Je dis que le corps ne suffit pas.

Publié le par Miteny

Aujourd'hui, je vais en quelque sorte rendre hommage à Serge Gainsbourg à ma façon en vous proposant une version toute personnelle de la fameuse chanson Le poinçonneur des Lilas. Comme souvent, il y a mon gimmick préféré dans le titre : le corps ne suffit pas.
N'hésitez pas à chanter en lisant ces quelques paroles pour vérifier que ça passe.
Un, deux, un, deux, trois...


J'te dis que le corps suffit pas
Du matin jusqu'au soir je répète ça
à des glands de ton gabarit, quelle hystérie,
j'ai beau expliquer l'évidence
C'est des injures qu'on me balance.
Quand je vois les bêtises à la télé
vraiment ça me donne envie de chialer
quelle injustice,
que ces cons là aient le droit de parler
alors que moi je suis censuré

Je dis des mots, les mêmes mots, encore les mêmes mots
Je me répète, je me répète, toujours je répète
De belles évidences, dans le plus grand silence

Je dis des mots, les mêmes mots, encore les mêmes mots
Je me répète, je me répète, toujours je répète
les mêmes mots, les mêmes mots, les mêmes mots, les mêmes mots

 

J'dis que le corps ne suffit pas
sans lien métaphysique, ça ne marche pas.
Mais je peux bien tout démontrer,
je reste empêtré, dans les crachats, les insultes
de sombres crétins incultes.
Et devant mon p'tit ordinateur
Je m'acharne à écrire sur la douleur
hélas sans espoir, je peine à croire
qu'on m'invitera dans un débat
où j'justifierai mon combat
Avec de beaux et grands mots, de nouveau des mots
Les mêmes mots, les mêmes mots, toujours les mêmes mots

Oui, le patron me jette
Et je me retrouve tout bête
à parler de mes maux avec les mêmes mots
Les mêmes mots, les mêmes mots, toujours les même mots
les mêmes mots, les mêmes mots, les mêmes mots, les mêmes mots

J'dis que le corps ne suffit pas
à produire ce qu'on appelle les qualia.
J'en ai marre, j'en ai ras le bol, de ces guignols
qui ne savent même pas lire une phrase
dans leur tête il n'y a que du gaz.
Un jour viendra, j'en suis sûr,
où je pourrai m'évader dans la nature.
Je hisserai la grand-voile
vers les étoiles.
Et si pour moi il n'est plus temps,
je changerai de comportement.
Je dis des mots, les mêmes mots, encore les mêmes mots
Je me répète, je me répète, toujours je me répète.

Y a de quoi devenir dingue
De quoi prendre un flingue,
et de ne plus chercher des mots pour traiter les maux
les mêmes maux, les mêmes maux, toujours les mêmes maux
Et on m'accusera de tous les maux
alors que je veux soigner les maux
encore ces maux, toujours ces maux, les mêmes maux,
les mêmes mots, les mêmes maux
 

Au cas où vous auriez oublié la mélodie, voici l'original :



Avec toutes ces chansons qui ont le même titre, à savoir bien sûr Le corps ne suffit pas, je vais pouvoir faire un album. Ce serait l'ultime moyen pour essayer de faire passer mon message.
Être obligé de chanter pour faire de la science, quelle misère !
Le titre de l'album sera évidemment Le corps ne suffit pas tandis que le sous-titre sera : « un scientifique contraint de vendre ses charmes pour ne plus être censuré. »
Bon alors, je cherche un pianiste, un cameraman, un preneur de son et des danseuses, pas forcément pour ce clip là mais aussi pour les autres. Je ferai moi-même le chanteur, dans la mesure du possible...

 

Bien à vous.

Publié dans Best of chansons

Commenter cet article

Décryptage 26/02/2013 15:12


 


Est-ce qu'en tant qu'effet moi-même, je ne suis pas condamné à voir une certaine différence entre moi-même et les autres effets ? Ne serait-ce que le fait d'être le produit d'une source et pas de
2 à la fois...(principe qui doit aussi être respecté)?


le 04/07/2008 à 16h13



Mais à partir du moment où tu constates, c'est que tu as une conscience. ëtre une conscience, avoir un "moi", pouvoir constater, etc... c'est ça qui est extraordinaire. A partir du
moment où tu as une conscience, ça veut dire que tu te rends compte que le corps ne peut pas suffire. S'il pouvait suffire, tu ne pourrais pas te rendre compte d'une différence qui
biologiquement n'existe pas.



 


Réponse de Miteny


Voici une preuve de plus que "la conscience existe donc le corps ne suffit pas" est un postulat. La démonstration n'en est pas une, il n'y a aucun raisonnement de la part de Miteny. 


Ce n'est évidemment pas une calomnie. La phrase en gras le démontre. Miteny a bel et bien écrit cela dans son article du jeudi 3 juillet 2008.

Miteny 03/03/2013 19:41



Minable.


Sortir de son contexte une phrase que cet abruti ne comprend même pas. Tu ferais mieux de répondre aux questions du sujet.



la folie c'est moche 15/02/2013 11:12


je dis le corps ne suffit pas la preuve quand je fais pipi çà suffit pas aux autres , çà ne suffit qu'à moi .


le jour où tu comprendras que la douleur est une fonction , les poules auront des dents mon pauvre miteny . 


la foile c'est moche !

Miteny 15/02/2013 20:41



Quel abruti ce type, il se soignera jamais. Crétin dégénéré !!



Justicier 15/02/2013 09:17


S.f; dit dlj


"Je constate la suffisance du corps = ......je constate une production de douleur à chaque fois qu'un corps est torturé"


???


Non, c'est vraiment du grand n'mporte quoi.


Car personne ne peut constater, dans le sens ressentir, LA DOULEUR D'UN AUTRE CORPS QUE LE SIEN.


On ne peut donc pas constater, dans le sens ressentir QUE SA PROPRE DOULEUR, pas celle du vaoisin.


Avec tes conneries, tu démontres ici, simplement, tes énormes lacunes de langage et de compréhension. TU TE RIDICULISES un peu plus


Mais c'est vrai, ça dure depuis 7 ans et ça devient lassant.


Justicier


 

Miteny 15/02/2013 10:32



La suffisance du corps c'est la suffisance de n'importe quel corps (torturé)



dans la démo... 14/02/2013 15:10


Dans la démonstration, j'ai surtout du mal avec l'idée que si le corps suffit, j'aurais mal à n'importe quel corps. 


 


Voilà c'est tout. 

Miteny 14/02/2013 18:17



Je constate la suffisance du corps = je constate la suffisance de n'importe quel corps = je constate que la torture de n'importe quel corps suffit = je constate que la torture de n'importe quel
corps suffit à produire de la douleur = je constate une production de douleur à chaque fois qu'un corps est torturé



détecteur de cinglé 12/02/2013 00:30


Vraiment complètement débile ! 


la folie c'est moche !


 

Miteny 12/02/2013 18:01



âne stupide



détecteur de cinglé 10/02/2013 00:27


Miteny 10/02/2013 18:33



La vérification expérimentale est très simple et comprend au minimum deux étapes :
1.Mon corps frappé ou torturé à l'aide d'une flamme (par exemple).
2.Un autre corps en bonne santé frappé ou torturé à l'aide d'une flamme (par exemple).

Biologiquement, matériellement, ces deux expériences sont totalement équivalentes, jumelles, similaires : évidence A. (oui ?)

Voici une autre vérité tout autant impossible à nier : dans un cas je vais avoir très mal et dans l'autre pas du tout. Autrement dit, les résultats des deux expériences vont être très
différents pour moi : évidence B. (oui ?)

Résumons la situation si les réponses sont oui et oui : je constate des effets très différents alors que les deux expériences sont matériellement strictement équivalentes. C'est l'évidence A
plus l'évidence B.
Je constate une différence inexplicable matériellement car inexplicable par une différence matérielle. Les données matérielles de l'expérience ne suffisent pas à expliquer la différence
constatée. Il en faut d'autres... CQFD

MES REPONSES AUX OBJECTIONS



Non, pas connards 10/02/2013 00:14


Luc 6:36-38

ok 09/02/2013 12:33


Je pense que tout le monde sensé a compris pourquoi ta démonstration était fausse. Ceci dit tu ne veux pas me répondre et rétorque encore une fois ta phrase que j'avais demandé de reformuler mais
tu ne fais que copier coller. A croire que tu ne sais pas de quoi tu parles. Tu sais pas lire... meme remarque que je peux te faire. Comme je le craignais les rumeurs sur ton site n'était pas une
hyperbole.


Sache que la phrase "t'es un vrai miteny" commence a circuler chez nous pour désigner une personne tétu sans réelle connaissance qui persiste dans la bétise et lol je vois que c'est vrai.


Bon sur ce mon cher miteny je te dis au revoir et que la paix soit avec toi

Miteny 09/02/2013 13:05



La vérification expérimentale est très simple et comprend au minimum deux étapes :
1.Mon corps frappé ou torturé à l'aide d'une flamme (par exemple).
2.Un autre corps en bonne santé frappé ou torturé à l'aide d'une flamme (par exemple).

Biologiquement, matériellement, ces deux expériences sont totalement équivalentes, jumelles, similaires : évidence A. (oui ?)

Voici une autre vérité tout autant impossible à nier : dans un cas je vais avoir très mal et dans l'autre pas du tout. Autrement dit, les résultats des deux expériences vont être très
différents pour moi : évidence B. (oui ?)

Résumons la situation si les réponses sont oui et oui : je constate des effets très différents alors que les deux expériences sont matériellement strictement équivalentes. C'est l'évidence A
plus l'évidence B.
Je constate une différence inexplicable matériellement car inexplicable par une différence matérielle. Les données matérielles de l'expérience ne suffisent pas à expliquer la différence
constatée. Il en faut d'autres... CQFD

MES REPONSES AUX OBJECTIONS



Avertissement : je ne suis pas "ok" 09/02/2013 11:18


PAS de production de douleur par ton corps, pour moi (=d'après mon
constat)


 Pourquoi, au lieu de raconter tout un tas de conneries, tu ne réponds pas ??


 


D'abord, parce que ce n'est pas une question. 


 


Ce que dit "ok", c'est que ce n'est pas parce que tu ne constates pas de douleur que la douleur n'a pas été produite par le corps frappé. 


Mais pour cela, il faut savoir ce que c'est que la douleur, à savoir un phénomène privé. 

Miteny 09/02/2013 13:03



Quelle bande de cons !!


LIRE CE QUE J'ECRIS, MERDE !



ok 09/02/2013 01:53


ok on va loin.. pour la derniere fois pourrais tu répondre a mes questions s'il te plait, je pense que ca ne sert a rien de recopier des phrases alors que je te pose des questions dessus. Ca fait
deja deux fois que je te pose les meme questions sans que tu n'ai écrit l'ombre d'une réponse donc j'espere que cette troisieme demande sera la bonne.


Comment fais tu pour constater la douleur d'une autre personne. Si j'ai bien lu tu dis bien "je" constate. D'accord mais comment fais tu?


Et puis est ce que l'abscence de perseption d'un élément est une "preuve" suffisante pour affirmer l'inexistance de cet élément? Tu peux regarder le ciel et me dire si tu vois Pluton. Tu ne le
vois pas. Donc d'apres ta logique Pluton pour toi ne devrait pas exister car tu ne le vois pas comme tu ne ressent pas de douleur quand mon corps est frappé.


 

Miteny 09/02/2013 11:00



Tu sais pas lire on dirait :


PAS de production de douleur par ton corps, pour moi (=d'après mon constat)


 


Pourquoi, au lieu de raconter tout un tas de conneries, tu ne réponds pas ??



Nous y voilà. 08/02/2013 19:39


PAS de production de douleur par ton corps, pour moi (=d'après mon
constat)


 


J'aime beaucoup cette phrase. Je trouve qu'elle résume tout.


 


C'est un tel non-sens que l'on constate directement que Miteny pense de façon
bizarre. 


@Miteny : J'ai bien dit "non-sens" et non pas "faux". 

Miteny 08/02/2013 20:12



Fuite, pas de réponse.



Roflcopter 08/02/2013 19:21


Donc tu as encore halluciné des oui et rien compris du tout.


 


"C'est une description juste de ce que j'ai constaté" peut vouloir dire


 


"C'est une description juste de mes constats" (réponse: oui),


 


mais aussi "C'est une description juste des objets qui sont sujets à mes constats" ou "C'est une description juste de la situation que je constate" (réponse: non)


 


ALORS DÉCIDE LEQUEL C'EST ET TU AS TA RÉPONSE! =)

Miteny 08/02/2013 20:12



"C'est une description juste de mes constats" (réponse: oui)



Roflcopter 08/02/2013 19:11


"C'est une description juste de mes constats" (réponse: oui),


 


PEU IMPORTE LEQUEL TA QUESTION SIGNIFIE POUR TOI, TU AS TA RÉPONSE!


 


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. REPONSE FAITE = OUI


 


Donc le sens de ta question était bien : "C'est une description juste de mes constats"? Sinon tu délires encore des "oui".


 


Oui, douleur et absence de douleur sont très différents... Je croyais que tu ajoutais cette question stupide pour faire sarcastique, elle n'a aucun lien avec ce qu'on a dit avant (à moins que tu
comprennes vraiment cette conversation de travers, ce qui ne m'étonnerait pas) Arrête donc de saboter tes efforts à être crédible.

Miteny 08/02/2013 19:16



Donc je constate bien des effets très différents ?


Alors que matériellement les expériences sont équivalentes ?



La Palice 08/02/2013 18:57


PAS de production de douleur par ton corps, pour moi (=d'après mon constat)





je jour où tu comprendras que c'est pas le constat à lui seul qui fait mal les poules aurons des dents , pour avoir mal il faut la fabriquer , la fabrication et le constat ne font qu'un c'est cet
ensemble qui fait mal c'est indissociable , c'est un truc aussi étrange que la lumière qui est à la fois onde et particule alors que çà nous semble deux choses différente s.

Miteny 08/02/2013 19:06



PAS de production de douleur par ton corps, pour moi (=d'après mon constat)


Oui ou non ?



Roflcopter 08/02/2013 18:53


"C'est une description juste de ce que je constate" peut vouloir dire


 


"C'est une description juste de mes constats" (réponse: oui),


 


mais aussi "C'est une description juste des objets qui sont sujets à mes constats" ou "C'est une description juste de la situation que je constate" (réponse: non)


 


PEU IMPORTE LEQUEL TA QUESTION SIGNIFIE POUR TOI, TU AS TA RÉPONSE!

Miteny 08/02/2013 19:04



Fuite. Je répète :


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


 


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. REPONSE FAITE = OUI


 


Douleur et absence de douleur ne sont pas des phénomènes de nature très différente ???



ok 08/02/2013 18:00


Je ne comprend toujours pas en quoi le fait de dire "c'est mon doigt et pas le tien" est inutile ou HS du sujet car c'est quelque part la réponse. Du moins d'un point de vue matériel, cette
"différénce" est expliqué par la différence d'appartenance. Et puis aucune douleur au niveau de ton corps. Oui aucune douleur pour toi peut etre mais pas pour moi et puis je ne comprend toujours
pas ta phrase. Aucune douleur au niveau de mon corps signifierai une abscence de douleur dans mon corps. Dans ton cas, tu dis constater aucune douleur dans mon corps. Mais comment fais tu pour le
savoir? Est ce que tu te base sur ton non ressentit de la douleur quand on me frappe?

Miteny 08/02/2013 18:20



Absence de douleur au niveau de ton corps, pour moi (=d'après mon constat)


=


PAS de production de douleur par ton corps, pour moi (=d'après mon constat)


 


OUI ??



Roflcopter 08/02/2013 16:07


Oui.


 


Tu comprends ou pas pourquoi elle n'a rien à voir avec la réponse que je t'ai donnée?

Miteny 08/02/2013 18:18



Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


 


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. OUI ou NON ???



Justicier 08/02/2013 10:59


S.f. dit dlj


Je suis sûr de ne pas avoir mal quand on t'arrache les doigts de pieds : pas de douleur pour moi au niveau de ce corps.


Ben oui, gros naze, dans ce cas, c'est pas à toi qu'on arrache les doigts pieds ? NON on est bien d'accord ? dans ce cas pourquoi devrais tu avoir mal "au niveau de CE
corps" qui n'est pas le tien ?


Pourquoi trouver, dans ce cas, que c'est inexplicable matériellement  ?


Toi, t'es pas lui,. Non ?


C'est vraiment dur de répèter toujours la même chose à un mec qui se prend pour un génie


Justicier

Miteny 08/02/2013 18:18



Tu ne comprends pas où je veux en venir, mais réponds à la question : on est donc bien d'accord.


Pas de douleur au niveau de ce corps. C'est bien ce que je constate ??



La Palice 08/02/2013 10:52


Aucune douleur au niveau de ton corps... pour miteny

Miteny 08/02/2013 18:16



bah oui



Roflcopter 08/02/2013 03:34


J'espère que tu comprends que ta réponse:



L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


Toi pas comprendre ?


 


n'a absolument rien à voir avec le commentaire:


"C'est une description juste de ce que je constate" peut vouloir dire


 


"C'est une description juste de mes constats" (réponse: oui),


 


mais aussi "C'est une description juste des objets qui sont sujets à mes constats" ou "C'est une description juste de la situation que je constate" (réponse: non)


 


Qui est déjà une réponse à toutes les interprétations de ta question:


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


 



C'est une description juste de ce que j'ai constaté?




Mais j'imagine que tu t'en fous puisque "c'est toi qui pose les questions", aussi impertinentes qu'elles soient dans la conversation.

Miteny 08/02/2013 09:55



Tu comprends ou pas la phrase ?



ok 08/02/2013 02:57


PS: "pas de douleur pour moi au niveau de ce corps", tu veux dire quoi dans cette phrase? je ne la comprend pas trop.


En gros de ton point de vue, je ne ressens pas de douleur quand on m'arrache un doigt? ou bien tu veux dire que pour toi, de ton point de vue, tu ne ressens pas de douleur quand on m'arrache un
doigt?

Miteny 08/02/2013 09:54



Aucune douleur au niveau de ton corps... tu comprends déjà ça ?



ok 08/02/2013 02:55


Je sais bien que ca n'a rien a voir avec la mécanique quantique et bien heuresement mais c'est la comparaison qui compte. Si tu m'arrache un doigt, oui effectivement j'aurai mal mais pas toi car
c'est mon doigt qu'on arrache. Mais je vois toujours pas en quoi cette évidence permet une suite dans un développement.


Tout est dit je crois non? c'est mon doigt et non le tien, il est donc évident que tu n'ai pas mal.


Ou bien aurais je loupé quelque chose?

Miteny 08/02/2013 09:53



"C'est mon doigt et pas le tien" est une remarque vraiment inutile : comme si on ne le savait pas !!


Bon, maintenant prière de parler du sujet : l'insuffisance du corps



ok 07/02/2013 23:18


Si on en suit la logique, tout se repose sur le constat fait en fin des expériences. "je constate que dans l'un des cas j'ai mal dans l'autre non"


Et c'est a partir de ca que toute la suite du raisonnement se fonde.


Mais juste, je ne comprend pas comment on peut constater l'abscence d'une douleur chez un autre corps étant donné que la douleur est une sensation et donc subjective, ce n'est pas partagé avec
d'autre gens.


La réponse exacte est je ne sais pas. On peut toujours utiliser comme comparaison le chat de Schrodinger ou l'exemple du baril de poudre de Einstein.


Un chat est placé dans une boite avec du poision. Le poison a une chance sur deux d'etre libéré et donc tué le chat et une chance sur deux de n'etre pas libéré et donc ne pas tuer le chat.


Apres expérience, tant qu'on a pas enlever la boite, on peut pas dire que le chat et mort ou le chat est vivant. Il nous est impossible de déduire un état du chat car il est abscent de
l'observation. Le chat est vivant et mort d'apres les lois de la physique quantique.


Cette exemple pour dire que, le chat est le corps frappé en question. La boite permet de rendre le résultat privé (comme la douleur). Donc pour toi, observateur tant que tu n'as pas ouvert cette
boite tu ne peux pas savoir si le chat est mort ou non, comme tu ne peux pas savoir ni constater qu'une personne a mal ou non. Car ce n'est pas dans ton domaine de perseption.

Miteny 07/02/2013 23:59



Strictement rien à voir avec la mécanique quantique.


Je suis sûr de ne pas avoir mal quand on t'arrache les doigts de pieds : pas de douleur pour moi au niveau de ce corps.



. . . 07/02/2013 21:35


Pas de réponse de Miteny = Fuite

Miteny 07/02/2013 23:15



fuite



Roflcopter 07/02/2013 21:17


Pourquoi tu continues d'écrire que j'ai répondu oui à ça? Ça n'est jamais arrivé.


 


"C'est une description juste de ce que je constate" peut vouloir dire


 


"C'est une description juste de mes constats" (réponse: oui),


 


mais aussi "C'est une description juste des objets qui sont sujets à mes constats" ou "C'est une description juste de la situation que je constate" (réponse: non)

Miteny 07/02/2013 23:16



L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


Toi pas comprendre ?



Roflcopter 07/02/2013 20:52


Tu parles de tes constats puis tu poses une question qui ne concerne pas tes constats... décide-toi, crétin!

Miteny 07/02/2013 20:59



Fuite. Je répète :


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


 


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. REPONSE FAITE = OUI


 


Douleur et absence de douleur ne sont pas des phénomènes de nature très différente ???



Roflcopter 07/02/2013 20:36


Tu ne constates pas de douleur, l'autre oui. Tu constates de la douleur, l'autre pas. Dans les deux cas, de la douleur est constatée.


 


Pas par toi, dis-tu. Mais on s'en fout, parce qu'apparamment tes constats ne sont pas le sujet!

Miteny 07/02/2013 20:48



Aucune réponse, aucun dialogue possible.



Roflcopter 07/02/2013 19:37


Je ne réponds pas, tu te contredis et ta question n'a donc pas de sens = ta question n'a pas de réponse.


 


Si tu ne parles pas de tes constats, je ne vois pas desquels tu parles.

Miteny 07/02/2013 19:57



Douleur et absence de douleur ne sont pas des phénomènes de nature très différente ??


 


Réponse de ce fou.... ça n'a pas de sens.... MOUARF !!!


 


Ridicule, t'es ridicule



Roflcopter 07/02/2013 19:34


Donc tu ne parles pas de tes constats?


 


Alors pourquoi tu ne parles pas de ceux des autres?

Miteny 07/02/2013 19:56



Fuite



détecteur d'andouille 07/02/2013 19:31


c'est bien le corps qui produit la conscience  ce que tu constates c'est l'indépendance des corps
, andouille !

Miteny 07/02/2013 19:56



Délire total, charabia sans aucun sens


PAS DOULEUR, PAS SUFFIRE !!



dérecteur de solipsiste 07/02/2013 19:14


miteny est un con de solipsiste !

Miteny 07/02/2013 19:55



TU... es un con



évidence 07/02/2013 18:34


 


merci je savais pas  mais qu'il est con !


il n'empêche que je vois le soleil tourner autour de la terre ! je le vois ! ( argument de tes collègues du moyen âge , andouille ! )


tu prétends constater l'insuffisance du corps moi je prétend constater la suffisance du corps  la preuve je n'ai pas
mal quand je te torture ! si la conscience n'était pas produite par le corps je pourrai être un autre corps et ce n'est pas ce que je constate ==> le corps suffit .


CQFD

Miteny 07/02/2013 19:07



Tu savais ?  Connaissant ta bêtise, ça m'étonnerait...


Ne pas constater de production de douleur, c'est constater que ça a pas fonctionné, andouille !


 


PAS DOULEUR, PAS SUFFIRE !!!  TOI COMPRENDRE ??


(cet abruti se situe sur l'échelle de l'évolution entre le débile mental et le bigorneau)



Roflcopter 07/02/2013 18:22


Effet: Miteny produit ou non un constat de douleur. Tu as dit oui.


 


En plus de l'éternel "je parle de ce que je constate."


 


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. REPONSE FAITE = OUI


Tu sais très bien que je n'ai jamais répondu oui à ça.  


 

Miteny 07/02/2013 19:05



Donc tu réponds non ?



Décryptage 07/02/2013 18:14


 


Et puisque j'en étais à feuilleter mollement les inepties de Miteny, voici que je tombe sur cette perle : 


 


Miky a avoué il n’y a pas longtemps (ici) : 


 


« Pour la énième fois, je l'avoue. Pour tout individu X (donc : VERITE SUBJECTIVE), la douleur (le
ressenti douloureux) ne peut venir que d'un seul corps.


Pour la énième fois, je l'affirme : OBJECTIVEMENT, de la douleur vient de tous les corps. »



Le problème c’est que la seule vraie réalité est subjective. Et pour communiquer, on utilise l’intersubjectivité (c'est-à-dire le
point de vue « vrai pour tout le monde »).


Généralement, le terme « objectivité » désigne d’ailleurs cette intersubjectivité (sauf pour Miky : mais il est
vrai qu’il est impossible, par décret gouvernemental, que j’aie raison).


 





Il y a donc un nouveau postulat, tout droit tiré d'un chapeau : l'objectivité n'existe pas,
la seule réalité, c'est la subjectivité. 
Pas étonnant qu'il dise à longueur de temps : "c'est vrai puisque je le constate !"


Alors Miteny ne comprendra sans doute jamais que la subjectivité au contraire n'est pas la
réalité mais une série d'informations parcellaires, biaisées par la perception et par un traitement de l'information nécessairement incomplet, que possède l'individu. 
Et c'est dommage car cela fait évidemment partie de ces erreurs. Mais il refuse de voir cela aussi. 



Miteny 07/02/2013 19:04



Complètement stupide.


Ce que je constate est réel. Contente toi de comprendre ça, andouille, je ne suis pas sûr que t'y arrives avant plusieurs dizaines d'années.



Décryptage de Miteny 07/02/2013 17:57


Je n'ai (pour le moment), qu'une seule chose à répondre, et ça ne m'a pris que quelques secondes pour le trouver : 


 


http://www.dieuexiste.com/article-7159902-6.html#anchorComment


 


Alors quand je dis "pour le moment", c'est en sachant que bien d'autres preuves de mes affirmations (et par là même, de tes mensonges) sont tout à fait accessibles. 

Miteny 07/02/2013 18:02



Pathétique...


Oui, le corps ne peut produire à lui seul un phénomène privé : mais ça je l'ai démontré, ABRUTI, je l'ai pas affirmé.



Roflcopter 07/02/2013 17:55


Effet: Miteny produit ou non un constat de douleur. Tu as dit oui.


 


"Je constate une énorme différence de nature dans les effets (douleur/non douleur)"


 


Maintenant, on remplace "les effets (douleur/non-douleur)" dans ta question par le beaucoup plus clair "les constats de douleur produits par Miteny". Puisque tu as dit que c'était ça l'effet.
Donc c'est censé être ça le sens de ta question. Oui?


 


Donc si c'est ça la question, la réponse est oui.

Miteny 07/02/2013 18:03



Non ce n'est pas le sujet. Le sujet c'est ce que produisent les corps, pas Miteny.


 


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


 


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. REPONSE FAITE = OUI


 


Douleur et absence de douleur ne sont pas des phénomènes de nature très différente ???



évidence 07/02/2013 17:23


le soleil tourne autour de la terre c'est évident puisque je le vois  et ne venez pas me dire que c'est faux ,
 je le vois bien , bande d'escrocs !

Miteny 07/02/2013 17:29



Maladroite tentative d'ironie : tu ne vois pas le soleil tourner autour de la terre, tu vois un déplacement relatif entre le soleil et la terre.


Maintenant t'as l'air malin avec ton exemple à la con.... crétin



Décryptage de Miteny 07/02/2013 16:06


 


Exactement. "La douleur est privée" n'est absolument pas un argument en faveur de la soit-disant insuffisance du corps. 


Prière de ne plus essayer faire passer cette simple caractéristique bien connue de tous depuis le plus jeune âge pour une preuve de l'insuffisance du corps. 

Miteny 07/02/2013 16:12



j'ai jamais fait ça crétin.


 


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


 


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. REPONSE FAITE = OUI


Je constate donc une énorme différence de nature dans les effets (douleur/pas douleur) : OUI


 


Tu vois le mot "privé" là, ESCROC ?!!



Décryptage 07/02/2013 14:42


C'est ça la question que je pose depuis le début.


 


Faux. Tu oublies "sachant que la douleur est privée". Ton expérience ne fait que montrer que la douleur est privée, et tu crois en déduire que le corps ne suffit pas. 


 


(pas croyable ! je connais mieux son site que lui !) 

Miteny 07/02/2013 15:34



NOn abruti, mon expérience montre que la douleur est privée et que le corps ne suffit pas.


Dire "la douleur est privée" n'est pas un argument DUCON, c'est une caractéristique.


Pourquoi je réponds à ces débiles mentaux ???


 


Dis moi : par quel miracle tu te crois intelligent ? ça m'intrigue.



Décryptage 07/02/2013 13:01


Tu ne peux pas faire l'inverse et dire "la douleur est privée, c'est sa
nature" en postulant que ça n'a forcément rien à voir avec la suffisance du corps.


 


Nous savons dès le départ que la douleur est privée, avant même de faire la moindre expérience. On appelle cela "savoir ce que c'est que la douleur". 

Ensuite, il n'y a aucun postulat concernant le fait que ça ait à voir ou non avec la suffisance du corps. C'est toi, au contraire, qui émet la conclusion sans vérification : "la douleur est
privée, donc le corps ne suffit pas".  


 


Ainsi, voilà la question qu'il te faut poser, si tu veux avancer un peu : 


Sachant que la douleur est privée, est-ce que le corps peut la produire ?


 

Miteny 07/02/2013 14:30



C'est ça la question que je pose depuis le début (encore un fou).


Pour cela, je procède à la vérification expérimentale



décryptage 07/02/2013 09:23


Il faut savoir que Miteny considère qu'il "constate la douleur" au même titre qu'il constaterait une lumière allumée. 


 


En d'autres termes, Miteny croit qu'il perçoit la douleur, sans comprendre qu'en réalité la douleur est une perception. 


 


Je dis "sans comprendre", mais pour être exact, Miteny fait plutôt semblant de ne pas le comprendre (au cours de sa pseudo-démonstration), pour ensuite "découvrir" que la douleur n'est pas perçue
comme on perçoit un autre stimulus (logique : ce n'en est pas un, c'est la réponse à un stimulus). Par un tour de passe passe sémantique (dont il n'est pas lui-même conscient, car Miteny est
sincère) il déduit de cela (la douleur est privée), que le corps ne suffit pas. 


Pour preuve, Miteny affirme que si le corps suffisait, on devrait constater la douleur de n'importe quel corps (comme on constate la lumière de n'importe quelle lampe). C'est ni plus ni moins ce
qu'il dit dans "dites moi où je me trompe : "si [la théorie matérialiste] était vrai, on vérifierait une production de douleur dès que la zone "douleur" de n'importe
quel cerveau en bon état est activé." Il ne prouve jamais cette affirmation, qui évidemment est non seulement fausse, mais surtout totalement illogique dès lors qu'on sait ce qu'est la
douleur. 

Miteny 07/02/2013 10:11



Complètement débile comme d'hab.


Ce que tu sais de la douleur, doit te permettre de déduire des choses sur ses causes.


Tu ne peux pas faire l'inverse et dire "la douleur est privée, c'est sa nature" en postulant que ça n'a forcément rien à voir avec la suffisance du corps.


Toi comprendre ?


NOn, ça n'a pas rien à voir avec la suffisance du corps, au contraire.


 


Je sais que je me répète, mais quand mêmes : ils sont cons... mais cons !!!


Je vous assure que je ne trouve personnellement aucune trace de la moindre intelligence dans ce que vous écrivez. Et c'est vraiment pas pour être méchant.  J'essaie d'en trouver mais il n'y
a vraiment rien.


C'est triste, c'est tout.



Roflcopter 07/02/2013 00:56


Tu n'as pas bien lu. Il y a un oui et un non dans mes réponses. Le oui ne concernait pas la question telle que tu me l'as posée.


 


On s'intéresse à tes constats. On dit que tu constates de la douleur ou pas: pas qu'il y en a ou pas. Ce n'est pas la même question.

Miteny 07/02/2013 10:04



bah il faut répondre aux questions que je pose, sinon c'est hors sujet



Roflcopter 07/02/2013 00:11


As-tu lu mon commentaire précédent? La question s'y trouve. Je vois bien que tu as changé tes énoncés, mais rien de leur sens n'a changé. Mes réponses tiennent toujours.

Miteny 07/02/2013 00:36



 


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


 


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. REPONSE FAITE = OUI


Je constate donc une énorme différence de nature dans les effets (douleur/pas douleur) : OUI



Roflcopter 06/02/2013 23:21


...C'est l'inverse. On compare tes constats de douleur.


 


Effet: Miteny produit ou non un constat de douleur. Tu as dit oui.


 


Il y a donc une énorme différence au niveau des constats que tu produits (l'effet) = Oui


 


Je constate une énorme différence de nature dans les effets (douleur/non douleur) = C'est une autre question, et la réponse est non.

Miteny 06/02/2013 23:27



 


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


 


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. Oui ou non ?


Je constate donc une énorme différence de nature dans les effets (douleur/pas douleur) ?



Roflcopter 06/02/2013 21:58


 


Cause: Manipulations au chalumeau sur des corps. Tu as dit oui.


 


Effet: Miteny produit ou non un constat de douleur. Tu as dit oui.


 


DONC


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


 


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse : terrible effet. (Cet effet, c'est  un constat de douleur que produit Miteny. Tu as dit oui.)


 


L'autre non. Absence d'effet. (Cet effet absent, c'est le constat de douleur produit par Miteny. Tu as dit oui.)


 


C'est ce que je constate. Oui ou non ? (Vu les réponses que tu m'as données plus tôt, oui)


 

Miteny 06/02/2013 22:44



Je constate donc une énorme différence de nature dans les effets (douleur/pas douleur) ?



erratum 06/02/2013 20:15


Miteny : "ah oui au fait, j'oubliais de préciser parce que c'est pas important et que ça n'a rien à voir et que c'est hors sujet :


dans l'une des deux expériences, le corps quelconque torturé est le mien. Si dans aucune des deux expérience le corps quelconque n'est le mien, je ne constate pas de différence ! 


 


Il faut que ce soit mon corps pour que je constate une exception, mais j'ai quand même le droit de dire que c'est un corps quelconque sans préciser que c'est le mien parce que mon corps n'a rien
d'exceptionnel (pas d'organe en plus, etc.)...


 


Non, je ne joue pas sur la polysémie du mot "quelconque" ! apprenez le français ! C'est quoi ces histoires sans queue ni tête du "si c'est ton corps c'est pas n'importe quel corps" ! mon corps
est quelconque, donc j'ai le droit ! Et non on ne peut pas remplacer quelconque par "pris au hasard", sinon ça fout toute ma démonstration en l'air, et c'est à mes questions qu'il faut répondre,
pas à leur reformulation ! "



(vu que Miteny va balancer sous peu ce genre d'inepties, autant les débiter tout de suite). 

Miteny 06/02/2013 20:20



Quelconque dans le sens "ne se distingue pas des autres". Matériellement.


Mais bon, c'est tellement plus facile d'être un escroc malhonnête et stupide, n'est ce pas ?


Quel plaisir as tu à être une ordure ?



jésuscrieetlacaravanepasse 06/02/2013 19:08


l'observateur ne fait pas partie des corps quelconques dans l'expérience , c'est une question de référentiel .


vous êtes l'inventeur de la bêtise , non ?

Miteny 06/02/2013 19:47



Matériellement, mon corps est quelconque.


Franchement, jamais j'aurais cru que des gens pouvaient être aussi cons que vous : vous êtes tellement bêtes et malhonnêtes que ça en devient criminel.



Roflcopter 06/02/2013 18:43



Je précise :


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


 


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. Oui ou non ?


 


Tu sais, ta précision est moins précise que:


 


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


 


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse : terrible effet.


 


Oui, un terrible effet sur Miteny. (Il produit un constat de douleur)


 


L'autre non. Absence d'effet.


 


Oui, pas de terrible effet sur Miteny. (Il ne produit pas de constat de douleur)


 


C'est ce que je constate. Oui ou non ?


 


Oui, les effets même sont tes constats... On peut dire que tu constates tes constats mais ça devient alors un peu redondant.


 


Je fais juste clarifier de quels effets on parle.Si tu ne parles pas des constats de douleur que tu produis, tu parles de quoi?

Miteny 06/02/2013 19:45



FUite. Pas de réponse.



jésuscrieetlacaravanepasse 06/02/2013 17:12


""""""L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé""""""


 


dans l'une des 2 expériences ton cerveau est comme qui dirait partie intégrante de l'un des corps torturés et pas dans l'autre expérience , mais j'imagine que pour toi qui es fou ton cerveau fait
partie de tous les corps .


miteny est suffisant le corps suffit .


 

Miteny 06/02/2013 18:04



Tes insultes ne sont pas une réponse. OUI ou NON ?


 


 


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


 


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. Oui ou non ?



Roflcopter 06/02/2013 14:28


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


 


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse : terrible effet.


 


Oui, un terrible effet sur Miteny. (Il produit un constat de douleur)


 


L'autre non. Absence d'effet.


 


Oui, pas de terrible effet sur Miteny. (Il ne produit pas de constat de douleur)


 


C'est ce que je constate. Oui ou non ?


 


Oui, les effets même sont tes constats... On peut dire que tu constates tes constats mais ça devient alors un peu redondant.


 


Alors si tu crois que ce n'est pas ça, explique en quoi. Tu nous as lancé le défi de te démontrer que tu n'as pas raison: tu ne peux pas être sérieux si tout ce que tu nous permet c'est de
répondre oui ou non à tes questions. Surtout si tu ne lis ni ne comprends les justifications.

Miteny 06/02/2013 15:15



Je précise :


Deux expériences de torture d'un corps quelconque au chalumeau :


L'une a engendré une horrible sensation douloureuse au niveau du corps torturé.


L'autre non, aucune douleur au niveau du corps torturé.


 


C'est une description juste de ce que j'ai constaté. Oui ou non ?