Retour apocalyptique.

Publié le par Miteny

Alors que je reviens juste de vacances, alors que je reviens juste d’Angers, bouleversé par ce que j’ai vu (à savoir la fameuse Tenture de l’Apocalypse), j’apprends qu’un krach boursier est en cours, et qu’Hector avait raison !

Justement, qu’en dit notre spécialiste ? Et bien, que nos soupçons sont peut-être fondés, comme semble le suggérer cet article d’ailleurs. La rentrée ne va pas être triste. Que tous ceux qui, désabusés, ont pris le parti de s’installer dans leurs fauteuils (en skaï ou pas) pour contempler le spectacle de la fin prennent en considération le fait suivant : nous faisons tous partie du show. Alors ne restez pas figurant, devenez miteniste !!

Je mets en rapport cette photo d’une scène de la tenture de l’Apocalypse (un peu floue et trop sombre… désolé mais le flash était interdit) avec le communiqué de presse suivant (site de Météo France) :

Genève, le 7 août 2007 (OMM) – Depuis janvier 2007, de nombreuses régions du monde connaissent des extrêmes météorologiques et climatologiques. Les mois de janvier et d’avril ont sans doute été les plus chauds à l’échelle du globe depuis le début des observations systématiques, en 1880, si l’on se réfère aux températures moyennes à la surface des terres émergées, l’anomalie positive atteignant 1,89 °C pour janvier et 1,37 °C pour avril. Par ailleurs, plusieurs régions ont connu des précipitations extrêmement abondantes qui ont entraîné de graves inondations. Dans son quatrième rapport d’évaluation, le Groupe d’experts intergouvernemental OMM/PNUE sur l’évolution du climat (GIEC) fait état d’une multiplication des phénomènes extrêmes depuis cinquante ans. Le GIEC prévoit d’ailleurs qu’il est très probable que les vagues de chaleur et notamment les épisodes de chaleur extrême continueront de se multiplier tout comme les épisodes de fortes précipitations.

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

gilbert 04/08/2008 15:01

Miteny est suffisant.

Le corps suffit!

Loïc 28/08/2007 17:55

"""""200 ppm: glaciation

280-300 ppm: état actuel"""""

>> 1) Source de ces données ? 2) Données incomplètes : pour pouvoir dire que le taux de CO2 est "plus élevé" par rapport à toutes les périodes précédentes, il faudrait avoir les chiffres correspondant aux périodes où le CO2 était naturellement élevé. 3) Ta mise en relation est cocasse, puisque le volume des glaces a augmenté par rapport au passé (exemple par excellence du Groenland) : doit-on en déduire que la hausse du taux de CO2 provoque un "refroidissement global" ?

Loïc 28/08/2007 03:05

"""""les carottes de glaces montrent que la température moyenne du globe (alternance des glaciations) est proportionnelle à ce taux."""""

>> Faux. S'il y a bien relation de cause à effet entre le taux de CO2 et la moyenne des températures du globe, cette relation n'est pas linéaire, tout simplement parce que, je le répète, le CO2 n'est qu'un facteur secondaire dans l'équation. C'est comme si, étudiant les accidents de la route, tu prétendais que le port de la ceinture était déterminant, au mépris de la vitesse, du taux d'alcoolémie ou encore des infrastructures en jeu dans les accidents. Le CO2 joue un rôle, mais en faire le "héros" des désastres climatiques (à venir), c'est (se) faire illusion.

"""""PS: si je comprends bien il faut que je trouve une source "sceptique""""""

>> Pas du tout. Je ne suis pas comme toi, je ne sélectionne pas les faits. En revanche, j'utilise mon esprit critique et je prête attention aux contradictions. Trouve donc une source qui ne contredise pas la science, ça suffira (contrairement au fait d'affirmer que le CO2 est le principal vecteur de l'effet de serre et que l'effet de serre dû aux activités humaines est plus important que l'effet de serre naturel, ce qui est faux, comme le sait tout étudiant en sciences de niveau licence).

Miteny 28/08/2007 17:14

200 ppm: glaciation
280-300 ppm: état actuel
 

Loïc 27/08/2007 19:26

1) Source de cette information ? 2) Qu'en déduis-tu ? Sachant que le CO2 n'est pas le principal vecteur de l'effet de serre, que l'effet de serre naturel est de loin plus important que l'effet de serre dû aux activités humaines et que l'effet de serre lui-même n'est pas le principal vecteur d'une hausse des températures du globe ? 3) Par ailleurs, une hausse du CO2 est une excellente nouvelle pour nos amies les plantes.

Bonne soirée !

Miteny 27/08/2007 19:44

les carottes de glaces montrent que la température moyenne du globe (alternance des glaciations) est proportionnelle à ce taux.
PS: si je comprends bien il faut que je trouve une source "sceptique"

Loïc 27/08/2007 18:22

"""""Le problème est simple. Le taux de CO2 n'a pas été aussi élevé depuis des centaines de milliers d'années. vrai?"""""

>> Faux. Le taux de CO2 a toujours connu des fluctuations, des périodes où il était élevé et d'autres où il était bas. Nous sommes dans une période ascendante, mais le taux n'est pas plus élevé que ce qu'il était de par le passé. Par ailleurs, non, le problème n'est pas simple : 1) le CO2 n'est pas le principal vecteur de l'effet de serre (c'est la vapeur d'eau) ; 2) l'effet de serre naturel est beaucoup plus important que l'effet de serre dû aux activités humaines 3) l'effet de serre n'est pas le principal vecteur d'une hausse moyenne des températures du globe (j'ai déjà cité l'activité solaire, l'usage des sols, les aérosols). Il est étrange qu'une fois de plus, tu te refuses à prendre en compte la complexité du problème au profit d'une analyse simpliste qui cautionne ta thèse catastrophiste.

"""""Et le GIEC, c'est un complot?"""""

>> Je dirais plus modestement qu'il s'agit d'un formidable coup politique, au su et au vu de tous. Allons, Miteny, même les publicitaires parlent du "réchauffement global", c'est devenu un argument de vente. Tu as déjà vu un problème sérieux subir un tel sort ? Les industriels sont tout soudain devenus vertueux ?

Miteny 27/08/2007 19:14

Au cours des 400000 dernières années, le taux de CO2 est resté dans la fourchette 200-280 ppm.
Aujourd'hui, il est à 360.
 

Loïc 25/08/2007 03:54

"""""activité humaine destructrice....

OUI. Encore plus destructrice qu'une météorite. Même la disparition des dinosaures s'est fait plus lentement.

En fait l'activité humaine de notre époque est une des pires catastrophes "naturelles" qui ait jamais existé."""""

>> A se demander par quelle terrible magie se sont produits tous les autres changements climatiques (entre autres) qui ont affecté notre planète bien avant que l'humanité n'existe. Une colère divine, peut-être.

"""""De plus si tu soupçonnes de malhonnêteté certains scientifiques, comment fais tu pour savoir que ceux qui réfutent le changement climatique sont honnêtes?

choix arbitraire?"""""

>> Non pas. D'abord, je commence par regarder les compétences réelles des prétendus "experts". Par exemple, pour discourir sur le climat, il faut être climatologue. Un autre scientifique peut avoir son avis, mais ne connaissant pas le domaine, ledit avis ne sera pas beaucoup plus éclairé que celui du quidam. Ensuite, il convient de déterminer les "réseaux". Cela est d'ailleurs valable pour les adeptes du "réchauffement global" comme pour les sceptiques : je ne nie absolument pas que parmi les sceptiques, il y a des gens aux ordres d'intérêts industriels. Mais en face, il y a des gens aux ordres d'intérêts politiques. Enfin, l'ultime critère, le plus important à mes yeux, ce sont les arguments, la manière de raisonner, de rendre compte des faits, d'élaborer les théories, de conclure. Et côté partisans du "réchauffement global", ce que j'ai pu observer en creusant, ce sont des raisonnements émotionnels, des sélections de faits, des conclusions hâtives ou tout bonnement erronées et, comme par hasard, une même tonalité politique (notamment l'idéologie néo-gauchiste de la décroissance).

Miteny 27/08/2007 13:07

Le problème est simple. Le taux de CO2 n'a pas été aussi élevé depuis des centaines de milliers d'années. vrai?
Et le GIEC, c'est un complot?

Loïc 24/08/2007 02:15

"""""Et l'environnement, les animaux qui disparaissent, les ressources qui s'épuisent?
C'est faux?"""""

>> Ta question est un peu vague, mais admettons : non, ce que tu écris là n'est pas faux, mais tu évoques des problèmes écologiques complexes, aux causes multiples. Mettre tout ça dans le même sac, sous la même bannière "réchauffement global" ou "activité humaine destructrice", c'est de la sottise, ou de la désinformation. Encore une fois, je ne nie pas les problèmes écologiques, au contraire. Mais les véritables problèmes écologiques sont rarement abordés : exemple déjà cité de l'océan, le poumon de notre planète. Si tout cela t'intéresse et si tu veux avoir en même temps une perspective critique, je te conseille la lecture du récent ouvrage de l'écologiste Cyril Di Méo, intitulé "La face cachée de la décroissance", qui explique les enjeux politiques cachés derrières les préoccupations écologiques de façade, le tout pénalisant les problématiques réelles.

Miteny 24/08/2007 12:49

activité humaine destructrice....
OUI. Encore plus destructrice qu'une météorite. Même la disparition des dinosaures s'est fait plus lentement.
En fait l'activité humaine de notre époque est une des pires catastrophes "naturelles" qui ait jamais existé.
De plus si tu soupçonnes de malhonnêteté certains scientifiques, comment fais tu pour savoir que ceux qui réfutent le changement climatique sont honnêtes?
choix arbitraire?

Loïc 23/08/2007 04:15

"""""Cependant je trouve que tu exagères. Depuis le temps qu'il fait ce qu'il fait, il doit être compétent. La question que tu poses est plutôt: est-il honnête? C'est bien ça?"""""

>> Je demande s'il est honnête *et* s'il est compétent. Ce n'est pas parce qu'il "fait" (mais quoi, au juste ? a-t-il publié des articles scientifiques ? je n'en ai pas l'impression, après avoir fait quelques recherches) ça depuis des années qu'il est compétent. En revanche, le fait qu'il soit étiqueté "expert climatique" alors qu'il n'a pas le bagage requis pour ce titre et qu'il travaille pour des instances étatiques m'incite à mettre en cause son honnêteté intellectuelle.

"""""Je ne vois pas bien l'intérêt qu'auraient les instances étatiques à exagérer la réalité du réchauffement climatique."""""

>> Ah tu ne vois pas bien l'intérêt ? Il est multiple : pénaliser l'"hyperpuissance" américaine et les puissances émergentes, en limitant leur efficacité économique par des mesures restrictives à l'échelle internationale, tout en créant dans le même temps, de son côté, tout un marché "écologique" qu’on se réserve entre soi européen ; faire tomber, aux Etats-Unis, la toute-puissance administration Bush et discréditer les Républicains au profit des Démocrates ; distraire l'attention des masses pendant qu'on prend des mesures liberticides en catimini ; faire renaître de ses cendres un communisme cadavérique en le parant du masque de l'écologie... Bref, l'intérêt ne manque vraiment pas.

Miteny 23/08/2007 16:58

Et l'environnement, les animaux qui disparaissent, les ressources qui s'épuisent? C'est faux?

Loïc 22/08/2007 18:10

Je ne peux pas dire ça, n'ayant pas examiné ses données dans le détail. Je m'interroge simplement sur la compétence d'un mec qui n'est pas climatologue et qui reçoit sa prébende d'instances étatiques (l'ADEME, par exemple).

Miteny 22/08/2007 19:22

Merci de m'apprendre un nouveau mot (prébende).
Cependant je trouve que tu exagères. Depuis le temps qu'il fait ce qu'il fait, il doit être compétent. La question que tu poses est plutôt: est-il honnête? C'est bien ça?
Je ne vois pas bien l'intérêt qu'auraient les instances étatiques à exagérer la réalité du réchauffement climatique.

Loïc 22/08/2007 05:59

"""""Ce n'est pas ce que j'ai lu.

Il faut que je retrouve les références (Jean-Marc Jancovici par exemple)."""""

>> Je préférerais des références scientifiques, si possible. Sur le billet "Bientôt un krach boursier et une crise mondiale", en réponse à Hector Gnole (commentaire n°13), j'ai donné deux références scientifiques, concernant la prétendue fonte des glaces. Je remarquais également avec humour, à la lecture d'un article signalé par Hector Gnole, qu'à l'heure actuelle, même les "experts" en catastrophisme finissent par reconnaître qu'ici et maintenant, il n'y a aucun "réchauffement global" (je reprends l'expression, histoire de ne pas me répéter, mais je n'en pense pas moins) : non, il va arriver, un jour...

Miteny 22/08/2007 18:00

Tu veux dire que ses données sont fausses?

Loïc 21/08/2007 14:54

"""""Les glacialogues ont établi une corrélation linéaire entre le taux de CO2 et le climat moyen de la planète. Oui ou non?"""""

>> Clairement : non. Comme déjà dit sur un autre billet, tu confonds corrélation et rapport de causalité. Il y a un rapport de causalité entre le taux de CO2 et l'évolution des températures du globe (l'expression "climat moyen" n'ayant aucun sens), mais ce rapport n'est pas linéaire, tout simplement parce que les études montrent, pour une période donnée, un refroidissement de la surface du globe alors même qu'il y avait dans le même temps augmentation des concentrations de CO2. Par ailleurs, l'évolution des températures du globe dépend de bien d'autres facteurs (activité solaire, usages des sols, aérosols) dont certains ne sont étrangement pas pris en compte dans les modèles climatologiques.

Miteny 21/08/2007 16:44

 Ce n'est pas ce que j'ai lu.
Il faut que je retrouve les références (Jean-Marc Jancovici par exemple).
 

Loïc 20/08/2007 19:00

"""""DOnc tu admets que la notion de réchauffement global a un sens. Je note."""""

>> Non, je n'arrête pas de dire le contraire ! Il n'y a pas de "climat global". Je rappelais simplement que le prétendu "réchauffement global" se résume à une moyenne de températures, point. Moyenne qui concerne uniquement l'hémisphère Nord, moyenne qui a une précision quasi nulle, moyenne qui n'a aucun sens en elle-même, puisque ne rendant pas compte des disparités locales, de l'aveu même du GIEC. Ce qui a un sens, d'où mes guillemets systématiques à "réchauffement global", c'est de parler de périodes climatiques, où les températures sur tout le globe augmentent (ce qui serait une bonne nouvelle, je maintiens) ou diminuent.

"""""Tu penses que ce réchauffement n'aura pas que des conséquences négatives? Mais ces conséquences négatives risquent bien d'être catastrophiques non?"""""

>> En quoi ? Qu'est-ce qui serait catastrophique ?

"""""De plus, contrairement à ce que tu dis, le taux de CO2 n'a pas été aussi élevé depuis des centaines de milliers d'années. De quoi avoir peur."""""

>> 1) Les gaz à effet de serre, s'ils jouent un rôle dans les climats, ne jouent pas le rôle principal ; 2) le CO2, s'il participe à l'effet de serre, n'y participe que de manière minoritaire, loin derrière la vapeur d'eau ; 3) L'effet de serre dû à l'activité humaine est dérisoire par rapport à celui produit par Mère Nature.

Miteny 21/08/2007 13:27

Les glacialogues ont établi une corrélation linéaire entre le taux de CO2 et le climat moyen de la planète. Oui ou non?

Loïc 18/08/2007 07:34

"""""En tout cas, il me paraît très difficile aujourd'hui de nier le réchauffement du climat de la Terre (notion qui a un sens exemple: ère glaciaire)."""""

>> Faux. La Terre n'a pas un seul climat, il n'y a pas de climat "global". Et une "ère glaciaire", ça ne veut pas dire que toute la planète est recouverte de glace. C'est une question de moyenne des températures. Ce que nous savons, c'est que la Terre connaît des cycles climatiques, avec des alternances de périodes froides et de périodes chaudes. Et actuellement, nous sommes, sans surprise, dans une période chaude, mais pas plus que ce qui est logiquement attendu par rapport aux cycles précédents. Evidemment, la fameuse courbe du GIEC, qui a été amputée de toute une partie, ça en jette : il faut bien impressionner les esprits faibles. Enfin, comme déjà dit, contrairement aux prédictions apocalyptiques que tu reprends à ton compte, même s'il y avait effectivement un "réchauffement global" (significatif, s'entend), ça ne serait pas la catastrophe annoncée. Ce serait même une bonne nouvelle pour tout un tas de régions.


"""""Elle se mesure par contre souvent à l'aune de ses détracteurs ce qui fait donc de Miteny un très grand Messie. Gloire à Toi, ô notre sauveur!"""""

>> La vérité ne se mesure ni à l'aune de ses adhérents, ni à l'aune de ses détracteurs. Galilée n'avait pas raison parce qu'il était minoritaire, mais parce que sa théorie était rationnellement et/ou empiriquement corroborée. Mais si j'admets avec humour ton postulat, alors oui, c'est certain, Miteny est le Christ, voir Dieu le Père en personne ! ;-D

Miteny 20/08/2007 17:28

DOnc tu admets que la notion de réchauffement global a un sens. Je note.
Tu penses que ce réchauffement n'aura pas que des conséquences négatives? Mais ces conséquences négatives risquent bien d'être catastrophiques non?
De plus, contrairement à ce que tu dis, le taux de CO2 n'a pas été aussi élevé depuis des centaines de milliers d'années. De quoi avoir peur.

Galilée 17/08/2007 21:33

"La vérité ne se mesure pas à l'aune de ses adhérents."

Elle se mesure par contre souvent à l'aune de ses détracteurs ce qui fait donc de Miteny un très grand Messie. Gloire à Toi, ô notre sauveur!

Jean-Marc Barr 17/08/2007 21:30

Moi je trouve ça cool le niveau des mers qui monte. Comme ça je vais bientôt pouvoir visiter le Louvre en apnée. Fini les bousculades.

Loïc 17/08/2007 18:55

"""""Il y a de bonnes raisons rationnelles d'avoir peur."""""

>> Jamais dit le contraire.

"""""Ce n'est pas seulement moi qui le dit."""""

>> La vérité ne se mesure pas à l'aune de ses adhérents.

"""""Avant que tu comprennes cela, il faut que tu comprennes que le monde va mal. Ce qu'apparemment, tu refuses de comprendre."""""

>> Faux. Je conteste simplement les mauvaises raisons que tu mets en avant, avec d'autres sans doute, pour affirmer que le monde va mal.

Miteny 17/08/2007 19:30

En tout cas, il me paraît très difficile aujourd'hui de nier le réchauffement du climat de la Terre (notion qui a un sens exemple: ère glaciaire).

jean phi, trader chez hector gnole 17/08/2007 18:13

Le pré-krach d'un côté, les anomalies climatiques de l'autre: je vous propose une synthèse pratique et opportuniste:

achetez des actions chez l'oréal (pour les crèmes solaires) et chez k-way !

Loïc 17/08/2007 18:11

Il faut vraiment n'y rien connaître en bourse pour voir dans la chute actuelle des cours les prémisses d'un krach. Voilà des années que la bourse monte, il était inévitable qu'elle finisse par redescendre. Et lorsqu'on s'y connaît, on peut gagner de l'argent que la bourse monte ou descende. Encore un discours alarmiste de plus, émis par et pour des imbéciles. Idem pour le prétendu "réchauffement climatique". D’ailleurs, j’irais même plus loin : en admettant même qu’un tel phénomène soit avéré, ce serait plutôt une bonne nouvelle, par ses conséquences locales à travers le monde. C’est par exemple la position de la Russie.

Mais je comprends, Miteny : la peur est une motivation fondamentale. Quelle aubaine pour les sectes de tous bords, officielles ou non ! Les gens heureux et rationnels, ça ne leur plaît pas en général : les importuns n'ont pas besoin de Dieu.

Miteny 17/08/2007 18:50

Il y a de bonnes raisons rationnelles d'avoir peur. Ce n'est pas seulement moi qui le dit.
Avant que tu comprennes cela, il faut que tu comprennes que le monde va mal. Ce qu'apparemment, tu refuses de comprendre.

miteny 17/08/2007 16:08

Essai de commentaire.