Dieu revient en 2012.

Publié le par Miteny

On branche 50 lampes (en bon état). Toutes vont produire de la lumière.

C’est ce que chaque personne peut vérifier, constater. Il n’y a aucun mystère, c’est logique, facile à comprendre, évident.
On branche 50 corps (en bon état et en vie). Aucun ne va produire de lumière (sauf ceux qui ont été génétiquement modifiés dans cette intention : oui, ça existe).

C’est ce que chaque personne peut vérifier, constater. Il n’y a aucun mystère, c’est logique, facile à comprendre, évident.

 

On branche 50 corps (en bon état et en vie). Lesquels vont produire de la douleur ?

Normalement tous (ou alors indiquez moi lesquels ne peuvent pas).

C’est ce que chaque personne devrait pouvoir vérifier, constater.

Sauf que ce n’est ABSOLUMENT pas le cas. Chaque personne constate une exception au niveau de SON corps (la différence avoir mal/ne pas avoir mal est-elle vraiment si subtile à saisir ??). Une anomalie que la science se doit d’expliquer.

Il est tout de même extraordinaire que je n’arrive pas à faire comprendre une telle évidence. Non… En fait, vous avez compris mais vous n’admettez pas, par orgueil, être coincé.

C’est triste.
Mais il vous faudra un jour (en 2012?) ou l’autre admettre que j’ai trouvé là une démonstration imparable (une sorte de piège se refermant sur les serviteurs de Satan).

La justice sera-t-elle un jour rendue ? (Vous voulez voir un débat où j’écrase Michel Onfray ou autre guignol ??.. Newsletter).

 

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

antidetrompeur 21/02/2012 17:06


pas de torture pas de douleur , privée ou pas , débile d'illuminé .


 

Miteny 21/02/2012 18:51



Evidemment, débile profond, mais torture de n'importe quel corps au hasard pris dans la foule PAS SUFFIRE... Toi comprendre, sac de fientes ?



antidetrompeur 21/02/2012 11:41


privée et alors , il n'y a pas de douleur sans le processus qui crée la douleur , débile d'illuminé .

Miteny 21/02/2012 12:12



Le corps est nécessaire, abruti, mais pas suffisant.



antidetrompeur 21/02/2012 10:18


Miteny prétend faire de la science et c'est faux .


Faire de la science c'est faire des observations objectives et non subjectives , prendre 10 personnes et demander à ces 10 personnes de décrire un objet ou un phénomène quelconque et
vous aurez 10 réponses différentes , la science n' a que faire des observations subjectives qui par définition ne décrivent pas la réalité , la définition objective de la douleur c'est tout le
processus de fabrication de cette douleur ( lésions externe ou interne , et tout le processus complexe pour arriver au traitement dans le cerveau et avoir mal ) , et partant de cette définition
objective de la douleur nous pouvons affirmer scientifiquement que torturer n'importe quel corps produit de la douleur au niveau de ce corps , et qu'un corps qui n'est pas torturé ne produit pas
de douleur ,  c'est çà faire de la science .

Miteny 21/02/2012 11:14



La douleur est privée, sale con. Et tout le monde te dire que la douleur n'existe pour lui que quand c'est SON corps qui est torturé.


Et tu le sais très bien, ordure.



Justicier 21/02/2012 08:16


Nisargadatta Maharaj, est un gourou hndou , mais malgré cela, il n'a JAMAIS prétendu, lui, à ma connaissance, que le corps est insuffisant, eti que sa torture ( du corps torturé )
n'est pas une cause suffisante de douleur AU NIVEAU CE CORPS .


Enfin, il n'a jamais affirmé, lui Dieu existe je l'ai démontré 


Le Stroumph farceur est, en France considéré, lui comme un gourou (apprenti ) cherchant des adeptes qui ne se posent pas de questions et n'en posant pas.


Avant de s'incrire ou de prétendre vouloir le faire comme "gourou" au Syndicat des gourous bonimenteurs patentés ( sic )  , il devrait au moins prendre des cours d'humilité, de sagesse et de logique pour être un temps soi peu "crédible".


Justicier...................amusé de voir le S.f. comparé à un "gourou" certifié 

Miteny 21/02/2012 09:32



T'es toujours aussi débile. As tu le commentaire de oOwAvEOo ?



oOwAvEOo 20/02/2012 22:06


Bonjour,


Je suis tombé sur votre blog et cela vous surprendra peut être mais je ne vous prends pas pour un dingue, et je comprends parfaitement ce que vous essayez de décrire à travers les moultes
dessins, animations et explications postées sur votre site.


J'ignore si vous avez réalisé ce que vous dites en tant qu'expérience de la conscience ou si vous vous placez sur le plan théorique (auquel cas la réalisation ne tardera probablement pas à
émerger).


De grands enseignants spirituels de tout temps et de toutes cultures ont décrit ce dont vous parlez avec une grande ferveur et une grande précision. Si vous vous débrouillez bien en anglais,
jettez donc un oeil aux écrits de Sri Nisargadatta Maharaj comme "I am THAT" (j'en ai une copie légale en PDF). Vous serez sans doute très surpris de voir que Maharaj pointe vers une seule et
unique notion : "I AM" (JE SUIS), cette sensation d" "Êtreté" dans laquelle il invite tout aspirant à résider afin d'être libéré de l'ignorance "I am a body" (Je suis le corps). Vous pouvez aussi
voir Sri Ramana Maharshi, un des plus grands guides spirituels du siècle passé. Lui invitait ses aspirants à "Abide in the Self" (Résider dans le Soi).


Votre démonstration est évidente, à celui qui projette les expériences que vous présentez sur lui-même, elle le dirige droit vers le Soi, la sensation "Je suis" ou "J'existe". Mais peu sont
encore assez mâtures (ils n'ont sans doute pas encore assez soufferts, malheureusement), pour oser regarder "Je Suis" en face, à coeur ouvert, car cela signifie la mort de l'Ego. Ne soyez pas
surpris des réponses que vous recevez : elle émanent de l'ignorance mais les gens qui vous répondent n'en sont pas responsables. C'est une question de temps.


Sincères amitiés

Miteny 21/02/2012 01:45



Merci.


Et vous avez entièrement raison. Quant aux autres, ce ne sont définitivement que des animaux stupides.



antidetrompeur 20/02/2012 11:38


c'est toi qui décrète si tu as tort ou raison , pauvre tartuffe .

Miteny 20/02/2012 11:55



Bordel, encore un autiste !


Si tu penses que je décrète, attardé mental, pas de problème. On n'a qu'à essayer : on te torture et on voit si je constate une production de douleur par ton corps ?


 



antidetrompeur 20/02/2012 11:22


c' est toi qui décrète si tu as tort ou raison , pauvre tartuffe .

Miteny 20/02/2012 11:25



C'est toi qui décrète que je décrète ne pas me tromper, andouille.


En réalité, je ne décrète rien, je n'ai juste pas mal quand on te torture ! On essaie ? (attardé mental, dégénéré de la caboche, bigorneau trisomique)



antidetrompeur 20/02/2012 11:13


c'est toi qui décrète si tu as tord ou raison , pauvre tartuffe .

Miteny 20/02/2012 11:25



C'est toi qui décrète que je décrète ne pas me tromper, andouille.


En réalité, je ne décrète rien, je n'ai juste pas mal quand on te torture ! On essaie ? (attardé)



antidetrompeur 20/02/2012 10:50





le point commun c'est que tu es un manipulateur comme eux et c'est toi qui décrètes que tu raisonnes parfaitement , secte piège à con  .

Miteny 20/02/2012 10:54



Une secte ? Mouarf ! Quel abruti !


Non je ne décrète pas avoir raison puisque j'offre des sous (au lieu d'en prendre) si j'ai tort.



antidetrompeur 20/02/2012 09:56


c'est du Raël pur jus , la pauvre marie elle prend du Raël matin midi et soir , c'est pahétique !


Le raelisme n'est "pas une croyance mais une compréhension"


http://www.prevensectes.com/rael3.htm


Raël , ron hubbard scientologie , miteny : point commun écrire des livres de science-fiction .

Miteny 20/02/2012 10:23



J'ai un petit point commun avec eux mais surtout une grosse différence : je ne raconte pas n'importe quoi. Je raisonne parfaitement logiquement, moi...



Justicier 20/02/2012 05:21


 


Ben le S.f, t'as pas compris ? le clown clone, au corps insuffisant, devine ? ben oui c'est toi pardi


Allez arrête de déc(l)onner, avoue que t'es un
clown......


Justicier......................observateur amusé du jeu de c(l)o(w)n du S.f.

Miteny 20/02/2012 09:32



minable



Marie 19/02/2012 22:06


Les Secrets des enfants dits d'Abraham père de la multitude.


 


 


Que feriez-vous, si vous découvrez dès aujourd'hui que vous êtes l'un des multiples des premiers humains clonés par Abraham dit père de la multitude, dans l'ancien laboratoire génétique appelé:
Sodome pour le clonage des fausses Eve, et Gomorrhe pour les clonages des faux Adam qui sont sous les visages des milliards d'individus à travers le monde ?


 


Ces êtres humains clonés sont appelés les enfants d'Abraham.


Cet Abraham ou énergie primordiale lumineuse lion avait prélevé l'ADN femelle et mâle sur la vraie Eve et Vierge Marie, afin de faire des clonages .


Ces clonages qui avaient donné naissance à des êtres instruments sans Esprit ou Magnétisme = Amour en eux.


Ces clones instruments qui ont reçu leurs âmes de Eve, ont servi à Abraham ou Jésus christ au cours des 33millénaires pour tenter de détrôner en vain sa Mère la vraie Eve ou Vierge Marie, Reine
de cette terre et des cieux, parce que ces clones ne sont en vérité que l'ADN de cette vraie Eve ancêtre de l'humanité, reine de cette terre et des cieux bafouée par un fils lion Jésus Christ ou
lumière primordiale lion représenté par la constellation du lion qui a tenté de la détroner en vain, après l'avoir plongé en sommeil dit spirituel par son son jumeau déchu ou diable lion Jésus
avec qui il forme Lucifer ( dieu et diable).


 


Certains êtres clonés ont été tenus dans le secret de leurs existence, tandis que d'autres ignorent cela, voilà pourquoi certains livres et émissions parlent des enfants d'Abraham ( père des
abominations qui a cloné les êtres pour les utiliser comme des instruments.


Certains de ces êtres êtres clonés tenus dans le secret, veulent eu aussi se recloner ou cloner d'autres clones pour les utiliser à des fins soient disant thérapeutiques. C'est à dire cloner des
humains pour prendre des organes sur eux afin de soigner d'autres clones.


Le clonage et les êtres humains clonés était le grand secret de Jésus Christ dit Abraham qui depuis la nuit des temps, vit et se dissimule au milieu de certains de ces clones sous l'apparence
d'un homme qui met le monde à feu et à sang, en utilisant les uns pour maltraiter, affamer, violer et tuer d'autres selon son bon vouloir.


 


Oui, en cette fin des temps, la plus part des humains découvrirons qu'ils sont des êtres clonés à partir de urim et thurmim = ADN féminin ( de l'ajna ou front) et masculin ( bras) volés sur la
vraie Eve qui délivre ce message à tous les êtres clonés par Abraham, et cela à partir des éléments prélévés sur Elle. Cette vraie Eve représentée dans le ciel par les constellation de la Vierge,
de l'Aigle, d'orion etc.


Cette Vierge Marie qui durant ces 33 millénaires a tenu tout ce qui existe par son Amour sans qui rien ne tiendrait, mais qui désormais a tout lâché afin que tout se détruse, parce qu'elle a été
bafouée par ses fils les 2 Jésus, lumière et néant, et par les clones. Ce sont avec ses Dons volés que cet Abraham et son jumeau déchu ont mis en place toutes technologies qui se trouvent dans ce
monde et dans l'espace.


 


Ce Abraham est actuellement sous les traits d'un gynécologue de teinte blanche, et son jumeau déchu ou Loth actuellement sous les traits d'un cardiologue de teinte noire.


 


La Vraie Marie


la Vraie Eve

Miteny 20/02/2012 00:09



Wahoooouuuu !!!


Tu prends quoi ?



xirotegnicrev 01/06/2011 20:41



?


Donc tu as mal lu.



Miteny 01/06/2011 22:15



Visiblement t'as rien lu:


Mes réponses à vos questions.



xirotegnicrev 31/05/2011 20:48



Bonjour,


Je viens de lire l'article. C'est splendide! L'exemple est très claire.


Sauf que contrairement à la lumière, la douleur n'est pas matérielle...


Pour qu'il y ait transmission de quoi que ce soit, il faut une "porteuse" matérielle. La lumière est composée de matière, plus précisément de photons. Ces particules sont invisibles à l'oeil nu
mais sans elles la lumière n'éxisterait pas, et 50 (ou même 1000) lampes branchées ne produiraient aucune lumière.


La douleur est une sensation, créée par le cerveau, tout comme une pensée ou une émotion. Elle est 100% immatérielle et de ce fait ne peut se transmettre.


La comparaison entre la lumière et la douleur est donc mal choisie.


Bonne nuit.



Miteny 31/05/2011 22:50



Bref j'ai raison, le corps ne suffit pas.



--- 25/11/2009 22:51


---


Space45 06/11/2009 18:02



« Il n'y a rien d'autre à prendre que le
fonctionnement du corps (ton délire incompréhensible sur l'information fait partie du fonctionnement du corps? Sinon c'est où? Sur Mars?) »


Bon, je terminerai vraiment cette fois par
dire : LA DOULEUR, C’EST DE L’INFORMATION, POUR AVOIR UN RESSENTI, TU DOIS DONC SATISFAIRE A DES CONDITIONS PARTICULIERES DU FAIT QUE CELA SOIT DE L’INFORMATION !!!!!!.  Que ces conditions, tu les inclus des le départ dans des conditions matérialistes, ou que tu les rajoutes ensuite, ça n’a aucune importance, TU ES JUSTE OBLIGE
DES LES INCLURES ! Tu comprends, tu comprends, tu comprends ?


Quand on inclut toutes ces conditions :
Pour que j’ai mal, frapper mon corps est différent de frapper n’importe quel corps !  


 


On a un jeu vidéo (A par exemple)


Tu es bien d’accord, qu’une des conditions est que pour
pouvoir jouer à ce jeu vidéo A (ce jeu, pas un autre), il faut obligatoirement que le courant électrique de ce jeu A auquel on veut jouer, et le courant
électrique Windows soit sur le même pc (donc que les informations soient sur le même support).


Maintenant, on applique cette même condition dans le cas
de la douleur :


Soit une conscience X qui observe :


Tu es bien d’accord, qu’une des conditions est que pour
que cette conscience X (cette conscience, pas une autre) qui observe ait mal, il faut obligatoirement que le courant électrique de cette conscience X, et
le courant électrique « douleur » soit dans le même corps (donc que les informations soient sur le même support).


Cette condition
que tu oublies de rajouter (ou dans des conditions materialistes, ou à part) donne le caractère relatif des observations, donc pour que j’ai mal, 
frapper mon corps est différents de frapper n’importe quel corps. C'est tout, quelqu'un de logique le comprends du premier coup...


 


Maintenant écoute, j’en ai assez de parler
avec toi, je parle à un mur. Si tu n’es pas un trouillard, va sur des forums scientifiques. ALLER VAS Y!  va montrer ton genie...



Miteny 06/11/2009 18:06


Totalement délirant: incroyable mais vrai!!

Ces conditions particulières viennent d'où? Sont produites par quoi?? Tu comprends la question du monsieur ou pas? (dingue... complètement dingue!!)


Space45 06/11/2009 17:47


La suite si ça arrive à copier à l'endroi:


« Quelle est donc la différence
matérielle (biologique donc dans ce cas) entre le corps 8 et le corps 9 (par exemple)?? »


Différents cas possible :


-Si j’observe  le corps 8 frappé  et que mon information conscience est dans le corps 9. Ma conscience qui observe (la 8) n’est pas
dans le même support que l’information douleur (qui est dans le corps 9) » La différence entre ces deux corps, est qu’un a une « information douleur » et une « information
conscience 9» tandis que l’autre n’a qu’une information « conscience 8 »


-Si le corps 9 est frappé, et que mon
information conscience est dans le corps 9. Ma conscience qui observe (la 9) est  dans le même support que l’information douleur (qui est dans le
corps 9) » La différence entre ces deux corps, est qu’un a une « information douleur » et une « information conscience 8» tandis que l’autre n’a qu’une information
« conscience 9 »


 


-Si ma conscience est dans le corps 9, qui
n’est pas frappé, et que j’observe le corps 8 qui n’est pas frappé, il n’y a pas d’information douleur, donc pas besoins d’appliquer les conditions sur l’information,  la seule différence, est une différence sur les consciences (a différent de b)



Miteny 06/11/2009 17:51


Incroyable de délire!! ça en devient presque comique.

Il faut que tu te calmes ou que tu te soignes.

Il n'y a rien d'autre à prendre que le fonctionnement du corps (ton délire incompréhensible sur l'information fait partie du fonctionnement du corps? Sinon c'est où? Sur Mars?)


Space45 06/11/2009 17:44


Il faut rajouter cette phrase qui ne veux pas passer entre "C’est
pour cela que je te les rajoutais ensuite" et "Maintenant,
si tu veux inclure les conditions "


On en déduisait donc, qu’en prenant toutes les conditions (donc aussi celle où la douleur est de l’information) on avait : Toutes les conditions ne sont pas réunies quand n'importe quel corps est frappé, seulement celles matérialistes le
sont.



Miteny 06/11/2009 17:48


T'es le champion du charabia: au lieu d'expliquer doucement, tu te lances dans des délires super délirants (tu te drogues non?).

DIALOGUE! MOI PARLER TOI, TOI DEVOIR DIALOGUER !!

Il n'y a rien d'autre à prendre que le fonctionnement du corps (ton délire incompréhensible sur l'information fait partie du fonctionnement du corps? Sinon c'est où? Sur Mars?)


Space45 06/11/2009 17:41


Bon, on va le faire en deux fois:


C’est bien maintenant je peux juste faire du copier collé, vu
que j’ai déjà quasiment tout écrit…

« Avant c'était oui, maintenant c'est non: tu vois bien que tes délires sont incompréhensibles. »



« Parce que ces conditions (physiques biologiques) sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé (tu as avoué). »


Ne mélanges pas tout. Pour que tu comprennes la
démonstration, je t’avais séparé les conditions « physiques » des conditions liées au fait que la douleur soit de l’information »


Dans ce cas, oui ces conditions (donc sans conditions sur l’information) sont réunies dès que n'importe quel corps est
frappé.


Mais ces conditions sur l’information tu dois bien les
prendre en compte à un moment donné, tu n’a pas le choix.


C’est pour cela
que je te les rajoutais ensuite, en plus des conditions matérialistes.


Maintenant, si tu veux inclure les conditions sur
l’information dans les conditions matérialiste, je m’en moque, du moment que tu les prends en compte. Tu comprends, tu dois les prendre en compte, tout comme tu les prends en compte pour l’histoire des pc.


Mais dans ce
cas maintenant je ne suis plus d’accord pour dire
que  ces conditions (donc qui incluent maintenant les conditions sur l’information) sont réunies dès que
n'importe quel corps est frappé.

Et donc "mon corps frappé" est différents de "n'importe quel corps frappé".

On en déduisait donc, qu’en prenant toutes les conditions
(donc aussi celle où la douleur est de l’information) on avait : Toutes les conditions ne sont pas
réunies quand n'importe quel corps est frappé, seulement celles matérialistes le sont.





Miteny 06/11/2009 17:43


OH OH !!

DIALOGUE! MOI PARLER TOI, TOI DEVOIR DIALOGUER !!

Il n'y a rien d'autre à prendre que le fonctionnement du corps (ton délire incompréhensible sur l'information fait partie du fonctionnement du corps? Sinon c'est où? Sur Mars?)


Space45 06/11/2009 17:40


Le copié collé marche tres mal, y des phrases qui s'inversent


C’est bien maintenant je peux juste faire du copier collé, vu
que j’ai déjà quasiment tout écrit…

« Avant c'était oui, maintenant c'est non: tu vois bien que tes délires sont incompréhensibles. »



« Parce que ces conditions (physiques biologiques) sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé (tu as avoué). »


Ne mélanges pas tout. Pour que tu comprennes la
démonstration, je t’avais séparé les conditions « physiques » des conditions liées au fait que la douleur soit de l’information »


Dans ce cas, oui ces conditions (donc sans conditions sur l’information) sont réunies dès que n'importe quel corps est
frappé.


Mais ces conditions sur l’information tu dois bien les
prendre en compte à un moment donné, tu n’a pas le choix.


C’est pour cela
que je te les rajoutais ensuite, en plus des conditions matérialistes.


Maintenant, si tu veux inclure les conditions sur
l’information dans les conditions matérialiste, je m’en moque, du moment que tu les prends en compte. Tu comprends, tu dois les prendre en compte, tout comme tu les prends en compte pour l’histoire des pc.


Mais dans ce
cas maintenant je ne suis plus d’accord pour dire
que  ces conditions (donc qui incluent maintenant les conditions sur l’information) sont réunies dès que
n'importe quel corps est frappé.



Et donc "mon corps frappé" est différents de "n'importe quel corps frappé".



« Quelle est donc la différence matérielle (biologique donc dans ce cas) entre le corps 8 et le corps 9 (par exemple)?? »


Différents cas possible :


-Si j’observe  le corps 8 frappé  et que mon information conscience est dans le corps 9. Ma conscience qui observe (la 8) n’est pas
dans le même support que l’information douleur (qui est dans le corps 9) » La différence entre ces deux corps, est qu’un a une « information douleur » et une « information
conscience 9» tandis que l’autre n’a qu’une information « conscience 8 »


-Si le corps 9 est frappé, et que mon
information conscience est dans le corps 9. Ma conscience qui observe (la 9) est  dans le même support que l’information douleur (qui est dans le
corps 9) » La différence entre ces deux corps, est qu’un a une « information douleur » et une « information conscience 8» tandis que l’autre n’a qu’une information
« conscience 9 »


 


-Si ma conscience est dans le corps 9, qui
n’est pas frappé, et que j’observe le corps 8 qui n’est pas frappé, il n’y a pas d’information douleur, donc pas besoins d’appliquer les conditions sur l’information,  la seule différence, est une différence sur les consciences (a différent de b)


On en déduisait donc, qu’en prenant toutes les conditions
(donc aussi celle où la douleur est de l’information) on avait : Toutes les conditions ne sont pas
réunies quand n'importe quel corps est frappé, seulement celles matérialistes le sont.





Space45 06/11/2009 17:38



C’est bien maintenant je peux juste faire du copier collé, vu
que j’ai déjà quasiment tout écrit…

« Avant c'était oui, maintenant c'est non: tu vois bien que tes délires sont incompréhensibles. »



« Parce que ces conditions (physiques biologiques) sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé (tu as avoué). »


Ne mélanges pas tout. Pour que tu comprennes la
démonstration, je t’avais séparé les conditions « physiques » des conditions liées au fait que la douleur soit de l’information »


Dans ce cas, oui ces conditions (donc sans conditions sur l’information) sont réunies dès que n'importe quel corps est
frappé.


Mais ces conditions sur l’information tu dois bien les
prendre en compte à un moment donné, tu n’a pas le choix.


C’est pour cela
que je te les rajoutais ensuite, en plus des conditions matérialistes.


Maintenant, si tu veux inclure les conditions sur
l’information dans les conditions matérialiste, je m’en moque, du moment que tu les prends en compte. Tu comprends, tu dois les prendre en compte, tout comme tu les prends en compte pour l’histoire des pc.


Mais dans ce
cas maintenant je ne suis plus d’accord pour dire
que  ces conditions (donc qui incluent maintenant les conditions sur l’information) sont réunies dès que
n'importe quel corps est frappé.



Et donc "mon corps frappé" est différents de "n'importe quel corps frappé".



« Quelle est donc la différence matérielle (biologique donc dans ce cas) entre le corps 8 et le corps 9 (par exemple)?? »


Différents cas possible :


-Si j’observe  le corps 8 frappé  et que mon information conscience est dans le corps 9. Ma conscience qui observe (la 8) n’est pas
dans le même support que l’information douleur (qui est dans le corps 9) » La différence entre ces deux corps, est qu’un a une « information douleur » et une « information
conscience 9» tandis que l’autre n’a qu’une information « conscience 8 »


-Si le corps 9 est frappé, et que mon
information conscience est dans le corps 9. Ma conscience qui observe (la 9) est  dans le même support que l’information douleur (qui est dans le
corps 9) » La différence entre ces deux corps, est qu’un a une « information douleur » et une « information conscience 8» tandis que l’autre n’a qu’une information
« conscience 9 »


 


-Si ma conscience est dans le corps 9, qui
n’est pas frappé, et que j’observe le corps 8 qui n’est pas frappé, il n’y a pas d’information douleur, donc pas besoins d’appliquer les conditions sur l’information,  la seule différence, est une différence sur les consciences (a différent de b)


On en déduisait donc, qu’en prenant toutes les conditions
(donc aussi celle où la douleur est de l’information) on avait : Toutes les conditions ne sont pas
réunies quand n'importe quel corps est frappé, seulement celles matérialistes le sont.





Miteny 06/11/2009 17:42


Quelle est donc la différence matérielle (biologique donc dans ce cas) entre le corps 8 et le corps 9 (par exemple)??

C'est la première fois que je vois quelqu'un qui ne comprend même pas la question!!

Il n'y a rien d'autre à prendre que le fonctionnement du corps (ton délire incompréhensible sur l'information fait partie du fonctionnement du corps? Sinon c'est où? Sur Mars?)


Space45 06/11/2009 17:03



Avec des corrections:

« Justement, intéresse toi à mon raisonnement (si t'es capable de t'intéresser à autre chose qu'à tes délires) et dis moi où je me trompe. De toute façon c'est le but de ce blog: me dire où
je me trompe. Le but n'est pas de déposer ses propres délires. »



Je te l’ai dis 50 fois où tu te trompais, mais tu n’as pas fait l’effort de lire.


Tu ne prends pas en compte le fait que la douleur (ou tout autre ressenti) est de l’information,  et donc implique des conditions à sa présence
en plus des conditions que tu utilises habituellement c’est aussi simple que ça !


 



« Alors je répète: qu'est ce que tu ne comprends pas?

"mon corps frappé" mêmes conditions matérielles que "n'importe quel corps frappé". »


 


NOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN


-Pour ressentir un « ressenti », une condition est que « l’information conscience » de la personne qui observe se trouve sur le même
support que  « l’information ressenti »  Une des conditions est que pour que cette conscience X (cette conscience,
pas une autre) qui observe ait mal, il faut obligatoirement que le courant électrique de cette conscience X, et le courant électrique
« douleur » soit dans le même corps (donc que les informations soient sur le même support).


 


Cette condition qui est vrai pour moi quand on frappe mon corps ne l’est plus quand on frappe un autre corps, c’est super simple !



Pour avoir un courant électrique mon corps frappé" mêmes conditions matérielles que "n'importe quel corps frappé".


Pour que  que j’ai mal, mon corps frappé" différentes" conditions matérielles (En incluant donc la condition sur l’information, puisque la douleur « j’ai mal » c’est de
l’information) que "n'importe quel corps frappé.



« Oui? Tu comprends cette question ou tu préfères fuir en délirant? »


Moi, c’est certain maintenant j’arrête, si tu veux continuer, et que tu n’as pas peur vas sur des forums scientifiques. Je lirais cela de loin quand j’aurais un peu de temps.

Adieu



Miteny 06/11/2009 17:05


"mon corps frappé" mêmes conditions matérielles que "n'importe quel corps frappé". »

Avant c'était oui, maintenant c'est non: tu vois bien que tes délires sont incompréhensibles.

Quelle est donc la différence matérielle (biologique donc dans ce cas) entre le corps 8 et le corps 9 (par exemple)??


Space45 06/11/2009 16:57



« Justement,
intéresse toi à mon raisonnement (si t'es capable de t'intéresser à autre chose qu'à tes délires) et dis moi où je me trompe. De toute façon c'est le but de ce blog: me dire où je me trompe. Le
but n'est pas de déposer ses propres délires. »



Je te
l’ai dis 50 fois où tu te trompais, mais tu n’as pas fait l’effort de lire.


Tu ne
prends pas en compte le fait que la douleur (ou tout autre ressenti) est de l’information,  et donc implique des conditions à sa présence en plus des
conditions que tu utilises habituellement c’est aussi simple que ça !


 



« Alors je répète: qu'est ce que tu ne comprends pas?

"mon corps frappé" mêmes conditions matérielles que "n'importe quel corps frappé". »


 


NOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN


-Pour ressentir un « ressenti », une
condition est que « l’information conscience » de la personne qui observe se trouve sur le même support que  « l’information ressenti »  Une des conditions est que
pour que cette conscience X (cette conscience, pas une autre) qui observe ait mal, il faut obligatoirement que le courant électrique de cette conscience
X, et le courant électrique « douleur » soit dans le même corps (donc que les informations soient sur le même support).


 


Cette
condition qui est vrai quand on frappe mon corps ne l’est plus quand on frappe un autre corps, c’est super simple !



Pour
avoir un courant électrique mon corps frappé" mêmes conditions matérielles que "n'importe quel corps frappé.


Pour
que l’individu que j’ai mal, mon corps frappé" différentes conditions matérielles (En incluant donc la condition sur l’information, puisque la douleur « j’ai mal » c’est de
l’information) que "n'importe quel corps frappé.



« Oui? Tu comprends cette question ou tu préfères fuir en délirant? »


Moi,
c’est certain maintenant j’arrête, si tu veux continuer, et que tu n’as pas peur vas sur des forums scientifiques. Je lirais cela de loin quand j’aurais un peu de temps.

Adieu



Miteny 06/11/2009 17:04


"mon corps frappé" mêmes conditions matérielles que "n'importe quel corps frappé". »

Avant c'était oui, maintenant c'est non: tu vois bien que tes délires sont incompréhensibles.

Quelle est donc la différence matérielle (biologique donc dans ce cas) entre le corps 8 et le corps 9 (par exemple)??


Space45 06/11/2009 16:32



« Je te rerererépète: c'est du délire!!
ça ne signifie rien. Donc maintenant relis bien ça: je ne suis pas d'accord! »


Tu es risible. Vas sur le forum futura
sciences, allez vas y, et demande leurs si la douleur c’est de l’information ou pas,  demande leur si tes rêves son réels qu’on rigole. L’information
n’a pas d’existence physique, c’est une certitude scientifique. Tu ne trouveras jamais de douleur dans la nature, tu ne trouveras jamais de couleur dans la nature, tout ça c’est virtuel. Encore
plus drôle, des conditions que tu appliques dans une analogie avec des pc, tu ne les appliques pas pour la douleur, c’est incroyable…


Tu n’as pas confiance en ce que je t’écris,
moi je m’en moque tu ne peux pas savoir à quel point…


Aussi pendant que tu y es, écris leur ta
formidable démonstration, vu qu’apparemment tu es un génie, va sur des sites où tu seras mis à l’épreuve, à moins que tu ais peur…


Pour ma part c’est terminé.

« Tu t'es persuadé avec ton charabia qui n'a un sens que pour toi. »


Je te retourne le
compliment.  
Mon charabia est pourtant tres simple:



Reprenons donc l’analogie des pc.


On a un jeu vidéo (A par exemple)


Tu es bien d’accord, qu’une des conditions
est que pour pouvoir jouer à ce jeu vidéo A (ce jeu, pas un autre), il faut obligatoirement que le courant électrique de ce jeu A auquel on veut jouer, et
le courant électrique Windows soit sur le même pc (donc que les informations soient sur le meme support).


Maintenant, on applique cette même condition
dans le cas de la douleur :


Soit une conscience X qui
observe :


Tu es bien d’accord, qu’une des conditions
est que pour que cette conscience X (cette conscience, pas une autre) qui observe ait mal, il faut obligatoirement que le courant électrique de cette
conscience X, et le courant électrique « douleur » soit dans le même corps (donc que les informations soient sur le meme support).


Cette condition que tu oublies de rajouter donne le
caractère relatif des observations, donc pour que j’ai mal,  frapper mon corps est différents de frapper n’importe quel corps. C'est tout, quelqu'un
de logique le comprends du premier coup...




« Maintenant on peut parler de ce dont nous sommes d'accord: oui ou tu t'en fous? »


Parler avec toi ne sert à rien. Tu ne lis pas
et tu ne cherche pas à comprendre ce qu’on t’écrit. Quand on se dit messie, je pense que l’écoute et la compréhension est une des bases…  J’espère
juste pour toi que dieu n’existe pas.


 


Au plaisir !



Miteny 06/11/2009 16:40


"« Tu t'es persuadé avec ton charabia qui n'a un sens que pour toi. »

Je te retourne le compliment.  "

Justement, intéresse toi à mon raisonnement (si t'es capable de t'intéresser à autre chose qu'à tes délires) et dis moi où je me trompe. De toute façon c'est le but de ce blog: me dire où je me
trompe. Le but n'est pas de déposer ses propres délires.

Alors je répète: qu'est ce que tu ne comprends pas?

"mon corps frappé" mêmes conditions matérielles que "n'importe quel corps frappé".

Oui? Tu comprends cette question ou tu préfères fuir en délirant?



Space45 06/11/2009 15:45



« QUOi?? Mais ce que tu appelles
"l'information" (on ne sait toujours pas à quoi ça correspond) est bien fabriqué par quelque chose. D'ailleurs les phénomènes physiques peuvent très bien produire de l'information (je ne
comprends toujours ce que tu mets sous ce mot). »


 


Dis-moi, apparemment tu ne sais pas lire.
J’ai du te l’expliquer à chaque fois. Donc je rerererererererererererepete et ça sera la dernière fois : L’information est un phénomène virtuel, dont l’existence est intrinsèquement liée à
un phénomène physique dont il est son support. L’information ce n’est pas physique. Ca il faut bien que tu le comprennes, c’est vraiment une base essentielle. Quand tu rêves la nuit, et que tu es dans le monde merveilleux de Miteny, cela n’est pas réel ! Tu n’as pas accès au support de
cette information, donc tu n’as pas accès aux électrons. (Essaye, je vais bien rigoler). L’information est restreinte par le phénomène physique qui permet son existence. Ce n’est pas parce que je
peux avoir accès au support, que j’ai accès à l’information souhaitée. Dans le cas de l’analogie avec les pc,  tu as bien admis que pour pouvoir jouer
à ce jeu vidéo (appelons le A), donc avoir accès à l’information finale (c'est-à-dire l’univers, les personnages, l’interaction etc), il fallait obligatoirement que ce jeu A soit sur le même PC où il y a le Windows.


« Obligatoirement », ça veux bien
dire que c’est une condition nécessaire.


 Dans le cas de la douleur, qui est aussi de l’information, on est aussi obligé de prendre en compte cette condition.


 


Je
te rappelle le postulat :


-Les ressentis  sont de l’information. Ils existent, mais leur existence n’est donc pas physique, mais virtuelle. (Exemple, quand tu rêves, tes rêves n’ont aucune obligation
d’obéir à des lois physiques) (1)


-Il n’y a pas de lien direct entre le ressenti et
l’influx nerveux. A cause de (1)


-Pour ressentir un « ressenti », une
condition est que « l’information conscience » de la personne qui observe se trouve sur le même support que  « l’information ressenti »




« Bref, vraiment, c'est du délire. »


Le délire, c’est que tu ne prends pas de lire
complètement ce qu’on t’écrit, pourquoi ?



Miteny 06/11/2009 15:49


"L’information est un phénomène virtuel, dont l’existence est intrinsèquement liée à un phénomène physique dont il est son support. L’information ce n’est
pas physique. "

Je te rerererépète: c'est du délire!! ça ne signifie rien. Donc maintenant relis bien ça: je ne suis pas d'accord!

Tu t'es persuadé avec ton charabia qui n'a un sens que pour toi.

Maintenant on peut parler de ce dont nous sommes d'accord: oui ou tu t'en fous?


Space45 06/11/2009 14:52



« De plus réfléchis bien (au moins 2
secondes). Si les conditions matérielles suffisent alors frapper n'importe quel corps SUFFIT. »


Toi
aussi réfléchis bien, ça dépend, si tu inclues ou non dans ces conditions, celle sur l’information (CF postulat)

« Pourquoi?? (attention, concentre toi).

Parce que ces conditions (physiques biologiques) sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé (tu as avoué). »


Ne mélanges pas tout. Pour que tu comprennes
la démonstration, je t’avais séparé les conditions « physiques » des conditions liées au fait que la douleur soit de l’information »


Dans ce cas, oui ces conditions (donc sans conditions sur l’information) sont réunies dès que n'importe quel corps est
frappé.


Mais ces conditions sur l’information tu dois
bien les prendre en compte à un moment donné, tu n’a pas le choix.


C’est pour cela que je te les rajoutais ensuite comme
conditions non matérialiste, puisque l’information n’obéit pas à des phénomènes physiques.


On en déduisait donc, qu’en prenant toutes
les conditions (donc aussi celle où la douleur est de l’information) on avait : Toutes les
conditions ne sont pas réunies que n'importe quel corps est frappé, seulement celles matérialistes le sont.



Maintenant, si tu veux inclure les conditions
sur l’information, dans les conditions matérialiste, je m’en moque, du moment que tu les prends en compte. Tu comprends, tu dois les prendre en compte, tout comme tu les prends en compte pour l’histoire des pc.


Mais dans ce cas maintenant je ne suis plus
d’accord pour dire que  ces conditions (donc qui incluent maintenant les conditions sur l’information)
sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé.
Et donc "mon corps frappé" est differents de "n'importe quel corps frappé".



Miteny 06/11/2009 15:18


puisque l’information n’obéit pas à des phénomènes physiques.

QUOi?? Mais ce que tu appelles "l'information" (on ne sait toujours pas à quoi ça correspond) est bien fabriqué par quelque chose. D'ailleurs les phénomènes physiques peuvent très bien produire de
l'information (je ne comprends toujours ce que tu mets sous ce mot).

Bref, vraiment, c'est du délire.

PS: il n'y a que toi qui comprend cette phrase qui te semble magique "la douleur c'est de l'information".


Space45 06/11/2009 12:54



« Tu comprends vraiment rien et en plus
tu crois comprendre quelque chose: c'est assez pathétique, je dois dire (et même triste en fait). »


Je te retourne le compliment

« Bah non justement!! Comment fais tu pour ne pas voir ça? Les conditions matérielles pour jouer sont réunies quand le jeu et windows sont installés sur un même PC »

Tu rigoles là ?  En tout cas moi maintenant je vais bien rigoler. Tu veux savoir la vérité, le fait d’inclure les conditions liées au fait qu’un
ressenti est de l’information dans des conditions Physiques/Biologique, ou les séparer en des conditions distinctes n’a aucune importance. Je pensai que tu comprendrais mieux en faisant comme ça.
En tout cas je suis heureux que tu ais au moins compris que pour pouvoir jouer à ce jeu video, il faut obligatoirement que le jeu auquel on veut jouer, et
Windows soit sur le même pc. Dis autrement (d’un point de vu matérialise), il faut obligatoirement que le courant électrique jeu vidéo auquel on veut jouer, se trouve sur le même pc ou se
trouve le courant électrique Windows. (on pourrait d’ailleurs encore rajouter une condition qui serait que ce courant électrique jeu vidéo passe par les bon circuits, pas juste par exemple un
circuit audio) Donc, je n’ai accès qu’à l’information « jouer au jeu vidéo » que si toutes ces conditions sont réunies (avoirs un pc en bon état de marche, qui contient l’ensemble des
éléments hardware nécessaires, et ou le courant électrique jeu vidéo, se trouve sur le même pc ou se trouve le courant électrique Windows ».

« Le matérialisme c'est qu'il n'y a QUE les conditions matérielles (biologiques dans ce cas là) à prendre en compte. Tu comprends ou pas? »


Le problème, c’est que toi tu ne prends pas
en compte la condition : Pour avoir mal, il faut obligatoirement que l’information « consciences qui observe » se trouve sur le même
support que l’information « douleur » Dis d’un point de vu matérialiste, pour avoir mal, il faut obligatoirement que le courant électrique « conscience de la personne qui
observe » se trouve sur le même support que le courant électrique « douleur ». De plus comme pour l’analogie, on pourrait rajouter une condition qui serait que ce courant
électrique « douleur » se trouve bien dans une zone cérébrale « ressenti douleur »


 J’espère que maintenant tu es d’accord ?




« Bref tu avoues que les conditions matérielles ne suffisent pas. CQFD (il faut autre chose qui n'est pas dans le corps sinon n'importe quel corps suffirait). »


NON. Tu oublies cette condition que tu prends pourtant bien en compte pour l’analogie avec les pc : Pour avoir mal, il faut obligatoirement que
l’information « consciences qui observe » se trouve sur le même support que l’information « douleur » Dis d’un point de vu matérialiste, pour avoir mal, il faut
obligatoirement que le courant électrique « conscience de la personne qui observe » se trouve sur le même support que le courant électrique « douleur ».  J’espère que maintenant tu es d’accord ?



Miteny 06/11/2009 14:24


"il faut obligatoirement que le courant électrique « conscience de la personne qui observe » se trouve sur le même support que le courant électrique « douleur »."
Qu'est ce que c'est que ce charabia??

De plus réfléchis bien (au moins 2 secondes). Si les conditions matérielles suffisent alors frapper n'importe quel corps SUFFIT.

Pourquoi?? (attention, concentre toi).

Parce que ces conditions sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé (tu as avoué).

(N'importe quel corps c'est comme n'importe quel PC avec windows+jeu.... tu comprends????)


Space45 06/11/2009 11:38



« DONC toutes les conditions biologiques et matérielles qui sont réunies quand mon corps est frappé sont réunies quand n'importe quel corps est frappé??

OUI.

Donc fais bien attention, lis attentivement. ça signifie que toutes les conditions biologiques et matérielles pour que j'ai mal sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé.

Tu ne sembles pas saisir ce point pourtant très simple. »


J’ai tout compris justement


 


« ça signifie que toutes les conditions
biologiques et matérielles pour que j'ai mal sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé. »


OUI. Mais pour avoir mal,
ces conditions sont nécessaires mais pas suffisantes !



Pour pouvoir savoir si pour avoir mal
« mon corps frappé »= « n’importe quel corps frappé » il faut prendre TOUTES les conditions sinon on ne peut rien dire. Dire toutes les conditions physiques/biologique, ne
signifie pas que tu prends TOUTES les conditions, d’accords ?


Il y a de nouvelles conditions, portées par
le postulat que je t’ai écris. C’est conditions ne sont pas physiques/biologiques, elles sont portées par le fait qu’un ressenti est de l’information. Une des conditions dit que pour qu’une
conscience observe un ressenti, il faut obligatoirement que son « information conscience » se trouve sur le même support que
« l’information douleur ». Je vais te donner une analogie, qui je l’espère sera vraiment explicite pour toi.


 


Soient deux PC. Tu le sais très bien, il y a
le hardware, et le software d’accord ? Le hardware est physique, tandis que le software est de l’information Ok ?


Sur un pc (on va dire le A), il y a Windows
d’installé, et sur un autre (le B) il y a un exécutable d’un jeu qui tourne sous Windows.  Tu es bien d’accord avec moi, il est impossible dans ces
conditions de jouer à ce jeu, pourtant les conditions physiques sont réunies  ! Les  informations « jeu video » et  « système
d’exploitation » ne se trouvent pas sur le même support physique. J’espère que tu comprends maintenant bien que parler d’information, implique des conditions en plus de conditions
physiques ! Maintenant relis bien les différentes étapes, moi je ne peux plus faire grand choses.



Miteny 06/11/2009 11:50


Tu comprends vraiment rien et en plus tu crois comprendre quelque chose: c'est assez pathétique, je dois dire (et même triste en fait).

"Tu es bien d’accord avec moi, il est impossible dans ces conditions de jouer à ce jeu, pourtant les conditions physiques sont réunies  !"

Bah non justement!! COmment fais tu pour ne pas voir ça? Les conditions matérielles pour jouer sont réunies quand le jeu et windows sont installés sur un même PC.

"Dire toutes les conditions physiques/biologique, ne signifie pas que tu prends TOUTES les conditions, d’accords ? "

Le matérialisme c'est qu'il n'y a QUE les conditions matérielles (biologiques dans ce cas là) à prendre en compte. Tu comprends ou pas?

Bref tu avoues que les conditions matérielles ne suffisent pas. CQFD (il faut autre chose qui n'est pas dans le corps sinon n'importe quel corps suffirait).


Space45 06/11/2009 11:07


"PS: la douleur est de l'information?? Je ne sais pas ce que tu veux dire (ça m'a l'air hors sujet en tout cas)."

Tout est expliqué, et justement le probleme c'est que tu ne le comprennes pas. Et ce n'est pas du tout hors sujet, j'en tombe sur le cul. Je te conseile d'aller dans un BU et d'aller lire
quelques bouquins sur le sujet et aussi de prendre ton temps pour relire ce que je t'ai ecris. (valide bien chaque etape pour passer à la suivante)

Je ne veux pas te vexer, mais ce qui est embetant chez toi, c'est qu'on doit faire un effort pour te comprendre, mais toi tu ne fais pas vraiment d'effort, du coup moi j'ai l'impression de discuter
avec un mur.


Miteny 06/11/2009 11:14


DONC toutes les conditions biologiques et matérielles qui sont réunies quand mon corps est frappé sont réunies quand
n'importe quel corps est frappé??
OUI.

Donc fais bien attention, lis attentivement. ça signifie que toutes les conditions biologiques et matérielles pour que j'ai mal sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé.

Tu ne sembles pas saisir ce point pourtant très simple. C'est pourquoi je pense que tu ne comprends même pas ce que tu dis.



Le plus drôle c'est que tu écris.

"Le postulat implique d’autres conditions du fait qu’un ressenti soit de l’information, en plus des conditions physiques/biologiques."
Autrement dit... le corps ne suffit pas!! (tu avoues?)




Space45 06/11/2009 10:55



« Tu ne veux pas dialoguer et répondre à
mes questions? »


Evidemment que si, mais en rajoutant la partie manquante, j’espérai que ça réponde à tes questions.


 


« Je dois t'avouer que c'est assez
confus (vu que déjà j'ai du mal dès l'étape 1). »


Ce n’est pas confus, tu dois juste prendre
ton temps et lire en essayant de bien comprendre chaque étape avant de passer à la suivante.




« Pourtant je crois bien avoir compris quelque chose dans ce que tu dis. »


C’est étrange, je savais que tu aller
comprendre cette étape.




« Tu es d'accord pour dire que, biologiquement, matériellement.

mon corps frappé  n'importe quel corps frappé. 


Vu que tu as dit.Oui (tous les corps reposent sur la même biologie et la même physique)

DONC toutes les conditions biologiques et matérielles qui sont réunies quand mon corps est frappé sont réunies quand n'importe quel corps est
frappé??

Tu sembles bien d'accord. »


 


Oui. Comme on se restreint à des processus
physiques/biologique. Produire un courant électrique est bien un processus physique, donc pour produire un courant électrique, mon corps frappé  n'importe quel corps frappé.
Seulement, ce qui nous intéresse n’est pas le fait de produire à courant électrique, mais avoir mal… (re)lis bien tout ce que j’ai écrit…



Miteny 06/11/2009 11:12


DONC toutes les conditions biologiques et matérielles qui sont réunies quand mon corps est frappé sont réunies quand
n'importe quel corps est frappé??

OUI.

Donc fais bien attention, lis attentivement. ça signifie que toutes les conditions biologiques et matérielles pour que j'ai mal sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé.

Tu ne sembles pas saisir ce point pourtant très simple.


Space45 06/11/2009 10:30



Maintenant, ton seul moyen pour prouver que j’ai tord et de prouver scientifiquement que la douleur n’est pas de l’information. Si tu y
arrives, je validerai ta démonstration.



Miteny 06/11/2009 10:46


Tu ne veux pas dialoguer et répondre à mes questions?

Tu es d'accord pour dire que, biologiquement, matériellement.

mon corps frappé  n'importe quel corps frappé.

Vu que tu as dit.
Oui (tous les corps reposent sur la même biologie et la même physique)

DONC toutes les conditions biologiques et matérielles qui sont réunies quand mon corps est frappé sont réunies quand n'importe quel corps est
frappé??

Tu sembles bien d'accord.

PS: la douleur est de l'information?? Je ne sais pas ce que tu veux dire (ça m'a l'air hors sujet en tout cas).


Space45 06/11/2009 10:28


Mince, apparement tout n'a pas ete copié, il doit y avoir une limite de nombre de caracteres. Je remets l'etape 5 (complete cette fois)


5eme étape :


-On cherche donc à savoir, si toutes les conditions (quelles soient physiques, biologiques, ou
liées au fait qu’un ressenti soit de l’information) sont réunies pour avoir mal quand je suis frappé.


Physique/ biologique : Oui


Liée au fait que la douleur est de
l’information : Oui,
ton corps produit un courant électrique support d’une « information douleur » qui se trouve sur le même support que ton information « conscience ». Les conditions sont donc
remplies pour que tu ais mal.


 


-On cherche aussi  à savoir, si toutes les conditions
(quelles soient physiques, biologiques, ou liées au fait qu’un ressenti soit de l’information) sont réunies pour avoir mal quand n’importe quel corps est frappé.


Physique/biologique : Oui (tous les corps reposent sur la même biologie et la même
physique)


Liée au fait que la douleur est de
l’information :
Non. Pour qu’un individu qui expérimente ait mal, il faut nécessairement que « l’information douleur » se trouve sur le même support que son information
« conscience »


Quand
n’importe quel corps est frappé,  cela inclus des corps qui ne sont pas celui de l’expérimentateur (appelons le T). Dans ce cas les conditions pour
que l’individu ait mal ne sont pas remplies. En effet, son « information conscience T » se trouve alors sur un support différent de « l’information douleur »


Par
contre, pour les corps frappés qui donc,  ne sont pas celui de l’expérimentateur T, il y a une information « conscience (appelons la Y) ».
Pour l’expérimentateur T, les conditions ne sont pas remplis quand on frappe le corps de Y, mais pour Y les conditions sont remplies car son « information conscience Y » se trouve sur
le même support que l’information douleur »


Les
conditions sont donc réunies pour l’un, mais pas pour les autres. C’est relatif.


-Toutes les conditions sont donc maintenant prisent en compte, mais toutes ne sont pas
réunies


Donc  pour avoir mal, frapper mon corps est différent
de frapper n’importe quel corps. Le caractère relatif des conditions d’observation apporté par le fait que la douleur est de l’information implique de manière intrinsèque que cette différence ne
pose ainsi  pas de problème au niveau cause/effet.


6eme étape :


Conclusion :


-Pour produire un courant électrique, frapper un corps= frapper n’importe quel
corps.


-Sans prendre en compte le fait que la douleur est un ressenti  (donc juste les conditions
biologiques/physiques):


Pour avoir mal, frapper mon corps=frapper n’importe quel corps


Or,  frapper mon corps ou frapper ton corps ne provoque pas les mêmes effets : Un coup
douleur, un coups pas douleur, donc le corps ne suffit pas à produire de la douleur.


-En prenant en compte toutes les conditions (information,
physique/biologie) :


Pour avoir mal, frapper mon corps est différent de frapper n’importe quel corps


En expérimentant, on remarque que frapper mon corps ou frapper ton corps ne provoque pas les mêmes effets : Un coup douleur, un coups pas
douleur. Or les conditions d’observation sont différentes entre les deux actes. On ne peut pas déduire que le corps ne suffit pas à produire de la douleur.


Voila,  tu dois normalement maintenant te rendre compte que considérer les ressenti comme étant
de l’information permet d’expliquer pourquoi deux effets à une même cause (car conditions d’observation différentes). Le corps à donc de grande chance de suffire pour produire de la
douleur.


 


Maintenant, ton seul moyen pour prouver que j’ai tord et de prouver scientifique



Space45 05/11/2009 23:39



Bon, apparemment ce que j’ai écris n’a pas eu l’effet que j’escomptais. Je vais m’y prendre autrement. (L’objectif final étant donc de savoir,
si pour avoir mal,  un corps frappé= n’importe quel corps frappé)


Je vais y aller par étape, pour passer à l’étape suivante, tu dois avoir lu (et bien lu, pas juste survolé, ça serait la moindre des choses,
pour le travail que j’ai fourni), et accepté l’étape précédente.


Tu peux prendre ton temps pour lire et répondre, j’ai énormément de boulot, je n’aurai sans doute pas vraiment le temps de te répondre avant
quelques temps.


1ere étape :


Postulat :


-Les ressentis  sont de l’information. Ils existent, mais leur existence n’est donc pas physique,
mais virtuelle. (Exemple, quand tu rêves, tes rêves n’ont aucune obligation d’obéir à des lois physiques) (1)


-Il n’y a pas de lien direct entre le ressenti et l’influx nerveux. A cause de (1)


-Pour ressentir un « ressenti », une condition est que « l’information conscience » de la personne qui observe se trouve
sur le même support que  « l’information ressenti »


2eme étape :


-Les conditions physiques/biologiques sont réunies pour que mon corps produise un courant électrique quand il est frappé : Oui


-Les conditions physiques/biologiques sont réunies pour que n’importe quel corps produise un courant électrique quand il est frappé :
Oui


Donc toutes les conditions étant remplies et prises en
compte,


Pour produire un courant électrique, frapper un corps= frapper n’importe
quel corps.


3eme étape :


Le fait qu’un ressenti soit de l’information implique des conditions particulières à sa présence. (Cf postulat). Ces conditions ne sont pas de
nature biologique, ni physique (voir (1) postulat).


4eme étape :


Dire : Les conditions physiques/ biologiques sont réunies pour avoir mal quand je suis frappé est  vrai mais incomplet. « mal » est un ressenti. Le postulat implique d’autres conditions du fait qu’un ressenti soit de l’information, en plus des
conditions physiques/biologiques.


 


Dire : Les conditions physiques/ biologiques sont réunies pour avoir mal quand n’importe quel corps frappé est  vrai mais incomplet. « mal » est un ressenti. Le postulat implique d’autres conditions du fait qu’un ressenti soit de l’information, en plus des
conditions physiques/biologiques.


 Toutes les conditions sont
remplies mais toutes ne sont pas prises en compte (celle liées au fait que la douleur est de l’information).


A ce stade, on ne peut donc pas savoir si pour avoir mal, frapper mon
corps= frapper n’importe quel corps puisqu’il manque des conditions que nous n’avons pas pris en compte.


 


5eme étape :


-On cherche donc à savoir, si toutes les conditions (quelles soient physiques, biologiques, ou
liées au fait qu’un ressenti soit de l’information) sont réunies pour avoir mal quand je suis frappé.


Physique/ biologique : Oui


Liée au fait que la douleur est de
l’information : Oui,
ton corps produit un courant électrique support d’une « information douleur » qui se trouve sur le même support que ton information « conscience ». Les conditions sont donc
remplies pour que tu ais mal.


 


-On cherche aussi  à savoir, si toutes les conditions
(quelles soient physiques, biologiques, ou liées au fait qu’un ressenti soit de l’information) sont réunies pour avoir mal quand n’importe quel corps est frappé.


Physique/biologique : Oui (tous les corps reposent sur la même biologie et la même
physique)




Miteny 06/11/2009 10:21


Je dois t'avouer que c'est assez confus (vu que déjà j'ai du mal dès l'étape 1).

Pourtant je crois bien avoir compris quelque chose dans ce que tu dis.

Tu es d'accord pour dire que, biologiquement, matériellement.

mon corps frappé  n'importe quel corps frappé.

Vu que tu as dit.
Oui (tous les corps reposent sur la même biologie et la même physique)

DONC toutes les conditions biologiques et matérielles qui sont réunies quand mon corps est frappé sont réunies quand n'importe quel corps est
frappé??

Tu sembles bien d'accord.


Soane 04/11/2009 22:07


oui mais sa question de con en fait (la vraie quoi, en dessous, à la racine) c'est qui cé qui produit la conscience dont tu parles alors??? cé le corps aussi????????

cé pour ça que il s'en tape un peu du coup de la réponse parce que elle tamène un peu à te poser la question qui est très importante pour lui qui pense avoir découvert que le corps il suffit pas
(mais là il a juste un peu lu Descartes et des trucs de physique qu'on rien à voir mais si tu recroises avec les écritures de daniel tu peux quand même vachement triper.

alors donc la question de base a moitié débile en 2009 (mais bon allons y les gens kiffent et vu qu'on leur apprend rien de tout ça à l'école) c'est:
le corps est ce qu'il fait la conscience (la réponse je préviens c'est plutôt non mais bon la question est limite gogole)


Miteny 05/11/2009 10:01


"le corps est ce qu'il fait la conscience "

C'est la question. Et on peut prendre des exemples de conscience: la conscience d'avoir mal (la douleur) ou même le plaisir (intense).


Space45 04/11/2009 20:45



Salut
Désolé pour la réponse tardive, j'ai pas mal de boulot.

Pour en revenir au sujet, si je n'ai pas parlé de l'essentiel, c'est pour que toi tu fasses les déductions qu'imposent ma réponse au post précédent. Ce n’est pas pour t'embêter, mais je suis
certain que tu lis en diagonale les réponses qu'on poste.  Tu as tendance vraiment à lire seulement la conclusion sans avoir vraiment compris le pourquoi de cette dernière.


Revoici donc mon post précédent (avec une petite retouche) :


« Or les conditions biologiques et matérielles pour avoir
mal sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé. »




Non.
Pour qu’un individu qui expérimente ait mal, il faut
nécessairement que « l’information douleur » se trouve sur le même support que son information
« conscience »


Quand n’importe quel corps est frappé,  cela inclus des corps qui ne sont pas celui de l’expérimentateur (appelons le T). Dans ce cas les conditions pour que l’individu ait mal ne sont pas remplies.
En effet, son « information conscience T » se trouve alors sur un support différent de « l’information douleur »


Par contre, pour les corps frappés qui donc,  ne sont pas celui de l’expérimentateur T, il y a une information « conscience (appelons une de ces conscience «  Y ») ». Pour
l’expérimentateur T, les conditions ne sont pas réunies quand on frappe le corps de Y, mais pour Y les conditions sont réunies car son « information conscience Y » se trouve sur le même
support que l’information douleur »


Les conditions sont donc réunies pour l’un, mais pas pour
les autres. C’est relatif.



« En effet: dans la réalité les conditions pour que j'ai mal sont réunies dès que mon corps est frappé. »


Oui, ton corps produit un courant électrique support d’une « information
douleur » qui se trouve sur le même support que ton information « conscience ». Les conditions sont donc remplies pour que tu ais mal.



Miteny 05/11/2009 09:45



Je crois que tu ne saisis pas bien le problème: biologiquement, matériellement, qu'est ce qui distingue, différence le corps 9 du corps 8, 7 ou 451 ?



Space45 03/11/2009 21:01



« Or les conditions biologiques et
matérielles pour avoir mal sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé. »



Non. Pour qu’un individu qui expérimente ait
mal, il faut nécessairement que « l’information douleur » se trouve sur
le même support que son information « conscience »


Quand n’importe quel corps est
frappé,  cela inclus des corps qui ne sont pas celui de l’expérimentateur (appelons le T). Dans ce cas les conditions pour que l’individu ait mal ne
sont pas remplies. En effet, son « information conscience T » se trouve alors sur un support différent de « l’information douleur »


Par contre, pour les corps frappés qui donc,
 ne sont pas celui de l’expérimentateur T, il y a une information « conscience (appelons la Y) ». Pour l’expérimentateur T, les conditions
ne sont pas remplis quand on frappe le corps de Y, mais pour Y les conditions sont remplies car son « information conscience Y » se trouve sur le même support que l’information
douleur »


Les conditions sont donc réunies pour l’un,
mais pas pour les autres. C’est relatif.



« En effet: dans la réalité les conditions pour que j'ai mal sont réunies dès que mon corps est frappé. »


Oui, ton corps produit un courant électrique support d’une « information
douleur » qui se trouve sur le même support que ton information « conscience ». Les conditions sont donc remplies pour que tu ais mal.



Miteny 04/11/2009 09:58


 En effet: dans la réalité les conditions pour que j'ai mal sont réunies dès que mon corps est frappé. »

OUI.

Tu as oublié de parler de l'essentiel:

mon corps frappé (équivalence biologique et matérielle) n'importe quel corps frappé (2)

D'accord avec (2)?


eddy 03/11/2009 20:55


"obéit à des CGU"

Vous avez de ces sens de l'humour parfois !!!


Space45 03/11/2009 20:24



"Si ca ne te plait pas, ne viens pas, ou ecris une chanson avec Somfi, c'est tout bête, le libre arbitre "


Excuse moi, mais cela n’est pas une question de ne pas venir si ça ne me plait pas,
 mais un blog obéit à des CGU, il faut les respecter c’est tout. Cette chartre, Miteny l’a accepté, et aussi nous quand nous postons.



Miteny:« Donc les conditions d'observation de la douleur=
conditions pour avoir mal. »


Oui



Miteny 03/11/2009 20:33


Merci.

Or les conditions biologiques et matérielles pour avoir mal sont réunies dès que n'importe quel corps est frappé.

En effet: dans la réalité les conditions pour que j'ai mal sont réunies dès que mon corps est frappé.


mon corps frappé (équivalence biologique et matérielle) n'importe quel corps frappé (2)

D'accord avec (2)?


eddy 03/11/2009 20:07



"Franchement, tu crois que tu peux continuer à insulter les gens comme ça ?"

=> Si ca ne te plait pas, ne viens pas, ou ecris une chanson avec Somfi, c'est tout
bête, le libre arbitre



Space45 03/11/2009 20:01



Justement, depuis le temps que je te lis, j’ai parfaitement compris ton
raisonnement. C’est pour cela que j’argumente seulement sur les points qui ne vont pas.


Pour résumer,  tu dois
rajouter obligatoirement deux postulats scientifiquement admis dans ta théorie, je me doute que ça te vexe, mais tu dois comprendre que rajouter ces postulats, c’est
obligatoire :


-La douleur, comme tout ressenti, conscience etc, c’est de l’information. Ca n’existe pas dans la réalité. Ce n’est pas un problème que tu as toi seulement, en fait beaucoup de personnes pensent que ce qu’elles voient,
entendent, ressentent, existe dans la nature, ce qui est faux. Pour certains ressentis, il y a un lien avec un processus physique. Exemple, les photons : Les couleurs n’existent pas dans la
nature, l’énergie du photon oui. D’autres ressentis ne sont liés à aucun processus physique, exemple, la joie, la peine, la conscience etc…


Quand tu rêves la nuit, tu es dans un monde qui n’est pas la réalité.
Ce ne sont juste des petits électrons qui vont générer cet univers où tu te trouve, cet Univers n’existe pas physiquement. Dans cet Univers, tu n’a pas accès à ces électrons. Quelque chose de
physique a donc généré quelque chose de virtuel.


 


-Il n’y a pas de relation
directe entre un influx nerveux, et le ressenti dans le cas de la douleur.  Pourquoi ? Par ce que la douleur est de l’information,
c’est donc restreint. Pour ressentir de la douleur, il faut obligatoirement que l’information « douleur » et l’information « conscience qui observe » se trouve sur le même
support, ce qui ici n’est pas forcement le cas.


 


Soient deux corps A (le mien, celui qui observe) et
B


Je frappe le corps A. Un courant électrique « information douleur » est généré dans le corps A. « L’information  conscience qui observe » est dans le corps A.  Les deux informations sont dans le même corps, donc sur le même
support.


 


Je frappe le corps B. Un courant électrique « information douleur » est généré dans le corps B. « L’information  conscience qui observe » est dans le corps A. Les deux informations sont dans des corps différents, donc sur des supports différents.


 


Résultats, en vertu des deux postulats cités au début,  quand je frappe le corps A, les
conditions d’observations sont différentes que quand je frappe le corps B. En effet, la douleur c’est de l’information, il n’y a pas de relation directe entre un influx nerveux, et le ressenti dans le cas de la douleur, et tu es bien
d’accord que « Les deux informations sont dans des corps différents, donc sur des supports différents. » est bien différent de 
« Les deux informations sont dans le même corps, donc sur le même support. »


Comme les conditions d’observation sont différentes, on ne peut pas prouver que le corps ne suffit pas à produire de la douleur. Une cause,
deux effets pour deux conditions d’observation différentes, il n’y a pas de problèmes.


Donc, si tu veux me prouver que j’ai tord, il va falloir que tu montres que les deux postulats du début sont faux.  Je te souhaite bien du courage.


Apres si tu n’es pas d’accord, tu n’as pas besoins de me traiter de débile.  Si tu veux tu peux
aller poster ta démonstration sur un forum scientifique (futura-sciences par exemple), ils te répondront sans doute comme moi. En plus je pense que tu ne veux pas remettre en cause ton
raisonnement. Je le comprends. En plus, c’est sans doute pas facile de suivre en même temps des posts, et des explications sans doute différentes, des différents posteurs. Mais ça ne te donne pas
le droit sous prétexte que tu ne comprennes pas les explications, d’insulter les gens. Peut-être que je m’exprime mal, mais peut-être aussi que tu ne prends pas (plus) la peine de réfléchir à ce
qu’on t’écrit.



Miteny 03/11/2009 20:18


Si tu penses avoir si bien compris, tu peux répondre à quelques questions?

TU parles de conditions d'observation (de la douleur, bien sûr). Or observer de la douleur c'est avoir mal.

Donc les conditions d'observation de la douleur= conditions pour avoir mal.
Oui?

PS: et là on commencerait ce qu'on appelle un "dialogue" (je l'espère en tout cas).


Space45 03/11/2009 18:20


Je ne suis pas ici pour me faire insulter. Je vais signaler ton site à overblog. Franchement, tu crois que tu peux continuer à insulter les gens comme ça ? 

 
 


Miteny 03/11/2009 18:23


Je t'insulte pas:  tu t'intéresses même pas à mon raisonnement.


Space45 03/11/2009 17:00



Bon, reprenons:

Te rends-tu compte que dire que Si le corps suffit, n'importe quel corps suffira, et une
affirmation incomplète donc fausse ? En même temps, de réviser les neurosciences, je te conseille de faire un peu de logique.


Cette affirmation n’est
vraie que si les conditions d’observation restent inchangées. Si les conditions d’observation changent, on peut très bien avoir l’affirmation : Si le corps suffit,
n'importe quel corps ne suffira pas,  qui est aussi vraie.


Tu dois
obligatoirement être d’accord avec ça, le cas contraire ta démonstration et irrecevable. C’est aussi logique que 2+2=4


Dans le cas de la douleur, il y a bien deux
conditions d’observations complètement différentes : Un cas où « mon information conscience» et « l’information douleur » vont être sur le même support (corps, par exemple le A). Et un autre où les supports vont être différents (L’information conscience va par exemple être sur le
corps A tandis que l’information douleur va être sur le corps B). C’est extrêmement logique, autant que 2+2=4. Regarde
mon dessin.


« Ou alors dis moi lesquels ne suffisent pas (c'est simple
comme question??) »


Ok, Le corps a de grandes chance de suffire pour produire
de la douleur pour la conscience qui si trouve, mais pas pour le reste de l’humanité. Pourquoi ? Par ce que la douleur c’est de l’information. Sa suffit pour un,  mais pas pour les autres : Il n’y a aucun problèmes !!! Les conditions
d’observation sont différentes !!! Celui pour lequel sa suffit a dans sont corps A les deux informations (conscience et douleur) donc sur le même
support, ce qui n’est pas le cas pour par exemple l’observateur B qui a son information conscience dans le corps B, et l’information douleur dans le A. C’est vraiment très
simple. Regarde le dessin.


 


« Alors? Tous suffisent ou aucun ne
suffit. Ok? »


Mais je n’en sais
rien !!!!! On ne peut pas prouver que le corps suffit ou non à produire de la douleur avec cette méthode ! Ce qui est certain, c’est que le corps ne suffit pas pour produire de
la douleur pour tout le monde, c’est tout ! Comme les conditions d’observations varient, on ne peut pas prouver que le corps ne suffit pas pour produire de la douleur.



Tu sais quoi, je m’arrête la. Je ne vais pas répéter davantage.
Mon pauvre, comment peux tu être comme cela ? Cela t’apporte quoi de croire que tu es le messie ? S’il te plait, pour l’amour de l’humanité, essaye de réfléchir. En tout cas, je
comprends mieux les sectes maintenant...


 


 



Miteny 03/11/2009 18:14


Tu te rends compte quand même que t'es complètement débile?

« Alors?Tous suffisent ou aucun ne suffit. Ok? »

Tu comprends pas? Dis moi lesquelles sont à ce point différents des autres?

Personnellement, je n'arrive pas à croire qu'il existe des abrutis comme toi. ça me paraît surréaliste.

Les conditions d'observation de la douleur (les conditions pour qu'une douleur soit observée=un corps frappé) sont les mêmes!!!


Space45 03/11/2009 16:14



« Si le corps suffit, n'importe quel
corps suffira... c'est la logique élémentaire. Il faut vraiment que tu commences par comprendre ça. »


Excuse moi, mai mon niveau d’étude dans le
domaine me permet de savoir ce qu’est la logique.


Te rends-tu compte que dire que Si le corps
suffit, n'importe quel corps suffira, et une affirmation incomplète donc fausse ? En même temps, de réviser les
neurosciences, je te conseille de faire un peu de logique.


Cette affirmation n’est vraie que si les
conditions d’observation restent inchangées. Si les conditions d’observation changent, on peut très bien avoir l’affirmation : Si le corps suffit, n'importe quel corps ne suffira
pas qui est aussi vraie.


Dans le cas de la douleur, il y a bien deux
conditions d’observations complètement différentes : Un cas où « mon information conscience» et « l’information douleur » vont être sur le même support. Et un autre où les supports vont être différents.


 


 « Ou alors dis moi lesquels ne suffisent pas (c'est simple comme question??) »


Ok, Le corps suffit pour produire de la
douleur pour la conscience qui si trouve, mais pas pour le reste de l’humanité. Pourquoi ? Par ce que la douleur c’est de l’information.


 


Ecoutes tant que tu ne l’auras pas admis,
tout le monde se moquera de toi. Moi personnellement je m’en moque, je trouve juste intéressant comment des personnes raisonnes, tu m’étonnes que cela aille si mal dans ce monde…



Miteny 03/11/2009 16:28



On comprend rien à ce que tu racontes.
 Ou alors dis moi lesquels ne suffisent pas (c'est simple comme question??) 

Alors? Tous suffisent ou aucun ne suffit. Ok?



Space45 03/11/2009 15:53



« C'est toi qui comprend rien!

Si le corps suffit, n'importe quel corps suffira...!! »


Dire que n’importe quel corps suffit à produire un ressenti, signifierait que n’importe quel cas, c'est-à-dire celui où
« l’information conscience de la personne qui observe » et « l’information douleur » sont sur le même support et celui où ils sont
sur des supports différents devraient marcher. Ce qui n’est pas le cas, puisqu’il n’y a qu’un cas qui
fonctionne. Donc n’importe lequel, ça ne suffit pas. Il n’y a d’ailleurs aucune raison de vouloir que ça suffise.


D’ailleurs tout cela est encore lié au fait
qu’il n’y a pas de relation directe entre cet influx nerveux, et le ressenti dans le cas de la douleur



Ensuite, comme il y a deux cas possibles, donc deux conditions d’observation possible, on ne peut pas en déduire que le corps ne suffit
pas à produire un ressenti.


En disant que la douleur est de
l’information, on n’a pas de problèmes, étrange non ?



Dis moi alors ceux qui suffisent et ceux qui suffisent pas. Allez!


Je ne sais pas si le corps suffit ou non à
produire de la douleur.  Je sais juste que quand j’expérimente sur plusieurs corps, je vais me retrouver dans un cas où « mon information
conscience» et « l’information douleur » vont être sur le même support et dans des cas où ils vont être sur des supports différents. Comme mes conditions d’observation vont varier, je ne pourrai pas pouvoir prouver que le corps ne
suffit pas à produire de la douleur.



Miteny 03/11/2009 16:03


Arrête avec ton charabia sur l'information, c'est incompréhensible.

Si le corps suffit, n'importe quel corps suffira... c'est la logique élémentaire. Il faut vraiment que tu commences par comprendre ça.

Ou alors dis moi lesquels ne suffisent pas (c'est simple comme question??)


Space45 03/11/2009 15:14



« ?? Bah si! »


Non. Réfléchis bien. N’importe quel corps ça ne suffit pas.
Cela inclus à la fois celui où « l’information conscience de la personne qui observe » et « l’information douleur » sont sur le même
support, et aussi le cas où l’information « conscience qui observe » et l’information « douleur » sont sur des supports
différent. Ca inclus donc l’ensemble des cas possibles.


Il n’y a qu’un seul cas où le ressenti est
produit : Celui où « l’information conscience de la personne qui observe » et « l’information douleur » sont sur le même
support


Comme il y a des cas différents, donc des
conditions d’observation différentes, on ne peut pas en déduire que le corps ne suffit pas à produire le ressenti douleur. Tu comprends ?

« Si le corps suffit, n'importe quel corps suffira, fera l'affaire! »


 Si « l’information conscience de la personne qui observe » et « l’information douleur » sont sur le
même support, alors il y aura un ressenti de douleur. C’est une condition indispensable. Apres dans n’importe quel corps où cette condition sera vérifiée, il y aura ressenti de douleur pour
la personne qui observe.  



Miteny 03/11/2009 15:40


C'est toi qui comprend rien!

Si le corps suffit, n'importe quel corps suffira...!!

Dis moi alors ceux qui suffisent et ceux qui suffisent pas. Allez!


Space45 03/11/2009 14:36



« Donc pour le ressenti, le corps ne
suffit pas? (tu l'as dit que c'était une cause suffisante: frapper n'importe quel corps ne suffit pas). »


Tu as un problème de logique… Dire que
frapper n’importe quel corps ne suffit pas pour produire le ressenti, ne signifie pas que le corps ne suffit pas pour produire le ressenti…


Je
résume : Frapper n’importe
quel corps suffit pour produire un courant électrique, support d’une information douleur. Grace à un
voltmètre, on peut vérifier la présence de ce courant, donc de l’information. Frapper n’importe quel corps ne suffit pas pour produire un ressenti de
douleur, il manque une condition liée au fait que la douleur est de l’information : Il faut que « l’information conscience de la personne
qui expérimente » se trouve sur le même support que l’information douleur.
Il
n’y a pas de relation directe entre cet influx nerveux, et le ressenti dans le cas de la douleur


Miteny 03/11/2009 14:39


Tu te relis?

Dire que frapper n’importe quel corps ne suffit pas pour produire le ressenti, ne signifie pas que le corps ne suffit pas pour produire le ressenti…

?? Bah si!

Si le corps suffit, n'importe quel corps suffira, fera l'affarie!


Space45 03/11/2009 14:08



« Ecrivons des choses à propos
desquelles on est d'accord.
1. Toute douleur existe et a une cause. »


Oui

« Voilà, on progresse. N'importe quel corps frappé va produire engendrer de la douleur?? »


N’importe quel corps frappé va générer un
courant électrique, support d’une information douleur. Mais je te le répète, générer une information douleur, ne veut pas forcement dire générer un ressenti douleur. La douleur, c’est de l’information, tu n’as pas le choix, tu dois le prendre en compte. Je peux savoir
grâce à un voltmètre qu’il y a eu une information douleur, mais comme la douleur est de l’information, il n’y a ressenti que si « l’information
conscience de la personne qui observe » et l’information « douleur » sont sur le même support.


il n’y a pas de relation directe entre cet
influx nerveux, et le ressenti dans le cas de la douleur

« Autrement frapper n'importe quel corps est-il une causes suffisante? »
C’est
une cause suffisante pour produire une information douleur, mais pas pour qu’il y ait le ressenti, car je te le répète,  il
n’y a pas de relation directe entre cet influx nerveux, et le ressenti dans le cas de la douleur. Pour que la personne qui observe ait un ressenti douleur, il faut obligatoirement que son information
« conscience » et « l’information douleur » soit sur le même support.



Miteny 03/11/2009 14:19


"C’est une cause suffisante pour produire une information douleur, mais pas pour qu’il y ait le ressenti.."

Donc pour le ressenti, le corps ne suffit pas? (tu l'as dit que c'était une cause suffisante: frapper n'importe quel corps ne suffit pas).


Space45 03/11/2009 13:49



« Absolument pas d'accord!! tu sors ça
d'où? C'est pour ça que je comprends rien »


Bien dans ce cas, que veux tu que je te dise,
on en a fini là. Je ne sais pas si tu te rends compte, qu’en étant pas d’accord tu te mets toute la communauté scientifique à dos. Ecoute, vas dans une BU, dans le coin neurosciences, tu
trouveras ton bonheur. Tu es vraiment étonnant… Dis-moi, quel est ton niveau d’étude ?

« Délirant!! »


Je ne te le fait pas dire…



« Non. Par contre on peut commencer par dire que la douleur existe et a une cause, oui? »


Oui mais ça n’enlève rien au fait que la
douleur est de l’information. Et ça n’enlève rien au fait qu’il n’y a pas de relation directe entre l’influx nerveux, et le ressenti de douleur.
Pourquoi ? Par ce que les supports de « l’information conscience qui observe » et « information douleur » peuvent être différents. C’est tout. Regarde mon dessin.



Miteny 03/11/2009 13:55


Ecrivons des choses à propos desquelles on est d'accord.
1. Toute douleur existe et a une cause.

Voilà, on progresse. N'importe quel corps frappé va produire engendrer de la douleur??

Autrement frapper n'importe quel corps est-il une causes suffisante?



Space45 03/11/2009 13:13



« Je répète que je ne comprends pas ce
que tu dis. C'est pourquoi je pose des questions simples. »


Justement, ce que je dis est simple. Tu es
étonnant.




« Avant de dire que la douleur c'est de l'information, on essaie de voir si la douleur est automatiquement lié à l'influx nerveux, l'activation neurologique. »


Dans un raisonnement scientifique, on part de
certains postulats admis. Le fait que la douleur soit de l’information en est un, tu es obligé de le prendre en compte.


Il faut bien que tu fasses la différence
entre « l’information douleur » qui est rattachée à son support (l’influx nerveux). Il y a une relation directe ici, car l’un est le support de l’autre…


Par contre, il n’y a pas de relation directe entre cet influx nerveux, et le ressenti dans le cas de la douleur. Pourquoi, par ce que cette information douleur, et l’information
conscience de la personne qui observe ne se trouvent pas forcement sur le même support.


Mais dans le cas de la lumière (et de ton
expérimentation sur les ampoules), la il y a bien une relation directe entre l’influx nerveux et le ressenti, car  à chaque fois l’information lumière, et l’information conscience de la personne qui observe  se trouvent forcement sur le même support.




« Il ne faut pas sauter les étapes et commencer par le début. Dire "la douleur est de l'information" est une manœuvre pour engendrer de la confusion. »


Pas du tout, dire que la douleur est de
l’information, est une vérité scientifiquement admise. Il est scientifiquement admis que tu n’auras un ressenti de douleur, que si ton information conscience, et l’information douleur se trouve
sur le même support.



Miteny 03/11/2009 13:31


"Le fait que la douleur soit de l’information en est un, tu es obligé de le prendre en compte. "
Absolument pas d'accord!! tu sors ça d'où? C'est pour ça que je comprends rien.

"Pas du tout, dire que la douleur est de l’information, est une
vérité scientifiquement admise."

Délirant!!

Non. Par contre on peut commencer par dire que la douleur existe et a une cause, oui?


Space45 03/11/2009 12:35



"Je répète pour les demeurés:
Le matérialisme: la douleur EST l'activation neurologique du cerveau 

C'est à dire que dès qu'on vérifie l'activation neurologique d'un cerveau, ça veut dire qu'on a vérifié l'existence d'une douleur au niveau de ce corps!!

Puisque c'est la même chose (lié par une relation directe)!!

TOI COMPRENDRE OU TOI PAS COMPRENDRE????? "

Fait attention au ton que tu prends, je ne suis pas certain que ton blog respecte bien la chartre...



Je terminerai juste par dire: Regarde mon joli dessin.

Aussi je m'étonne que ta formidable théorie n'ait pas encore trouvée les honneurs qu'elle mérite, mince quoi, tu as prouvé l'existence de Dieu, ce n'est pas rien tout de même, je suis étonné que
ça n'intéresse personne...

Sinon, comme tu ne prends pas la peine de lire ce que je t'écris, moi aussi je vais répéter: La douleur (tout comme la conscience, la lumière etc) c'est de l'information. A tu compris ça ?
Si oui on passe à la suite:


Dans le cas des ampoules, il y a une relation
directe entre la présence de photons, est la jolie lumière que tu vois. Pourquoi ? Parce que à chaque fois que tu expérimentes sur tes ampoules (n’importe lesquelles),  le courant électrique information « lumière » généré par la rétine se trouve sur le même support que ton courant électrique « information
conscience » (exemple Corps A qui observe deux ampoules : A chaque fois, présence d’un courant électrique « information lumière » 
et courant électrique « information conscience X » sur le même Corps (le A))


Mais dans le cas de la douleur, il n’y a pas de
relation directe entre le courant électrique et le ressenti ! Pourquoi ? Par ce que la, où pour les ampoules, à chaque fois les deux informations se trouvaient sur le même support,
cela n’est plus forcement le cas dans le cas de la douleur. Tu comprends ? (Exemple j’observe deux corps A et B, et ma conscience X est dans le corps A : Je frappe A. Présence d’un
courant électrique « information douleur »  et courant électrique « information conscience X » sur le même Corps (le A)-> je
ressens de la douleur.


Maintenant Je frappe B : Présence d’un courant électrique « information
douleur » dans le corps B alors que mon information conscience X est dans le corps A, donc, les deux informations sont sur des supports différents : Je ne ressens pas de douleur)




Donc ressenti pour la personne X = "conscience X qui observe" + " information ressenti" sur le même support.


Dans tous les cas, ce n'est plus la peine de discuter avec toi, tu ne faits pas l’effort
de lire calmement ce que je t’écris.


 



Miteny 03/11/2009 12:47


Je répète que je ne comprends pas ce que tu dis. C'est pourquoi je pose des question simples.

Avant de dire que la douleur c'est de l'information, on essaie de voir si la douleur est automatiquement lié à l'influx nerveux, l'activation neurologique.

Il ne faut pas sauter les étapes et commencer par le début. Dire "la douleur est de l'information" est une manoeuvre pour engendrer de la confusion.
Donc je ne suis pas d'accord.