J'en mettrai ma main au feu.

Publié le par Miteny

J’en suis sûr. Que je mette ma main au feu ou que je mette celle d’un autre, pour moi, ce n’est absolument pas la même chose. Dans le premier cas, il se passe quelque chose de super désagréable tandis que dans le second, non. Il y a donc une énorme différence d’effet… Je le répète, j’en mettrai ma main au feu. Cette différence colossale est-elle due à une cause biologique, c'est-à-dire à une différence de « fabrication » entre les 2 corps sollicités ? Evidemment, non. Alors ??

Dire que ma démonstration est si évidente et qu’on veut me faire passer pour un fou. D’une certaine manière, c’est normal : dans ce monde de déséquilibrés, celui qui dit la vérité doit être exécuté… et celui qui ment le mieux est élu à la majorité (cela devient tellement cliché de dire ça, on oublierait presque que c’est vrai).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilbert 05/08/2008 21:05

Miteny est suffisant.

Le corps suffit!

Romaric 14/04/2007 09:58

La différence dans ton contre-exemple, c'est qu'on agit sur les 2 lampes en même temps. La juste comparaison aurait été de mettre ta main et la mienne dans le feu (ainsi l'"action" est partagée ici aussi).

Enfin bref, je m'en vais de ce pas voir ton article Election.

Louis 13/04/2007 12:15

Ne me dit pas que tu crois encore que ton raisonnement tient la route?

Miteny 13/04/2007 17:22

Mais si il tient la route. Je te dis: j'en suis sûr à 100%,  j'en mettrai ma main au feu.
Parce que je suis sûr que si je mets ta main dans le feu, ce ne sera pas du tout la même chose que si je mets ma main dans le feu: la différence sera fondamentale.
Tu ne vois pas qu'il y a une différence?
Pour tout le monde, la douleur ne peut être que l'effet de la torture d'un seul corps: le sien.
Tu ne vois pas que c'est évident?

Romaric 13/04/2007 11:58

Je pense personnellement que si, ici, les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets, c'est tout simplement que les causes ne sont pas totalement les mêmes. Nous avons effectivement des corps semblables, mais l'action sur ces corps n'est pas identique.
Si on observe 2 lampes, qu'on en allume une seule, on ne peut pas dire que les mêmes causes impliquent les mêmes effets. (si j'allume la lampe 1, de la lumière jaillit uniquement de la lampe 1. La lampe 2 reste éteinte)
Pourtant les deux lampes sont supposées semblables.
Ce qu'on peut dire c'est que, nous, humains, pouvont constater que de la lumière est produite. Qu'on allume une lampe ou l'autre, nous constatons que de la lumière est produite. L'"effet sur nous" est le m^me. Mais pas l'effet observable à partir de la constitution des lampes. (En gros si on regarde chaque lampe on se rend compte qu'une seule des lampes produit la lumière).
C'est comme cela que je vois le problème.



Sinon, c'est vrai qu'une lumière est toujours utile les matins difficiles.

Miteny 13/04/2007 17:20

Mais si on allume les 2 lampes en même temps, de la lumière jaillit des 2 lampes.
Je ne vois pas où est le problème : je constate toujours que lampe+courant= lumière

 

Par contre pour les corps, ça ne marche pas. On pourrait mettre ta main une heure dans le feu, pour moi, ça ne changerait rien.

 

Tu vois bien la différence : pour des lampes semblables, effet semblable, pour des corps semblables, effet très différent… non ?

Romaric 13/04/2007 10:53

Non, ce que je souligne est que dans un cas ma situation est d'avoir la main dans le feu, et la seconde est de ne pas l'avoir.
Différence de situations.

Pour ce qui est d'avant ou après le petit-déjeuner, j'imagine plutôt avant. Il m'est déjà arrivé d'émietter mon pain dans ma tasse et de verser du café dans le toaster. Heureusement, j'avais branché la bouilloire en pensant brancher mon grille-pain. Ca aurait pu faire de jolies flammes!

Miteny 13/04/2007 11:08

Peu importe ta situation, ce n'est pas la question... La question est de savoir pourquoi apparemment les mêmes causes (corps semblables) ne produisent pas les mêmes effets.
PS: perso, je pense qu'avant de prendre le petit-déjeuner, il est préférable d'allumer la lumière (mais ça fait mal aux yeux, c'est vrai).

Romaric 12/04/2007 15:45

Réponse télégraphique:
"Que je mette ma main au feu ou que je mette celle d’un autre, pour moi, ce n’est absolument pas la même chose"
La différence est déjà d'ordre physique (ou de situation)

"Dans le premier cas, il se passe quelque chose de super désagréable tandis que dans le second, non." Totalement d'accord.

"Cette différence colossale est-elle due à une cause biologique, c'est-à-dire à une différence de « fabrication » entre les 2 corps sollicités ?"
Non, nous sommes "identiquement constitué". Elle est est simplement le résultat de la différence de situation que j'évoquais au début de mon commentaire.

En même temps ce commentaire ne sert pas à grand chose, étant donné que nous n'étions déjà pas totalement (litote) d'accord lors de tes précedents articles. On risque un tour de manège gratuit.

Miteny 12/04/2007 18:14

Qu'est ce que tu appelles une différence de situation? La place que tu as par rapport au feu? Si tu mets ta main dans le feu avant ou après le petit-déjeuner?