Et si 2012 s'avérait vraiment catastrophique ?

Publié le par Miteny

Vous allez sans doute vous dire que je profite du terrible tremblement de terre qui vient d'avoir lieu au Japon pour ressortir un laïus archi rabattu sur la fin du monde et la colère de Dieu... Et bien presque, mais pas vraiment.

D'abord, je me retiens pour ne pas dire que c'est bien fait pour ces cons de japonais qui tuent les baleines parce que ce serait vraiment dégueulasse et impardonnable de dire ça. Même s'il faut avouer que c'est quand même dégueulasse de tuer des dauphins et des baleines.

De toute façon, construire des centrales nucléaires au bord de la mer dans un pays qui connait régulièrement des tsunamis, ce n'est pas vraiment ce qu'on appelle « être malin ».

Ce qui m'intéresse plutôt ici, c'est l'enchainement. J'ai l'impression de voir plus de tremblements de terre, plus de catastrophes naturelles qu'avant. Du coup, je m'interroge sur 2012.

Vous n'êtes pas sans savoir que je pense qu'il se passera quelque chose de majeur l'année prochaine, sans savoir exactement quoi. En fait, je pencherais plutôt pour une révolution sociale ou spirituelle, pour de grands changements idéologiques ou politiques avec éventuellement une guerre mondiale, le tout ponctué de catastrophes naturelles, évidemment.

Mais ça, c'est déjà la routine. On en a deux ou trois par mois dans le monde depuis quelques années. Alors du coup, en voyant ce qui se passe au Japon, je me dis qu'on est peut-être en train de vivre une loi des séries avec pour apothéose une grande catastrophe, l'année prochaine.

Je pense évidemment à l'explosion du supervolcan de Yellowstone, comme d'habitude. La prédiction de l'éruption de ce géant est un peu la tarte à la crème de ce blog (avec l'insuffisance du corps, bien entendu).

Régulièrement, je répète dans mes articles (comme ici) le quatrain 6,97 de Nostradamus :

Cinq et quarante degrez ciel bruslera,

Feu approcher de la grand cité neuve

Instant grand flamme esparse sautera,

Quand on voudra des Normans faire preuue

 

En rappelant alors que Yellowstone est situé à 45 degrés de latitude nord, comme par hasard... Le dernier vers est énigmatique, comme souvent chez Nostradamus. Il est là pour dater l'évènement (je le sais grâce à la conjonction « quand »... je suis malin non ?).

Étant moi-même normand, je me dis que ça pourrait me concerner, à cause de ma démonstration par exemple. Cela expliquerait la présence de l'expression « faire preuve ». Nostradamus a juste oublié de rajouter « de l'insuffisance du corps ». À moins que cela signifie que l'on essaiera de « faire preuve » de l'insuffisance du corps sur un normand : moi.

Ça ne m'étonnerait pas du tout vu les malades mentaux complètement ravagés qu'il y a dans ce monde. Prenons par exemple « frucuche » et « justicier » : alors que j'offre 3000 Euros pour qu'on m'explique calmement, en répondant à mes questions, où je me trompe, ces tarés profonds non seulement ne répondent pas à mes questions mais en plus m'insultent et me menacent sans arrêt. De là à l'appel au meurtre il n'y a qu'un pas qu'ils s'empresseront de franchir si je suis un peu plus connu : aucun doute à avoir. C'est des malades !!

En tout cas, si ça me concerne, c'est pour bientôt, car je ne serai pas éternellement dans ma période « et si je faisais un blog sur Dieu ? ». J'en ai marre d'avoir à soutenir l'horrible vision de la médiocrité humaine.

C'est pour bientôt, et bientôt c'est 2012, comme par hasard...

Alors bien sûr, tout cela est sans doute extravagant. En outre, vous trouveriez injuste que l'humanité ait à subir une telle catastrophe qui, je le rappelle, plongerait la Terre dans un hiver volcanique de plusieurs années dont nous aurions du mal à nous remettre.

Mais mettez vous à la place du boss, qui est chargé de la protection de la vie sur Terre. Vous seriez obligé de freiner l'humanité dans sa folie destructrice. Vous diriez probablement :

« Les mecs, vous êtes vraiment graves de chez grave. Vous faites n'importe quoi. C'est vraiment la foire à la connerie votre civilisation. Si on vous laisse faire, vous seriez capable de saccager toute vie sur Terre. Je suis obligé de réagir. Je vais intervenir. Attention, ça va faire du bruit, ce sera douloureux (profitez en pour apprendre à faire la différence douleur/pas douleur) mais je ne peux pas faire autrement ».

Et puis vous vous arrêteriez vite parce que vous comprendriez rapidement que vous vous adressez à des malades mentaux, à des fous furieux qui deviennent des bêtes incontrôlables quand on leur parle d'une énorme évidence comme l'insuffisance du corps (cf. ce salaud de frucuche). Vous arrêteriez puis vous séviriez.

Voili, voilou...

Promis, après 2014, j'arrête de parler de Yellowstone...

 

Publié dans Archives 2010-2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

unebellepetite 27/03/2011 00:41



oki, c'est noté, on oublie la proposition 5 pour le moment. Je vais consacrer le reste du temps à tenter de comprendre ton argument, et quand je l'aurai bien tout
compris, je te dirai ce que j'en pense. J'ai l'impression que la plupart de tes commentateurs se trompent quand ils se moquent de ta démo, et je crois que ta position est défendable, même si à
mon point de vue tu pourrais t'y prendre autrement pour la défendre.



Miteny 27/03/2011 01:42



Oui, merci.


Les gens sont débiles (profondément). Je ne fais que dire une évidence.



Roflcopter 26/03/2011 23:35



bah non justement. avec ce raisonnement débile, même une chaise frappée pourrait produire de la douleur. Lamentable quoi


 


Un phénomène privé, qui se contente d'être sans agir sur quoi que ce soit, pourrait éventuellement émaner d'une chaise sans que ce soit perceptible et vérifiable. De la douleur? J'en doute, mais
ce n'est pas comme si on pouvait vérifier. Ce qui correspond plutôt à notre incapacité à vérifier si quelqu'un a mal ou pas si on le frappe.


 


Tu as compris quelque chose : admettre la suffisance du corps c'est admettre que n'importe quoi peut suffire et donc que le corps n'est même plus nécessaire.


 


Admettre que le corps ne suffit pas permet d'admettre bien des trucs qu'on peut ouvertement considérer comme des bêtises aussi, comme un Dieu barbu, un Satan qui asservit les méchants
capitalistes, des anges qui jouent de la trompette, des démons qui rôdent sur internet afin de troller des philosophes narcissiques, peu importe. On peut dire n'importe quoi dans les deux cadres
théoriques. Par exemple, tu ne réfutes pas l'idée que les chaises auraient elles aussi une "force surnaturelle" qui leur permet d'être conscientes dans une "autre réalité".


 


Sois raisonnable : même si tu me hais, admets au moins l'évidence (pour ton bien)


 


Pour l'instant, tu ne fais que dire que l'idée de phénomène privé, donc invérifiable, permet d'autres théories qui débouchent sur des conclusions qui vont à l'encontre des idées préconçues. Je ne
vois pas d'argument logique de ta part qui me convaincque de la véracité de tes dires, seulement une autre théorie, relativement amusante et inutile, présentée de façon prétentieuse et appuyée
par une "démonstration" bancale.


 


Je ne te hais pas. Je dois admettre que je trouve que tu as un sérieux problème et que tu es immensément désagréable ici. J'espère que tu n'es pas comme ça dans la vie de tous les jours.



Miteny 27/03/2011 01:39



L'argument logique est pourtant simple. Et non, on ne peut pas dire n'importe quoi quand on a admis l'insuffisance du corps parce que justement on peut continuer à avoir un raisonnement logique.


 


Et je ne dis pas n'importe quoi. Je dis juste ce que je constate : l'insuffisance du corps. Bon je recommence : nies tu que je constate l'insuffisance du corps ?



unebellepetite 26/03/2011 17:44



pour que la discussion reste correcte, je pense que ce serait cool d'éviter que tu remettes en cause mon honnêteté. Si Frucuche et les autres se laissent insulter,
c'est leur affaire, mais en tout cas moi je discute seulement si on me respecte un minimum.


en fait, j'avais l'impression de comprendre, et j'ai essayé de te dire ce que j'avais compris dans mon comm sur l'article "Un phénomène surnaturel en direct", mais
je crois que quelque chose m'échappe encore. 


tu as admis les cinq propositions suivantes :


1. Le 19/03/2011 à 14h55, tu as admis qu'il était possible que la douleur qu'un humain ressent dans une situation donnée soit la même que celle que ressent un autre
humain placé dans la même situation.


2. Or, le 20/03/2011 à 11h48, tu as admis que cette douleur était un effet.


3. Donc, le 20/03/2011 à 17h51, tu as admis qu'il est possible que l'effet produit en Justin quand on le frappe soit le même que l'effet produit en Miley quand on la
frappe.


4. Or, le 20/03/2011 à 23h59, tu as admis la définition suivante "Si le fonctionnement d’une chose suffit (dans certaines conditions) à provoquer un effet alors cela
signifie qu’à chaque fois que cette « chose » sera soumise à ces conditions alors l’effet sera produit" ?


5. Et enfin, le 25/03/2011 à 18h43, tu as admis qu'il est possible que chaque fois que des corps humains sont soumis à la même condition (être frappé), un même effet
en particulier soit produit, je veux dire de la douleur pour les personnes qui ont été frappées.


Si de la définition (4) et de la proposition (5), tu refuse de conclure qu'il est possible que les corps humains suffisent à produire de la douleur, puisqu'il est
possible que chaque fois qu'ils sont soumis à des mêmes conditions ils produisent de la douleur, alors il faut juste que tu me dises laquelle des cinq propositions tu as admis trop vite. A vrai
dire, j'ai été très suprise que tu acceptes la proposition (1), je pensais que tu la rejetterais, je te dirais pourquoi si tu veux. Mais si tu veux en rejeter une autre, libre à toi, fais ton
choix.



Miteny 26/03/2011 20:59



Je l'ai déjà dit, c'est 5 qui n'est pas bon. A chaque fois qu'un corps est frappé, il y a deux effets à prendre en compte : douleur pour la personne, pas douleur pour les autres.



Roflcopter 26/03/2011 17:01



Au contraire, si la douleur est privée, n'importe quoi peut suffire à en produire sans qu'on le sache... Mais bon, c'est pas comme si ça servait à quelque chose d'argumenter avec toi.



Miteny 26/03/2011 20:53



bah non justement. avec ce raisonnement débile, même une chaise frappée pourrait produire de la douleur. Lamentable quoi


 


Tu as compris quelque chose : admettre la suffisance du corps c'est admettre que n'importe quoi peut suffire et donc que le corps n'est même plus nécessaire.


 


Sois raisonnable : même si tu me hais, admets au moins l'évidence (pour ton bien)



unebellepetite 26/03/2011 11:01






Yes ! Alors voilà :


1. Le 19/03/2011 à 14h55, tu as admis qu'il était possible que la douleur qu'un humain ressent dans une situation donnée
soit la même que celle que ressent un autre humain placé dans la même situation.


2. Or, le 20/03/2011 à 11h48, tu as admis que cette douleur était un effet.


3. Donc, le 20/03/2011 à 17h51, tu as admis qu'il est possible que l'effet produit en Justin quand on le frappe soit le
même que l'effet produit en Miley quand on la frappe.


4. Or, le 20/03/2011 à 23h59, tu as admis la définition suivante "Si le fonctionnement d’une chose suffit (dans certaines
conditions) à provoquer un effet alors cela signifie qu’à chaque fois que cette « chose » sera soumise à ces conditions alors l’effet sera produit" ?


5. Et enfin, le 25/03/2011 à 18h43, tu as admis qu'il est possible que chaque fois que des corps humains sont soumis à la
même condition (être frappé), un même effet en particulier soit produit, je veux dire de la douleur pour les personnes qui ont été frappées.


De la définition (4) et de la proposition (5), est-ce qu'on peut conclure qu'il est possible que les corps humains
suffisent à produire de la douleur, puisqu'il est possible que chaque fois qu'ils sont soumis à des mêmes conditions ils produisent de la douleur ?







Miteny 26/03/2011 13:12



Non tu vas trop vite.


Ensuite, le fait de dire qu'elle est privée revient à dire que chacun constate que le fonctionnement de n'importe quel corps ne suffit pas à la produire (pour me montrer ce qu'est une douleur
horrible, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais).


Je croyais que tu avais compris. Tu reviens en arrière. Je dois dire que je trouve ça un peu malhonnête.


Tu ne veux pas soutenir la vérité ? Tu veux être détruite avec tous les méchants qui haissent la vérité (comme cet imbécile de frucuche) ???



unebellepetite 25/03/2011 18:18



excuse, je remets ici un comm parce que tu n'as pas eu l'occasion d'y répondre :


Le 19/03/2011 à 14h55, tu as admis qu'il était possible que la douleur qu'un
humain ressent dans une situation donnée soit la même que celle que ressent un autre humain placé dans la même situation.


Or, le 20/03/2011 à 11h48, tu as admis que cette douleur était un effet.


Donc, le 20/03/2011 à 17h51, tu as admis qu'il est possible que l'effet produit en Justin quand on le frappe était le même que l'effet produit en Miley quand on la
frappe.


c logique, no problemo.


Bien sûr, comme tu dis, on ne peut pas savoir si c'est vrai ou pas, parce qu'on n'est pas dans la tête des gens, alors on ne sait pas trop ce qu'il ressentent. Du
coup, la seule question que je peux te poser, c'est sur la possibilité que toi et moi et tout le monde on ressente les mêmes choses. Est-ce que d'après toi il est possible que chaque fois que des
corps humains sont soumis à la même condition (être frappé), un même effet en particulier soit produit, je veux dire de la douleur pour les personnes qui ont été frappées ? On n'en sait rien, ok,
mais en tout cas c'est possible non ? comme je veux pas abuser, réponds-moi juste par oui ou par non, comme ça tu ne perds pas de temps.



Miteny 25/03/2011 18:43



oui, c'est possible mais c'est hors sujet



Ankou 24/03/2011 17:08



Je pourrais être d'accord avec toi SAUF qu'il y a une exception : quand c'est le tien !


Donc le terme JAMAIS ne peut s'appliquer puisque ce serait au moins vrai une fois !


Il y a donc au moins un cas ou cela fonctionne et c'est une condition suffisante pour ne pas pouvoir affirmer ce que tu avances, et donc annuler ta théorie.


CQFD!



Miteny 24/03/2011 17:44



Mon pauvre, tu ne sais même pas lire. Tes lacunes sont immenses. Le corps suffit signifie n'importe quel corps suffit.


 


Je constate bien l'insuffisance du corps à produire de la douleur. Puisque pour me montrer ce qu'est une douleur horrible, torturer n'importe quel corps ne suffira
jamais.


 


PS : toi tu devais pas être bon à l'école. Le cas de frucuche est différent : c'est avant tout un escroc.



Ankou 24/03/2011 16:23



Il est valable mais ta déduction est complètement erronée !!


Imaginons que :


tu constates que 6*8=48


je constate que 12*4=48


ça voudrait que dire que pour toi il n'y a 6*8 qui peuvent faire 48 !!


On a tous les deux le même résultat (ou constatation pour faire un parallèle) vis-à-vis d'une multiplication (ou expérience) mais il n'y a que ce que tu observes qui serait correct???
 Allons, soit un peu plus rigoureux dans ton protocole expérimental pour tenter de nous convaincre !



Miteny 24/03/2011 16:40



Jamais dit ça abruti  !!!


Je discute plus avec toi, t'es beaucoup trop bête. Tu comprendras jamais. 


Je constate bien l'insuffisance du corps à produire de la douleur. Puisque pour me montrer ce qu'est une douleur horrible, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais.



Ankou 24/03/2011 15:54



Ton constat est valable, bien entendu, mais  tu ne peux l'appliquer qu'à ton cas personnel et sûrement pas tenter de le comparer avec d'autres sans les prendre, eux, en considération. C'est
une expérimentation partiale donc fausse !


Ca ne m'étonne pas que tu ne convainques personne avec une théorie fumeuse basée sur une démonstration faussée.


Tu utilises d'autres corps que le tien pour ton expérience mais eux, ça compte pas !! Ben non hein, sinon ta belle théorie, hop, à la poubelle !



Miteny 24/03/2011 16:07



Il est valable, voilà. Je constate bien l'insuffisance du corps à produire de la douleur. Puisque pour me montrer ce qu'est une douleur horrible, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais.



Ankou 24/03/2011 14:48



On se calme, doucement ...


Je n'ai JAMAIS dit que tu n'avais pas le droit de constater quelque chose !


Je veux juste essayer de te faire comprendre qu'à partir du moment où tu expérimentes quelque chose sur deux corps (dont le tien), et afin d'en
tirer une conclusion LOGIQUE, il faut quand même bien prendre en considération TON constat et celui de l'autre corps, sinon comment veux-tu pouvoir comparer ou analyser quoi que ce soit ??


Si tu te places uniquement en observateur et que tu réalises une expérience sur deux objets ou corps , tu vas bien noter les résultats pour chacun d'entre eux et en tirer des conclusions, alors
pourquoi quand il s'agit de ta démonstration (avec deux corps ou plus), tu ne t'intéresses qu'à ton cas. Je ne vois aucune démarche un tant soi peu scientifique ou même logique là-dedans.


Quant à mon niveau d'étude, je ne suis pas sûr qu'il ait quelque chose à voir là-dedans. Si l'école suffisait à nous rendre intelligent ça se saurait.


 



Miteny 24/03/2011 15:11



Je m'intéresse à mon constat et j'ai le droit car il est valable !!!


Pour me montrer ce qu'est une douleur horrible, torturer n'importe quel corps ne suffira jamais (par pitié ne pas me ressortir la remarque débile des connexions entre les corps).


 



Ankou 24/03/2011 13:36



Si tu ne veux parler que de ce que tu constates, alors tu dois limiter l'expérience à ton seul corps et ne pas le comparer à d'autres sinon tu dois prendre les deux constats en considération.


Le gros problème c'est que tu confonds les composantes du constat avec le constat lui-même.



Miteny 24/03/2011 14:00



Complètement débile !! J'ai pas le droit de dire que je constate que le ciel est bleu, que le soleil brille et que "PAS MAL quand ton corps frappé" ????


On a le droit de ne parler que de son corps selon toi ???


Tu te fous vraiment de ma gueule. Ce que tu racontes est tellement débile que je ne peux pas croire que tu n'en fasses pas exprès.


Mais qu'est ce que je vous ai fait pour que vous soyez aussi menteurs, bordel de merde ???


 


PS : dis moi juste une chose. As tu été à l'école ou pas ? Si oui, jusqu'où ? (je ne dis pas ça méchamment, c'est juste pour que je me repère)



Ankou 24/03/2011 11:58



Déjà je ne dirai pas différent mais inverse (mais bref ce n'est pas le plus le important)


Le problème c'est que tu n'es pas tout seul dans ton expérience ...


TOI tu constates douleur et pas douleur


MOI je constates pas douleur et douleur


Le constat est bien le même a chaque fois : douleur ET pas douleur


L'ordre change en fonction de l'observateur mais le constat est bien le même !!!



Miteny 24/03/2011 13:28



On parle d'abord de ce que je constate moi, d'accord ?



Ankou 24/03/2011 11:40



Hop, hop, hop !! Stop !!


corps 1 frappé => douleur pour le 1, pas douleur pour le 2


corps 2 frappé => pas douleur pour le 1, douleur pour le 2


On est bien d'accord je pense pour dire que ces deux constats portent exactement sur la même expérience qui inclut deux sujets, auquel cas il est normal d'avoir deux constats à prendre en
compte. 


On est alors forcé de remarquer que ceux-ci sont en fait exactement semblables quant au résultat, non ?? En effet le constat de chacun est composé de deux observations complémentaires (sur lui et
l'autre).


C'est comme si tu refusais d'admettre que 4+5 = 5+4 .....



Miteny 24/03/2011 11:44



Quoi ? NON, moi dans un cas je constate DOULEUR et dans l'autre PAS DOULEUR. Des effets très différents. Il serait temps de le comprendre.



Ankou 24/03/2011 10:59



Mais je suis tout à fait d'accord pour dire qu'ils sont tous les deux valables, là-dessus il n'y a aucun problème !!!!


Donc à partir de là,  maintenant la vraie question que je te pose depuis hier, c'est pourquoi tu refuses de concilier les deux constats alors qu'ils ne sont en rien différents ??????? (deux
constats valables sur une même expérience )


 



Miteny 24/03/2011 11:12



corps 1 frappé => douleur pour un, pas douleur pour l'autre... ça s'appellle DIFFERENT !!



Talia 24/03/2011 07:20



Je dis simplement que mon constat et ton constat sont tous les deux valables (d'où mon dessin). On ne peut pas les concilier ni considérer qu'ils sont faux, d'accord ? 


 


Bien sûr que si, on peut les concilier : c'est exactement ce qu'on fait lorsqu'on dit : "douleur pour la personne qui est frappée". 



Miteny 24/03/2011 09:35



Et pas douleur pour les autres. Il faut le préciser.


De toute façon, ça ne change rien au fait que les constats sont valables.



Ankou 24/03/2011 01:05



D'où on ne peut pas les concilier ? (alors qu'il faudrait en fait!!)


C'est comme si tu jouais au tennis avec moi mais il n'y aurait que toi qui aurait le droit de marquer des points... c'est sûr que là tu va gagner !



Miteny 24/03/2011 09:33



Pas du tout. Ils sont différents non ? Pourquoi refuser d'admettre qu'ils sont tous les 2 valables ??? C'est dingue !!



Ankou 23/03/2011 23:47



Et bien avec ces deux constats , je voudrais bien savoir à quelle autre synthèse que moi tu peux arriver ??? là , je ne vois pas franchement ...


Merci de m'éclairer en écrivant TA synthèse noir sur blanc (je ne la vois sur ton post)



Miteny 24/03/2011 00:47



Je dis simplement que mon constat et ton constat sont tous les deux valables (d'où mon dessin). On ne peut pas les concilier ni considérer qu'ils sont faux, d'accord ?



Ankou 23/03/2011 23:26



Et en admettant que le 2 soit le mien, MOI je constate


corps1 frappé => pas douleur


corps2 frappé => douleur


et vu que ton constat est aussi important que le mien, on prend les deux constatations en compte, on fait la synthèse, et on arrive à .... 


corps 1 = corps 2 , tous les corps sont identiques !!! 


Quand tu admettras qu'en prenant deux corps en compte il faut prendre les constats de chaque corps en compte pour en faire une expérience pour le moins logique, tu arriveras à comprendre le peu
d'intérêt de ta demonstration. CQFD.


Malgré la haute estime que tu sembles avoir de toi, ta seule constatation sans comparaison avec les autres ne vaut ...... rien !! (à part de faire plaisir??)


 



Miteny 23/03/2011 23:38



Au lieu de m'insulter, tu ferais mieux d'apprendre la signification du mot synthèse, crétin.


MON CONSTAT


corps 1 frappé => douleur


corps 2 frappé => pas douleur


 


TON CONSTAT


corps 1 frappé => pas douleur


corps 2 frappé => douleur


 


Quand on rencontre un débile comme toi incapable de faire une simple addition comme ça et qui en plus insulte, on se dit que le dialogue est sûrement impossible. Alors toi et ton QI d'huître,
retournez comater.



unebellepetite 23/03/2011 21:37



alors att, il faut que je me relise.


Le 19/03/2011 à 14h55, tu as admis qu'il était possible que la douleur qu'un humain ressent dans une situation donnée soit la même que celle que ressent un autre
humain placé dans la même situation.


Or, le 20/03/2011 à 11h48, tu as admis que cette douleur était un effet.


Donc, le 20/03/2011 à 17h51, tu as admis qu'il est possible que l'effet produit en Justin quand on le frappe était le même que l'effet produit en Miley quand on la
frappe.


c logique, no problemo.


Bien sûr, comme tu dis, on ne peut pas savoir si c'est vrai ou pas, parce qu'on n'est pas dans la tête des gens, alors on ne sait pas trop ce qu'il ressentent. Du
coup, la seule question que je peux te poser, c'est sur la possibilité que toi et moi et tout le monde on ressente les mêmes choses. Est-ce que d'après toi il est possible que chaque fois que des
corps humains sont soumis à la même condition (être frappé), un même effet en particulier soit produit, je veux dire de la douleur pour les personnes qui ont été frappées ? On n'en sait rien, ok,
mais en tout cas c'est possible non ?



Miteny 23/03/2011 22:56



?????


Pourquoi tu ne réponds pas ?


Si je prends mon exemple (en supposant que le corps 1 est mon corps):


corps 1 frappé => douleur


corps 2 frappé => pas douleur


 


Voilà ce que MOI je constate (des effets bien différents). OK ?



Ankou 23/03/2011 19:08



Mais qu'est-ce que tes poumons viennent faire là-dedans...???


La démonstration est pourtant claire je pense !


J'essaie juste de t'expliquer l'absurdité de ton raisonnement ou seul TON constat serait à prendre en compte vis-à-vis d'une expérience sur deux corps identiques.


Ton constat aurait-il plus de valeur que le mien ??



Miteny 23/03/2011 22:53



Parce que mon constat ne compte pas ????


Je dis que le constat de tout le monde compte : c'est pourtant simple. Voir le dessin de l'article suivant :


http://www.dieuexiste.com/article-resume-et-objectifs-de-dieuexiste-com-46745272.html


 


(3 constats différents de 3 personnes, 3 dessins)



Ankou 23/03/2011 18:21



Ce que tu constates dans ton corps ne peut exister que pour toi et ne peut donc pas servir à étayer ta démonstration.


La seule suite logique à ton constat, en se basant sur le fait que les corps sont identiques, c'est que vu que tu as mal quand on te frappe, tu dois en déduire que chaque corps a mal quand on le
frappe ; et c'est tout ... 


Si maintenant tu veux introduire ce que tu constates aussi sur les autres, alors tu dois aussi prendre en compte les constats des autres, c'est de la logique ...(sinon c'est de la partialité!)


donc soit deux corps, le tien (A) et le mien (B)


une action (on frappe ) X


et deux constats (mal ) Y et (pas mal) Z


Ton constat : A+X=Y


                   B+X=Z


Mon constat : A+X=Z


                   B+X=Y


RESULTAT : (attention roulement de tambour) A=B , les corps sont identiques, oulalala , c'est la découverte du siécle ......


 



Miteny 23/03/2011 18:27



Qu'est ce que c'est que ce charabia ???


Mes poumons sont dans mon corps et pourtant tout le monde peut constater leur existence. Ils existent pour tout le monde. Tu racontes n'importe quoi.


 


Vous pouvez arrêtez de vous foutre de moi SVP ?? Qu'est ce que je vous ai fait pour que vous me maltraitiez de la sorte ??


Je ne comprends pas ce qui motive une telle bêtise et une telle mauvaise foi.



Ankou 23/03/2011 15:42



Mais j'ai bien lu et c'est pourtant bien ce que tu fais dans ta démonstration de la douleur : tu te places en observateur unique et tu déduis tout à partir de ta simple constatation sur toi et
par rapport aux autres ... (bien réducteur pour établir une soi-disant démonstration)


Maintenant si tu veux prendre ton exemple des lampes, la transposition est incohérente puisque là tu ne constates rien par rapport à toi (évidemment puisque tu n'es pas une lampe -ni même une
lumière si je puis me permettre) mais uniquement sur des éléments "extérieurs" à ta propre personne.



Miteny 23/03/2011 16:27



Non, je dis simplement ce que je constate. Ce que je constate n'existe pas ???



Ankou 23/03/2011 15:03



Je ne fais que suivre ton raisonnement absurde. 


Ce que tu constates sur ton corps n'est pas transposable aux autres corps même si ceux-ci sont biologiquement identiques à partir du moment ou tu te places en tant qu'observateur unique.



Miteny 23/03/2011 15:32



Je n'ai jamais fait ça. Il faut lire LES PHRASES EN ENTIER ou LE RAISONNEMENT EN ENTIER avant de raconter n'importe quoi.



Ankou 23/03/2011 14:19



"ça dépend pour qui" => voilà une base très solide pour un raisonnement ...


MOI je n'aime pas les betteraves donc tout corps identique au mien n'aime pas les betteraves , mais bien sûr ......



Miteny 23/03/2011 14:57



Qu'est ce qu'il y a comme débiles sur cette Terre !



unebellepetite 22/03/2011 22:23



je suis encore hors-sujet ? j'ai pas de chance  Mais quand même dis-moi seulement
: est-ce que tu penses qu'il est
possible que chaque fois qu'un corps humain est soumis à des mêmes conditions (être frappé), un même effet soit produit, je veux dire de la douleur pour la personne qui a été frappée
?



Miteny 22/03/2011 23:44



ça dépend pour qui. Si je prends mon exemple (en supposant que le corps 1 est mon corps):


corps 1 frappé => douleur


corps 2 frappé => pas douleur


 


Voilà ce que MOI je constate (des effets bien différents). OK ?



unebellepetite 21/03/2011 22:46



Je le dirais pas comme ça, mais je vois ce que tu veux dire. Et est-ce que d'après toi il est possible que
chaque fois que des corps humains sont soumis à la même condition (être frappé), un même effet en particulier soit produit, je veux dire de la douleur pour les personnes qui ont été frappées
? Bien sûr, comme tu dis, on ne peut pas savoir si c'est vrai ou pas, parce qu'on n'est pas dans la tête des gens, alors on ne sait pas trop ce qu'il ressentent. Mais quand même, est-ce que
tu penses qu'il est possible que chaque fois qu'un corps humain est soumis à des mêmes conditions (être frappé), un même effet soit produit, je
veux dire de la douleur pour la personne qui a été frappée ?



Miteny 22/03/2011 09:40



Parlons du sujet du blog. Toi tu es sûre de ne constater de la douleur que quand TON corps est frappé. Ok?



unebellepetite 20/03/2011 22:53



Merci ! C'est très clair ! Et est-ce que tu es toujours d'accord avec cette définition : "Si le fonctionnement d’une chose suffit (dans certaines conditions) à
provoquer un effet alors cela signifie qu’à chaque fois que cette « chose » sera soumise à ces conditions alors l’effet sera produit" ?



Miteny 20/03/2011 23:59



oui


Parlons de ce que constate Justin par exemple : l'effet produit par son corps frappé (DOULEUR) ne semble pas le même que celui produit par le corps de Miley (PAS DOULEUR)



unebellepetite 20/03/2011 17:29



Merci ! Tu admets qu'il est possible que la douleur de Justin quand on le frappe soit la même que celle de Miley quand on la frappe (on n'en sait rien si c'est la
même ou pas, mais en tout cas c'est possible que ce soit la même). Or, tu admets aussi que cette douleur est un effet. Es-tu donc ok pour dire qu'il est possible que l'effet produit en Justin
quand on le frappe soit le même que l'effet produit en Miley quand on la frappe ?



Miteny 20/03/2011 17:51



L'effet produit en Justin pour Justin (DOULEUR) n'est pas le même que l'effet produit en Justin pour Miley (PAS DOULEUR).


L'effet produit en Miley pour Justin (PAS DOULEUR) n'est pas le même que l'effet produit en Miley pour Miley (DOULEUR).


L'effet produit en Justin pour Justin (DOULEUR) est PEUT-ÊTRE le même que l'effet produit en Miley pour Miley (DOULEUR). ça on ne peut vraiment le vérifier même si on peut facilement l'admettre.


 


Voilà une description complète !! OK ?



unebellepetite 20/03/2011 10:14



excuse-moi, je pense à un truc là, c pour ça. En même temps, je ne demande pas beaucoup, tu n'as qu'à répondre par oui ou par non, ça ne te prendra pas trop de temps
comme ça. Alors je repose ma question. Tu es d'accord pour dire qu'il est possible que la douleur qu'un humain ressent dans une situation donnée soit la même que celle que ressent un
autre humain placé dans la même situation. Par exemple, il est possible que la douleur que ressent Justin quand on le frappe soit la même que celle que resssent Miley quand on la frappe.
Maintenant, je voudrais juste savoir ceci : es-tu d'accord pour dire que cette douleur est un effet ?



Miteny 20/03/2011 11:48



Oui c'est un effet, la conséquence d'une cause... et alors ?



unebellepetite 19/03/2011 17:17



Excuse-moi, j'aime bien discuter, c'est pour ça, même si je n'ai pas ton niveau, moi j'ai juste fait un peu de philo l'année dernière, alors c peut-être à cause de
ça que je pose pas les bonnes questions. Surtout que maintenant, c'est encore moins clair pour moi. Tu es d'accord pour dire qu'il est possible que la douleur qu'un humain ressent dans une situation donnée soit la même que celle que ressent un
autre humain placé dans la même situation. Par exemple, il est possible que la douleur que ressent Justin quand on le frappe soit la même que celle que resssent Miley quand on la frappe.
Maintenant, je voudrais juste savoir ceci : es-tu d'accord pour dire que cette douleur est un effet ?



Miteny 20/03/2011 01:23



Et si on parlait plutôt du sujet du blog à savoir l'insuffisance du corps ??



Unebellepetite 19/03/2011 11:47



oki, c clair. Tu dis qu'on ne sait pas si la douleur que tu ressens quand tu te coinces le doigt dans la porte est la même que celle que quelqu'un
d'autre ressent quand il se coince le doigt dans la porte. Mais dans ce cas peut-être qu'il s'agit de la même douleur ? J'espère que je ne dis pas
une bêtise. On a l'impression que personne ne sait si quand j'ai une ampoule au pied je ressens la même douleur que les autres quand ils ont une ampoule au pied. Mais peut-être que nous
ressentons la même chose ? D'ailleurs, nous arrivons à nous comprendre quand nous disons : "j'ai mal au pied", ça semble donc indiquer que nous ressentons la même douleur quand nous avons mal aux
pieds. Du coup, est-ce que tu es d'accord pour dire qu'il est possible que la douleur qu'un humain ressent dans une situation donnée soit la même que celle que ressent un autre humain placé dans
la même situation ? @+



Miteny 19/03/2011 14:55



oui, mais ce n'est pas le sujet



Tindaloo 18/03/2011 08:25



"C'est vrai je suis cynique. Et j'ai dit aussi que c'était impardonnable. J'aime la culture japonaise, mais la façon avec laquelle ils traitent les baleines est
insupportable. Il fallait que je le dise."



Et la façon dont l'occident, (France y compris) traite la planète, est-ce supportable ou pardonnable ? Pêche intensive, agriculture intensive, pollution des sols, des cours d'eau, droits
d'exploitation pour le pétrole/gaz de schiste et j'en passe. Combien de consommateurs responsables connaissez-vous dans votre entourage, en êtes-vous un vous même ? Vérifiez-vous l'origine des
produits que vous achetez, en prenant en compte leurs conditions de productions et leurs empreintes carbone ?



Traiter un peuple entier de cons en se basant une activité particulière est une généralisation aberrante. D'ailleurs, à la prochaine inondation importante en Normandie, ferez-vous un billet pour
taxer les normands de "cons" tout en les fustigeant sur la quantité élevée de raffineries de la région ?



Le cynisme, quand il y a autant de victimes innocentes d'une catastrophe naturelle, est intolérable. Dans votre article, il n'y a aucune compassion pour les morts, les disparus et les familles
détruites, juste du mépris, du cynisme. Comment pouvez vous espérer être le sauveur de l'humanité alors que vous n'en faites pas montre ? Croyez vous qu'en restant centré sur vous, enfermé dans
votre misanthropie vous ferez passer votre message efficacement ?



J'ai expliqué plusieurs fois que vous faisiez fausse route dans vos méthodes de communication, mais je crains d'avoir perdu mon temps car vous répétez les même erreurs encore et encore.
J'abandonne toute idée de collaboration. Vous n'êtes pas prêt à écouter, même lorsque c'est pour vous aider.



Miteny 19/03/2011 02:21



je suis prêt à dire que les normands sont des cons : les normands sont des cons. Voilà. Et alors ?


Je ne suis pas misanthrope, je suis tout gentil moi.


 Que je suis sympa ou pas ne change à la vérité scientifique : le corps ne suffit pas. Et la vérité finira un jour ou l'autre par triompher.



Unebellepetite 17/03/2011 23:31



salut ! Excuse-moi je crois que tu n'as pas vu mon commentaire. C'était une question en fait. Par exemple si je me casse un ongle ça me fait mal. Je voulais savoir
si cette douleur était la même que celle que tu ressens quand tu te casses un ongle. @+



Miteny 19/03/2011 02:15



Personne ne peut le savoir car la douleur est privée. J'utilise cette caractérisque pour montrer que le fonctionnement du corps (frappé par exemple) ne suffit pas à la produire.



Alain Bourrelly 17/03/2011 19:26


Sacré mimi va ! Tu as fini par le faire cet article de prophétie catastrophe... Je l'attendais depuis samedi dernier et j'ai craint un instant que fasse l'impasse.


Miteny 17/03/2011 23:24



Je n'ai pas pu m'empêcher. Je profite d'être encore avant 2012. Ensuite, je serai vieux et désabusé....


 


http://fr.news.yahoo.com/82/20110317/tfr-tremblements-de-terre-tsunamis-du-pa-4abdc0f.html


 


ces pseudo-rationalistes débiles ne se rendent pas compte qu'il y a du vrai dans cette histoire d'apocalypse. Beaucoup de calculs sont foireux; mais certains sont bons



? 17/03/2011 09:30



"En outre, vous trouveriez injuste que l'humanité ait à subir une telle catastrophe[...]"


La vraie catastrophe, ce serait que si Dieu existe réellement et ait à choisir un messie, il te prenne toi. Un déviant paranoïaque comme messie, ça me ferait mal.


Dans la liste des questions auquelles TU ne réponds pas miteny, il faut ajouter "Peux-tu apporter une preuve concrète et détaillée indiquant que le corps ne produit pas la conscience ?"


Si tu ne peux pas, même plus besoin de t'expliquer les autres erreurs de ton raisonnement, ta démonstration devient juste une hypothèse. A partir de la, libre à chacun de juger selon ses
connaissances et croyance quelle hypothèse il préfère (comme pour Dieu, le Big Bang, la théorie du Rebond, etc.).


>



Miteny 17/03/2011 18:36



Pourquoi tu fuis le sujet ?


J'apporte une preuve expérimentale de l'insuffisance du corps à produire de la douleur.


C'est très simple: pour savoir si ça marche, on frappe un corps et on note le résultat. C'est très simple, ça s'appelle la science, la vérification  expérimentale.



Tindaloo 17/03/2011 08:23



"D'abord, je me retiens pour ne pas dire que c'est bien fait pour ces cons de japonais qui tuent les baleines parce que ce serait
vraiment dégueulasse et impardonnable de dire ça."



Malheureusement, même si vous vous "retenez de ne pas le dire", vous le dites quand même. C'est effectivement dégueulasse et impardonnable de vous exprimer de la sorte.
Après avoir reçu deux bombes atomiques, subit plusieurs tsunamis et tremblements de terre (Kobe en 1995, Kanto en 1923 pour citer les deux plus importants, les taxer à demi mots de "gros cons"
parce qu'ils "chassent les baleines" est carrément hors propos.



Le Tsunami de 2004 en Asie du sud Est a fait plus de 220.000 morts. Les victimes en Haïti se comptaient par milliers. Bien d'autres catastrophes ont réclamé leur lot de vies humaines à travers le
monde. Des morts affreuses de personnes innocentes face à la puissance de la nature. Par contre, à vous lire, les japonais ont mérité ce qui leur arrive parce que ce vous les décrivez comme des
"gros cons" qui "tuent les baleines" et que donc, c'est "bien fait".



Avant de dire de telles énormités, je ne peux que vous conseiller encore une fois de vous renseigner. Par exemple, le programme de chasse à la baleine est de moins en moins populaire au Japon.
Les stocks constitués se sont accumulés de telle manière qu'en Février 2011 ce pays a interrompu sa campagne de chasse dans l'antarctique car les produits dérivés ne trouvent plus preneur. Même
si cela ne sonne pas le glas de la chasse à la baleine, c'est un sérieux coup de frein à son activité.



Encore une fois, votre méthode de communication se révèle inadaptée en plus cette fois-ci d'être emprunte d'un cynisme méprisant. Visiblement, vous n'avez apporté aucun crédit aux avis et
conseils que j'ai distillés au cours de mes précédentes interventions. Je vais donc exprimer le fond de ma pensée clairement : vos chances de faire entendre votre voix au plus grand nombre et de
gagner en influence resteront infinitésimales tant que vous persévérerez dans cette stratégie d'agression et de victimisation. De plus, si vous aviez ne serait-ce qu'un collaborateur ou même un
relecteur avec un soupçon de recul, jamais vous n'auriez publié en l'état ces déclarations blessantes sur le Japon.



En guise de conclusion, je dirai que je me retiens pour ne pas dire que votre blog perd en crédibilité et en qualité avec ce genre d'accroche pour vos billets.



Miteny 17/03/2011 18:35



C'est vrai je suis cynique. Et j'ai dit aussi que c'était impardonnable. J'aime la culture japonaise, mais la façon avec laquelle ils traitent les baleines est insupportable. Il fallait que je le
dise.



unebellepetite 16/03/2011 22:16



Salut ! Moi aussi j'ai écrit un article sur la fin du monde, je trouve que c'est cool. Maintenant je sais pas q'il faut se tourner vers
la religion. Mais si ça te rassure ben tant mieux pour toi, je juge pas.



Justicier 16/03/2011 17:35



Mieny


"Prenons par exemple « frucuche » et « justicier » : alors que j'offre 3000 Euros pour qu'on m'explique calmement, en répondant à mes questions, où je me trompe, ces tarés profonds non seulement ne répondent pas à mes questions mais en plus m'insultent et me menacent sans arrêt. De là à l'appel au meurtre il n'y a qu'un
pas qu'ils s'empresseront de franchir si je suis un peu plus connu : aucun doute à avoir. C'est des malades !!


A lire de tels propos, on ne peut qu'être stupéfait. Voilà un individu qui ose raconter n'importe quoi à savoir que le corps serait insuffisant à
ressentir la douleur par exemple et qu'en conséquence comme il faut autre chose, donc Dieu existe !!!!


Qui prétend avoir démontré scientifiquement de ce fait l'existence de Dieu !!!


Ce monsieur qui n'arrête pas de traiter de tous les noms les internautes sous prétexte qu'ils refusent logiquement de cautionner sa speudo démonstration et
qui lui ont démontré par A + B des centaines de fois ses erreurs, qui ne REPOND JAMAIS aux questions qu'on lui pose mêmes les plus simples, c'est le même qui se plaint d'être persécuter
et d'être menacer. Selon lui tout le monde est malade sauf lui !!!!


On croit rêver !!!


Je n'ai jamais vu une telle mauvaise foi, un tel cynisme, une telle arrogance, toutes qualités d'un Messie digne de ce nom ?


Si on devait illustrer ou décrire la folie, on ne pourrait trouver un sujet plus représentatif, c'est dire...


Miteny c'est comme Perrier, c'est fou....


Heureusement que moi et frucuche, entre autre, avons le sens de l'humour, c'est presque un honneur d'être traiter de malade par un tel
individu.


 Justicier


 



Miteny 16/03/2011 17:44



Voilà, il continue les insultes et les calomnies (en rouge en plus). C'est une honte !! Tu devrais être poursuivi en justice.



Azazelle13 16/03/2011 16:38



 


Chuis d'accord que le corps suffit pas ! les atomes ça pense pas, et comme notre cerveau c'est des atome, c'est pas notre cerveau qui peut faire la pensée. Il faut donc que ce soit autre chose,
et donc c'es dieu ! Le big bang c'est ce qui a produit la matière, dieu c'est ce qui produit la pensée ! ! !


Et puis la démo de miteni, c'est trop fort, c'est trop évident ! ! ! si l'esprit  est produite par le corps, alors vu tous les corps qui existent, on devrait ressentire les pensées qui sont
produits par tout les corps, et alors on aurait trop plein de choses dans la tête ça exploserait ! LOL ! 


je sui frappé, j'ai mal, je suis pas frappé j'ai pas mal. mon corps suffit pas pour que je ressente la douleur des autres ! il faut autre chose ! ! le corps ne suffit pas, c'est clair



Miteny 16/03/2011 16:48



Merci. Mais le corps ne suffit pas à la production de douleur. Nuance.



frucuche 16/03/2011 11:55



"Mon corps frappé" LES CONDITIONS D'OBSERVATION SONT REUNIES !! (puisque j'observe alors une production de douleur)


 


"un autre corps frappé". Cette expérience réunit des conditions matérielles équivalentes.


 


Ben non, si ce corps n'est plus le tien. Tu passes de la condition "mon corps frappé" à "pas mon corps frappé". Conditions différentes, donc.



Miteny 16/03/2011 12:57



Aucune différence matérielle entre les deux expériences : déjà dit 1000 fois. Il est complètement idiot.



frucuche 16/03/2011 11:22



Pas de différence d'ordre matériel entre "corps A frappé" et "corps B frappé"


Il n'y a donc pas de raison d'ordre matériel que j'observe une douleur dans un cas et aucune dans l'autre.



Raisonnement faux.
Il n'y a pas de lien logique entre "Pas de différence d'ordre matériel entre "corps A frappé" et "corps B frappé"" et "Il n'y a donc pas de raison d'ordre matériel que j'observe une douleur dans
un cas et aucune dans l'autre."


En effet, le raisonnement doit prendre en compte les conditions d'observation.
Et on voit que si on les prend en compte, on trouve une raison matérielle au caractère privé de la douleur.



Miteny 16/03/2011 11:51



Il est vraiment fou.


Je répète pour la dernière fois, même si je sais que ça ne sert à rien, il ne lit pas.


"Mon corps frappé" LES CONDITIONS D'OBSERVATION SONT REUNIES !! (puisque j'observe alors une production de douleur)


 


"un autre corps frappé". Cette expérience réunit des conditions matérielles équivalentes. Si seules les conditions matérielles étaient à prendre en compte, je devrais alors également observer une
production de douleur dans ce cas là



frucuche 16/03/2011 10:59



Et moi je te dis que la différence d'ordre matériel entre les deux cas est une différence des conditions matérielles d'observation.


 


Une différence de conditions d'observation n'implique pas que deux éléments soient dissemblables, mais qu'il existe entre un élément et l'observateur une intéraction qui n'existe pas entre
l'autre élément et l'observateur.


C'est donc complétement ridicule d'exiger de moi que je donne une différence de fonctionnement entre le corps A et le corps B. Que tu réitères cette requête prouve que tu ne sais pas ce qu'est
une condition d'observation, et donc que tu ignores la base de la méthode expérimentale (à savoir que pour comparer deux expériences il faut qu'on soit dans les mêmes conditions
d'observation dans les deux cas). Il faut donc que tu comprennes ce point avant de te fourvoyer davantage.



Miteny 16/03/2011 11:12



Pas de différence d'ordre matériel entre "corps A frappé" et "corps B frappé"


Il n'y a donc pas de raison d'ordre matériel que j'observe une douleur dans un cas et aucune dans l'autre.


 



frucuche 16/03/2011 10:07



1)


Tu dis que si la douleur est produite par le corps, alors nécessairement celle-ci est produite au niveau du corps.


Tu affirmes donc que si une chose X est produite par une chose Y, alors X est nécessairement produite au niveau de Y.


Donc selon ton raisonnement, le pain est produit par le boulanger, donc le pain est produit au niveau du boulanger. C'est bien ça ?


 


2)


-Tu constates que nous ne ressentons pas de douleur quand un autre corps que le nôtre est frappé. Tu en déduis "l'insuffisance du corps".


-Si on fait l'hypothèse qu'on puisse ressentir la douleur des autres quand ils sont frappés, alors tu en déduirais également "l'insuffisance du corps".


Comment est-il possible que deux constats opposés puisse aboutir à la même conclusion ? N'est-ce pas plutôt le signe qu'il y a une erreur dans ton raisonnement ?


 


3)


Que deux causes soient biologiquement équivalentes ne signifie pas forcément qu'un observateur donné fera la même observation dans
les deux cas.


Admets-tu cela ?


 


Trois questions, sans cesse posées, qui n'ont jamais eu de réponse...



Miteny 16/03/2011 10:21



Réponds d'abord à ma question.


"mon corps frappé"  ou "n'importe quel corps frappé".


Je te demande une différence d'ordre matérielle (un organe en plus dans un cas par exemple) qui explique MATERIELLEMENT pourquoi j'observe des effets différents à ces deux
expériences.


Puis je poser une question plus honnête ??? NON !


 


Je ne fais que demander une explication (matérielle évidemment).



frucuche 16/03/2011 10:00



Mensonges, comme d'habitude.


 


J'apporte les preuves de ce que je dis, mais bien sûr ce sont des mensonges. Les preuves sont un mensonge, la réalité est un mensonge, la vérité est un mensonge...En fait, un mensonge, c'est
quelque chose qui ne vas pas dans le sens que Miteny a décidé.



Miteny 16/03/2011 10:19



"mon corps frappé"  ou "n'importe quel corps frappé".


Je te demande une différence d'ordre matérielle (un organe en plus dans un cas par exemple)


 


Tes mensonges sont grotesques. T'es un psychopathe.



frucuche 16/03/2011 09:58



Je te demande une différence d'ordre matérielle (un organe en plus dans un cas par exemple) qui explique MATERIELLEMENT pourquoi j'observe des effets différents à ces deux
expériences.


 


Et moi je te dis que la différence d'ordre matériel entre les deux cas est une différence des conditions matérielles d'observation.


Puis-je proposer une réponse plus honnête ? NON !



Miteny 16/03/2011 10:18



Une différence d'ordre matériel est une différence au niveau de la matière



frucuche 16/03/2011 09:16



Liste des questions que je pose afin de clarifier le discours de miteny. Ces questions sont légitimes, car les interventions de miteny dépassent
rarement deux phrases, et ce style sec et succint laisse parfois planer quelques ambiguités. Il est donc normal de poser des questions afin de lever ces amiguités et d'aller plus avant dans le
débat :


1)


Tu dis que si la douleur est produite par le corps, alors nécessairement celle-ci est produite au niveau du corps.


 


2)


-Tu constates que nous ne ressentons pas de douleur quand un autre corps que le nôtre est frappé. Tu en déduis "l'insuffisance du corps".


-Si on fait l'hypothèse qu'on puisse ressentir la douleur des autres quand ils sont frappés, alors tu en déduirais également "l'insuffisance du corps".


Comment est-il possible que deux constats opposés puisse aboutir à la même conclusion ? N'est-ce pas plutôt le signe qu'il y a une erreur dans ton raisonnement ?


 


Tu affirmes donc que si une chose X est produite par une chose Y, alors X est nécessairement produite au niveau de Y.


Donc selon ton raisonnement, le pain est produit par le boulanger, donc le pain est produit au niveau du boulanger. C'est bien ça ?


3)


Que deux causes soient biologiquement équivalentes ne signifie pas forcément qu'un observateur donné fera la même observation dans
les deux cas.


Admets-tu cela ?


On remarquera que ces questions ne demandent qu'un "oui" ou un "non". Il suffirait que miteny dise "oui" ou "non" pour que le débat puisse avancer. Mais il ne le
fait pas. C'est donc bien la preuve que c'est lui qui refuse le débat.


Tu vois miteny, la différence entre toi et moi, c'est que je peux apporter des preuves à tout ce que je dis. Ce n'est donc pas de la calomnie. Toi tu te contentes d'accusations gratuites voire de
déformation de mes propos. Il te suffit de réondre calmement à mes questions pour nous montrer à tous ta bonne foi et ta volonté de débattre.



Miteny 16/03/2011 09:53



Mensonges, comme d'habitude.


"mon corps frappé"  ou "n'importe quel corps frappé".


Je te demande une différence d'ordre matérielle (un organe en plus dans un cas par exemple) qui explique MATERIELLEMENT pourquoi j'observe des effets différents à ces deux
expériences.


Puis je poser une question plus honnête ??? NON !


 


Je ne fais que demander une explication (matérielle évidemment).


 


IL NE REPONDRA PAS



frucuche 16/03/2011 08:15



alors que j'offre 3000 Euros pour qu'on m'explique calmement, en répondant à mes questions, où je me trompe, ces tarés profonds non seulement ne répondent pas à mes questions mais en plus
m'insultent et me menacent sans arrêt.



C'est totalement faux. Je réponds toujours à toutes tes questions et je développe toujours des raisonnements clairs, précis, et argumentés. J'ai toujours le souci de prouver tout ce que j'avance
par des arguments. De plus je n'ai jamais proféré une seule menace, mais j'ai bel et bien affirmé qu'il est de mon droit de recevoir tes 3000€, t'ayant prouvé de manière irréfutable que tu t'es
trompé. C'est vérifiable, il suffit de lire mes interventions. Par conséquent, te traiter de menteur n'est pas une insulte, mais un navrant constat.



Miteny 16/03/2011 09:53



Mensonges, comme d'habitude.


"mon corps frappé"  ou "n'importe quel corps frappé".


Je te demande une différence d'ordre matérielle (un organe en plus dans un cas par exemple) qui explique MATERIELLEMENT pourquoi j'observe des effets différents à ces deux
expériences.


Puis je poser une question plus honnête ??? NON !


 


Je ne fais que demander une explication (matérielle évidemment).


 


IL NE REPONDRA PAS