Cet algorithme génétique si formidable !

Publié le par Miteny

Comme vous le verrez en annexe de ce livre, je suis très intéressé par l'histoire de l'évolution. Cela peut paraître paradoxal quand on s'appelle « dieuexiste.com », mais pour moi, ça ne l'est pas.

En effet, comme je l'avais expliqué dans cet article du 18 juillet 2011, l'algorithme génétique qu'est l'évolution de la vie est quelque chose de véritablement fascinant. Un premier extrait de ma prose de l'année dernière si vous le permettez :

« Dieu a employé une des méthodes les plus efficaces pour résoudre un problème, très régulièrement utilisée en informatique, à savoir... l'algorithme génétique !! L’évolution, désormais acceptée et reconnue par la communauté scientifique, est en fait un formidable algorithme génétique mis en place par Dieu. »

On ne peut pas nier que cela ait été mise en place par Dieu, mais peut-être pas aussi directement que je l'envisageais à l'époque.

Car si l'on admet que la vie ait pu apparaître spontanément simplement parce que Dieu avait mis en place un univers aux caractéristiques physiques si précisément idéales, on peut éventuellement admettre que cette vie ait pu évoluer sans son aide.

Cet article de futura-sciences montre que de simples organismes cellulaires peuvent dans certaines conditions évoluer vers un être multicellulaire assez rapidement. Autrement dit, il met en évidence de façon indirecte comment notre monde est capable d'abriter des « programmes » intelligents et performants car très souples et formidablement adaptables.

La vie n'est pas inexplicable. On peut comprendre son fonctionnement.

Du coup, on peut se dire que l'algorithme génétique qu'est la vie a pu se créer lui-même dans le sens où l'organisation physique de la matière est si bien conçue que, dans des conditions favorables, elle offre des tas de solutions mathématiques.

Parmi elles, l'algorithme génétique, qui, parce qu'il est le plus performant, a fini par triompher sur tous les autres. Ce qui est surtout génial dans tout ça, c'est, je ne le répéterai jamais assez, l'existence d'un monde avec justement les bonnes caractéristiques physiques pour permettre à des molécules complexes aux propriétés étonnantes d'exister et de s'organiser. J'ai déjà longuement évoqué le sujet dans les articles précédents.

Voilà donc comment parfois j'ai tendance à voir les choses.

Un petit aparté sur Charles Darwin  : vous pensez sûrement qu'en tant que défenseur acharné de l'existence de Dieu, je hais ce savant. Et bien non, je l'admire au contraire. Je le trouve brillant, parce qu'il a su comprendre l'évolution de la vie bien avant que l'on soupçonne l'existence du code génétique. Un génie donc. Une sorte d'Einstein des naturalistes. Je trouve qu'il est injustement méprisé par les croyants, même encore aujourd'hui. En tant que collègue, sincèrement, je compatis. Hourra pour Darwin !!

Mais revenons à nos moutons.

Ainsi, j'ai souvent tendance à penser qu'il n'y a pas eu besoin d'intervention divine au niveau des molécules organiques pour que la vie évolue de façon aussi performante. Mais d'autres fois je suis comme Yves Coppens qui, malgré son long passé d'athée fervent, pense désormais que « le hasard fait trop bien les choses pour être crédible ».

Il s'est aperçu que le taux de mutation augmentait après les grandes périodes d'extinction comme celle qui a fait disparaître les dinosaures, comme si la vie savait qu'il fallait changer quelques paramètres pour adapter « ses » espèces à la situation de crise, et il en a été bouleversé.

D'ailleurs, l'année dernière, rejoignant les hypothèses du célèbre paléontologiste, j'avais écrit : « Autrement dit, il n'est pas absurde d'envisager que Dieu, puisqu'il est partout, puisqu'il est relié au corps humain via le lien métaphysique, s'amuse également à régler en temps réel les paramètres de l'algorithme génétique « évolution de la vie » ».

 

En effet, il faut que je sois cohérent jusqu'au bout. Puisque j'affirme depuis si longtemps, avec autant de force et d'endurance, que la matière vivante humaine est reliée à Dieu via le lien métaphysique pour permettre à la conscience de soi d'exister, il faut que j'accepte l'éventualité que ce lien soit beaucoup plus répandu dans la nature que je ne le pensais initialement.

« Dieu est partout » dit-on souvent. Mais de quelle façon ? Règle-t-il en direct les paramètres du vivant comme semble le penser Yves Coppens ? Son intervention sur le langage qu'est le monde est-elle continue ?
Pour l'instant, sur ce sujet bien précis, force est de constater que j'hésite. Vous aurez néanmoins remarqué que lorsque je suis confronté à des incertitudes, à un manque d'information, à des doutes légitimes, je sais le dire. Contrairement à la plupart des décérébrés dont je suis malheureusement obligé de lire la prose navrante parce qu'ils me la postent en commentaire... Mais passons.

En fait, pour répondre à ces questions, il faut que j'en sache plus sur ce fameux lien métaphysique, il faut que j'examine avec encore plus d'attention l'épineux problème de l'origine de la conscience de soi. C'est justement le sujet des prochains articles !

 

Bien humblement, votre dévoué serviteur miteny.

 

Genèse 2.7 : « Jéhovah forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

huhu 16/06/2012 18:41


Tu ne peux pas chosifier la douleur comme cela, c'est normal que cela aboutit à un non sens. La formulation est très mauvaise, retente !

Miteny 17/06/2012 01:30



Je n'ai pas chosifié la douleur.



huhu 15/06/2012 23:36


C'est donc quoi la formulation finale ? (il y en a plein qui divergent légèrement sur le site)

Miteny 16/06/2012 01:56



Je constate que le fonctionnement d'un corps quelconque torturé n'est pas une cause suffisante de douleur au niveau de ce corps.


On peut essayer avec ton corps si tu veux : ça tombe bien, j'ai un chalumeau sous la main qui a envie de chatouiller tes tibias. Alors ? Prêt pour la vérification expérimentale ??


...


 


Des babouins je vous dis...



huhu 15/06/2012 02:41


Pourrais le reformuler en un syllogisme stp ? Il prendrait une valeur logique plus puissante.

Miteny 15/06/2012 09:24



Non, on ne peut pas faire mieux.



huhu 13/06/2012 22:04


Juste une question, je vais reformuler ta démonstration en un syllogisme et tu me dis si tu es d'accord.


Postulat : Autrui possède une conscience semblable à la mienne


1. Toute matière est perceptible


2. Or, la conscience d'autrui (et donc la mienne) ne l'est pas


3. Donc la conscience n'est pas matérielle


Donc il existe une substance autre que la matière que seule l'existence de Dieu peut expliquer.


Est-ce que tu es d'accord avec cette reformulation ? Ou dans ce cas peux-tu la corriger ?

Miteny 13/06/2012 23:50



ça pourrait être ça mais c'est trop imprécis. Si je disais ça, je me ferais carrément assassiné.


 


Donc prière de s'en tenir à la formulation officielle.