Dialogue impossible.

Publié le par Miteny

J'en ai marre.

Ce que je dis à chaque internaute est pourtant excessivement simple.

« Je constate bien que torturer n’importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur puisque je ne constate aucune production de douleur par ton corps quand celui-ci est torturé. »

 

Est-il possible de communiquer avec des animaux qui ne comprennent même pas ça?

Si ça se tombe, quand je dis « bonjour », ils comprennent « merde »? Quand je dis « douleur », ils comprennent « confiture de fraise »?

C'est horrible. Je me rends compte qu'on parle la même langue, qu'on utilise les mêmes mots et que pourtant la communication est totalement impossible.

Ce n'est même pas qu'elle est difficile. Non! Elle est vraiment totalement impossible.

AUCUNE INFORMATION NE PEUT CIRCULER ENTRE EUX ET MOI.

 

Encore si c'était une question de langue, il y aurait un espoir. Mais non!

Rien, aucun espoir. De la connerie à l'horizon, encore et toujours, à l'infini. De la connerie profonde, bien crasse, bien lourde, puante et gluante. A l'infini.

Ce sont des animaux. Ils n'ont pas de conscience. Ils n'ont pas d'âme. Personne ne me fera jamais croire qu'un machin comme stéphane est une créature dotée d'une conscience. Jamais!

 

(Merci à féfé pour la musique).

 

PS: je rappelle que monsieur L « consciousness and brain », qui est censé faire une thèse sur le sujet (quelle blague, non mais quelle blague!!), a tout simplement eu la trouille de me répondre. Il a sans doute peur de gagner 3000 Euros.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

qi128 23/09/2010 18:55



Une question, OU EST DIEU? QUE FAIT IL? J'ai tout fais, j'étais un ancien croyant, j'ai eu beau prier, rien  ne c'est passé, des personnes que j'aimais sont morte, j'ai donc commencer a
reprocher a dieu cela et je l'ai insulter. Je l'ai insulter pendant près de deux ans, résultat: rien de meilleur ou de pire ne sont arrivé dans ma vie. Puis j'ai commencer a regarder les gens, et
là j'ai compris. Nous sommes des animaux comme etre vivant(sauf les plantes bien entendu), nous sommes des mammifères bipède avecun cerveau assez développer grace a la théorie de l'esprit
(compréhension des sentiments d'un autre individu par le comportement, ce qui a boostez le qi chez l'homme).


Des personnes croient en dieu, mais pourquoi? où il est? Je ne comprend pas, les gens le défende mais ils ne le connaisse pas, il ne l'ont jamais vu. Car si dieu exsite il créer tout, et comme il
a fait l'homme a son image il ressemble à Hitler, à Staline ou encore a Mussolini. Et si on dit que ce sont les oeuvres de Satan, dieu ne créer pas tout, donc dieu n'existe pas. C'est tout ou
rien, soit dieu existe et il a créer hitler a son image, soit il n'existe pas. En fait des personnes, des millions de personnes, prient un dieu, suporte un dieu qu'ils ne connaissent pas, qu'ils
n'ont jamais vu et jamais entendu, ils supportent homme, comme toi avec ce site, qui ressemble a hitler.


En fait, par déduction logique(j'èspère que tu comprend ce rapprochement sinon ton qi est vraiment petit) tu envoie chier des gens, tu les insultes, pour soutenir un mec que tu n'a jamais vu qui
ressemble a Hitler ou a Staline.(en plus si ce sont des erreurs, pourquoi sont-ils devenu si important dans l'histoire? en plus dieu est parfait donc il ne fait pas d'erreur). Tu écris des
article pour nous dire, pour nous prouver qu'il faut aimer un homme que l'on ne connait pas et qui ressemble a Hitler.


Je préfère profiter de la vie que faire comme toi, si tu aime dieu, tu aime hitler, donc tu aime satan, en fait aimer dieu, c'est comme etre adorateur de satan. Si tu répond a ce message pas un
insulte ou une moquerie les gens saurons que tu approuve mon texte, ils sauront que tu ne vaux pas mieux qu'Hitler.



Miteny 23/09/2010 23:01



N'importe quoi.


Il ne ressemble pas à Hitler. "Il a fait l'homme à son image" ça veut pas dire grand chose en fait (sauf peut-être "le corps ne suffit pas") mais certainement pas ce que tu comprends.


De plus il faut être scientifique. soumets toi à la vérité, aux faits expérimentaux et Dieu viendra peut-être te voir (c'est une image).


Ecoute.. selon moi, toutes ces questions viennent après.... Autrement dit, quand 10 millions de personnes au moins auront reconnu l'insuffisance du corps, je répondrai à tes questions.



témoin 02/05/2010 09:06



La suffisance ou insuffisance du corps, c'est comme poser le problème de "la matière suffit-elle ou pas......ce qui est ridicule, car elle est aussi expression du substrat !  La conscience
est tout autant l'observateur que la chose observé! Faux dilemme que la suffisance ou pas du corps! Problème insoluble, qui n'est qu'un "concept". L'ensemble "est Conscience même"comme c'est! La
pensée dualiste elle aussi procéde de la matière............La conscience ce par quoi tout est connu, ne peut être un objet de la pensée.....elle est "connaissance" qui permet la compréhension
de  tout le reste (observateur et chose observé) tout cela ne fait qu'un en fait!



Stephane 30/04/2010 12:46



La haine de la vérité et le charabia, c'est d'affirmer que si le corps suffisait, donc si chacun de nous était un corps conscient de sa propre existence, un meme corps devrait donner à lui-même,
et aux autres, le même constat. Car ce sont les corps les observateurs. Es-tu capable de te représenter ce que ça veut dire dans ton esprit au moins ? Ce serait logique d'être 2 corps à la
fois tu crois ? Non absolument pas. Je ne peux pas constater ce que je ne suis pas, de la meme facon que je constate ce que je suis. Voilà
pourquoi le fait que nous ayons des constats différents provenant de mon corps (par exemple) ne prouve pas, mais est absolument conséquent avec la suffisance du corps. Si nous étions des
observateurs indépendants des corps...non, ce ne serait pas permis par la logique....mais si nous sommes nos corps eux-même...oui mon cher!



Stephane 30/04/2010 01:03



Trop facile comme tactique de ta part. C'est ta préférée d'ailleurs. tu as simplement délaissé le mot charabia pour faire changement.


 


Si le corps suffit, les observateurs sont les corps. Ton histoire de comparer les propriétés d'un corps X par rapport à moi et toi est donc
parfaitement illogique, parce que c'est encore comme si tu nous considérais comme des observateurs indépendant de ce dernier, qui n'auraient pas de raison de constater des choses
différentes. Aie! 


 


Je répète que si le corps suffit, nous sommes des corps. Donc, en demandant que mon corps nous donne le même constat à nous deux, tu
demandes en fait que je (le corps X) sois toi (le corps Y) ! C'est illogique, et c'est pour cela que nos constats différents en regard d'un même corps peuvent etre considérés comme le résultat
possible de la suffisance du corps. (ça ne la prouve pas, mais c'Est conséquent avec cette possibilité, avec l'hypothese que nous sommes des corps conscents). La preuve que ce n'est pas le cas
doit donc être en amont de cela. Je le redis pour une 10 000e fois.



Miteny 30/04/2010 11:08



Encore du charabia. fuite du sujet comme d'hab. Remarque, je te comprends, si tu dialogues, tu te retrouves vite piégé.


Fais moi signe quand tu auras lu le mot "dialogue" dans le dictionnaire. Il est plus facile de dénigrer et de fuir que de vouloir dialoguer n'est ce pas??


Je ne suis pas d'accord avec ton "si le corps suffit, les observateurs sont les corps". C'est d'une bêtise extraordinaire.


 


"Ton histoire de comparer les propriétés d'un corps X par rapport à moi et toi est donc parfaitement illogique"


comment oses tu dire ça??? Je crois que ton but est uniquement te foutre de moi.


Le pauvre petit.. obligé de m'interdire de dire que son corps est le même pour lui et pour moi. Avant il trouvait ça évident.


Qu'est ce que t'es pathétique!


Comment une vérité aussi simple et évidente que ce que je dis peut-elle engendrer une telle haine?



Stephane 29/04/2010 16:24



Il a bien les mêmes propriétés pour moi comme pour toi puisque pour moi ou pour toi, c'est le même.


 


C'est la que tu piges pas. Tu continues de faire comme si nous étions des observateurs exterieurs a ces corps la. Mais si le corps suffit, ce que tu appelles moi, c'est en fait ton corps
lui-même! Tu veux être à la fois ton corps et le mien ? Voilà ce que tu demandes. Et c'est illogique, meme dans un scenario de
suffisance du corps.



Miteny 29/04/2010 22:20



Encore des affirmations débiles. Connais tu le sens du mot dialogue (et réponds)



Premiere classe 29/04/2010 12:00



Franchement,


 


Le coup du "patch anti tabac égoïste" mériterait une dédicasse musicale, au sein de l'ensemble de la création.


 


Hum, lol.



Détrompeur 29/04/2010 10:13



Miteny, pour rire,


 


C'est pareil avec les patchs anti-tabac, mais c'est vachement égoïste.


 


:-)



Détrompeur 29/04/2010 09:39



Très simple, à condition d'admettre.


 


Mouhahahahahahahahahahhah



Détrompeur 29/04/2010 09:35



En fonction du problème, en rapport à l'exemple....


 


Nous pourrions conclure,


 


Qu'une anesthésie incomplète, pour un patient opéré, provoquera une douleur chez ce dernier, susceptible de faire souffrir le médecin, interpretant la situation, dans l'ensemble.



Miteny 29/04/2010 13:25



anesthésie=hors sujet



Détrompeur 29/04/2010 09:21



*"à ce moment, il n'y a pas plusieurs réalités Miteny, si le corps suffit. Il y a une seule réalité (ou monde) de base...c'est l'univers physique. Un seul niveau de réalité, observés, par
contre, depuis des points de vue différents (les corps)."


Il n'y a qu'une réalité, au sein de l'univers physique, en fonction du corps, suffisant ou non. (ici je suis d'accord avec toi Stephane).


En revanche, la deuxieme partie, j'estime que.... Il n'y a qu'une réalité, observée, depuis des points de vue différents (les corps), mais en fonction du libre arbitre de chaque corps,
dans l'univers physique, dans son ensemble.


 


*"Alors la facon dont tu presente la chose, c'est a dire un meme corps dans nos 2 realités,vest assez erronnée. Il n'y a pas plusieurs réalités il me semble dans une telle situation".


 


Il n'existe ainsi qu'une réalité, en fonction de l'interpretation du corps.


(pour la douleur, le meilleur exemple est l'anesthésie ,car lors d'une opération chirurgicale, pour le médecin, et pour le patient, la seule réalité, est donc en fonction de l'interpretation du
corps, du facteur, et du problème).



Miteny 29/04/2010 13:25



rien compris



Stephane 29/04/2010 05:11



non, je parle bien de réalité, c'est à dire de "monde" dans lequel il se trouve.


 


à ce moment, il n'y a pas plusieurs réalités Miteny, si le corps suffit. Il y a une seule réalité (ou monde) de base...c'est l'univers physique. Un seul niveau de réalité, observés, par
contre, depuis des points de vue différents (les corps).


 


Alors la facon dont tu presente la chose, c'est a dire un meme corps dans nos 2 realités, est assez erronnée. Il n'y a pas plusieurs réalités il me semble dans une telle situation



Miteny 29/04/2010 06:05



bravo, tu vois vraiment pas plus loin que le bout de ton nez toi...


Et ton corps a les mêmes propriétés que lui-même dans cette même réalité non?


Il a bien les mêmes propriétés pour moi comme pour toi puisque pour moi ou pour toi, c'est le même.


PS: et pourtant je ne sais pas combien de fois j'ai répété que quand son corps était frappé, douleur pour lui, pas douleur pour moi (donc des constats très différents).


Voilà mon calvaire: poser et reposer sans cesse des questions complètement débiles à des gens qui de toute façon feront toujours tout pour combattre l'évidence... Quelle tristesse ce monde,
quelle tristesse...


J'ai pataugé dans la bêtise crasse beaucoup trop longtemps.



Détrompeur 29/04/2010 03:18



(Si je puis me permettre, en effet, chaque réalité, appartient au corps qui la subit)....


 


((et pour Stephane, "en fonction du libre arbitre", évidement))



Stephane 29/04/2010 02:52



Oui mais c'est une facon de parler quand tu parles de nos realités respectives non ? Tu ne parles pas de réalités physiques distinctes ou mon corps serait en plusieurs copies...une copie
dans chacune (bref ton model d'écran) ?


 


Par réalités, tu parles plutot ici de constats c'est ca?



Miteny 29/04/2010 03:00



non, je parle bien de réalité, c'est à dire de "monde" dans lequel il se trouve.



Stephane 29/04/2010 02:17



Tu dis que ton corps n'a pas les mêmes propriétés que ton corps (c'est à dire lui-même). C'est bien ça?


 


Parles tu encore des réalités comme étant les fameux écrans, et de la matiere comme étant de l'information dans ces derniers, alors que tu me questionnes sur ma vision de la suffisance du
corps ?


 


 



Miteny 29/04/2010 02:29



Ton corps dans ma réalité et ton corps dans ta réalité (je croyais que tu comprenais)



Détrompeur 29/04/2010 00:24



Ué mettre l'innocence, l'ignorance et le libre arbitre au même niveau....est une bonne base.



Détrompeur 29/04/2010 00:18



Kdo : http://www.youtube.com/watch?v=qO1KkOf-ypI



Stephane 29/04/2010 00:12



Ah, je croyais bien qu'il y aurait le mot libre-arbitre quelque part dans ton com :-)



Détrompeur 29/04/2010 00:07



C'est pourtant basique, même avec une faute.



Détrompeur 29/04/2010 00:04



Il n'y a q'une seule vérité Stéphane, le but du jeu étant qu'elle soit juste pour tous et toutes, au sein de l'ensemble de la création.



Stephane 28/04/2010 23:58



Je vais faire ca simple et tu vas devoir comprendre :


 


Pour savoir ce qui devrait arriver si le corps suffit, tu continues d'utiliser les règles qui s'appliquent lorsque la chose observée occupe la même place dans toutes les réalités : elle doit être
pareille et faire la même chose pour tout le monde.  


 


Mais dans un scénario de suffisance du corps, cette règle n'est plus applicable, puisqu'un mon corps est le sujet de ma réalité (c'est moi) et qu'il n'est un objet dans la tienne. On ne peut
plus, dans une telle situation, lui demander d'avoir toutes les même propriétés dans nos 2 réalités. C'est illogique. Cette exigence tombe...et le problème, c'est que tu maintiens cette exigence
en essayant d'imaginer ce qui devrait arriver si le corps suffit. C'est une erreur. Cette exigence n'a plus lieu d'être.



Miteny 29/04/2010 01:35



Et il recommence!


Tu dis que ton corps n'a pas les mêmes propriétés que ton corps (c'est à dire lui-même). C'est bien ça?


Je parie qu'il répondra pas. En même temps, il faut le comprendre, s'il entame un dialogue, il se retrouve vite piégé et ça le panique.


Allez... reste dans ton manège, puisque t'as l'air d'adorer ça.



Stephane 28/04/2010 20:43



Donc aucune différence. Dans toutes les réalités, ce corps a les mêmes propriétés.


Ok?


Quand vas tu répondre? Jamais? dans dix ans?


 


Si nous étions des corps conscients,  l'une de ces réalité correspondrait à : je suis ce corps. Et l'autre à : je vois ce corps. Si nous sommes des corps conscients, un même corps
est sujet pour lui-même, et objet pour un autre. Il est illogique qu'il soit le sujet également pour un autre corps...donc illogique qu'il ait cette propriété d'être sujet pour un autre.


 


Certaines propriétés de mon corps peuvent donc etre perçues également dans ta réalité à toi, sauf l'aspect subjectif lié à tout ce qu'il fait...ou
en d'autres termes...sauf sa propriété d'être sujet. Et c'est normal si nous sommes des corps conscients. Parfaitement normal. Cela ne prouve pas que c'est ce que nous sommes, mais mon constat ne
permet pas d'invalider cette possibilité. Si nous sommes des corps conscients, la propriété de subjectivité de mon corps ne peut pas se retrouver dans ta réalité à toi...car il faudrait que tu
sois aussi mon corps en plus du tien.



Miteny 28/04/2010 21:17



Charabia incompréhensible. T'es particulièrement énervant parce que tu réponds n'importe quoi tout en étant persuadé de dire quelque chose d'intelligent.


  Je rappelle le principe du dialogue. Se mettre d'accord sur certaines choses; visiblement tu n'as vraiment pas compris ça. Tu sais, le dialogue, ce n'est pas "se boucher les yeux et les
oreilles" et répéter tout le temps les mêmes bêtises.


Si je ne suis pas d'accord avec quelque chose, tu n'as pas à le répéter sans arrêt sur le ton de la vérité. C'est débile et marque bien ton manque total de respect pour les autres.


Tu ouvres un dictionnaire et tu lis les définitions de "avancer ensemble", "se mettre d'accord point par point", " s'assurer que l'autre a bien compris pour passer au point suivant". Ok?


sinon, j'attends toujours une réponse:


Donc aucune différence. Dans toutes les réalités, ce corps a les mêmes propriétés.


Ok?


 



Stephane 28/04/2010 18:49



Oui, mais quelles sont les différences d'ordre matérielle (forcément) entre ton corps dans ta réalité et ton corps dans ma réalité? Ce ne sont pas les mêmes?


 


De telles differences ne seraient pas necessaires pour expliquer la difference que nous percevons a partir d'un meme corps. Je serais un corps, et pas un autre. Que faudrait-il de plus?? Ca
justifierait cette différence.



Miteny 28/04/2010 18:52



Donc aucune différence. Dans toutes les réalités, ce corps a les mêmes propriétés.


Ok?


Quand vas tu répondre? Jamais? dans dix ans?


 


" Je serais un corps, et pas un autre."


Et arrête avec ça, ça ne signifie rien du tout. Au mieux c'est une affirmation gratuite (et hyper fausse en plus).



Stephane 28/04/2010 18:35



le probleme c'est ton "dans toutes les réalités". Si le corps suffisait, les corps seraient les créateurs de nos réalités! Ma réalité serait créée par un corps, la tienne par un autre, etc. Un
meme corps n'aurait logiquement plus a ce moment a n'avoir que des propriétés identiques dans toutes les réalités. Certaine pourraient être
communes, oui (chaleur, electricité, mouvement) mais pas toutes...pas l'aspect subjectif. Si nous étions vraiment des corps conscients, je n'aurais aucune raison de constater quoi que ce soit de
subjectif en provenance de ce que je ne serais pas...c'est-à-dire un autre corps. Tu ne peux pas ne pas trouver ca logique. Nous avons été une multitude à te le dire depuis des mois!


 


Que toutes les propriétés d'un corps soient les mêmes dans toutes les réalités personnelles, je n'ai pas de problemes avec ça, mais ca tient uniquement si ces réalités sont toutes équivalente par
rapport a ce dernier. Si le corps suffit, ça n'est logiquement plus le cas. C'est pour ca que je n'ai jamais cessé de te dire que la différence entre ce que tu perçois de ton corps et ce que moi
j'en perçois peut tres bien etre le résultat de sa suffisance. Cette différence s'explique à ce moement, car nos réalités ne sont pas équivalentes par rapport à ton corps.   


 



Miteny 28/04/2010 18:40



 Ma réalité serait créée par un corps, la tienne par un autre..


Oui, mais quelles sont les différences d'ordre matérielle (forcément) entre ton corps dans ta réalité et ton corps dans ma réalité? Ce ne sont pas les mêmes?


PS: pas de ridicule tentative d'intimidation, merci. réponds à quelques questions simples, pour toi c'est déjà énorme.



Stephane 28/04/2010 16:39



Oui mais attention, tu semble parler encore de nos 2 réalités comme existant indépendemment des corps et comme étant équivalentes pour chacun d'entre eux. Sauf que si la matiere a cette capacité
de devenir consciente, et que nous sommes en fait des corps conscients, ce sont les corps qui crééent nos réalités, nos points d'observation, les
observateurs eux-mêmes, appelle ca comme tu veux. C'est parfaitement clair que tu ne prends pas ça en compte quand tu imagine la suffisance du corps.


Elle ne seraient plus indépendantes des corps et équivalentes pour chacun d'entre eux à ce moment nos réalités, tu penses bien!. C'est de ces
derniers qu'elles proviennent nos réalités dans un tel scénario. Voilà pourquoi je te dis (et plusieurs autres aussi dans leur mots) que si la matiere a cette capacité et que nous sommes des
corps conscients, il est parfaitement logique qu'un seul observateur par corps percoive ce dernier et ce qui le touche de facon subjective, puisqu'un seul observateur est ce
corps...puisque la réalité de cet observateur est produite par un seul corps! 



Miteny 28/04/2010 17:30



Non ce n'est pas logique. On ne comprend rien à ton argument.


Ce corps a les mêmes propriétés dans toutes les réalités, tu l'as dit. oui ou non?



Stephane 28/04/2010 03:43



Oui le corps est le même, mais tu oublient les observateurs ? Que sont-ils ? S'ils ne sont pas des corps, s'ils sont indépendants de ces derniers...je serais d'accord. Oui. Mais s'ils sont
les corps. Ça change tout!


 


N'es-tu pas d'accord que si (je dis bien SI) la matiere peut devenir consciente d'elle meme et que nous sommes des corps conscients,  il devient tres logique qu'un même corps donne lieu à
des constats différent. ? ça me semble si logique pourtant! Voilà ce que donnerait une hypothetique capacité de la matiere a devenir consciente.


 



Miteny 28/04/2010 12:15



Non, c'est totalement illogique.


Tu dis toi même que le corps a les mêmes propriétés (capacité à devenir conscient, à produire de la douleur) dans les deux réalités (normal, puisqu'il a les mêmes propriétés que lui-même)



Stephane 27/04/2010 17:49



Donc il a les mêmes propriétés dans les 2 réalités? (attention, tu as dit que c'était le même dans les deux réalités)


 


Oui, la chaleur, l'énergie électrique, les mouvements, etc, qu'il produit sont présents dans nos 2 réalités, mais est-ce que ca veut dire que ça doit être le cas pour tout ce qu'il peut
produire ? Pourquoi n'aurait-il pas, en plus de tout ça, une propriété qui se constate seulement dans l'une de ces 2 réalités ?


 


À mon avis, on se retrouve dans un argument circulaire, je t'en ai déjà parlé, et il est difficile d'en sortir. Autrement dit est-ce que cette propriété de subjectivité qui se retrouve dans une
seule de nos réalités est la preuve qu'il y a quelque chose en plus que la matière, ou est-ce qu'elle n'est pas plutôt le résultat d'un certain type de propriété de la matière (la capacité à
devenir consciente d'elle-même)?


 


Encore plus simplement, est-ce que c'est la preuve que la matiere ne peut prendre conscience d'elle-même, ou bien est-ce que c'est le résultat de cette capacité ?


 


Tu fais comment pour régler cette question ?


 



Miteny 28/04/2010 01:02



Mais tu dis toi même que c'est le même corps dans les 2 réalités. Or un corps a les mêmes propriétés que lui-même!


POUR TOUT, puisque c'est le même. D'accord?



Stephane 27/04/2010 15:44



En fait, je dirais plutot qu'il faut prouver que je ne peux pas être ce corps...



Miteny 27/04/2010 16:03



Déjà fait mille fois. réponds plutôt aux questions



Stephane 27/04/2010 15:42



Non, tu n'es pas ce corps; affirmation gratuite (et fausse d'ailleurs) qu'il te faut prouver.


 


Je suis d'accord qu'il faut le prouver. Comment on fait ?


 


Ensuite réponds: ton corps est bien le même dans ma réalité et dans la tienne?


 


Le même corps est bien dans les 2 réalités. Sauf que comme je le disais, ça ne pose pas problème si cet objet est l'observateur lui-même...ce qui justifierait absolument la différence entre
nos 2 constats du même objet. Donc, ça nous renvoit au point précédent : pourquoi ne puis-je pas être ce corps..un corps conscient de lui-même ? Si je le suis, ça justifie que tout ce que ce
corps produit de ton point de vue (chaleur, énergie, etc) soit doublé d'une dimension subjective du mien.



Miteny 27/04/2010 16:02



Donc il a les mêmes propriétés dans les 2 réalités? (attention, tu as dit que c'était le même dans les deux réalités)



Stephane 27/04/2010 01:54



Ton corps est le même dans ma réalité et dans ta réalité


 


Oui mais je suis ce corps. Tu ne l'es pas! Nous sommes 2 observateurs ayant une relation absolument différente au meme objet. Ça change tout.



Miteny 27/04/2010 10:13



Non, tu n'es pas ce corps; affirmation gratuite (et fausse d'ailleurs) qu'il te faut prouver.


Ensuite réponds: ton corps est bien le même dans ma réalité et dans la tienne?



Stephane 26/04/2010 23:19



En quoi l'incapacité de mon corps a te faire mal à toi le rend t-il incapable de produire la douleur que je ressent quand il est frappé ?



Miteny 27/04/2010 00:52



J'ai déjà expliqué mille fois. Ton corps est le même dans ma réalité et dans ta réalité. Donc il a les mêmes propriétés: capacité de produire du son, de la chaleur, des mouvements, de l'activité
nerveuse, neurologique, etc...


Il a forcément les mêmes propriétés pour moi comme pour toi (dans les deux réalités)



Stephane 26/04/2010 20:21



ne fais pas comme si je te donnais raison. selon la definition de la douleur, mon corps n'est pas sensé pouvoir te faire mal non plus. À ce stade, ca ne remet pas en cause le fait qu'il n'y ait
que la matiere.



Miteny 26/04/2010 21:27



Les causes biologiques sont réunies et pourtant ça ne marche pas; CQFD



Stephane 26/04/2010 18:51



Cette incapacité pour toi n'a strictement rien a voir avec la suffisance du corps, tant qu'on ne peut pas établir si le caractere privé de la douleur (lequel fait même partie des définitions
officielles de la douleur) ne peut être d'origine matérielle.


 


Cette incapacité pour toi ne sera pertinente que le jour ou tu pourras nous prouver que la matiere ne peut pas engendrer un phenomene privé de cette nature, et donc que les définitions
officielles de la douleur décrivent un phenomene qui est en fait matériellement impossible.



Miteny 26/04/2010 19:24



Bref, tu confirmes. Incapacité de ton corps à produire de la douleur pour moi.


Merci



Stephane 26/04/2010 17:49



Le probleme c'est que les definitions officiellement admises de la douleur incluent le caractere privé du phenomene. (ressenti par un organisme...).


 


Alors si tu dis que le corps n'as pas suffit parce que quand un autre corps a été frappé, tu n'as rien ressenti, ça veut dire que t'es au départ pas
d'accord avec le fait que la douleur telle qu'elle est décrite dans ces définitions puisse être d'origine matérielle (en raison de son caractere privé).


 



Miteny 26/04/2010 18:42



Tout ce que je peux dire: 


Absence totale de douleur pour moi quand ton corps est torturé. Je constate bien l'incapacité de ton corps à produire de la douleur. Cette incapacité est bien
réelle pour moi.



Stephane 26/04/2010 15:37



Es-tu d'accord pour dire que la douleur est une sensation desagreable ressenti par un organisme qui subit une agression ?



Miteny 26/04/2010 16:54



oui plutôt. Et absence totale de douleur (sensation désagréable) par un corps qui n'est pas le mien, est ce que je constate.



témoin 26/04/2010 15:02



haine? tu ne fais que confirmer la théorie matérialiste...différences des constats, hé bien oui...chaque corps engendre sa conscience propre! Belle trouvaille que voilà!


Donc un corps une conscience = un coup sur un seul corps le sien= douleur et chaque corps engendrant une conscience implique "un seul ressenti par corps!


confirmation que le corps est à la source de la conscience! Drôle de démo!


tu vas en aval et tu t'empètres .........alors que le contraste par lui-même en amont ne permet pas à la matière de produire ce par quoi justement "elle est constatée"!  Sinon tu serais toi-même un objet, donc impossibilité de te constater toi-même ! Donc la conscience est
en amont de ta démo, suffisante par elle-même……sans aucune nécessité que le corps soit ou non suffisant……c’est de la matière aussi !




Miteny 26/04/2010 16:49



tu parles tout seul



témoin 26/04/2010 08:51



mat



Miteny 26/04/2010 10:03



Et des tentatives d'intimidation... par des gens qui n'ont pas pu faire autrement que confirmer ce que je disais. Même stéphane confirme; il ne s'en rend même pas compte.


 


Tout ça par haine gratuite... Très impressionnant je dois dire



Stephane 26/04/2010 02:35



C'est toi qui a choisi de définir la suffisance du corps comme étant la capacité de  tous les corps à faire mal à une même
personne. Tu n'invalide absolument pas le matérialisme ici, puisque ce dernier conçoit la suffisance du corps très différemment de toi. C'est pas ça la suffisance du corps selon le matérialisme!


 


Je viens de prouver que contrairement à ce que tu prétendais, tu n'attaquais même pas le matérialisme. Si tu veux l'attaquer, tu dois expliquer POURQUOI la suffisance du corps demanderait à tous
les corps de pouvoir faire mal a une même personne.


 


 



Miteny 26/04/2010 10:00



 Arrête tes fuites et tes affirmations stupides. Tu viens d'avouer que j'avais raison (sans en faire exprès, bien sûr, vu la haine qui t'anime). Alors arrête de t'enfoncer.



Stephane 26/04/2010 01:30



L'incapacité que tu constate ne concerne que la production de douleur pour une personne pré-déterminée. Le materialisme ne demande pas que n'importe quel corps puisse produire de la douleur pour
une personne pré-determiné. Donc: hors sujet! Tu ne prouve pas l'insuffisance du corps, désolé. Ridicule.


 


La seule façon pour le corps de ne pas suffir, c'est pour chaque corps de ne pas etre capable de propduire de la douleur pour lui-même. Rien de plus, rien de moins...car la douleur, c'est
ça. Reviens sur terre!



Miteny 26/04/2010 01:41



"L'incapacité que tu constate "


Exactement, merci ! 


Absence totale de douleur pour moi quand ton corps est torturé. Je constate bien l'incapacité de ton corps à produire de la douleur. Cette incapacité est bien
réelle pour moi.



Stephane 26/04/2010 00:54



La suffisance du corps, ce n'est pas la suffisance pour tous les corps à produire de la douleur pour une personne en particulier. La suffisance du corps, c'est la suffisance de tous les
corps à produire de la douleur pour eux-même lorsqu'ils sont frappés. S'ils sont tous capables de faire ça, le corps suffit! 



Miteny 26/04/2010 01:12



 Absence totale de douleur pour moi quand ton corps est torturé. Je constate bien l'incapacité de ton corps à produire de la douleur. Cette incapacité est bien
réelle pour moi.


Apparemment, il est d'accord avec ça. CQFD donc



Stephane 26/04/2010 00:44



selon le materialisme, mon corps n'Est pas sensé pouvoir te faire mal. As-tu fini de perdre ton temps a démontrer le carcatere privé de la douleur, alors que le materialisme inclut ce
dernier dans ses definitions !!!!


 


tu dois prouver que la matiere est incapable d'un tel phenomene....et pour ce faire, tu dois prouver que n'importe quel corps DEVRAIT pouvoir te faire mal....pas prouver qu'iul ne le font pas.
Voyons!!!! Réveille toi!



Miteny 26/04/2010 01:12



 Absence totale de douleur pour moi quand ton corps est torturé. Je constate bien l'incapacité de ton corps à produire de la douleur. Cette incapacité est bien
réelle pour moi.


Ce qui pourrait m'arriver de pire ici, c'est que l'on me fasse douter de ma démo. Heureusement que vous n'essayez
jamais.



Stephane 26/04/2010 00:13



Hors sujet....le materialisme intègre le caractere personnel de la douleur. Ex de définition : La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux
détecte un stimulus nociceptif. Alors comment veux-tu prouver que le corps ne suffit pas en disant que les autres corps ne peuvent te faire mal, puisque la definition de la douleur elle-même
ne prévoit pas qu'ils puissent te faire mal non plus???????? Youhou????? Y a quelqu'un au bout du fil????


 


Voici une bonne facon de t'expliquer ton erreur, j'aurais du formuler la chose de cette façon auparavant. Lis bien :


 


Compte tenu de la définition même de la douleur, qui inclut son caractere personnel, le constat d'une même personne ne remet pas en question la
suffisance du corps telle que le matérialisme la conçoit. Pour y parvenir, tu dois plutôt attaquer carrément le carcatere privé de la douleur...c'est-à-dire attaquer le fait que la matiere ne
peut produire un phenomene privé....tout ce que tu fais toi, c'est démontrer le carcatere privée de la douleur. On le sait dejà qu'elle a
un caractere privé!!!  Tu dois prouver ensuite que la matiere est incapable de faire ça. Mais tu n'en fais rien!!! C'est la définition même de la douleur (son caractere privé
précisément) que tu dois remettre en cause!!!


 


Pour ça, il ne faut pas une preuve basée sur ton constat, voyons donc!!! Ill faut une preuve de nature technique : la matiere ne peut produire un phenomene privé pour telle ou telle raison.
Voilà! Tant que tu me parle de ce que tu constates, t'es donc totalement hors sujet, car c'est le materialisme lui-meme qui demande que ce ne soit pas n'importe quel corps qui suffise à te faire
mal.



Miteny 26/04/2010 00:34



Fuite, comme d'hab


Ce qui pourrait m'arriver de pire ici, c'est que l'on me fasse douter de ma démo. Heureusement que vous n'essayez
jamais.


Absence totale de douleur pour moi quand ton corps est torturé. Je constate bien l'incapacité de ton corps à produire de la douleur. Cette incapacité est bien
réelle pour moi.



Stephane 25/04/2010 20:40



Précision sur laquelle nous devons absolument etre d'accord :


 


La suffisance du corps selon le matérialisme, c'est la capacité de n'importe quel corps à produire la douleur qu'il expérimente
lorsqu'il est agressé. La définition matérialiste de la douleur comporte donc déja un caractere personnel...oui, oui, n'oublie pas ca. Tu ne peux
donc pas purger la definition de la douleur de son carcatere personnel.


 


Tu peux tenter de remettre en question l'origine materielle d'un phenomene privé et personnel, ca oui par contre...mais tu ne peux pas  jouer à la fois avec ton constat personnel, tout
en utilisant le concept de douleur tel qu'il a été défini.



Miteny 25/04/2010 21:14



 Hors sujet.


Absence totale de douleur pour moi quand ton corps est torturé. Je constate bien l'incapacité de ton corps à produire de la douleur. Cette incapacité est bien
réelle pour moi.



Stephane 25/04/2010 20:27



Tu ne nie pas que les autres expérimente la douleur. La douleur n'a donc pas de nom, et la douleur d'une personne vaut bien celle d'une autre, en regard
de toutes les définitions de la douleur connues (a moins que tu veuille leur ajouter ton nom...c'est-ce que tu veux?).


 


Alors qu'est-ce qu'une conclusion exclusivement basée sur ton constat à toi peut bien venir faire là-dedans! Le sujet du blog n'Est pas de savoir si n'importe quel corps peut
te faire mal, mais si n'importe quel corps peut faire mal a quelqu'un...n'importe qui (car je le rappelle, la douleur n'a pas de nom, et celle d'une personne vaut celle de
l'autre en regard de la définition meme de la douleur). T'es donc hors sujet!



Miteny 25/04/2010 21:13



hors sujet.


Absence totale de douleur pour moi quand ton corps est torturé. Je constate bien l'incapacité de ton corps à produire de la douleur. Cette incapacité est bien
réelle pour moi.



Stephane 25/04/2010 20:01



Je repete, la douleur ne t'es pas exclusive. le sujet du blog n'est pas de savoir si n'importe quel corps peut te faire mal.


Qu'est-ce que la doueleur : une sensation desagreable ressentie par un organisme blessé. Y a pas de nom dans la definition de la douleur


Le sujet du blog, c'est donc de savoir si chaque ressenti douloureux expérimenté par n'importe quelle personne est oui ou non produite par son corps. Si oui, le corps suffit. Voila ce
qu'il faut determiner.



Miteny 25/04/2010 20:06



Prenons une personne au hasard: moi. et bien je constate bien que torturer n'importe quel corps ne suffit pas à produire de la douleur réelle. C'est bel et bien ce que je constate...



Stephane 25/04/2010 15:35



L'absence de douleur est bien réelle pour moi (dans ma réalité). Donc ce que je constate c'est bien l'insuffisance du corps.


 


Le sujet du blog, c'est la suffisance du corps à produire la douleur, pas la douleur de Miteny plus que celle d'une autre personne.



Miteny 25/04/2010 19:30



Et ce que je constate moi, c'est l'absence totale de production de douleur. J'ai torturé un copain cet après-midi pour vérifier: absence totale de douleur pour moi!



Stephane 24/04/2010 17:35



d'habiter....pardons.



Stephane 24/04/2010 17:34



C'est d'un comique. Il ne confirmera jamais cela, car s'il confirme que tout ce qui est matériel doit exister dans une seule et même réalité, il sait très bien que je vais lui rappeller que le
contraste entre sa conscience et son environnement matériel (séparation objet/sujet) est en soi une preuve que tout ne peut pas être matériel puisque ce sont des réalités différentes (ce
qui ne serait alors pas permis) et que la comparaison entre des corps torturés (donc le coeur de sa démo) n'est plus indispensable pour le savoir.


 


Mais évidemment, je suis le pire humain qui existe pour ça. Le slogan de Miteny, c'est : venez jouer avec moi, mais laissez moi gagner. Je suis heureux d'habituer au Québec, car il aurait
peut-etre déjà débarqué chez-moi pour me scier le tibia.



Miteny 25/04/2010 00:16



Fuite du sujet.


L'absence de douleur est bien réelle pour moi (dans ma réalité). Donc ce que je constate c'est bien l'insuffisance du corps.


CQFD



Rodolfy 24/04/2010 17:23



Si seulement il était assez bon joueur pour coucher son roi.


Tu pourrais avoir la décence de répondre à stephane, Miteny, juste un oui ou un non.



témoin 24/04/2010 16:51



échec et mat!



Stephane 24/04/2010 15:10



Mon argument, c'est que la seule façon de justifier que les autres corps ne le font pas puisque tu ne le constate pas, c'est évidemment de pouvoir dire que tout ce qui est matériel doit
obligatoirement exister dans une seule et même réalité (donc être constaté par tout le monde). Si ce que je viens de dire n'est pas une règle de base de notre réalité matérielle, les autres corps
peuvent être des producteur de douleur quand même...pas pour toi évidemment, mais pour la conscience qu'ils produisent. Auquel cas, la suffisance du corps est respectée. Même les chats da mère
comprendraient cela.


 


Alors confirmes-tu ou pas que s'il n'y a que la matiere, tout doit exister dans une seule et même réalité ? Si tu ne confirmes pas, j'ai le droit d'affirmer que chaque corps produit une
conscience de soi dans une réalité distincte, et de la douleur pour celle-ci. Si tu confirmes pas, tu ne peux plus dire : c'est pas ce qui se passe puisque je ne le constate pas. Je répète, la
seule chose qui peut rendre ton constat personnel apte à décider de ce que font ou non les autres corps, c'est l'existence de cette règle de base de notre réalité matérielle. Ta démo n'a même pas
le début d'une once de pertinence, si cette règle n'existe pas. Arrête de te foutre de nous. Confirme cette règle ou avoue ton échec!



Miteny 25/04/2010 00:14



Non, ce corps n'a produit aucune douleur pour moi, dans ma réalité. Il ne suffit pas.