Je ne veux pas créer de secte.

Publié le par Miteny

Dire que le corps suffit revient à dire que nous sommes des machines. Car, après tout, le corps humain est sans doute très complexe, mais il est limité dans l’espace (ces fonctions vitales occupent même un volume assez réduit) et sans nul doute qu’un jour, on arrivera à fabriquer des humanoïdes au fonctionnement très proche de celui du corps humain.

Or, à mon avis, nous ne sommes pas des machines !

Vous le savez pourtant que nous ne sommes pas des machines : nous avons des sentiments, des émotions, des sensations. Quand même, c’est évident, alors arrêtez d’être hypocrite !

De toute façon, il est éminemment stupide d’affirmer que le fonctionnement du corps pourrait suffire. En prenant JUSTEMENT n’importe quel exemple de sensation ou de sentiment (mes exemples préférés étant la DOULEUR et le PLAISIR), on montre facilement que le corps ne peut pas suffire à fabriquer ces qualia. Il ne peut pas !

Les explications biologiques ne suffisent pas. Les causes biologiques ne sont pas les seules à prendre en compte.

Pas les seules !!

Alors arrêtez de mentir comme ces odieux personnages qui trainent sur mon blog dans le seul but de gagner de l’argent. Face à ces gens corrompus, aidez-moi à soutenir mon idée ! (NEWSLETTER).

En matière de spiritualité, j’ai un seul et unique but, très simple : je veux qu’un maximum de gens sachent qu’assurément, le corps ne peut pas suffire.

Je ne veux pas créer de secte. Je veux juste qu’une ligne soit rajoutée dans la liste des certitudes scientifiques.

Entre « le soleil existe » et « l’eau ça mouille », je veux rajouter « le corps ne suffit pas ».

 

ALORS AIDEZ-MOI : NEWSLETTER !!

 

Vous n’avez rien à perdre, et 100 Euros à gagner.

 

Miteny, celui qui ne vend pas de mensonges, mais qui achète la vérité !

 

Post-scriptum : dans ce monde qui s’écroule de plus en plus vite (dire que bientôt, des jeunes femmes se feront explosées les seins dans les avions alors que le Proche-Orient sera devenu un champ d’essais nucléaires), agir n’est pas la chose la plus stupide à faire.

Publié dans Archives 2010-2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Justicier 04/03/2010 16:37


Notre sublimissime Messie est il capable de créer une machine à détecter sa connerie ?

Si oui, là il serait TRES FORT
Si non, il aura fait la démonstration de son incompétence à démontrer l'évidence, non Miteny n'est pas un Messie, mais un menteur mégalo, il n'a et n'aura jamais le sens de l'humilité de
reconnaître qu'il a perdu son pari.

Dieu n'existe et n'existera jamais que la tête de ceux qui veulent y croire, un point c'est tout.

Sa soi disant démonstration sur la douleur qui démontrerait l'existence de Dieu est pathétique.

Miteny, s'il ne se prenait pas au sérieux, pourrait prétendre au titre de mystificateur public numéro 1, mais apparament il a perdu le sens de l'humour et de la dérision.

Allez Stéphane, allez Stéphane, allez
Allez Stéphane, allez Stéphane, allez

Justicier


Miteny 04/03/2010 17:24


Je constate que la machine n'a pas fonctionné. Il a avoué (com 437). CQFD
http://www.dieuexiste.com/article-le-secret-de-la-vie-eternelle-et-de-la-resurrection-des-morts--43859592-comments-400.html#comment57419402


Quant à toi, j'espère qu'un jour tu paieras pour ta connerie et tes mensonges.



benoit 10/02/2010 15:12


Tu serais sûrement plus crédible en danseur classique...

Un capteur CCD suffit au robot à voir la lumière... Je pensais que tu étais suffisamment intelligent pour ne pas t'arrêter à ces détails...

Tu veux relier les deux robots ensemble pour un partage complet des informations? Très bien, explique moi juste comment tu le ferais avec des êtres humains? On relie les deux cerveaux par un nombre
suffisant de circuits nerveux. Qu'est-ce qui prouve, dans ce cas, que la douleur n'est pas partagée? On n'en sait rien, cette expérience n'a jamais été faite... Mais ça pourrait nous apprendre
beaucoup! Je t'ai proposé une expérience simplifiée en conservant tes hypothèses, si tu veux les changer, très bien!

J'ai eu du plaisir à lire ton site, vraiment. Ta théorie, je ne le répéterai jamais assez, est très intéressante. Mais il est triste de voir que d'aussi grandes idées sont véhiculées par une aussi
petite personne. Je suis sorti grandi de ma visite sur ce site, pas parce que j'adhère à te idées (et encore moins à ta manière de les présenter) mais parce que j'ai pu voir le monde différemment.
Et de ça je t'en remercie.

Tu vas peut-être me mettre sur ta liste des vaincus, grand bien te fasses! Tu seras sur ma liste des gens qui me doivent 3000€... Et alors? Moi j'ai grandi parce que je sais que le chemin est plus
important que la destination... Et toi? As-tu grandi depuis que tu as commencé à t'enfermer dans ta théorie?

Tu peux mettre en doute mon intelligence, mes capacités et mon diplôme, je te dis tout de même merci d'avoir formulé cette théorie.

Adieu, et n'oublie pas, sophiste, que c'est le chemin qui est important, pas la destination! 


Miteny 10/02/2010 15:40


mensonge
j'ai pas connecté les robots. Le robot 2 vérifie l'existence de l'information 1 grâce à un instrument de mesure (ordi).

Toi comprendre?? (dur dur).

De plus

http://www.dieuexiste.com/article-non-les-corps-ne-sont-pas-relies-entre-eux--38699046.html


benoit 10/02/2010 13:58


Prends-tu en comte le fait que les robots sont isolés? Comme le sont deux corps humains (au sens matériel, toujours)

Je frappe le bouton du robot 1, voilà ce qui se passe pour les robots:
Robot 1 : voit son bouton appuyé, vois sa lumière allumée, modifie sa mémoire 
Robot 2 : voit le bouton 1 appuyé, vois la lumière 1 allumée, ne modifie pas sa mémoire et n'a pas "conscience" du fait que le robot 1 a modifié sa mémoire...

Je frappe un homme et pas un autre:
Homme 1: voit le coup, dit "aie", a mal.
Homme 2: voit le coup, entend "aie", n'a pas mal.

Si je frappe l'homme 2 au lieu de l'homme 1, le résultat est exactement le même (mais inversé) puisque tu part du principe que les deux corps sont identiques.

C'est exactement dans cette définition d'exception que se situe la faille de ta théorie, elle doit être redéfinie si tu veux conserver ta théorie. Tu dois prendre en compte que si tu me frappes
j'ai mal et si moi je te frappe tu as mal. Le mécanisme (retient ce mot) et le même.

Mais je ne peux m'empêcher de t'encourager à orienter ta théorie vers la différence entre "douleur" (sentiment, impression, subjectif) et "information" (concret, transférable, objectif) c'est là
que se trouve la force de ta démonstration, mais tu ne donnes pas l'impression de le voir, c'est là que tu as raison et je n'argumenterai jamais là-dessus: l'information physique et la sensation de
douleur sont deux choses différentes et je ne peux pas t'explique rationnellement ce qu'est la douleur.

Mais ce n'est pas de ça dont je parle dans mes commentaires...


Miteny 10/02/2010 14:08


Tu m'as l'air ingénieur comme moi danseur classique...

Inutile de faire des coms trop longs quand c'est faux dès le début.

Le robot 2 ne voit rien. Et à supposer qu'il voie, il verrait la lumière 1 et aussi la mémoire 1. Il suffit qu'il lise cette mémoire sur un ordi par exemple (en connectant le robot 1 et l'ordi).


benoit 10/02/2010 13:30


En effet, il n'a pas réellement mal.

Mais tu dois admettre que le fait que l'information s'inscrive dans la mémoire du robot 1 et pas dans celle de tous les robots identiques constitue une exception. Or, dans ta théorie, c'est bien
cette exception qui est le point central.

Je te cite: "la logique veut qu'un corps frappé soit produit, soit ne produit pas de douleur: faire les deux en même temps est impossible. J'ai bien montré que lorsque ce qui est apparemment un et
un seul corps A était frappé, il fallait, dans la réalité, considéré deux effets: douleur pour une personne, aucune douleur pour les autres."
- http://www.dieuexiste.com/article-34589907.html 

Remplace "douleur" par "information" et tu retrouves ma démonstration. Ensuite, il faudrait expliquer où est la différence fondamentale entre "douleur" et "information dans un registre de mémoire"
et je pense qu'il faudrait orienter ta théorie dans ce sens, tu auras beaucoup plus de succès (même si je sais que c'est la vérité que tu cherches et non le succès)

En attendant, j'estime toujours mériter mes 3000 euros puisque j'ai prouvé que je pouvais créer une exception similaire à celle de la douleur uniquement avec des objets matérialistes. 


Miteny 10/02/2010 13:40


non t'as rien compris.
Il n'y aucune exception là, dans chaque robot s'inscrit de la mémoire.

robot1+ bouton ON=> lumière venant de 1+ information dans mémoire 1
robot2+ bouton ON=> lumière venant de 2+ information dans mémoire 2
robot3+ bouton ON=> lumière venant de 3+ information dans mémoire 3
robot4+ bouton ON=> lumière venant de 4+ information dans mémoire 4

C'est comme

lampe1 + électricité=> lumière provenant de 1
lampe2 + électricité=> lumière provenant de 2
lampe3 + électricité=> lumière provenant de 3


j'ai du répéter ça 10000 fois!!
tu peux pas lire

http://www.dieuexiste.com/article-30545395.html


benoit 10/02/2010 12:52


Je suis ingénieur, donc je fais probablement partie des scientifiques que tu qualifies de perverti (?) cependant j'aime réfléchir sur les grandes questions métaphysiques de notre monde (au sens
très, très large) et je suis tombé sur ton site. Je trouve ton approche très intéressante car très simple et qui soulève un large débat. Je trouve un peu dommage par contre l'agressivité que tu
développes au fil des discussions et des commentaires amenés par tes nombreux lecteurs. Mais je peux concevoir ce que ça doit faire de se sentir parfaitement incompris.

Je vais essayer d'amener une petite contribution à ton site.

Mon domaine d'activité se situe dans la robotique. Un robot est un objet, il est fait de matière et non d'esprit. Le robot dont je vais parlé n'a même pas d'intelligence artificielle. Il a un
bouton, une ampoule et un registre de mémoire (comme ce qui se trouve dans ton ordinateur). Lorsque j'appuie sur le bouton la lumière s'allume et l'information "lumière allumée" s'inscrit sous
forme de code compréhensible par le robot dans la mémoire.

Je place maintenant deux de ces robots face à face. Lorsque j'appuie sur le bouton du robot 1 (je le frappe), la lumière s'allume (il crie) et l'information s'inscrit dans sa mémoire (il a mal). Le
robot 2 voit le coup et la lumière mais l'information "lumière allumée" ne s'est pas inscrite dans sa mémoire (il n'a pas eu mal).

Un robot, comme je l'ai dit, est une expression du matérialisme le plus pur. Si tu remplaces le bouton par un de nos capteurs sensoriels, l'électronique et l'informatique par des neurones et un
cerveau, tu as un corps humain au sens strictement matériel. Et l'expérience peut être expliquée de la même manière, simplement par la matière.

Montre moi où je me trompe dans cette simple expérience. Dis moi où se trouve, à ce niveau, la différence entre l'homme et le robot et je ne te réclamerai pas mes 3000 euros. Si tu n'y arrives pas,
je t'enverrais un mail avec mes coordonnées bancaires.

Merci de m'avoir lu. A très bientôt.  


Miteny 10/02/2010 13:09


Merci de ce commentaire bien écrit (et pour les encouragements: c'est vrai que je me sens incompris).
Où tu te trompes?
C'est très simple.

"Lorsque j'appuie sur le bouton du robot 1 (je le frappe), la lumière s'allume (il crie) et l'information s'inscrit dans sa mémoire (il a mal). "

Sauf le respect que je te dois, je peux te dire que c'est là une affirmation bien ridicule.

NON!
l'information s'inscrit dans la mémoire (processus physique assez simple à appréhender)... n'a rien à voir avec "IL A MAL".

Si tu avais été rigoureux dans l'analogie, tu aurais écrit que l'influx nerveux a laissé une trace dans la mémoire du cerveau de l'individu 1 (trace inscrite dans les neurones qui forment le
"disque dur" du cerveau.. c'est une image).

Et ce n'est pas ça la production de douleur (je rappelle que je propose une séance de torture avec une scie à tous ceux qui ne savent pas ce qu'est une production de douleur).

Voilà.
Merci.


G.T.I 10/02/2010 10:36



Après 7 ans de réflexion, j'ai éteint la radio...

:-)



daroode 10/02/2010 05:05


salut, j'ai parcouru ton site et j'aimerai savoir qu'en pensent les scientifiques de te théorie?


Miteny 10/02/2010 10:22


moi aussi
A mon avis (mais ce n'est que mon avis), je suis boycotté, censuré... je ne vais pas jusqu'à croire à la théorie du complot, mais peut-être...

J'ai vu récemment une émission sur le journalisme (ceux qui décident ce qui est important ou pas tout compte fait). Et bien on peut dire que c'est affligeant. Et on appelle ça une démocratie???

PS: pourtant, dans un débat à l'oral, il me faudrait pas plus d'une demi-heure pour convaincre un scientifique "normal" (c'est à dire non pollué par la politique).. Je prends le pari.
Qui veut parier? Qui?


Bidibulle 09/02/2010 20:18


Le problème est que tu ne démontres pas que les qualia ne peuvent avoir d'explications physiques ("biologique" comme tu dis).
Tu pars du postulat que les qualia ne sont pas "constatables" par tout le monde pour arriver à la conclusion : les qualia ne sont pas "constatables" par tout le monde donc il faut autre chose.
Tu fais un tautologie... rien de plus.
Dommage...


Miteny 10/02/2010 10:13


Ah ouais?
Je fais un postulat?
On peut vérifier si tu veux: vérifions, je t'en prie.

Je te scie le tibia et on voit ensemble si mon grand sourire (du à ma non-constatation de ta douleur) est un postulat ou pas?

OK?