Les faux et le vrai.

Publié le par Miteny

Des gens qui prétendent être le messie, il y en a un bon paquet. De Raël à Moon, en passant par toutes les églises et sectes chrétiennes ou musulmanes… ou autres. Alors, est-il possible qu’il y ait le vrai messie au milieu de cette multitude d’illuminés ?

Voyons ce qu’en dit Jésus : Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons?

Cela semble clair… Enfin, pas tant que ça. En effet, par exemple, moi, j’aime les pêches durs et pas trop juteuses… ainsi que les bananes pas mûres. D’autres préfèreront des bananes qui seraient de mon point de vue presque pourries. J’en déduis que reconnaître les bons fruits n’est pas si simple. Déjà avec les vrais fruits, ce n’est pas évident, alors, imaginez avec les fruits de l’esprit (qu’on ne peut n’y toucher n’y goûter) ! De plus, il y a tellement de fruits « spirituels » (au moins une trentaine d’espèces…) que certains mouvements pourront en produire de bons dans certains domaines et de mauvais dans d’autres.

Alors… comment qu’on fait ? On fait une moyenne arithmétique, géométrique, hyperbolique ? Je dirais plutôt qu’on fait une somme… On goûte tous les fruits et on coche : « mangeable », « succulent », « infect », « dégueulasse », « poison »...

Exemple : L’interprétation littérale du récit de la genèse… on ne peut raisonnablement pas avaler ça (même si certains en mangent tous les jours). Par contre, ne vous privez pas de goûter la meilleure démonstration de l’existence de Dieu qui soit.

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

gilbert 04/08/2008 22:30

Miteny est suffisant.

Le corps suffit!

Alexia 18/07/2007 12:58

Donc, si on en croit Jésus, pour qu'on puisse juger de ta nature massianique, il faudrait que tu poses nu.

Miteny 18/07/2007 17:22

Mais je ne suis pas un fruit que l'on consomme et qu'on jette ensuite :)

Hector G. 18/07/2007 01:29

Eh bien, on a en commun d'aimer les bananes pas mûres. En revanche, je préfère les pèches juteuses.
En tout cas, je constate que je vais avoir plein de lectures à mon vrai retour, je ne sais quand, là tout de suite, je dois dormir et je bosse 15 heures demain. Vivement mon vrai retour, vivement mon fauteuil en skaï...

Miteny 18/07/2007 13:28

Moi non plus j'aime pas tellement juillet-août en fait.