L'oubykh.

Publié le par Miteny

Comme j’aime la linguistique, un petit article sur l’oubykh. En voilà une langue étrange : elle ne connaissait que 2 voyelles pour 80 consonnes ! Elle faisait partie des langues caucasiennes, un groupe très complexe, comprenant des idiomes à la structure de pensée très différente de celle des indo-européens (mais qui se rapprocherait davantage de celle du basque). Imaginez que le verbe se conjugue non seulement en fonction du sujet mais aussi en fonction du COD… et même parfois (d’après ce que j’ai compris) du COI. Je parle d’elle au passé parce que son dernier locuteur est mort en 1992. Cliquez sur ce lien et vous l’entendrez raconter une petite histoire en oubykh (d’après moi, les 2 voyelles sont le a et le e).

Fascinant, non ?

Publié dans Archives 2006-2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R

si vous aaimez les langues dont la grammaire est très différente de la notre il faut vous interesser à l'algonquin, tout est dans le verbe, à l'aide de toute une suite d'affixe, à l'explication
ça a l'air très compliqué, à l'usage je en sais pas il faudrait l'apprendre. Je ne donne pas de lien, mais on trouve des sites dui donnent la grammaire de ces langues algonquines en détail, il
suffit de chercher.
Répondre
M


ou alors le chipewa : c'est encore plus compliqué parait-il.



R

c'est une histoire connue ! (et très amusante) mais il manque la fin : le gars s'exclame quelque chse comme "mais tu m'as roulé, là !" et le vendeur répond tu vois ça marche, tu commence à
devenir plus intelligent !
Répondre
M
le Finlandais se défend pas mal en terme de complexité...
Répondre
M

oui mais il est derrière. Il y a pire que lui...


G
Miteny est suffisant.

Le corps suffit!
Répondre
H
Ce qui m'étonne c'est le basque, d'où vient cette langue au milieu des indo-européennes ?
Répondre
M
Peut-être que ce sont les derniers descendants de ceux qui étaient là avant les indo-européens. Les ibères par exemple.
D'ailleurs sans qu'on sache vraiment pourquoi, un célèbre hôtel à Tbilissi (Géorgie) s'appelle iberia.
Si le vocabulaire du basque ne se rapproche pas du géorgien, sa structure oui (la construction ergative par exemple). En tout cas, le basque n'est pas du tout fait comme les langues indo-européennes (ni comme le hongrois je crois).