votre énervement, votre dégoût, votre écœurement, etc. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre puérilité, votre infantilité, votre
incapacité à accueillir la contradiction de manière responsable et adulte.


- Faire l'enfant ("gnagnagna", "prout", etc.) Je prendrais bien entendu cela également comme une nouvelle preuve de votre puérilité, votre infantilité, votre incapacité à accueillir la
contradiction de manière responsable et adulte.


- Affirmer sans preuve et péremptoirement que je me trompe. Je prendrais cela pour une nouvelle démonstration de votre obsession d'avoir raison à tout prix, quelles qu'en soit les
conséquences, quitte à vous ridiculiser. ("Sage est celui qui connaît ses limites et reconnaît ses erreurs" est une autre maxime qui doit vous être également inconnue.)


- Affirmer, à tort, que vous avez déjà réfuté tous les arguments qu'on vous oppose et que vous souffrez de n'être pas lu ni compris. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre
incapacité non seulement à lire ce qu'on vous écrit mais également à vous adapter à vos interlocuteurs (autre signe de votre égo surdimensionné).


- Répondre complètement à côté de ce message. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre très grande peur de la réalité et de votre propension à vous réfugier dans votre monde
imaginaire au moindre signe de contrariété.


(J'ai gagné. 9 à 0.)






Miteny 07/09/2011 23:29



Là vous avez la preuve que ce type est vraiment un psychpathe...



Yvon L. 07/09/2011 13:57





Calomnies (et insultes) de la part de quelqu'un qui ne sait même pas faire la différence douleur/absence de douleur  !!


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur OK?


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur OK?


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires (OK?). Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.



=>



Mais, comme à votre accoutumée, vous allez plutôt vous réfugier dans vos fantasmes en répondant de l'une de ces manières :


- M'insulter, m'accuser de calomnie, de complot, de commerce avec le démon, dire que je suis bête, méchant, méprisable. Je prendrais ceci pour une nouvelle
preuve de votre égo surdimensionné incapable de voir un frère en autrui. ("Aime ton prochain comme toi-même" est une maxime que vous semblez ignorer.)


- Me faire dire ce que je n'ai pas dit (par exemple que je serais incapable de faire la différence entre douleur et absence de douleur). Je prendrais ceci pour
une nouvelle preuve de votre incapacité à ne serait-ce que comprendre ce que vous lisez. D'ailleurs, je vous défie de résumer mon argumentaire de réfutation de votre théorie. (Je sais
d'avance que j'ai gagné ce défi.)


- Faire un copié-collé (d'un extrait de votre théorie, du lien vers [Mes réponses à vos questions], etc.). Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre
incapacité à construire quoi que ce soit et à organiser votre pensée de manière logique et scientifique.


- Affirmer que vous n'avez cure de mes remarques, que vous êtes au-dessus de tout cela, que vous me méprisez, etc. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre manque d'assurance et de
l'existence du cercle vicieux qui vous fait sombrer dans la mythomanie la plus alarmante.


- Exprimer votre lassitude, votre désespoir, votre énervement, votre dégoût, votre écœurement, etc. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre puérilité, votre infantilité, votre
incapacité à accueillir la contradiction de manière responsable et adulte.


- Faire l'enfant ("gnagnagna", "prout", etc.) Je prendrais bien entendu cela également comme une nouvelle preuve de votre puérilité, votre infantilité, votre incapacité à accueillir la
contradiction de manière responsable et adulte.


- Affirmer sans preuve et péremptoirement que je me trompe. Je prendrais cela pour une nouvelle démonstration de votre obsession d'avoir raison à tout prix, quelles qu'en soit les
conséquences, quitte à vous ridiculiser. ("Sage est celui qui connaît ses limites et reconnaît ses erreurs" est une autre maxime qui doit vous être également inconnue.)


- Affirmer, à tort, que vous avez déjà réfuté tous les arguments qu'on vous oppose et que vous souffrez de n'être pas lu ni compris. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre
incapacité non seulement à lire ce qu'on vous écrit mais également à vous adapter à vos interlocuteurs (autre signe de votre égo surdimensionné).


- Répondre complètement à côté de ce message. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre très grande peur de la réalité et de votre propension à vous réfugier dans votre monde
imaginaire au moindre signe de contrariété.


(J'ai gagné. 6 à 0.)





Miteny 07/09/2011 17:26



Calomnies (et insultes) parce qu'il sait que j'ai raison.


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur OK?


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur OK?


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires (OK?). Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.



Yvon L. 06/09/2011 18:32




Calomnies (et insultes) de la part de quelqu'un qui ne sait même pas faire la différence douleur/absence de douleur  !!


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur OK?


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur OK?


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires (OK?). Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.




=>




Mais, comme à votre accoutumée, vous allez plutôt vous réfugier dans vos fantasmes en répondant de l'une de ces manières :


- M'insulter, m'accuser de calomnie, de complot, de commerce avec le démon, dire que je suis bête, méchant, méprisable. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve
de votre égo surdimensionné incapable de voir un frère en autrui. ("Aime ton prochain comme toi-même" est une maxime que vous semblez ignorer.)


- Me faire dire ce que je n'ai pas dit (par exemple que je serais incapable de faire la différence entre douleur et absence de douleur). Je prendrais ceci pour une
nouvelle preuve de votre incapacité à ne serait-ce que comprendre ce que vous lisez. D'ailleurs, je vous défie de résumer mon argumentaire de réfutation de votre théorie. (Je sais d'avance que
j'ai gagné ce défi.)


- Faire un copié-collé (d'un extrait de votre théorie, du lien vers [Mes réponses à vos questions], etc.). Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre
incapacité à construire quoi que ce soit et à organiser votre pensée de manière logique et scientifique.


- Affirmer que vous n'avez cure de mes remarques, que vous êtes au-dessus de tout cela, que vous me méprisez, etc. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre manque d'assurance et de
l'existence du cercle vicieux qui vous fait sombrer dans la mythomanie la plus alarmante.


- Exprimer votre lassitude, votre désespoir, votre énervement, votre dégoût, votre écœurement, etc. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre puérilité, votre infantilité, votre
incapacité à accueillir la contradiction de manière responsable et adulte.


- Faire l'enfant ("gnagnagna", "prout", etc.) Je prendrais bien entendu cela également comme une nouvelle preuve de votre puérilité, votre infantilité, votre incapacité à accueillir la
contradiction de manière responsable et adulte.


- Affirmer sans preuve et péremptoirement que je me trompe. Je prendrais cela pour une nouvelle démonstration de votre obsession d'avoir raison à tout prix, quelles qu'en soit les conséquences,
quitte à vous ridiculiser. ("Sage est celui qui connaît ses limites et reconnaît ses erreurs" est une autre maxime qui doit vous être également inconnue.)


- Affirmer, à tort, que vous avez déjà réfuté tous les arguments qu'on vous oppose et que vous souffrez de n'être pas lu ni compris. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre
incapacité non seulement à lire ce qu'on vous écrit mais également à vous adapter à vos interlocuteurs (autre signe de votre égo surdimensionné).


- Répondre complètement à côté de ce message. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre très grande peur de la réalité et de votre propension à vous réfugier dans votre monde
imaginaire au moindre signe de contrariété.


(J'ai gagné. 3 à 0.)




Miteny 06/09/2011 22:06



Calomnies (et insultes) parce qu'il sait que j'ai raison.


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur OK?


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur OK?


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires (OK?). Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.



Yvon L. 06/09/2011 17:32



Je constate qu'en plus de perdre toute dignité en faisant la démonstration de votre incapacité à échanger des idées, votre incapacité à aimer et respecter votre prochain, votre grande difficulté
à distinguer vos fantasmes (votre monde imaginaire où vous êtes tout-puissant, aimé, admiré — du peuple comme de votre dieu —, génial, bon, monde dans lequel toute personne qui ne pense pas comme
vous est forcément un suppôt du démon ou un déficient mental) et la réalité (notre monde, le vrai, où vous êtes, comme nous tous, neutre et insignifiant, et où vous semblez également souffrir de
mythomanie et mégalomanie, monde dans lequel, bien sûr, ni dieu ni démon n'existe jusqu'à preuve du contraire), vous prenez maintenant les gens à parti nommément.


 


Or de ce côté-là, le bon droit est de mon côté : chercheur de profession, c'est mû par la bienveillante volonté de faire taire ceux qui se moquaient trop facilement de vous que je vous ait offert
mes compétences et mon réseau pour vous permettre de donner à vos idées une forme acceptable par la communauté. Je n'ai reçu en retour qu'insultes.


Tous les lecteurs peuvent constater par eux-mêmes toutes les étapes de ma démarche et le mur d'incompréhension et de haine que j'ai rencontré face à moi.


 


Plus tard, on m'apprend que je suis insulté sur votre blog, aussi reviens-je, en tentant de vous faire prendre conscience du décalage qui peut être perçu entre votre façon fantasmée de percevoir
votre environnement et la réalité.


 


Après des échanges qui ne vont que dans un sens, je crois pouvoir affirmer que vous avez cessé de lutter et avez reconnu tacitement n'avoir plus d'argument à opposer à Papacaca ou à moi-même.


 


Vous voilà seul, enfermé dans vos fantasmes. Vous vous proclamez "prophète", "monarque" et maintenant "maître". Ce sont autant d'aveux d'insignifiance : les vrais leaders n'ont pas besoin de dire
qu'ils le sont : ce sont ceux qui les suivent qui ont font des leaders, pas leurs déclarations !


Vous vous dites "brillant", "génial", "fort". Ce sont autant d'aveux d'incompétence : les vrais scientifiques n'ont pas besoin de dire que leurs découvertes sont formidables. Celles-ci parlent
pour elles-mêmes.


Vous parlez d'honneur, alors que vous ne savez même pas ce que cela veut dire : vos déboires avec Baby2 sont la preuve que vous n'avez aucun respect pour la loi, vos multiples insultes montrent
que vous n'avez aucune dignité et votre manière de geindre, vous plaindre, menacer, trépigner, crier au complot et à l'injustice font davantage penser au comportement d'un enfant gâté et
capricieux qu'à celle d'un parangon de vertu.


 


Votre problème est la communication : vous méprisez tellement votre prochain, vous avez si peu de curiosité pour la multiplicité des points de vues, vous avez tellement envie de briller en
société sans consentir le moindre effort pour vous cultiver ou vous former, que vous êtes incapable de tenir un discours sain et normal.


 


Vous croyez que le monde vous admire parce que plus de 40 000 interventions sur votre blog n'ont pas permis de vous mettre en défaut malgré votre promesse de 3000 euros ? La réalité est tout
autre : il n'y a qu'à lire la centaine de milliers d'insultes qui empuantit votre misérable blog pour comprendre que vous êtes surtout une bête de foire : même si ça me révolte, beaucoup de gens
viennent ici pour se moquer de vous. D'autres, comme moi, tentent naïvement de vous ouvrir les yeux. Mais aucun, je dis bien aucun (s'il en est un, qu'il s'exprime ici) ne croit à votre histoire
de 3000 euros et ne prend au sérieux votre démonstration délirante.


 


* * *


 


La réponse la plus fidèle aux vertus dont vous vous vantez serait : « Vous avez peut-être raison, Yvon L. Je vais réfléchir à ce que vous m'avez dit. Je présente mes excuses à celles et ceux que
j'aurais offensés par ma conduite. » voire « Pourriez-vous m'en dire plus sur la notion de conscience en science, vous qui semblez avoir travaillé dessus ? ».


 


Mais, comme à votre accoutumée, vous allez plutôt vous réfugier dans vos fantasmes en répondant de l'une de ces manières :


- M'insulter, m'accuser de calomnie, de complot, de commerce avec le démon, dire que je suis bête, méchant, méprisable. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre égo surdimensionné
incapable de voir un frère en autrui. ("Aime ton prochain comme toi-même" est une maxime que vous semblez ignorer.)


- Me faire dire ce que je n'ai pas dit (par exemple que je serais incapable de faire la différence entre douleur et absence de douleur). Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre
incapacité à ne serait-ce que comprendre ce que vous lisez. D'ailleurs, je vous défie de résumer mon argumentaire de réfutation de votre théorie. (Je sais d'avance que j'ai gagné ce défi.)


- Faire un copié-collé (d'un extrait de votre théorie, du lien vers [Mes réponses à vos questions], etc.). Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre incapacité à construire quoi que ce
soit et à organiser votre pensée de manière logique et scientifique.


- Affirmer que vous n'avez cure de mes remarques, que vous êtes au-dessus de tout cela, que vous me méprisez, etc. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre manque d'assurance et de
l'existence du cercle vicieux qui vous fait sombrer dans la mythomanie la plus alarmante.


- Exprimer votre lassitude, votre désespoir, votre énervement, votre dégoût, votre écœurement, etc. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre puérilité, votre infantilité, votre
incapacité à accueillir la contradiction de manière responsable et adulte.


- Faire l'enfant ("gnagnagna", "prout", etc.) Je prendrais bien entendu cela également comme une nouvelle preuve de votre puérilité, votre infantilité, votre incapacité à accueillir la
contradiction de manière responsable et adulte.


- Affirmer sans preuve et péremptoirement que je me trompe. Je prendrais cela pour une nouvelle démonstration de votre obsession d'avoir raison à tout prix, quelles qu'en soit les conséquences,
quitte à vous ridiculiser. ("Sage est celui qui connaît ses limites et reconnaît ses erreurs" est une autre maxime qui doit vous être également inconnue.)


- Affirmer, à tort, que vous avez déjà réfuté tous les arguments qu'on vous oppose et que vous souffrez de n'être pas lu ni compris. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre incapacité
non seulement à lire ce qu'on vous écrit mais également à vous adapter à vos interlocuteurs (autre signe de votre égo surdimensionné).


- Répondre complètement à côté de ce message. Je prendrais ceci pour une nouvelle preuve de votre très grande peur de la réalité et de votre propension à vous réfugier dans votre monde imaginaire
au moindre signe de contrariété.


 


(Quelle que soit votre type de réponse, vous savez donc déjà comment elle sera interprétée, par moi comme, vraisemblablement, la plupart de nos lecteurs.)



Miteny 06/09/2011 18:07



Calomnies (et insultes) de la part de quelqu'un qui ne sait même pas faire la différence douleur/absence de douleur  !!


 


Ce que je constate :


expérience 1 (mon corps frappé) => douleur OK?


expérience 2 (un autre corps frappé) => pas douleur OK?


 


Les 2 expériences sont matériellement similaires (OK?). Les résultats n'ont donc aucune raison matérielle ou biologique d'être différents.