Validation, étape 3.

Publié le par Miteny

2 : NON. Parce que la douleur existe. 2 est donc faux. Mais 1 ??

Est-ce que tout le monde peut vérifier que : Corps en bon état+influx nerveux du à coup sur ce corps = douleur provenant de ce corps. (1)

Je rappelle, la douleur, c’est la terrible sensation d’avoir mal… Or c’est bel et bien impossible d’avoir mal au corps d’un autre. Ça veut bien dire que 1 est faux, non ??

Je prends un corps quelconque… Je tape… Est-ce que VOUS aurez mal à ce corps (à mon pied par exemple)…

NON. Ce n’est pas possible, c’est inenvisageable, inimaginable…

Publié dans Archives 2006-2009

Commenter cet article

gilbert 13/08/2008 13:11

Miteny est suffisant.

Le corps suffit!

Jean-Youri 12/02/2007 21:59

 
Effectivement, ce n'est pas systématique. Pour éprouver de la douleur pour autrui, avec autrui, il faut éprouver de la compassion (littéralement "souffrir avec").  Cette compassion est donc de l'amour éprouvé envers autrui.
L'existence d'un Dieu "intérieur" ou de la grâce divine présent dans le coeur de l'homme, c'est cette énergie d'amour passant de l'un à l'autre. Cette "synergie" fonctionne probablement comme le lien d'amour unissant selon les Pères grecs les trois personnes de la Trinité.
Tout ceci pour dire qu'au cours de l'histoire de nombreux hommes de science et théologiens ont tenté de démontrer l'existence ou l'inexistence de Dieu. Avec un succès tout relatif (cf. saint Anselme et sa preuve ontologioque), pour en arriver au pari de Pascal.
Il me semble que l'existence de Dieu s'éprouve bien plus qu'elle ne se prouve. C'est le mystère de la foi : "Credo quia absurdum".

Miteny 13/02/2007 10:37

Le Dieu qui s'éprouve n'est peut-être qu'une manifestation de schizophrénie...

Jean-Youri 11/02/2007 14:44

Est-il possible de souffrir pour autrui ? Oui ! La perception de la douleur est physique, mais la douleur ne se réduit pas qu'à un ensemble d'influx nerveux causés par une perception extérieure, cette perception peut-être intérieure.
Dans le cas où un père verrait souffrir son enfant, il en ressentirait de la douleur, une atroce souffrance. Celle-ci n'est pas liée à sa perception extérieure tactile, mais aux perceptions auditives, visuelles... ou même simplement mentales et affectives.
Ceci d'ailleurs serait une preuve de l'existence d'un Dieu "intérieur " : la capacité d'aimer autrui jusqu'à en souffrir.

Miteny 12/02/2007 10:28

Oui c'est possible mais pas systématique. Là est la différence.

geubeul1 11/02/2007 09:38

j eviterai le mauvais esprit : " ho un créationiste"
si tu as de lénergie a "perdre" reflechissons tous ensemble à ceci :" pourquoi tout systeme economique capitaliste  produit  des pauvres ?"

esquisa 11/02/2007 08:59

Yop en réponse à ta précédente courte et incomplète réponseJe reviens sur la définition de "N\\\'importe qu\\\'elle"issue du Petit Robert 2006"N\\\'importe quel" vient de "importer"N\\\'importe quel: une chose une personne quelconque, quelle qu\\\'elle soit=>tout n\\\'importe quel peut etre remplacer par tout (je me trompe peut etre)"Tout corps...."et là je rejoints Nappou...En jouant sur de la sémantique (tout, toutes tous n\\\'importe quel), j\\\'ai l\\\'impression que tu nous endors pour nous dire que Dieu existe..Pour ma part qui consciemment et  inconsciemment me pose la question légitime de l\\\'hypothese ou la non hypothese de Dieu cette impression me dérange.

Miteny 12/02/2007 10:26

Je vous endors pas!! C'est une vraie question que je me pose!
Je veux bien changer les mots, n'empêche que je trouve que c'est assez clair.

happou 10/02/2007 14:41

Et même si ce qu'écrit Jéremie est assez farfelu, je suis entièrement d'accord avec l'idée qu'il écrit plus haut...

Miteny 12/02/2007 10:24

C'était quand même un peu hors sujet... La question est de savoir si le fonctionnement du corps suffit et pas de savoir ce qui se passe si on essaie de connecter 2 systèmes nerveux...

happou 10/02/2007 14:39

C'est exactement ce que j'ai essayé de faire comprendre dans un post précedent, mais plutôt que de saisir ce qu'on veut dire, ou même comme je t'avais suggéré de montrer où dans notre analyse tu avais décelé une erreur, j'ai l'impression, Miteny, que tu te retranches toujours derrière les mêmes explications en ne déviant pas de la trajectoire et en ne te souciant pas de nos remarques. Comme je l'ai lu ici et là, si tu veux qu'on adhère à ce que tu essaies de nous expliquer, essaie de nous comprendre, ou AU MOINS de répondre aux questions posées.C'est assez professoral comme commentaire, c'est vrai mais bon...Et en ce qui concerne ton article, je vais répeter encore et toujours la même chose, si tu considères l'individu frappé comme étant seul... blablabla (cf  mes différents commentaires dans "Des éclaircissements sur mon raisonnement" ) Je ne vais pas tout réecrire c'était à mon avis assez clair...

Hector Nade 10/02/2007 01:57

Il y a une confusion sur l'universalité d'une loi.La proposition:quelque soit x, x^2=0 => x=0est vraie et universelle dans l'univers des nombres.Mais ce n'est pas la conception de l'"universalité" que conçoit Miteny, pour lui l'universalité serait:quelque soit x, x^2=0 => quelque soit y, y=0

Miteny 12/02/2007 10:20

Ah bon, pourquoi??

Jérémie 10/02/2007 01:16

Je suis sans doute fou...mais je crois le contraire...je crois que c'est tout à fait envisageable d'avoir mal au corps d'un autre !
Pour moi, il suffirait que je place mon "système de perception de la douleur" sur le chemin d'un influx nerveux produit par la corps de Sébastien...et hop...Jérémie aurait mal à l'orteil de Sébastien...(tu sais juste quand tu te prends le coin d'un mur en sortant trop vite d'une pièce)...et bien le jour où ça m'arrivera...je suis sûr que, malgré la douleur, mon âme sourira !!!
Soyez indulgents, ne prevenez pas les seringues des psychâtres...elles vous volent votre conscience sans tuer votre corps...

Miteny 12/02/2007 10:20

C'est quoi "ton système de perception de la douleur" et qu'a t-il de particulier?

Hector Sadé 10/02/2007 01:00

kikou, me revoilà, je constate que la démonstration éclatante de ton erreur de raisonnement que j'ai faite avec les digues et les lampes ne t'ont pas convaincu, mais je pense que tu es sur le chemin de la lucidité.Ton problème c'est un grand égocentrisme : tu nies la douleur d'autrui sous prétexte que tu ne la ressens pas. C'est comme si je niais que l'électricité dans ta lampe produise la lumière sous prétexte que je n'en vois pas l'éclat. C'est normal, nous sommes éloignés de 667 kilomètres.

Miteny 12/02/2007 10:18

Je ne nie pas la douleur d'autrui.
Dans l'absolu pourquoi ça marche pour un corps et pas pour les autres!! C'est ça l'incroyable. la douleur n'est fabriquée que par un seul corps. Pourquoi ça marche pour celui-là et pas pour les autres??
Le mystère justement (ce que tu ne) comprends peut-être pas) c'est que je PUISSE être égocentrique.