Alors on pense...

Publié le par Miteny

Vous connaissez sans doute le tube de stromae « alors on danse ». Si vous ne le connaissez pas, regardez un peu cette vidéo.

 


Stromae - Alors On Danse (Clip Officiel)  

 

Et comme souvent cette année, j'ai envie de vous proposer une petite variante :

 

Alors on ..., alors on … Alors on …

 

Il y a ceux qui te méprisent

et il y a ceux qui te disent

que ça ne les dérangerait pas

de te voir passer de vie à trépas

Il y a ceux qui détruisent

Et puis ceux qui attisent

La haine entre les hommes

en ne pensant qu'à leur pomme

 

Il y a ceux qui s'en foutent

et ceux qui te mettent le doute

sur la valeur de l'humanité

mais pas sur sa grande vanité

Alors on s'dit que c'est une erreur

qu'on est pas né à la bonne heure

Qu'on ferait mieux de se barrer

bref de tout laisser tomber

 

Alors on pense… (x9)

 

Alors on s'dit qu'il y a autre chose

qu'tout ce qui existe a une cause

on voit qu'la conscience c'est bizarre

qu'ya forcément pas que le hasard

on comprend que la biologie

c'est idiot de dire que ça suffit

et qu'ça ouvre une porte fantastique

sur une nouvelle métaphysique

 

Alors on s'dit que ce n'est pas fini

on se prend un peu pour un génie

ne serait-ce que quelques secondes

On croit pouvoir changer le monde

et le faire sortir des ténèbres

en devenant un rien célèbre

en défendant cette évidence

Qui d'vrait être la base de la science

 

Alors ils mentent… (x9)

Lalalalalala, Lalalalalala

Alors ils mentent...

Lalalalalala, Lalalalalala

Alors ils mentent...

Lalalalalala, Lalalalalala

Alors ils mentent... Alors on pense…

 

C'est facile d'écrire quelques vers, surtout s'ils ne sont pas forcément extraordinaires, je veux bien l'admettre. Ça l'est en revanche moins de les chanter...

Publié dans Best of chansons

Commenter cet article

zamenhof 20/08/2012 21:29


Il y a ceux qui te méprisent


et il y a ceux qui te disent


que ça ne les dérangerait pas


de te voir passer de vie à trépas


Il y a ceux qui détruisent


Et puis ceux qui attisent


La haine entre les hommes


ça, ce sont des vers d'actualité ! qui font penser tout de suite aux
propos de l'abject et haineux Fabius (l'homme qui ne se fait pas de bon sang .....) qui se conduit comme un caïd mafieux, et donne honte d'être français.

menteur 08/12/2011 12:21


?????? précises!

menteur 08/12/2011 10:54


« Exemple de vérité toujours vraie : le soleil existe. »


Certes, c'est vrai, mais est-ce pour autant une vérité absolue? cette vérité sera t-elle toujours vraie ?


 

Miteny 08/12/2011 12:10



Je croyais que tu disais qu'on ne pouvait rien connaitre ?



menteur 08/12/2011 10:09


Dans ce qui est exprimé, c’est déjà une expression dans le relatif d’un temps donné.


Relatif, à l’époque, le lieu, les connaissances, la recherche etc. Tu peux toi-même le constater concernant beaucoup de vérités « vraies » en un temps et s’avérant fausses
maintenant ! les vérités ne sont vraies que dans leur temps, relatives, jamais dans l’absolu !


L’Absolu pointe vers la fin du mot, de l’idée qui eux seront toujours relatives aux conditions propres dans lesquelles ils s’expriment.

Miteny 08/12/2011 10:13



Exemple de vérité toujours vraie : le soleil existe.



menteur 08/12/2011 08:19


Vide, rien, néant ne sont que des concepts, il faut bien qu’il y ait là quelque chose pour le dire.


C’est pour cela qu’on ne peut dire qu’à partir de quelque chose sinon c’est le « silence » !


Quand je dis « Vie » c’est le seul terme qui me semble correct, pour énoncer ce que je constate !   


Je fais miennes (selon mon ressenti et compréhension) les paroles d’un philosophe dont j’ai oublié le nom : «  je ne suis pas ce que je sais, je ne sais pas ce que je suis » !


Voilà ce qui est « vrai, relativement » pour moi, maintenant.


Et comme Talia je dirai «Quelle importance ? »…………….les mots viennent toujours après !  

Miteny 08/12/2011 09:43



Je ne suis pas d'accord sur le "vrai relativement". Il y a des choses vraies absolument.



menteur 07/12/2011 19:01


Pas vraiment Miteny, la réalité est ce qu'elle est et se manifeste en tant que vie! que tu ajoutes le concept vide ou autre chose "la Vie est" et se passe de nos concepts! Aucun concept ne pourra définir "la vie", énergie changeante vivante, insaisissable!

Miteny 07/12/2011 19:21



ça ne veut rien du tout.


"la réalité est ce qu'elle est et se manifeste en tant que vie!"


???...... RIEN !


Par contre je te rejoins sur la limite du langage dans certains cas : mais j'en parlerai plus l'année prochaine (suspens)



menteur 07/12/2011 17:52


« La première idée, c'est que la réalité, c'est ce qui est connu.  La seconde idée, c'est que la réalité ne peut être connue.  On nous demandera de trancher. Je refuse. »


Comme vous je m’y refuse ! Car trancher avec une autre idée demeurera encore une idée qui aura encore la tête tranchée ! La Réalité demeure avec ou sans nos idées.


Merci de votre intervention bien sympathique!

Miteny 07/12/2011 17:57



En faisant ça, tu tranches, tu optes pour le vide, l'irrationnel. Ce n'est pas sain.



Bb2 07/12/2011 17:36


 


Ce qui est évident aussi, c'est que Bb2 c'est un peu le Maître Capello du blog, mais en moins brillant et donc plus chiant. Genre rabat-joie.


 


 


Changez un peu de disque Cartman, on avait bien compris la première fois vous savez, c'est bon ! Le début de la sénilité ? Et votre avis sur moi n'intéresse probablement que vous... Désolé



 


Vous avez la langue bien pendue... sauf pour répondre aux questions qui vous dérangent : "bizarre, bizarre" ! 

Talia 07/12/2011 15:41


@Miteny (à tout seigneur tout honneur)


 


Mais si, je vous aime bien. Il est bien rare que je haïsse les gens, telle est ma force et telle est ma faiblesse.


Je me garderai bien, pourtant, de devenir miteniste, tant le mitenisme est en lui-même normatif : en effet, cette doctrine affirme que tous ceux qui n'acceptent pas l'idée de l'insuffisance du
corps sont des débiles mentaux ; c'est là, plus qu'une idée, une attitude que je ne puis cautionner.


Quoi ? tous ceux qui ont une autre idée auraient forcément tort, et devraient être tous convertis, convaincus, afin que l'humanité dans son ensemble voit la lumière ? Et les récalcitrants ? En
prison, en camp de redressement (où recevoir des coups de marteaux, au goulag, au bûcher ?) Même si j'étais convaincue de l'insuffisance du corps (ce qui n'est pas le cas, vous le savez, vous me
connaissez), ce sera sans moi. 


"Tous mitenistes", ça veut dire instaurer l'uniformité des idées. 


 


J'ignore si vous êtes connu de plus de monde que d'une poignée d'internautes. J'ignore combien de pseudos différents peut-on compter sur ce site, ni combien sur ce tas renvoient en fait à la même
personne. Peut-être, donc, votre blog reste-t-il assez confidentiel, peut-être que les mots sur google "dieu" + "existe" seraient rarement tapés ensemble, et peut-être que des internautes
viennent et repartent sans poster au passage, voire oublient ce blog aussitôt... J'ignore tout cela. 


 


J'aime cependant la liberté d'expression, aussi je vous souhaite bonne chance, malgré tout. Et vous présente mes excuses quant à mon agressivité passée. Certes, vous n'étiez pas en reste, loin de
là, mais "faites aux autres ce qu'ils vous font" (qui renvoit peu ou prou à la loi du Talion), n'est-ce pas là l'idée maîtresse des satanistes ? (les vrais, ceux-là par exemple :
http://satanisme-laveyen.e-monsite.com/)


 


 


 


@Cartman


Il fut un temps où je tentais, moi aussi, de montrer son erreur à Miteny. Je demeure à ce jour convaincue que Miteny n'est pas capable de LES voir. 


Après tout, quelle importance ? Finalement, en voulant ouvrir les yeux de Miteny, (et ce, sans neuroleptique, sans face à face, juste avec un clavier à des centaines de kilomètres de distance),
n'étais-je pas en train de verser, moi aussi, dans le normalisationnisme ? "Miteny a tort, il faut qu'il s'en rende compte à tous prix !" Vanité que cette quête...


 


@Bb2


Courir nu dans les champs, je déconseille : ça pique ! 


Quant au sujet du blog : "c'est moi qui ai raison." Tel est l'argument principal de chacune des parties. 


J'exagère, bien sûr. Nous savons tous que des démonstrations brillantes, il y en a plusieurs sur ce blog, une fois que l'on a pris en compte les commentaires des intervenants. Quelle importance



Sur l'ensemble du fond, je suis d'accord avec toi. 


 


@Menteur


Où l'on soulève ici un point fort important.


C'est la philosophie qui s'invite à la fête !


Qui de tous ou de moi n'a plus toute sa tête ?


Notre perception même est-elle celle des gens ? 


 


La réalité est-elle unique et objective ? Ou bien y a-t-il autant de réalités que de gens ? Un arbre qui chute dans une forêt fait-il du bruit si personne n'est là pour l'entendre ? 


Loin de moi l'intention de rejeter l'une ou l'autre thèse. Car deux s'affrontent ici, et demeurant implicite, elles ont conduit à ce dialogue de sourd : 


La première affirme que notre réalité, c'est la façon dont on nous a appris à voir le monde. Et c'est vrai. 


La seconde affirme que la réalité, c'est l'ensemble des choses avant qu'on ne les pense. Et c'est vrai aussi. 


 


La première idée, c'est que la réalité, c'est ce qui est connu. 


La seconde idée, c'est que la réalité ne peut être connue. 


 


On nous demandera de trancher. Je refuse. 

Miteny 07/12/2011 17:08



Je pense que tu te méprends.


Pour moi, l'insuffisance du corps est aussi évidente (voire plus évidente) que l'existence du soleil. C'est aussi ENORME !


Maintenant, remplace dans ton discours "insuffisance du corps" par "existence du soleil" et tu comprendras pourquoi il est ridicule.


 


Je ne défends aucune idéologie, aucune secte. Rien : je suis cool. Je dis juste que ceux qui ne voient pas que le soleil existe alors qu'ils ont des yeux sont débiles.


C'est logique non ?


 


 


Tu ne peux pas refuser de trancher car cela signifie que tu refuses de dire que le soleil existe. Je m'excuse mais c'est débile de dire une telle chose.


 


D'ailleurs j'ai une proposition : es tu prête à prendre des risques ? Des risques pour tes opinions ? On prend rendez-vous, on discute un peu et on voit ce que ça donne. As tu peur ?



menteur 07/12/2011 14:29


.---. …..-…..  …--..-……….----.-.. .--..-.-. -.- -.-…-.-..-..-.-.-.. !


C’est une phrase en morse, allégée en virgules, guillemets, light quoi ! Qui évite les logorrhées et tout autre inconvénient gastrique. Pour la traduction je te laisse chercher sur
l’alphabet morse ça complétera ta culture.


Il y a aussi le style télégramme :


Rien compris stop demande explication stop perdu dans les virgule stop etc.


Ça aussi c’est simple


Ou style sms


Compren pa cé pas facil qqc dur a lir peu tu précisé !

Cartman 07/12/2011 14:16


Ce qui est évident aussi, c'est que Bb2 c'est un peu le Maître Capello du blog, mais en moins brillant et donc plus chiant. Genre rabat-joie. Et comme en plus il met pas 100 FF dans l'nourrain...


M'enfin bon on s'en fout. Ce que dit Menteur est très pertinent, je m'y retrouve complètement en plus.

Bb2 07/12/2011 12:21


De rien.


Donc tu veux dire que je m'exprime clairement et que le corps ne suffit pas ??



 


Je trouve que vous vous exprimez clairement, comme je l'ai déjà dit d'ailleurs. Après, je ne suis pas d'accord avec vous sur le fond.


 


Menteur ne s'exprime pas simplement et clairement (abus dans l'usage des virgules et de guillemets notamment), d'où ses logorrhées.

Miteny 07/12/2011 13:43



On ne peut pas ne pas être d'accord, c'est trop évident.



Bb2 07/12/2011 11:09


Misérable


 


Désolé Miteny, en me relisant je vois que je me suis mal exprimé : je voulais dire
que, comme vous, je n'avais pas tout compris ce que menteur avait écrit.

Miteny 07/12/2011 11:31



De rien.


Donc tu veux dire que je m'exprime clairement et que le corps ne suffit pas ??



Bb2 07/12/2011 10:56


J'avoue n'avoir pas tout compris


 


Pareil que Miteny : beaucoup trop de blabla, indigeste et probablement
inutile.


"Ce qui ce conçoit bien s'énonce clairement."

Miteny 07/12/2011 11:01



Misérable



menteur 07/12/2011 10:27


Oui Cartman, bonne paraphrase qui est explicite! Et c'est  par cette constatation que le travail peut se faire et cette "attention" se développe et défait tout ce qui obstrue cette clarté,
cette intuition  « ce voir » du mécanisme tout entier que nous ne sommes pas! C’est cesser de se remplir car nous sommes déjà plein du point de vu mental, concepts,
croyances, dogmes etc. de toutes les réponses apprises !

menteur 07/12/2011 07:52


Oui Cartman, bonne paraphrase qui est explicite! Et c'est  par cette constatation que le travail peut se faire et cette "attention" se développe et défait tout ce qui obstrue cette clarté,
cette intuition  « ce voir » du mécanisme tout entier que nous ne sommes pas! C’est cesser de se remplir car nous sommes déjà plein du point de vu mental, concepts,
croyances, dogmes etc. de toutes les réponses apprises !

Cartman 06/12/2011 19:45


@ menteur =>> ben moi j'ai tout compris.


Je me permet cette modeste paraphrase :


Notre réalité, c'est la façon dont on nous a appris à voir le monde...

menteur 06/12/2011 16:46


Bonne question, mais l’humour s’impose, si cela était si simple, Miteny, (bien que cela l’est en fait), tu n’entendrais pas  le genre de réflexion  du type
« chaque corps produit sa conscience » !


Cela montre un peu le chemin à parcourir. Avant de la goûter naturellement cela demande de remettre réellement en question « sa réalité », qu’est-ce qui est vrai ici, pour moi,
qu’est-ce que j’expérimente réellement, qu’est ce que je constate et non pas ce que j’en pense selon des connaissances qui appartiennent à d’autres mais non expérimentées par soi-même.


Donc voir les mécanismes, les ancrages, les schémas mentaux tenus pour vrais en soi, tellement ceux-ci ont été répétés et acceptés comme étant « la vérité de ce qu’on est » ! Et
comme tu peux le constater c’est une évidence qui demande une détermination, une sincérité pour vraiment sortir des chemins tracés et prendre le risque de remettre en question ce qui est acquis,
mais qui n’est qu’un acquis.


Cela demande « une attention » à l’ensemble du mécanisme conditionné qui a déjà réponse à tout, le formatage commence tôt ! Et pour se « contacter » il est nécessaire de
bien « voir » l’amalgame que nous faisons entre « conscience » et « information » qui sont fournis par le corps, les sens et le mental. Ce qui n’est pas gagné, mais
c’est il me semble un processus nécessaire.


 


 

Miteny 06/12/2011 19:20



J'avoue n'avoir pas tout compris



Cartman 06/12/2011 16:36


"Et tu proposes quoi pour goûter la vie ?"


On pourrait envoyer Bb2 loin d'ici, en Terre Adélie par exemple.


Lui ca lui ferait prendre l'air et nous ca nous ferait des vacances


@ menteur =>> bien vu le coup des citations foireuses. J'en ai une : "La carte n'est pas le territoire..." J'arrête pas de l'entendre celle-là. A croire que les gens ont découvert
la lecture grâce au Goncourt (ou bien grâce à Télérama parlant du Gongourt).


A chaque fois que je l'entends celle-là, j'ai envie de mettre des coups de tournevis au hasard (histoire de bien valider que le corps ne suffit pas...)


Arf Arf !!!

Miteny 06/12/2011 19:23



Moi je propose qu'il me refile encore d'autres abonnés. D'autres abonnées plus exactement.



Bb2 06/12/2011 15:00


Et tu proposes quoi pour goûter la vie ?


 


Excellente question de Miteny.


Parce qu'à part empiler les métaphores foireuses à la Francis Lalanne ("le panneau ne sera jamais la direction") et les expressions toutes faites ("ça bourgeonne comme la vie")
dignes des pires mini-livres de recueils de pensées que certains s'offrent à Noël, on ne fait pas progresser beaucoup le débat.

menteur 06/12/2011 14:25


Yes bien dit cartman! une bribe d'Absolu......comme la conscience que nous sommes où le corps est le reste apparaissent comme une information, une manifestation, comme les nuages blancs sur le
ciel "Conscience"


C'est aussi évident que le fumier titillant notre sens olfactif, n’est point pris pour parfum d’une rose ! Et oui mis à part nos concepts que nous nous imposons et servons, nous créons nos
propres limites et ensuite nous cherchons à en sortir avec d’autres concepts.


Cela me fait penser à ceux qui passent leur vie à lire les menus de restaurants sans jamais s’assoire à une table pour manger et goûter la vie !


Les menus sont comme les concepts, les mots ne sont points nourriture……faut les vivre quoi, ça palpite, c’est vibrant, ça bourgeonne comme la vie « c’est vivant » le panneau ne sera
jamais la direction qu’on doit prendre, faut la prendre et y aller soi-même!

Miteny 06/12/2011 14:28



Et tu proposes quoi pour goûter la vie ?



Bb2 06/12/2011 14:24


Je ne vois pas ce que tu as contre ceux qui courent nus dans les
champs.


 


Rien. Mais bon, c'est pas le sujet.

Bb2 06/12/2011 14:18


Bon, on se passe tous de la brosse à reluire en courant nus dans les champs ou discute-t-on un peu du sujet du blog ?

Miteny 06/12/2011 14:22



Je ne vois pas ce que tu as contre ceux qui courent nus dans les champs.



Cartman 06/12/2011 13:25


@ Talia =>> Ma chère Talia, comment allez-vous?? Je pensais que vous étiez juste de passage ici...mais je constate que vous revenez et vous m'en voyez ravi.


Soyez notre rayon de soleil je vous prie. Certains ici ont trop pris l'habitude de pisser dans des passoires en imaginant pouvoir faire la pluie et le beau temps...


@ Menteur =>> Bravo à toi !!! Et vive l'air de la campagne !! Si de plus cette campagne est en altitude, c'est pour moi le top, comme une sorte de bribe d'absolu...

Bb2 06/12/2011 12:13


Bah elle se trompait. Mais là moi je ne me trompe pas.


 


C'est aussi ce que disait l'Église à cette époque : "on ne se trompe pas en
affirmant que le Soleil tourne autour du Soleil. C'est Galilée qui se trompe."


Donc, on en revient toujours au point de départ : pourquoi continuez-vous d'utiliser le terme d'évidence qui n'a strictement aucun intérêt ?

Miteny 06/12/2011 13:29



C'est pourquoi il faut une démonstration, comme la mienne (si je me trompe, 3000 Euros)



Bb2 06/12/2011 11:02


l'insuffisance du corps est juste un fait, aussi évidente que l'existence du
soleil


 


Un fait évident ? La "platitude" de la Terre et la rotation du
Soleil autour de celle-ci étaient aussi présentées comme des faits évidents par l'Église. On voit ce qu'il en est devenu.

Miteny 06/12/2011 11:24



Bah elle se trompait. Mais là moi je ne me trompe pas.


Ce n'est pas parce qu'un type s'est trompé sur complètement autre chose il y a 500 ans que moi je me trompe maintenant sur un truc qui n'a rien à voir !!


C'est complètement débile : il faut se réveiller un peu là... Arrêtez d'être complètement cons, par pitié !!



Talia 05/12/2011 18:23


J'aime l'originalité. 


 


J'aime même la folie. 


 


Mais je n'aime pas le normalisationnisme. (ceci est un néologisme, que je crois suffisamment limpide).  

Miteny 05/12/2011 19:46



Je ne sais pas si je dois être vexé mais sache que je ne fais ni de la religion ni de la politique : l'insuffisance du corps est juste un fait, aussi évidente que l'existence du soleil ou la
bleuitude du ciel (moi aussi je fais des néologismes).


Autrement sache que tu as le droit de m'aimer. C'est même conseillé.


Commence par devenir miteniste.


 


Bisous....



menteur 05/12/2011 16:23


l'air de la campage, la nature  "être tout simplement" sans colorant, ni conservateur (les dogmes, les opinions, les schémas mentaux), bio quoi!


Peut être que le fumier campagnard contient des substances joyeuses, odorantes, apportant "la joie de vivre" d'être vivant où comme disait Spinoza l'immanence de ce que nous sommes où l'intuition
est l'intelligence fondamentale qui éclaire la pensée!

Bb2 05/12/2011 15:55


@menteur


 


Sans rire... vous fumez quoi ?

menteur 05/12/2011 08:25


Ne serait-il pas plus simple de cesser de te compliquer pour si peu ? D’en sortir tout simplement et de ne point faire de tout une « explication de texte » ?


N’es tu pas avant le mot, le concept, lâche le un peu et……..laisse l’intuition te guider « tu es cela même qui éclaire toute chose (aie aie  les point (s) de
suspension…….et zut encor( e ) une fôôôte d’accord !)


La vie n’est qu’un instant un mouvement (d’inconnaissance) dans cette transparence, là, d’où tout est vu, l’humour, l’ironie, voit le temps, l’espace, le corps, les sensations, les perceptions,
le monde, l’autre dans « l’apparence »  et tout es là, « avant » vois le et le sourire, le rire  effaceront le « concept » et lui
redonneront sa place « une expression » de ce que tu « es » et non pas ce qui te définit !


Mais bon…….(encore, c’est juste une pause, la page blanche où s’inscrive les mots), si tu te prends pour les mots qui émanent de toi, faudra attendre pour l’humour.


Voilà, bonne continuation, en ce qui me concerne j’arrête, car c’est un peu chiant (ho pardon pour les écarts de langage) !

Bb2 04/12/2011 19:52


Tu sais les mots  ne sont que des panneaux indicateurs : un outil tout simplement qui renvoie à quoi, à qui ? À ce que tu es « conscience avant tout » où tout le
reste t’informe de ce que tu es.


Le corps, le mental, les sensations, les perceptions sont des informations et en même temps des manifestations de « la vie » !


 


 


Ce qu’exprime Miteny, si tu cesses de te fixer sur la forme de son message, qui peut te plaire ou pas, le fond qu’il aborde concerne une méditation sur le corps concernant
« la douleur ». Une invitation à voir par toi-même qu’est-ce donc « qui ressent la douleur » ? C’est très direct c’est expérimentale, à voir avec une attention très
aiguisée !


 


 


On va dire que ton imagination te joue des tours car je n'ai jamais fait aucune remarque sur "la forme [du] message" de Miteny, sauf pour lui faire remarquer ses propres contradictions. Miteny
écrit très correctement, il a une syntaxe et une conjugaison tout à fait correctes. Je n'ai rien à dire de plus là-dessus, mais le sujet semble toi te passionner (pourquoi pas).


 


Il arrive à Miteny (comme à tout le monde) de faire des fautes, ce qui n'a rien de répréhensible sauf quand il le reproche lui-même aux autres. Je relève cette contradiction, parmi beaucoup
d'autres qui concernent elles "le fond" (et que tu évites soigneusement d'évoquer).


 


 


Plutôt que de discuter sur le panneau indicateur (les mots) pourquoi ne pas y aller toi-même et voir par toi-même ce qu’il en est réellement ? Et donc après discuter, à partir de TOI,
ton vécu, ton expérience et ce que tu constates réellement ?


 


 


Eh bien, tu as un sacré paquet de train de retard car j'ai déjà évoqué de ce que je "constate" réellement... Mais évidemment, contrairement à toi semble-t-il (et à Miteny), je n'aime pas me
répéter sans cesse pour le plaisir de m'écouter parler.


 


Inutile de citer les autres comme pouvant faire autorité sur ta propre expérience, parle au niveau de ton vécu.


 


 


Je parle "au niveau" de ce que je veux et de qui je veux. Et je réponds à toute question que l'on me pose, tant que cela est fait poliement bien sûr. Et moi, t'ai-je imposé de parler de quoique
ce soit ?


 


Et cela est valable dans l’attention que tu peux porter sur  chaque sensation induite par tes sens !


 


 


Mmm, tu m'excites là...





Voilà le fond du problème, ce dont parle Miteny !


 


 


Tout à fait d'accord. D'où mes multiples questions de fond auxquelles il ne souhaite pas répondre.


 


 


Bon je m’en vais d’ici bonne continuation,  toi « le petit Robert », ne fait pas des mots ta prison, ne fais pas du « concept, la chose qu’elle indique » sinon
tu vas construire une prison « béton » ! salut mon gars


 


 


Ton ironie sur le "Petit Robert" tombe un peu à plat (comme le reste de tes "réflexions" d'ailleurs) puisque tu prends désormais grand soin de ton orthographe et de ta conjugaison, preuve que tu
y accordes, et je t'en félicite, un intérêt non négligeable : merci ! Mais n'aurait-il pas été plus simple que tu le fasses dès le départ ? 

Cartman 03/12/2011 18:30


@ menteur =>> hé l'ami !! reviens-nous voir un de ces jours !! le blog a besoin de gens comme toi, ouverts et avec un discours frais, qui fait du bien et qui nous sort des conceptions
intello de mes 2 de certains...


Tu vas me manquer, mais je te souhaite bonne route :)


Cartman

menteur 03/12/2011 11:00


Tu sais les mots  ne sont que des panneaux indicateurs : un outil tout simplement qui renvoie à quoi, à qui ? À ce que tu es « conscience avant tout » où
tout le reste t’informe de ce que tu es.


Le corps, le mental, les sensations, les perceptions sont des informations et en même temps des manifestations de « la vie » !


Ce qu’exprime Miteny, si tu cesses de te fixer sur la forme de son message, qui peut te plaire ou pas, le fond qu’il aborde concerne une méditation sur le corps concernant « la
douleur ». Une invitation à voir par toi-même qu’est-ce donc « qui ressent la douleur » ? C’est très direct c’est expérimentale, à voir avec une attention très aiguisée !


Plutôt que de discuter sur le panneau indicateur (les mots) pourquoi ne pas y aller toi-même et voir par toi-même ce qu’il en est réellement ? Et donc après discuter, à partir de TOI, ton
vécu, ton expérience et ce que tu constates réellement ?


C’est tout ce dont il s’agit ! Inutile de citer les autres comme pouvant faire autorité sur ta propre expérience, parle au niveau de ton vécu. Et cela est valable dans l’attention que tu
peux porter sur  chaque sensation induite par tes sens !


Voilà le fond du problème, ce dont parle Miteny ! Bon je m’en vais d’ici bonne continuation,  toi « le petit Robert », ne fait pas des mots ta prison, ne fais pas
du « concept, la chose qu’elle indique » sinon tu vas construire une prison « béton » ! salut mon gars

menteur 02/12/2011 19:18


Bon alé pour le fun !


Tu sé la conscience c é quéque chose  que tou le monde "est" !


La compréension ossi, etre un létré ou pa, cé pas grave mon gars, …..car je sui sur que tu compren ce que jécris et que le sens de mes mos ne son pas étrangé a ton intéligence …..sof si tu prend
le mo pour le mo cé foutu…. 


-         Cela me rappelle, un texte de marcel Pagnol où un jeune gars de la
campagne avait écrit par onomatopées parce que il était illettré, c’était succulent et j’avais tout compris de ce que qu’il voulait exprimé….comme quoi, l’intelligence est avant tout, dans ce qui
en nous, éclaire la compréhension des mots !


 

Bb2 02/12/2011 18:54


Décidément, fais preuve d’un peu de profondeur à ton égard !


Sors un peu de la forme, détends toi, les mots ont leur importance certes, mais tout de même « ta compréhension est capable de comprendre en ne buttant pas sur tout »!


 


 


Quand quelqu'un ne souhaite pas prendre un minimum de soin à présenter ses idées, je ne vois pas pourquoi je ferai l'effort d'essayer de les comprendre non ?


 


 


Tu n’es pas qu’une machine formatée par la syntaxe, les points, les points de suspension et j’en passe ! L’intelligence que nous sommes éclaire les mots au-delà de leur forme, sinon il
faudra changer de logiciel, le rendre plus performant, plus ouvert.


 


 


Une "machine". Tout de suite les grands mots...


 


 


Cette intelligence est porteuse d’humour, d’espace, de diversité dans l’expression !


Avec ou sans faute d’orthographe, que diable ! Bien que je préfère comme toi sans, ce n’est pas plus mal. Mais tout de même………………………………(ça c’est pour te laisser un espace, pour que tu ne
plonges pas tout de suite dans le potager de la culture sacro sainte de tes références)……………………………….(et ça, c’est pour que tu parles à partir de toi sans venir me bassiner avec le contenu du
potager des autres ) !:o))))


 


 


"pour que tu parles à partir de toi" : c'est beau comme du Pascal Obispo ! 

Bb2 02/12/2011 18:46


J'trouve ca minable de se moquer des gens qui font des fautes d'orthographe. C'est un signe flagrant d'intolérance....


 


> Amusant ça : je ne t'ai pas entendu reprocher à Miteny qu'il était "intolérant" et "minable" quand il reprochait aux autres leur orthographe (je peux te donner un paquet de ses citations).


 


Et c'est inutile d'inventer artificiellement une soi-disante "moquerie" de ma part : ce n'est pas parce que je souligne son écriture défaillante que j'en rie forcément. Je trouve ça plutôt triste
à vrai dire.


 


En fait, Bb2, t'es assez rabat-joie dans tout tes commentaires. Avec tes air de "Je sais tout" c'est chiant à lire ce que tu ecris, même si tu fais pas de fautes... (points de
suspensions).


 


> J'ai effectivement compris que te demander notamment un avis un peu argumenté sur un article de Miteny te faisait "chier" assez rapidement. D'ailleurs tu es tellement hautain que tu te la
joues "Moi je suis un observateur" pour ne pas avoir à y répondre.


 


Tu auras remarqué qu'à aucun moment je ne t'ai qualifié de "chiant" ou de "rabat-joie" : visiblement, contrairement à toi, je suis un peu plus tolérant et poli.


 


J'aime bien les commentaires de "menteur". Je suis d'accord avec lui pour ce qu'il a ecrit. Et ses fautes je m'en tape. Ses idées son biens, elles me suffisent amplement.


 


Ben écoute... tant mieux pour toi ?

Cartman 02/12/2011 18:07


@ Bb2 =>> "...je n'ai pas le courage de lire plus de deux lignes de ton commentaire tellement tu commets de fautes d'orthographe, de conjugaison et de
ponctuation..."


J'trouve ca minable de se moquer des gens qui font des fautes d'orthographe. C'est un signe flagrant d'intolérance....


En fait, Bb2, t'es assez rabat-joie dans tout tes commentaires. Avec tes air de "Je sais tout" c'est chiant à lire ce que tu ecris, même si tu fais pas de fautes... (points de suspensions).


J'aime bien les commentaires de "menteur". Je suis d'accord avec lui pour ce qu'il a ecrit. Et ses fautes je m'en tape. Ses idées son biens, elles me suffisent amplement.


Forza Menteur !!!!

menteur 02/12/2011 17:19


Décidément, fais preuve d’un peu de profondeur à ton égard !


Sors un peu de la forme, détends toi, les mots ont leur importance certes, mais tout de même « ta compréhension est capable de comprendre en ne buttant pas sur tout »!


Tu n’es pas qu’une machine formatée par la syntaxe, les points, les points de suspension et j’en passe ! L’intelligence que nous sommes éclaire les mots au-delà de leur forme, sinon il
faudra changer de logiciel, le rendre plus performant, plus ouvert.


Cette intelligence est porteuse d’humour, d’espace, de diversité dans l’expression !


Avec ou sans faute d’orthographe, que diable ! Bien que je préfère comme toi sans, ce n’est pas plus mal. Mais tout de même………………………………(ça c’est pour te laisser un espace, pour que tu ne
plonges pas tout de suite dans le potager de la culture sacro sainte de tes références)……………………………….(et ça, c’est pour que tu parles à partir de toi sans venir me bassiner avec le contenu du
potager des autres ) !:o))))

Bb2 02/12/2011 16:32


Si je peux me permettre, les plus grands auteurs de la littérature n'ont jamais eu besoin d'aligner des points à la suite -même pas des points de
suspension d'ailleurs


 


Et Céline, alors ?


 


Loin de moi de prétendre avoir lu tous les grands auteurs. Mais je doute que Céline aurait eu besoin d'autant de points de suspension (ou plutôt de plusieurs points
alignés à la suite) pour exprimer ce que "menteur" voulait dire.

Bb2 02/12/2011 16:29


bravo! Nous voilà dans le vif du sujet! De quoi s'occuper l'esprit à défaut de s'en servir comme d'un outil. Salut à toi!


Repaîtres toi donc de Gide, Zola etc. ainsi ta pensée sera pleine de celles des autres  et tu pourras ainsi raisonner de concert! à défaut de résonner à ta propre expérience! Et ainsi
faire valoir ta culture où pousse tant d'herbes folles qui appartiennent au jardin que les autres ont expérimenté en eux. Salut et n'oublies pas d'arroser tout cela....ou bien laisse tomber et
commence à voir ce que toi, tu cultives dans ton jardin.


 


 


Écoute, tu dis sûrement des choses intéressantes mais franchement, je n'ai pas le courage de lire plus de deux lignes de ton commentaire tellement tu commets de fautes d'orthographe, de
conjugaison et de ponctuation...


 


Faire l'effort de soigner son écriture et de se relire (au moins une fois) est une marque de respect pour ceux qui te lisent. Voilà, je suis ravi d'avoir "enrichi ton jardin" avec ce -j'espère-
bon conseil.

Cartman 02/12/2011 15:57


Ah ben moi j'aime bien la définition de "menteur" sur les points de suspensions, c'est très bien dit.


Les points de suspension, ca permet de rêver...

menteur 02/12/2011 14:10


bravo! Nous voilà dans le vif du sujet! De quoi s'occuper l'esprit à défaut de s'en servir comme d'un outil. Salut à toi!


Repaîtres toi donc de Gide, Zola etc. ainsi ta pensée sera pleine de celles des autres  et tu pourras ainsi raisonner de concert! à défaut de résonner à ta propre expérience! Et ainsi faire
valoir ta culture où pousse tant d'herbes folles qui appartiennent au jardin que les autres ont expérimenté en eux. Salut et n'oublies pas d'arroser tout cela....ou bien laisse tomber et commence
à voir ce que toi, tu cultives dans ton jardin.

papa caca 02/12/2011 14:01


Si je peux me permettre, les plus grands auteurs de la littérature n'ont jamais eu besoin d'aligner des points à la suite -même pas des points de
suspension d'ailleurs


 


Et Céline, alors ?

Bb2 02/12/2011 10:52


ça suspend la mécanique de la pensée, laisse un espace entre les
mots........et laisse l'intuition qui éclaire la pensée "voir ce qui est comme c'est"! ;)


 


Si je peux me permettre, les plus grands auteurs de la littérature n'ont jamais eu besoin d'aligner des points à la suite -même pas des points de suspension
d'ailleurs- ou de massacrer la ponctuation pour laisser l'intuition "éclairer leur pensée" et surtout celle de leurs lecteurs. Mais bon, ils ne s'appelaient que Gide, Zola, Hugo, etc.


Donc, je pense qu'avant de prétendre "suspendre la mécanique de la pensée" de quiconque par des audaces stylistiques artificielles, il faudrait peut-être d'abord bien maîtriser les bases de
l'écriture (lettre en capitale en début de phrase, espace avant un point d'exclamation et après des points de suspension, etc.).

menteur 01/12/2011 17:25


ça suspend la mécanique de la pensée, laisse un espace entre les mots........et laisse l'intuition qui éclaire la pensée "voir ce qui est comme c'est"! ;)

Bb2 01/12/2011 15:05


Faut arrêter d'abuser des points de suspension surtout.

menteur 01/12/2011 13:15


c'est vrai quoi, tous des menteurs, non mais ...sans conscience d'abord où serait le corps, la douleur, la souffrance, la pensée................ce ne sont que des informations expérimentés en
conscience d'abord "conscience-expérimentation" à travers les sens, le mental...mais sans conscience qu'est-ce que cela serait! le corps et le cerveau ne peuvent produire que de l'information,
mais la conscience est le fondement de tout cela!..................faut arrêter de croire tout ce qu'on vout, faut voir et constater par vous même!..

mat 30/11/2011 17:16


Assez fun à lire comme paroles ^^. Et question rimes, c'est pas mal également (très peu de rimes pauvres, c'est plutôt rare aujourd'hui dans les chansons). Y a juste le "Alors ils mentent" 
à la fin qui fait tâche je trouve... (juste un avis perso ;),  tu fais tes paroles comme tu l'entends)

Miteny 30/11/2011 17:48



Mais c'est pourtant vrai qu'ils mentent...



Cartman 30/11/2011 16:06


ah oui !! les vrais auteurs avec des vrais textes qui veulent dire qq chose, ca me plait !!


Mais bon...il en faut pour tous les gouts...

Miteny 30/11/2011 17:59



Il est vrai que les textes de Brassens sont biens. Il bossait dur...



Cartman 30/11/2011 14:46


Bon ben moi j'aime pas trop ce genre de pseudo chanteur nouvelle vague.


D'ailleurs j'arrive pas à lire la vidéo, tellement je trouve que ça pue...


Par contre le texte que t'as ecrit est très sympa, c'est bien vu, bien adapté à la situation.

Miteny 30/11/2011 15:27



Tu préfères Brassens ?