La guerre nord-sud.

Publié le par Miteny

« L’autre côté ».

Voilà comme les habitants des pays du sud appellent l’occident. Un autre côté qui les fait rêver mais aussi qui les nargue, qui les humilie. Alors ne soyons pas étonnés qu’ils se disent être des soldats. De là à penser qu’ils sont prêts à livrer une guerre, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas. Mais n’oublions pas que souvent l’Histoire a vu une population affamée se révolter parce qu’elle ne pouvait plus supporter la situation. Et la plupart du temps, ceux qui se croyaient à l’abri derrière leurs privilèges se sont aperçus qu’ils ne l’étaient pas. On pourrait presque comparer le peuple de l’époque de la révolution aux habitants du sud et les nobles de cette même époque aux habitants du nord.

 

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Miteny est suffisant.

Le corps suffit!
Répondre
M

Je ne vais quand même pas vous dire qu'il y a une trace d'intelligence dans vos esprits pour vous faire plaisir quand même !


C
Miteny : as-tu pensé à JudasExiste.com?

(p'tin...j'peux même pas mettre en italique sur ton blog....)
Répondre
M
Bonne idée ça!   Grand guide suprême, je sens que tu as trouvé là le nom de ton blog.
H
C'est vrai que j'ai eu une après-midi mouvementée, ça s'est un peu calmée, parce que je suis pas un membre premium et qu'entre 15 heures et 18 heures, je suis victime d'encombrement. J'ai néanmoins accueilli sur mon blog des invité de marque, comme François Bayrou ou Dieu (qui malheureusement avait une affaire trop urgente pour rester).

Sinon pour revenir au sujet Nord/Sud, riches/pauvres, je ne sais quoi dire. Quand les affamés viendront, ils trouveront une gigantesque muraille, et s'ils réussissent à l'escalader une bonne rafale d'uzi dans le ventre. Il y aura quelques kamikazes (guerre de pauvre) qui seront un excellent prétexte à l'instauration d'une dictature.

Sauf que... Dieu va réagir ! (quand il aura fini de mater l'intégrale de Derrick, en espérant qu'il ne se tape pas la série en boucle).
Répondre
M
Je ne pense qu'une muraille suffise. Le peuple sait toujours faire la révolution quand il en a envie (lui manque-t-il un leader).
Sinon, je tiens à dire que cette photo a été prise au Népal.
L
La tendance est au traître, est ce ma faute si je vais dans le sens de l'Histoire ?
eric besson est dans le coup: il fait un livre qui dit du mal de sarko, il fait la campagne de ségo, et hop il rejoitn le camp de sarko, en disant du mal de ségo, et en expliquant qu'il ne pensait pas ce qu'il a dit avant !

Tu as assez de mémoire pour te rappeler que Sarkozy était, en 1995, l'horrible traître qui avait abandonné chirca pour soutenir Balladur.. On s'en fout, d'être un traître ou un salop, il suffit de compter sur le peu de mémoire de nos semblables !

Répondre
M
Tu es bon pour être le numéro 2 du parti que je vais créer la semaine prochaine.
L
Pas grand réaction, hein ? Alors que sur le site de hector, qui m'a consacré un dessin (évidemment irrésistible), les commentaires s'enchainent, son BR grimpe comme le cac 40, il fidélise, il génère la controverse comme un débat télévisé (alors que toi tu motives comme un débat entre Oui-oui et gérard Schivardi).

Je suis un traître. Il faut dire que tu sous utilisais mon génie, comme Luis Fernandez quand il était entraineur du PSG et qu'il ne faisait pas jouer Ronaldino, sous prétexte que les autres jouers de son équipe ne comprenaient pas toujours son génei, ou ne courraient pas assez vite pour ses passes...
Répondre
M
Traître.