Heureux les simples d'esprit.

Publié le par Miteny

Je suis obligé d'écrire un article par mois sur l'insuffisance du corps. C'est contractuel. Alors voilà...

 

Ne vous êtes jamais demandé ce que signifiait cette fameuse expression biblique ?

À mon avis, elle précise que ceux qui acceptent les évidences et qui ne sont pas rongés par des raisonnements tordus et absurdes dont l'existence n'est due qu'à une volonté de fuir la vérité seront « sauvés ».

Comme je l'ai souvent répété, il est absurde de nier l'insuffisance du fonctionnement du corps. C'est une énorme évidence. Pourtant des tas de gens en apparence intelligents se font un honneur de faire semblant de ne pas comprendre. Ils inventent des raisonnements hallucinants, très longs, avec des mots compliqués dans le seul but d'engendrer de la confusion et de ne pas avoir à avouer qu'il existe des forces métaphysiques.

Il est étonnant de voir l'énergie qu'ils usent à essayer de contourner l'obstacle. Plus leurs phrases sont longues, plus elles emploient des mots en apparence abstraits, moins on comprend et plus ils sont contents. Leur but est clair : la confusion, et en fait le mensonge, le foutage de gueule, bref... l'obscurantisme.

Alors que c'est très simple : soit le corps suffit, soit il ne suffit pas. Cette question ils refusent de se la poser. Pire, j'ai vu des gens ne jamais vouloir admettre que je ne constate de la douleur que quand mon corps est frappé (comme frucuche dans ce fil de discussion notamment). C'est incroyable !

Toute autre question n'aurait pas été aussi maltraitée. Toute autre question n'aurait pas vu un tel déploiement de mensonges et de mauvaise foi. Tout autre raisonnement super simple n'aurait pas été l'objet d'un tel déploiement de haine. C'est hallucinant, incroyable, horrible !!

Haïr Dieu au point de nier la différence douleur/pas douleur, c'est au delà de tout ce que je pouvais imaginer.

Heureusement, de temps en temps, il y a des gens qui comprennent aussitôt et pour qui cette insuffisance du corps est une évidence banale, comme celle de l'existence du Soleil. Mais ils ne sont pas tellement nombreux... C'est une preuve supplémentaire que ce monde est gravement corrompu. Mais ça, tout le monde le sait déjà...

 

132632340-population-mondiale

Merci à Chapatte pour ce dessin qui illustre fort bien l'exception que chacun constate avec son corps, que, matériellement, rien ne distingue des autres.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

reidar Laurent 07/11/2011 11:10



Disons d'emblée que croie en Dieu n'est pas un problème pour moi car je suis croyant.Néanmoins vouloir me démontrer son existence en me disant que lorsque je ne suis pas torturé ...et bien,
je ne souffre pas... me parait hautement farfelu. Que n'avez vous pas passé en revue les vieilles preuves que l'on trouve dans un traité de métaphysique et qui datent du Moyen Age. Celle par la
notion de parfait me parait toujours pertinente. J'aime bien néanmoins votre effort...cela change.


 



Miteny 07/11/2011 11:24



Oui c'est farfelu, mais néanmoins vrai. Le fonctionnement du corps ne suffit pas. C'est une version perfectionnée de l'idéalisme (qui s'oppose au matérialisme).



Xalor13 17/02/2011 01:11



Donc, en résumé :


Je te dis que je comprend l'insuffisance mais pas le lien avec Dieu et demande donc explication sur ta conclusion.


Tu me répond : Tu admets l'évidence de l'insuffisance? (En contournant mon questionnement.)


Je répond que oui, et repose de nouveau ma question.


Et là, tu me répond : Non, tu ne comprend pas. En contournant toujours ma question.


Pourtant, ma question est très simple : Qu'est ce qui prouve que Dieu est forcément la réponse, lorsqu'on constate l'insuffisance du corps?


J'aimerais comprendre... si tu ne peux répondre à cette question toute simple, alors, ta thèse ne tien pas la route.



Miteny 17/02/2011 09:20



Mais si je peux, mais je doute que tu comprennes (vu que t'as déjà pas compris). Pour commencer, admets tu au moins que ça prouve l'existence d'une 5ième force fondamentale non encore reconnue
par la science mais qui devrait l'être ????


il y a aussi :


http://www.dieuexiste.com/article-et-dieu-dans-tout-ca-57995851.html


 



fin 16/02/2011 01:00



es tu prêt à admettre cette évidence et à jamais la renier, même sous la torture ?


 


En d'autres termes, es-tu prêt à devenir un intégriste ? 



Miteny 16/02/2011 11:49



N'importe quoi !!


Complètement fou le type... hallucinant de bêtise. On dirait un vieil inquisiteur aigri cherchant des prétextes pour dérouiller des types... Taliban !!



Xalor13 16/02/2011 00:28



Ca fait bien deux fois que je stipule que j'admets cette évidence sans problème. Oui, ce que nous connaissons du corps ne suffit pas à expliquer la conscience.


Le corps ne suffit pas.


Ce que je ne comprend pas, toutefois, c'est pourquoi cette évidence prouve l'existence de Dieu?


Ton explication est probablement logique, j'aimerais l'entendre.



Miteny 16/02/2011 09:08



Je ne suis pas tout sûr que tu aies compris ce que ça signifiait. Je suis même sûr du contraire...



Xalor13 15/02/2011 00:57



Mais je comprend ton point, tout à fait. Je saisie la différence entre douleur/pas douleur... Il est tout à fait vrai qu'il manque une pièce du puzzle et que le corps ne suffit pas, là dessus on
est d'accord. La subtilité vien du fait que "signaux de douleur" et "sensation" sont deux choses totalement différente. Je n'essais même pas de débattre là dessus.



Là où j'aimerais comprendre c'est en quoi est-ce une preuve de l'existence de Dieu?


Admettons que A = Corps, B = Stimulis et C = Corps...


Si A + B ne peuvent arriver à C... alors il manque une donne à l'équation... mais pourquoi D, la donne manquante, devrait absolument être Dieu? La valeur est tout simplement... inconnue... non?


Tu peux insulter à ton bon vouloir, ça ne me fait ni chaud ni froid... par contre je suis curieux d'entendre ton explication. Ca m'intéresse réellement.



Qu'elle est la définition de Dieu, pour toi? Est-ce que dans ton vocabulaire, Dieu signifie simplement : "Ce qui régis les lois, ce qui gère ce qui nous dépasse"... Si c'est le cas, alors oui,
Dieu existe.



Miteny 15/02/2011 09:55



Déjà il faut comprendre l'insuffisance du corps.


 


Es tu prêt à admettre cette évidence (les causes biologiques ne sont pas suffisantes pour expliquer l'existence de la conscience/exemple de la sensation douloureuse), et à ne jamais la renier,
même sous la torture ???



Xalor13 15/02/2011 00:39



Aaaah, d'accord, désolé, c'est mon erreur!


Si rien n'échappe à ta compréhension, alors explique moi ce qui gère la conscience! Et si tu me dis que "c'est Dieu", alors explique nous de quelle façon exactement.



Éclaire nous de ton savoir.



Miteny 15/02/2011 00:45



ah oui tu le dis, je ferais bien de vous éclairer de mon savoir. VOus êtes tellement mauvais, tellement stupides, arrogants, idiots, incultes, niais, attardés, voleurs, débiles, etc...


ça en est écoeurant. Je suis tellement plus intelligent, sensible et cultivé qu'on devrait même pas faire partie de la même espèce. A mon avis, génétiquement, on est pas compatibles.


Bref j'en ai marre d'essayer de discuter avec des animaux incapables de faire la différence douleur/pas douleur.


 


Retournez dans votre immonde bourbier intellectuel peuplé de politiques corrompus et menteurs. Quand on voit les gens pour qui vous votez, bande de primates, on préfère vomir que vous parler.



Xalor13 14/02/2011 21:34



Le corps est insuffisant, donc Dieu existe...


Le raisonnement en lui même est faussé. Vous connaissez un peu la philosophie?


Le corps est insuffisant, donc on ne comprend pas ce qui nous distingue les uns des autres... tout à fait. C'est une preuve de quelque chose...


Si le corps est insuffisant, Alors Dieu existe.


Argument : Le corps est insuffisant.


Thèse : Dieu Existe


Il n'y a aucun lien logique entre votre argument et votre thèse. Il suffit donc de modifier la thèse pour qu'elle soit valable...


Si le corps est insuffisant, Alors Dieu existe peut être.


Argument : Le corps est insuffisant.


Thèse : Dieu existe peut être.


Voilà, maintenant, c'est juste. Puisque, après tout, nous ne comprenons pas la conscience, donc impossible d'en déterminer la cause. Ce n'est pas parce que quelque chose échappe à notre
compréhension que c'est forcément Dieu qui en est la cause. On peut imaginer n'importe quoi et ce serait aussi plausible que Dieu, sachant que nous baignons dans l'incompréhension totale.


 



Miteny 15/02/2011 00:32



pffff..


encore rien compris !! Bordel, lisez un peu ce que j'écris. Je n'ai pas dit que quelque chose échappait à ma compréhension, abruti !!! TOI SAVOIR LIRE !!???


Bordel, me farcir une telle ribambelle de connards, ça pousse vraiment à être vulgaire.


J'ai DEMONTRE l'insuffisance du corps !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


MOI PARLER TOI, TOI SAVOIR LIRE !!! ???


Tout ce que vous méritez c'est des baffes



Sam 06/02/2011 20:15



Hey!


tu parle de Dieu, Dieu et Dieu... Mais di moi, OU il est ton Dieu? Se mettre au delà des étoiles? qlq qui survit dans le vide? Un extra-terrestre à l'image de l'homme? Ton blog, c'est ce que
pourrait écrire un prètre au moyen-âge: "on ne peut pas l'expliquer, donc c'est Dieu".


Réflechi! A+



Miteny 06/02/2011 23:13



J'ai déjà énormément réfléchi. C'est à vous de le faire maintenant. En soutenant mon combat contre la bêtise et pour la démonstration de l'insuffisance du corps.



Magda 03/02/2011 19:02



«réfléchis 3 jours et tu vas voir que c'est une évidence. »


Réfléchir 3 jours sur ta phrase de con??? Arrêter de manger et de boire aussi? et te filer nos gosses pour qu'ils te sucent?


Dieuuuuu exi-is-i-i-sti-steuuuuuuuu



Miteny 03/02/2011 22:28



Ah oui c'est vrai. Tu n'es pas capable de réfléchir... du tout.



Magda 03/02/2011 18:49




Re: Frapper n'importe quel personne est une cause suffisante de douleur pour cette personne


La proposition «Le fonctionnement du corps frappé n'est une cause suffisante de douleur pour personne.» est simplement fausse.


Voyons le bon côté des choses: dans ton cul.




Miteny 03/02/2011 22:26



insulte parce qu'il sait que j'ai raison. C'est marrant de voir ces abrutis révéler leur dévotion à Satan.



Magda 03/02/2011 17:29




«"Frapper n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur pour moi".Il faut le dire aux autres... petit drogué."


Pour quoi faire?


Chacun réalise évidemment que frapper quelqu'un d'autre n'est ni nécéssaire ni suffisant pour se faire mal, et que vous le répétiez, vous passez juste pour un con (ce que vous êtes)


Vous ne constatez pas la douleur des autres ET personne ne constate que vous n'avez pas mal quand on frappe quelqu'un d'autre que vous.


Bien


Votre premier axiome ou votre vérité est:


«frapper n'importe quel corps ne suffit pas à faire mal à une personne.»


Il/elle est tout à fait acceptable.


Sachant qu'on ne peut rien démontrer à partir d'un seul axiome/une seule vérité, quel est le second?




Miteny 03/02/2011 17:36



Je répète parce que l'autre abruti ne comprend rien.


Le fonctionnement du corps frappé n'est une cause suffisante de douleur pour personne. arrête la drogue, réfléchis 3 jours et tu vas voir que c'est une évidence.


Vos instants de lucidité n'arrivent pas à la cheville de mes moments de fatigue. C'est dire le fossé.. On devrait pas être classé dans la même espèce en fait.



Magda 03/02/2011 17:01



«donc don donc dieu exiiiiiste euuuuuuuu»


 



Magda 03/02/2011 14:05



Vous constatez un Quale?


Y a quoi dans votre bol de choco?



Miteny 03/02/2011 14:08



alcoolique



Magda 03/02/2011 13:58



Vous éludez les points qui vous ridiculisent.



vous dites: «Je ne constate une production de douleur que quand mon corps est frappé.»
Si vous le dites. ... Nous sommes donc d'accord (vous n'avez pas compris? Vous êtes niais?)


Moi je ne constate pas de douleur quand votre corps est frappé.
Je ne constate une production de douleur que quand mon corps est frappé.
Je constate que Frapper n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur pour moi.
Nous sommes d'accord.

Arrêtez le crack.



Miteny 03/02/2011 14:08



"Frapper n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur pour moi".


Il faut le dire aux autres... petit drogué



Magda 03/02/2011 13:47



Je constate que Frapper n'importe quel voiture n'est une cause suffisante de bosse pour aucune voiture.


Existe dieu donc.



Miteny 03/02/2011 13:51



Pas du tout, sombre crétin. TU constates bien que frapper n'importe quelle voiture est une cause suffisante de bosse sur cette voiture.


Comme frapper n'importe quel corps est une cause suffisante de bleu au niveau de ce corps.


Mais bon, pour la douleur (qui est un quale), ce n'est pas pareil.


 


Vos QI d'insectes sont même incapables de comprendre des choses aussi simples. Vous n'êtes que méprisables et la Terre poussera un ouf de soulagement quand les parasites que vous êtes
disparaitront.



Magda 03/02/2011 13:42



Les gens ne décident pas de ce qui est réel ou pas. (vous fumez du crack?)


 


Je constate que Frapper n'importe quel voiture n'est une cause suffisante de bosse pour aucune voiture.

Je constate que Frapper n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur pour moi.


Vous concernant je ne constate rien puisque je ne suis pas vous.


 


Vous ne constater pas que les autres on mal lorsqu'ils ont mal, je vous comprends, mais ne vous permettez pas de constater qu'ils n'ont pas mal quand il n'ont pas mal. (soyez cohérent ... et
cesser de fumer).


votre pilier est absolument vaseux.



Miteny 03/02/2011 13:47



Je ne constate une production de douleur que quand mon corps est frappé. Même un animal pourrait comprendre ça.


Mais vous êtes moins que des animaux.



Magda 03/02/2011 01:48



Frapper n'importe quel voiture n'est une cause suffisante de bosse pour aucune voiture.


minou



Miteny 03/02/2011 09:57



Les voitures ne constatent pas, crétin. Ce n'est pas elles qui décident ce qui est réel ou pas. Ce sont les gens.



c'est parwin et non marwin pardon 02/02/2011 23:20



je me suis melanger les pedales et je m'en excuse franchement, je voulais juste savoir si j'avais bien compris ce que vous voulez demontrer. donc miteny si j'ai bien compris votre constation, si
un corp humain qui est en face de moi est frappé et qu'il ressent de la douleur, je ne peut ressentir celle-ci (sa douleur) a cause de l'insuffisance biologique de mon corp c'est bien sa? suis-je
bien clair? et ou je me trompe si j'ai fais une erreur?



Miteny 03/02/2011 09:47



J'aurais préféré que vous écrivissiez en oudmourte ou en tcherkesse.



marwin 02/02/2011 19:53



salut minety, j'ai lu votre requette fort interressante de votre sujet, de l'insuffisance du corp, donc si j'ai bien compris la douleur du corp de l'autre je ne peux la ressantir a cause de
l'insufisance biologique de mon corp si je ne me trompe pas alors?



Miteny 02/02/2011 22:54



J'ai rien compris. J'aurais préféré que vous écrivissiez carrément dans une autre langue.



Magda 02/02/2011 17:32



Frapper n'importe quel personne est une cause suffisante de douleur pour cette personne.


Voyons le bon côté des choses: dans ton cul.



Miteny 02/02/2011 22:52



hors sujet crétin.


Frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne !! (ça être sujet du blog si toi savoir lire)



Magda 02/02/2011 16:41



Démarrer n'importe quelle voiture n'est une cause suffisante de démarrage de sa voiture pour personne.


Donc existe Dieu.



Miteny 02/02/2011 16:46



Démarrer n'importe quelle voiture est une cause suffisante de démarrage de cette voiture, abruti.


 


Voyons le bon côté des choses : vos réactions et remarques sont profondément débiles, mais prévisibles.



frucuche 02/02/2011 13:48



Frapper n'importe quel corps n'est pas une cause de douleur du tout dans la conscience de tout le monde, mais seulement dans celle de l'individu frappé, dont le corps est nécessaire à la
production de ladite conscience.


C'est assez clair, non ?



Miteny 02/02/2011 13:58



Charabia.


Voici une phrase claire : Frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne !!


En tout cas, tu montres à chaque fois de manière éclatante à quel point tu es un authentique connard. C'est déjà ça.


 


 


Entre les menteurs compulsifs et les psychopathes analphètes, elle est belle la France ! Bordel ça fait peur



frucuche 02/02/2011 13:13



Frapper n'importe quel corps n'est pas une cause de douleur du tout dans la conscience de tout le monde.


C'est par contre une cause de douleur (au moins nécessaire, suffisante je ne sais pas) dans la seule conscience de l'individu dont le corps a été frappé. C'est bien la réalité. L'explication de
cela : un corps donné est nécessaire à la production d'une et une seule conscience, par conséquent une cause sur ce corps produit un effet dans cette même conscience, et pas dans les autres.
Logique élémentaire, dont l'usage le plus basique me vaut à ce jour 3000€ de ta part. Merci.



Miteny 02/02/2011 13:37



Frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne !!


Faut vraiment être un sale type pour faire semblant de ne pas comprendre cette évidence. Bon tu aurais au moins réussi que tu es un individu particulièrement menteur... malheureusement je ne
pense pas que cela vaille 3000 Euros.



frucuche 02/02/2011 11:50



Frapper n'importe quel corps n'est pas une cause de douleur au sein de la conscience de chacun, mais seulement au sein de la conscience produite par le corps frappé. C'est bien la réalité, et
cela n'a rien à voir avec la suffisance ou l'insuffisance du corps.



Miteny 02/02/2011 11:57



Frapper n'importe quel corps n'est donc pas une cause suffisante de douleur. C'est la réalité de chacun  !!


On dirait qu'il croit qu'en étant le plus con possible, il va réussir à me convaincre. hallucinant.



frucuche 02/02/2011 11:21



Ah bon ? Je ne décris pas la réalité ? Quand je dis que personne ne peut ressentir de douleur quand un autre corps que le sien est frappé (et que j'explique pourquoi), ce n'est pas une
description fidèle de la réalité ?



Miteny 02/02/2011 11:42



Frapper n'importe quel corps n'est donc pas une cause suffisante de douleur, c'est bien la réalité de chacun.



frucuche 02/02/2011 10:26



Ben oui, faux : tu ne peux pas vérifier, puisque la douleur se produit au sein de la conscience, et que cette conscience n'est pas la tienne. Donc aucun moyen connu de vérifier qu'une douleur est
produite. Donc aucune conclusion possible. Et même si conclusion il y avait, elle ne concernerait en rien le fait que le corps soit ou non le seul à produire de la douleur (ce qui s'appelle la
suffisance), mais uniquement s'il y a eu ou non production de douleur. Comme tu ne nies pas la douleur des autres, tu affirmes que la conslusion est bien "une douleur est produite". Quant à
savoir si c'est uniquement le corps qui l'a produite, tu n'as rien prouvé du tout, comme je viens de le montrer au com précédent.



Miteny 02/02/2011 11:00



T'es complètement débile mon pauvre. Tu parles de tes fantasmes, moi je décris la réalité constatée par chacun.


Tu comprends donc la supériorité de mon discours. Il a un énorme avantage, il correspond à la réalité... à l'expérience !! (2 mots qui t'échappent complètement)



frucuche 02/02/2011 09:27



"Nécessaire ne veut pas dire suffisant".


Je le sais bien. Et je viens de dire que le caractère privé de la douleur s'explique rien que par la nécessité d'un corps donné pour produire de la douleur au sein de la conscience pour laquelle
il est nécessaire. Est-ce que tu as une réfutation à me proposer ?


"Pour savoir si ça suffit, on frappe et on voit si ça marche"


Faux, imprécis, confus, peu rigoureux et illogique. Car comment fait-on pour "voir si ça marche", si la douleur se produit au sein d'une conscience ? Seule une conscience donnée peut constater ce
qui se produit en son sein, et pas les autres consciences, sinon cela voudrait dire que les consciences auraient des intersections entre elles. Au final, tu ne trouves pas normal que les
consciences entre elles soient distinctes. Après tu me diras que deux personnes peuvent voir un même objet au même moment, et donc que leur conscience a accès à la même chose, ce qui n'est pas le
cas pour la douleur. En réalité, tu es juste trompé par le fait que si deux consciences "voient" une même chose au même instant, cela signifie qu'elles reçoivent une information du même objet au
même instant, et qu'elles traitent cette info simultanément. Mais ça ne signifie pas qu'elles reçoivent la même information et qu'il y a un seul traitement opéré au sein des deux consciences.
Toutes ces considérations balaient donc tes réflexions sur la lampe "suffisante pour tout le monde", et qui serait par là différente du corps "non suffisant". On voit dès lors que ces conceptions
sont fumeuses. Si on voit la lampe, ce n'est pas parce que la lampe "suffit" à produire de la lumière, mais parce qu'on reçoit une information en provenance de la lampe. Que la lampe suffise ou
ne suffise pas, ça ne rentre pas en ligne de compte, car ce qui importe, c'est qu'on reçoive ou non de l'information en provenance de la lampe, peu importe si la lampe est la seule à produire
cette information. Pour le corps, on ne ressent aucune douleur quand un autre corps est frappé parce qu'on ne reçoit aucune information quand cela arrive.


Pour résumer : il faut que tu reprennes tous tes concepts, et que tu comprennes la définition de "suffisant" et "nécessaire". "Rien d'autre que le corps ne produit de la douleur au sein de la
conscience qu'il produit" n'implique nullement "quand un corps est frappé, tout le monde doit ressentir de la douleur".


Tu me dois 3000€.



Miteny 02/02/2011 09:33



Comment ça faux ?


Pour savoir si quelque chose va produire ce qu'on attend de lui, on l'essaie : ça s'appelle vérification expérimentale. T'es de plus en plus idiot.



frucuche 01/02/2011 17:25



Je ne sais pas si ça suffit, mais c'est au moins nécessaire. Donc, par ce que j'ai dit précédemment, la nécessité seule permet d'expliquer le caractère privé de la douleur. Donc tu n'as pas
prouvé l'insuffisance du corps à produire la conscience.


Je fais une petite remarque sur ton emploi de terme "réalité unique accessible à tout le monde". Je te vois venir avec tes gros sabots, tes ficelles sont trop grosses et usées. Tu passes de mon
expression : "réalité unique dont chacun reçoit une certaine quantité d'information" à "réalité unique accessible à tout le monde". Nous n'avons accès qu'à des représentations de la réalité,
construites à partir des informations recues par notre cerveau, c'est cela que signifie "réalité unique dont chacun reçoit une certaine quantité d'information". L'ensemble de ces représentations,
ainsi que le pouvoir de les organiser, de les comparer, de formuler des concepts à partir de ces représentation, s'appelle "conscience". Un individu donné ne perçoit donc rien d'autre que ce qui
est au sein de sa conscience. Tout ce qui est hors d'elle, il ne peut la percevoir d'aucune manière. C'est ça l'implication de l'expression  "réalité unique dont chacun reçoit une certaine
quantité d'information". Or, quand tu dis "réalité unique accessible à tout le monde", ça sous-entend complétement autre chose. Ton expression signifie qu'on a accès directement à la réalité (on
ne sait d'ailleurs pas comment), et que tout ce qui se trouve dans la réalité peut être constaté par chacun. On ne constate plus une information en provenance d'un objet (exemple : l'information
visuelle transportée par la lumière en provenance de ce pot à crayon), mais bien l'objet lui-même !! Cet objet fait partie de la réalité, donc je le perçois, mais nulle mention n'est faite du
rôle des capteurs sensoriels et du cerveau. On voit bien l'ampleur de la confusion et du manque de rigueur que montre l'emploi de cette expression fumeuse. En fait, tu as juste effectué un
changement de terme, dans l'espoir que je réponde "oui" à ta question, pour ensuite me dire que comme tu ne peux pas constater la douleur, c'est qu'elle ne fait donc pas partie de cette réalité
"réalité unique accessible à tout le monde", et donc que le corps ne l'a pas produite seul (d'ailleurs ce raisonnement n'est pas logique, je pourrais y revenir plus tard si tu veux). Bref, il y a
de quoi se demander si tu ne nous prend pas pour des crétins quand tu espères nous faire tomber dans un piège aussi grossier.


P.S. Si tu trouves que mon raisonnement est compliqué, alors au lieu de le rejeter, lis-le plus attentivement et essaie de le comprendre. Ensuite tu détermineras s'il est juste ou non.
P.P.S. Si tu dis que ce raisonnement est hors-sujet, alors je te réponds d'avance qu'il n'en est rien, puisque je remets en question un terme que tu utilises pour franchir une étape de ton
raisonnement. Comme je ne valide pas la pertinence ni la rigueur du terme utilisé, alors je ne valide pas non plus cette étape du raisonnement, que je considère par conséquent comme nul.
P.P.P.S. J'ai du mal à afficher le bas de cette page. Je ne sais pas si ça vient de mon navigateur ou du site.



Miteny 01/02/2011 22:34



Nécessaire ne veut pas dire suffisant, crétin.


Pour savoir si ça suffit, on frappe et on voit si ça marche (production de douleur). Un gamin de 4 ans comprendrait. Mais des dégénérés comme vous, non. Hallucinant.



frucuche 01/02/2011 08:03



Donc ta réponse est oui. Il suffit de frapper n'importe quel corps pour que de la douleur soit produite  (au niveau de ce que tu veux).



Ta question n'était pas "suffit-il de frapper n'importe quel corps pour que de la douleur soit produite ?", mais "la douleur n'est pas produite par le corps ??". Je t'ai répondu. Moi je ne
m'exprime pas sur la suffisance ou l'insuffisance du corps à produire de la douleur puisque pour le moment ni l'une ni l'autre ne sont prouvées. Toujours est-il que si on laisse ma phrase telle
qu'elle est, c'est-à-dire "La douleur est produite (uniquement ou pas) par le corps au sein de la conscience produite par ce même corps", eh bien on arrive à montrer que la douleur est
nécessairement privée. Que le corps soit suffisant ou non à produire de la conscience et de la douleur, ça ne fait rien du tout, puisqu'à partir du moment où un corps est nécessaire à produire
une et une seule conscience, alors il se produit une douleur dans cette seule conscience quand ce corps est frappé. Il ne se produit par conséquent aucune douleur dans la conscience des autres
produites par les autres corps non frappés, ce qui revient à dire qu'ils ne ressentent aucune douleur. Voilà, on a décrit exactement la réalité, sans même avoir besoin ni de la suffisance ni de
l'insuffisance du corps. Donc les conclusions que tu tires de l'expérience sont abusives, ayant oublié de préciser que la douleur était produite au sein de la conscience produite (en partie ou
bien en totalité) par le corps frappé. Donc tu t'es planté. Donc tu dois m'envoyer un joli chèque de 3000€.



Miteny 01/02/2011 09:24



Donc ta réponse est oui ? il suffit de frapper n'importe quel corps pour que de la douleur soit produite dans l'unique réalité accessible à tout le monde ?



gtr 31/01/2011 20:21



En réponse à ton dernier commentaire à mon égart:






Miteny 31/01/2011 23:31



Ils savent même pas écrire. Je ferais mieux d'aller boire une bière.



frucuche 31/01/2011 15:55



La douleur n'est pas produite par le corps ??


Hein ? J'ai dit un truc comme ça ? Non (relis alors, il semble que tu n'aies pas compris). Mais comme je suis loyal (un peu trop, je trouve, face à quelqu'un comme toi), je réponds quand même.
Mais je t'avertis : Je t'interdis d'enlever ou d'ajouter quoi que ce soit à la réponse que je te fais.
La douleur est produite par le corps au sein de la conscience produite par ce même corps.


Et ensuite ?



Miteny 31/01/2011 18:37



Donc ta réponse est oui. Il suffit de frapper n'importe quel corps pour que de la douleur soit produite  (au niveau de ce que tu veux).



frucuche 31/01/2011 14:22



Je t'en donne 50000 si tu me fais douter plus d'une demi-seconde.



Si tu étais un tant soit peu intelligent, ma remarque sur ton article et les raisonnements "compliqués" aurait dû te faire pleurer de honte.


Il n'en reste pas moins que ton raisonnement est faux car tu la douleur ne se produit pas au niveau du corps, mais au sein de la conscience. Donc tout tombe à l'eau, tu dois recommencer depuis le
début, car tu n'as rien prouvé. Tu me dois l'argent.
Salut.



Miteny 31/01/2011 15:28



Ah bon ? La douleur n'est pas produite par le corps ??


S'il dit non, je gagne et s'il dit oui, je demande la vérification de la suffisance du fonctionnement de n'importe quel corps... et je gagne encore !


 


quel crétin ce type !



frucuche 31/01/2011 13:20



P.S. N'oublie pas que tu me dois 3000€. Merci.



Miteny 31/01/2011 13:29



Je t'en donne 50000 si tu me fais douter plus d'une demi-seconde.


Au contraire, tes arguments débiles ne font que me réconforter dans mes certitudes. Je devrais te remercier pour ça, mais tu es un être si lâche que j'ai seulement envie de t'insulter.



frucuche 31/01/2011 13:17



Et bien oui, sale individu, mon raisonnement est juste et limpide


Non il est faux. Car tu pars toujours du principe qu'une douleur doit être produite au niveau du corps, alors qu'elle se produit au sein de la conscience. A partir de cela, et de ce que je viens
de dire, on voit bien qu'il n'y a pas d'exception autre qu'apparente car liée au point de vue de la seule conscience de l'observateur (je l'ai montré je ne sais combien de fois).


Mais je sais que ça ne sert à rien de te répéter tout ça. Tu as horreur de la vérité, car tu tiens trop à la pseudo-découverte que tu as faite et qui te permet de te prendre pour un génie. Tu es
à la fois incroyablement bête, effroyablement malhonnête, et inifiment orgueilleux. Aussi je m'en vais pour de bon, avec la satisfaction de t'avoir bien mouché.



Miteny 31/01/2011 13:27



Je constate bien que les causes matérielles et biologiques (pourtant réunies dès qu'un corps A est frappé) ne sont pas des causes suffisantes pour qu'une sensation douloureuse soit engendrée
(produite) au niveau de ce corps A.

En effet, je ne constate pas forcément de douleur au niveau d'un corps A lorsqu'il est frappé. Il faut que ce soit le mien. Ce qui constitue une exception, inexplicable biologiquement (car
BIOLOGIQUEMENT, il n'y a aucune exception).



Simone qui bosse làaaaaaa! 31/01/2011 12:29



«Et c'est quoi ton excuse pour les tiennes? Ta connerie incommensurable?»


et ben voila ont à la mème. ... Qu'est-je dit d'otre?


minou?


à toi: ...



Tindaloo 31/01/2011 11:39



Je viens de voir la dernière phrase de votre réponse à mon commentaire #28. Je cite:
Car je sais qu'expliquer à des crétins comme vous la vraie nature des choses ne servirait à rien.


Dois-je comprendre que vous m'avez arbitrairement rangé dans la catégorie des crétins ? Je veux bien disserter et échanger tant que les échanges restent constructifs et courtois.


Je pense avoir respecté les règles de la bienséance jusque ici, sans manifester d'agressivité. Je participe au débat, je partage mes réflexions, je pose des questions qui me semblent légitimes
etc. Cela poserait-il un problème ?



Miteny 31/01/2011 12:01



Quand je parle des crétins, je parle de la masse et des gens comme cet ignoble frucuche (cf commentaire précédent).


Les gens qui ne comprennent pas l'insuffisance du corps après des heures d'explication sont des crétins, c'est le moins qu'on puisse dire... je pense.



frucuche 31/01/2011 11:27



Bonjour miteny,
ça fait une paie, hein ? Bon, j'avais dit que je n'interviendrai plus sur ton site, mais je viens souvent y faire un tour pour me divertir. Bon, toujours rien de nouveau, tu répètes toujours les
mêmes raisonnements dont j'ai montré la fausseté en long en large et en travers (à ce sujet, n'oublie pas qu'à ce titre tu me dois 3000€), tu restes comme toujours sourd aux objections des
autres, ça empire, même, je dirais. Pas de quoi en faire un fromage, c'est du miteny, on s'est habitué. Mais là je vois que tu cites mon nom pour dire un mensonge. Alors je dis aux autres
internautes : cliquez sur le lien donné, et vous verrez bien dans la conversation savoureuse qui s'y trouve que comme d'habitude miteny a tort, qu'il ne comprend jamais ce qu'on dit, et que
jamais je n'ai nié que je ne constate de la douleur que quand mon corps est frappé (je l'ai même toujours admis ! C'est dire à quel point miteny est à côté de la plaque).


Et tant que je suis là, un petit commentaire sur l'article.
Tu dis ceci : "Ils inventent des raisonnements hallucinants, très longs, avec des mots compliqués dans le seul but d'engendrer de la confusion et de ne pas avoir à avouer qu'il existe des forces
métaphysiques."


C'est incroyable de lire une chose pareille, parce que :
-tu avoues que tu trouves compliqué des raisonnements qui ne le sont pas tant que ça. En bref, tu admets que tu es limité.
-la qualité d'un raisonnement ne se juge qu'à une chose : est-il juste ou pas ? Qu'il soit compliqué ne permet en aucun cas de l'écarter, car la méthode scientifique consiste uniquement à valider
un raisonnement en vertu de sa cohérence logique, chose que tu n'as jamais faite. Dénigrer un raisonnement sous prétexte qu'il est compliqué est donc anti-scientifique.


Tu as donc avoué que tu es stupide et non scientifique. Merci.


Pour rappel : ce que tu oublies de préciser dans ton raisonnement, c'est que la douleur se produit au sein d'une conscience. Chaque corps est nécessaire à la production d'une et une seule
conscience, donc cela explique que le corps frappé produise une douleur dans la conscience pour l'existence de laquelle il est nécessaire. Par conséquent la douleur ne se produit pas dans la
conscience des autres personnes, ce qui signifie qu'elles n'observent aucune douleur (et c'est bien ce qui se produit dans la réalité : je n'ai pas mal quand un autre corps que le mien est
frappé). En conclusion, je viens de montrer que ton expérience ne prouve ni n'infirme la suffisance du corps : sa nécessité suffit à tout expliquer.



Miteny 31/01/2011 12:02



Et bien oui, sale individu, mon raisonnement est juste et limpide :


Je constate bien que les causes matérielles et biologiques (pourtant réunies dès qu'un corps A est frappé) ne sont pas des causes suffisantes pour qu'une sensation douloureuse soit engendrée
(produite) au niveau de ce corps A.

En effet, je ne constate pas forcément de douleur au niveau d'un corps A lorsqu'il est frappé. Il faut que ce soit le mien. Ce qui constitue une exception, inexplicable biologiquement (car
BIOLOGIQUEMENT, il n'y a aucune exception).



Tindaloo 31/01/2011 09:16



Je pense qu'il est inutile de tergiverser à ce point sur ces histoires de fautes. Tout le monde en fait à un moment ou à un autre que ce soit des fautes de frappes ou par inattention. Nous
pouvons déjà nous réjouir que la majorité des commentaires ne soient pas rédigés en style SMS.

Sur ce, si vous me le permettez, j'aimerai revenir à l'un des éléments du thème de cet article : qu'entend-on exactement par "sauvé" ?

La plupart des religions monothéistes présentent Dieu comme l'entité toute puissante qui séparera le bon grain de l'ivraie, triant les bonnes et mauvaises âmes en fonction des actions accomplies
de leur vivant. L'échelle de valeur divine permettra à ceux qui seront jugés digne d'accéder aux bonheurs du Paradis tandis que les autres seront livrés aux supplices de l'Enfer (je schématise un
peu mais c'est pour aller à l'essentiel).

Cependant, admettre l'existence de Dieu, ne confirme en rien son rôle en tant que juge ou même l'existence d'un au-delà paradisiaque/infernal. Donc quitte à être "sauvé", j'estime légitime de se
demander en quoi ce sauvetage consiste. Donc, être sauvé, pourquoi pas mais sauvé de quoi ?



Miteny 31/01/2011 09:57



Sauvé de la bêtise, sauvé du vide, du néant, du rien. Voir la lumière. A mon avis, l'enfer n'existe pas. La seule punition des méchants c'est qu'ils mourront sans rien connaitre du paradis, tout
simplement.


Et encore là, je simplifie énormément pour faire en sorte d'être compris. Car je sais qu'expliquer à des crétins comme vous la vraie nature des choses ne servirait à rien.



barbaguillux 30/01/2011 14:34



@ Simone la conne,


 


Mais de quoi je me mêle? Même si je travaillais 30 min par jour, je vois pas bien ce que ça peut te foutre...Ton existence est tellement misérable et sans intérêt que tu viens faire chier le
monde sur des conneries, c'est ça? Soit dit en passant, je ne fabrique pas le travail, c'est lui qui vient à moi. Alors entre 2 consultations, je me fais plaisir, tu as un problème avec ça?


 


" Je travaille jusqu'a 13 heures par jour (...)  dont 6 passées sur mon ordi à glander "


 


Il te faut 6 heures à toi pour écrire 4 commentaires? Je commence à comprendre des trucs...


 


" Aucune excuse pour les Fautes "


 


Et c'est quoi ton excuse pour les tiennes? Ta connerie incommensurable?



Simone t'étonne. 30/01/2011 10:47



et Ben woilà. «Je travaille jusqu'a 13 heures par jour.» ...  Entendu ça 1000 fois ... dont 6 passées sur mon ordi à glander. T'a qu'a dire que tu bosses 7 heures du coup. Bref le «y'en a
qui bosse» c'est de la poudre au yeux, t'as qu'a t'organiser et donc: Aucune excuse pour les Fautes.



barbaguillux 29/01/2011 17:51



Putain, tu me gonfles à la fin!! Même un gosse de 5 ans comprend ça!!


Lorsque tu frappes le corps de A, l'influx nerveux qui en résulte est destiné au cerveau de A, et pas à celui de B ou de Trucmuche. Il est donc logique que, pour toi, il n'y
ai pas production de douleur. C'est carrément expliqué biologiquement quand même.


Une exeption? Ouarf! Mais t'es timbré mon pauvre.


J'utilise un vocabulaire encore trop compliqué? Si tu veux, je réduis jusqu'au niveau maternelle...



Miteny 29/01/2011 18:58



Je constate bien que les causes matérielles et biologiques (pourtant réunies dès qu'un corps A est frappé) ne sont pas des causes suffisantes pour qu'une sensation douloureuse soit engendrée
(produite) au niveau de ce corps A.

En effet, je ne constate pas forcément de douleur au niveau d'un corps A lorsqu'il est frappé. Il faut que ce soit le mien. Ce qui constitue une exception, inexplicable biologiquement (car
BIOLOGIQUEMENT, il n'y a aucune exception).



barbaguillux 29/01/2011 11:32



" tu dis que mon observation (j'ai mal un coup, pas mal l'autre coup) n'est pas valable parce qu'elle est subjective. C'est à dire que quoi ? Je n'ai pas vraiment mal ? Que la
douleur n'existe pas (et que l'absence de douleur par la même occasion) ? "


 


 Tu comprends pas le mot subjectif ou quoi? Cela montre le caractère personnel de ton observation. D'un point de vue objectif (càd neutre), on constate bien que tous les corps frappé ressentent de la douleur; Il n'y a aucune exeption.


" Je constate bien que les causes matérielles et biologiques (pourtant réunies dès qu'un corps est frappé) ne sont pas des causes suffisantes pour
qu'une sensation douloureuse soit engendrée (produite) au niveau de ce corps. "


 


 Je vais même te montrer pourquoi ton point de vue n'est pas valable. Quels sont les causes matérielles qui doivent être reunies pour qu'un corps
ressente de la douleur? Ce sont les suivantes:


 CONDITIONS DE DOULEUR POUR A:


1) Le corps de A doit être en vie et en bonne santé.


2) Le corps de A, au moins, doit être frappé.


 


Donc, lorsque ton corps n'est pas frappé, tu ne rentres pas dans ces conditions, et ton observation n'est pas valable.



Miteny 29/01/2011 17:25



Qu'est ce que ça m'énerve !! J'ai répondu à ce genre de trucs des milliers de fois. T'as lu le reste du blog ???


C'est toi qui comprends rien, sombre abruti. N'emploie pas des mots trop complexes pour toi (comme subjectif et objectif).


Et comme tu dis pour A, frapper n'importe quel corps NE SUFFIT PAS pour qu'une douleur soit produite. Tu l'as dit.


 


Merde, je ne devrais pas répondre à ces cons. Il faut que je me dise qu'il n'y a absolument rien à faire. C'est l'horrible réalité de la connerie humaine. hallucinant !


 


 


 


Je constate bien que les causes matérielles et biologiques (pourtant réunies dès qu'un corps A est frappé) ne sont pas des causes suffisantes pour qu'une sensation douloureuse soit engendrée
(produite) au niveau de ce corps A.

En effet, je ne constate pas forcément de douleur au niveau d'un corps A lorsqu'il est frappé. Il faut que ce soit le mien. Ce qui constitue une exception, inexplicable biologiquement.



barbaguillux 29/01/2011 01:02



 Quant à toi Miteny, dis moi t'es un prof de français ou un scientifique? A moins que ce soit le seul domaine où tu puisses réellement affirmer être plus doué que moi (j'avoue que
j'ai jamais été très bon, cela dit^^) ? En même temps, il n'y a qu'à moi que tu fais ce genre de remarques(alors que d'autres font des erreurs bien plus grossières) , alors je me pose
des questions...


 


Je te le dis: Arrête de faire l'enfant !  Sérieusement, je veux avoir un dialogue d'adultes au moins une fois. Quant à la question du Jugement de Dieu, ce n'était qu'une pensée, rien de
plus (d'ailleurs tu m'a dit que t'y croyait pas au Jugement Divin), histoire de parler un peu. Comme on tournait plutôt en rond avec ta démo...


 


Alors je te redis mon argument à ce sujet:


Tu bases ton raisonnement sur une question de point de vue ou plutôt sur ce que tu appelles "réalité"(subjective). Mais ce n'est pas valable; 2 réalités différentes impliquent 2 constats
différents. Il n'y a rien d'exeptionnel ou de surnaturel à ça... On le voit tous les jours. Dans une démonstration scientifique, seuls des points de vue purement absolus (objectifs) sont
valables.  Tu ne peux pas être expérimentateur et cobaye à la fois de ton expérience...


 


Alors, s'il te plaît, si cet argument ne te convient pas, dis moi pourquoi.



Miteny 29/01/2011 01:24



Argument archi débile. tu dis que mon observation (j'ai mal un coup, pas mal l'autre coup) n'est pas valable parce qu'elle est subjective. C'est à dire que quoi ? Je n'ai pas vraiment mal ? Que
la douleur n'existe pas (et que l'absence de douleur par la même occasion) ?


 


Tes réponses sont vraiment d'une connerie extraordinaire. Tu dis des trucs au hasard en fait. Tu pourrais avoir du respect pour ceux qui lisent en ne racontant pas n'importe quoi ???!!


Merde !



barbaguillux 29/01/2011 00:39



«Je suis au travail». Ben vu le nombre de coms, le boulot doit se faire à fond ... et tout ça au frais du contribuable ...


 


 Et bien oui, "au travail", je sais que ce mot est énigmatique pour certains... Pour ta gouverne le contribuable a rien à foutre la-dedans puisque je travaille pour ma
propre poire. Je bosse jusqu'à 13 heures par jour pour 20 malheureux jours de vacances par an et si je faisais mal mon taf, je gagnerai pas loin de 900€ par jour. Alors c'est vrai,
le sort (ou plutôt moi) a voulu qu'il y est une connexion Internet à 20cm donc de temps en temps, quand je vois des démos débiles sur Internet, ça me démange d'y répondre, même si c'est
foutu d'avance...mais ça n'enlève rien au charme de l'activité !!


Y a d'autres sites aussi que tu consultes en «travaillant»?


 


 Oui, notamment " http://www.comment-faire-parler-les-cons.com "



Miteny 29/01/2011 01:15



Même si je condamne le com populiste de simone , je trouve déguelasse de dire que ma démo est débile. Bête et malhonnête... mais tu paieras cher pour tes crimes.



Détrompeur 28/01/2011 22:12



@barbaguillux,


Le probleme c'est que des chefs d'etats irresponsables, essaient de s'acheter des consciences, avec des mensonges.


Et s'ils avaient raison ou s'ils etaient capables, ca se saurait.



Simone la bonne 28/01/2011 21:12



«Je suis au travail». Ben vu le nombre de coms, le boulot doit se faire à fond ... et tout ça au frais du contribuable ... Y a d'autres sites aussi que tu consultes en «travaillant»?



barbaguillux 28/01/2011 20:05



"Il y a encore des fautes" (no comment)


 Tu t'enfonces là. Je ne prétend pas tout savoir (contrairement à toi), cependant si tu vois des erreurs de raisonnement, montres
les moi, éclaires moi de ton génie, au lieu de nous inonder des tes commentaires médiocres et sans intérêt.


 Je ne prétend pas que le corps suffit mais ce qui est sûr c'est que ta démo est bidon,et ça, je l'ai déjà
démontrer...



Miteny 29/01/2011 00:02



Plein de fautes encore !(pas de "s" à l'impératif... par exemple)


Et en plus t'es très bête. Discuter avec toi de jugement de Dieu serait ridicule vu le niveau très bas de ta faible intelligence. L'insuffisance du corps est une évidence que tout le monde
constate, abruti !


Comme je le disais, ma position est confortable en fait. Ces crétins sont si bêtes que je peux être un génie rien qu'en étant capable de faire la différence douleur/pas douleur.


Un génie incompris par une ribambelle de débiles ? Peut-être. N'empêche que vraiment frapper n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur pour tout le monde.



barbaguillux 28/01/2011 18:43



" C'est vrai que vous êtes idiots (cf. ma démo), que c'est peut-être pas de votre faute mais vous en paierez quand même les conséquences, alors faites un effort ."


 


 Le problème c'est que, puisque Jugement Divin il n'y a pas, tu finiras par couler avec nous (on est tous dans le même bateau et c'est pas ta démo qui te sauvera).


  Ensuite relis cette phrase, tu verras son absurdité.


 


PS: il pourrait y avoir moins de fautes d'orthographe STP


 


 Premièrement, tu as oublié la ponctuation...


 Ensuite je suis au bureau (et oui, il y en a qui bossent) et j'ai pas eu trop le temps de me relire. Mais en revanche, si tu veux que je cherche toutes tes fautes
d'ortographe, de grammaire de base, de construction de phrases et de ponctuation de toutes tes interventions, tu me fais signe..


 


Enfin je trouve pitoyable que tu te concentres sur la forme plutôt que sur le fond, et tout ca parceque tu ne sais plus quoi dire. Relis ton com et tu t'appercevra du manque évident d'intérêt
dans tes propos...



Miteny 28/01/2011 19:32



y a encore des fautes !!


Ensuite, sur le fond tu ne comprends rien à rien. Tu veux faire croire que tu sais ce qu'est un jugement divin, alors qu'en fait tu n'utilises que des clichés pourris.



barbaguillux 28/01/2011 17:16



" Qui peut encore êrtre "sauvé" dans ces conditions à part justement le simple d'esprit qui ne peut
être rendu responsable de sa bêtise et de son ignorance ? "


 


 En effet c'est interressant ce point de vue (point de vue que je partage). Mais ceci nous interroge sur notre propre libre arbitre. Si nous naissons avec un certain
corps, que nous n'avons pas choisit, dans un environnement( contexte familiale, société,etc...), que nous n'avons pas choisit non plus, alors notre évolution dans la vie(certain l'appellent
" Destin " ) ainsi que notre conscience (le fait que je sois "Moi") sont prédéterminées à notre naissance voire bien avant...( avant celle de nos ancetres, soumis aux mêmes règles). Ainsi l'idiot
est bel et bien idiot mais ce n'est pas de sa faute. Mais cette règle s'applique également aux meurtriers, aux violeurs,etc... Ce mode de pensée serait dangereux pour la Justice en général.
Imaginez; vous êtes condamné pour avoir été quelqu'un que vous n'avez pas choisit d'être.


 


 A vrai dire le problème est même encore plus vaste. Ceci nous renvoit à notre propre utilité. Le Créateur (s'il existe, ce que je ne rejette pas) dans son infini sagesse, sait absolument
tout, même le futur. Il savait ce qui allait arriver depuis notre création (cf prophéties). Donc le principe même de Jugement Divin devient absurde. C'est comme si un informaticien condamnait son
propre programme. Depuis la création du programme, l'informaticien sais comment le programme va réagir et quel est son but. Quel est l'intérêt pour Dieu de juger sa propre création? Ca, je
ne le sait pas...



Miteny 28/01/2011 18:04



C'est vrai que vous êtes idiots (cf. ma démo), que c'est peut-être pas de votre faute mais vous en paierez quand même les conséquences, alors faites un effort.


 


Le concept de "faute" est surtout clair pour ceux qui savent que le corps ne suffit pas et qui pourtant font tout pour combattre cette idée. Ils sont nombreux.


 


PS: il pourrait y avoir moins de fautes d'orthographe STP



Frederic 28/01/2011 15:21



"Qui peut encore êrtre "sauvé" dans ces conditions à part justement le simple d'esprit qui ne peut être rendu
responsable de sa bêtise et de son ignorance ?"


C'est la phrase la plus interessante du site. Bienvenue dans le monde chrétien basé sur le pardon donc le
péché donc le pardon etc. La ! réside le secret de l'avance prise par la chrétienté avec jésus. Cela dit à mon avis la réincarnation supplantera le pardon un jour. Mais ce n'est qu'un
sentiment.



Miteny 28/01/2011 16:34



La réincarnation, n'importe quoi !!  Ce qui est sûr, c'est que la bêtise des gens comme toi a visiblement beaucoup de facilités pour se réincarner, malheureusement.