Des nouvelles de la physique fondamentale.

Publié le par Miteny

D'après le dernier Science et Vie, les récents travaux d'un physicien néerlandais (Verlinde), qui font sortir la gravitation d'une sorte d'écran d'hologramme, semblent vouloir concrétiser la célèbre formule du physicien Wheeler selon laquelle « tout provient de l'information ».

Alors, l'information, concept fondamentale de la physique théorique ?

D'après le magazine, la vision est enivrante : à l'instar des mondes virtuels s'affichant à l'écran des ordinateurs, chaque élément du monde – particule, champ, force, espace-temps – émergerait d'un processus de traitement de 0 et de 1.

Cette proposition fait quelques remous parmi les spécialistes de la physique fondamentale. D'autant que, si tout le monde comprend intuitivement ce qu'est l'information, personne n'a pu jusqu'ici la définir clairement. De quoi est-elle faite ? Qui l'émet ? Qui la transporte ? Qui la reçoit ??

 

Car, disent les contradicteurs, parler d'information c'est implicitement mettre en scène un observateur qui la reçoit. « Qu'est-ce que cet 'observateur'? » demande Jean Bricmont, professeur de physique théorique. C'est une notion vague, qui semble référer à l'esprit humain, lequel est du ressort des sciences cognitives et non physiques.

À moins que cet observateur nécessaire au concept d'information soit Dieu ? Dieu qui se connecterait à cette réalité physique grâce aux corps humains. C'est fort probable puisque l'on sait déjà que le corps ne suffit pas (cf. les 231 semaines que je défends l'insuffisance du corps) et que donc il est un lien entre la réalité physique et un monde métaphysique bien difficile à connaître.

En tout cas, malgré l'aversion qu'elle suscite, la notion d'information a réussi à s'immiscer successivement dans le monde infiniment complexe de la thermodynamique, dans celui, infiniment petit, de la mécanique quantique, et dans celui, infiniment grand, de la cosmologie. Or, avec Verlinde, la voilà maintenant qui s'occupe de gravitation...

Décidément, la physique fondamentale valide chaque jour un peu plus ma théorie, pour laquelle, je le rappelle, il y a un « écran » par personne (relire cet article). J'ai d'ailleurs fait moi aussi une analogie avec les mondes virtuels et les jeux en réseau. Et comme de plus en plus physiciens, j'affirme que la réalité physique n'est que ce que les personnes peuvent observer dans leur écran.

Je suis toujours étonné que personne ne se rende compte que la théorie que j'ai du imaginer à cause de l'insuffisance du corps est de plus en plus validé par les derniers développements de la physique actuelle.

 

Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire : me soutenir face à ceux qui haïssent la vérité !!

 

Publié dans Archives 2010-2011

Commenter cet article

clovis simard 18/12/2013 18:25


MISÈRE DE LA NOUVELLE PHYSIQUE.fermaton.over-blog.com

rambo 16/02/2012 01:09


dieu et tous simplement les diminutif '(divinite immateriel eternel universelle)

Jean Vladimir Térémetz 01/11/2011 13:50



   A peine délivrée de l’inquisition catholique, la Connaissance, la Science, la Physique Fondamentale s’est retrouvée écrasée par l’inquisition mathématique.



www.liberes-des-mathematiques-savoir-enfin-ce-qu-est-l-univers.net    



                                                     
               Jean Vladimir Térémetz




Miteny 01/11/2011 14:05



On n'est pas aidé !



Jean Vladimir Térémetz 20/10/2011 16:29



Bonjour


         D'abord et avant tout et une bonne fois pour toutes, savoir enfin ce qu'est réellement, concrètement l'univers et comment il fonctionne :


        www.liberes-des-mathematiques-savoir-enfin-ce-qu-est-l-univers.net


                                                       
Bien cordialement     Jean Vladimir Térémetz



Miteny 20/10/2011 20:53



ça a vraiment l'air d'être une grosse merde. Un ramassis de conneries comme on en voit rarement. Tu dois être schizo...



clovis simard 26/09/2011 19:57



 Blog(fermaton.over-blog.com)


No-29, ESPRIT SCIENTIFIQUE. TU AS CET ESPRIT ?



frucuche 29/10/2010 16:58



Cours de Français :


il n'existe aucune personne qui peut avoir mal dès que n'importe qui est frappé-->BON


 


Frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne-->PAS BON


Apprends à parler.



Miteny 29/10/2010 20:22



Voilà ce qu'il affirme :


 


"la réalité -de tout le monde, c'est à dire vérifiable par chacun - est bien la suivante: frapper n'importe quel corps est la cause d'une sensation douloureuse ressentie au niveau de ce corps
frappé. "


 


Bref que chacun a mal dès que n'importe quel corps est frappé.



Drackaleph 29/10/2010 08:26



 il n'existe aucune personne qui peut avoir mal dès que n'importe qui est frappé. 


 


Bah si toi, abruti !! 


 


Ah non. Si n'importe qui est frappé, JE n'aurais pas mal. Il faut que ce soit moi qui soit frappé, ce qui n'est pas du tout la même chose que n'importe qui. 


Les mots ont un sens, Miteny. Tu ne sais pas ce que c'est que "n'importe qui". N'importe qui, c'est : toi, mon voisin de palier, un ouvrier malais, un péruvien quelconque, le président de la
République, ou... n'importe qui. MOI compris, MAIS pas uniquement moi. Il n'existe bien personne qui puisse ressentir la douleur quelle que soit la personne frappée. 


CQFD


 


tu as dit 3 coms avant qu'il y avait une personne pour qui frapper N'IMPORTE QUEL CORPS était une cause suffisante de douleur. 


 


Je te remercie de citer ma phrase exacte. Je soutiens que je n'ai pas dit ça. Encore une fois, les mots ont un sens. Tu te permets de changer le sens lorsque ça t'arrange, mais
cela ne consiste pas en une argumentation. Juste en un délire. 



Miteny 29/10/2010 09:37



Voilé. Frapper n'importe quel corps n'est une cause suffisante de douleur pour personne.


L'insuffisance du corps est la réalité de tous



Drackaleph 27/10/2010 15:56



Dis moi quelle est cette personne qui a mal dès que n'importe quel corps est frappé ??


 


Note préalable : tu exiges que je répondes à cette question, alors que de ton côté tu méprises
ce que disent tes interlocuteurs. 


 


Je vais néanmoins répondre : aucune théorie au monde, matérialiste ou pas, n'a jamais prétendu
qu'une telle personne existât. Alors non, il n'existe aucune personne qui peut avoir mal dès que n'importe qui est frappé. 


 


J'entrevois la possibilité que tu ne sois pas d'accord avec cela. En ce cas, je te suggérerai que nous nous mettions d'accord sur la signification précise des termes. 



Miteny 27/10/2010 17:42



bah si toi, abruti !! tu as dit 3 coms avant qu'il y avait une personne pour qui frapper N'IMPORTE QUEL CORPS était une cause suffisante de douleur.


J'ai une idée: tu retournes d'abord à l'école, puis tu reviens ici



Drackaleph 27/10/2010 15:51



Si le début est profondément débile, je ne m'inflige plus la torture de lire l'amas de conneries qui
suit.


 


Tu exiges donc des autres qu'ils fassent l'effort de comprendre ton point de vue (que tu es le seul à
considérer comme évident) , mais de ton côté tu refuses de faire le moindre effort pour comprendre le point de vue des autres. 


 


     Deux poids, deux mesures ? 



Miteny 27/10/2010 17:41



n'importe quoi.. ! Encore un comique



Drackaleph 26/10/2010 11:43



"frapper n'importe quel corps est-il une cause suffisante de douleur ?" -->
la réponse "Ca dépend pour qui" me semble évidente. 


 


mais non crétin, ça ne dépend pas pour qui!!


 


Moi je pense que si. La suite de mon commentaire le démontre : pour celui qui est frappé : oui, pour les autres qui ne sont pas frappé : non. 


 


Si tu n'es pas d'accord avec moi (ce que je comprends et que j'accepte), je te demande d'argumenter. Me traiter de crétin n'est pas un argument. Tu dis que ça ne dépend pas pour qui, démontre le
moi. Ou bien montre moi qu'est-ce qui est faux dans : 


 


- "pour celui est frappé : oui, pour les autres qui ne sont pas frappé : non"


 


Pourquoi ça ne dépend pas pour qui ? 






Miteny 26/10/2010 18:11



TU SAIS LIRE OU PAS ???


Dis moi quelle est cette personne qui a mal dès que n'importe quel corps est frappé ??


Tu ne comprends même pas le français le plus simple. ta place est au CP



Drackaleph 26/10/2010 11:19



En premier lieu, Miteny, j'aimerais savoir si tu as lu l'ensemble de ma contribution. Je me pose cette
question car tu n'as répondu (brièvement) qu'au tout début de mon commentaire, ce qui me laisse croire que tu n'en as pas lu grand-chose. Si c'est le cas, je trouve cela irrespectueux envers ton
interlocuteur. Si en revanche tu as tout lu, la moindre des choses de ta part serait de répondre également au reste. Si tu n'as pas tout compris, tu peux toujours demander des
éclaircissements. 


 


En second lieu, je me demande si tu fais l'effort de comprendre ce que te disent tes contradicteurs, sachant qu'eux-mêmes, de leur côté, font tout leur possible pour comprendre ta façon de
penser. La relation entre toi et les autres serait-elle dissymétrique ? Refuses-tu a priori de traiter avec les autres d'égal à égal ? Ou bien considères-tu que les autres doivent
d'abord prouver qu'ils sont tes égaux (cad en adhérant à ta théorie) avant de les considérer comme tels ? 


 



Miteny 26/10/2010 18:10



Si le début est profondément débile, je ne m'inflige plus la torture de lire l'amas de conneries qui suit.



Drackaleph 25/10/2010 23:39



Le corps suffit signifie n'importe quel corps suffit. Est-ce que frapper n'importe quel corps est une cause suffisante de DOULEUR ??


Est-ce que tu te poses vraiment la question ? 


Est-ce que je me pose vraiment la question ? oui. 


Allons-y une nouvelle fois : 


Est-ce que frapper n’importe quel corps est une cause suffisante de DOULEUR ? 


Réponse : CA DÉPEND POUR QUI. : pour celui qui est frappé : oui. Pour les autres qui ne sont pas frappés : non. 


 


Qu'est-ce qui te gène dans cette réponse ? En quoi le matérialisme serait invalidé par ce fait ? 


 


J'ai l'impression que tu es choqué par la réponse "ça dépend". Il te semble que c'est une réponse "à côté", une réponse "malhonnête", voire que ce n'est pas une réponse. Les seules réponses que
tu tolères seraient "oui" ou "non". 


C'est ton point de vue. Je le respecte.


Pour autant, j'ai un autre point de vue. Je pense que le monde, l'Univers, la Vie, ne sont pas binaire. 


 


N'importe quelle personne frappée ressentira de la douleur.


Frapper n'importe quelle personne ne causera pas de la douleur à tout le monde, mais uniquement à la personne frappée. 


 


Encore une fois : qu'est-ce qui te gène dans ce fait ? En quoi le matérialisme serait invalidé par ce fait ?


 


---------  


 


NON. Je ne veux pas faire voyager la douleur d'un corps à l'autre, t'as RIEN compris.


 


Tant mieux, je suis rassuré. Je porte néanmoins à ton attention que tout ton argumentaire le laisse entendre. La théorie matérialiste dit précisément que la douleur ne peut pas voyager d'un corps
à l'autre, et c'est bien pour cette raison qu'on ne ressent jamais la douleur de quelqu'un d'autre. 


Tu reconnais donc que le matérialisme a raison ? 


 


Je dis que normalement, n'importe quel corps frappé est censé PRODUIRE de la douleur. Si tu n'es pas d'accord, dis moi lesquels ne peuvent pas. 


 


Avant même d’être vraie ou fausse, cette phrase est incorrecte. Elle n’a pas de sens. C’est cela, Miteny, que tu ne comprends pas. La douleur n’est PAS produite. 


 


Si je reformule la phrase en disant : "Dans la théorie matérialiste, n'importe quel corps frappé est censé ressentir de la douleur", là ce serait tout à fait juste. C'est de la biologie ! 


 


Le fait que je ne sois pas d’accord ne signifie pas que certains corps produisent de la douleur et d’autres non. 


 


En fait, Miteny, c’est toi qui ne sait pas ce que c’est que la douleur. La douleur doit être considérée selon plusieurs angles de vue, et toi tu n'en regardes qu'un seul, ("ça fait mal") et tu
dis que c'est le seul valable. 


 


Digression (à visée explicative) :


 Analogie : Un cube possède 6 faces. Lorsque je regarde un cube, j'en vois au maximum 3 faces. Mais il y en a encore 3 autres, que ne vois
pas, et que je ne peux voir qu'en changeant d'angle de vue. 


Ici Miteny, tu me donnes l'impression de ne voir que 3 faces du cube et de prétendre qu'il n'existe pas 3 autres faces, et que le cube ne possède que 3 faces. 


Ceci est bien une analogie. La douleur n'est pas un cube, mais je la compare ici à un cube pour illustrer (ce qui ne prouve rien en soit) mon impression que tu regardes la douleur selon un angle
de vue particulier, en méprisant voire en niant les autres angles de vue. 


 


Je te laisse le droit de ne pas être d'accord. 


 


Quels sont donc les différents angles de vue pour considérer la douleur ? 


ou en d'autres termes


Qu'est-ce que la douleur ? 


--> La douleur, c'est avoir mal.   Ceci est vrai


--> La douleur, c'est l'information que mon corps subit un dégât. Ceci AUSSI est vrai. 


 


Tu as l'air d'opposer les deux angles de vue. Comme si l'un étant vrai, cela excluait l'autre. A tous ceux qui te disent que la douleur est une information, véhiculée par les fibres nerveuses, tu
leur dit : "Non ! La douleur, ce n'est pas ça, la douleur, c'est avoir mal !" 


Alors qu'en fait, ce n'est pas l'un OU l'autre, c'est l'un ET l'autre. 


 


Le corps est un système, dans lequel différentes parties communiquent (donc, envoient de l'information). Si je pose ma main sur une plaque brûlante, ma main chauffera et certaines cellules seront
détruites. L'information arrivera au cerveau, qui la traduira sous forme de douleur --> j'aurais mal. Le fait que j'ai mal, que ce soit désagréable, fera que j'adopterai les stratégies
adéquates pour ne plus avoir mal, pour éviter le désagréable. --> je retirerai ma main, et à l'avenir j'éviterai de poser ma main sur une plaque brûlante.


Ca, c'est de la biologie. 


C'est bel et bien l'évolution des espèces (l'un des fondements de la biologie moderne), qui a fait que je ressens de la douleur si je pose ma main sur une plaque chauffante. Les espèces qui n'ont
pas développé la capacité à ressentir de la douleur dans ce genre de circonstance se sont fait éjecter vite fait de l'arbre généalogique. 


Ca, c'est encore de la biologie. 


Et toujours selon la biologie, cette information, la douleur, ne peut pas transiter d'un corps à l'autre,


sauf chez les Na'avi du film Avatar, précisément parce qu'ils peuvent établir des connexions nerveuses entre eux. 


 


Tout ça, c'est du matérialisme. Et tout cela constitue les explications de la suffisance du corps matériel pour la sensation douloureuse. 


 


Ce qui n'empêche pas par ailleurs de penser que Dieu existe. L'un n'empêche pas l'autre. 



Miteny 26/10/2010 09:00



mais non crétin, ça ne dépend pas pour qui!!


Dis moi quelle est cette personne qui a mal dès que n'importe quel corps est frappé ??



Drackaleph 21/10/2010 01:05



En réalité, 


"Je suis frappé, je ressens de la douleur, Miteny par contre n'a pas mal.


Son corps n'est pas suffisant pour ressentir ma douleur, et mon corps n'est pas suffisant pour que Miteny ressente ma douleur."


 


Tout cela s'explique très bien par la seule biologie, de façon purement matérialiste. 


--> Il est matériellement impossible que la douleur se transmette d'un corps à un autre. 



Miteny 22/10/2010 18:34



NON. Je ne veux pas faire voyager la douleur d'un corps à l'autre, t'as RIEN compris.


Je dis que normalement, n'importe quel corps frappé est censé PRODUIRE de la douleur. Si tu n'es pas d'accord, dis moi lesquels ne peuvent pas. Prière de lire la question et d'y répondre.



Drackaleph 21/10/2010 01:02



 


Je suis frappé. J'ai mal, aïe ! quelle douleur ! Miteny par contre n'a pas mal.


 


Voilà qui est étrange. SON corps n'est pas suffisant pour ressentir MA douleur !


Et MON corps n'est pas suffisant pour que Miteny ressente ma douleur ! 


Jusqu'ici, tout va bien, la réflexion chemine sans erreur. 


Si le corps n'est pas suffisant pour ressentir une douleur, il doit bien y avoir autre chose !


Cette dernière phrase, c'était l'Erreur. 


"Le corps n'est pas suffisant pour ressentir la douleur" est une phrase floue.


 


Elle peut avoir deux significations : 


 


1. Le corps d'une personne en particulier n'est pas suffisant pour ressentir la douleur d'une autre personne particulière --> vrai


 


2. Le corps, de façon générale, n'est pas suffisant pour ressentir la douleur --> faux, bien sûr --> si le corps est frappé, il ressent la douleur. 


 


La conclusion "il doit bien y avoir autre chose" prend comme base la signification 2 alors que tout le raisonnement était basé sur la signification 1. 


 


L'erreur de Miteny est de confondre les deux significations. Il commence son raisonnement en considérant la signification 1, ("un corps est frappé, un autre n'a pas mal") et tire
ses conclusions à partir de la signification 2 (qui est fausse). Si jamais on contredit ses conclusions, il croit démonter son interlocuteur en revenant à la signification 1. ("si je te frappe,
je n'ai pas mal") 


 


L'erreur de Miteny est donc bien de changer de référentiel au beau milieu de son raisonnement. Son raisonnement perd toute
valeur dès l'instant où il quitte la subjectivité de l'expérience personnelle réciproque pour entrer dans les généralités, à visée objective. 


 


En d'autres termes, (j'espère que Miteny m'aura lu jusque là), bien qu'il semble utiliser le même terme au long de son raisonnement, il ne parle pas de la même chose. Tantôt il
évoque "un corps" (celui de son interlocuteur, le sien, etc), tantôt il évoque "le corps", ce qui change totalement le sens. 


Telle est l'erreur de Miteny.


 


Miteny veut objectiver ce qui est subjectif. Cette absurdité est une erreur
courante. 


 


 



Miteny 22/10/2010 18:32



Le corps suffit signifie n'importe quel corps suffit. Est-ce que frapper n'importe quel corps est une cause suffisante de DOULEUR ??


Est-ce que tu te poses vraiment la question ???


RAPPEL : si le corps suffit, UN corps suffit... N'importe lequel !!! OK ?



frucuche 20/10/2010 17:29



toi avoir très bien compris. marche pas car pas douleur


 


Ohlalala...C'est catastrophique...Mais parle français, bon sang ! Pas douleur pour toi, mais c'est expliqué d'après l'hypothèse matérialiste.



Miteny 20/10/2010 18:03



Voilà. je constate bien que ça ne fonctionne pas, pas de production de douleur. je constate bien que le fonctionnement du corps frappé ne suffit pas.


Dis moi : tu te prends pour qui pour être aussi sûr de toi alors que tu ne fais que te ridiculiser ??


J'aimerais bien savoir



frucuche 20/10/2010 17:17



moi je constate que ça marche pas


 


Que quoi marche pas ? Apprends à t'exprimer rigoureusement.


J'ai montré que la théorie matérialiste prévoit que tu ne peux ressentir ma douleur si tu me tortures. Donc si tu ne ressens aucune douleur en me torturant, cela valide la théorie.



Miteny 20/10/2010 17:20



toi avoir très bien compris. marche pas car pas douleur


et t'as rien montré du tout, crétin, tu ne sais même pas ce qu'est la douleur



frucuche 20/10/2010 17:01



Je t'arrache les ongles et on va voir si ça marche.. OK ?


Moi je verrais bien que ça marche.



Miteny 20/10/2010 17:10



On parle de ce que moi je constate (c'est le sujet). et moi je constate que ça marche pas



frucuche 20/10/2010 15:48



AC=> douleur ?? non pas forcément


Jusqu'à preuve du contraire, si.



Miteny 20/10/2010 15:59



Tu veux une preuve, abruti ?? Je t'arrache les ongles et on va voir si ça marche.. OK ?


Rien ne vaut la vérification expérimentale...(ça fait 150 fois que je lui dis)



frucuche 20/10/2010 15:32



bah si, crétin, c'est la seule définition.


Non. On peut trouver d'autres définitions, moins primitives.
Mais même en en restant à la définition primitive "la douleur ça fait mal", il n'en reste pas moins que ça ne remet pas en question tout ce que j'ai dit sur le matérialisme qui explique très bien
pourquoi je n'ai pas mal quand tu es frappé.



Miteny 20/10/2010 15:44



Elle est pas primitive, abruti, puisque t'es incapable de la comprendre !! Mais quel connard ce type, c'est phénoménal... désolé mais il n'y a vraiment pas d'autres mots pour désigner ce genre de
types


Et je rappelle: AC=> douleur ?? non pas forcément... donc c'est pas les mêmes choses !!!



roflcopter 20/10/2010 14:57



"Toi, activité biologique particulière circonscrite en un corps, ne pourra jamais être l'activité biologique de l'autre corps."


Je n'ai jamais dit ça. La douleur est privée, d'accord, tu l'as compris. ça signifie également qu'on constate, chacun, l'insuffisance du fonctionnement de n'importe quel corps. Réponds.


 


Tu n'as jamais dit ça = tu n'es pas d'accord avec la phrase,


ou Tu n'as jamais dit ça = tu n'as jamais dit le contraire de ça?


Et pour répondre: on constate bien l'insuffisance de n'importe quel corps à être celui que nous sommes. Big deal!



Miteny 20/10/2010 15:21



je voulais dire que je n'ai jamais affirmé le contraire, évidemment.


Ensuite, non, moi je ne parle pas de ça. J'affirme constater que le fonctionnement d'un corps (quelconque, n'importe lequel) frappé n'est pas une cause suffisante de douleur (car pas mal... et
pas mal, pas douleur... dur, dur)



frucuche 20/10/2010 14:48



Il y a 5 minutes, il remettait en question cette évidence


Mais non ! Je n'ai pas remis en question le fait que la douleur fait mal (c'est dire à quel point tu comprends ce que je dis !), j'ai dit que ce n'est pas une définition complète ("incomplet", tu
sais ce que ça signifie, n'est-ce pas ?). De plus, énoncer, "la douleur ça fait mal" ne remet absolument pas en question tout ce que j'ai dit sur l'explication matérialiste de la douleur, qui
explique très bien pourquoi je n'ai pas mal quand tu es frappé.



Miteny 20/10/2010 15:17



bah si, crétin, c'est la seule définition. C'est seulement à son côté douloureux qu'on reconnait la douleur (douloureux=désagréable)



frucuche 20/10/2010 14:19



la douleur ça fait mal.


Et le bleu, c'est bleu. Et la chaleur, ça chauffe. Et l'eau, ça mouille.


Et donc ?



Miteny 20/10/2010 14:35



Hallucinant. Il y a 5 minutes, il remettait en question cette évidence, maintenant il change complètement d'avis. T'es vraiment le roi des cons toi


Et donc ??? pas mal, pas douleur !!



frucuche 20/10/2010 13:32



Inutile de répondre puisque mon commentaire précédent répondait déjà à ta question :


 


Mais bien sûr, quand on cherche à définir une chose, on emploie dans la définition de cette chose des noms d'autres choses dont on peut demander la définition, et ainsi de suite. C'est sûr qu'à
un moment donné, on arrive à l'horizon et on n'a plus d'autre choix que de montrer "c'est cela".
Mais en ce qui te concerne, c'est différent, car il existe un moyen de définir la douleur, en passant par le fonctionnement du cerveau, mais tu refuses de franchir ce pas, car tu sais qu'une fois
ce pas franchi, ton erreur t'apparaîtra dans toute sa splendeur.
Tu ressembles à quelqu'un qui me dirait "le bleu, c'est la couleur bleue. Tu ne sais pas ce que c'est ? Je t'apporte de la couleur bleue, si tu veux." Mais cette personne refuserait d'admettre
que le bleu ne correspond qu'à une longueur d'onde particulière de la lumière. Il dirait "non, rien à voir avec la longueur d'onde. Quand je vois du bleu, c'est bleu. C'est inexplicable
physiquement". Et cette personne se tromperait donc car elle ne comprendrait pas que notre cerveau interprète d'une certaine manière la lumière suivant sa longueur d'onde, et préférerait en
rester à ce qu'elle voit pour sa définition du bleu. Toi tu es pareil : tu refuses de prendre en compte le phénomène cérébral de traitement de l'information alors que cela est vérifiable
expérimentalement et que cela peut faire avancer notre compréhension du phénomène de la douleur. Tu es obscurantiste, en somme.



Miteny 20/10/2010 13:52



Voyez donc: il refuse d'admettre que par définition, la douleur ça fait mal. Quand on est réduit à dire autant de bêtises, c'est qu'on est vraiment bien piégé. Je ris.


CQFD



frucuche 20/10/2010 11:56



Si je te demande "c'est quoi le cerveau?".. tu peux faire quoi d'autre, crétin, à part m'en montrer un ???


Donc tu ne sais pas ce qu'est une définition, quoi...Je peux te définir un cerveau : organe de la pensée, organe central des fonctions motrices et neuro-végétatives du corps; ensemble de neurones
assemblés en système et siège de phénomène électro-chimiques, etc... Tu vois je peux te définir le cerveau sans avoir à t'en montrer un.


Mais bien sûr, quand on cherche à définir une chose, on emploie dans la définition de cette chose des noms d'autres choses dont on peut demander la définition, et ainsi de suite. C'est sûr qu'à
un moment donné, on arrive à l'horizon et on n'a plus d'autre choix que de montrer "c'est cela".
Mais en ce qui te concerne, c'est différent, car il existe un moyen de définir la douleur, en passant par le fonctionnement du cerveau, mais tu refuses de franchir ce pas, car tu sais qu'une fois
ce pas franchi, ton erreur t'apparaîtra dans toute sa splendeur.
Tu ressembles à quelqu'un qui me dirait "le bleu, c'est la couleur bleue. Tu ne sais pas ce que c'est ? Je t'apporte de la couleur bleue, si tu veux." Mais cette personne refuserait d'admettre
que le bleu ne correspond qu'à une longueur d'onde particulière de la lumière. Il dirait "non, rien à voir avec la longueur d'onde. Quand je vois du bleu, c'est bleu. C'est inexplicable
physiquement". Et cette personne se tromperait donc car elle ne comprendrait pas que notre cerveau interprète d'une certaine manière la lumière suivant sa longueur d'onde, et préférerait en
rester à ce qu'elle voit pour sa définition du bleu. Toi tu es pareil : tu refuses de prendre en compte le phénomène cérébral de traitement de l'information alors que cela est vérifiable
expérimentalement et que cela peut faire avancer notre compréhension du phénomène de la douleur. Tu es obscurantiste, en somme.



Miteny 20/10/2010 13:15



Et c'est quoi un organe crétin ??? On peut jouer comme ça longtemps. la vérité est que ta malhonnêteté est écoeurante et que je ne vais pas entrer dans ton jeu de malade mentale... tout le
monde sait qu'on reconnait la douleur au côté douloureux, abruti.



frucuche 20/10/2010 09:26



faire semblant de ne pas savoir ce qu'est la douleur


 


Je n'ai pas dit que je ne savait pas ce que c'est, j'ai dit que tu ne pouvais pas définir ce qu'est la douleur. Tu ne peux pas me donner une définition. Ton seul argument, c'est "si tu veux je te
montre", mais moi je ne veux pas que tu me montres, je veux une définition. Or, tu n'es pas capable de doner une définition satisfaisante de la douleur car tu négliges et méprises l'explication
matérialiste qui est que la douleur est le traitement d'informations effectué par le cerveau.


Je vois très bien que tu as peur de franchir ce pas, car une fois cela posé (ce qui est la base du matérialisme que tu prétends démolir), il devient évident que les causes biologiques
suffisent à ce que la douleur soit privée.



Miteny 20/10/2010 11:39



Facile de jouer ce jeu minable. Moi aussi je peux le faire. Si je te demande "c'est quoi le cerveau?".. tu peux faire quoi d'autre, crétin, à part m'en montrer un ???


Tu vois jouer au plus con, c'est facile. Alors arrête d'être ridicule. Et si tu veux savoir ce qu'est la douleur désagréable, je suis prêt à te montrer ce que signifie le mot "désagréable".


T'es vraiment un pauv'type. Je le répète souvent je le sais, mais à ton niveau, c'est écoeurant.


 



frucuche 20/10/2010 09:00



c'est une sensation très désagréable


 


Et comment définis-tu "désagréable", gros malin ? C'est toujours incomplet.



Miteny 20/10/2010 09:03



J'apporte une pince... faire semblant de ne pas savoir ce qu'est la douleur, c'est ton ultime argument ??



frucuche 19/10/2010 13:32



La logique et le vocabulaire postulent que la douleur ça fait mal


 


Incomplet.



Miteny 20/10/2010 08:56



Non. C'est à ça qu'on reconnait la douleur... c'est une sensation très désagréable



Roflcopter 18/10/2010 15:59



Il y a quelque chose que tu manques là... Selon la théorie matérialiste, la douleur n'est pas un objet extérieur à la conscience, la conscience n'a pas à y avoir "accès", elle en fait partie.
C'est seulement une variation de l'activité biologique qui est la conscience. Une personne qui a mal est une activité biologique particulière. Toi, activité biologique
particulière circonscrite en un corps, ne pourra jamais être l'activité biologique de l'autre corps. Sa douleur n'est pas accessible; on ne peut pas parler "d'accès" à la douleur plus
que "d'accès" à être en termes matérialistes.



Miteny 20/10/2010 08:54



"Toi, activité biologique particulière circonscrite en un corps, ne pourra jamais être l'activité biologique de l'autre corps."


Je n'ai jamais dit ça. La douleur est privée, d'accord, tu l'as compris. ça signifie également qu'on constate, chacun, l'insuffisance du fonctionnement de n'importe quel corps. Réponds.



Drackaleph 18/10/2010 13:26



 


C'est une réalité universelle.  torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur, il faut que ce soit un corps bien particulier et pas n'importe lequel. Tu ne
comprends pas ?? Je ne sais même pas ce qu'il y a à ne pas comprendre !


Je le comprends, évidemment, et même je le sais depuis toujours. Ce que je ne comprends pas, en revanche, c'est en quoi : 


C'est un corps bien particulier et pas n'importe lequel (cad celui qui est frappé) qui ressent la douleur 


signifie 


que le corps ne suffit pas. 


car


Biologiquement, le corps d'un individu A suffit à ce que l'individu A ressente de la douleur. 


Alors oui, le corps suffit. Mais pas pour tout le monde en même temps. 


Le corps seul, biologique, ne serait pas suffisant pour que l'individu B ressente de la douleur lorsque l'individu A est frappé. 


Comme l'individu B ne ressent en effet aucune douleur lorsque l'individu A est frappé,


alors il n'y a rien d'autre que le corps qui intervient dans la douleur


donc le corps est suffisant. 


 


Le corps est bien censé produire une douleur, comme tu dis. Mais pas forcément accessible d'après toi...


Dis moi quand il produit de la douleur accessible et quand il produit de la douleur innacessible. 


 


Miteny, tu as mal lu. L'intervenant Roflcopter a bien écrit : "Selon le matérialisme, le corps n'est pas sensé produire une douleur accessible à tous... "


Ce qui signifie que le matérialisme prédit bien ce qui se produit : le corps produit de la douleur qui n'est accessible que pour la seule personne qui l'a produite. C'est normal, c'est une loi de
la biologie, et le corps suffit à cela. 


C'est cela que tu ne comprends pas, Miteny. 


 



Miteny 20/10/2010 08:45



Si le fonctionnement du corps suffit, le fonctionnement de n'importe quel corps suffit. Oui ?



Roflcopter 16/10/2010 21:28



Le matérialisme est faux puisque le corps ne suffit pas à faire quelque chose que le matérialisme ne prédit pas? LOL


Selon le matérialisme, le corps n'est pas sensé produire une douleur accessible à tous... La conscience est conçue comme une activité du corps, la douleur étant une variation de cette activité,
la distinction des corps expliquant l'indépendance des consciences... Donc bien qu'un être conscient puisse observer l'activité d'un autre corps, comme sur une IRM, son activité ne pourra jamais
être celle de l'autre et éprouver ce qu'il éprouve...


 


Mais bon, je devrais arrêter de me faire croire que mr TPN lit les gens qui postent ici autrement que pour tenter de conforter son ego et retourner faire des choses sérieuses =)



Miteny 18/10/2010 09:27



Mon pauvre, tu es stupide. Le corps est bien censé produire une douleur, comme tu dis. Mais pas forcément accessible d'après toi...


Dis moi quand il produit de la douleur accessible et quand il produit de la douleur innacessible. Après je proposerai d'appeler la douleur accessible... DOULEUR !


C'est tellement ridicule ce que tu dis



Drackaleph 16/10/2010 11:27



J'essaie de comprendre ton raisonnement


Pour toi : 


la subjectivité d'un individu A n'est pas la même que la subjectivité d'un individu B 


=


Le corps ne suffit pas


 


Est-ce que c'est bien ce que tu dis ? 


Moi, je ne trouve pas ces deux phrases équivalentes, et je ne vois pas comment tu peux les prendre comme équivalentes, ni comment tu fais pour passer de l'une à l'autre. A mes yeux, il manque des
étapes intermédiaires dans le raisonnement. Comme l'a dit un autre intervenant, un peu de pédagogie, merci. 


 


(pour trucuche : s'il existe un moyen de trouver une faille dans son raisonnement, il faut d'abord comprendre précisément la logique de Miteny.  Jusqu'à présent, celle-ci nous semble
inaccessible : nous ne comprenons pas non seulement qu'il persiste dans ce qui nous apparaît comme une erreur, ni même comment il fait pour la commettre. Il est donc essentiel de comprendre AVANT
de rétorquer. )



Miteny 18/10/2010 09:11



C'est une réalité universelle.  torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur, il faut que ce soit un corps bien particulier et pas n'importe lequel


Tu ne comprends pas ?? Je ne sais même pas ce qu'il y a à ne pas comprendre !



Saerileth 16/10/2010 11:14



Si le programme produit de la douleur... c'est que la douleur produite par cette machine existe, càd
existe réellement... ok jusque là?? 


La douleur produite par cette machine existe réellement, d'accord. 


En quoi (dans la théorie matérialiste) le fait que cette douleur existe réellement implique-t-il que le programmeur devrait la ressentir ? 


Ce n'est pas parce qu'une chose existe qu'elle est nécessairement perceptible par tout le monde... 



Miteny 18/10/2010 09:10



Quand la douleur existe réellement pour une personne, celle-ci a mal et souffre. car par définition la douleur ça fait mal



Pensebête 15/10/2010 19:16



"L'hypothèse matérialiste" ne postule absolument pas que la "constatation" du phénomène "douleur" doit se faire
uniquement via une expérience personnelle.


 


Très cher Miteny, la fameuse "hypothèse matérialiste" dont tu parles n'est que la tienne et certainement pas celle admise communément...



Miteny 18/10/2010 09:09



Tu ne sais pas de quoi tu parles. La logique et le vocabulaire postulent que la douleur ça fait mal. C'est la définition. Si pas mal, pas douleur.



Roflcopter 15/10/2010 16:29



Woah, tu m'accuses de me prendre pour quelqu'un?!


 


TOI?!


 


Petit TPN a grandi...


 


J'aimerais bien que tu nous réexplique en quoi la théorie matérialiste prédit que la terre entière devrait avoir mal à la tête si tu manges ta crème glacée trop vite.



Miteny 15/10/2010 16:55



 C'est une réalité universelle.  torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur, il faut que ce soit un corps bien particulier et pas n'importe lequel


L'hypothèse matérialiste est donc fausse puisque le fonctionnement du corps frappé ne suffit pas



frucuche 15/10/2010 15:12



D'ailleurs c'est vrai pour moi mais aussi pour tout le monde.


Faux


C'est une réalité universelle.


Faux


torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur


Imprécis


L'hypothèse matérialiste est donc fausse puisque le fonctionnement du corps frappé ne suffit pas


Approximatif


 



Miteny 15/10/2010 15:21



 C'est une réalité universelle.  torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur, il faut que ce soit un corps bien particulier et pas n'importe lequel


L'hypothèse matérialiste est donc fausse puisque le fonctionnement du corps frappé ne suffit pas



frucuche 15/10/2010 14:55



pour moi= selon ce que je constate


 


Ce que tu constates est l'ensemble des informations traitées par ton cerveau de manière consciente. Comme aucune information concernant l'endommagement du corps de l'autre ne parvient à ton
cerveau, comment veux-tu que ton cerveau traite cette information ? Et comme, selon l'hypothèse matérialiste, la douleur EST le traitement de cette information, il est par conséquent impossible,
selon cette hypothèse, que tu ressentes de la douleur dans ce cas. La démonstration est faite.


 


Dis-moi quelle est l'hypothèse qui te permet d'affirmer que tu devrais ressentir la douleur des autres ?


 



Miteny 15/10/2010 15:00



D'ailleurs c'est vrai pour moi mais aussi pour tout le monde. C'est une réalité universelle.  torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur


L'hypothèse matérialiste est donc fausse puisque le fonctionnement du corps frappé ne suffit pas



frucuche 15/10/2010 14:35



D'ailleurs c'est vrai pour moi mais aussi pour tout le monde. C'est une réalité universelle. torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur


L'hypothèse matérialiste est donc fausse puisque le fonctionnement du corps frappé ne suffit pas


 


Approximations, raccourcis, manque de rigueur...tu files à la conclusion à toute vitesse comme un rat regagne son trou de peur qu'un chat ne le croque. Si tu étais tranquille tu n'aurais pas peur
de développer davantage ton raisonnement. Pas de chance, dès qu'on se prête à l'opération, on voit à quel point il est bancal :


D'ailleurs c'est vrai pour moi mais aussi pour tout le monde : Pour tout le monde sauf la personne frappée. Pourquoi oublies-tu systématiquement de le préciser.


C'est une réalité universelle : Du coup, non.


torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur : Pour qui ? Pour quoi ? Evidemment, pour la personne torturée, la torture est une cause suffisante
de douleur.


L'hypothèse matérialiste est donc fausse puisque le fonctionnement du corps frappé ne suffit pas : Ne suffit pas à quoi ? Apprends à t'exprimer avec rigueur et à compléter tes
phrases.



Miteny 15/10/2010 15:00



D'ailleurs c'est vrai pour moi mais aussi pour tout le monde. C'est une réalité universelle.  torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur


L'hypothèse matérialiste est donc fausse puisque le fonctionnement du corps frappé ne suffit pas



frucuche 15/10/2010 14:17



D'ailleurs c'est vrai pour moi mais aussi pour tout le monde.


Pour tout le monde sauf pour celui qui est frappé.


C'est une réalité universelle.


Qu'est-ce qui est une vérité universelle ? Que seule une personne mal ? Eh bien cette vérité est expliquée par le matérialisme, comme je l'ai montré.



Miteny 15/10/2010 14:20



D'ailleurs c'est vrai pour moi mais aussi pour tout le monde. C'est une réalité universelle.  torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur


L'hypothèse matérialiste est donc fausse puisque le fonctionnement du corps frappé ne suffit pas



Saerileth 15/10/2010 13:03



Je cite en italique un fragment de votre argumentation sur ce blog. Mon seul but est de comprendre. 


Je ne comprend pas le lien logique entre  : 


Vous pensez que la douleur est purement d'ordre matériel (biologique) ? Si c'était le cas, probablement qu'un jour il serait possible d'élaborer un programme capable de produire de la
douleur. OK ? 


et la suite : 


Ce qui signifie que le programmeur (au moins) aurait mal (la douleur) dès qu'il fait fonctionner son programme ! 


 


Peut-être suis-je un peu bête : Je ne comprends pas en quoi le premier paragraphe en italique implique le second. Pourriez-vous faire acte d'un peu de pédagogie, s'il vous plait ? 


Je vous remercie. 



Miteny 15/10/2010 13:37



Si le programme produit de la douleur... c'est que la douleur produite par cette machine existe, càd existe réellement... ok jusque là??



frucuche 15/10/2010 12:56



La réalité que je constate tous les jours: torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur.


Il manque des mots dans ta phrase : torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur pour toi. L'hypothèse matérialiste est donc vérifiée.



Miteny 15/10/2010 13:36



pour moi= selon ce que je constate


D'ailleurs c'est vrai pour moi mais aussi pour tout le monde. C'est une réalité universelle.  torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur


L'hypothèse matérialiste est donc fausse puisque le fonctionnement du corps frappé ne suffit pas



Drackaleph 15/10/2010 12:39



Je constate le cri, le fonctionnement du cerveau (IRM),... mais pas la douleur


CQFD


 


Vous avez démontré que la subjectivité d'un individu A n'est pas la même que la subjectivité d'un individu B. Ce que tout le monde sait depuis la nuit des temps. Bravo ! Bravo ! Quel génie




Miteny 15/10/2010 13:34



Oui et alors ? Le corps ne suffit pas, c'est effectivement une évidence.



frucuche 15/10/2010 11:54



D'ailleurs on s'aperçoit que ette hypothèse de départ est fausse: on vérifie bien l'AC avec l'imagerie médicale mais pas la douleur...


 


La personne frappée constate bien la douleur. L'hypothèse de départ est donc corroborée par les faits.


L'hypothèse "la douleur est autre chose que le traitement du cerveau" ne peut être validée que dans le cas où je ressens la douleur d'une personne frappée qui n'est pas moi. Les faits la
démentent donc.


 



Miteny 15/10/2010 12:09



La réalité que je constate tous les jours: torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur. CQFD



frucuche 15/10/2010 11:09



Je décris ce que je constate. Pas de douleur..


Si tu pars de l'hypothèse "la douleur n'est qu'un traitement d'informations effectué par le cerveau", alors tu peux vérifier que ce traitement a bien lieu grâce à l'imagerie médicale. Et si tu
pars de cette même hypothèse, il est logique que le traitement de l'information "corps endommagé" ne soit pas effectué par ton cerveau...puisque cette information n'y est pas parvenue ! La seule
chose qui pourrait faire que tu puisse ressentir de la douleur quand un autre corps que le tien est frappé, ce serait de poser l'hypothèse "la douleur n'est pas qu'un traitement d'informations
effectué par le cerveau". Mais pour valider cette hypothèse, il faudrait un fait, du genre avoir mal quand un autre corps que le sien est frappé. Ironique, n'est-ce pas ? de constater qu'un cas
où l'on ressente la douleur d'autrui prouverait l'insuffisance du corps. Mais comme ce fait n'a encore jamais été observé, on va garder la suffisance du corps.


 



Miteny 15/10/2010 11:45



Si tu pars de l'hypothèse "la douleur n'est qu'un traitement d'informations effectué par le cerveau", alors tu peux vérifier que ce traitement a bien lieu grâce à l'imagerie médicale.


Forcément si on part de ta conclusion, connard, on arrive dessus. C'est pas possible qu'un être aussi méprisable, aussi menteur existe !!


Hallucinant


 


D'ailleurs on s'aperçoit que ette hypothèse de départ est fausse: on vérifie bien l'AC avec l'imagerie médicale mais pas la douleur... CQFD



frucuche 15/10/2010 10:54



tu ne sais pas à quoi ça correspond expérimentalement l'expression "ça fait mal"


Je n'ai pas dit que je ne savais pas à quoi ça correspond, j'ai dit que tu ne saurais pas le définir, autrement qu'avec l'emploi de synonymes ("douleur", "désagréable", etc) Je vais vraiment
finir par croire que tu es très bête pour ne pas comprendre ça, malgré ma patience et ma clarté.



Miteny 15/10/2010 10:57



crétin, tu viens de valider ce que je dis. La réalité que je constate tous les jours: torturer n'importe quel corps ne sera jamais une cause suffisante de douleur. CQFD



frucuche 15/10/2010 10:50



On s'en fout de l'autre, on parle d'abord de ce que je constate moi


Il n'est pas prévu que ton cerveau effectue un traitement d'information quand le corps d'un autre est frappé. En d'autres termes il n'est pas prévue que tu aies mal. Donc si l'on s'intéresse à ce
que tu ressens, on verra que tu ne ressens pas de douleur, ce qui est conforme à la théorie.


 


Et j'ai prouvé que ce n'était pas que ça.


Non. Ton argumentation, c'est une tautologie : "la douleur n'est pas qu'un traitement d'information effectué par un cerveau donc si une douleur était produite quand un corps est frappé alors tout
le monde devrait avoir mal. Or ce n'est pas ce qui arrive donc le corps ne suffit pas à produire de la douleur, et donc la douleur n'est pas qu'un traitement d'informations, etc., etc.". Tu
comprends ? Tu pars de la conclusion. Afin de réfuter la biologie, tu dois partir de l'hypothèse "la douleur n'est qu'un traitement effectué par le cerveau" (qui implique que la douleur est
réservée à celui dont le cerveau effectue ce traitement d'informations), et trouver un fait qui montre que cette hypothèse est fausse. Toi tu fais l'inverse.



Miteny 15/10/2010 10:54



Je pars pas de la conclusion sale con. Il ment encore !!


Je décris ce que je constate. Pas de douleur.. ça n'a pas marché. Il y a bien eu fonctionnement du corps frappé, traitement de l'information (AC) mais pas de douleur



frucuche 15/10/2010 10:39



la douleur c'est pas un traitement d'informations c'est une sensation douloureuse qui fait mal


Mais crétin, c'est quoi, la définition d'une sensation ? C'est un traitement d'information.


Tu ne te rends pas compte de la tautologie que tu fais quand tu définis la douleur ? "La douleur est une sensation douloureuse". Oui mais c'est quoi la définition de "douloureux" ? "Ca fait mal".
Oui mais ça veut dire quoi "ça fait mal"? Et là tu n'as plus de réponse. Moi je dis que le matérialisme donne une réponse : douleur=sensation=mal=traitement d'informations du cerveau.


 



Miteny 15/10/2010 10:49



tu ne sais pas à quoi ça correspond expérimentalement l'expression "ça fait mal" ?? Mais je peux te montrer, pas de problème, sale con


"Moi je dis que le matérialisme donne une réponse : douleur=sensation=mal=traitement d'informations du cerveau. "


C'est pas du tout ce que l'expérience montre. Il va recommencer à dire que la douleur ça fait pas mal !!


 


Ecoeurant. ce type est écoeurant de bêtise et de malhonnêteté. Il est à vomir. c'est l'incarnation du mal. Un vrai serviteur du Malin



frucuche 15/10/2010 10:33



La douleur n'est PAS SEULEMENT le traitement d'informations


Informe-toi sur les explication biologiques de la douleur. Tu verras que la douleur ce n'est QUE ça. La sensation douloureuse ce n'est QUE ça. Avoir mal ce n'est QUE ça.


Dire que c'est autre chose que ça, c'est abandonner l'hypothèse biologique. Donc quand tu dis trouver une incohérence dans le matérialisme, tu te sers en fait d'une hypothèse qui n'en est pas
issue et tu dis "vous avez vu, cette hypothèse ne marche pas. Bizarre, non ?". Et évidemment qu'elle ne marche pas, cette hypothèse, puisqu'aucun matérialiste ne l'a jamais formulée ! C'est là
ton erreur, comme je te l'ai déjà dit.



Miteny 15/10/2010 10:35



C'est le sujet de la discussion. Est-ce que ça ou pas ??


Et j'ai prouvé que ce n'était pas que ça. Toi comprendre ?? mais fuis, c'est mieux...



frucuche 15/10/2010 10:24



cette saloperie fait semblant d'oublier tous les 2 coms que la douleur ça fait mal..


 


Mensonge. Tu ne comprends pas l'explication matérialiste de la douleur, c'est tout. La douleur c'est un traitement d'informations effectué par le cerveau et oui, ça fait mal à celui qui effectue
ce traitement.



Miteny 15/10/2010 10:31



Regardez donc... il dit mensonge puis après recommence !


NON, la douleur c'est pas un traitement d'informations c'est une sensation douloureuse qui fait mal (il le sait très bien en plus... quel sale con !!)



frucuche 15/10/2010 10:22



Donc pas de douleur pour moi


 


Pour moi non, mais pour celui qui est frappé si (il a mal).


Donc le corps est suffisant pour produire de la douleur qui fait mal.



Miteny 15/10/2010 10:30



On s'en fout de l'autre, on parle d'abord de ce que je constate moi et après on parlera de ce qu'il constate lui (l'insuffisance de n'importe quel corps également d'ailleurs)



frucuche 15/10/2010 10:15



Bah non, la douleur ça fait pas forcément mal


 


La douleur des autres ne me fait pas mal (évident d'après la définition même de la douleur).


D'après la définition matérialiste de la douleur, une douleur ne peut exister sans cerveau et sans la conscience produite par celui-ci. La douleur est privée, car elle est le traitement
d'information effectuée par un cerveau. Avoir mal, c'est avoir un cerveau qui effectue ce traitement d'informations. Si mon cerveau effectue ce traitement d'informations consécutivement à un
dommage subit par mon corps, il n'y a acune raison que le cerveau des autres personnes effectue ce traitement et donc qu'ils aient mal. C'est pourquoi ma douleur ne fait pas mal aux autres, mais
seulement à moi-même.


Je ne sais pas ce qu'il te faut de plus, j'ai totalement démonté tes sophismes. Il ne te reste plus rien.


 


guignol


Toujours pas d'argument. Que des insultes. Tu crois te rendre plus crédible en utilisant ce recours ?



Miteny 15/10/2010 10:19



Donc pas de douleur pour moi (puisque pas mal, sale con)


Frapper n'importe quel corps n'est pas une cause suffisante de douleur qui fait mal (il faut toujours préciser "qui fait mal" parce que cette saloperie fait semblant d'oublier tous les 2 coms que
la douleur ça fait mal.. c'est dire le malfaisant que c'est)...


 


 tu confirmes ?


PS: tes affirmations gratuites sont archi fausses, sale con. La douleur n'est PAS SEULEMENT le traitement d'informations, c'est ce que tu viens de confirmer, sale con